Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Didier Maïsto (Sud Radio) dénonce les manipulations anti-Gilets jaunes

Le patron de Sud Radio – la station 100 % nationale-sioniste aux deux commissaires politiques André Bercoff et Élisabeth Lévy – remet quelques pendules à l’heure en ce qui concerne les Gilets jaunes, les manifestations, les forces de l’ordre, les violences, les provocations, les black blocs. Il a été sur place, alors on l’écoute. On critiquera après s’il le faut.

 

Maïsto commence par les black blocs :

« Ils ont un code de déontologie, un code d’honneur, on peut le critiquer... Ils sont là pour s’intercaler quand il y a des manifestations, d’où le nom black bloc ils sont habillés en noir, ils font bloc pour s’intercaler entre les manifestants et les forces de l’ordre pour défendre les manifestants et en découdre avec les forces de l’ordre. »

Les blacks blocs sont-ils la police du pouvoir profond ? La petite armée de réserve du capital quand le peuple commence à chauffer socialement ? Maïsto continue sur les « hommes en noir » dans les manifs, qui ne sont pas tous BB, loin de là :

 

« Commençons par la BAC : vous avez des policiers de la BAC qui sont habillés en noir selon le même code vestimentaire, on ne les distingue pas, souvent ils n’ont pas de brassard de police, les trois-quarts du temps ils n’ont pas de brassard de police, ils ont le même accoutrement, ils sont de la brigade anti-criminalité, et qu’est-ce qu’ils font ? Ils font du saute-dessus comme on dit dans le jargon, c’est-à-dire qu’ils se fondent dans la foule des manifestants, notamment des plus agités, hop ils attrapent quelqu’un, d’où ce qu’on a entendu c’est la BAC, c’est la BAC, pour ensuite passer de l’autre côté du cordon policier et procéder à des interpellations. Ça, c’est déjà un premier trouble. Parce que il me semble que dans un pays tel que la France, avec une police républicaine, les policiers doivent avoir une uniforme. C’est la moindre des choses, un signalement, savoir à qui on a affaire. Voilà la première catégorie d’hommes en noir... parfois avec des marteaux, on a eu des photos, parfois exfiltrés par les Gilets jaunes eux-mêmes en disant mais c’est pas un black bloc, attention c’est un policier, parfois déguisés en Gilets jaunes, parfois déguisés en reporters, tout ça pour semer le trouble et pas du tout pour interpeller les éléments les plus virulents, parce que même madame Kebab le dit, on sait parfaitement qui sont les fauteurs de troubles, on le sait depuis l’acte 3... On savait exactement au moins 70 personnes qui étaient fichées S qui se sont attaquées à l’Arc de Triomphe, or ce jour-là on a laissé rentrer tout le monde... »

Deuxième catégorie, ceux qui profitent de la manif pour le spectacle de la casse : « Pour moi ce sont les alliés objectifs de l’exécutif, c’est l’autre versant de l’exécutif, ce sont des gens qu’on convoque et qui viennent dans les jeux du cirque... »
Et enfin viennent les malfrats, les nihilistes « qui cassent et qui brûlent » et qui n’ont aucune justification politique et encore moins sociale.

Maïsto relate dans le détail la fabrication du débordement place d’Italie lors de l’Acte 53, où tout était en place pour un affrontement...

« Il y a d’ailleurs le petit journaliste qui filmait qui se l’est pris en pleine face alors qu’il discutait simplement avec des Gilets jaunes. Qu’on me dise pas après que les gens ne sont pas ciblés de façon nominative parce que je dirai ensuite quelque chose : la sécurité des Français, la sécurité des manifestants, comme la sécurité des gens qui viennent juste relater le réel, n’est plus assurée aujourd’hui. Et moi j’incite tous les gens à ne plus tomber dans ces guet-apens organisés et d’essayer de réfléchir. Je ne suis rien parmi les Gilets jaunes, je ne suis ni une autorité morale ni un chef, mais à un moment j’ai pas envie que les Françaises et les Français se fassent tirer dessus, éborgner, arracher des mains, voire tuer parce qu’ils viennent faire part de leurs revendications et qu’ils tombent dans un piège tendu par les forces de l’ordre et les manifestants, c’est inacceptable ! »

Le moment de toutes les manipulations, sur E&R :

Sud Radio, Maïsto et Chouard, sur E&R :

 






Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2330793

    Quand la digue va céder, je ne voudrais pas être à la place de tout ces arrogants qui nous gouvernent .... çà va être la boucherie !

     

    Répondre à ce message

  • #2330805

    Facile pour les médias de ridiculiser un mouvement populaire, il leur suffit de tendre le micro aux plus cons pour déconsidérer le mouvement . C’est ce qu’ils ont fait, avec succès .

     

    Répondre à ce message

  • #2330808

    Ah, ah serions encore tous des juifs allemand !

     

    Répondre à ce message

  • #2330814
    Le 27 novembre à 18:24 par ProtégeonslaPalestine
    Didier Maïsto (Sud Radio) dénonce les manipulations anti-Gilets (...)

    Séverine et Manu : des prolétaires, des Français vulnérables, de braves gens. On leur arrache leur pouvoir d’achat, leur dignité, leur oeil.
    Les moyens déployés par nos employés (Macron, Castaner) sont condescendants (domination de classe), disproportionnés (droit du plus fort), anti-républicains (illégalité de l’arsenal répressif de guerre), anti-français (étouffement de la lutte sociale). Suffisant pour être jugés pour haute trahison à la nation. À quand une CLASS ACTION de tous nos civils mutilés avec constitution de partie civile ?
    Ce scandale humanitaire justifie rétrospectivement le positionnement d’Alain Soral : face à nos bouchers en col blanc et leurs exécutants en col bleu ou niqab-pantalon noir, que la République est une démocratie répressive et sanguinaire, tandis que la Corée du Nord est une dictature autocratique respectueuse, elle, de l’intégrité physique de ses sujets.

     

    Répondre à ce message

  • #2330900
    Le 27 novembre à 20:04 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Didier Maïsto (Sud Radio) dénonce les manipulations anti-Gilets (...)

    la BAC,
    c’est de la racaille
    tout le monde le sait

     

    Répondre à ce message

  • #2331127
    Le 28 novembre à 01:55 par Sortévo MouChouard
    Didier Maïsto (Sud Radio) dénonce les manipulations anti-Gilets (...)

    ils font bloc pour s’intercaler entre les manifestants
    et les forces de l’ordre pour défendre les manifestants et en découdre avec les forces de l’ordre. »

    Vous voyez l’enfumage ou pas ?

    Les Blacks Blocs sont des briseurs de grèves.

    Ils sont là pour rendre illisibles les revendications

    sociales légitimes des GJ.

    C’est une Milice des services intérieurs.

    Blacks Blocs = LDj +Bac+ antiFa+ Dgsi

    Comme disait Coluche, ce sont des apparaiteurs.

    Ils n’ont aucunes revendications, d’ailleurs

    quel est leur métier qui permettrait qu’on identifie

    leur catégorie sociale ?

    Le bouquet final :

    j’ai pas envie que les Françaises et les Français se fassent tirer dessus, éborgner, arracher des mains, voire tuer parce qu’ils viennent faire part de leurs revendications et qu’ils tombent dans un piège tendu par les forces de l’ordre et les manifestants, c’est inacceptable ! »

    Voilà, il faut faire peur pour qu’il n’y ait plus beaucoup de monde. Maisto est en mission. C’est subtile,
    mais le message est là :

    N’y allez plus car il risque d’y avoir des morts !

    Dans l’oreillette droite de Maisto il y a la Lévy et
    dans l’autre Hainetovhaine.

     

    Répondre à ce message

  • #2331163

    Ben en gros , il nous invite à ne plus manifester ....
    Restez chez vous , si vous ne voulez pas avoir un œil en moins , ou une main !
    Les policiers ne sont pas là pour vous protéger , les BB sont là pour casser et vous discréditer , on les laisse faire ...
    Ça tout les GJ l’on bien compris !
    La milice LREM en marche !
    Les nantis et leur suppléants contre les pauvres et ceux qui vont le devenir !

     

    Répondre à ce message

  • #2331203

    Racaille avec racaille

    La BAC ont fait un pacte avec la racaille...
    Les fours des cités font leur commerce tranquille, contre des services aux flics...
    Ils foutent le bordel dans les manifestants GJ.
    Vous avez vu autant de flics pour arrêter les racailles dans leur cité ?

     

    Répondre à ce message

  • #2331450

    Le Black Bloc est bien là « pour s’intercaler entre les manifestants et les forces de l’ordre », pas « pour défendre les manifestants », mais pour protéger le pouvoir en donnant un casus belli pour mutiler, éborgner et réprimer avec violence une contestation à laquelle il est incapable de répondre.

    Voilà pourquoi on a pu mutiler et éborgner sans que cela soulève l’indignation générale, merci au Black Bloc. Il est impératif pour les victimes de la violence policière de désigner l’ennemi de l’intérieur qui est l’enclume sur laquelle le marteau de la répression a pu prétendre s’abattre. Merci au Black Bloc d’avoir amener la violence au sein d’un mouvement qui ne voulait pas faire preuve de violence à cet instant précis, mais simplement se retrouver dans la rue pour désigner leur misère existentielle.

    Tout acte du pouvoir en démocratie à deux volets : la légitimation et l’action. Retirez la légitimité à l’action et vous coupez l’herbe sous le pied au pouvoir, vous l’empêchez de faire "semblant de", vous le foutez à poil.

    Le plus ironique est que c’est ceux qui se prennent pour une avant-garde révolutionnaire (et c’est le cas des Black Bloc en général) qui sont les plus contre-révolutionnaires ; précisément pour qu’ils ne soient pas perçu pour ce qu’ils sont : une annexe du ministère de l’intérieur.

     

    Répondre à ce message

  • #2332767

    Tribunal populaire pour tous ses traîtres soumis à la pseudo culture du pétard venant d’ou on sait.
    Pas de ça chez nous dommage on l’impose comme ces taxes sortie tout droit de leur ego infernal.
    Purgeons le pays de tous ces vendus à l’ennemie de ces capitaux porkos qui chient sur nos ,la vies.
    NLSO
    Quand le diable prend le pouvoir c’est tout le vivant et les plus innocents qui en prennent pour leur grade.
    Le temps du sacrifice se rapproche mieux vaut mourrir debout que vivre en rampant devant ces pourritures accro à l’ordure de l’usure principalement envers leur peuple qu’ils prennent pour des vaches à lait endettables corvéables à l’infinie.
    Leur limites ils n’en ont aucune comme des enfants débiles autistes et autoritaires qu’ ils sont devenus.
    C’est au peuple de leur imposer par la force s’il le faut
    Leur cerveau etant chatanisé jusqu’à la moelle.
    Allez y braves travailleurs continuez de perdre votre vie pour des gens qui vous méprisent mais n’espéré pas trouver une quelconque dignité à servir ces détraqués mentaux....Le clochard ou le mendiant est plus noble que ces nouveaux esclaves et esclavagiste capitalistes qui s’ignorent mais que tous constaste .NLSO

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents