Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

Soixante depuis janvier

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé dimanche 12 novembre vouloir « renforcer » l’efficacité des mesures visant à prévenir le suicide chez les forces de l’ordre, au terme d’une semaine où cinq policiers et un gendarme ont mis fin à leurs jours.

 

44 policiers et 16 gendarmes se sont donné la mort depuis le début de l’année 2017, a affirmé le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué publié quelques minutes après l’annonce du suicide de l’ex-chef de la lutte anti-hooliganisme, le commissaire Antoine Boutonnet.

Gérard Collomb a demandé aux trois directeurs généraux de la Police nationale, de la Gendarmerie nationale et de la Sécurité intérieure « de lui présenter une évaluation des mesures mises en œuvre pour prévenir les suicides parmi les forces de l’ordre ».

Lire la suite de l’article sur huffingtonpost.fr

Sur le démantèlement des forces constitutives de l’État-nation France,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1838484
    Le 13 novembre à 06:43 par spirit
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    J’ai de la compassion pour ceux qui en arrivent la mais je ne peux m’empêcher de penser que lorsqu’on accepte de se transformer en collecteur de fonds sur le bords de la route, qu’on e fait plus d’autres mission que de la répression, qu’on explique aux victimes qui viennent porter plainte que c’est du temps perdu, bref que l’on s’est mis au service du système qui vous fait miroiter des "prérogatives" contre (oui je dis bien contre) les citoyens qu’on est sensé protéger il ne faut pas s’étonner que ceux qu’on a verbalisés en cherchant tout et n’importe quoi pour faire le chiffre réclamé par la hiérarchie ne voient plus en la police autre chose que les nervis du pouvoir et ne soient plus solidaire d’une police qu’ils pensent devoir plus craindre qu’attendre protection....(Jean Dex)

     

    Répondre à ce message

    • #1838520

      Ce ne sont pas ceux-là qui se suicident.
      Les corps de police sont aussi de plus en plus tiers-mondisés, donc démoralisés dans tous les sens du terme. Les policiers qui aiment le métier ne le supportent pas. Tout cela couplé à une vie de famille pas toujours satisfaisante ou possible, et au fait qu’on doive dissimuler sa profession dans la vie courante.
      Emeutes à Bruxelles : vingt-trois blessés, dont vingt-deux policiers. N’est-ce pas scandaleux ?
      Soutenons nos policiers, ils nous soutiendront le moment venu.

       
  • #1838501
    Le 13 novembre à 07:53 par dixi
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    Je serai à la place du gouvernement je m’inquiéterai, mais apparemment ils sont plus inquiets concernant les migrants .Ils aiment l’ordre la France et les Français, ça se voit .

     

    Répondre à ce message

  • #1838502
    Le 13 novembre à 08:02 par tisandre
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    Je pense que la question à se poser c’est pourquoi autant de suicide dans cette profession et je pense pas que ce soit que la pleine lune. Je suis peiné de voir des personnes si désespérés qu’ils en arrivent à se supprimer, ces hommes et ces femmes qui se devouent pour leur pays et qui sont des cibles mouvantes pour les multi récidivistes et les apprentis djihadistes. Et que le français moyen dise tant mieux pour ces collecteurs d’impots je trouve ça absurde et montre bien le désamour , la fracture sans cesse grandissante entre la population et sa police. On les applaudit quand ils libèrent les otages à l’hyper casher et on leur crache à la gueule quand on a oublié de faire son contrôle technique. Bref un amour à géométrie variable

     

    Répondre à ce message

  • #1838527
    Le 13 novembre à 09:09 par YannAmar
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    Ils font un des pires boulots , indispensable, dangereux et une confrontation permanente avec le pire . Avec des moyens dérisoires, et sans soutien réel , de plus vilipendés par les médias au moindre incident , livrés a la foule haineuse , aux racailles et aux antifas . L’absence de reconnaissance et une pression constante dans un contexte éprouvant explique selon moi ces suicides . La responsabilité et l’incompétence se trouvent chez les dirigeants du pays et chez les nervis de la justice qui relâchent les crapules. Je préfère une police efficace avec des bavures qu’une police castrée et désabusée .

     

    Répondre à ce message

  • #1838528
    Le 13 novembre à 09:11 par réGénération
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    Comme quoi, on peut être flic et ne pas avoir la foi, croire davantage en l’État qu’au Ciel - car évidemment le suicide n’est pas la solution. Ce chiffre est dramatique. Entre ceux qui se suicident et ceux qui quittent le pays, on est bien barré !

     

    Répondre à ce message

  • #1838673
    Le 13 novembre à 13:23 par awrassi
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    Avant de s’engager dans les forces de l’"ordre", il faut impérativement se demander la qualité de cet "ordre" ... S’il n’est pas populaire, il ne faut pas le servir. RIP, tout de même, aux victimes de cette mafia policière.

     

    Répondre à ce message

  • #1838881
    Le 13 novembre à 18:41 par serilem
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    Un suicide je n arrive pas a croire que ce soit un acte " réfléchi ". On se suicide quand on est en stress extrême et qu on ne voit pas d échappatoire. ( c est pour cela que l alcool et les drogues augmentent les suicides : on croit se soulager mais on augmente son désarroi finalement.) Quand aux antidépresseurs , ils rendent hautement suicidaire, même des gens ayant une vie apparemment apaisée.
    On ne se suicide pas parce qu on s emmerde au boulot .
    Il n y a pas que dans la police que les gens se suicident d ailleurs : la souffrance au travail est très répandue - voir France télécom,... etc

     

    Répondre à ce message

  • #1838946
    Le 13 novembre à 20:16 par kantor
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    Allez les mecs , courage et arrêtez de vous ruiner la sante, voir plus malheureusement, a cause de tous ces petits enculés d’en bas et ces gros connards d’en haut ...ils ne vous méritent pas, car quand on fait flic par vocation, on est un vrai bonhomme...comme les pompiers, les militaires et tous les autres...

     

    Répondre à ce message

  • #1839009
    Le 13 novembre à 22:05 par Jean Le Chevalier
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    Nos dirigeants se moquent du sort des Policiers qui oeuvrent quotidiennement pour sauvegarder notre société malade...Ils prennent de plein fouet tous les maux de notre pays et travaillent dans des conditions matérielles et surtout morales indignes d’un pays comme la France. De plus la haute hiérarchie est plus occupée à compter ses primes qu’à se préoccuper de ses ouailles...C’est malheureusement un vieux débat, qui est toujours occulté par nos "excellents ministres et politiciens", et la France continue de pratiquer la politique de l’autruche quels que soient les problèmes. Surtout pas de vagues...

     

    Répondre à ce message

  • #1841301
    Le 16 novembre à 21:50 par Stacker
    Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

    Je suis policier et ce que je constate est que la majorité des gens veulent de la répression mais pour les autres, si ils sont concernes il s’agit d’injustice ou de zèle et remettent la faute aux autres. La délation est omniprésente, les voisins sont des ennemis.
    Et nous au milieu on temporise cette haine.
    Si on se fait tabasser en pleine rue personne ne viendra nous aider. C’est la réalité.

     

    Répondre à ce message

    • #1842615
      Le 19 novembre à 00:07 par fred
      Six suicides en une semaine chez les forces de l’ordre

      Nein va faire autre chose, trouve toi un vrai métier honnête, plutôt que continuer a emmerder le monde en obéissant a tes petits chefs soumis aux intérêts de vos maitres.....et arrêtez de gémir en uniforme !!!!!
      La démission ça existe.

       
Afficher les commentaires précédents