Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Trump signe un décret visant à soumettre Twitter et Facebook

"Ils ont le pouvoir non contrôlé de censurer et modifier la communication entre individus"

Le président américain a signé, jeudi, un décret visant à limiter la protection dont bénéficient les services comme Twitter et Facebook.

 

Donald Trump est passé à l’acte, jeudi 28 mai. Ulcéré par la décision de Twitter d’ajouter un lien à deux messages publiés mardi qui spécifiait qu’il avançait des contre-vérités à propos de la fiabilité du vote par correspondance, le président des États-Unis a signé un décret exécutif qui invite les agences fédérales concernées à réexaminer la pierre angulaire sur laquelle se sont développés les réseaux sociaux. Il s’agit de la section 230 (c) de la Communications Decency Act, une loi de 1996, qui prévoit que les sites et services qui permettent aux internautes de publier des messages ne sont pas directement responsables de ces messages.

« Ils ont le pouvoir non contrôlé de censurer, éditer, dissimuler ou modifier toute forme de communication entre des individus et de larges audiences publiques. Il n’y a pas de précédent dans l’histoire américaine qu’un si petit nombre de sociétés contrôlent une si grande sphère d’interaction humaine », a pesté le président des États-Unis à propos des mastodontes des réseaux sociaux. La charge est paradoxale puisque l’ancien homme d’affaires a bâti en partie sa carrière politique sur un usage effréné de Twitter. Son compte est suivi aujourd’hui par plus de 80 millions d’abonnés.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Trump défend le Premier Amendement. Cet amendement d’ailleurs qui entre en contradiction avec la Loi Avia et la rend donc inapplicable chez nous !

     

    • Quand tu dis : "chez nous" je suppose que tu es sur le sol américain... :-)

      Le décret Trump est une ANTI loi Avia !!!! Magique.


    • #2473549

      Encore plus intéressant, le 1er Amendement est en contradiction avec le texte fallacieux des soit-disant "Droits" de l’Homme... Reste la question de la "démocratie" (un des concepts le plus chéri par la communauté de lumière et sa horde de gauchistes acculturés, les wouf-wouf !...)


    • Loi Avia ??
      Appelons cette censure du nom de son instigateur , comme pour la loi du gay-sot , loi CRIF !
      Il faut appeler un chat un chat et un rat un rat !
      Trump à un réel pouvoir et une volonté, ce que ne possédait aucun des bouffons soumis à L’AIPAC qui l’ont précédé !
      Et c’est justement la raison pour laquelle , depuis le premier jour de son élection , les terroristes de l’état profond USrael utilisent toutes les saloperies pour le dégager !
      Les masques de toutes les organisations ( ONGS : tous domaines confondus , OMS, ONU, et autres cache sexe des mondialistes .....tombent les uns après les autres et font apparaître une gouvernance bâtie sur le mensonge , la compromission , le meurtre, le vol et ont peut ajouter avec les affaires Weinstein et Epstein de pédophilies de viols ....bref ce qui constitue la base ( en arabe " Al-Qaïda " les extrêmes s’emmanchent ) de la politique imperialos-sionistes !!!


    • @ Florent

      Ce qui arrive aux USA finit toujours par arriver en France 10 ans plus tard. Pour une fois qu’ils produisent autre chose que de la mal-bouffe, de la télé-réalité et des guerres impérialistes, on va pas bouder notre plaisir.

      Trump sait qu’il a les médias contre lui, qui n’hésitent pas à encourager la haine et la violence contre toute personne portant une casquette rouge, il sait que son seul lieu de communication, là où il peut encore rencontrer ses supporters en dehors de ses meetings politiques, c’est sur les réseaux sociaux. En coupant la parole Trumpiste, Zuckerberg s’assure de l’incapacité de Trump à communiquer et assure ainsi la victoire des démocrates. Là, si le projet de Trump passe sans qu’il ne soit destitué pour cette flagrante "entrave au commerce" (ceci est un sarcasme) alors il peut profiter encore de l’été pour faire campagne et rallier ses électeurs. Pourvu que ce ne soit pas trop tard, parce que la machine de guerre clintonnienne est déjà "en marche" (Biden sera trop vieux et malade pour diriger, ce sera Hillary la vraie leader des USA) et elle surfe sur le chômage provoqué par le confinement aux USA pour invalider les réussites, pourtant visibles avant l’épidémie, de la politique économique de Trump. Le sort du monde se jouera cette année au mois de Novembre.
      Si Trump gagne, à défaut de faire tomber l’état-profond, il accordera 4 années de vies supplémentaire au (vrai) monde libre, s’il perd : 1) les démocrates s’assureront de verrouiller toute liberté en occident et 2) Hilary la folle n’hésitera pas à entrer en guerre contre la Russie si celle-ci décide de se maintenir en Syrie et en Ukraine. Pour les sionistes, un monde qu’USraël ne dominerait pas est un monde perdu pour (leur interprétation de) "Dieu" et ne méritant plus alors que la destruction par le feu nucléaire. Courage !


    • La loi Avia est ridicule : la haine - pas plus que l’amour - n’est un délit . Un sentiment n’est pas un délit . Aussi absurde que la loi qui pénalise le client mais qui autorise la prostitution ! Comme si on continuait à autoriser la vente d’alcool mais en pénalisant le client qui en achèterait une bouteille ! Sous la 5ème "république" Ubu est devenu législateur .


  • #2473539

    Peut être le meilleur joueur sur la scène international actuelle...
    Il n’est pas l’ennemi directe du NOM ou du système,mais fait tout derrière pour le détruire et s’y opposer intelligemment avec ses armes et son champ limité
    De qui hériteront les U.S en 2024...


  • #2473554

    Les réseaux sociaux et plateformes vidéos ne sont pas des services publics et sont bien gérées par des firmes privées qui tirent profit des data et de la publicité.
    En soi il n’y a rien d’irrationnel à ce qu’une plateforme décide arbitrairement du contenu publié.
    Il s’agit ensuite de voir de plus près ce qui est en phase ou non avec la loi en vigueur...

    Trump devrait pousser à la diversification de ces plateformes. Il n’y a quasiment pas d’alternative à Youtube aujourd’hui...

     


    • En soi il n’y a rien d’irrationnel à ce qu’une plateforme décide arbitrairement du contenu publié.




      Alors, en quoi serait ce irrationnel qu’ils soient pénalement responsable du contenu ?

      Car c’est soi l’un soit l’autre.
      Soit, c’est l’utilisateur qui est responsable et dans ce cas la plateforme ne devrait avoir aucun droit de modification/suppression du contenu,
      Soit, l’utilisateur ne doit pas être tenu pour responsable, car le contenu est modifiable par la plateforme qui en devient donc responsable.


  • #2473559

    "80 millions d’abonnés " .. !
    Faut croire que tout les politiciens et journaleux ed la planète sont pendus à ses c.... !


  • Voilà un président qui se bat pour interdire des lois visant à restreindre nos libertés de parole .Nous sommes très loin de voir la même chose en France ,ce qui nous donne la tendance idéologique de notre gouvernement totalitaire .Quelques fois ,il faut mettre des noms ou des mots sur des réalités qui nous dépassent ,mais qui malheureusement aujourd’hui existent.


  • Donald va faire passer le niveau, le fil à plomb, et l’équerre sur le cloaque. Les tordus vont avoir mal au cul, et ça va se propager. En France, les Raoults vont se manifester, de plus en plus nombreux, de plus en plus légitimes, de plus en plus soutenus, de plus en plus puissants.Impardonnables, les reptiles s’en vont aller ramper sous d’autres cieux (les leurs) et les vampires retourner d’où ils viennent. Ils feraient tous mieux de se sauver avant qu’il ne soit trop tard.


  • C’est une attaque directe contre le premier amendement ! Car si Twitter se trouve mis en demeure de censurer tout ou partie des posts de ses abonnés, alors le premier amendement est attaqué indirectement...

     

    • @u roitelet

      La France de Macron (et derrière l’UE) entendent donc, avec la loi AVIA, faire taire toute parole anti-système sur les réseaux sociaux partout dans le monde (le CSA se poserait en arbitre mondial (carrément !) de ce qu’il faudrait dire ou ne pas dire). Les infâmes GAFAM auraient beau-jeu de répondre aux partisans du 1er amendement : "Nous n’y sommes pour rien ! Nous sommes une entreprise mondialisée, la législation française nous impose cela, donc nous nous devons d’obtempérer ... Désolé si ça signifie qu’aux USA vous deviez la fermer, les gueux, car un pays étranger estime que le Trumpisme est par essence une forme de hèèèèèène.". Heureusement que Trump essaie d’empêcher cela. La législation Française arrive à la rescousse des démocrates US, car tout le monde sait que la base de Trump communique plus via internet que par les médias mainstream. On comprend maintenant pourquoi le système a fait perdre les midterms à Trump :

      1) Parce qu’ils sont ennemis, maintenant, c’est acté.

      2) Pour faire croire à l’opinion publique et aux gens sur internet que le système est tout-puissant et que vous pouvez bien mettre un populiste au pouvoir, on le coule comme on veut.

      Et comme la naïveté peut parfois gouverner très facilement les masses : elles pourraient finir par croire cela.


    • Réfléchissez, comme vous dites si bien ! Il l’est déjà déjà, sauf que c’est le fait d’une minorité contre une majorité, minorité qui crie à la censure sauf quand il s’agit de la pratiquer elle-même en juge et partie qu’elle est. Le premier amendement, c’est pour les autres ! Une fois n’est pas coutume mais si l’on pouvait enfin avoir l’inverse. Ce serait désagréable pour les censurés (et d’autant plus qu’ils ne sont pas habitués à la fermer) mais au moins plus logique. Et ça nous changerait un peu. La liberté de l’ouvrir c’est bien, mais s’ils pouvaient revendiquer pour eux le droit de la fermer et sa pratique, ce serait bien ! On peut rêver.


  • J’aime bien le commentaire : "a pesté". Égaux à eux mêmes


  • Il a une fois de plus raison ! J’ai été bloqué 7 fois, banni définitivement 2 fois, sans la moindre explication ni sans avoir jamais été injurieux ni vulgaire. Par contre, j’avais Alain en photo de bannière et j’avais publié un panneau "Je suis 100% antisioniste".
    J’ai renoncé à créer une nouvelle page FB sous une autre fausse identité. Et je m’en porte très bien. Je laisse les photos de chats aux con(ne)s. Facebook c’est comme la TV : de la propagande pro-état-profond.

    Thank you Donald !

     

    • Entièrement d’accord !!
      Facebook c’est juste bon à mettre des petits chats , des petits chiens , des fleurs...
      Bon c’est mignon mais...
      Ben vraiment pas trop intéressant...
      d’autant qu’on peut trouver plein de vidéos pour ça !!

      Depuis une semaine environ...
      je ne poste plus rien d’intéressant...

      Je garde Facebook juste comme un lien avec ma famille en Syrie...
      Juste pour messenger !!


  • #2473603
    le 29/05/2020 par Goetz von Berlichingen
    Trump signe un décret visant à soumettre Twitter et Facebook

    Rien à dire : respect
    Il faut avoir des corones
    Ces géants ne sont que des géants de papier
    Lire The great reversal sur les gafam (Microsoft en fait partie)



  • a pesté le président des États-Unis à propos des mastodontes des réseaux sociaux. La charge est paradoxale puisque l’ancien homme d’affaires a bâti en partie sa carrière politique sur un usage effréné de Twitter. Son compte est suivi aujourd’hui par plus de 80 millions d’abonnés.



    Donc, d’après LeMonde (dont Onfray, même s’il est critiquable, a quand-même rappelé à juste titre ses prises de positions en faveur du communisme, de la pédophilie et percevant beaucoup d’argent via les subventions) estime que :

    1) Un président des USA, élu par le peuple : se comporte en gamin capricieux (il "peste").

    2) Un président des USA ne serait pas grand-chose face à des "Mastodontes" (sous-entendu, il ferait mieux de la fermer).

    3) Lemonde ne comprend pas la démarche de Trump et souligne "l’ironie" du fait qu’il se soit exprimé souvent sur les réseaux sociaux et ne comprend pas qu’il s’enflamme car il y est censuré.

    Vous noterez le savant (ou grossier) petit travail de manipulation des esprits par le choix des mots.

    C’est pas le bon-sens et l’impartialité qui les étouffe...

     

  • #2473622
    le 29/05/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Trump signe un décret visant à soumettre Twitter et Facebook

    il s’est pas fait élire grâce à twitter et facebook ?

     

  • Et les médias menteurs soumis de chez nous s’empresseront de dire que Trump "censure les réseaux sociaux", soit exactement l’ inverse de la réalité .


  • Rien que les sujets abordés par le Président Trump prouvent sa lutte intelligente pour que le public (bien commun) reprenne le dessus sur le privé (intérêts particuliers).
    En France, nos personnes politiques actuelles restent généralement dans les clous du système ou du sujet du moment.


  • Le meilleur reste à venir, Trump en grande forme !


  • Les comptes Twitter non obéissants à la doxa mondialo-gaucho se font attaquer alors même que ces compagnies reçoivent des fonds publics !
    Il était capital de faire cette mise au point avant les élections pour que les pro Trump puissent s’exprimer.


  • Ce qui va se passer c’est que les réseaux sociaux vont devoir dire au gouvernement français qu’ils ne peuvent respecter la loi Avia, et que soit le gouvernement français accepte soit les R.S. empêcheront l’accès à leur site aux IP françaises. Ca tombe à pic.


  • #2474088

    Et pendant ce temps, en France colonisée, on a la loi avya......
    elle est dead la liberté en Europe


  • L’élection de Donald Trump s’est en partie jouée grâce aux réseaux sociaux. Ils l’avaient laissé les utiliser, sans penser qu’il allait gagner les élections.Mais aujourd’hui, ils le regrette amèrement. Comme ces réseaux sociaux sont en copinage avec les soient disant "démocrates" ils vont falsifier les likes, ne pas publier toutes ses publications et messages pour permettre aux démocrates de l’emporter lors de la prochaine présidentielle. Donc, ils va les interdire aux USA, et il a bien raison ! Quenelles de 175


  • Le Monde a à peu près autant d’abonnés que la chaine youtube d’ER.


Commentaires suivants