Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Starisation forcée d’Omar Sy : tragique méprise et manipulation cynique du Système

Postulat : la star d’Intouchables, ce n’était pas Omar Sy (OS) mais l’idée. Même si Intouchables était bien-pensant, l’histoire positive a plu au public. OS n’était qu’un élément de cette réussite parmi d’autres, et l’autre c’est Cluzet, meilleur acteur s’il en est, et surtout le scénario de la paire Toledano-Nakache. Ce sont eux qui ont fabriqué OS, pour les besoins de la propagande, de leur propagande. Et ça tombe bien : leur propagande est la propagande du Système.

 

 

Les médias mainstream, suite au succès inattendu du film, ont embrayé sur le phénomène « Intouchables » et érigé une statue à OS, antiracisme oblige. Alors qu’une statue s’érige sur la durée. Malheureusement, OS ne peut assumer ce statut, qui se transforme en croix : tout ce qu’il a fait après sur son nom n’a pas marché. Knock ? Un bide formidable : il ne rapporte que 5 millions d’euros sur un budget de 12 millions d’euros. Malgré ça, OS récidive avec un autre remake de classique, Lupin. Quand les producteurs vont-ils admettre la tragique méprise ?

 

 

 

Le problème n’est pas qu’un Noir incarne ces personnages, qui ont été magnifiquement interprétés avant lui – d’où une première difficulté –, mais qu’un acteur moyen les incarne. OS ne sera jamais Delon ni Belmondo, pas parce qu’il est noir, mais parce qu’il n’est pas grand acteur. Et la poussée des médias gauchistes n’y changera rien, bien au contraire : on ne fait pas boire un âne – le public – qui n’a pas soif, c’est-à-dire payer dix euros pour un navet, une eau frelatée.

Ainsi, les médias mainstream ont-ils fabriqué artificiellement une star qu’ils ont imposée à un grand public... qui ne l’a pas avalée. We don’t buy, disent les Américains. On ne payera pas pour une fausse star, dit le public français. Jamel Debbouze a subi la même déconvenue : après le succès considérable du Astérix de Chabat (14 millions d’entrées en 2002), dès qu’un film s’est monté sur Jamel seul (un Luc Besson en noir et blanc), son statut de star s’est effondré en une journée, le fameux mercredi de la sortie dans les cinémas emblématiques, ceux qui font le succès ou l’insuccès d’un film.
L’explication de cette déconvenue ? Le racisme, évidemment, car un acteur non blanc ne peut pas être mauvais !

 

 

Il n’y a plus que Technikart pour penser qu’OS est une star. L’acteur réfugié en Californie est victime de la machination du Système, qui fabrique des stars à son image. Or, le Système lui-même est impopulaire, car il est aujourd’hui associé à la coercition, à la contrainte, à la répression. Pour se donner un aspect positif, il fabrique des stars bidon pour faire croire au public qu’elles lui ressemblent, c’est sa définition du bien. OS porte les valeurs du Système, pas du peuple, et c’est là l’explication de son malheur. OS n’est qu’un simple porteur, mais qui porte les mauvaises idées. Sa vanité et le mensonge intrinsèque du Système lui cachent la vérité.

 

 

Le Système voudrait donc passer pour antiraciste, inclusif, en mettant en valeur « la partie lumineuse de l’humanité », comme l’énonce OS, alors qu’il est tout le contraire : profondément raciste, inégalitaire, vengeur, sadique, il entraîne les Français vers le gouffre, le noir total. C’est peut-être pour ça qu’il a choisi – parce qu’il est foncièrement cynique – OS.

 

 

Et pour montrer qu’OS n’est pas la seule victime de cette opération de starisation artificielle, deux personnalités impopulaires sont actuellement en vente en tête de gondole de l’hypermarché mondialiste : Assa Traoré, la « gardienne de l’année » selon l’hebdo américain Time, et Rokhaya Diallo, « une des personnes les plus influentes d’Europe » selon le site américain Politico.

Rokhaya et Assa vivront la même déconvenue : quand elles ne serviront plus les intérêts supérieurs, elles seront jetées comme des malpropres. Mais avant, pour satisfaire ceux à qui ce même Système les a vendues de force, comme des esclaves, il les jettera en pâture à un public qui se lâchera méchamment, parce que toute critique de ces porteuses de fausses valeurs lui avait été interdite.

 

 

 

 

Bonus : l’antiracisme s’effondre aussi à la télé

TV Mag Le Figaro donne le ton de la dernière série du service public audiovisuel :

France 3 tente d’illuminer cet étrange fin d’automne avec une saga romanesque construite sur les relations franco-sénégalaises au temps de l’Empire colonial. Avec, notamment, Olivier Chantreau et Isabelle Gélinas.
« L’homme de la rue, je le connais, moi. Il n’aime ni les Noirs ni les juifs. Quant aux femmes… » Cette réplique, lancée par l’une des figures féminines de Black and White, accessoirement tenancière de maison close, donne le ton de la mini-série en quatre épisodes concoctée par Jacques Kirsner pour France 3.
L’histoire prend place à Dakar, au Sénégal, dans les années 30 et se poursuit jusqu’à la déclaration d’indépendance du pays. Les colons français et leurs familles y vivent un quotidien fait de privilèges et de moiteur. Parmi eux, le gouverneur de la colonie Richard Favier (Laurent Grévill), son épouse (Isabelle Gélinas), la mystérieuse Catherine Paolini (Dominique Labourier) et le jeune capitaine Alain de Bourbon (Olivier Chantreau), qui épouse bientôt Fari (Marème N’Diaye), la première journaliste noire d’Afrique.

Wikipédia, en toute innocence, a fait le portrait de Jacques Kirsner :

Jacques Kirsner (pseudonyme de Charles Stobnicer) est un producteur de cinéma et scénariste français né le 22 juin 1946.
Dès son plus jeune âge, il participe aux activités des « Faucons Rouges », organisation de jeunes liés au Bund, le parti socialiste juif, il parle le yiddish. Puis à 12 ans, il rejoint le PSU. C’est à ce moment qu’il rencontre l’Organisation communiste internationaliste (OCI). Il la rejoindra en 1963 sous le nom de « Charles Berg » et devient militant de la FER (Fédération des étudiants révolutionnaires) et des groupes « Révoltes », sera exclu en 1978, son indépendance d’esprit l’emportant sur la solidarité du groupe. Pour son éviction, est évoqué ce qui sera plus tard qualifié d’"affaire Berg", selon laquelle nombre de membres du comité central de l’OCI auraient été impliqués dans le trucage du nombre d’adhérents début 1978...

JPEG - 57.5 ko
5 % des téléspectateurs seulement pour cette fiction antiraciste inclusive de France 3

 

Conclusion

Les médias mainstream ont voulu imposer l’antiracisme aux Français : il s’est effondré sur lui-même, tout simplement parce que les Français ne sont pas racistes. Aujourd’hui, le même Système veut imposer la vaccination aux mêmes Français. Y a-t-il de l’antiracisme dans la composition du vaccin ?

Il y a pourtant un comédien noir qui est très populaire, mais le Système – qui prouve là son racisme communautaire – ne veut pas en entendre parler : il s’appelle Dieudonné. Omar Sy ne serait-il que la version acceptable, dévitalisée, du grand comédien noir ?

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

188 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2629018
    Le 29 décembre 2020 à 16:11 par Trou noir de France
    Starisation forcée d’Omar Sy : tragique méprise et manipulation cynique du (...)

    Omar Sy c’est notre Audrey Pulvar américain

     

    Répondre à ce message

  • #2629027

    Ca existe au cinema un héros noir qui sort avec une noire ? Parce qu avec tous ces héros noirs qui sortent qu avec des blanches... les femmes noires devraient se manifester, c est de la discrimination raciale.

     

    Répondre à ce message

  • #2629037
    Le 29 décembre 2020 à 16:38 par Gallinacé Young Leader
    Starisation forcée d’Omar Sy : tragique méprise et manipulation cynique du (...)

    J’aimerais connaître les vrais chiffres des ventes de ce torche-cul (technikart)

     

    Répondre à ce message

  • #2629327

    On devrait prendre un acteur blanc pour jouer le rôle de Ghézo, roi noir du Dahomey au XIXe siècle, qui a tant fait prospérer le commerce d’esclaves. Mais je suppose que ce serait de l’« appropriation culturelle ».

     

    Répondre à ce message

  • #2629560

    Concernant les noirs qui sont prêt a tout
    Pour avoir leur place dans ce système
    On les a appelé noirs de maison
    De quel maison on parle ?
    En tout ça Omar Sy c’est le cas type delà façon de corrompre un homme
    Et on voit que ça marche
    Des qu’il a "réussi" mais comme
    A dit Bernard Pivot , le célèbre animateur télé
    Des années 2000 " j’ai réussi dans la vie mais
    Ai-je réussi ma Vie ?"
    Enfin bref pour Omar c’est sûr il a réussi dans
    La vie une jolie femme attaché éternellement a Israël (comme par hasard) de l’argent
    Bon pour le respect il repassera !!!
    Retour sur freeze Corleone
    Ou plus ancien Michel Audiard le film
    "Un prophète" avec tahar Rahim et noëls Arestup.
    Il s’est cassé aux states en oubliant d’ou il vient" il adore son persécuteur a lui et a bien
    D’autres"
    C’est facile d’égarer et de corrompre
    En plus je n’accroche pas a son "talent"
    D’acteur et je ne suis pas le seul en France

     

    Répondre à ce message

  • #2629905

    Malik Obama ( frère de Barack ) qui a révélé bon nombre d’informations primordiales concernant son Frère et « Michelle » à la Maison Blanche est sous protection de l’Armée Américaine.

     

    Répondre à ce message

  • #2629939

    J’aimerais bien voir O.S jouer Yves Saint-Laurent ou un tueur en série du type Jeffrey Dahmer. Quelque chose me dit que ca ne serait pas du gout du système.
    Je n’ai vu aucun film d’O.S mais il n’est surement pas plus mauvais que ces acteurs francais, fils de ..., ou totalement insipide comme Yvan Attal.
    Ce qui me gene avec O.S, c’est qu’il est effectivement marketé par le système comme une savonnette, il n’a aucune personnalité propre, et ne fait qu’aller dans le sens du communautarisme et de la victimisation. Le petit prix a payé pour rouler en Ferrari.
    Et si ces blacks étaient un minimum sincére dans leur démarche, ils s’accoupleraient avec des femmes noires.
    Miles Davis, lui s’était marier 3 fois, et 3 fois avec des femmes noires même s’il s’est tapé Greco et Moreau.

     

    Répondre à ce message

  • #2629944
    Le 30 décembre 2020 à 19:53 par Gallinacé Young Leader
    Starisation forcée d’Omar Sy : tragique méprise et manipulation cynique du (...)

    A cause de ces noirs Indigènistes il y a du racisme comme à cause des BHL Attali Minc Jenculbovitz y a de l’antisémitisme

     

    Répondre à ce message

    • LOL... Comparer BHL et sa nuisance à un acteur noir comme Omar Sy.. vous m’avez sciez, c’est vous le comique !
      @101pseudos...

       
    • #2630243
      Le Décembre 2020 à 08:40 par La haine c’est pas gentil
      Starisation forcée d’Omar Sy : tragique méprise et manipulation cynique du (...)

      Si parce que le blanc il li michant

       
    • #2630475

      Peter il me semble pas, qu’il y ait fait cette comparaison
      Ça ressemble plus à un constat
      Ne pas mettre sur un pied d’égalité, origine de la nuisance, fabrique de la nuisance action de nuisance et effet de la nuisance

       
    • D’accord avec vous @Bernard Paillasson. Il me semble qu’il s’agit de pointer à travers un parallèle les mêmes mécanismes à l’œuvre sans pour autant mettre les choses de A à Z sur un même plan en termes hiérarchiques. Mais ça l’ami Peter, englué dans son communautarisme maladroit, a décidément du mal à l’intégrer au point de tout comprendre ou interpréter de travers pour continuer de servir (à lui plus qu’aux autres finalement) la même soupe.

       
    • @101+2pseudos,
      gardez pour vous votre logique. BHL est tellement nuisible qu’il a embarqué la France dans une guerre contre la Libye pour ensuite dire que c’est bon pour Israël. Comprenez les choses comme vous le souhaitez, hein ? Je trouve extravagant que vous le compariez à BHL en incitant les autres à nourir la même méfiance envers cet acteur noir.

      Pour moi le fait que Netflix choisis un Français connus à Hollywood pour offrir une série Française aux Français et un visage pas inconnu à ses clients à l’international n’a rien de choquant (commercialement parlant, hein). Je n’y vois pas non plus un complot pour le transformer en star internationale !! Je trouve même ridicule une telle proposition et une méconnaissance totale de ce dont il est question...

      Bref, cela étant dit... il est sûre et certains qu’une star qui serait critique des sionistes ou n’accepterait pas la prudence habituelle de ne pas évoquer l’État voyou Israël serait rapidement au chômage. Il doit être possible de se dire à la rigueur pro-palestinien mais ça ne fait pas de doute qu’evoquer Israël est automatiquement synonyme de chômage. Rien de nouveau sous le soleil. Franchement, je m’en fout d’Omar Sy... mais je vois bien qu’une grosse partie des critiques est lié à son origine ethnique. J’ai jamais défendus son ami d’enfance Jamel Debbouze car pour celui-ci on suspect facilement une certaine duplicité bien que souvent ses critiques en font des tonnes.
      Omar Sy n’est pas un filou, il fait son truc avec son intelligence.

      Je ne vais pas me faire l’avocat du cinéma français..
      300 films français sont produits en France chaque année, je trouve anormal que toutes les critiques de certains tombent sur ce mec issue de la banlieue.. Lieu géographique de tant de fantasmes...

       
    • « 300 films français sont produits en France chaque année, je trouve anormal que toutes les critiques de certains tombent sur ce mec issue de la banlieue.. Lieu géographique de tant de fantasmes... »
      À commencer par les vôtres de fantasmes !
      Pour le reste, victimisation grotesque. Le pauvre chou ne supporte pas les critiques au motif qu’elles tombent « toutes » (sic) sur le mec issu de la banlieue. Ou comment projeter encore et encore sa propre pensée réductrice sur les autres pour arranger ses médiocres petites affaires et pouvoir continuer à servir son brouet indigeste. Décidément incorrigible. Quand allez-vous enfin vous ressaisir et arrêter avec ça ?

       
    • #2630758

      Peter, Netflix c’est la même famille que, Freud et Édouard Bernay, Omar Sy, c’est juste un pion qu’on manipule, pour servir la soupe Rohingyas, antiracisme, Hollywood, etc...
      Maintenant tu peux nier, ça change rien à ma vision

       
    • #2631037
      Le 1er janvier à 14:17 par Gallinacé Young Leader
      Starisation forcée d’Omar Sy : tragique méprise et manipulation cynique du (...)

      @peter
      gardez pour vous votre logique.
      À mais je pensais, que c’était un forum, et qu’on y échangeait, débattait
      Non, c’est vous qui dictez la ligne 
      Pardon, je ne savais pas

       
    • @Eric,
      ne faites pas des raccourcis pour ensuite m’accuser ?
      Je le dit comme c’est : 300 films produits en France et je trouve qu’il y a excessivement des critiques sur Omar Sy. Si on devait faire une statistique sur l’auteur de l’article et le nombre d’acteur français discuter on connais déjà ce que cela donnera ? Mais c’esr de bonne guerre un petit clash sur des sujets attendus ? J’ai le droit de prendre le contre pied j’espere ?!

      Une partie de ces critiques ici même sont raciale, si ça n’est pas raciste. Je ne chiale pas pour autant ? C’est vous qui dramatisez non ? Ou vous direz qu’il s’agit d’humour noir ? Qu’importe LÀ n’est pas ma critique ?

      L’article par exemple est dans la complainte que la seule raison qui motive les films de Omar Sy, c’est la propagande bienvivre-ensemblisme, multiculturalisme, anti-racisme, métissage, quand ça n’est pas propagande islamiste... LOL ?

      Maintenant arrêtez de me troller ? Soit vous demontrez un signe d’intelligence, commun, en répondant très concrètement à ce que je dis, soit vous ccontinuez de m’accuser de x, y, z supposé malsaines intentions ? Et sans donner des exemples concret !! LOL

      Pour moi, j’ai exposé les raisons commerciales qui sont les principaux leviers, avec peut être une réserve pour Samba -second rôle bizzare- alors arrêtez de me prendre pour un con : vous êtes pour ou contre mon argument, ou vous souscrivez à la majeur parti des commentaires et le fond de l’article.

      J’espère qu’on n’a le droit de ne pas être d’accord ?

      Mais vous semblez être bien prudent de ne pas avancer ce en quoi vous croyez... toujours à jouer le maître d’école : donner ici et là des points ou des mauvais points ? Un peu de courage Éric, mettez vos propres arguments en avant ? Vous avez avancez quoi ? Il est pas bon acteur ? LOL.. Effectivement, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas/plus ?

      Car ça me paraît profondément pathétique dans un lieu où tout le monde exprime ses propres idées que vous souhaitez juste faire la critique comme un gendarme... Courage ! Ça n’est pas une attaque, je suis perplexe par rapport à votre impossibilité d’adresser sincèrement ces questions. Si il n’y a que mes commentaires qui vous ont choqué, je souhaite comprendre pourquoi !

       
    • J’ai ma réponse ... malheureusement. Fallait pas rêver. La nouvelle tartine victimaire. Le pauvre et innocent petit chaton victime d’un gendarme (sic) et de trollage (re-sic). Vraiment, on compatit à vos malheurs.
      Vous avez tous les droits, c’est ça le plus important n’est-ce pas, il n’y a que ça qui compte, le droât (copyright Conversano). D’ailleurs sur ce sujet je ne sache pas que vous soyez empêché puisque vous êtes systématiquement en mode stakhanoviste. Et de la faire à nouveau à l’envers comme une caillera en demandant des explications qui vous ont été données maintes fois et que refusez d’entendre, sombre hypocrite ! Si l’on tombait sur un acteur blancos, on ne vous entendrait pas et vous le savez fort bien. Simplement vous n’avez ni n’auriez pas l’honnêteté de l’admettre, pour la simple raison que vous savez que c’est la misère et honteux.
      Vous êtes bien placé pour savoir que vous ne faites que saouler régulièrement et à la moindre occasion tous le monde sur ce thème. Il serait peut-être grand temps d’en prendre conscience et de vous remettre un peu en question, bref d’en rabattre un peu. C’est un droit que vous pouvez aussi revendiquer, pensez-y !

       
    • #2631422

      Peter le cinéma, la télévision, la publicité, les écrans sont des outils de domination et de manipulation
      Ils sont des destructeurs de masse 
      Sans écran pas d’ingénierie
      Ne faites pas l’innocent

       
    • #2631444

      Peter, c’est notre Audrey Pulvar des commentaires

       

    • La nouvelle tartine victimaire



      Pourquoi ? Je ne suis pas noir !? Le faite que je trouve insupportable que d’autres trouvent insupportable qu’un noir puisse être enrôlé dans le casting d’une adaptation moderne d’Arsene Lupin, un classique de la littérature française ? Au fait malgré vous avoir possé plusieurs fois la question je ne sais toujours pas si vous trouvez scandaleux que ce soit incarné par un noir et non un blanc ? Mais surtout ne vous sentez pas obligé de répondre aux questions !



      Le pauvre et innocent petit chaton victime d’un gendarme, trollage,on compatit à vos malheurs



      Malheur !?? J’ai juste trouvé injuste que vous ne répondiez à aucune de mes questions !! Et je ne sais toujours pas ce que vous avez pensé du seul acteur noir subsaharien du cinéma français dans le film d’Anne Fontaine "Police". Je le répète si vous ne l’avez pas vu tant pis, mais dites le ?



      La faire à nouveau à l’envers comme une caillera en demandant des explications qui vous ont été données maintes fois etrefusez d’entendre, sombre hypocrite



      Racaille, communautariste, rien que ça ? Non, très clairement je n’ai toujours pas de réponse de votre part... J’ai estimé et expliqué pourquoi je voyais des stratégies et logiques commerciales dans les films dont j’ai parlé mais je n’ai pas eu votre opinion. Mise à part m’accuser de motivations malsaines, des trucs toujours très vagues d’ailleurs... C’est jamais de façon didactique lorsque je dis A et B vous déduisezC et D. Non c’est des accusations générale sans preuves. Quant au fait que je sois à amener de nombreux arguments ça ne tient pas d’une obsession, uniquement de vouloir faire le tour d’un sujet JE VOUS LE RAPPEL par rapport à un article et aux réactions sucités.

      M’accuser d’hypocrisie alors que j’expose pleinement ce que je pense ? C’est plutôt vous qui critiqué sans cesse en prenant soin de ne pas donner votre propre avis !!! Je vous connais Éric : vous ne parlez pas pour partager votre opinion mais critiquer décortiquer celle des autres.. Ça ne me gène pas pour autant, attention, mais je vous demande ici d’expliquer ce que vous pensez vous même !!!



      Si l’on tombait sur un acteur blancos, on ne vous entendrait pas et vous le savez fort bien




      .
      Présomption.. Vous ne me trouverez pas tomber sur quelqu’un.. Ici, le reproche c’est de tomber sur lui parce qu’il est noir ? Je critiquerais à la rigueur un gay pour ce qu’il est mais c’est différent ?

       
    • Quand allez-vous arrêter de vous empêtrer dans vos « explications » vaseuses et votre minable baratin ? Ça ne prend pas et vous ne convainquez personne car c’est juste grotesque. Je vais finir par croire que c’est la bêtise qui l’emporte sur la mauvaise foi (pourtant particulièrement lourde). Grandissez un peu.

       
    • #2631625

      Me semble-t-il au contraire, que tout a été expliqué, le pourquoi, comment, parce que, non ?
      Mais tu n’as pas l’air d’avoir envie de l’entendre
      J’ai bien plutôt l’impression, que par des pirouettes, tu esquives le débat. @Bernard Paillasson a donné un sens à tout cela, et tu as pris bien soin, de ne point y répondre
      Dont acte cher ami, le débat se réduira donc, à la querelle (supposée) avec Éric et les soi-disante questions, dont tu n’aurais point réponses
      Salutations à toi et tous les autres
      PS : je remarque au passage, l’impossibilité d’échanger avec toi sainement

       
    • Ne nous ferais-tu pas une petite VincentLapierrite aiguë camarade Peter du Politburo communautaire ?
      Faites une demande papier en 5 exemplaires, pour votre demande de pleurnichouille 
      Le parti examinera votre requête 
      Pensez bien à stipuler les raisons de votre soutien à la propagande 
      Signé Assa Traouré et Ladj Ly

       
    • Bravo @Éric, vous m"avez trollé...
      Donc non je ne suis pas indigéniste, un nouveau mot surement pour traduire le plus subtilement possible votre pensée, je suppose. Ni communautariste blanc, ni communautariste musulman, bien que je rigole car je n’y vois pas forcement un mal lorsqu’on a l’honnêteté de ses idées.

      Je n’ai effectivement pas l’habitude de tomber sur quelqu’un qui n’a rien fait, ni sur un Omar Sy et encore moins sur un Ladji Ly... Vos icônes en papier presse. Et j’espère être du bon coté, pas celui de l’hypocrisie puisque vous semblez être totalement persuadé sur ce coup que je suis un hypocrite.

      Effectivement, je n’aime pas l’esprit racaille venant bouffer les mollets de x ou y, juste par mesquinerie ou le plaisir de semer le chaos...
      C’est avec le même esprit que je defends qui que ce soit, habituellement.
      Il est evident qu’ici j’exerce un droit de réponse par rapport à ce que je considére être des informations inexactes. Vous avez décidé de me juger par la soit disant « ambiance » que je dégagerais.. m’accusant de mener une campagne de dénigrement alors qu’il me semble clair que personne n’a la volonté d’adresser les points que j’ai mis en avant ; malgré le caractère répétitif des arguments déployés pour prouver le bien fondé de ce que j’avance.

      On préfère me troller. Ce que je considère être une perte de temps puisque je semble avoir la naiveté, à chaque fois, d’avoir peut être des interlocuteurs ayant un minimum d’honnêteté. Qu’on ne veuille pas en discuter je peut comprendre, mais cette façon condescendante et malhonnête de se presenter en maitre d’école c’est un peu trop.

       
    • Oui-ouin, vous avez été trollé, c’est ça ! La « réponse » à tout. Ouin-Ouin, je suis une victime, ouin-ouin !
      Ou vous vous êtes tout simplement fait secouer comme vous le méritez. Pour le reste, pire que les films du clown O. Sy, il y a ceux que vous vous faites et qui dans le genre naze atteignent des sommets.
      Mais notre ami tartuffe se rassure en disant qu’il n’a décidément que des interlocuteurs bêtes et malhonnêtes (forcément !), c’est-à-dire tout l’inverse de lui. Encore une blague. C’est décidément dur de se remettre en cause quand on est une pleureuse doublée d’un racontar. Mais ce sont aussi les autres encore et toujours.

       
    • #2632180
      Le 2 janvier à 21:18 par Après l’avant-garde, l’arrière train de la raie publique
      Starisation forcée d’Omar Sy : tragique méprise et manipulation cynique du (...)

      Peter tu es un peu comme Ellen Page, elle voudrait être un homme et toi tu voudrais être un noir
      T’es juste à la mode en ce moment

       
    • #2632373

      Peter c’est comme une partie d’échec il y a le joueur, le pion, l’adversaire, les règles et le public
      C’est pourtant pas difficile à comprendre
      Intéresse-toi à l’imprimerie à l’époque et qui avait la mainmise dessus
      L’ingénierie découle d’une longue pratique
      Ils apprennent de leurs erreurs, ce que nous peuples ne faisons plus
      Prendre de la hauteur
      Réécoute Soral
      Une vision globale, tout n’est pas noir tout n’est pas blanc
      Noir/blanc, droite/gauche, homme/femme, jeune/vieux, croyant/athée, ruraux/citadin, patron/salarié... Tout ça c’est de l’ingénierie, pour un combat horizontal
      Les zemmouriens contre les traouréistes, indigènes contre autochtones alors que l’ ennemi est à la tête du pays et de la banque
      Omar est un pion, on se moque de savoir s’il l’est volontairement ou pas
      Cordialement

       
    • #2632490
      Le 3 janvier à 11:23 par Il ne nous reste plus que l’humour
      Starisation forcée d’Omar Sy : tragique méprise et manipulation cynique du (...)

      Michel Leeb sort du corps de ce pauvre Péter !! :)

       
    • Me remettre en cause ? Vous trollez c’est tout ce que vous savez faire ? Vous avez le mensonge et j’ai la crédulité. Avec la crédulité on s’expose à être trompé ; ce qui vaut mieux que d’être capable de tromperie.

      Enfin, tout cela, évidemment, va de pair avec cette passion inavouable pour les petits clash pour satisfaire votre égo et non pas défendre des idées ; sans jamais démontrer autre chose qu’une habiliter à tenir à distance ses contradicteurs en évitant soigneusement de leur répondre.

      Aucune réponse à mes questions et la malhonété de continuer la conversation pour avoir raison ?
      La plupart des hommes sont incapables de se former une opinion personnelle,alors ils s’inventent un groupe social auquel ils appartiendraient pour leur en fournit de toutes faites. Et dès qu’on s’écarte de ce qu’ils considèrent la ligne officielle, ils pointent le bout de leur.. Mais les aveugles ne voient pas plus loin que le bout de leur..

      Ensuite, m’accuser de chialer d’être dans la complainte ? J’ai le droit tout de meme de dire que je me sens encore piégé par une personne profondément malhonnête et à l’attitude tout à fait puérile ? Mais si ça vous amuse continuez avec d’autres, on a les divertissements qu’on mérite après tout.

      Sur le fond, gardez vous bien de dévisser votre casquette de professeur des écoles à donner des bons points à tord et à travers comme si vous étiez mandaté à la tache. Votre réputation en depend !

      Et exercez vous à donner votre opinion (votre voix intérieur) au lieu de pinailler pour pinailler avec celle des autres. Vous n’allez pas risquer l’obrobe de qui que ce soit, libérez vous, faite connaitre ce que vous pensez de temps en temps. Pas d’intimidation, ni humiliation à dire ce que l’on pense, n’écoutez pas les mauvaises voix. Rien ne peut atteindre la réputation de qui que ce soit dans l’anonymat total d’internet. Répondez à l’avenir aux questions des interlocuteurs que vous avez choisis en les interpellant ? Reniez le camouflage, l’entourloupette.

      Je suis satisfait de moi-même, c’est vrai, j’agit sans tromperie, ni fraude, je dis ce que je pense des comportements et discours aberrants, et si ça vous heurte, c’est bien dommage. Vous vous en remettrez !

      J’aurais aimé connaitre votre avis sur plusieurs choses, je l’ai dit, mais ça n’est pas parce que vous êtes connus pour avoir un avis interessant. Mais je jubilais à l’idée que vous pourriez sortir de votre zone de confort et vous laisser tenter par une chose nouvelle.

       
    • Ouin-Ouin, je suis une victime de trollage, les autres sont des racontars bourrés de défauts alors que moi je suis humble, intelligent, sais reconnaître mes torts, suis étranger à tous sous-entendus détestables et puants, sais me remettre en question, ne verse pas ni dans le ad hominem ni dans l’inversion accusatoire, jamais ! ouin-ouin ! Oui-ouin, les autres sont méchants alors que moi je suis zentil, pas racontar pour un sou, quand les autres sont tous des racistes qui en plus ne comprennent rien, ouin-ouin ! Je suis une victime éternelle et c’est toujours la faute des autres, j’ai le droât de le dire et de le répéter jusqu’à la fin des temps, ça fait du bien ! Marre des racontars, c’est moi qui sais !
      Le meilleur pour la fin :
      « Je suis satisfait de moi-même, c’est vrai, j’agit sans tromperie, ni fraude, je dis ce que je pense des comportements et discours aberrants, et si ça vous heurte, c’est bien dommage. Vous vous en remettrez !
      J’aurais aimé connaitre votre avis sur plusieurs choses, je l’ai dit, mais ça n’est pas parce que vous êtes connus pour avoir un avis interessant. Mais je jubilais à l’idée que vous pourriez sortir de votre zone de confort et vous laisser tenter par une chose nouvelle. »
      Aucun sens du ridicule. Une synthèse ! On passera sur la psycho de bazar,l’infantilisme et le caractère insensé. S’en remettra-t-il ? Personnellement je suis traumatisé :-)

       
    • Pour continuer mes commentaires par rapport à l’article au dépend des tentatives de trollage de certains. D’ailleurs je n’ai jamais prétendus que mes interlocuteurs étaient bêtes et malhonnêtes, je m’en fouterais, j’ai avancé que je n’ai pas eu d’interlocuteurs par rapport aux points que j’avais avancés en tout bonne foi. Et que les seuls interventions ne concernaient pas du tout mes arguments préférant me présenter comme un dénonciateur de racisme ou un « indigéniste », ou probablement un propagandiste de thèses indigéniste je suppose. Alors qu’il n’en n’est rien...
      D’ailleurs n’en déplaise à mes contradicteurs, mes commentaires s’adressent avant tout aux lecteurs pas forcement à leur personne meme si je leur réponds lorsqu’ils m’interpellent.

      Ce qu’il faut noter c’est un grand changement dans l’économie du cinéma, c’est la prise grandissante du pouvoir du streaming sur la production audiovisuel cinématographique et la série télé.
      Le marketing essentiel pour déclencher le désir impulsif ça n’est plus les affiches publicitaires à l’entrée du cinéma, c’est le descriptif sur la plateforme avec le résumé en forme de pitch.

      Les visages de gens/acteurs connus est le plus grand indicateur des raisons pour lesquelles les gens click sur un produit plutôt que sur un autre ; autrement dit la race d’Omar Sy n’a rien voir… Sa célébrité meme moyenne voilà ce qui fera la différence. La question de la présentation des contenus dans les masstodontes du streaming il faut se la poser. La célébrité des acteurs, voilà ce qui est vendeur. C’est un produit culturel de divertissement, un produit de consommation sur des étagères. Il est évident d’une part que Omar Sy est suffisamment bon pour convaincre les producteurs. Si Eric Toledano, Olivier Nakache l’ont utilisé sur une bonne partie de leur projet c’est qu’ils savent comment tirer avantage de son jeu d’acteur. On peut aussi croire que le duo de réalisateurs sont nuls.

      Netflix achète les doits de création pour pouvoir faire autant de saisons qu’ils le souhaitent. C’est pas/plus, le cas classique d’un pilote d’une série qui vera péniblement se faire la première saison pour ensuite terminer dans les placards. La série marseillaise Baron Noir avec Depardieu s’est surement fait car Depardieu était dans le package : scénario, producteurs, tête d’affiche. Ça a beau avoir été une catastrophe au niveau des critiques, ils ont continuer de faire vivre la création « maison » au cas ça prenait du temps pour trouver ses marques.

       
    • @Éric, traumatisé ? Peut-Être mais mon but c’est l’anti-fragilité... Vous n’avez fait qu’aboyer sans adresser ce dont je parlais, vous en faites des tonnes et vos messages se ressemble misérablement.

      Quant à la critique que je ferais sur les autres vous êtes trop égocentrique mon pauvre, il est évident que je me suis attelé à parler de l’article et des commentaires et très peu de vous... mise à part le fait que vous soyez intervenus non pas pour discuter du sujet mais pour troller.

      Je n’ai parlé de personne d’autre c’est un fait. Mais vous êtes dans votre role habituel du clash, certainement pas la discussion.. apparement c’est difficile pour vous d’apporter autre chose à la conversation.
      Il est peut être grand temps de vous remettre en question.

       
    • « vous en faites des tonnes et vos messages se ressemble misérablement. »
      Alors que vous pas du tout ! :-)))
      Et le reste a l’avenant, inversion à tous les étages !
      « mise à part le fait que vous soyez intervenus non pas pour discuter du sujet mais pour troller »
      Êtes-vous un menteur ou un imbécile ? Ou bien les deux ?
      Je me suis adressé initialement sans la moindre volonté polémique à un autre intervenant que vous et c’est vous qui êtes venu me seriner avec vos salades comme vous l’avez fait avec nombre d’autres intervenants sur ce fil. Pourquoi pas mais ne venez pas la faire ensuite encore à l’envers en chouinant et en vous plaignant et en versant dans le ad hominem qui ne devient problématique que quand on vous le retourne dans le nez.
      Et arrêtez d’utiliser toujours les mêmes termes à tort et à travers qui ne correspondent à rien (trollage, etc.).
      L’anti-fragilité d’un fragile, c’est un concept !

       
    • #2633916

      @peter
      Triste, miserable et faiblard, tes arguments........
      Faudrait stopper là, cette discussion

       
    • @Éric,
      Jamais coupable, sans reproche...
      Dites moi à la fin si vous adhérez à l’article ?

      Un noir comme personnage dans une fiction et c’est automatiquement de l’anti-racisme ? Vous êtes dans un cliché d’un cliché... 5% d’audience pour un téléfilm et bien c’est parce que les français ont assez soupés des histoires avec des noirs, car les films avec des noirs c’est forcement anti-raciste..

      On fait la liste des téléfilms qui ne fonctionnent pas et vous regardez si ça peut être recyclé dans une vos théories (in)attendues ? On peut même faire une liste du nombre des apparitions de noirs dans les telefilms français et selon le succès, établir si les français ils aiment ou ils aiment pas ?

      Écoutez je ne suis pas sourd... c’est bien vous qui me disiez que vous ne regardiez pas la couleur des acteurs sur votre télévision couleur ? Soit, c’est entendus, mais de quoi parle l’article sous lequel nous faisons des commentaires ? Vous allez adressez votre angle mort ou pas ?

      Éric j’ai essayé inlassablement d’obtenir un commentaire venant de vous par rapport à l’article mais ce fut peine perdus. Effectivement, comme vous dites on est bien sur ER mais tous les articles ne se valent pas (selon mes critères) et tant qu’a faire, vous voyez, il y a des personnes comme moi qui en discute et des personnes comme vous qui détournent les conversations. J’espère au moins vous avoir démontré cela.

       
    • Bla-bla-bla. La seule chose que vous avez « démontré » au travers de vos extrapolations et propos décousus, c’est votre infinie lourdeur. Tenez-vous en à ce que les gens disent, quand bien même cela ne vous satisfait pas et arrêtez de croire que vous êtes dans je ne sais quel établissement de service en train de passer commande d’on ne sait quoi comme un gamin capricieux.
      « l y a des personnes comme moi qui en discute et des personnes comme vous qui détournent les conversations. »
      Encore un coup de brosse à reluire, ça manquait !
      Vous parlez surtout tout seul et vous vous faites des (mauvais) films. Quant aux autres, ils disent ce qu’ils veulent de la manière dont ils le veulent, et si ça ne vous plait pas et bien c’est pareil ! Il vous faut juste apprendre à gérer votre égo et vos frustrations à deux balles, autrement dit grandir en peu.

       
  • C’est quand même marrant mais personne ne dit que l’Omar est moche à faire peur, c’est pourtant évident ;

     

    Répondre à ce message

  • Dieudonné noir ?
    Y a qu’aux USA que les métis sont considérés noirs et c’est dû à leur histoire particulière qui a créé des millions de métis par les viols durant l’esclavage...y a plus aucun noir sans ancêtre blanc chez eux.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents