Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pascal Boniface démonte le chantage à l’antisémitisme dans son dernier livre

Le titre donne d’emblée le ton du livre : il sera cash et sans complexe. Antisémite de Pascal Boniface, qui sort aux éditions Max Milo ce jeudi 11 janvier 2018, est un ovni. Il fera date. Jamais auparavant, un livre n’avait permis de dévoiler avec autant d’intelligence et sans complotisme (des faits, rien que des faits !) les rouages du « chantage à l’antisémitisme » utilisés trop souvent pour disqualifier toutes celles et tous ceux qui osent dénoncer l’occupation israélienne en Palestine.

 

15 ans après Est-il permis de critiquer Israël ?, Pascal Boniface frappe donc ici un grand coup.

Le directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) a décidé de tout dire. Voilà maintenant quinze ans que Pascal Boniface subit sans relâche les foudres du lobby pro-israélien qui l’accuse sans la moindre preuve d’être un antisémite.

« Pas une ligne, pas un mot, pas une phrase ne peuvent pourtant permettre de corroborer l’accusation d’antisémitisme. Aucune plainte pour ce motif devant aucun tribunal, alors que la législation française est certainement la plus sévère au monde », écrit d’emblée l’auteur pour lever toute ambiguïté.

Ces accusations d’antisémitisme portées contre lui ont un point de départ.

En 2001, délégué aux affaires stratégiques au sein du parti socialiste, Boniface adresse à Henri Nallet, secrétaire international et à François Hollande, alors premier secrétaire du PS, une note qui décrit les ravages de l’occupation israélienne. La note dénonce également la timidité des socialistes à condamner le gouvernement (pourtant très à droite) d’Ariel Sharon et exhorte donc le parti à durcir sa position.

Les partisans acharnés de la défense d’Israël au sein du PS sont en colère. Pour discréditer l’auteur, ils travestissent ses mots. Ils font croire que Pascal Boniface aurait demandé dans sa note aux responsables socialistes de critiquer davantage Israël parce que le PS pourrait en tirer un bénéfice électoral du fait que les musulmans en France sont bien plus nombreux que les Juifs.

[...]

Des menaces de mort vont être déposées dans sa boîte aux lettres. Certaines de ses conférences vont être annulées. Il sera aussi boycotté de plusieurs cérémonies, comme en novembre 2015, quand Mahmoud Abbas est fait citoyen d’honneur de la ville de Paris. Pascal Boniface sera enfin poussé à démissionner du PS.

Pour les soutiens indéfectibles d’Israël, il ne suffit pas de salir l’intellectuel, il faut également se débarrasser de l’Iris, son centre de recherche qu’il a créé en 1993.

En 2002, Roger Cukierman, alors président du CRIF, (Conseil représentatif des institutions juives de France) écrit aux ministres de la Défense et des Affaires étrangères pour qu’ils cessent leurs relations contractuelles et financières avec l’IRIS. « L’Iris a bien failli disparaître à ce moment », se souvient Boniface.

[...]

200 pages plus loin et autant d’autres exemples affligeants de menaces, d’intimidations et de mensonges, émanant de personnalités pro-israéliennes (BHL, Frédéric Encel, Malek Boutih, Patrick Klugman, Frédéric Haziza, Manuel Valls donc, etc.), on ne peut saluer que la constance et la droiture de Pascal Boniface qui a toujours préféré argumenter avec des faits que de céder aux sirènes du complotisme.

« De vrais antisémites m’entouraient de leur sollicitude. Je leur faisais immédiatement comprendre que je ne partageais pas leurs vues et que je refusais tout amalgame », rappelle dans son livre Boniface.

« Je pense que rien n’aurait fait davantage plaisir à certains de mes adversaires que je devienne antisémite. Qu’à force de prendre des coups de toutes parts et de façon injuste je surréagisse et me lance dans des déclarations incendiaires (...). Une telle dérive aurait justifié leurs accusations initiales et les aurait ravis.

Lire l’article entier sur lecourrierdelatlas.com

 

Première réaction d’une journaliste sioniste :

 

 

Ce que Boniface n’a pas le courage de dire,
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents