Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sarcelles : quand le croche-pied devient un crime contre l’humanité

Et l’ingénierie médiatico-politique se remet en branle...

« L’agression a eu lieu avenue du 8 mai 1945 à Sarcelles, à proximité du domicile du garçon. L’élève “a été victime de multiples coups portés par deux individus âgés d’une quinzaine d’années”, a confirmé auprès de franceinfo le parquet de Pontoise (Val-d’Oise). “La victime portait une kippa et se rendait seule à son cours de soutien scolaire”, a précisé le parquet. Selon la DDSP du Val-d’Oise, les deux adolescents ont fait un croche-pied au garçon, puis lui ont donné “plusieurs coups de pied”. “Il n’est pas blessé”, assure la police. » (Source : francetvinfo)

La France est devenue dingue. Un enfant à casquette mais sans visière se prend un croche-pied à Sarcelles, et c’est le branle-bas de combat : tout le monde sur le pont contre le nazisme ! Il est vrai que le gosse qui s’est pris un croche-dalle et deux claques est de confession juive, mais ce genre d’accrocachage arrive tous les jours à des milliers d’exemplaires. C’est malheureux mais c’est comme ça. La police ne peut pas intervenir pour un croche-dalle. Elle a déjà assez à faire avec les faux viols à la Théo relayés par toute la bien-pensance de la presse.

 

D’après notre petit doigt, le bruit médiatique fait autour de l’altercation de Sarcelles ne sert qu’à une chose : vérifier que le mécanisme fonctionne et paralyser le pays. Si un petit Kevin prend une claque dans la gueule en sortant de son bahut, gageons que toute cette mécanique restera au repos : elle ne sert qu’une communauté et les autres peuvent crever, c’est-à-dire se débrouiller, sans relais médiatiques ni juridiques.

Bientôt, une seule pichenette sur une kippa suffira à déclencher l’appareil politico-médiatico-juridico-policier qu’on a sous les yeux. Une sorte d’État dans l’État mais qui ne fonctionne pas pour tout le monde. On peut insulter ou agresser un petit chrétien, un petit musulman, mais pas un petit juif, au regard, évidemment, de ce que les juifs ont subi lors de la dernière guerre. Heureusement que toutes les communautés (les protestants, les Arméniens, les catholiques) ne se servent pas des massacres du passé pour obtenir des avantages politiques, juridiques et policiers aujourd’hui.

 

Un président de la République convoqué pour un croche-pied...

Une seule chose : la communauté juive organisée a réclamé un renforcement du plan Sentinelle pour ses ressortissants, au détriment des autres Français. Cette privatisation de la protection civile pour un croche-patte fait désordre. Il n’y a plus de République en France. Du côté de l’élite, on s’aligne, on s’allonge, on rampe : exactement comme ce pauvre Hollande, Macron est obligé d’aller dire qu’un croche-dalle sur un enfant juif c’est la République qui est touchée en son cœur. On n’est pas loin des déclarations ultrasionistes de Valls avec les « meilleurs » des Français. On croit rêver, mais on ne rêve pas !

 

 

 

À force de voir un Holocauste dans la moindre petite agression qui n’est pas réservée à la communauté juive, la partie organisée de cette dernière est en train de banaliser l’Holocauste – usé jusqu’à la corde qui risque de bientôt péter – et de faire monter un sentiment d’injustice chez 99% des Français résiduels. La démocratie et la République ne fonctionneraient-elles que pour 1% des Français ?

Mauvaise situation entre le chien et l’os des juifs du quotidien qui sont malgré eux instrumentalisés par leurs dirigeants plus ou moins élus, plus ou moins légitimes. Un État dans l’État, on vous dit.

Halioua, la nouvelle sioniste qui monte, et qui remplace le harceleur Haziza dans les médias (la nature médiatique a horreur du vide), a vanté la réaction de l’ex-maire de Sarcelles, le très décrié François Pupponi :

 

 

Le croche-pied, un « acte ignoble »... Décidément, Macron est sur les traces de Hollande. Peut-être va-t-il résumer lui aussi son quinquennat en Théo & Leonarda...

 

 

Comprendre le projet sioniste,
en lisant sur Kontre Kulture

 

Contre le chantage permanent à l’antisémitisme, sur E&R :

 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1891337

    On assiste à une véritable promotion de l’antisémitisme par la communauté qui a beaucoup souffert. Cinéma, télé, radio, on est dans l’orgie à la sauce antisémitisme.
    1% de la population ne pourra pas imposer durablement son diktat au 99% restant sauf à les diviser de manière irréversible. Après avoir oeuvré pour décrédibiliser l’Eglise pour son supposé antisémitisme, c’est au tours des "muzz" d’en prendre plein la tronche.
    Ces 1% ont inventé une nouvelle forme d’élection où la minorité gagne à tous les coups. Parce qu’ils ont a la main sur tous les leviers chez nous en France et qu’ils savent s’en servir.
    A tel point que le Président de la République a aussitôt réagi comme s’il n’avait que çà à foutre pendant que les polonais rendent hors la loi l’exploitation abusive de la Chounia chez eux...
    La question est : qu’y a-t-il derrière l’antisémitisme et sa promotion forcenée ? Parce qu’à terme c’est intenable.
    Je n’y vois qu’une tendance pathologique à l’exclusion, mère de tous les abus. Ces mêmes abus qui permettent de conserver des positions stratégiques frauduleusement acquises

     

    Répondre à ce message

  • #1891349

    Nos jeunes militaires sentinelles n’arrêtent pas depuis des années de faire les plantons devant les monuments de cette diaspora (jusqu’à quand) mais personne pour leur apporter un bout de flodni ou d’haman Taschen ou de zlabia en remerciement...

     

    Répondre à ce message

  • #1891364

    Et forcément sur Cnews, Dieudo et Soral ont été cité par Arno Klasfield , ce dernier qui appel clairement à la haine contre les musulmans... Hallucinant.

     

    Répondre à ce message

  • #1891430

    C’est bon pour les statistiques :
    1 croche-pied + 2 coups de pieds + 1 insulte = 4 actes antisémites

     

    Répondre à ce message

  • La politesse voudrait que l’on enlève son couvre chef quand on salue des camarades...

     

    Répondre à ce message

  • #1891514

     :-)) ! Un enfant à casquette mais sans visière...

     

    Répondre à ce message

  • #1891523
    Le 31 janvier à 23:20 par quidam populus
    Sarcelles : quand le croche-pied devient un crime contre l’humanité

    Action, réaction, solution...

    Déjà, un député propose une nouvelle disposition légale, dans l’arsenal coercitif actuel...

    Entendu, sitôt la dite "information" communiquée sur les ondes... (notamment France Unfaux).

    Souvenons-nous de cette hasardeuse série de congruences liberticides, à pas accéléré, depuis que Poutine s’est opposé militairement au N.O.M. occidental (en Syrie, etc...) :

    L’axiome qui berce nos vies depuis le 11 sept. 2001 et sa doxa "Guerre au Terrorisme", dès lors, se décline méthodiquement, à pas réitératif en fonction des "besoins de la cause" par des modes opératoires invariables (ingénieries psycho-sociales violentes mais de dictature "soft") :

    . un attentat immonde > une loi liberticide 1984 (exemple : sur le Renseignement, équivalente au "Patriot Act") ;

    . une agression antimite et/ou "anti-raciste" (politique d’inversion des valeurs, comprendre et réaliser comme raciste) par ici, une par là > matraquage médiatique systématique propagandesque.

    Ainsi va désormais la vie des "sans-dents", des "sont-riens", dans notre régime néo-cons français, à la mode JérUSAlem Terrestre : rien de nouveau sous "ce" Soleil...

    Simplement, ne pas être dupe et le faire savoir, c’est le début de la résistance, sans peur et sans reproches !

    Ne faiblissons pas.

    Vive E&R !

     

    Répondre à ce message

  • #1891805
    Le 1er février à 13:06 par blanc cassé
    Sarcelles : quand le croche-pied devient un crime contre l’humanité

    Il faut élargir les trottoirs de Sarcelles. Vite.

     

    Répondre à ce message

  • #1891813

    En fin de compte elle est peut être là la solution pour les ’’fragiles" qui se font agresser dans la rue et les transports publiques,porter une kippa.

    Si demain 75% des gens arborent la casquette sans visière ’j’adore cette expression)
    il se peut que cela agissent comme une armure,un gilet pare-claques avec intervention immédiate du GIGN.

     

    Répondre à ce message

  • #1892478
    Le 2 février à 11:10 par C’est drôle
    Sarcelles : quand le croche-pied devient un crime contre l’humanité

    Ah ben c’est clair, en France quand on sait ce que l’on risque, une kippa c’est beaucoup plus efficace pour repousser une agression, qu’un taser ou une gazeuse...

    Ma femme en a toujours une dans son sac au cas où elle devrait rentrer après 23 heures. Quand elle la sort, les voyous partent en courant.

    Et si tu tu fais le 17, et que tu prononces le "mot", t’as 4 sentinelles qui débarquent dans les 5 minutes.

    Non sérieux pour la sécurité, c’est vraiment les meilleurs.

    "Ceci était un message de nature humoristique et en aucun cas une fake news"

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents