Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Tennis : Malek Jaziri a-t-il à nouveau déclaré forfait pour éviter d’affronter un Israélien ?

Le joueur de tennis tunisien Malek Jaziri a déclaré forfait en plein match lors du tournoi de Montpellier, mercredi, officiellement à cause d’une blessure au coude. Mais le fait qu’il ait été susceptible d’affronter un joueur israélien au tour suivant interpelle.

Son abandon brutal est-il vraiment lié à une blessure ? Mercredi, le joueur de tennis tunisien Malek Jaziri, 65e au classement mondial, a rapidement abandonné le tournoi de Montpellier, au cours de son premier match, dans lequel il affrontait le joueur ouzbek Denis Istomin.

Malek Jaziri menait pourtant un set à zéro face à son adversaire, mais a préféré abandonner, à cause d’une blessure au coude. « Il a souffert à nouveau de sa blessure au coude contractée en Australie » (lors de l’open d’Australie, qui s’est achevé dimanche dernier, Ndlr), a expliqué le directeur de l’Open Sud de France, Patrice Dominguez. [...]

 

Un nouvel abandon contraint ?

Pourtant, même si la blessure de Jaziri semble avérée, cet abandon interpelle. Le Tunisien de 31 ans aurait en effet joué contre l’Israélien Dudi Sela (61e mondial) au prochain tour, s’il avait remporté le match de mercredi.

Un détail qui n’a rien d’anecdotique lorsque l’on se souvient qu’en octobre 2013, Malez Jaziri avait été contraint de déclarer forfait face à l’Israélien Amir Weintraub, qu’il devait affronter en quart de finale du tournoi de Tachkent, en Ouzbékistan, sur ordre de la Fédération tunisienne de tennis. Et ce malgré le fait que les deux joueurs étaient licenciés dans le même club, à Sarcelles, dans le Val-d’Oise.

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.