Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les époux Klarsfeld décorés par Emmanuel Macron pour leur combat contre l’antisémitisme

Encore ?

Comment comprendre qu’un président de la République française décore de la plus haute distinction deux individus qui ont passé leur vie à salir, accuser, nazifier la France ?

C’est le miracle des réseaux et des lobbies qui agissent dans l’ombre de la République, cette bonne vieille fille qui essaye de conserver une bonne réputation par devant et qui se fait maltraiter profondément par derrière.

Chasseurs de nazis ou chasseurs de Français ?

Le couple Klarsfeld n’est pas un couple de « chasseurs de nazis » mais un couple de lobbyistes franco-allemand appuyé sur le lobby sioniste américain, centre du lobby sioniste mondial, pour plier la France à ses intérêts.

Le résultat ? Des présidents français, les quatre derniers en date, qui rendent un hommage incompréhensible à ces faux justiciers. Symboliquement, c’est désastreux.

Ce qui nous rassure, c’est que ce n’est pas la France qui sort humiliée de cette soumission, mais bien notre fausse démocratie et ses représentants. Une raison de plus de ne pas, de ne plus faire confiance à ces traîtres.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

L’historien Serge Klarsfeld ainsi que son épouse Beate Klarsfeld, chasseurs de nazis, ont été respectivement décorés par Emmanuel Macron de la Grand-Croix de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite ce 8 octobre.

 

Le soir du 8 octobre, à l’Élysée, Emmanuel Macron a élevé Serge Klarsfeld au grade de Grand-Croix, le plus élevé de la Légion d’honneur. À cette occasion, sa femme Beate, a été médaillée de l’Ordre national du mérite. La cérémonie s’est déroulée en présence des proches des époux Klarsfeld et de Haïm Korcia, grand rabbin de France.

 

 

Avec son épouse, Serge Klarsfeld, défenseur de la cause des déportés juifs de France, a milité au cours de ces cinq dernières décennies pour la reconnaissance de la Shoah et pour obtenir le jugement de nazis.

À plusieurs reprises, le président de l’association Fils et filles de déportés juifs de France s’était illustré dans le débat public par ses prises de position autour de la question de l’antisémitisme. Dans un entretien publié le 20 décembre 2017, il s’était opposé à la réédition des textes antisémites Louis-Ferdinand Céline. Trois semaines plus tard, face à la polémique grandissante, la maison d’édition Gallimard avait décidé de renoncer à son projet de publication.

[...]

Avant le second tour de l’élection présidentielle, les époux Klarsfeld avaient en outre pris position dans le débat politique français, en faisant paraître une photo du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau dans le quotidien Libération, barrée du slogan « Le FN en 2017 ? Non jamais. Contre le Pen, Votez Macron ».

Lire l’article entier sur francais.rt.com

Le klarsfeldisme expliqué en trois volumes,
lire sur Kontre Kulture

 

Les « K », sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants