Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Sous l’effet de l’arnaque au Covid, l’école est devenue barge

« Nous sommes dans un monde de fous, nous sommes dans un monde de rats de laboratoire, c’est ce que nous sommes devenus et si on ne fait rien, ça va aller crescendo, de pire en pire, c’est vous qui voyez. »

 

Des tarés aux commandes de la France

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "La Mascarade" le clip des enfants qui font tomber le masque !"

    https://www.youtube.com/watch?v=qLj...

     

  • En Inde , ils ont tellement confiance dans le gouvernement qu’il n’y a que 30% des élèves qui sont retourné à l’école après le déconfinement (il faut dire que pour remettre ses gosses à l’école il faut signer une décharge qui libère l’école de toute responsabilité sanitaire.
    Et pour la rigolade, à Chennai, (Tamil Nadu) des médecins de plusieurs hôpitaux se sont fait chopper à prélever et revendre des organes sur les personnes décédées du covid car on ne rendait pas les corps aux familles, la crémation se faisant anonymement durant tout le confinement.
    Visiblement ce scandale de dépasse pas les frontières du pays et pourtant c’est du lourd (se reporter aux médias locaux) .


  • Aberrant ... J’aurais un gosse, ça fait une paye qu’il n’irait plus à l’école, ça lui éviterait en plus de finir connard encarté au parti socialiste, à apprendre comment mettre un plug anal tout en insultant la mémoire de Saint Louis et en pleurant la shoa tous les jours...
    Et le plus drôle, c’est qu’ils n’ont apparemment pas pensé à faire en sorte que ce soit le prof qui change de salle, et non les élèves ?, ! hahaha !!!
    Puis les casiers sont interdits à nos écoliers, pour lutter ensemble contre la grippe hein, mais pas les parcmètres, ça c’est bon !
    J’ai vraiment le sentiment que la réflexion, le cerveau, la logique, tout ça s’est effondré en même temps que les trois tours du world trade center en 2001...
    Je suis pas si vieux, 33 ans, mais je n’ai pas le souvenir que l’humanité était aussi débile quand j’en avais 10.

     

  • Ma fille, en 6e, m’a dit : "Ma prof d’anglais est folle, elle ne veut pas toucher nos cahiers quand elle écrit donc elle écrit du bout de son stylo... Ce qui fait que je ne comprends rien à ce qu’elle écrit."

    Les profs, complices de ce délire, menacent régulièrement les gamins de les mettre en retenue pour mauvais port du masque.


  • C’est pas un ordre du
    gouvernement, mais d’un directeur à côté de la plaque.


  • C’est tout vu cher monsieur,retirez votre gosse de cette folie,pour apprendre quoi ?on apprend moins voir pas du tout lorsque l’on est essoufflé ou fatigué..Le plus grave c’est qu’elle a peut-être peur de vous demander de l’aide.

     

  • Pour les enseignants, seul leur confort individuel compte.

    Les collèges ne font pas les emplois du temps en fonction des élèves, mais pour regrouper le plus possible les heure des enseignants, pour qu’ils puissent faire tous leurs cours en deux jours.

    Cette optimisation se fait au prix de la dispersion des cours des élèves qui ont des trous de plusieurs heures dans leurs emplois du temps et des déplacements incessants.

    Le poids monstrueux des cartables des petits enfants a été résolu en leur conseillant d’ajouter des roulettes !

    Avant 1960, les manuels scolaires étaient tous d’un format inférieur à A8 (un peu plus grand qu’un livre de poche) illustrés avec des dessins et des gravures. Pour gagner de l’argent, les éditeurs proposent des énormes livres remplis de photos sur papier glacé et des couvertures très épaisses qui pèse 10 ou 20 fois le poids d’un ancien manuel où il y avait beaucoup plus d’information. Les éditeurs de manuels scolaires corrompent les décideurs, et les enseignants. Voilà la cause des cartables des enfants du primaire qui pèsent de 5 à 7 kgs.

    Les inspecteurs de l’éducation nationale sont des salauds, il aurait suffit d’une seule circulaire de 5 lignes qui limite le poids des manuels et le format des cahiers à 18, pour que le poids des cartables redescende à 1 ou 2 kgs. Ils l’ont toujours refusé.

     

  • Perso je ne porte quasi jamais de masque (et j’ai aucun pb alors que je parcours ma ville de long en large pour mon boulot), et j’ordonne à ma dernière fille qui est encore au lycée de baisser le sien sous le nez dès qu’elle en a la possibilité. lorsque je passe devant la prefecture ou sur une place où y a du monde je gueule : "pandémie bidon, oligarchie pourrie, révoltez vous". Pendant le confinement j’ai distribué des tracts que j’ai fais moi même.
    Qu’est-ce je peux faire de plus ?? Me sens bien, bien seul !!
    Un peuple qui ne se révolte pas, alors qu’on empêche ses enfants de respirer normalement est un peuple mort !

     

    • @ LDG, ne te déséspères pas, compagnon (celui avec qui on partage le pain), tu fais parfaitement ce que tu as à faire ; et tu te fais honneur à toi même, et saches que tu n’es pas seul (au moins avec moi on est deux, ha ha ha !). et si tu veux te sentir épaulé, il y a par exemple les sections E&R dans toutes nos provinces, avec plein de gens très cool, sérieux et/ou rigolos), (ah les petites soirées E&R, ça me manque !)


    • On se sent seul, c’est vrai. Au boulot je suis le seul à ne jamais porter le masque. On me regarde comme un nazi irresponsable et tueur de vieux. Bon m’en fous, mais c’est vrai que le manque de courage est consternant, tout comme les cerveaux éteints.


  • gréve général, plus un gosse a l’école, ils restent chez eux, au chaud avec pépé et mémé

     

  • Aaaah l’inénarrable poids des cartables, il ne manquait plus que ce sujet euh… qui dure depuis 40 ans au moins.
    J’avais un pote qui venait tous les jours avec un BIC, la même feuille et une pochette verte, en souriant. Par contre, un autre avec un gros sac et son gros poste radio cassette stéréo pour smurfer dans les couloirs du bahut.


  • Il s’agit manifestement d’un programme de conditionnement des élèves qui consiste à les préparer dès à présent à executer les ordres, consignes et directives qui leur seront appliqués tout au long de leur vie, sans réfléchir, sans se rebeller et a accepter les sanctions comme normales.. cette préparation mentale a toutes les chances de succès car les rassemblements humains adoptent généralement le comportement du troupeau, il n’ y a que quelques individus qui s’opposent individuellement ou en petits groupes isolés rapidement démantelés par la pression et la mise au ban.. Ce n’est pas pour autant que les opposants enterrent leur conviction d’avoir été dupés, comme le volcan que l’on croit éteint l’irruption peut ressurgir à tout moment et de manière imprévisible. Ces quelques cas une fois dispersés et disséminés pourront alors se révéler comme de véritables bombes à retardement chargées de leurs ressentiments d’injustice et de leurs soif de revanche, ils en deviendront incontrôlables .. Je pense que le projet ID2020 est conçu pour tenter de prévenir ce type de rebéllion, par le traçage, le suivi et la surveillance de tous les individus.. c’est un projet orwellien de bout en bout qui ne sera sans doute contrecarré que par des réactions extremement violentes, une forme de résistance pourrait surgir, ce qui sera désigné comme étant le nouveau terrorisme.

     

  • toutes ces mesures malsaines et absurdes qui compliquent l’existence et nous font tourner en bourrique, pour s’entendre annoncé un beau jour : enfin ! fini toutes ces contraintes, le vaccin est dispo ? combien vont tomber dans le panneau et courir se faire vaccipucer ? malheur à eux...

