Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Théo Luhaka mis en examen pour "escroquerie en bande organisée"

D’un symbole à l’autre...

La justice soupçonne le jeune homme d’avoir participé à une vaste fraude portant sur des centaines de milliers d’euros d’aides publiques octroyées dans le cadre du dispositif des « emplois d’avenir », mis en place sous le gouvernement Hollande.

 

Érigé en symbole des violences policières après avoir été grièvement blessé lors d’une interpellation à Aulnay-sous-Bois en février 2017, Théo Luhaka est désormais dans le viseur de la justice.

Le jeune homme, qui avait accusé des policiers de l’avoir violenté à l’aide d’une matraque télescopique, a été mis en examen le 31 juillet pour « abus de confiance », « faux et usage de faux » et « escroquerie en bande organisée au préjudice d’un organisme chargé d’une mission de service public », a indiqué une source proche de l’enquête au Figaro, confirmant une information de l’AFP. La justice soupçonne l’existence d’une vaste fraude portant sur des centaines de milliers d’euros d’aides publiques octroyées dans le cadre du dispositif des « emplois d’avenir », mis en place sous le gouvernement Hollande.

Au cœur de cette affaire, une association de médiation, « Aulnay Events », présidée par un frère aîné de Théo, Mickaël Luhaka.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

L’affaire Théo, un exemple d’ingénierie du chaos,
à lire chez Kontre Kulture :

 

L’affaire Théo et ses prolongements, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants