Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : le Parlement européen appelle les États membres à rapatrier les enfants de djihadistes

Le 26 novembre, les eurodéputés ont adopté, à une large majorité, une résolution non législative demandant aux États membres de l’Union européenne de « rapatrier tous les enfants européens » de Syrie.

 

Le Parlement européen a demandé, ce 26 novembre, aux États membres de l’Union européenne (UE) de rapatrier tous les enfants européens de combattants djihadistes qui sont actuellement privés de liberté en Syrie. Réunis à Strasbourg, les eurodéputés ont adopté par 495 voix pour (58 voix contre et 87 abstentions) un long texte portant sur les droits des enfants, qu’il s’agisse de lutter contre l’exploitation, le mariage forcé et les abus sexuels, à l’occasion du 30e anniversaire de la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant.

Déplorant « l’inaction des États membres et l’absence de coordination », le Parlement européen « se déclare très profondément préoccupé par la situation humanitaire des enfants de combattants étrangers détenus au nord-est de la Syrie », renseigne la résolution non législative adoptée.

En conséquence, l’institution « prie instamment les États membres de rapatrier tous les enfants européens, en tenant compte de leur situation familiale propre et de l’intérêt supérieur de l’enfant en premier lieu, et de leur fournir le soutien nécessaire à leur réhabilitation et leur réintégration ».

« Alors que les appels tant des milieux sécuritaires qu’humanitaires se multiplient pour le rapatriement de ces enfants et leurs familles, les États européens restent sourds allant jusqu’à bloquer des opérations de rapatriement organisées par des ONG », a dénoncé l’eurodéputée écologiste belge Saskia Bricmont, soulignant une urgence « extrême » à rapatrier ces enfants.

La Turquie a commencé en novembre à renvoyer dans leur pays des djihadistes étrangers et a critiqué les pays occidentaux pour leur refus de rapatrier leurs citoyens partis rejoindre l’EI en Syrie et en Irak. L’épineuse question du retour des djihadistes étrangers et de leurs familles détenues en Syrie relève de décisions nationales au cas par cas, et non d’une réponse européenne coordonnée.

Début novembre, une responsable du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme, Marie-Dominique Parent, avait chiffré à entre 700 et 750 le nombre d’enfants nés de parents ressortissants de l’UE qui sont retenus dans des camps du nord-est de la Syrie.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un commentaire de Fabius sur les plateaux de télé ferait le plus grand bien. Finalement il s’agit des enfants de ceux qui faisaient du bon boulot !!
    On peut dire que les enfants des idiots utiles ne sont pas responsables, encore moins coupables

     

    • Cynisme :
      Comme la France doit calquer sa manière de faire sur la maison mère, demandons à Bibi - premier concerné - ce qu’il en ferait...


    • #2330498
      le 27/11/2019 par Sécrétion mentale et reflux gastrique
      Syrie : le Parlement européen appelle les États membres à rapatrier les (...)

      Oui... est donc, est-ce que l’on prend aussi les enfants du Sahel, du Dombass, de Syrie, ceux d’Asie qui vivent dans la misère, ceux de Haïti , les orphelins du monde entier, les estropiés d’Afghanistan, les victimes des typhons, des ouragans, les malheureux du Vietnam, les handicapés des tremblements de terre, les victimes des narcotrafiquants d’Amérique du Sud.....
      Dans la vie il y a plein de malheurs , et de malheureux, plein de guerres et de catastrophes, et tu n’y changeras rien
      Occupons nous des nôtres, ici, des SDF, du suicide des paysans, des étudiants précaires, des petits patrons, artisans, commerçants, de nos banlieues, de nos campagnes, de nos hôpitaux, de nos écoles rurales, de nos chômeurs, de nos retraités, salariés, .....
      C’est à cette protection que sert l’État et les frontières, les lois et le gouvernement
      Malheureusement on est dans l’émotionnel , le sentimentalisme, et ça sert le mondialisme, et l’oligarchie
      Les nôtres avant les autres


    • demandons à fabius de s occuper des enfants de ceux qui ont participés au bon boulot ?!!


    • Les associations de bienfaisance qui aiment tant les enfants des autres sont-il dans le coup pour les rapatrier ? J’y crois moi, en ces assoces. Ces enfants quoi qu’il arrive, seront entre de bonnes mains, puisque tout le monde s’en tape.

      Perso j’en adopterais bien un ou deux histoire qu’ils ne tombent pas sur pires parents que moi tout seul . A qui on fait la demande ? Il y aura un numéro vert spécial pour l’adoption des orphelins de djihadistes ?


  • OK, rapatrions les enfants qui ne sont pas coupables des errements de leurs parents. Mais je pose la question : par qui seront-ils éduqués en France ? dans le but de les "assimiler" à la république laïque ou de poursuivre leur éducation dans le cocon communautaire le plus grégaire et sectaire dans une école coranique ? qui sont les gens qui vont les prendre en charge ? la famille.... et quel genre de famille ?

     

  • « rapatrier tous les enfants européens » de Syrie.

    Bien sur Rachid ,Mokhtar ,il n’y a pas plus Européen ! Et puis la France a le dos large .Les Français ne savent que faire de leur argent .

     

    • Et oui Dixi !!
      Et il y en a des millions.
      Rêvons un petit peu, on reprend le pouvoir, on bloque les frontières, on instaure une rémigration gagnant gagnant.
      Il en restera toujours des millions, qui ont légitimement gagner le droit de se faire appeler Européens, ils bossent, bouffent McDo et jouent à des jeux vidéos à la con comme nos chers têtes blondes.
      Alors il serait peut être temps de faire un petit effort, de chercher des solutions et de voir un peu plus loin que le bout de son nez


  • #2330499

    Ces enfants sont des victimes et ils sont des enfants de la France, on doit les récupérer et les aider à se reconstruire, en les faisant adopter par des familles de bons français notamment pour ceux qui n’ont plus aucune famille. Quant aux mères jihadistes elles doivent être jugées et condamnées là bas et si elles le sont à mort c’est pas notre problème

     

    • Tu rigoles j’espère parce que si c’est pas le cas porte toi volontaire pour en adopté 3 ou 4, montre l’exemple.
      C’est dingue le nombre de commentaires qui vont dans ce sens. En ce qui me concerne je m’en bats les couilles des enfants des djihadistes.
      Ce n’est pas parce qu’ils sont innocents qu’ils doivent nous envahir.


  • Ha l’Europe avoue donc que c’est elle qui a et produit les djihadistes, intéressant à diffuser....

     

    • @liz, La diffusion est insuffisante, sans en décortiquer les mécanismes.

      Debord écrivait que les droits de l’homme sont une tempérance de la société marchande.
      Donc il faut expliquer qu’au nom de cette tempérance, il y a eu la chute de Saddam, la guerre en Syrie, les printemps Arabes, les bombardements en Serbie...le Mali ! Oups, c’est vrai, il faut respecter le deuil, 13 morts pour officiellement empêcher que l’EI puisse s’implanter en Afrique.

      Au nom de cette tempérance, à savoir la protection des minerais, des métaux rares, des intérêts de multinationales, brefs des intérêts géostratégiques de l’impérialisme marchand, la création wahabite des Saoud et servant de caution aux guerres impérialistes, exige le rapatriement des enfants de djihadistes.

      A partir de ce constat, alors seulement il est pertinent d’opérer sa diffusion.


  • Et v’lan ! Encore une dans la tronche des "patriotes" qui estiment que la souveraineté est secondaire par rapport à l’identité ! Un commentaire, M. Zemmour ?

     

    • Ceux qui estiment que la souveraineté vient après l’identité ne se rendent pas compte (ou ne veulent pas voir) que leur identité est malmenée par ceux qui ont arrachés la souveraineté morceau par morceau.
      C’est bien le démantèlement de la souveraineté qui entraîne l’effacement de l’identité, Alain Soral l’explique en long et en large dans Comprendre l’Empire et dans de multiples interventions et conférences mais rien à faire certains ne jurent que par le bâton républicain et la carotte laico-sioniste.


    • Ça donne a réfléchir, c’est sur.

      Au fond, le pouvoir rapatrie ses pions, difficile de croire que ce soit pour les "démobiliser"...

      Enrober le tout de bienpensance est démoniaque.


    • @Sion Dujambon,

      15 octobre : Fermeture de la base militaire de l’usine Lafarge en Syrie.
      16 octobre : Destruction des stocks d’armes abandonnés à l’usine Lafarge par un raid de l’aviation US.
      26 octobre : Assassinat du chef de l’EI, El-Baghdadi.
      11 novembre : Assassinat du chef des Casques blancs, James Le Mesurier.
      15 novembre : Fermeture sur le territoire français de dizaines de centres de recrutement pour le djihad en Syrie.
      Fin novembre : Le parlement européen appelle les États membres à rapatrier les enfants de djihadistes.

      En résumé, c’est le grand nettoyage : "On remballe, on nettoie, on efface les traces, on évacue"


  • Vous remarquerez que les parlementaires européens ne parlent que des enfants.

    C’est gentils les enfants !

    Mais si les enfants reviennent en France, leurs parents aussi vont revenir ! Les pauvres enfants on va pas les laisser sans leurs parents, non ?

    Autrement dit les parlementaires européens veulent que les mercenaires musulmans reviennent en France, avec leur femmes et leur enfants.

    Ces mercenaires serviront pour la guerre civile en France.

    Et ils se sont bien entraînés eux.


  • Proposition crétine :

    On se sépare pas des enfants de leurs parents (ou alors l’étape 2 c’est de faire venir les parents).

    Il y avait plus simple : supprimer la nationalité française aux djihadistes. Quand on lève les armes contre la France il faut en assumer toutes les conséquences.

    Avant d’être des enfants Français, ce sont des enfants de djihadistes : leur demander quel avenir ils prévoient pour leurs enfants.

     

    • " Il y avait plus simple : supprimer la nationalité française aux djihadistes. Quand on lève les armes contre la France il faut en assumer toutes les conséquences."

      Certains pays viennent de le faire, les Pays-Bas entre autre !

      C’est effectivement la meilleure solution, déchéance de nationalité !
      C’est possible les procédures existent, mais dans "la patrie des droits de l’homme", ça ne se fait pas, c’est "raciste" !
      Et puis ce n’est pas en accord avec la volonté des élites de procéder au remplacement de la population native ; ces petits enfants engendreront plein de futurs petits égorgeurs islamistes, et ils appliqueront la volonté de Sarkozy en ce qui concerne le métissage obligatoire, donc nos "zélites", ne risqueront pas de perdre toutes ces précieux cataluseurs de remplacement de population.


    • Les djihadistes sont des imbéciles manipulés...
      .mais de la a dire qu’il ont prit les armes contre la France, c’en ai a pleurer.

      Petit rappel pour les niais : c’est la france et ses amis occidentaux qui ont payé et manipulé ses bananes pour qu’ils prennent les armes contre la république arabe syrienne.

      Ils doivent les rapatriés parceque c’est leurs proxy mais en aucun cas il n’ont pris les armes contre la France, par contre ils ont peut-être pris les armes DE France.

      Quand aux enfants espèce d’animal ce ne sont justement que des enfants et contrairement à tes propos pourris ce sont des enfants français avant tout.

      Vous vous dites meilleurs mais avez des modes de pensées similaire, c grotesque.


  • Les euro putes ordonnent aux pays d’Europe de rapatrier les terroristes (enfants, donc parents) ayant le label " bon boulot" décerné par Fabius !!!


  • S’ils sont nés en Syrie ils sont Syriens. Et ce ne sont pas les enfants qui sont retenus dans des camps, ce sont leurs parents ... et la faute incombe à leurs parents.
    Du coup ces enfants n’ont pas plus le droit à la sollicitude de la France, que les millions d’autres enfants qui sont dans la misère, partout dans le monde .
    Si la France veut faire un effort, qu’elle s’occupe d’abord de l’ensemble de ses citoyens .... et qu’elle arrête de participer aux entreprises de destructions de certaines nations, pour des intérêts qui ne sont pas les notres !

     

  • Saskia Bricmont ? députée écologiste belge ? C’est la fille à Jean Bricmont ? Il semble qu’elle n’ait malheureusement pas la lucidité de son père....


  • Au Danemark c est un NON définitif .


  • Bientôt dans les écoles de nos enfants.

    La sortie des classes ressemblera à un casting pour la Djihad Academy et les exercices obligatoires de confinement ou les alertes anti-intrusions gagneront en réalisme.

    Plus sérieusement, ces apprentis djihadistes ne sont plus des enfants ce sont des bombes à retardement. Je trouve irresponsable et criminel que l’UE appelle ses Etas membres à les rapatrier.

    Pour ce qui est des droits de l’enfant, si elle s’en préoccupait réellement, elle pourrait commencer par interdire la PMA.


  • Une chose est sûre, l’OTAN via l’UE, reconnaît sa responsabilité dans l’envoi "d’idiots utiles" en Syrie. La volonté de rapatrier ses fumiers indiquent une idée de réutilisation de leurs expertises... Et nous savons que c’est pour de potentiels attentats contre la population et/ou pour un rôle dans la future guerre civile au programme.

    Les gars, plus on attend pour déloger le coucou-LGBTQ+ qui niche à l’Elysée, plus le danger devient grand !


  • Une bien épineuse question ce rapatriement d’enfants de renégats.
    En effet ça pose problème, est entre ceux qui souligne leurs bas âges et d’autres leur éventuel endoctrinement, les deux réflexions sont biensur vraies.
    Essayons de souligner un autre problème : celui de la laïcité républicaine. Car en effet, avec un État officiellement catholique, le rapatriement de ces enfants serait moins compliqué. Ces derniers pourraient très bien être pris en charge par l’Église, qui les protégerait des dangers de la vie en société en retrouvant goût à la vie dans le calme et la méditation d’un monastère par exemple.
    Il est évident qu’avec la situation actuelle, ces enfants ne s’identifions plus jamais à une société dite "normale".


  • Ces parlementeurs et europutes se préoccupent du droit de l’enfant quand il s’agit de graine de terroristes ! Et les droits de l’enfant à naître ? Et la chasse aux pédocriminels ? Ils sont où les droits de l’enfant bandes d’enc... !!!!


  • Il paraît qu’il y a au Moyen-Orient un pays qui est "la seule démocratie", dont l’armée "est la plus morale du monde", et donc l’économie est "très dynamique".
    Ce paradis sur terre est le meilleur endroit pour accueillir des victimes de son voisin la Syrie.


  • Une raison de plus pour se rendre compte de la nocivité de cette UE.
    Seule la dissolution de cet organisation inique, voire sa désintégration sera notre salut.


  • "le Parlement européen « se déclare très profondément préoccupé par la situation humanitaire des enfants de combattants étrangers..."
    Le même Parlement ne semblait pas préoccupé outre mesure, lorsque leurs papas massacraient allègrement les populations civiles et parmi elles, les Chrétiens de Syrie. C’est vrai qu’alors, ils faisaient "du bon boulot" et que l’UE, toujours prête à faciliter les voyages studieux de la jeunesse préparait, sans doute déja, l’Erasmus des religions.


Commentaires suivants