Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sanctions US contre la Turquie : Erdogan contre-attaque

En guise de riposte aux sanctions américaines, la Turquie relève les droits de douane de 120% sur les véhicules de tourisme, de 140% sur les boissons alcoolisées et de 60% sur le tabac, selon un décret signé par le Président Recep Tayyip Erdogan.

 

Des hausses sont également prévues pour d’autres produits tels que les cosmétiques, le riz et le charbon.

Le vice-Président, Fuat Oktay, a justifié ces mesures par les « attaques délibérées commises par le gouvernement américain contre l’économie turque ».

Le Président américain a annoncé vendredi sur Twitter une hausse des taxes à l’importation sur l’acier et l’aluminium turcs, désormais respectivement de 50% et 20%, notant que les relations entre les États-Unis et la Turquie, alliés au sein de l’Otan, n’étaient « pas bonnes en ce moment ».

La Turquie envisage de doubler les taxe sur 22 produits américains pour un montant de 533 milllions de dollars.

La devise turque, qui a perdu près de la moitié de sa valeur face au billet vert depuis le début de l’année, a enregistré hier une baisse vertigineuse jusqu’à atteindre des plus bas historiques. Elle s’échangeait à 6,43 livres pour un dollar à la clôture de Wall Street, soit une baisse de 13,7% après avoir perdu jusqu’à 24% au cours de la journée.

Lire l’article entier sur fr.sputniknews.com

La Turquie dans le Grand Jeu,
lire sur Kontre Kulture

 

Erdogan se fait-il rappeler à l’ordre par l’Empire ?
Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2024719

    Il a décrété également le boycott des produits électroniques américains iphone ipad et cie...dur dur.

     

    • #2024796
      le 15/08/2018 par Arnaud de Nîmes
      Sanctions US contre la Turquie : Erdogan contre-attaque

      Les produits coréens, japonais,
      et chinois (dont certaines marques de bonne qualité)
      remplacent et même dépassent ceux qui viennent des États-Unis ;
      C’est donc une sanction intelligente qui ne pénalise pas le peuple turque.


    • Euh, hormis la commercialisation, où sont fabriqués les IPhone, IPad ? C’est à double tranchant.


    • @Kémal, faut pas imaginer que les turcs soient bêtes au point de prendre des mesures qui pourraient leur nuire plus à eux qu’aux entreprises américaines concernées. Ce n’est donc pas à double tranchant puisque les sous-traitants d’Apple ne sont pas en Turquie. Il n’en demeure pas moins que ces mesures sont faites pour ne pas durer puisque ce n’est à long terme de l’intérêt d’aucunes des parties. C’est juste une manière de dire « nous ne nous laisserons pas faire et nous aussi pouvons, à notre mesure, porter des coups à votre économie.


    • #2031982

      @Kémal Ils sont tous fabriqués en Chine de toute façon, c’est l’usine du monde, c’est plutôt les chinois qu’ils faut pas énerver.


  • #2024735

    Il a raison d’utiliser la "dispute" médiatique avec les USA pour justifier une hausse des taxes. Histoire de renflouer les caisses vides à cause de sa mauvaise gestion.

    Ne jamais laisser passer une bonne crise, les peuples sont tellement crédules.

     

    • Le taux de croissance de la Turquie depuis des années (après vérification, 7,4% en 2017, excusez du peu !) ne va pas dans le sens que vous dites et témoigne même du contraire. Il me semble que les pays d’Europe de l’ouest rêveraient de caisses vides telles que celles-là et ne se plaindraient pas non plus d’une pareille « mauvaise gestion » ! :-)


  • #2024761

    Il faudrait que l’on m’explique un truc : comment la Turquie dont le PIB est 2.5 fois moins important que celui de la France peut se permettre une politique souveraine et couillue ? On nous aurait donc menti ? La France qui reste malgré tout est la 7 ou 8 ème puissance économique mondiale et une puissance nucléaire ne serait en fait pas trop petite pour avoir sa propre politique souveraine ! Si les Turcs le peuvent, nous le pouvons aussi ! La différence c’est que la Turquie à l’inverse de la France a des hommes politiques avec une bonne grosse paires de baloches entre les jambes et le peuple turc aime sa patrie !

     

    • #2024811

      @goypride

      Attention de ne pas trop faire confiance à Herr dog âne. Vlad et Bachar sont fâchés avec les américanosionistes, ça c’est certain, lui, je le trouve très girouette et je n’ai pas entendu dire qu’il avait fait fermer les bases US sur le territoire turc......


    • Bah oui ! Il est la le plan ,détruire les pays à forte personnalité , patriotiques, pour les museler avec du mariage pour tous , du transgenre etc .


    • C’est être couillu que faire des gesticulations après avoir reçu une raclée monumentale sur sa monnaie ?


    • @Goy Pride, la situatuon de la France n’est pas comparable avec la Turquie.
      La France est évidemment une puissance tellement au dessus de la Turquie que l’idée même de la comparaison est déplacée.
      Quand vous dites "La France", vous faites référence, j’imagine, à ses habitants en omettant le fait que l’élite qui la dirige a des intérêts convergents avec l’Empire Atlanto-Sioniste et que les habitants (le bas de la pyramide) n’ont que peu d’importance pour l’élite (haut de la pyramide).
      Ainsi l’élite Française n’a aucune chance d’être en conflit ouvert avec l’Empire et elle ne se trouve pas en plein coeur du "Grand Israel" (du Nil à l’Euphrate...), c’est la cas aujourd’hui de ce conflit ouvert sachant que la Turquie, par son retournement d’alliances en Syrie fait échouer (ou reporte) la destruction de ce pays et donc logiquement sa propre destruction.
      L’Empire ne le pardonnera evidemment pas et les Turcs sont solidaires avec leurs dirigeants car ils ont compris que l’enjeu ce n’est ni plus ni moins que la survie de notre nation.
      Erdogan, décrit dans vos "grands médias" comme un dictateur l’a dit sans détour "à continuer d’obéir on n’a aura plus de pays à diriger".

      L’Empire laisse à la France gérer ses (anciennes ?) Colonies comme son arrière boutique et prendre des miettes de gâteaux dans d’autres destructions comme en Lybie. Ses élites y trouvant leur compte, ils n’ont aucune raison d’aller à la confrontation alors que le deal offert a la Turquie est bien moins sexy, la castration volontaire et l’ablation d’une partie du pays pour la réalisation du "Grand Israel" ou la destruction pure et simple.
      On a fait le choix de rester dignes quite à verser du sang et des larmes. Pour connaître la Turquie sans trop d’efforts vous reportez aux vidéos de Stéphane Blet, un des rares Français à connaîtte la Turquie. Bonne journée.


    • #2025051
      le 15/08/2018 par blablablablobloblo
      Sanctions US contre la Turquie : Erdogan contre-attaque

      @vivachavez : il ne suffit pas d avoir une grosse paire...il faut aussi savoir les sortir au bon moment et savoir les ranger quand il faut..ce que vous appelez de la girouette est de la réal politique. Bachar à aujourd’hui un pays en ruine...pareil pour l Iraq ou la lybie et l iran est plutôt isolée....ce que fait Erdogan est bcp plus raisonnable...il avance sans trop exagérer pour ne pas se faire pulvériser....girouette= 2 pas en avant 1 pas en arrière....quand à Poutine il dirige une bcp plus grande puissance et qui possède l arme nucléaire donc même si il est exemplaire c est plus facile en dirigeant la Russie qu en dirigeant un pays moins puissant comme la Turquie.
      Nous paierons les musiciens à la fin du bal


    • « C’est être couillu que faire des gesticulations après avoir reçu une raclée monumentale sur sa monnaie ? »
      Premièrement des mesures ont été prises pour contre l’attaque sur la monnaie turque. Des mesures donc, et non des gesticulations. On aimerait vous y voir.
      Et deuxièmement, étant donnée l’omnipotence du dollar, dollar soutenu le cas échéant par une armada militaire, quel pays n’aurait pas souffert d’un tel choc ? Il ne faut pas confondre action (l’attaque en l’occurrence) et réaction. La seule chose à faire dans ce cas précis est de déplorer ce que la Turquie subit et à quoi elle est donc obligée de réagir. Nous pourrons éventuellement la ramener quand on aura à la tête de notre pays de vrais dirigeants qui ne se soumettent pas sans broncher aux désidératas de pseudos alliés (ex : dire à nos entreprises de quitter un pays au seul motif que les États-Unis ont décidé unilatéralement d’un embargo). À ce titre, et dans l’attente de mieux, nous n’avons aucune leçon à donner aux turcs.


    • Moi, je n’ai certainement pas voté pour Macron. Donc je me sentirai absolument libre de pointer d’éventuelles gesticulations d’Erdogan, quoiqu’en puissent dire les rabat-joie dépressifs.


    • #2025756

      Je vois que mon commentaire a suscité beaucoup d’autres commentaires plus ou moins pertinents.
      Mon propos est de dire que malgré tout et en dépit des pirouettes et volte-face d’Erdogan la Turquie qui n’est qu’une puissance moyenne avec un PIB 2.5 fois inférieur à celui de la France se permet une politique de souveraineté nationale à bien des égards agressive et radicale. Les dernières mesures adoptées par les Turcs sont d’une portée et intensité dépassant tout ce qu’a pu faire la France ces 40 dernières années dans ses contentieux avec d’autres puissances économiques. Or la doxa officielle dont on nous bassine à longueur de journée pour justifier la "construction" européenne et notre assujettissement c’est que la France serait trop petite pour être pleinement souveraine, ce qui bien entendu est du baratin européiste sans fondement. Si les Turcs peuvent faire ce qu’ils font la France pourrait faire encore plus car nous avons les reins plus solides que la Turquie. Si nous sortons de l’euro et de l’UE par exemple on nous balancerait pas une bombe nucléaire sur la gueule ! Il y aurait probablement des magouilles pour affaiblir le franc, quelques attentats "islamistes" pour faire bonne mesure...mais cela ne durerait qu’un temps...la "trahison" du Royaume-Uni et son Brexit n’a pas non plus provoqué les cataclysmes annoncés, tous les indicateurs économiques ou presque sont au vert, la livre à connu une dévaluation qui a permis de dynamiser les exportations et d’augmenter la compétitivité de l’économie, de nouveaux investissements ont afflué...


    • @goy pride
      Votre raisonnement comparant la France et la Turquie tient la route : La Turquie nous montre qu’on pourrait faire plus ! Pour autant, je ne prendrais pas le pari que Erdogan ne va pas se rétamer méchamment. Je n’aimerais pas que Macron aille jusqu’à prendre autant de risques que lui.

      Concernant le Brexit, votre démonstration est quand même gênée par le fait que jusqu’ici May veut négocier un semi-Brexit, à moitié formel, à moitié concret.
      Un Exit ne serait évidemment pas l’Armageddon agité par les européistes. On est d’accord. Pour autant, l’expérience britannique actuelle n’est pas une preuve que ça serait aussi facile que ça.


    • « Donc je me sentirai absolument libre de pointer d’éventuelles gesticulations d’Erdogan »
      Très bien ! J’espère pour ma part que quand il y aura lieu de le faire beaucoup suivront cet exemple.
      Par contre, pour ce qui est du vote Macron et des rabat-joie dépressifs, on se demande quand même ce que ça vient foutre là ! :-)


    • #2031991

      @JP Et donc ? que doit-on faire ? rester là et regarder les trains passer ? c’est pas avec une attitude aussi défaitiste qu’on va reprendre le contrôle de notre pays. Et puis la France trop petite ? c’est des balivernes, la France fut le plus grand royaume d’Europe et une puissance majeure sous De Gaulle, on a pas besoin de l’UE.


  • La fin de l’empire devient visible tous les jours, même s’il demeure surpuissant pour encore quelques années ou même décennies. La rentrée de septembre va être révélatrice (ou pas, ils sont prudents, on ne sait jamais) de l’asservissement de la clique de macron aux injonctions de soumission atlantistes. Ils sentent le vent tourner, ils hument la fumée de bûchers qui se rapproche, sauf les racailles éternelles de la génération lang-kouchner qui profitent de leur statut pour demeurer fidèle au modèle qui s’effondre. Nous vivrons une époque prodigieusement intéressante, mais certains (suivez mon regard...) devraient s’adapter, dix années sans infléchir un tant soit peu une trajectoire pour prendre en compte de nouvelles réalités, ce n’est pas un gage de réalisme et par conséquent de légitimité...


  • #2024836

    Le grand Turc à raison, marre du suprémacisme US et de ses complices pourris.

     

  • #2025081

    Il attend quoi pour leur envoyer dans la tronche le standard Or Turc ? ils n’ont pas de réserve d’Or en Turquie pour l’adoser à leur monnaie nationale ?


  • S’ils continuent les US vont se foutre tout le monde à dos . Toutes leurs menaces convergent vers un seul but : faire reconnaître le principe de l’EXTRATERRITORIALITE des lois US : cela signifierait que le monde entier serait ANNEXE aux USA, comme le Golan a été annexé par Israël en 1981 quand les lois israéliennes se sont imposées à ce territoire occupé depuis 1967 .