Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Tempête de merde sur Laetitia Avia, accusée de racisme, de sexisme et d’homophobie

Il y a des jours où Dieu intervient dans les affaires des hommes, des jours où il laisse faire. Ce mercredi 13 mai 2020, Dieu est intervenu directement pour mettre un coup sur le museau de Laetitia Avia, le député LREM que le lobby sioniste a investi d’une mission dangereuse : punir la haine sur l’Internet. Comprendre la haine antisioniste, les autres haines ne comptant pas, ou faisant de la figuration, histoire de ne pas mettre une souffrance au-dessus des autres de manière trop visible.

 

 

C’est d’ailleurs le chemin qu’a suivi Laetitia, qui s’est permis, si l’on en croit Mediapart, d’exercer sa propre haine sur ses secondants. Eh oui, quand on se sent intouchable parce qu’on est une proxy du lobby, on va parfois trop loin, quitte à pulvériser ce qui restait de sa crédibilité après l’épisode de la haine contre le chauffeur de taxi. On se frotte les yeux mais on ne rêve pas : on est bien en France, en 2020, et c’est de la politique. Alors faisons de la politique.

Aucun de ces assistants parlementaires n’a entrepris de démarche judiciaire. Au départ, d’ailleurs, Sophie ne voulait pas témoigner des pratiques de son ancienne cheffe, pour qui elle a travaillé plus d’un an en 2018. « J’ai tenté de passer à autre chose et il m’a fallu du temps pour me reconstruire, explique-t-elle. Mais de voir qu’elle va faire voter sa loi sur la cyberhaine, qu’elle se positionne sur tous les sujets anti-discrimination, j’ai dû mal à le supporter. » D’après elle, il y aurait « un fossé entre les valeurs qu’elle défend publiquement et ce [qu’elle a] constaté en travaillant à ses côtés ». Les cinq ex-collaborateurs rapportent tous avoir été témoins de propos à connotation sexiste, raciste et homophobe de la part de la députée. Leurs différentes alertes en interne étant restées lettre morte, ils se sont résolus à parler à Mediapart.

Aussitôt, Avia a nié les faits :

« Il y a un élément sur lequel vraiment je suis sans appel, c’est le racisme, l’homophobie et le sexisme. Je ne les tolère pas. Je ne les tolère nulle part, y compris dans les cadres privés, y compris pour ce qui est considéré comme étant des blagues, qui ne participent en réalité qu’au racisme ordinaire » (voir notre Boîte noire). De nombreux documents obtenus par Mediapart montrent pourtant l’inverse.

L’article de Mediapart étant payant, on va vous le résumer, sinon vous allez être obligés de vous abonner à ce pure player trotskiste soutenu par une partie du pouvoir profond et cet argent va manquer à notre financement participatif. Mais on applaudit quand même le travail de fond de nos confrères de Mediapart, parce que nous sommes aussi des journalistes, et on sait reconnaître le « bon boulot », comme Fabius avec les djihadistes de Syrie.

Les méthodes de Laetitia Avia sont à l’opposé du contenu de sa loi. En plus de son caractère raciste, homophobe et sexiste, elle prône la désinformation, après l’épisode de la morsure :

Laetitia Avia met en effet beaucoup d’énergie à faire oublier un article du Canard enchaîné révélant qu’elle avait mordu un chauffeur de taxi. Dans ce document sonore que Mediapart a pu écouter, elle demande très sérieusement : « Alexandre* étant vraiment, malgré ses origines, pas le meilleur sur les sujets informatiques, je vais transférer ces sujets-là à Nathalie. Donc Nathalie, maintenant, c’est vraiment une de tes priorités de ta rentrée, c’est ma e-réputation. […] Le site internet, je veux qu’on avance. Et Wikipédia. Wikipédia, il y a plusieurs choses à faire. Il faut prendre le contrôle sur cette page. Il ne suffit pas juste de supprimer le paragraphe sur Le Canard enchaîné, il faut le réécrire de toute façon et le sourcer quand on le réécrit. »

Le papier de Mediapart est meurtrier, il n’y a pas d’autre mot. On découvre une Laetitia Avia inversée, retorse, moralement horrible. Et ne comptez pas sur nous pour ironiser sur son physique ou sa couleur de peau, ici on ironise sur les idées politiques, pas sur l’enveloppe corporelle.

« Elle insulte souvent les députées qu’elle n’aime pas de “pute”. Elle se moque aussi beaucoup de leur physique »

On se doutait bien, après sa sortie sur les « haters », qu’elle avait suffisamment de haine(s) en elle pour tomber sous le coup de sa propre loi, et c’est ce qui est arrivé. Dans les cordes, le député anti-haines qui maîtrise à peu près toutes les haines possibles, a réagi ce 13 mai sur Twitter. On appelle ça un thread, c’est un fil sur lequel on s’explique en plusieurs messages de 140 ou 280 signes.

Voici ce thread, où elle menace en plus le journaliste d’avoir fait son travail :

 

 

Je n’ai jamais été raciste ou homophobe. Au contraire, mon parcours politique n’a pour raison d’être que la lutte contre le racisme et toutes les discriminations. Et je ne reculerai pas dans ce combat.

Des bouts de messages privés ont été tronqués, détournés et décontextualisés. C’est de la manipulation honteuse, animée par un seul objectif : me nuire et porter atteinte à mon combat politique.

« L’amendement des pd » ? C’est l’expression qu’utilisait mon ex-collab, lui-même homosexuel, pour désigner cet amendement que j’ai soutenu. J’ai repris ses mots dans un message sans imaginer qu’il puisse être détourné. Ce détournement heurte, j’en suis conscience et désolée.

Dans mon équipe, j’ai recruté des personnes souvent inexpérimentées, qui ne connaissaient pas l’univers politique ou l’Assemblée Nationale – et dont c’était souvent la première expérience professionnelle. Mais j’ai voulu leur donner leur chance.

Certains sont partis, aucun ne s’est jamais plaint de harcèlement. Presque tous m’ont sollicitée après leur départ, pour me demander des conseils, des recommandations, ou simplement me donner de leurs nouvelles – bien loin du tableau mensonger dépeint par l’article de Médiapart.

Je vais donc déposer plainte pour diffamation. Et nous nous en expliquerons devant le juge.

Mais au delà de ça, et parce que je ne sais que trop à quel point les mots peuvent être blessants, même isolés, j’adresse mes sincères excuses à tous ceux qui pu se sentir heurtés à la lecture de ces extraits.

Résumé  : c’est que des mensonges de ce salopard de journaliste et moi je fais semblant de porter plainte car j’ai du lourd derrière moi, mais je m’excuse auprès des connards que j’ai pu blesser.

 

 

La mordeuse mordue

Tout ceci est fort réjouissant, mais ne restons pas trop longtemps dans ce marécage à règlements de comptes entre crocos et hippos, et élevons-nous jusqu’à la politique un peu plus... profonde. Quel sens donner à ces révélations le jour où la loi Avia contre la haine sur l’Internet est présentée en lecture à l’Assemblée ? D’où vient le coup, sachant que Mediapart est une officine, à l’instar du Canard enchaîné, qui sert de stand de tirs entre tendances politiques ? Reposons la question autrement : Avia fait-elle partie des durs (l’axe Philippe-Kohler) ou des mous (l’axe Macron) de l’exécutif ? Qui a donné ordre de la démolir ? On serait tentés de regarder du côté de la Macronie qui cherche actuellement à se débarrasser des sionistes libéraux de la Kohlerie. Dans une guerre des gangs, si les chefs ne se font pas la guerre directe, ce sont leurs lieutenants qui la font, et ce sont eux qui tombent. De l’autre côté de l’Atlantique, à une échelle plus grande, Trump a lancé une offensive contre les réseaux Obama-Clinton, ces démocrates qui travaillaient et travaillent encore pour le pouvoir profond.

Laetitia Avia, qui est politiquement morte après ce coup au foie, est probablement une victime de cette guerre des clans entre pouvoir profond et pouvoir visible.

 

JPEG - 66.6 ko
Laetitia Avia de l’Assemblée entre Francis Kalifat et Gilles Taïeb du CRIF

 

Bonus : c’est quoi la haine ?

 

 

 

Le tweet du jour

 

 

La saga Avia, sur E&R :

 






Alerter

111 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • J’adore l’humour d’ER :

    Mettre cet article à côté de celui de Virginie Vota.
    La Belle et la Bête, quoi.... ;-))

     

    Répondre à ce message

  • Ce qu’il y a à tirer de cette affaire, c’est que les personnes derrière cette loi n’ont pas la même conception du droit que nous :
    - la conception du droit occidental veut que celui-ci soit utilisé pour le bien commun.
    - leur conception du droit à eux est de pouvoir l’utiliser pour se venger ou se protéger soi-même, c’est une conception tribale et individualiste.

     

    Répondre à ce message

  • étonnant comme le physique en dit long sur la personne.

     

    Répondre à ce message

  • J’ai entendu dire qu’elle est avocate et prof à science pô. C’est une blague j’espère ? Donc avec ce niveau de langue elle est avocate ? Et elle enseigne en plus ? Mais qui sont ses étudiants ? Parviennent-ils à apprendre quoique ce soit avec la comtesse dracula ? Science pô, l’usine à clones débiles profonds !!!

     

    Répondre à ce message

  • "Résumé : c’est que des mensonges de ce salopard de journaliste et moi je fais semblant de porter plainte car j’ai du lourd derrière moi, mais je m’excuse auprès des connards que j’ai pu blesser."

    Humour caustique tout en finesse - ce qui compte tenu du sujet de ce fil n’était pas évident au départ... - choix de la vidéo sur les crocodiles dans le marigot tellement parlant, et MDP "pure player trotskiste soutenu par une partie du pouvoir profond", c’est du sur-mesure. :-D

    Quant au personnage central de ce fil, membre de poids - dû à son entregent certain auprès de ceux, à la demande desquels et pour lesquels , a été passée sa loi inique... - dans ce gouvernement d’imbéciles, de menteurs et d’arrogants, elle en est une parfaite synthèse…

     

    Répondre à ce message

  • Humour caustique tout en finesse - ce qui compte tenu du sujet de ce fil n’était pas évident au départ... - choix de la vidéo sur les crocodiles dans le marigot tellement parlant, et MDP "pure player trotskiste soutenu par une partie du pouvoir profond", c’est du sur-mesure. :-D

    Quant au personnage central de ce fil, dans ce gouvernement d’imbéciles, de menteurs et d’arrogants, elle en est une parfaite synthèse.

    C’est en fait l’histoire de l’arroseur arrosé - ce qui fait toujours rire - mais là, malgré ses appuis conséquents - ceux qui ont demandé la mise en place de cette loi inique portant son nom - il n’est pas certains qu’elle fasse beaucoup rire en haut lieu...

     

    Répondre à ce message

  • Pourquoi cette africaine fait la loi en France ?
    Est ce qu’un français fait la loi en Russie, en Chine ou aux States.

     

    Répondre à ce message

  • Monsieur Soral,

    Une demande particulière : si vous pouviez nous expliquer pourquoi toutes les sales et mauvaises lois sont portées par des étrangers et souvent ces étrangers sont pointés de doigts de leurs actes de délinquance : depuis Taupira, Adati, belkassem, Mahjoubi, AlKomri, etc. Est-ce un hasard ou une volonté ?

     

    Répondre à ce message

  • La haine,c’est d’abord le gouvernement qui la propage avec sa politique anti-france et ses traitres a la nation...puis ensuite ce sont ces "personnes",censés représenter le peuple et son pays(avia,sibete...),qui ne sont qu’un ramassis d’idiots utiles grassement rémunérés par notre pognon.Et enfin,lorsque est prôné par un représentant des français a l’étranger,"ni pardon,ni oubli",on peut considérer qu’il en connait un rayon en matière de haine !!Alors,que tous ces guignols de l’état et de l’état profond communautaire balaient devant leurs portes avant de traiter tous les goys du pays d’antisémites,de racistes,de complotistes...etc...et qu’ils cessent de faire passer toutes les opinions,démonstrations,faits,vérités,scandales,et bien d’autres,pour des messages de haine !!C’est sur,cela va mal finir...

     

    Répondre à ce message

  • Bien je vais m’en servir de la loi Avia.

    1) Je ferai arracher d’Internet toutes les interventions de Jacques Attali, coupable manifeste d’appels au meutre de masse des vieillards, des malades mentaux et des inaptes au nom d’une doctrine eugéniste malthusianiste. Or l’eugénisme malthusien, même quand il prétend ne pas appeler au crime contre l’humanité comme le fait Attali en toute candeur, n’est pas une opinion : c’est un délit, et quand il appelle au meurtre, c’est un crime contre l’humanité, autant que la doctrine Khmer Rouge de Jacques Soustelle et Pol Pot.

    2) Je ferai arracher et interdire d’internet ou autre média toute intervention de Macron, manifestement coupable d’appels à la haine contre de vastes catégories du peuple français voire contre le peuple français tout entier (et quelques autres comme les Comoriens, les Réunionnais ou les Québécois), ainsi que de blackface (adoption de déguisements ou de comportements perçus comme négativement noirs et pouvant en toute probabilité inciter au mépris des noirs par leur réduction à des objets sexuels par exemple ou à des instruments de publicité pour comportement déviants : ce type ne peut plus remettre le pieds à Saint Martin pour cette raison ni non plus aller en Haïti). La fête de la musique qu’il donna à l’Élysée fut du pur blackface : ce n’était même pas du carnaval de Rio mais de la glorification du noir en tant que délinquant sexuel.

    Je crois que quand nous serons sur le point d’avoir gain de cause la loi Avia sera abrogée en faveur de quelque chose de beaucoup plus raisonnable.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents