Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Tous musclés : un excellent documentaire sur l’importance prise par la musculation dans la société

Tous musclés : la loi du muscle : un documentaire réalisé par Jérôme Momcilovic et Camille Juza et produit par Arte France, Petit Dragon et Haut et Court TV.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excellent peut être pas mais pas mal du tout c’est clair


  • Et le cerveau, c’est quand qu’on va le muscler ?
    J’ai rien contre les muscles, j’en ai plein aussi mais adaptés à mon mode de vie.


  • Bloqué dans mon pays :(
    snif


  • En mettant de côté le narcissisme, dans une société du tertiaire, le muscle a une fonction principale, celle d’augmenter ses capacités physiques soit dissuasives, soit défensives, soit offensives... Le reste, c’est de la littérature !
    Et pour ceux qui ont encore un métier physique (comme moi), il sert également à se protéger des conséquences néfastes de ce dernier.

     

    • Et ca sert a quoi d’avoir de la "masse" quand on ne sait pas planter un clou, quand on a aucune expérience pour aucun labeur physique, ni aucune expérience de combat ,voire aucune galanterie ?

      Un gars tout musclé n’est pas plus "blindé", ni contre l’intimidation,ni contre l’action.

      Désolé, mais tout ça, c’est juste des activités de substitutions...
      Substitution de sa volonté que l’on n’ arrive plus à appliquer dans le monde. (Donc on l’applique sur soi même).
      Et substitution de la virilité, qui ne s’exprime plus que visuellement, par l’apparence...

      Le physique remplace le charisme et l’esprit dans bien des cas.
      C’est important de rester "fit"... mais pour la plupart des gens les moyens dépassent la finalité.

      Ni les Femmes,ni les Hommes, n’en n’ont rien a faire de ces bibendums.


    • @ Louise,

      Vous avez parfaitement résumé mon point de vue !


    • Merci @Louise de mettre en avant la seul idée à retenir de ce documentaire... que le capitalisme nous rend chaque jour un peu plus étranger à nous même, substituant la simple beauté de la vie par la marchandisation des corps et des esprits. Ou comment remplir le vide existentiel.


    • Ces critiques peuvent s’appliquer à n’importe quel sport aussi.


    • Pour les filles du haut
      Saviez vous que le professeur Raoult pousse « la barre de fer » me semble-t-il d’un bon niveau de performance, peut-être même qu’il sait bricoler de surcroît, et pourtant il n’a pas vraiment le profil. Les préjugés, aprioris et sarcasmes que peuvent avoir certaines personnes, celles là mêmes qui vous donnent des leçons de vies, mais qui vivent d’une médiocrité la leurs. Peut-être la frustration, la jalousie que sais je encore.


  • Dommage qu’on ne parle pas du tout de dopage ! Les résultats musculaires de 99% des bodybuildés sont dus certes à l’entraînement et à l’alimentation mais surtout aux stéroïdes et à l’hormone de croissance. Le musclé naturel peut évidemment devenir massif mais sera limité tôt au tard.


  • Quand on est sédentaire la muscu est indispensable si on ne veut pas devenir difforme, et c’est une activité physique peu coûteuse . Il y a aussi un élément narcissique dans la muscu, et le narcissisme est un dévoiement de l’instinct de conservation . " L’amour de soi est une idylle qui ne finit jamais " (Oscar Wilde) .


  • C’est un peu les figurines du materialisme triomphants tous ces Narcisses 2.0. Des excroissances du simulacre général en quelque sorte... Musclés (bouffis de muscles devrais-je dire !) mais devirilisés. Ca sent pas le guerrier intrepide. On a un corps de muscle mais un cœur et un cerveau de mollusque, plutôt une petite bite (j’imagine) et un anus potentielement acceuillant (j’imagine encore mais peut être imaginais-je trop ?) Bref j’ai bon ou j’ai jambon ? En plus leur gestuelle et leur façon de bouger sont disgracieuses. Ces mecs là, niveau meufs, on les voit souvent accompagnés de thons de haute mer et autres mammifères marins, ou alors avec des meufs ultra sportives, sèches et noueuses avec une peau catastrophique !
    P’tain je suis méchant là...
    Ça doit être la jalousie

     

    • Entretenir son corps pour sa santé mais le pousser dans ses retranchements pour se parader comme une prostituée tel une arme de séduction massive. On est dans le règne de l image, c’est une robinsonade où l on fait croire que tout émane de l individu alors que c’est lui qui est le produit de son environnement.


  • Musclé, oui !
    Déformé, non !

    Les corps des hommes participant aux concours de bodybuilding sont déjà particulièrement inesthétiques, mais ceux des femmes, là, c’est carrément l’horreur !

    Encore une mode made in USA - du "Bigger is better" au "No pain, no gain" - ce culte du toujours plus et de la souffrance indispensable pour y parvenir étant les seuls mots d’ordre : c’est pathétique !

    Si faire du sport pour être en bonne santé, ne pas avoir un corps avachi, et entretenir sa forme physique, est une bonne chose, le torturer - quand ce n’est pas le détériorer à coups de stéroïdes et/ou d’anabolisants - participe d’un tout autre état d’esprit qui ne peut que mal finir...

    Le célèbre "In medio stat virtus" - en tant qu’hygiène de vie - est une notion parfaitement inconnue de tous ces forcenés des salles de body-building made in USA. Dommage pour eux !

     

    • Et bah non... Tu ne connais pas le sujet, alors pour ta gouverne sache que le bodybulding dans son appellation anglo-saxonne n’est autre que la culture physique D’Edmond Desbonnet, les premières exhibitions furent en France avant les USA.
      Un ancien de chez Nubret


    • "Les corps des hommes participant aux concours de bodybuilding sont déjà particulièrement inesthétiques, mais ceux des femmes, là, c’est carrément l’horreur !".

      Entièrement d’accord avec vous. Et de toutes façons, depuis le 17 mars le mot d’ordre n’est pas "tous musclés" mais "tous muselés". les muscles ne pourront rien pour les cerveaux des français soumis. ces body bulldés sont aussi laids physiquement que ceux qui nous oppriment.


    • @ NENEX

      - Le bodybuilding venant des mots "body" = corps + "building", participe présent du verbe to build = construire - excuse-moi d’avoir quelques notions d’anglais... - il s’agit en fait de se construire un nouveau corps, tout un programme...

      - Par ailleurs, le mot français pour bodybuilding est culturisme, une activité consistant à développer sa masse musculaire de façon hypertrophique, ce qui n’a donc effectivement rien à voir avec un corps simplement remis en forme par la culture physique ou la musculation. ;-)


  • A 20 ans j’étais anorexique : ce qui m’a guéri c’est... la muscu ! cela m’a rouvert l’appétit . A conseiller - discrètement - à des parents qui ne savent plus quoi faire avec leur enfant anorexique .


  • La société capitaliste aime ces personnes esclaves de leurs corps, car elles n’ont pas le temps de s’occuper du bien être du genre humain, manifester, protester et construire un monde meilleur... Ceux sont des pauvres types qui sont en mal de confiance en eux.... Quand aux femmes bodybuildeuses, c’est juste une abomination de la nature...

     

    • Le commentaire le plus intelligent que j’ai lu. Mais les musclés ne pourront pas le comprendre, malheureusement !


    • De plus, il est bon de se rappeler Christopher Lasch "La Culture du Narcissisme" : si l’état pousse à faire du sport, aide à créer des salles de fitness, c’est assez souvent parce qu’une guerre ou un conflit vient derrière... et que ce n’est pas l’oligarchie qui envoie ses fils sur le terrain... je vois mal le fils Enthoven, "Gigantoraptor", avec son physique de crevette au niveau d’un commando, le couteau entre les dents et de la bouillasse "malariale" jusqu’aux oreilles...


  • Oui mais des muscles sans la vigueur du muscle principal du milieu, ça fait pshiiit.


  • Un peu trop découpé question montage mais l’essentiel y est.
    Un reportage qui montre comment l’homme investit la notion d’efforts ,de virilité,la perception qu’il a de lui-même pour se bâtir une "bonne"image de lui en se sachant toujours porté vers et par un idéal.En cela ,une bonne transposition de la course féminine vers les canons de beauté et de soi disant "valeurs" qui y seraient rattachées.
    Avec le "marché" qui a récupéré cette quête de "bien être" (logique de profit toujours présente en toile de fond !)et de véhicule de "conformité"(pour maintenir ce volet actif et attractif par la multiplicité de la visibilité de "résultats"),avec à la clef comme bénéfices:fric d’un côté,sensation de réalisation de soi pour qui dépense (le budget alimentation est conséquent mais pas détaillé ici)et se dépense ,et des objectifs propres à chacun.


  • c’est pas bô !
    j’ai pas été jusqu’au bout, docu bisounours très chiant et sans stéroïdes anabolisants !


  • Sans pour autant glorifier les mous du cul avec bide à l’appui , ces obsessions " muscu " c’est pour les gros blaireaux , mais c’est moins nul que ces délires de tatouage à tout va , parce que là , ça devient vraiment grave ... et moche !!!


  • Musclés, certes tous...Mais forts, seulement quelques uns...


  • #2449849

    Tous musclés par "Radio Couilles" j’aurais regardé avec intérêt.

    Tous musclés par Arte, ça a un arrière goût de narcissisme et de backroom.

    En fait ça sert à rien. Ce qui est important est un équilibre entre vigueur physique et vigueur intellectuelle... avec un solide appétit et une bonne tenue à l’alcool Socrate ou Eschyle étaient de grands guerriers en même temps qu’ils furent de grands intellectuels. C’est ça l’idéal masculin, pas l’ogre idiot et encore moins la crevette intello, extension semi-barbue à lunettes des ménesses emphatiques qui polluent France Culture. Le plus important, en définitive, est d’avoir un charisme qui ferme les clapets et une bite qui satisfasse les emmerderesses.

    D’ailleurs, le super héros le plus fort, le plus rapide, le super superman, c’est Béru, dit l’Hénaurme, dit le Surpafé, dit Gradouble, dit Mister Big Paf, dit l’Abominable Homme des Bistrots, dit la Vedette d’Olida on Ice !


  • MDR on a eu droit en fin de vidéo au "muscle qui n’est pas trés aimable" avec Trump serrant des mains et en tirant vers lui la personne qu’il touche.

    C’était précédé par "le muscle est-il facho ?", curieusement il n’y avait pas "le muscle rend débile ?", en fait il faut avoir pratiqué pour apprécier non le résultat qui est monstrueux mais l’effort du sacrifice pour en arriver à ces montagnes de chair.

    Ceci dit à minima, comme dis Clint Eastwood cela me permets de picoler plus, et cerise sur le gateau dans un lit on est plus performant.


  • La musculation est la meilleure activité de développement physique qui soit.

    Loin devant les sports de combats, de contact etc.

    Je mesure 1m92, 1m93 d’envergure et 103kg après 15 ans de fonte, même pas besoin d’avoir des « techniques de combat »... personne, mais absolument personne ne cherche l’embrouille, au contraire les gens s’écrasent quand c’est moi qui commence à m’agacer.
    Et ça évite bien plus de problèmes qu’en se tapant dessus.

    Le vrai souci dans tout ça, c’est les armoires à pharmacie qui bien évidemment taisent leurs piquouzes.

     

    • En temps de guerre, vous rentreriez même pas dans la tranchée, et ils vous viseront tous en premier, mais bon, si vous vous plaisez a terroriser M. Toutlemonde.
      M.pastoutlemonde s’en fout, un coup de couteau, une balle, c’est le même tarif pour tout le monde.


    • Sport ingrat, aussi, qui demande énormément de sacrifice et dont les résultats peuvent partir très vite en fumée si on s’arrête pour une raison ou une autre.
      Mais je reconnais, cela prend bien le mental.


    • La musculation, c’est bien, ça fait du bien, on prend en force, en masse.
      Tu as de la chance d’être grand et lourd, donc imposant, effectivement personne ne va venir t’emmerder, mais je peux t’assurer que tu n’as aucune chance contre des combattant entraînés et techniques même s’ils sont beaucoup moins lourds que toi.
      Être lourd ne signifie pas frapper fort, et pour avoir pratiqué boxe comme grappling, j’ai vu des mecs d’1m70 faire valdinguer des mecs de ton physique, les soumettre soumission sur soumission, tout est une question de technique, en boxe comme au sol, et surtout au sol.
      Après c’est sûr que compte tenu de ton physique, tu as plus de chance d’exploser le mec lambda dans la rue que le type au physique classique, ou même de simplement « imposer »


    • Seul le mental compte.
      L’homme est un géant à côté du rat....et pourtant !
      Et depuis l’invention de la poudre (ou du coronavirus), il n’y a point d’homme fort.
      Mais bon, si ca vous fait kiffer les muscles et la bronzette et que ça flatte votre égo de plaire au bimbo Marseillaise....tant mieux !
      Le mieux c’est quand même de s’énerver contre un mecs de votre carrure parce que gueuler sur un avorton comme Zemmour, c’est un peu la loose quand on fait 100 kilos.
      Vous savez, les danseurs étoiles sont aussi superbement bien musclés. Et c’est pas en poussant de la fonte comme un bourrin mais en fesant des piqués.


    • Tu crois que c’est en faisant des piqués qu’un mec va se construire des pecs, des épaules, un dos musculeux, tracé mais pas trop volumineux ?
      Va donc mettre un tutu alors


    • Mais de quel mental parlez vous ?
      celui qui fait que je fais une série de 10 supplémentaire, en anéantissant en moi tous les ressorts humains qui me feraient lâcher cet objectif imbécile, ou bien celui qui fait que je pèse tous mes aliments et numérote les calories ??
      ce mental sert à quoi dans la vie quotidienne ? il vous fera réussir votre mariage ? affronter les déceptions et les maladies ? supporter la mort de votre frère ou de votre camarade à la guerre ? vous donnera du sang froid pour gérer comme un homme une situation dans le feu de l’action ? vous rendra plus sage ? j’aimerais comprendre : à quoi sert ce mental, si ce n’est à vous rendre plus facilement automate sous la contrainte, et à robotiser vos efforts physiques, et qui sait, peut-être psychiques...
      la muscu ressemble a beaucoup d’activités humaines aujourd’hui, qui développent l’esprit sur le machinisme ambiant, plutôt que sur autre chose, et fabrique de parfaits esclaves (en même temps, quand on veut ressembler absolument à un rameur de négrier.. ;).

      Ce mental, c’est le même peut-être qui captive les mannequins de mode qui se dépècent pour contenter l’image voulue par leurs maîtres (quelle force mentale il faut pour se faire gerber tous les jours !.. ;) ou, à moindre coût, n’importe quelle fille un peu dépressive au régime. Quel prestige essayez-vous de nous vendre ?

      ça renforce vos mentalités d’esclave ; POINT !
      Je ne renie pas la discipline ni la tenue. Je fais un peu de gainage tous les jours pour renforcer mon dos et apprendre à me tenir (je suis grand). Les salles de sport, sans génie, me font déprimer, et les raisons qui me feraient échanger n’importe quel moment de lecture, de méditation, de conversation ou de prière contre du temps à suer comme un âne, ce n’est que de l’égo superflu, cela en moi je le lis très clairement. Vouloir "se prouver"... le genre d’injonction qui marche avec n’importe quelle obstination idiote, et qui ne suffit pas à donner du sens à l’acte en question.

      A vous de bosser là-dessus un peu, et de vous construire un mental CONTRE ces tentations.


    • tetar 1er
      Votre point de vue peu s’appliquer à n’importe quel sport pratiqué avec un peu de sérieux.
      Pourquoi alors s’en prendre exclusivement au culturisme ? (qui est le terme traditionnel français).


    • @jay

      Quand vous faites du foot, du tennis ou du golf, vous n’êtes pas dans une salle des machines à compter les coups de piston.
      Mettez-y du votre svp.
      Et les corps fabriqués par l’un et l’autre sport disent clairement qui est le robot-esclave.
      Faire de l’exercice, bien sûr ! Mais la muscu entraîne vers autre chose.
      Je comprends l’intention qui peut pousser qqun à pratiquer cette activité, pensant se reprendre en main, etc. (Il n’y a pas que la muscu qui rend esclave,...) mais il y a très vite un moment où les routes se séparent, entre ceux qui laisseront tomber ou pratiqueront en dilettante par habitude (se rendant compte de la vacuité du truc, pour lequel effectivement ils n’ont pas le mental et c’est tant mieux pour eux) et ceux qui décideront d’y aller "sérieusement", avec produits, régime surveillé, intensité et l’addiction qui va avec...


    • terar
      La culture physique contre résistance et à poids de corps est un des plus vieux sports du monde.
      Elle existe depuis que l’homme et les muscles existent.
      Cela donne d’innombrables bienfaits physiques et psychologiques.
      Ce qui n’empêche nullement de faire les pratiques que vous préconisez auxquelles j’adhère pleinement.
      De toute manière les activités physiques intenses ne peuvent pas être pratiquées longtemps, 4 à 5h par semaine est déjà énorme, et sauf pour un jeune, on frise déjà le surentrainement.
      Il ne faut pas comparer avec la course derrière un ballon, dont les bienfaits viennent de la course et non du ballon.
      ""sérieusement", avec produits, régime surveillé, intensité et l’addiction qui va avec..."
      TOUS les sports à haut niveau génèrent cela. Sauf peut-être les échecs.


    • @Jay

      les sports que je cite sont avant tout des jeux (d’extraction aristocratique), pratiqués en plein air et à plusieurs , ils ont une dimension ludique, stratégique, guerrière, etc, et un intérêt autre que leur simple dimension physique. Si leur professionnalisation a pu entraîner pour certains une radicalisation de leur pratique, avec tout ce que cela suppose (dopage, entretien physique, attention au corps), ces activités "parallèles" ne tirent pas leur sens d’elles-mêmes, mais de la sportivité en question, et de ses exigences (mise en condition), tout en restant quand même trèèèèès relative (les excès sont légions chez ces sportifs professionnels, on est loin du cliché du type obsédé par son physique. ça picole, ça sort, ça bouffe, ça fume parfois aussi...).

      La muscu ne tire son sens que d’elle même, quand ce n’est pas effectivement une culture de l’image assez médiocre. Alors à ce stade, je maintiens tout ce que j’ai dis.
      Et la plupart des types en salle de muscu n’ont pas d’activité sportive professionnelle. Arrêtez de trouver des esquives pas très honnêtes...
      Mais je le répète, à très petite dose, chercher à se renforcer localement telle ou telle partie du corps pour mieux se tenir, mieux supporter l’effort physiquement, n’a pour moi rien de mal, ce n’est pas ça que je vise ici. Mais vous savez très bien que ce n’est pas ce qui rassemble tout ce petit monde dans ces salles... la crainte et le soucis des apparences est l’unique but. Pas de pipeau. Et bien sûr, ce ne sont pas les seuls dans cette société particulièrement fausse et malade.


  • "Des muscles pour tous" titre de merde , même si par ailleurs le reportage a des qualités .

    Quoi qu’on en pense, avoir des muscles c’est pas un projet "pour tous".
    Ce n’est absolument pas donné à tout le monde de se plier a une telle discipline pendant des années, et réussir à arriver à un résultat .

    La musculation, pour obtenir un corps ne serait ce que "dessiné" c’est des années de travail, de rigueur , de discipline, de privation, de souffrance et de motivation.
    Même si des types mous et bedonnants trouvent que c’est pas du "vrai sport " , que c’est ridicule et narcissique .

    Merci également de ne pas nier l’ aspect courageux que revêt le fait d’ aller volontairement se faire du mal dans une salle de sport tous les jours après le boulot .

    D’ailleurs les types qui te parlent de manque de virilité dans la muscu ne sont pas pour autant inscrit dans une salle de boxe, lieux ou ils imaginent trouver " les vrais mecs virils" , qu’ils ne sont pas non plus.
    Si il y allaient, ils découvriraient que les boxeurs aussi font de la muscu.


  • #2449867

    La muscul c’est bien, ça fait passer le temps, ça aide à profiter, ton corps change en plus comme quand t’es ado, tu peux te la péter avec les femmes ou les pédés quand tu tombes le t-shirt, quand rien ne va dans ta vie tu peux au moins te dire ouai mais au moins je me plaît quand je me regarde dans le miroir, même si dedans c’est pas terrible extérieurement ça passe.

    C’est toujours mieux que le porno, en plus ça aide pour lever de la go. Après une fois que t’as levé tu calme un peu, tu baises. Tu reprends que quand tu peux plus baiser histoire de garder un bon niveau de testostérone. Sauf si tu t’en tape et que t’as trouvé autre chose pour supporter ta vie.

     

  • Les femmes se foutent bien des muscles des hommes, pour elles c’est leurs portefeuilles qui doivent être musclés - et ouverts...


  • Le fait de se prendre en photo dans une salle, Mr muscle dit à 9:09 min que les véritables questions pour l’ultime bilan ou on est tous appelé seront « Qui aura tu étais ? », puis « Qu’est-ce que tu as fait de ta vie ? », et « Quel souvenir vas-tu laisser au vivant ? ». Je dirais qu’une fois là-haut et selon Nicole Dron (voir sur YouTube) qui a fait une expérience de mort imminent, les questions seront plutôt du genre « Qu’a tu fais pour les autres ? » et « Comment as-tu aimé ? » à méditer.

     

  • Très décousu ce reportage.
    Je vois mal en quoi par exemple notre époque serait "pudique" (elle vit où celle là ?) et que les corps bodybuildés (désolé pour les anglicismes) ne serait pas sexués....

    La bodybuildeuse pro est clairement un cas psychiatrique. Entre elle et une fille qui fréquente la salle de temps en temps mais en gardant des formes féminines, y a pas photo !

    Au final, toute cette gonflette sert à quoi ? Les travailleurs physiques au champ, à l’atelier, en extérieur comme le BTP... peuvent y trouver leur compte. Mais les autres ? Eh ben on est clairement chez Narcisse, pas chez Sisyphe.

     

    • "Les travailleurs physiques au champ, à l’atelier, en extérieur comme le BTP... peuvent y trouver leur compte"

      Pour sortir une connerie pareil, c’est évident que tu n’as jamais bossé dans ces métiers. J’ai bossé 8 ans en charpente/couverture et maintenant je suis maraîcher bio. Et bien, quand tu t’es tapé une journée à en chier sur un chantier ou dans les champs, tu n’as pas envie de soulever de la fonte pour rien. Ta musculation, tu la fais toute la journée, en prenant les bonnes postures. Eventuellement, tu vas faire du vélo ou de la course à pied, pour te détendre les muscles, mais pour ma part c’est des étirements en rentrant pendant 15 minutes et du repos pour tenir bon toute l’année.
      Ceux qui font de la musculations dans ces métiers, se glandent bien dans la journée en général et tu bosses pour eux, je connais la musique, j’ai donné. De plus ils n’ont rien dans le sac la plupart du temps, avec leurs mains de filles, ils chialent à la première écharde ou ampoule.


    • Mais pourquoi cette agressivité sur ce fil ?! On peut pas discuter ? C’est quoi le problème ?....

      Bien sur que si j’ai (un peu certes) bossé aux champs, et si, la muscu aide à tenir. Si on est rabougri, on tient pas la route. Evidemment, les mecs avec des pecs géants comme on voit dans la video, on ne les verra jamais aux champs. Sur un chantier peut-être et encore.


  • J’ai commencé la musculation à l’âge de 16 ans, j’en ai 57 aujourd’hui et je m’entraîne toujours. Compétiteur plusieurs années jusqu’en 1988, à cette époque on s’entraînait dans des salles de passionnés ( werder gym, Nubret’s club) cette dernière où j’ai tout appris de Serge Nubret, je n’ai pas regardé la vidéo, mais je lis les commentaires et je trouve que beaucoup ne connaissent pas suffisamment le sujet et devraient s’abstenir d’allégations sans fondements. Un peu nostalgique de cette époque, aujourd’hui trop superficiel et moins d’hétique, avec des mecs qui s’autoproclament des spécialistes de la discipline pour flatter leur égo.

     

  • avant, on était musclé parce qu’on avait une activité physique réelle et productive : on labourait, on était soldat, etc.
    aujourd’hui, ce sont surtout des individus décérébrés ou mal dans leur peau (c’est pareil) qui, pris dans le Capital, n’ont aucune activité réelle sinon de publicitaire de merde ou de caissier, bref : rien de productif. ce sont ces gens qui se musclent.
    un gars qui travaille son corps chaque jour non pour le travailler mais parce qu’il a une activité productive n’en a pas le besoin.
    et le mental est différent car dans ce dernier cas, il s’agit d’un mental inné ; dans l’autre, c’est du mental octroyé, artificiel, faux. regardez l’individu aux prothèses qui se dit avoir vécu puisqu’il existe désormais un snap publié par Schwarzy le glorifiant....
    il est un autre problème : croire qu’être un homme se réduit à du muscle et un pénis.

     

    • C’est pas la grosseur du muscle qui fait forcemment la force, mon beau père travaillait dans une fonderie, il ne devait pas falloir sans prendre une.

      Dans le même ordre d’idée, il y a le super joggeur, et puis il y a le grec mince comme un file de fer, qui monte et qui descend 3 fois par jours les 350 marches qui l’amène à un petit débarcadère où il récupère des touristes qu’il fait monter sur des ânes (sur l’ile de Santorin dans le village d’Oia), la différence entre les deux ?, c’est que le joggeur arive au bord de l’explosion, rouge comme un homard (surtout si c’est un godon) et le grec avec une petite suée.


    • Zéro rapport.
      En bodybuilding, tu construis du muscle. Cela passe par la charge progressive, une bonne alimentation et du repos. La force vient en second plan.
      En fonderie, tu travailles surtout sur la force... La force est une conséquence du bodybuilding.
      Tu peux trouver des mecs secs mais super forts ! Car c’est le SYSTEME NERVEUX central qui définit la force. Le muscle vient seconder.
      Je constate qu’ici, la plupart des commentateurs n’y comprennent rien à la pratique et le résume à "c’est de la gonflette", ça sert à rien, etc...
      A vôtre avis, pourquoi y a t-il des catégories dans les sports de combat ? Car le mec lourd encaissera mieux et aura un meilleur punch ! D’ailleurs, c’est dans les poids lourd que l’on voit le plus de KO !
      Restez dans les domaines qui vous intéressent car honnêtement là, j’ai plus l’impression de voir des gamins skinny fat faire des commentaires sur les gens qui pratiquent !
      Si ce n’est que de la gonflette... lancez-vous. Cela semble si facile.
      Répéter les efforts, chaque jour, chaque mois, chaque année... manger sainement et équilibré, les efforts sur les régimes alimentaires, la souffrance après une séance, la récupération... cela forge le mental, la résistance, l’abnégation, la rigueur, la précision...
      On ne résume pas la pratique à simplement pousser comme des gorets.


    • Vengeur13
      Sur que ce n’est pas un sport pour fainéant !
      Et il faut être régulier et discipliné ce qui sont de bonnes qualités.


    • Vengeur.
      Oui il faut de l’abnégation et de la discipline pour faire un corps musclé mais tout cela est totalement inutile à la société et aux autres et surtout ça renforce l’égo dominateur de l’individu, marque indispensable du capitaliste individualiste qui est prêt à tout et surtout à écraser les autres pour arriver au sommet de la hiérarchie et se prendre pour supérieur, pour le meilleur.
      Donc au lieu d’essayer de te rassurer sur ta pratique, pense plutôt à pourquoi tu fais ça, développe plutôt ton cerveau plutôt que tes muscles inutiles


    • Bzh
      Faire du sport, n’importe lequel ne va pas à l’encontre de l’activité intellectuelle.
      Au contraire.
      Discipline, régularité, enthousiasme, contrôle du mental sont des qualités utiles aussi pour le sport intellectuel.
      Le cerveau, ou la mémoire sont aussi en quelque sorte comme un muscle.
      Beaucoup concilient les deux.
      Quand au culturisme, c’est avant tout un sport d’introspection qui demande d’être vigilant sur tous les aspects de la vie, repos, sommeil, alimentation etc...
      Le faire pour le show, ne donnera jamais la motivation nécessaire pour le faire sur le long terme et donc ne donnera jamais vraiment de résultat.
      Tout ça c’est des jaloux qui critiquent, c’est eux qui on un problème pas le culturiste.


  • Proverbe chinois :
    "Depuis que l’homme a inventé la poudre ,il n"y a plus d’homme fort "

     

  • Jean Jacques Courtines, Anthropologue....
    Ce mec a flingué le reportage je trouve.
    C’est pas du muscle qui sert à courir ?
    C’est quoi alors ?
    En tout cas lui avec son bide qui "dégouline" ses muscles doivent pas servir à grand chose c’est sur.

     

  • - "Naturel ?"
    - "Oui."


  • A lire les coms on devrait s’excuser de pas se muscler au chantier comme pépé, ne pas se muscler à la salle parce que c’est pas naturel, ne pas se muscler parce que un homme c’est pas que le muscle et sous prétexte que les youtubeurs en on fait un buisness on devrait arrêter de se muscler (comprenez avoir une hygiène de vie et de s’épanouir à s’entretenir)

    Les aigris, jaloux, mal dans leur peau et autre phasme il vous reste plus que les caricatures pour nourir votre malhonnêteté


  • La civilisation américaine et son matérialisme mortifère et sinistre .Des gens beaux ou se croyant tels et rasoirs ; de plus , rarissimes ceux qui atteignent vraiment à une quelconque qualité esthétique quand la plupart tombent dans un exagération risible et sans attrait : comme toujours beaucoup d ’appelés et tellement peu d ’élus ; car la beauté est native , on le sait bien et ceux qui proclament que " qui veut peut " sont les malins qui ont su faire du bisness de leur passion et une vitrine de leur apparence flatteuse . Il est pourtant triste de voir ces hommes et ces femmes miser aussi exclusivement sur l ’apparence d ’un corps somme toute limité et promis à corruption si rapide délaissant les ressources si précieuses de l ’esprit qui lui est sans limite .


  • #2450214
    le 30/04/2020 par wizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz !
    Tous musclés : un excellent documentaire sur l’importance prise par la (...)

    Moi je fais de la muscu tous les jours
    Fourche, paille, foin, maraîchage/élevage, bûcheronnage......
    Et j’ai un régime drastique, rillettes, saucisson, pinard....plein air !
    Bon, je ne leur ressemble pas, mais c’est pas grave, car je n’ai pas envie et ma femme m’aime comme je suis
    Tant mieux s’ils sont heureux
    Mais moi pour marcher ,courir ,soulever du poids, j’ai pas besoin d’un écran ou d’un simulateur, je suis dans ma cambrousse
    Bon c’est vrai qu’il n’y a ni glace, ni personne pour me regarder, sauf quelques vaches, brebis et cochons, ainsi que pas mal d’oiseaux et des grenouilles ,mais ça a son effet (sur mon mental)

     

    • @ wizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz !

      Voilà ! moi j’aime ça, quand ça sent le foin la bouse, la campagne .Là on est dans le concret, sur terre avec un bon régime sauciflard, pâté, rillettes, jambon, boudin et pinard, ça vous met le cimetière à poulets dans un état de bien-être qu’un bodybuildeur en peut comprendre, il n’y a rien de plus vivant .Qu’ils continuent à gonfler leurs muscles et à bouffer leurs vitamines hydrosolubles (B1, B2, B3, B5, B6, B9 et B12) et leurs protéines en énergie .


    • #2450586
      le 30/04/2020 par wizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz !
      Tous musclés : un excellent documentaire sur l’importance prise par la (...)

      @dixi
      Et puis c’est étrange, la nature doit être homophobe, autour de moi, aucun poulets gay, cochon sodomite, aucune gaypride de vaches, zéro revendication homosexuelle chez les moutons, idem pour le féminisme , et le républicanisme, aucune marche pour le droit de vote et contre le féminicide chez mes poules ,aucune truie suffragettes, pas de marche pour le climat chez les sangliers et les chevrettes
      Sacré nature homophobe, fasciste ,machiste, patriarcale
      Bon peut-être un peu de collectivisme !
      Et je suis même pas sûr


  • au gpsr il y avait une montagne bodybuildé au stéroide qui se croyait plus fort que tout le monde..........sauf qu il est tombé sur un antillais champion de boxe americaine .........résultat une jambe cassée


  • La muscule a tant de succès c’est parce qu’en plus de son impact sur la santé et sur son apparence, elle aide à la résilience du mâle occidental face au traumatisme migratoire dont il espère par l’augmentation spectaculaire ( voir Clouscard) de sa masse musculaire se préserver des agressions, exceptionnelles, mais néanmoins possibles.
    Nous sommes revenus au temps de la Grece antique ou la démocratie était synonyme d’évoluer dans un univers quand l’homme libre était environné d’étrangers arrachés à leur pays d’origine et voués aux métiers subalternes afin de dégager du temps a des activités complexes nécessitant des études approfondies. Le démocrate actuel n’est plus un guerrier mais un specialiste dont les revenus ont pour fonction d’isoler du reste de la société sujette au grand remplacement.


  • #2450444

    Haha le nombre d’adeptes de muscu qui supportent pas l’image que les autres ont d’eux même si elle n’est pas aussi positive qu’eux, une pratique qui ne permet pas de se passer du besoin du regard des autres pour se sentir bien est forcément une pratique un peu légère point de vue philosophie de la vie... Perso j’ai déjà pratiqué la muscu en salle où à la maison, je connais bien. De tout ce que j’ai pratiqué dans ma vie, l’énergie et l’ambiance la pire c’est bien celle des salles de musculation. Et c’est pas pour rien. Je fais 70 kilos, j’ai déjà démonté un gars de 110 kilos bodybuldé qui faisait le chaud avec moi, et même pas en l’impactant mais en corps a corps. Ce qui me fait dire ceci : ça vault que dal, sauf pour les adeptes du pipeau, pour les flûtistes de la vie.

     

    • Toi t’as rien compris , le regard de mec jaloux que tu portes sur ceux qui font muscu n’intéresse absolument pas ces mecs la.
      C’est pas pour te plaire a toi qu’ils se tapent 15 h de fonte / semaine
      Par contre , se tapper la petite nana top gaulée ( qui n’aime ni les gros porcs ni les gringalets ) ca a un peu plus d’importance a leur yeux .


  • Appelez-ça comme vous voulez, mais le bodybuilding, le culturisme ou la musculation, c’est comme tout, une histoire d’équilibre et de limites. Jusqu’aux années 50 c’était de l’entretien physique et les gens restaient "esthétiques" disons (cherchez Betty Brosmer puis Joe Weider sur le net), à partir des années 60/70 ça commence à partir en vrille, la société marchande gangrène le truc...
    Je ne suis pas contre la musculation, je soulève moi-même un peu de fonte de temps en temps en plus du sport habituel, mais ce qui me heurte dans ce reportage :
    1/ Les filles bodybuildées surtout, elles sont monstrueuses au sens premier du terme, de vrais "freaks"... 2/ La perte de limite et de sens des gars et filles hyper-bodybuildés. Au-delà d’une certaine limite le corps se déforme, et ça confine à une sorte de maladie mentale, ils ne peuvent plus s’arrêter.
    D’ailleurs quiconque connait ce "milieu" vous dira que ces gens passent leur temps à prendre des cachetons, et qu’ils ne discutent que de ça, rien d’autre ne les intéressent que se regarder dans une glace et se trouver des muscles qui se sont pas dans les manuels de sciences-nat.
    Quelque part c’est un syndrome très féminin pour les hommes, tandis que les femmes de ce milieu semblent rechercher le côté "hommasse"... Etrange.
    Le premier gars qui parle (et qui semble fier de lui) est manifestement "survitaminé" ça s’entend à son débit de paroles. En revanche j’ai été surpris par la justesse du discours du jeune français coach de certaines stars pipoles là-bas (ai oublié son nom).
    Le principe du "surhomme" c’est de travailler son corps bien sûr, mais aussi et surtout son mental et son cerveau !


  • A voir le film documentaire avec Schwarzenegger : Pumping Iron
    Je l’ai trouvé excellent


  • Le vrai narcissisme c’est ceux qui critiquent une discipline sans l’avoir pratiquée.

    Sans parler de ceux qui sont dans l’ « hubris » avec les stéroïdes à outrance, le culturisme apporte un grand bien être physique et mental, de la joie quand on retrouve ses copains le soir à la salle et du fait que les progrès soient visibles et donc concrets, ça permet de développer le sentiment d’avoir enfin la possibilité d’agir sur soi même et donc d’augmenter la confiance en soi. Apres chacun est libre…


  • Cela s’appelle jeter le bébé avec l’eau du bain, ils sont chargés ? Comme les footballeur qui font 2 match par semaine. "Du muscle qui sert à rien" : comment expliquez-vous les charges qu’ils lévent, allez expliquer aux artistes martiaux que la muscu ça ne sert à rien. c’est de la malhonnêteté scientifique, cet anthropologue cherche ce qu’il veut trouver. Ce doc a tout les marqueurs de la mauvaise foie scientiste : homosexualité et muscu / genre et muscu / handicap et muscu / économie et muscu. Par contre le coaching ça va : on privatise l’éducation sportive, génial, ce doc fait pire que les vidéos de motivation : il s’arrête à la phénoménologie, pas un mot sur les sujets de fond. Les gens n’aiment pas OK, mais il faut arrêter la mauvaise foie, c’est simple : allez voir, essayez vous verrez . Sinon arrêtez d’en parler. Je suis mécano, j’ai 40 ans et je vais m’entraîner.

     

    • #2452248
      le 02/05/2020 par On est une bande de vieux con , aigris et râleur !
      Tous musclés : un excellent documentaire sur l’importance prise par la (...)

      OK, mais il faut arrêter la mauvaise foie (de foie volaille, de foie gras , de saucisse de foie ???)
      De quel-(le) tu parles ?
      Je suis ouvrier agricole 49 ans je ne fais pas de muscu, mais les gens qui en font ne m’ennuient pas (vers chez moi c’est surtout les rugbymans)


  • "Fin et agile comme le lévrier, dur comme l’acier, résistant comme le cuir" Citation de mémoire , je vous laisse chercher l’auteur mais c’est le seul but que je vise lorsque je m’entraîne. Devenir un bestiau d’un quintal et demi capable de soulever un boeuf mais incapable de courrir j’ai du mal à comprendre l’intérêt...


  • J’imagine que pour ce monsieur ,les apéros Ricard Mauresque, olives et anchois, à la campagne entre potes, suivi d’un repas assiettes de cochonnaille, cornichons, arrosé d’un bon petit rouge local, d’une petite salade, gésiers ,magret séché, avec une bonne cote de bœuf, avec ses pommes de terre sous la cendre et une sauce roquefort, crème fraîche, champignons, avec une tarte aux poires et un digestif local ,gnôle artisanale... c’est interdit , non ?
    Dommage bien vivre pour moi c’est bien manger en famille et entre amis, dans une ferme sous un ciel étoilé, au chant des grillons


  • Il y a muscle et muscle... Y’a bcp de gonflette. Pour faire un déménagement, faire 5-6 m3 de beton y’a déjà bcp moins de musclés...

    Mais des "Jémalodo"...


  • Suis je le seul a penser a Fight Club ? OK.


  • Mon dieu c’est affligeant ... entres les commentaires mi haineux mi envieux et la psy a deux sous qui pronnent les clichés éculés véhiculés par des mous du bide, qui pense que ce branler intellectuellement les rends attirants auprès de leurs congénères partisans de la " beauté intérieure " ... cette bonne blague inventé par les laiderons... Allez je part pousser un peu histoire d’ alimenter mon narcissisme ( et surtout continuer de plaire au jolies petites nanas que vous fantasmez sur youporn...) !


Commentaires suivants