Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un couple transforme une déchetterie en magnifique jardin-forêt

Une forêt aussi belle qu’intelligente, c’est ce qu’ont créé en 23 ans à partir de rien les Néo-Zélandais Robert et Robyn.

 

(Cliquez sur le rectangle situé à gauche de la roue crantée pour obtenir la traduction en français)

Se rapprocher de la nature avec Kontre Kulture :

 

La perma-culture, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Peut-on certifier du bio sur une ancienne décharge ? où sont les tests ?
    Un retour à la terre sans volonté politique est-il possible, si oui comment ?
    Vu l’avancée technologique et urbaine, un retour à la terre est-il possible ?
    Ce système crée l’abondance, pourquoi n’est-il pas développé maintenant ?

     

    • #1950216

      Bon alors dans l’ordre :
      - Qui donne les certifications et selon quels critères ? Les tests de bio stricts feraient passer pour contrefaits une partie non négligeable de produits "Bio" disponibles au commerce parce que simplement cultivés sur des terres anciennement affectées à l’agriculture intensive, avec tous les résidus qui y persistent.
      - Attendre quelque chose des politiques ? Je veux dire, qui ne soit pas une escroquerie ou une saloperie intégrale ? Franchement ?
      - Au train où vont les choses, ce ne sera plus un choix, la question est de savoir à quel point la nature peut s’en remettre (avec le bétonnage à tout va et les cochonneries qu’on y balance) et surtout en combien de temps, vu que ce sera assez urgent pour les humains.
      - Pas rentable, et sinon pas à court terme.


    • @H.K Les plantes peuvent pousser dans n’importe quelle condition.


  • Magnifique.

    Ceci dit ca marche parce que c’est en Nouvelle Zelande ou la densite’ est de 15 personne par km...

    Difficilement replicable


  • Les mots rest in peace, rester en paix prennent sens avec toutes ces connaissances pratiques. Merci de cette transmission.

     

  • Ce sont des capables, mais toute opération qui consiste à améliorer l’espace et à le rendre plus habitable qu’il n’était avant est une opération de "colonisation". Donc, malaise.. En Algérie, les français s’y sont essayé.

    Quoi, on ne peut pas rester au temps de "la marine à voile et de la lampe à huile" de "L’Algérie de papa ? " a balancé la Grande Zhora ! Ces pauvres colons naïfs ont mal fini.

     

  • Merci, c’est très inspirant ! C’est un honneur de pouvoir visionner ce petit film.


  • Vous n’ avez que 50 mètres carrés de terre ou même de cour bétonnée avec un peu de soleil ? Faites plusieurs carrés de légumes, mettez des petits fruitiers sur des tuteurs . Bricolez une serre de 10 m2 avec des tasseaux recouverts de bâche, bien arrimée au sol ou à un mur. Gardez vos tailles de haie, vos feuilles et tontes de pelouse et couvrez le sol avec.

     

  • Je sais que de "grand cerveau" vont encore sur-réagir à ce que je vais dire, mais même si cet exemple (ou bien celui de la ferme ER) est très bien, motivant, et tout ce que tu veux.....Comment tu fais pour acquérir "ze" bout de terre pour faire çà, sachant qu’en France, on va te faire chier avec 36 règles d’occupation des sols, et surtout quand ton salaire est juste suffisant pour payer un loyer d’HLM et les courses une fois par semaine au hard discount du coin ?
    Franchement, c’est bien beau votre truc, mais en France, à l’heure actuelle, il faut "un minimum" de maille pour faire çà. Ou être zadiste, apparemment.
    Allez-y, maintenant vous pouvez vous éclater avec les discours d’opposition. Je vous aide : "ouais, mais faut se mettre à plusieurs", "quand on veut, on peut" (lol, quand même).....next ?

     

    • 36 règles... européennes. ^^


    • 1 hectare de forêt : 6000-7000 euros. Donc non en effet pas d’excuse.


    • #1950365

      Lamino,

      Vous avez raison, j’ai d’ailleurs évoqué ce problème sur un autre sujet traitant de la permaculture.

      La permaculture c’est bien, mais la plupart des français ne peuvent y avoir accès :
      - le terrain coûte cher, d’ailleurs, combien reste il de terrains en France disponibles ?
      - s’y mettre prend forcément du temps, au moins au départ pour la réflexion, et ensuite pour se lancer et entretenir, le travail ou le chômage et la situation actuelle des français les laissent ils en forme et dispo pour entreprendre cela ?
      - l’achat de graines ou l’implantation d’un verger a également un prix
      - de plus, il faut pouvoir accéder régulièrement à ce terrain, donc, soit acheter la maison qui va avec, soit en trouver un pas très loin de chez soi, ce qui complique l’affaire et fait faire des trajets et dépenser de l’essence

      Or, toute la classe moyenne a désormais le couteau sous la gorge, financièrement parlant, à cause de la dette, des taxes, de la spéculation, des lois de libre circulation des marchandises, capitaux personnes et de l’immigration. Il est illusoire d’imaginer pouvoir sortir de cette situation en ne faisant que son potager. Ce ne sont pas des plants de tomate qui révèleront l’illégitimité totale de ce régime, et qui les feront fuir ou abandonné la partie.

      Pour finir, petite remarque : pourquoi la popularisation de ce terme de permaculture ?
      Nos ancêtres au Moyen âge appliquaient déjà d’excellentes méthodes de culture, d’ailleurs, le concept de forêt nourricière est inspiré directement de ce qu’ils faisaient.
      Au final, j’ai l’impression que ce terme sert à masquer une nouvelle fois ce que nous avons perdu, tout ce qui nous a été volé au moment de la Révolution française, et le lien de transmission de génération en génération qui a été brisé au cours de ce faux mouvement de révolte.


    • #1950379

      La permaculture c’est bien, mais la plupart des français ne peuvent y avoir accès




      Et alors ? L’important, c’est que ceux qui peuvent s’y mette, car cela profitera indirectement à tout le monde.


    • @Robert
      J’ai étudié la question, croyez-moi. Votre courte phrase, vous l’avez voulue pleine de sens, je suppose, comme une leçon de vie éclatante, mais je ne suis pas sur que vous êtes conscient des difficultés que l’on vous pose, en plus de celles qui découle naturellement de ce genre de projet. Bonne chance avec votre hectare de forêt.
      D’ailleurs, si il n’y a "en effet" pas d’excuse, dites-nous comment se porte le votre, d’hectare de foret ? Vous êtes installé dessus ? Faites partager votre savoir au lieu d’asséner une courte phrase qui vous a laissé, à n’en pas douter, une petite satisfaction.
      @Philippot vite !
      Oui, dans le fond, je suis d’accord avec votre analyse, mais dans les faits, vue la "route" que taille la France, la permaculture profitera, aussi, à ceux ayant l’estomac vide, et qui viendront en mode "pas gentil" vous mettre en danger pour 4 tomates. Dans les faits, il faudrait que cela soit possible, d’abord, aux populations les plus fragiles (autant dire que c’est impossible à l’heure actuelle, mais d’ailleurs, est-ce-que cela a déjà été possible...). Je dit çà la mort dans l’âme, mais si ma famille meurt de faim, un jour, ce n’est pas mon cerveau ou ma morale qui guidera mon bras. Et quoi qu’on en dise, on est tous pareils de ce point de vue.


    • @lamino

      Et ben tu achètes à plusieurs, et tu fais un montage pour distribuer le terrain en parts.
      Pour ça, il te faut simplement... un réseau.

      Les zadistes ont de bonnes idées parfois : le nombre allié à la solidarité fait la force.
      De plus, l’expérience de NDDL est à surveiller : si les zadistes triomphent, ils créeront un gros précédent, ce qui ouvrira la voie à plein d’opportunistes...


    • Il faut voir d’ou le mec dans le reportage est parti. C’est assez court mais il y a deux trois photo du terrain qu’il a achete au depart : c’etait bien un depotoir et une maison incendiee qu’il a achete pas cher. Le reportage montre le resultat final mais n’insiste pas sur le temps et le boulot que ca a coute. Apres c’est toujours pareil : que fait on de son temps alloue sur terre ? Que veut on leguer a ses enfants ? prefere t on le confort et la securite du salariat ou le risque d’etre a son compte ?


  • C’est pour ça que la monoculture c’est pas bien, comme le spécisme, le racisme, l’hygiénisme, le scientisme et autres joyeusetés du fascisme européen.
    Les peuples LIBRES du monde n’ont jamais eu besoin d’être blancs et propriétaires pour savoir collectivement où est le BIEN COMMUN.

     

  • Voila comment mettre une belle carotte au système !! Construire sans lui l auto suffisances, voici un exemple à suivre , bravo à ce couple .

     

    • C’est bien pour ça que le système rationnalise toutes les énergies autour de l’électricité. Cela permet d’éviter de se disperser sur les énergies à contrôler et facilite le contrôle et l’influence sur les citoyens.
      Si la moitié des citoyens d’un pays devenaient autonome sur la production d’énergie, cultiver "une partie de ses légumes et fruits" il y aurait un gros manque à gagner pour une société capitaliste mais pire encore, le système ne pourrait plus prendre en otage les citoyens du fait qu’ils deviennent autonomes et les endetter.


  • Louche ou exceptionnel car en Nouvelle-Zélande, nous sommes dans l’un des endroits occidentaux les plus pollués et pourris, dus à l’industrie laitière monstrueuse (fermes de 600 à 1400 vaches), des fermiers endettés de 20 millions de dollars néo-zélandais, des rivières entières remplies de pesticides et de merde de vache, un gouvernement qui magouille les données environnementales...
    Il y a eu un Cash Investigation sur le sujet.

    La situation est critique là-bas : à la fois les conséquences environnementales sont catastrophiques mais de plus le modèle économique n’est pas viable. Alors s’ils ont réussi à faire un truc dans ces conditions, bravo.


  • Bravo ! Le Futur en marche...


  • #1950559

    Si un Français arrive à faire la même chose ici, je m’engage à travailler gratuitement pour cette personne jusqu’à ma mort.

     

  • Si tout les habitants de ce bas monde étaient comme eux, le monde serait une grande forêt ou il ferait drôlement bon vivre !
    Qu’est ce qu’on en bouffe du béton sérieux il y en a partout de nos jours. Et dans les endroits encore préservé on s’y ennui trop. Je rêve d’une ville/forêt immense.
    Que ce monde est triste !

     

    • Il ne faut pas pour autant tomber dans l’extrême et voir visualiser le monde comme si il devait rester une énorme forêt.
      Il faut arrêter de basculer d’un extrême à un autre, cela n’a jamais été la solution.
      Une civilisation équilibré doit trouver un bon équilibre en nature et construction, tout en limitant l’empilement d’immeuble avec des rues étroites.


  • #1950773
    le 23/04/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un couple transforme une déchetterie en magnifique jardin-forêt

    Les roms font ça très bien en sens inverse, et ça ne leur prend pas 23 ans !

     

  • A Mouscron, ville frontalière Belge avec Tourcoing, il y a une association " la Fraternité Ouvriere" qui fonctionne comme ce reportage. Avec un jardin de ville de 1800 m2, tout est occupé par les plantes et arbres, sans aucun traitement chimique, la production de fruits et légumes est impressionnante (même du raisin et de la vigne)
    Voir leur site internet.


  • L’Ombre des "Lumières" .

    Après trois siècles de Lumière
    et de Banque ,ce jardin naturel
    est une insulte à l’Empire .
    Je crains que les peuples,ne soient pas
    inspirés par le spectacle de cette vie sauvage.
    Les Indiens qui respectaient la nature,armés
    de flèches ont été impitoyablement éliminés
    par les fusils des Lumières .


  • Le problème quand on habite près d’une forêt c’est que les serpents et autres scorpions s’invitent chez nous

     

  • Quand on fiche la paix à la nature, tout pousse plus vite.


  • merdasse et foutage de gueule !


  • #1951612

    Intelligent.
    J’ai vécu toute ma vie en appartement, mais je faisais pousser plein de trucs en pot, depuis tout petit.
    Depuis 3 ans, j’ai la chance d’habiter une maison phoenix, bien pourrave, mais avec un petit "jardin". Le devant de la maison est surtout pris par la clapissette héritée et un petit carré décoratif (pas d’intrants, mais un peu travail).

    Mais derrière, c’est beau parce que c’est la flore locale : pas de tonte, des allées tracées par le cheminement.

    Arrachage modéré des envahissantes pour garder un peu d’espace (lierre, liseron essentiellement, folle avoine et vergerette du Canada ; rejetons de prunelliers et laurier tims).
    En sauvage : prunellier, pin pignon, thym, romarin, menthe, plantain, pissenlit, asperge sauvage, et des plantes nouvelles venues, année par année.
    Un cerisier, mais on le traite jamais.
    Trois plates-bandes décoratives, pas plus (oeillets et gazanias) mais sans grand entretien (nous n’avons pas le temps de toute façon).

    À l’ombre des Quercus ilex (chênes verts).

    Vidéo très inspirante.
    Ce nouveau jardin avait tendance à être traité comme une poubelle quand je suis arrivé et j’ai veillé à le nettoyer méthodiquement de tous les déchets accumulés. Les deux jardins n’ont jamais fait l’objet de traitement de produits phytosanitaires, et s’ils le seront, ce sera à base végétale, et pas pétrole ou minérale.

    Restent de monolithiques traverses bourrées de créosote quoiqu’elles aient plus de 20 ans. Déchets classés. Et mon prochain travail de micro-Hercule.

    Merci d’avoir relayé ça ; je ne passe pas non plus mon temps sur Rustica, donc c’est très bien :)


Commentaires suivants