     

    • Quand je pense que depuis des décennies pas mal de profs savent suffisamment manipuler leurs élèves pour les faire descendre manifester dans la rue pour un oui pour un non (surtout pour défendre leurs prébendes d’enseignants)... Et là, rien ! Pas un seul appel à manifester ! Ils sont où les "anarchistes" "révolutionnaires" de l’éducation Nationale, toujours prêts à se lever contre les "injustices" ? Ils sont censés inculquer le libre arbitre, l’esprit critique, l’esprit d’analyse, le doute raisonnable dans les petites "têtes blondes" ? Laissez moi rire. Ils leur demande simplement de croire à la nouvelle religion du Covid et surtout à obéir (sinon attention aux heures de colle !). Pathétique. Le jour où un prof viendra fanfaronner devant vous en tant qu’opposant au système, demandez lui où il était pendant la "guerre" du covid. Pareil pour nos députés (qui ne vont même plus à l’assemblée pour voter au sujet des lois de prolongation et renforcement sanitaire).
      Il y a bien plus d’apprentissage du libre arbitre sur E&R (ou d’autres sites) qu’à l’éducation Nationale.


    • Ben oui nombreux vont courir se faire vacciner et qu’adviendra t’il de ceux qui refuserons le vaccin ?


  • Les profs sont des criminels, mais les parents aussi .Si j’avais aujourd’hui un enfant de cet âge, je n’accepterais JAMAIS cela, que ça plaise ou non, car c’est avant tout chose, mon gamin ou ma gamine et je ne voudrais pas être responsable d’un mal formation au niveau du dos , d’accidents rénaux et de sa colonne vertébrale, ou tout autres choses.S’il y a encore des parents responsables mon enfant n’est pas un rat de laboratoire et encore moins un força et je trouve cela inhumain .Au bout d’un moment ,il faut savoir dire, STOP !!!! Vous mettez vos enfants en danger ,et c’est à vous de décider .

     

    • Pour avoir refusé de me soumettre à la République et de leur sacrifier mes enfants j’ai fini par m’exiler, ayant tout le système à dos, les services sociaux, la justice, la belle famille, et tout un tas de monde qui est prêt à vous dénoncer dans votre dos après avoir constaté et loué les effets de vos choix (vos enfants sont en bonne santé et équibrés)...

      C’est loin d’être aussi simple que vous pouvez le croire tant que vous n’avez pas d’enfants. De manière générale on n’a jamais autant de fausses certitudes sur l’éducation que quand on n’a pas d’enfants, ou qu’on en a seulement eu quelques uns dont on ne s’en est pas vraiment occupé (éducation déléguée à la crèche, la nounou, l’école etc), c’est à dire, certes, la majorité des français...

      La pression est énorme sur les parents alors même qu’on leur refuse presque toute marge de manoeuvre éducative. En bref, la seule responsabilité qui leur reste attribuée est pour se faire critiquer quand quelque chose ne va pas ou est supposé comme tel...


  • Nous savions déjà que les enseignants en France était d’une connerie monumentale, nous savons aussi désormais que ce sont des fous et pervers dans le sens littéral et psychiatrique du terme. En fait la France "intellectuelle", c’est à dire tous ceux qui sont passés par l’enseignement dit "supérieur" sont d’une médiocrité abyssale. Les professionnels de la santé, les enseignants...que des dingues et médiocres au mieux juste lâches, au pire des psychopathes...je pense que ce pays est mort et enterré sauf intercession divine...


  • Moi c’est le formatage des esprits qui me gênerait le plus mais bon.


  • En voyant cette vidéo de conditionnement du peuple par les enfants et si ça reconfine avant la fin de l’année après ce couvre-feux hallucinant, plus éventuellement avant juin de l’année prochaine, les policiers et magistrats n’auront plus d’excuse à ne pas rejoindre les gilets jaunes pour virer ce gouvernement et changer le système, surtout ceux qui ont des enfants.


  • déformation de la colonne vertébrale assurée lol


  • Ils ont réussi à foutre la confusion dans la tete des Français ..


  • Ca n’est pas un problème nouveau, quand j’étais en 6eme - 5eme mon collège comme tout ceux de la région n’avait pas de casiers, corona ou pas. Fille ou garçon, on portait tous nos classeurs et livres toute la journée. Chaque profs exigeaient un cahier ou un classeur attitré à leur matière et ne nous laissaient pas écrire sur des feuilles volantes qu’on aurait pu rassembler en un seul classeur. Le grand paradoxe c’est que malgré qu’ils soient à 90% "progressistes", Ils étaient psychorigides et bornés sur ces choses pourtant futiles. Ces obligations de demeurés existaient donc il y a 20 ans, je vois pas pourquoi ils seraient devenus plus intelligents entre temps.
    Je portais en plus, comme beaucoup d’autre élèves mon sac de sport car j’allais faire du sport à chaque sortie de cours le soir, sans repasser par chez moi. Cela dit, personne n’est est mort et personne n’a gardé de séquelles, donc à relativiser...

     

    • Tu as regardé la vidéo jusqu’au bout ? Le sac fait presque 12 kilos, c’est une fillette de 11 ans, c’est quoi qui vas pas dans ta tête, jusqu’à quand tu vas justifier l’iniquité ? Jusqu’à quand tu vas relativiser, jusqu’à qu’on vous enfonce un balai dans le fion à toi et tes proches ?


    • Mais vous n’aviez pas un masque toute la journée sur le museau !!! On s’embrassait, et le plus court chemin pour aller d’un endroit à l’autre n’était pas - heureuse époque - encombré de covid !


  • j’ai interdit à mon fils d’aller à l’école, je ne veux pas qu’ils deviennent comme Macron !


  • L’école comme mutilation des enfants. C’est un des sujets sur lequel Céline a le plus écrit et l’on se doute que ce n’est pas dans le style des réformateurs de mai 68 et consorts – qui cherchent à contrôler et conditionner toujours plus en fait.

    « Enfance des petits bourgeois, enfance de parasites et de mufles, sensibilités de parasites, de privilégiés sur la défensive, de jouisseurs, de petits précieux, maniérés, artificiels, émotivement en luxation vicieuse jusqu’à la mort… Ils n’ont jamais rien vu… ne verront jamais rien… humainement parlant… Ils ont appris l’expérience dans les traductions grecques, la vie dans les versions latines et les bavardages de M. Alain… ».

    « Attention à forcer l’instinct ! C’est ça qui nous rend impossible ! Malheureux indurés canailles, qu’on sait plus par quel bout nous prendre, culs-de-jatte sur tabourets d’horreurs, chevillés aux cent mille chignolles, tordus complotiques à binocles, myopes de régularité, monotones à dégueuler. Taupes de jour »


  • L’école comme mutilation des enfants. C’est un des sujets sur lequel Céline a le plus écrit et l’on se doute que ce n’est pas dans le style des réformateurs de mai 68 et consorts – qui cherchent à contrôler et conditionner toujours plus en fait.

    « Quelle raison ? La puberté ? Elle a bon dos ! Non ! Parce que dressés tout de suite en force, sonnés d’emblée dès l’école, la grande mutilante de jeunesse, l’école leur aura coupé les ailes au lieu de leur ouvrir toutes grandes et plus grandes encore ! L’école n’élève personne aux nues, elle mutile, elle châtre. Elle ne crée pas des hommes ailés, des âmes qui dansent, elle fabrique des sous-hommes rampants qui s’intéressent plus qu’à quatre pattes, de boutiffes en égouts secrets, de boîtes à ordures en eaux grasses. »

    « Ah ! C’est vraiment le plus grand crime d’enfermer les enfants comme ça pendant des cinq ou dix années pour leur apprendre que des choses viles, des règles pour mieux s’ahurir, se trivialiser à toutes forces, s’utiliser l’enthousiasme aux choses qui s’achètent, se vendent, se mangent, se combinent, s’installent, dilatent, jubilent Capital, qu’on roule avec, qu’on trafique, qu’on goupille, chignolle, lamine, brase, en cent enfers mécanisés, qu’on accumule dans ces dépôts pour les refiler à bénéfices… à la grouillerie des brutes d’achat. »

    « Quelle atroce farce ! Saisir les enfants à leurs jeux, les empêtrer minutieusement pas examens impeccables de notions toujours plus utiles, tourner en plomb leur vif argent, leur river après les quatre pattes, que la bête gambade plus jamais, qu’elle reste prosaïque à toujours, fardée à hurler à mort, sous chape effroyable, à désirer toutes les guerres pour se dépêtrer comme elle peut d’une existence qui n’en est plus, qu’est une espèce de survie d’une joie trépassée depuis longtemps, enterrée toute vive à l’école. »

     

    • #2569741
      le 17/10/2020 par Éduque à cons nationale
      Sous l’effet de l’arnaque au Covid, l’école est devenue barge

      Et encore, Céline n’imaginait pas le genrisme où on apprend à nos enfants qu’ils ne sont pas sexués, que les filles sont des garçons et vice-versa !
      Il n’avait pas imaginé non plus les 11 vaccins inoculés de force aux bambins !


  • #2569233

    Certes ça parait excessif.
    Changeons de perspective, à force de monter des escaliers avec 11Kg sur le dos, sur 4 étages et sans pouvoir respirer, elle va développer des capacités physiques de cycliste professionnel.
    Plus tard son corps sera habitué à respirer peu d’oxygène, à respirer de l’air vicié, à porter des charges lourdes et à monter des escaliers. Les policiers n’auront pas une frêle jeune femme en colère devant eux, mais une bête de combat... en colère.
    C’est le principe de l’entrainement.
    Jusqu’à présent la police avait devant elle des gamins champions de jeux vidéos sans muscle.
    En plus pour ne plus avoir mal à la tête nos enfants vont aller courir, faire du vélo etc.


  • Dès lors que les parents ont accepté sans broncher, d’inoculer à leurs enfants les 11 vaccins de la busyn, ils accepteront tout le reste ...

     

  • Ce climat anxiogène est insupportable, il faut mentionner aussi l’exercice préparant un éventuel attentat terroriste que les élèves subissent chaque année : dès le signal donné, tous doivent rester cachés sous leur table, sans parler et ce durant une heure et dans le noir. Cette année avec le masque en plus, c’est le pompom


  • Enseignants, pourquoi empêchez vous les enfants de respirer convenablement ?

     

    • Parce qu’ils souffrent de gauchisme, de relativisme, de déni, et donc ils écoutent et font respecter les RÈGLES !
      Et à mon avis ils sont prêts à aller plus loin dans la souffrance des enfants au nom de leur bien-être, on en est là..


    • #2569470

      Ta gueule ! Les enseignants eux aussi portent le masquent toute la journée et jusque dans leur salle des profs, parlent dans le masque et ravalent leur dioxyde de carbone, ont les cordes vocales endolories et des migraines. Ils ne sont pas décisionnaires mais exécutants. Adressez-vous à l’Etat profond, Macron étant lui-même un cynique exécutant.


    • Protégeons la Palestine

      Tu es enseignant ? Sais-tu si les autres enseignants en ont marre ? Et si c’est le cas, qu’est-ce qui vous empêche d’aller en groupe voir le directeur, ou l’inspecteur ou votre académie ? Tout en ralliant avec vous d’autres enseignants au passage et des parents d’élèves ?
      Ne le prends pas mal, c’est une vraie question, pour comprendre comment ça marche, je ne travaille pas dans ce secteur là.


    • @ProtégeonslaPalestine, eh oh ! tu souffres d’accepter ce que tu continues d’imposer, c’est cohérent ça !

      mettez vous en grève , prenez vos responsabilités, mais arrêterez de faire chier les mômes aux prétextes de ces directives qui vous sont imposées, vous n’ êtes peut être que le dernier maillon de la chaine, mais vous en faites partie, vous la composez

      si même cela n’est pas possible , et bien démerdez vous !


    • @ProtégeonslaPalestine, eh oh ! tu souffres d’accepter ce que tu continues d’imposer, c’est cohérent ça !
      mettez vous en grève , prenez vos responsabilités, mais arrêterez de faire chier les mômes aux prétextes de ces directives qui vous sont imposées, vous n’ êtes peut être que le dernier maillon de la chaine, mais vous en faites partie, vous la composez
      si même cela n’est pas possible , et bien démerdez vous !


    • #2570080

      @Marie : Les enseignants sont en, 2020, dans la même situation que les infirmières qui, en 2000, se sont vu contraintes de se faire vacciner contre l’hépatite B et qui ont développé une sclérose en plaque invalidante : piégés. Ceux qui appellent à la rébellion frontale n’ont retenu aucun enseignement sur la brutalité étatique capable de gazer et violenter 1 million de Manifestants Pour Tous et leurs enfants, aussi bien que d’éborgner une centaine de Gilets Jaunes issus de manifestations populaires légales.

      Les imbéciles dont le jugement précède la réflexion peinent à comprendre que si 15 000 Professeurs protestent aujourd’hui, ils seront congédiés demain pour attentat à la sûreté (sanitaire ?) de l’État, traduits en conseil disciplinaire, privés de leurs droits à la retraite et remplacés dès après-demain par des contractuels et vacataires non formés payés au lance-pierre.

      Le propre du totalitarisme, chère Marie, est que le peuple est perdant quoi qu’il fasse : si les Professeurs se couchent, comme c’est le cas, la tentacule étatique gagne ; s’ils protestent, ils seront socialement exterminés.

      La seule solution serait de ..... ...... ...... ER a suffisamment d’emmerdes comme cela, donc je garde pour moi mon idée de la solution finale. Alain Soral et ceux qui le suivent savent à quoi je pense.


    • Vous êtes à côté de la plaque. Il n’y a pas d’un côté les-enseignants-qui-veulent-imposer-le-masque, et de l’autre les-élèves-qui-souhaiteraient-l’enlever. La réalité est infiniment plus complexe. Je suis prof en lycée, et d’entrée de jeu, j’ai expliqué aux élèves que j’étais incapable de faire cours avec un masque. Je ne le mets donc que ce qu’il faut pour montrer que je ne me moque pas complètement des consignes sanitaires et ne pas choper un blâme, essentiellement lorsque je circule entre les rangs d’une classe, soit trois ou quatre minutes par heure en tout.

      Quelques jours après la rentrée, le proviseur me prend à part, gêné : "un parent d’élève m’a téléphoné : vous faites cours sans masque. Faites attention, nous sommes observés." Je suis resté sur ma manière de faire et n’ai pas eu de problème depuis un mois... Un collègue qui a reçu le même avertissement a préféré s’aligner sur les consignes.

      Certes, il y a aussi des enseignants qui font du zèle. Je vois encore la collègue d’espagnol, l’autre jour, en train de faire l’appel dans sa classe et de vérifier au passage le bon positionnement des masques : "Un tel, la mascarilla en la nariz, por favor..."

      Quand je vois des élèves sans masques pendant mon cours, eh bien, je fais semblant de ne pas les voir. Je leur ai même dit sur le ton de l’humour que ma myopie m’empêchait de voir qui portait un masque et qui n’en portait pas. Mais même avec ces précisions engageantes, les élèves préfèrent le porter. L’autre jour, une élève en train de faire un exposé étouffait sous son masque. Je lui ai donc proposé de l’enlever. Et bien, non : elle a préféré continuer à suffoquer héroïquement...

      La réalité, c’est que beaucoup de gens, profs comme élèves et parents d’élèves, croient à la narration catastrophiste actuelle. Vous verriez les élèves se rappeler à l’ordre entre eux : "Machin, tu n’as pas mis de gel hydroalcoolique". Au point que j’ai repris plusieurs fois repris l’un ou l’autre : "Mais tu fais partie de la police sanitaire, ou quoi ?"

      Bref, tout le monde est très docile, beaucoup trop docile...


    • Protégeons la Palestine

      Mise en pied du mur et chantage, si on résume.
      Ta description est réaliste.
      Après, et tu le sais sans doute déjà, ils iront jusqu’au bout si ils ne rencontrent aucune barrière et donc ce sera pire, de pire en pire même. Et des enfants qui souffrent, en plus de tout un peuple qui souffre, c’est inadmissible.
      Bon.
      Ensuite, il y a tout un tas de stratégies que l’on peut utiliser pour résoudre un problème sans avoir à faire une attaque frontale, mais là pareil que toi, je ne peux pas développer.
      En attendant, j’invite toute personne à creuser ce sujet (il y a toute une littérature qui parle de ça) et à mettre en oeuvre ces stratégies au quotidien, à l’endroit même où il se trouve, et en commençant petit, histoire de s’habituer et de maitriser le principe, puis de développer. On n’a de toutes façons plus le choix et le temps joue contre nous, je veux dire par là que plus un régime prend d’aisance totalitaire, plus il devient difficile à combattre.


  • France de bargeots ! Les autorités éducatives ne peuvent-elles pas alléger le poids des sacs en transférant tous les contenus des cahiers plus les livres électroniques sur une tablette ou un petit ordi portable que les enfants auraient tous ! Puisqu’il faut soi-disant se mettre aux nouvelles technologies. Et d’un...

    La majorité des parents sont des veaux, des abrutis, des pleutres pour accepter que leurs mômes en pleine croissance portent de telles charges. Mais c’est peut-être pour donner plus tard du travail aux kinés afin de traiter les cyphoses, scolioses et autres lordoses en masse. Et de deux...

    Le corps enseignant regarde certainement son petit confort et plutôt que de faire translater des centaines d’écoliers d’un point A à un point B, on pourrait "imaginer" que les élèves resteraient dans la même salle pour les matières ne nécessitant pas de matériel (comme SVT) et que ce serait les profs qui se déplaceraient ! Et de trois...

    Quant aux couverts s’ils sont passés au lave-vaisselle à 60°C et placés sous une hotte à U.V, virologiquement et bactériologiquement c’est net. Et de quatre...

    Au pays de Descartes, de Lavoisier, des frères Lumière, de Louis Renault, etc... c’est pas la raison qui est au pouvoir et encore moins l’imagination. Ils ont de la chance que je sois trop vieux pour avoir des enfants en âge de scolarisation car je vous garantis que ça valserait avec moi.

    Mon pays me dégoûte !...

    Viktor


  • Je suis scandalisé par le silence des enseignants ! Que font ils ? Ça ne les gêne pas de donner des cours à des enfants qui doivent porter le masque toute la journée ? Ils n’ont aucune réaction. Ils pourraient s’unir avec d’autre enseignants et parents d’élève pour porter plainte. Ils pourraient organiser des réunions avec les parents pour parler des problèmes liés au restrictions délirantes du gouvernement, et des problèmes de santé que leurs enfants auront par la suite.
    Les gens ont peur de quoi, de parler ?

     

    • A une réunion de parents d’élèves, au début de l’année, j’ai été la seule à interroger la principale du collège et à m’insurger contre ce port du masque imposé non seulement pendant les heures de cours, mais aussi pendant la récréation : sa réponse : "Madame, d’abord je vous demanderai de porter votre masque au dessus du nez ! " et le bla bla habituel "mesures sanitaires ..".etc.. ;
      Aucun parent n’a bronché pour me soutenir , même mollement !
      Pourtant ils ne risquaient ni 135 € d’amende, ni de priver leur enfant de quoi que ce soit : juste défendre leur liberté de respirer ! LAMENTABLE !


    • Arrêtez. Ils ne décident rien et doivent aussi porter ce putain de masque.


    • J’ai travaillé dans différents secteurs, et j’ai remarqué que oui les gens ont peur de parler, ils ont peur de faire remonter le moindre problème à leur hiérarchie, même lorsqu’ils ne risquent rien, ils ont aussi très peur de dire non à des abus. Donc forcément, ils se font bouffer.

      Le souci étant que là il s’agit d’enfants, et que ça, ça ne doit pas passer. C’est la limite à ne pas dépasser : en tant qu’adultes, nous sommes responsables des enfants, nous sommes responsables de leur santé, nous sommes responsables de leur bien être et nous sommes aussi responsables du monde que nous allons leur laisser : les enfants sont prioritaires. Un peuple qui sacrifie ses propres enfants n’a pas d’avenir.


    • #2569746

      @sixties. Votre témoignage est exact ! Aucun parent ne vous soutient quand vous critiquez les aberrations scolaires ! Ayant été représentant de parents d’élèves j’étais seul et isolé ! Les pseudos réunions de parents d’élèves ne servaient qu’à entériner les décisions de la direction et leur cirer les pompes ! Idem, en tant que représentant d’un conseil syndical ! Dès que vous essayez de défendre les copropriétaires vous êtes regardé par les autres comme un emmerdeur, un râleur, un pestiféré ! Vous n’êtes ni suivi ni soutenu par ces troupeaux de moutons bêlant ! Vous êtes même attaqué par l’un d’eux en réunion alors que vous défendez leurs intérêts ! J’ai compris que dans ce pays il faut éviter de se battre pour les autres !


    • C’est pas le silence des enseignants qui est insupportable, c’est le silence de la hiérarchie. Ma compagne se ruine à inculquer des cours d’anglais à des élèves qui n’en n’ont rien à foutre et des parents d’élèves Biberonnés aux médias mainstream qui se liguent parce que trop sévère (et s’en prend plein les dents lors de réunion parents élèves et/ou convocation au bureau du directeur). Je précise qu’elle enseigne au lycée et qu’elle adapte ses cours au niveau, soit celui du collège. Il faut enfin comprendre que le corps enseignant est très loin d’un bloc monolithique, plutôt disparates et les syndiqués sur protégés. Les enseignants sont en première ligne des conneries édictées par leur ministre de tutelle alors de grâce, même si la salle des profs ressemble en miroir à une classe lambda car il y a des factions au sein même des enseignants, merci de ne pas tout mettre dans un sac, ce serait leurs faire une violente injustice.
      De la part d’un ancien cancre bientôt quinquagénaire.


  • En plus d’une mauvaise instruction à l’école du diable devenue barge, d’un bourrage de crâne aushwitchéein, du vaccin, de la nano puce, du chômage, de la dette, des coups de matraque et de la prison s’ils contreviennent aux valeurs de la république satanique, les élèves auront une scoliose et une démence.


  • #2569630
    le 17/10/2020 par Je suis lié éternellement par ma femme aux soldes
    Sous l’effet de l’arnaque au Covid, l’école est devenue barge

    Mais non monsieur, c’est pour notre sécurité
    Ils ne laissent pas de place dans le sac, pour que cette petite, n’emmene pas une machette dans son sac à dos, pour décapiter les profs
    Vous devriez dire merci à l’éducation nationale


  • Mais bien sûr qu’ils maltraitent les enfants.

    Nous avons des pédosexuels au gouvernement, n’est-pas, Madame Macron ? Ils jouissent de pouvoir étouffer nos enfants avec des masques. Cela leur procure une jouissance psychologique monstre.

    Quand ils ont cmmencé avec les masques obligatoires à l’école, j’ai tout de suite pensé que les gens qui pourraient feraient l’école à la maison...et que par conséquent, ces jouisseurs de mal, finiraient par interdire l’école à la maison pour les étouffer tous. Ils sont les agents du diable qui nous pousuit pour nous tuer tous, nous et nos enfants.

     

  • #2569846
    le 17/10/2020 par Éduque à cons nationale
    Sous l’effet de l’arnaque au Covid, l’école est devenue barge

    En effet, on préfère déplacer 30 élèves d’une classe à l’autre avec tout leur barda plutôt que de demander à l’enseignant de venir et changer de salle de cours ! Un pays de cons et de crétins !


  • En France en 2020.

    Si t es refugié t as le droit de tuer les français.
    Si t es Français t as le droit de mourir

    Un pays qui ne protège plus ses enfants et un pays qui finira dans les les toilettes de l histoire.

    Je pense à ces héros de l Histoire de France.
    Comment est on arrivé là ?
    Petit à petit on descend une marche mais l escalier est encore long.


  • Les enseignants et les parents d’élèves se comportent comme des moutons !
    Continuer à vous comporter comme ça, à accepter d’être soumis à des fous mondialistes progressistes, mais vos enfants se souviendront de vous, de votre inaction totale, de votre participation à cette dictature, sans bouger un petit doigt. Accepter que votre enfant soit masqué toute la journée, sans se révolter me scandalise !


  • Les profs qui tolère ça sont des pauvres imbéciles
    arrêté de vous soumettre a votre hiérarchie battez vous pour votre liberté ce qui ce passe est honteux
    le port du masque a pour but de rendre les gens malade par le taux d’oxygène qui est diminué point final !


  • Engagez vous dans l’armée des artistes de rue. Ce sera plus efficace que les gilets jaunes stigmatisés fachos !
    Pas besoin de savoir faire grand chose. Quelques bulles de savon pour les gosses et savoir glisser quelques tracts aux parents. Les gamins suivrons d’eux même, qu’est ce qu’il disait le monsieur ?


Commentaires suivants