Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Trump pour un désengagement militaire en Irak et un "meilleur accord" avec l’Iran

« Le retrait aura lieu “au cours des prochains mois”. Les États-Unis ont annoncé jeudi 11 mai qu’ils allaient « réduire » leur présence militaire en Irak, après avoir repris langue avec le gouvernement irakien désormais dirigé par un Premier ministre plus favorable à Washington, au terme de mois de tensions. [...]

Les gouvernements américain et irakien n’ont pas précisé l’ampleur ni le calendrier de ce retrait progressif. Washington va aussi “discuter avec le gouvernement irakien du statut des forces restantes”, sans rechercher “une présence militaire permanente” – une position en ligne avec la volonté de désengagement du président Donald Trump, qui a promis de “mettre fin aux guerres sans fin”. » (France Info)

Les « relations houleuses » entre les États-Unis et l’Irak en particulier, et entre les États-Unis et le monde arabe en général, résultent de l’alignement de la politique extérieure américaine sur les intérêts israéliens.

Au détriment des intérêts des USA, d’ailleurs, qui ont perdu une grande partie de leur crédit depuis le 11 septembre 2001 et la croisade antimusulmane du fils Bush manipulé par les faucons du deep state. Mais l’assassinat du général iranien Soleimani n’a rien arrangé, une partie des Irakiens étant chiites :

« Plus de deux ans et demi après la “victoire” sur les djihadistes côté irakien, les milliers de soldats américains dans le pays – ils étaient 5200 en début d’année – étaient à nouveau au cœur des tensions. Le sentiment anti-américain a en effet flambé avec la mort en janvier du général iranien Qassem Soleimani et de son lieutenant irakien, tués à Bagdad dans un raid ordonné par le président Trump, après la multiplication de tirs de roquettes contre des intérêts américains, imputés par Washington aux forces pro-Iran. »

Il semble que Trump, derrière son sionisme de façade (déménagement de l’ambassade US à Jérusalem), veuille lentement mais sûrement désengager les troupes US du proche-Orient. Doit-on voir avec ce retrait régional la raison de l’explosion raciale sur le sol américain ? Une pression qui viendrait du pouvoir profond, mais plus sûrement du lobby sioniste qui a la main sur une partie de la presse mainstream et surtout qui tient le parti démocrate.

« Le tweet présidentiel en a surpris plus d’un. Pour une fois, Donald Trump ne s’est pas livré à une diatribe enflammée contre l’Iran. Au contraire, le président américain a lancé un surprenant appel du pied à Téhéran. À l’occasion de la libération de l’ex-militaire américain Michael White en échange du scientifique iranien Majid Taheri, le pensionnaire de la Maison-Blanche a invité l’Iran à conclure sans attendre un accord avec lui. “Merci à l’Iran, a-t-il tweeté. N’attendez pas après les élections américaines pour conclure un gros deal. Je vais gagner. Vous conclurez un meilleur deal maintenant”. » (Le Point)

Pire, après la Syrie, laissée aux mains de Poutine (en partie), voici que Trump parle de faire un grand deal avec l’Iran ! De quoi mettre l’escroc Netanyahou en fureur... Et quand Trump parle de « mettre fin aux guerres sans fin », il faut comprendre les guerres inutiles pour son pays mais utiles à l’entité israélienne...

Pour calmer les esprits un peu trop pacifistes, la réaction iranienne (via son chef de la diplomatie Javad Zarif) à la proposition de Trump d’un « meilleur accord » n’est pas très chaude : les Iraniens, après l’échange de prisonniers qui a mis Trump en joie, réclament un retour à l’accord nucléaire de 2015 et la fin des sanctions de Washington contre Téhéran, ce que Trump refuse, pour forcer les Iraniens à négocier en position (économique) de faiblesse...

C’est la méthode Trump, qu’il a déjà appliquée à la Chine avec la guerre des tarifs douaniers.
Pour des raisons électorales, Trump veut aboutir rapidement à un accord entre l’Iran et les USA qui écarterait l’Europe des négociations... et des intérêts commerciaux futurs. Il sera alors l’homme de la paix au Proche-Orient, car le peuple américain en a assez des guerres extérieures dont il ne comprend pas la finalité.

Le money time pour Trump et sa stratégie de désengagement :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et la France .. ????
    Encore et toujours cette "politique" trouble pour ses engagés militaires en terres extérieures et donc non françaises ?
    Le staff américain autour de Trump est il plus efficace que le staff français autour de Macron Emmanuel qui va peut être être de plus en plus seul à rouler gros bras ... en terres étrangères justement ???

     

    • Si Trump retire réellement ses troupes d’Irak alors la France suivra immédiatement , il est inconcevable que les soldats français , qui appliquent , au moyen-orient et au sahel , il faut le rappeler , la politique terroriste d’Israël et cela à l’encontre des intérêts du peuple français , puissent tenir longtemps sans leur mentor US !
      Il faut s’attendre à une hausse du niveau de contestation du président états-uniens par le lobby israélien qui organise depuis quatre ans les cabales anti-trump !
      Retirer ses troupes des pays victimes des politiques criminelles de Tel-Aviv , se rapprocher , même timidement de l’Iran, tourner le dos au plan de destruction des nations arabes en particulier et musulmanes en général, être le seul président US depuis des décennies, à ne pas avoir déclenché de guerre contre ces pays est tout simplement un crime de lèse-sionisme dont l’auteur ne peut et ne doit que disparaître d’une manière ou d’une autre !
      Israël ne met en place dans les pays occidentaux, que des carpettes ( que le mossad tient par le cul et/ou le fric ) pro-sioniste et anti-arabo-musulmans ( Sarkozy, Bush, Blair, Clinton, Obama, Hollande, Macron......etc.... !
      Trump n’entre pas dans cette liste de soumis invertébrés et dociles et cela les mondialistes sionisto-évangélistes cherchent à le lui faire payer !!


    • @anonyme
      Désolé de vous décevoir, mais Trump se retire, soit, mais c’est pour envoyer en Syrie les soumis à l’Otan... https://defencebelgium.com/2020/04/...

      Trump ne peut pas, surtout avant les élections, et ne pourra peut être jamais laisser tomber les sionistes dans la partie la plus importante de leur existence, israel, jamais ou il meurt !
      A mon avis, il veut remettre les clefs des Etats Unis entre les mains d’une vraie démocratie, en échange il concède tous leurs souhaits aux proche orient. Les récentes déclarations d’annexion de territoires palestinien de Bibi le voyou-boucher, la quasi donation de Jérusalem, les aides qui se montent à coup de milliard de dollars...en sont un début ou une explication de son retrait, et il envoie les lâches en lieu et place de ses Boys pour les satisfaire face à la Syrie et garder la pression sur l’Iran...toujours pour les satisfaire.


  • Tandis que les "démocrates" mettent l’amerique à feu et à sang , les républicains poursuivent la politique de désengagement militaire du moyen orient voulue par trump. avec l’affaire floyd on voit très clairement l’interaction entre la politique interieure et la politique etrangere des usa


  • On comprend pourquoi l’état-profond lui a fait perdre les midterms et essaie de lui couler sa réélection.
    Depuis que Trump est là, les USA se sont retirés peu à peu de Syrie, permettant à ce pays, grâce à la Russie, d’être 100% indépendant et autonome.
    La Syrie est un démenti cinglant pour ceux qui croient encore que Poutine et le Nouvel Ordre Mondial marchent main dans la main. La preuve que l’état-prodond US a été défait et qu’il ne le supporte pas : il essaie de provoquer une crise alimentaire monstre dans ce pays martyr.
    Trump a mis en évidence l’affaiblissement des USA dont le monde avait vu des prémisses au Vietnam, en Somalie ou en Irak après l’invasion de 2002-2003...et maintenant la Syrie.


  • Trump est perçu par une bonne partie de la population américaine "bien pensante" comme un idiot - Or ces gens ne sont sans doute pas au bout de leurs surprises - Il n’a certes, pas l’habileté démentielle d’un Poutine en termes de diplomatie internationale mais il est beaucoup plus intelligent qu’il ne semble paraître et surtout il a parfaitement conscience des manipulations en tout genre de la classe politique et sait maintenir un cap en usant de faux-fuyant et de renversements d’attitude dont il a le secret.


  • La sortie de l’accord du JCPOA a été un net bénéfice pour les iraniens, et une nette perte pour les hommes de Rohani, qui tablaient absolument sur celui-ci pour renforcer l’influence de la 5ème colonne en Iran et retarder les projets d’émancipation énergétique iranienne (et par conséquent son influence sur la région).

    Que Trump veuille réécrire un accord et que les traîtres iraniens de la république s’y montrent volontiers favorables (Zarif faisant partie intégrante de l’équipe de Rohani) devrait vous aiguiller sur la bourde que Trump a faite sur son retrait d’un accord qui, depuis la guerre Iran-Irak, a été la seule réelle avancée purement au profit des sionistes occupants, ce qui explique en totalité pourquoi l’état profond agit contre lui : rétablir le JCPOA au plus vite, avant que la fenêtre de tir ne disparaisse entièrement (élections iraniennes en février 2021).

    Je précise encore que la seule raison pour laquelle il s’est retiré a été simplement de saper le travail d’Obama, non pas par opposition à l’état profond, mais pour prouver que son prédécesseur a été incompétent (c.f. ses tweets pré-élection sur Obama) et que son approche de businessman dominateur marche mieux dans une hiérarchie qui, justement, n’a eu cesse d’agir contre lui depuis la sortie de l’accord : l’on trouve volontiers tous les marqueurs indiquant que Trump était sous contrôle sioniste déjà avant son élection, et que la politique extérieure US n’a pas bougé d’un iota (pressions maximales sur les ennemis désignés, soutien total à l’occupant en Palestine, soutien aux alliés sponsors du terrorisme, assassinat de Qassem Soleimani, etc...). Il a agi par simple rivalité entre goys serviles, conformément au personnage qu’il est censé incarner : un réac’ à tout ce qui est "lib-dem".

    Le "meilleur accord" n’est que le signe de la concession ultime d’un Trump voulant sauver les apparences contre ceux qui ont justement fait pression sur lui sur ce point précisément, sachant que si le verrou iranien saute, c’est toute la région qui est perdue au sionisme : en ce cas, pourquoi s’acharner sur l’Iran, ultime garant de la stabilité du Moyen-Orient, et donc ultime obstacle pour Israël, et en même temps prétendre que sa politique extérieure ne sont que des gages ? Des gages pour garantir quoi ? Qu’est-ce que Trump a gagné en interne par ces prétendus gages ?

    Il est quand même temps que la mascarade Trump sur E&R s’arrête : errare humanum est, sed perseverare diabolicum.

     

    • Trump a commis des erreurs très certainement mais il n’est pas une mascarade. Sinon comment comprendre que le pouvoir profond veuille a tout prix le faire tomber ? Ils sont prêts à déclencher la guerre civile pour qu’il parte.
      Remarquez aussi qu’il n’a déclenché aucune guerre depuis son mandat et à entamé un (long) processus d’apaisement avec la Corée du Nord.


    • Vous êtes comme Laurent Guyenot, visionnaire, admirable, très très bon analyste de la chose américaine... mais qui est trop exigeant et qui tape en partie à côté avec Trump (cela n’enlève rien à sa Grandeur d’intellectuel Majeur).
      Même Adolf a eu des accords de transfert avec l’entité (qu’il est interdit de nommer). Pour qu’il donne tous les gages, il vous faut quoi ? Des assassinats ciblés en Israel de hauts dirigeants ? Des déclarations de guerre contre cet Etat du Moyen Orient ? Une purge avec déportation de la totalité de la haute administration ? Le pouvoir US est depuis longtemps tombé aux mains des banques. Ce n’est pas d’aujourd’hui, ça date de la création de la FED (je vous laisse vous même trouver les dates). Mr Guyenot connaît tout cela par coeur.
      De Gaulle a collaboré avec les anglo-saxons (Un seul et même pays - Angleterre/France - 18 juin et après) puis a nommé Debré et Pompidou (suivez les liens d’allégeances). Etait il particulièrement philosémite (le peuple... sûr de lui même et dominateur lui coutera sa place) ? La fin de vie de Patton (relire ses carnets) ? La fin de vie des Kennedy ? Reagan : un acteur ; Bush, ex patron de la CIA et ancien barbouze, Clinton : protégé de l’EP qui a eu son poste de gouverneur grâce, en partie, à la CIA (mariage avec conversion à la lumière de sa fille). Bush junior fils du précédent et otage de son administration (je vous invite à relire toute la liste des bi-nationaux au sein de son administration), Obama : gay et sous contrôle de Soros et des réseaux Clinton..

      Trump n’est pas un surhomme. Ceux qui doutent sur le fait qu’une frange de l’armée a été le chercher pour se présenter... Je vous invite à étudier le contexte dans lequel il évolue avant de trancher aussi durement, en vous basant sur des impressions. Ce n’est pas le Christ, ce n’est pas le sauveur de l’humanité, ce n’est pas un saint. C’est un patriote américain. Et en tant que patriote américain, il roule pour les US. Et il a bien raison. Rien que sa posture sur le Coronavirus et le fait qu’il soit matraqué à tout bout de champ par la propagande du monde entier devrait vous mettre la puce à l’oreille.Tapez vous l’intégralité des posts de Qanon, ça pourrait vous influencer positivement.
      Au fait, votre analyse de Poutine ? Un soumis complet, lui aussi ?

      Je comprends mieux pourquoi l’occident a sombré. Les Hommes de foi et de combat n’existent plus. Nous n’avons plus que des dilettantes, des collabos ou des ignares qui font du verbe.


    • « Il est quand même temps que la mascarade Trump sur E&R s’arrête : errare humanum est, sed perseverare diabolicum. »
      E&R n’est pas près a priori de servir la soupe binaire qui a vos faveurs. Pour les avis tranchés, il y a pléthore de crémeries où trouver son bonheur sans qu’il
      soit donc besoin de passer commande et de persévérer ici.


  • Je n’ai jamais été un fan des USA et de leur culture de violence mais je dois reconnaître que Trump fait plus pour son peuple que les soi-disant démocrates si adulés en France (en mettant à part l’épopée de la famille Kennedy)

     

    • Le problème n’est pas républicain versus démocrates, il y a eu autant de pédophiles, va-t-en guerre et autres cinglés chez les républicains qu’il y en a aujourd’hui chez les démocrates.
      Le problème c’est avec ou contre l’Etat Profond qui cherche à mettre en place la gouvernance mondiale. Et là, Trump est un OVNI dans le paysage politique américain... C’est un personnage certes imparfait mais on s’en fout il est providentiel en ce sens ! La gouvernance mondiale étant un projet terrible... Il nous faut un candidat français ou un groupe de petits candidats se rassemblant pour peser et sur la même ligne patriote pour les prochaines élections. Pour le moment cela n’existe pas chez nous !!! Le national sionisme est un piège.


  • "America first " , c’est l’ engagement de Trump et cela quelque soit le chemin emprunté .Il se fiche des Palestiniens , Iraniens et même Israëliens comme de ses premières chaussettes . Il ne peut affronter la nébuleuse sioniste de front , il louvoie donc avec plus ou moins de succès . L’ état profond , en clair la mafia juive et ses supplétifs évangélistes veulent le buter , si possible avant les prochaines élections .


  • C’est un changement stratégique, pas la fin de l’occupation...
    Les Américains ont évidemment gagné en Irak puisque le pays est dévasté pour 100 ans. Idem pour l’Afghanistan...
    En quittant l’Irak, les Riçains obligent l’Iran à prendre sa part du fardeau et on peut se demander si une nouvelle guerre civile ne va pas redémarrer là bas et si l’Irak ne va pas avaler l’Iran...

     

  • Partout, partout on entend : Trump est un fou, Trump est un idiot, Trump est un con. Et pourtant, jamais l’Amérique n’a été aussi pacifique, aussi anti système et aussi intéressante que sous la présidence de monsieur Trump.

     

    • Tres drole : 4 putschs contre le venezuela, divers putschs dans differents pays d’ amerique du sud, un embargo renforcé contre l’ iran, assassinat d’ un des plus hauts dignitaires iraniens et stratege du succes contre daesh, carte blanche à Israel, agitations organisées en irak, vente d’ armes jusque là interdites au régime de Kiev, augmentation de 15 % du budget militaire US, déstabilisation de Hong Kong, propagande grossiere contre le régime chinois, arrestation et enfermement d’ assange..

      Les etats unis ont été tres... Interessantes ces 4 dernières années


    • Je parle d’un désengagement graduel qui ne peut pas se faire en 4 ans. Je parle d’une guerre sans merci contre l’état profond. Le simple fait que Trump ai évité jusque là, un conflit nucléaire avec la Russie, avec la Corée du Nord et peut-être avec d’autres, est un exploit. Vous vous rappelez de Hillary Clinton et de son armada prête à appuyer sur le bouton ?
      Trump ne peut pas tout effacer d’un coup de baguette magique. La situation palestinienne pourrie depuis des décennies. Que l’ambassade Us soit à Jérusalem a t’il changer quelque chose ? Avez vous oublié les précédents chefs d’État Us avec leur : Israël a le droit de se défendre !
      Bien-sûr qu’il reste des pressions politiques, des conflits, la CIA... mais que voulez vous, c’est la première puissance mondiale. Une première puissance mondiale affaiblie par le géant chinois, cela ne peut que créer encore plus de déstabilisation.
      Donc, pour moi, oui l’Amérique est plus intéressante sous Trump que sous ses hypocrites de démocrates que sont Hillary, Obama...


    • Daniel,le succès contre daech n’est pas le fait des USA ,au contraire daech jusque à aujourd hui est ocoordonné avec les GI ,des tas d articles sur différent sites le disent,Obama l’a dit lui meme sauf qu’ au lieu de dire daech il dit ISIS


    • William. Vous feriez mieux de lire mon message avant de le commenter...


  • La vérité c’est que le national sionisme est définitivement obsolète, les sionistes s’étant rendus compte qu’ils n’avaient plus besoin de pantin à la tête de la grosse Bertha US ayant en main banque, complexe militaro-industriel, C.I.A et une partie du Pentagone, ils ont décidés de mettre le pays définitivement en pilotage automatique depuis Tel-Aviv.

    Trump encore une fois en laissant faire les manifestations ne fait que prouver à son peuple que l’armée, (telle l’armée française) ne sont qu’un contingents de mercenaires au service d’Israrël chargé de déstabiliser les autres pays en son nom au lieu protéger leur propre territoire, se qui est à la base de la mission première de l’armée : défendre son pays.