Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump en pèlerinage

On ne s’ennuie jamais avec le président Trump !

On ne s’ennuie jamais avec le président Trump ! Il n’a peut-être pas encore mis en œuvre tout ce qu’il avait promis à ses électeurs, mais il a réussi à faire que les nouvelles de là-bas deviennent bien plus croustillantes. Au bord de la procédure de destitution, rescapé du lynchage médiatique, pris en chasse par la meute des sénateurs voyous du parti républicain, le président américain a brisé trois tabous institués par ses prédécesseurs ; il a mis fin à la grande peur du changement climatique, il a déchiré les traités commerciaux transpacifique et transatlantique, et il a miné l’OTAN. Trois victoires qui vaudraient à n’importe quel président une place très spéciale dans les livres d’histoire.

 

Avant sa victoire électorale imprévue, l’Occident fonçait droit vers le Meilleur des Mondes, dans le sillage des États-Unis, avec l’Europe occidentale en première ligne. Les traités commerciaux étaient censés en finir avec la démocratie et imposer la gouvernance par les plus grosses multinationales. Le programme transhumaniste avait été bricolé pour nous embarquer dans l’audacieux projet de reconfigurer complètement l’Homo sapiens. Notre vie devait incessamment se précipiter dans le pire : plus de dépenses, parce que se chauffer sans pétrole coûterait plus cher, des revenus en baisse, parce que plus d’immigration fait dégringoler les salaires, et toujours plus de précarité pour les travailleurs.

Trump a renversé la vapeur, le train US vers l’enfer a été détourné. Le train européen reste sur son erre mais sans le moteur US. La France a célébré le mariage nécrophile d’un cadavre avec un homme de son sexe (les cadavres en auraient donc l’usage) en présence de l’ex-président François Hollande. Une telle mascarade païenne contre l’ordre humain naturel serait devenue normale dans le monde entier, mais Trump … est arrivé. Après Trump, cet acte tordu restera comme un raccourci de ce qui aurait pu advenir selon le Nouvel Ordre mondial.

Et Trump a fait toutes ces choses magnifiques au lendemain de son pèlerinage aux sources de la foi. Il est allé à la rencontre des gardiens des deux mosquées. Il a marché jusqu’à la plus grande église de la chrétienté, celle du Saint Sépulcre. Il est allé jusqu’au Mur juif ; Il a eu une audience privée avec le pape. Après quoi, il est allé taquiner les chefs d’État européens, il est allé affronter leur hostilité. Le tout avant de rentrer dans sa capitale, pour se retrouver à nouveau encerclé par la meute.

Indépendant, ne se laissant manipuler par personne, Donald Trump est le premier président américain en exercice à s’être rendu au Saint Sépulcre. Cette grande église, édifiée une première fois par la reine Hélène, mère de l’empereur Constantin au IVème siècle, puis reconstruite par la reine croisée Melisende au XIIème siècle, abrite les sites de la Crucifixion, de la Mise au Tombeau et de la Résurrection du Christ. Les Croisades avaient été déclenchées pour ce site, et sa libération du joug des infidèles avait été le vœu le plus cher et le plus beau rêve des chevaliers étincelants dont les noms Godefroy de Bouillon, Tancrède, Richard Cœur de Lion, ne sont pas complètement tombés dans l’oubli.

D’habitude, les hommes d’État US gardent leurs distances avec le Saint Sépulcre. Ils se précipitent au Mur Occidental juif, pour des séances de photos qui leur rapporteront de bons votes juifs ou des soutiens sonnants et trébuchants. Trump a commencé son pèlerinage en Terre sainte par l’Église, et il avait rencontré les patriarches latin et orthodoxe ; c’est seulement après cette démarche qu’il est redescendu jusqu’au Mur. Qui plus est, il a refusé que Netanyahou l’accompagne, comme il le lui avait demandé. « Le Mur n’a rien à voir avec l’État d’Israël, il fait partie de Jérusalem Est, de la Palestine », ont dit ses hommes aux officiers israéliens. Sa visite à Jérusalem Est et à Bethléem n’avait pas été soumise au ministère des Affaires étrangères israélien ni au gouvernement israélien. Il par conséquent rendu définitivement visible le fait que pour lui l’Église est plus importante, et que malgré son attitude positive avec les juifs, il n’est nullement leur larbin aux ordres.

Son audience avec le pape, à Rome, était empreinte de dignité et de sincérité. Le Président et le Pape ont eu un long entretien privé, et c’est seulement après qu’il s’est mis en route pour ses rencontres politiques avec les dirigeants de l’OTAN.

Lire la suite de l’article sur plumenclume.org

Retrouvez l’excellent Israël Adam Shamir chez Kontre Kulture :

Sur la politique extérieure et intérieure de Donald Trump,
lire chez Kontre Kulture :

 

Israël Adam Shamir, sur E&R :

 
 






Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1741933
    Le 8 juin à 18:38 par Cornuto
    Trump en pèlerinage

    J’dis pas que Trump est aussi parfait que démontré dans l’article, mais je dis que l’a-pape ne l’est pas du tout. Il n’est pas Pierre, juste François, comme disent les journalopes sataniques. Si Trump espère un soutien de l’Eglise avec ça, c’est pas de la croyance mais de la naïveté.

     

    Répondre à ce message

    • #1742174
      Le 9 juin à 09:18 par xyz
      Trump en pèlerinage

      Trump fait ce qu’il peut avec ce qu’il a à sa disposition, si je comprends bien ce très-optimiste article.
      Ce pape n’en est pas un, mais la papauté demeure. Peut-être un peu maladroitement (sa femme tout de noir vêtue pour visiter le Vatican) Trump réaffirme le christianisme intrinsèque aux Européens et Américains issus d’Européens. C’est une très bonne chose.
      Son épouse s’affirme catholique, venant du communisme mais aussi d’un charmant village slovène édifié par les chrétiens. C’est aussi une très bonne chose.
      Bien sûr ni lui ni elle ne vivent ou n’ont vécu en chrétiens selon les règles. Mais ils posent un jalon après le golem Obama, merci à eux. Du reste le golem Macron, au moment de faire ses salutations G7 l’a bien compris : il a salué d’abord Merkel, ensuite le gars de l’OTAN et seulement ensuite le POTUS qui était froidement furieux et lui a broyé la main, le tirant vers lui de force.
      Maintenant, la question est de savoir si les Etats-Unis s’ingéreront à la boum-boum dans les affaires de la France si elle décidait de reprendre sa liberté ? Je parle de la France des paladins cités par Shamir, pas d’une populace chimiquement dénaturée.
      En ce moment circule une pétition d’éléments de l’armée et de la police sur le réseau, visant à invalider Macron pour haute trahison.
      Trump balancerait-il des bombes sur notre beau pays s’il redevenait une nation sans "tétine ferme-la" (cf Dieudo) ?
      La femme de Trump se souviendrait-elle qu’elle est européenne de gènes et de naissance, slave, d’origine plus chrétienne que bolchevique, et en viendrait-elle à plaider pour que la France demeure ou revienne ?
      Et donc qu’on lui foute la paix.
      Shamir nous fait rêver. Rêvons, mais pas trop d’illusions quand même.

       
    • #1742679
      Le 10 juin à 04:01 par kalel
      Trump en pèlerinage

      Grosse erreur que d’étiqueter le Pape aussi facilement... Erreur que je vois beaucoup trop souvent ici. Ne cédons pas à la dictature de l’émotion, mais prenons du recul, beaucoup de recul. Au-delà de Vatican II, il ne faut pas trop se fier à ses sorties devant les médias, ni ses phrases sur les migrants, ni ses lavements de pied en public. Les journaleux aiment ça, et il a bien compris ceci.

      L’Église agit, comme elle a toujours fait, et elle agit bien, sans se vanter, parfois à l’abri des regards et du m’as-tu-vu, surtout lorsqu’il s’agit du concret et de la véritable charité.
      C’est ce qu’il fait lorsqu’il agit pour l’intérêt de l’Église. Il suffit de voir par exemple, qui sont les prélats qu’il nomme à certains postes clés, d’où viennent-t’ils, que font-t’ils dans leur pays... entre autres... Il y a une certaine prélature qui devrait naturellement avoir un contentieux avec ce Pape jésuite, puisque historiquement à l’opposée de ses derniers, pourtant cette prélature est pleinement satisfaite de lui. Je ne la nommerais pas (mais toutes les considérations de ce monde ne sont rien face à l’oeuvre de Dieu).

      Les journaleux sont trop bêtes pour s’en rendre compte, fort heureusement, certainement parce qu’ils ont cédé depuis longtemps à la dictature de l’émotion irréfléchie. Ils aiment bien dire que l’Église est en retard sur tout... Qu’ils continuent à le penser, c’est l’inverse. D’un point de vue intemporel et spirituel, les Evangiles et la Tradition seront toujours hais de ce monde, mais ils sont et seront toujours "révolutionnaires" , dans le bon sens du terme.

      Quoi de plus normal pour la plus ancienne "institution" présente dans monde qui existe encore de façon surnaturelle, et qui a vu les empires naître, dominer et tomber les uns après les autres...
      "Normal", car de fait, elle n’est pas de ce monde, même si présente dans celui-ci.

      Lorsque le Pape dit "n’oubliez pas de prier pour moi" ce n’est pas anodin. Il sait ce qu’il dit et ce dont il a besoin pour sa mission et la mission de l’Église. J’invite tous les catholiques à le faire, traditionnels et actuels, sans se poser de questions. La prière ne peut être qu’espoir.
      Prions pour lui, prions pour l’Église.

       
  • #1741967
    Le 8 juin à 19:51 par HEUJAINE
    Trump en pèlerinage

    Monsieur TRUMP, je vous dis mais ce n’est pas assez : Distinction, Honneur, Excellence, Respect, Valeur....Immensité Mondiale.
    Merci pour l’Avenir de notre Planète, et nos Enfants auront un meilleur avenir que nous avons eu ( la faute aux Mondialistes qui nous ont volé 40 années de nos vies )

     

    Répondre à ce message

  • #1742085
    Le 9 juin à 00:57 par seb
    Trump en pèlerinage

    Très bonne analyse et très bons conseils conclusifs à l’attention de Trump !
    Si la Maison Blanche pouvait lire ce papier...

     

    Répondre à ce message

  • #1742175
    Le 9 juin à 09:22 par lloll
    Trump en pèlerinage

    probablement l’un des plus grands éditorialistes

     

    Répondre à ce message