Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Théorie du genre" : la trahison de la gauche

Non, la « théorie du genre » [1] n’a rien à voir avec la gauche. Ceux qui la laissent se répandre en croyant défendre des victimes sont au mieux des irresponsables, mais ceux qui en font la promotion officielle, aux plus hauts niveaux de l’État, sont des traîtres à toute la tradition vitale de la gauche, des agents d’un narco-trafic innommable.

Dans l’ombre et la discrétion, la théorie du genre est financée, promue, exaltée, alors qu’il s’agit d’un nouveau terrain d’entraînement au lavage de cerveau, et au-delà, puisqu’il s’agit de briser notre être primordial, de brider notre conscience sexuée, et plus encore de rendre erratique notre inconscient réactif, notre instinct de survie collectif. La théorie du genre n’est pas quelque chose de marginal ni de superficiel. L’importance qui lui est donnée à l’université le prouve, si besoin était, ainsi que le projet d’en faire un enseignement obligatoire depuis le plus jeune âge. Mais, se demandent les gens naïfs, pourquoi toutes ces histoires, pourquoi maintenant ? ?

Qu’est ce que notre classe politique aspire à gagner avec cette offensive qui ne correspond à aucune demande sociale, qui ne provoque que malaise et division ? Ce que l’on veut nous cacher, c’est à quoi peut bien servir ce corpus de sophismes raffinés : en fait, il s’agit d’une discipline destinée à fournir l’enrobage idéologique masquant l’essor d’une activité criminelle appelée à se développer : le baby business. Il faut obtenir une soumission idéologique générale et préalable, avant de lancer des opérations commerciales d’envergure.

Comme toutes les autres grandes poussées commerciales mondiales, depuis l’exploitation industrielle de la canne à sucre, négoce criminel tirant son profit de la combinaison de 2 esclavages, celui des producteurs (Africains déportés par millions) et des consommateurs (Européens drogués au sucre, alors qu’ils s’en passaient parfaitement jusque-là, ce qui préservait leur santé de toutes sortes de calamités), le nouveau business vise des profits exorbitants par rapport aux activités normales, ou disons, auxquelles on est habitués.

Ce sont, pour résumer, les producteurs de la matière première eux-mêmes qui payent, de leurs économies et de leur personne ! Donateurs de sperme, d’ovules, femmes pauvres dans des pays pauvres, orphelinats, jeunes inconscients : tous bradent une denrée infiniment précieuse : la vie, la condition de la perpétuation de l’espèce. Il s’agit d’une denrée rare, à en juger par le taux d’échec des techniques GPA, et par les années de patience pour ceux qui veulent devenir parents adoptifs. Conditions idéales, irréelles, pour le baby business ! Les prix peuvent monter et varier tranquillement, les gogos de gauche n’y voient que du feu, il supplient sans en être conscients leurs gouvernements de donner un coup de pouce à ce juteux marché si plein d’avenir, mus simplement, comme par un ressort mécanique, par la vieille habitude de faire la nique à l’Église.

Le baby business repose sur l’adoration monstrueuse du profit au détriment de la moindre considération morale ou religieuse, mais il a besoin de se faire passer pour un « progrès » libérateur, et c’est là que ça coince.

La réalité, c’est que la contraception massive et croissante, devenue, plus que libre, obligatoire, plus la course au travail forcené, font que la fertilité et fécondité diminuent dans des proportions gardées secrètes, et qu’il est interdit de faire connaître : la gauche s’évertue à couper le sifflet par tous les moyens à ceux qui ont les statistiques, extrêmement alarmantes, sous prétexte que ce sont des cathos, des intégristes, des fanatiques. Et ceux-ci s’enfoncent en aveugles dans la caricature qu’on leur renvoie. Mais le secret principal, c’est que la courbe est exponentielle. Que personne ne découvre le pot aux roses ! Cette sournoise castration en douceur,à partir du « modèle » occidental, c’est précisément le phénomène que veulent renforcer les magnats du baby business : qu’on ne puisse plus se passer de leurs services pour faire des gosses.

Selon la logique mafieuse élémentaire, ils nous vendent d’abord la pilule – avec performances immédiates, mais jamais de réflexion sérieuse sur ses effets retard – et l’avortement remboursé à 100 %, puis les bébés sur mesure, quand notre organisme n’arrive plus du tout à faire ce que la nature commande.

Les eugénistes, malthusiens, partisans de l’extermination des races inférieures, et autres bien-pensants, adhèrent discrètement au projet, moyennant ristournes, probablement. Ce qui confirme, comme sur bien d’autres sujets, la connivence droite-gauche. Les écologistes, sous prétexte de surpopulation de la planète, ferment les yeux sur une alchimie qui vise, à terme, à privatiser la reproduction humaine, comme cela se fait avec la reproduction des animaux, désormais tous promus au rang de bétail à gérer, comme on prétend le faire avec les végétaux. On s’apitoie sur les animaux et les plantes castrés en masse, et on ne voit pas que le même projet avance, en catimini, et que c’est nous qui sommes traités en gibier d’élevage.

La théorie du genre, sophistique imparable, très bien financée dans les universités, dynamise le marché à la marge, chez les LGBT qui s’ennuient vite, à tourner en rond devant leur triste miroir, et qui prétendent nier leur inconfort moral en arborant un statut de victimes officielles, voire d’espèce à protéger.

L’idéologie du genre, répandue par médias et ONG jusqu’aux confins de l’univers, est très efficace pour casser la reproduction spirituelle des peuples. Ainsi tout se conjugue. Effectivement, rien dans la constitution d’un pays comme le nôtre, par exemple, ne précisait que le mariage était réservé au couple un homme une femme. Et c’était le cas partout où jusqu’à présent, cela allait de soi, et où il était inimaginable qu’il en aille autrement, parce que c’est le socle spirituel de toute société vivante. Églises et États, puissances spirituelles et temporelles reposent, et reposeront toujours, sur cette loi naturelle.

Le projet colonial, dit « globalisation », se trouve bien requinqué, avec la propagande « gender ». Les principes primordiaux des sociétés traditionnelles sont visés, toute leur pyramide spirituelle s’effrite, se pulvérise, devant le dernier cri de la mode qui arrive de l’Occident riche, séduisant, et si merveilleusement consensuel. La théorie du genre est faite pour leur retirer le nerf de la résistance,les empoisonner jusqu’à l’âme.

Et voilà pourquoi votre fille est muette, depuis les partis politiques de droite et de gauche, jusqu’aux institutions religieuses, parfaitement corruptibles comme tout un chacun.

J’accuse la gauche de se vendre à la mafia du baby business, de trahir le combat des peuples pour leur libération, de trahir les masses populaires et de vendre le peuple au grand capital, pieds et poings liés par les agences de com. Le néo-libéralisme donne ici toute sa mesure : il s’attaque à l’intimité du monde entier, avec un seul objectif : le profit maximal, et avec des armes d’une puissance inégalée : le consensus dit de gauche, et la servilité de dirigeants de gauche corrompus jusqu’à la moelle.

Les peuples sauront faire payer très cher sa trahison à la gauche occidentale.

 

Voir aussi, sur E&R :

Notes

[1] La théorie du genre est une construction paralogique promue par une universitaire US, Judith Butler, et ce sont les minorités sexuelles organisées qui la brandissent comme leur référence « scientifique » absolue. À l’instar des pratiques traditionnelles juives, la militance pour la chose combine enfermement narcissique dans une identité supposée plus savante et plus consciente que celle du commun des mortels, hauts cris sur le mode de la victimitude, réseau international bien soutenu financièrement, aversion déclarée pour le catholicisme, ambition de se faire reconnaître des privilèges contraires à la hiérarchie naturelle dans les sociétés traditionnelles, subversion à l’échelle du monde sans aucune dimension salvatrice pour le reste de l’humanité. On assiste en ce moment en Occident à une étonnante offensive de lieutenants de ce néo-ghetto, visant à convertir le peuple, de gré ou de force, à la subordination sans réserve à ce groupuscule, qui ne s’enracine dans aucune tradition connue, si ce n’est celle de la pornographie et de la pédocriminalité. C’est pourquoi le projet officiel d’endoctrinement des enfants, par l’Éducation nationale, avec un éventail inédit d’applications pratiques et de sanctions, dans le cadre de la mal nommée « théorie du genre » pose problème.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #814292
    le 10/05/2014 par Max deCannes boule(s) à zéro
    "Théorie du genre" : la trahison de la gauche

    Théorie de la trahison : le genre de la gauche socialiste. Mais j’attends impatiemment que notre Président fasse mentir cette vérité historique.


  • #814350

    En France, il n’y a plus de gauche Française, il n’y a plus qu’une gauche SIONISTE : il suffit d’énumérer les noms de ses "cadors" . Et symétriquement la "droite" française n’est qu’une (fausse) droite SIONISTE , comme Copélovici, Sarkozy, Allouche, NKM et tant d’autres . A droite les "gentils" sont devenus des "doublures", comme Fillon ou Juppé . Les sionistes qui nous gouvernent favorisent la théorie du genre suivant le nouvel adage : "Les Juifs et les Homos d’abord", et ils favorisent le "Baby Business" parce qu’il est tout simplement aux mains des Juifs, on voit mal des Chrétiens et des Musulmans se lancer dans de pareilles saloperies dont toutes les victimes seront les "gentils".

     

    • #814605
      le 10/05/2014 par Franç(o)is de souche
      "Théorie du genre" : la trahison de la gauche

      c’est la dernière ligne droite pour eux, ils ont gagné ! tout est verouillé ! a moins d’un ...miracle ! qui fasse que 97% de la population du pays poussent les ...3% DEHORS ! c’est quand même concevable non ?


  • #814402
    le 10/05/2014 par l’oracle a dit...
    "Théorie du genre" : la trahison de la gauche

    La Gauche ne trahit pas ; c’est une cheville ouvrière de la société capitaliste, elle ne fait que son boulot, fidèle à elle-même...

     

    • #814818

      Attention a ne pas confondre les deux definitions de la gauche :

      D abord la tienne : la gauche, c est la gauche du capital, donc qui detruit ouvertement les valeurs traditionnelles pour faire triompher le capital (la droite du capital preserve (ou plutot fait croire qu elle preserve) les valeurs traditionnelles).

      Ensuite, celle de Maria Poumier, qui a une autre vision de la gauche. En tant que communiste au bon sens du terme (je dirais "castriste" par opposition aux escroqueries que representent le marxisme et le bolchevisme), elle estime que la gauche c est simplement le fait de s occuper du peuple plutot que du capital.


  • #814423

    Ce midi ,j’ai rencontrer une personne qui distribuait des tracts du front de Gauche
    Je les pousser dans ces retranchements avec une autre personne

    Il fini par lâcher :"il faut arrêter l’immigration " d’un trait ,de lui même

    Le front de gauche est anti cléricale ,il ne sera jamais élu président
    Le Front national est anti musulman ,il ne sera jamais élu président car connoté raciste
    L’un a besoin de l’autre plus que l’autre a besoin de l’un
    il faut que l’un renonce a son anti cléricale et l’autre a son anti Musulman
    Il faut que la base des électeur de ces 2 partie se regroupe et fusionne pour les élection présidentielle
    LA SEUL PERSONNE CAPABLE DE FAIRE CONSENSUS ENTRE LES 2 PARTIES C’EST ALAIN SORAL

     

    • #814696

      Ca c’est ta lecture.
      Le Front de Gauche, n’est pas qu’anti-clérical, il est par sa racine communiste : "anti-traditionnel".
      Tout courant "progressiste" est anti-traditionnel par définition.
      Le Front National est encore bien trop laïque et encore bien trop bourgeois ; républicain en somme.


    • #815336

      Tout a fait d’accord avec vous, étant moi même issu de la jeunesse communiste, je suis de près et soutiens complètement la dissidence française. Pourquoi une telle "haine" entre ces deux partis et idéologies politique ?
      Plutôt que de chercher et se focaliser sur ce qui nous divise, pourquoi ne pas trouver des points communs idéologiques et il y en a, afin de se rassembler. Car la est bien le problème avant de se déclarer frontistes, ou commnistes ne sommes nous pas avant tout citoyens Français ? ne parlons nous pas le même langage ? N’avons nous pas une culture en commun ? Il faut se parler et se rassembler. Tant que cette fracture existera la voix du peuple sera divisée.
      En tout cas pour les européennes, mon vote ira à la nation !
      Respect a messieurs Soral, Dieudonné et au reste de la dissidence.

      Pour la France, pour les peuples opprimés. Florian.


    • #816012
      le 11/05/2014 par petittroupeau
      "Théorie du genre" : la trahison de la gauche

      la gauche arrive toujours avec ses idées généreuses, et beaucoup de monde se fait avoir, car c’est toujours gentil et beau de penser à l’autre de l’accueillir mais c’est aussi et surtout très démagogique, si telle personne est née dans tel pays c’est pour y rester et y croitre également et c’est toujours plus beau et généreux de contribuer à la richesse de son pays que de vivre aux crochets des autres. La gauche qui est l’inversion des valeurs, n’ira en tout cas jamais dans ce sens, elle, elle est la destruction même des valeurs, nihiliste par nature, elle a toujours donné une connotation négative de la famille, car elle la déteste en son essence, la gauche c’est une force de haine par elle même, elle en arrive à terme bien entendu à se détruire elle même puisqu’elle a tout détruit à l’origine et les gens , il faut qu’ils ouvrent enfin les yeux sur cela car ce sont eux qui en souffrent après (familles désunies, livrées à elles mêmes, exemples de perversion pour les jeunes...) de toute cette chimère qui ne mène à rien. Avez vous vu des gens de gauche prendre des malheureux et montrer l’exemple chez eux ? Je n’en vois pas beaucoup, à quand un Hollande qui accueille des immigrés dans ses lambris dorés élyséens ? A la limite un saint louis a fait, lui, beaucoup plus pour les pauvres, car il en accueillait quelques uns dans ses palais, les lavait lui même et leur donnait à manger lui même, il avait le sens du sacrifice et pas celui de la jouissance comme nos dirigeants actuels bien souvent donneurs de leçons d’ailleurs... et après ils pleurent , oh les français n’aiment plus la politique et ses institutions mais quand ces dernières n’ont fait que presser leurs concitoyens comme des citrons , il ne faut pas s’en étonner non plus, arrêtez hommes politiques de jouer les vierges effarouchées, vous savez très bien que vous faites...


    • #821997

      @petitroupeau : en attendant c’est quand même les communistes qui sont à l’origine du planning familial (allocation, impôts par part sur le ménage et crèche gratuite) pour aider les gens à nourrir leurs gosses et de la sécu pour les soigner. Voila. Mais les communiste d’aujourd’hui ne sont plus les communistes d’hier, à part le fait qu’ils continuent à nier les crimes des communistes d’ailleurs, ils n’ont plus rien en commun.


  • #814459

    Texte très fort. Bravo et merci


  • #814481
    le 10/05/2014 par pouettepouette
    "Théorie du genre" : la trahison de la gauche

    Superbe article.
    Il faut se battre contre cette ignominie du genre. C’est essentiel
    Car il faut savoir aussi que cette attaque sur les fondements même de l’homme n’est pas la seule.
    Il y a une tendance très forte dans les sciences neurobiologiques de nier la conscience que l’homme a de lui même et du monde, d’en faire quelque chose de superflu. Finalement de faire de l’homme un zombie ou un robot.
    Il y a aussi la tendance à faire de toute déviance par rapport au système une maladie mentale.
    Combien de foi on entend dans les débats "vous êtes malade !".

    Tout cela est très grave. On est en train de transformer l’homme en une chose horrible.


  • #814507

    Je ne vois pas trop le rapport entre théorie du genre ,consistant à découpler le genre du sexe et remettre en cause les clivages sociaux et professionnels du masculin et du féminin (femme camionneuse ou dans les forces militaires combattantes et homme "sage femme" ou s’occupant d’,enfants dans des crèches par exemple)et le "baby business" sauf que les couples homosexuels et lesbiens pourront adopter (ce qu’ils font déjà aujourd’hui dans notre système hypocrite mais par des moyens détournés).
    Quand à la GPA/PMA ,je ne suis ni pour l’une ni pour l’autre mais je pense que les plus nombreux,et de loin, à profiter de la GPA (toujours à l’heure actuelle interdite en France)seront les couples hétérosexuels car 99% des homos ne veulent pas de gosses (ou alors les ont déjà eu de manière naturelle).
    Bref les premiers intéressés par l’affaire sont les couples hétéros riches et stériles qui effectivement iront se servir chez les femmes fertiles pauvres ,mais pas forcément à l’étranger,bien au contraire même si cette technique de gestation devient licite chez-nous,beaucoup de femmes pauvres et de jeunes mères célibataires de l’hexagone seront hélas à mon avis enchantées de servir de cobayes moyennant compensation financière importante...
    La PMA oui par contre si elle est adoptée servira principalement aux lesbiennes...
    Quoique l’on puisse penser de la théorie du genre et bien qu’elle soit aujourd’hui utilisée de manière exagérée par des fanatiques essayant de la rendre constitutionnelle,elle n’est que la continuation de la théorie de l’évolution darwinienne,l’homme n’étant plus,n’en déplaise à certains un animal "naturel" dans le sens de vivant en harmonie avec son environnement mais une créature sociale (sociopathe ?) à la fois naturelle (règne animal),culturelle (apprentissage de l"l’humanité" dans les premières années de la vie) et dénaturée par des siècles de "civilisation"(malédiction du jardin d’Eden ?^^).
    Bref ne mélangeons pas tout,homosexualité,contraception,lobbies affairistes et communautaires,etc... bien qu’effectivement ces derniers essayent de manipuler la communauté gay ...
    L’horreur ultime c’est cet ultralibéralisme ou le corps humain,du cerveau aux bras en passant par le sexe est considéré avant tout comme monnayable,où tout se vend,où tout a un prix...
    Et si nous en sommes arrivés aussi loin dans la décadence,c’est surtout à cause de l’égoïsme et de la "beauferie consumériste" qui tue à petit feu le citoyen occidental moderne...


  • #814538
    le 10/05/2014 par Ich liebe dich
    "Théorie du genre" : la trahison de la gauche

    Je vois mal comment une société à qui on a enlevé tout sens moral pourrait lutter contre quelque chose d’immoral car ce qui se trame ici n’est ni plus ni moins que l’aboutissement d’un projet d’envergure et de longue haleine.
    Avant de se montrer outré de voir la sexualité déviée exposée à des enfants, se demander peut-être si le fait de la traiter aussi légèrement n’en est pas simplement la cause.
    J’ai vu il y a quelques temps, un documentaire sur le fameux mai 68, une intervenante disait qu’en fait il s’agissait surtout d’une "révolution des muqueuses" en ces termes, bien entendu la sexualité n’étant plus ni tabou, ni limitée par un encadrement familial, ni religieux ni même social s’est vue débridée et finalement, désacralisée (oui, ce qui donne la vie à un être humain ni plus ni moins qu’un miracle). Résultat ? Il est beau le résultat...
    Comme l’a répété Soral en citant je ne sais plus qui, "une fois que tu as chié dans ton pantalon, tu peux pisser dedans"

    La théorie du genre ne s’installera jamais dans une société ayant gardé ou renoué des liens avec des racines morales.

    Donc si quelqu’un me dit qu’il est contre la théorie du genre, je lui demanderai simplement quand a été la dernière fois qu’il a "tiré un coup" s’il ne voit pas le lien, je passe simplement mon chemin.
    Traitez moi d’intégristo-réactionnaro-catholico-perquisito-antisémito-fascisto-islamiste (Il y a peut-être du vrai la dedans, mais je m’en fous) mais j’y crois dur comme fer


  • #814539

    Il faut etre naif pour croire qu’ils ont légalisé le "mariage pour tous" pour ces pauvres pédés et ces pauvres gouines, qui auraient trop longtemps été discriminés par ces vilains hétéros ! C’est pour FAIRE DU POGNON grace à la GPA et à l’ADOPTION par les homos. Ce sont les sionistes qui se livrent à ce trafic d’enfants qui est tout simplement CRIMINEL . On achète son bébé à une Indienne 4000 euros et on le revend 100 000 à un couple pédé de San Francisco ! C’est pas demain que ce sujet sera sérieusement traité par la télé, complice du crime .


  • #814668

    théorie du genre ??

    eurovision le trans gagne coïncidence en cette periode ?


  • #814688

    Très bien vu !
    Il s’agit d’une des manifestations de ce délire paranoïaque de l’homme se substituant à Dieu (à la nature si vous préférez) tout en ne perdant pas au passage l’occasion de se faire quelques petits billets car avec leur monnaie de singe ils achètent morceau par morceau la Terre entière...mais l’objectif ultime de cette folie est l’affaiblissement de l’humanité qui en dernière instance facilitera sa destruction partielle et la mise en esclavage intégrale de ce qui restera.

     

    • #820824

      Qui est Dieu ?
      Nom ?
      Prénom ??
      Adresse ??
      Job ???
      Franchement j’ai cru jusqu’à 32 ans au père Noël et le choc fut rude,dégoûté de la vie je me suis jeté sous les rues d’un bus mais comme par hasard le semi-mongolien qui le conduisait n’a pas compris la manoeuvre et a freiné au mauvais moment...
      Bref aujourd’hui je suis comme St Thomas,je ne crois qu’à ce que je vois et au chocolat...
      Ma grand-mère m’avait promis de m’envoyer une carte postale du paradis,je l’attends encore et le jour où je la reçois je vous fait signe...
      Etant agnostique et non athée,car je crois à des forces supérieures à l’homme mais surtout pas un vieillard barbu qui n’aurait rien d’autre à foutre que nous de nous surveillez nous misérables humains (surveille-on les fourmis ???) mais de là à ce que ces "forces" soient immortelles et omniscientes...c’est un pas que je ne franchirais pas...
      PS:merci de ne pas me censurer s’il vous plait d’autant plus que je pense que les agnostiques et les athées sur ce site sont au moins aussi nombreux que les croyants,et tout le monde je pense doit avoir le droit de s’exprimer dans la limite du raisonnable...
      On devrait enseigner le scepticisme dans les écoles françaises,d’abord pour que les gens aient les moyens de remettre en question la pensée unique distillée au goutte à goutte tel un poison lent mais diantrement efficace par les merdias,ensuite parce que le scepticisme est par définition l’antithèse du fanatisme...


  • #815428

    Ce qu’il faudrait c’est appeler les choses par leur nom et arrêter d’employer le langage de l’adversaire (ennemi). La"théorie du genre" est une idéologie et pas une théorie. Si on emploie les mots du camp d’en face, on a déjà perdu.


  • #816306

    Bravo , Bravo ... ! il fallait ,enfin !,qu’une militante de gauche sorte de ce magma idéologique pour nous rejoindre . On vous attendait .


Afficher les commentaires suivants