Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un débat très révélateur

Si l’on veut bien regarder le débat du second tour de l’élection présidentielle pour ce qu’il était censé montrer — c’est-à-dire non pas les programmes, mais les personnalités des deux candidats —, celui du 3 mai aura été très révélateur : les Français s’apprêtent à choisir comme président pour les cinq prochaines années un brillant acteur qui ne s’intéresse pas à eux.

 

Lors des débats précédents pour le second tour de l’élection présidentielle, les deux candidats abandonnaient la rhétorique de leur campagne et se posaient en possibles présidents. Ils ne devaient pas tant expliquer une nouvelle fois leur conception de la France que montrer leurs capacités personnelles à former une équipe, à garder leur sang-froid et à défendre l’Intérêt général.

Ce ne fut pas du tout le cas le 3 mai 2017. Marine Le Pen et Emmanuel Macron se sont empoignés comme des charretiers, poursuivant le combat de leur campagne.

Cette violence verbale incontrôlable atteste, de mémoire d’électeur, une fracture sans précédent du pays. Ce dialogue de sourds entre ses leaders ne peut que conduire leurs électeurs aux mains. À l’évidence, la France sera dans les prochaines années le théâtre d’un vaste affrontement de rue, d’une révolution, voire d’une guerre civile.

Nous connaissons tous le diagnostic : d’un côté des gens aisés, travaillant dans le tertiaire, habitant des centres-villes et consommateurs d’animations culturelles ; de l’autre des citoyens pauvres, travaillant dans le primaire et le secondaire, habitant des banlieues ou des campagnes, privés d’avenir et de services publics. Et, bien entendu, quantité de gens entre ces deux pôles, redoutant de basculer dans le second.

Selon Madame Le Pen, ses électeurs sont les victimes d’une dissolution progressive de la Nation et de la République dans la globalisation. Selon Monsieur Macron, ses électeurs, en s’enrichissant, sont devenus les vainqueurs de la modernité et des exemples à suivre.

Les téléspectateurs, sonnés par la violence du débat du 3 mai, n’ont pas observé les qualités dont faisaient preuve les deux candidats.

Marine Le Pen est apparue affranchie de son éducation d’extrême droite, à la fois mère maternante et sévère. Avocate, elle s’est montrée soucieuse de justice sociale et a placé son talent au service de la « France d’en-bas ». Elle ne dispose pas d’un esprit brillant capable d’éclairer des salons parisiens, mais d’un discernement clair qui lui permet instantanément d’éliminer la verroterie et les élucubrations.

Emmanuel Macron est un esprit supérieur, bien plus intelligent que sa rivale, souvent charmeur, parfois cassant. Homme de théâtre, il maîtrise l’illusion. C’est une personnalité narcissique, souvent malveillante, dénuée de scrupules et de remords. Il s’est amusé à se jouer de sa rivale en se posant comme le chevalier blanc face à l’enfant travesti d’un monstre nazi.

À l’issue de cette longue campagne, débat télévisé inclus, il est probable que Monsieur Macron sera élu par la coalition de la « France d’en-haut » et de ceux qui espèrent la rejoindre. Mais rien ne permet d’anticiper la manière dont se dérouleront les élections législatives de juin. La logique selon laquelle les Français devraient donner une majorité de députés au président qu’ils viennent d’élire pourrait se heurter au réveil des forces qui ont été éliminées au premier tour de l’élection présidentielle. Il n’est donc pas exclu que le charme se brise plus rapidement que prévu et qu’Emmanuel Macron soit immédiatement contraint à composer avec d’autres.

Quoi qu’il en soit — que le président Macron préside seul ou qu’il gouverne en associant ce qui reste de l’UMP et du PS —, le gouffre qui sépare les deux France va continuer à se creuser et à s’élargir. Les citoyens qui souhaitent défendre l’Intérêt général, c’est-à-dire la République, n’ont d’autre choix que de s’organiser pour résister, derrière la cheffe élue de l’opposition, Marine Le Pen, et de se préparer à exercer le pouvoir. Ils doivent admettre que le temps de la courtoisie est fini et que la colère gronde.

Thierry Meyssan, sur E&R :

Comprendre la France avec Kontre Kulture :

 
 






Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1719808
    Le 5 mai à 20:57 par bibifok606
    Un débat très révélateur

    Les anti-fas devraient voter pour celle qui donne un sens à leur existence !

     

    Répondre à ce message

  • #1719864
    Le 5 mai à 22:08 par nova
    Un débat très révélateur

    Bonjour à tous,partisans du changement,

    Je vais essayer de voyager dans le flux de ma colère sans langue de boie.
    Père de 2 enfants j’ai encore grand espoir pour leur avenir mais peut-être plus en France et pourquoi ?
    De nos doigts nous pointons de notre langue nous machons le discours de nos aïeux en boucle eux qui savaient faire corps pour le combat et leurs idées ayant connu la misère et la guerre.
    Croyez-vous vraiment en être là ? A la porte d’un frigo vide pour le plus grand nombre au point de vous dire y a plus rien à perdre.
    NON évidemment et cette oligarchie mondialiste le sait bien pour toutes ces raisons qui nous feraient comme un seul homme renversée la table des discussions.
    Ce qu’ils nous promettent c’est la mort lente des sans dents jusqu’au jour où dans la rue nous tous nous descendrons alors seulement le cours de l’Histoire changera mais pas avant.

    A mon avis et au vue des 15 millions de brebis – 1 millions qui ont encore leur intérêt à ce système à voter pour la continuité de ce dérèglement sociétal de nos pays occidentaux, il faudra je le crois attendre que le pire nous arrive pour ne faire qu’un seul Homme.

    Je m’y prépare

    Dédicace spéciale à monsieur Soral par son humeur noir trop souvent partagé à l’humour de tous en ces temps de tristes saisons par cette phrase que je partage : "la misère en France n’est pas encore assez présente pour que les choses changent dans notre société "

     

    Répondre à ce message

    • #1720270
      Le 6 mai à 12:42 par Blofeld
      Un débat très révélateur

      Bonjour,

      Je partage complétement ce point de vue.
      Aussi papa de 2 enfants, à qui j’encourage vivement l’apprentissage de langues étrangères.
      Leur avenir ne sera pas ici... et je suis incapable à ce jour de conseiller une destination, une voie...

      Le patriote patriarche "Jean-Marie" avait fait les bons diagnostiques.
      Pour moi, le réveil aurait dû ce faire il y a 20 ans.
      Il est trop tard.
      Rien ne changera par les urnes, même si le frigo n’est pas encore vide, bien que le contenu soit financé à crédit !

      Pour faire suite au débat que je trouve "esthétiquement" raté, je suis consterné par le nombre de votants qui se base sur un show TV de 2 heures pour engager une Nation sur 5 ans (et plus en réalité).
      Les votants "achètent" un emballage... pas du contenu.
      Ils vont élire un homme dont ils ne connaissent rien, de sa sincérité, de son programme...
      Et pour les derniers hésitants, la propagande BFM marchait à fond hier !

      Affligeant.

       
  • #1719877
    Le 5 mai à 22:23 par Yvesmat
    Un débat très révélateur

    Les français s’apprêtent à élire un cocaïnomane décomplexé, cf l’écume qu’il avait aux lèvres lors du débat, écume qui n’apparaît que lorsqu’une situation de stress intervient chez le consommateur.
    Dommage qu’il n’y ait pas de contrôle antidopage chez les politiques, on aurait été ainsi débarassés de ce triste sire, au lieu de celà on va encore morfler pendant les 5 prochaines années.

     

    Répondre à ce message

  • #1719883
    Le 5 mai à 22:36 par Evayes
    Un débat très révélateur

    Macron avait de l ’aisance,blablabli...tu m ’étonnes.Le mec est porté par tout le monde,monde entier compris,donné favori par les medias,les artistes,les 24%,le front républicain ...c ’est comme commencer un 100 m avec 80m d’avance,honnêtement.Qu’attendiez-vous ?Marine rame à contre courant depuis des années quand ce n’est pas,même au sein de la dissidence, Soral qui l’attaque sur sa vieillesse au profit de sa jeune belle et brillante nièce Marion.Au vu des circonstances,je l’ai trouvée relativement performante. Chapeau bas à Marine,encore et toujours.

     

    Répondre à ce message

  • #1719999
    Le 6 mai à 01:06 par Yankee98
    Un débat très révélateur

    « Intelligence » devient décidément un mot qui perd son sens.

    Un peu comme « fasciste », d’ailleurs.

     

    Répondre à ce message

    • #1720211
      Le 6 mai à 11:24 par JP
      Un débat très révélateur

      L’intelligence pure a toujours été pratiquement impossible à définir.

      On peut parler d’une aptitude à produire une solution à un problème. Mais on se retrouve avec autant de sortes d’intelligence qu’il y a de sortes de problèmes.

      Le macron possède l’intelligence adaptée pour "faire le show" lors du débat de mercredi dernier. Ça n’indique en rien qu’il posséderait l’intelligence adaptée pour être un bon Président de la République Française.
      D’une manière générale, lorsque une chose est construite spécialement afin d’être supérieurement performante dans une tâche, alors elle a peu de chances d’être adaptée à une autre tâche qui nécessite une autre sorte de spécialisation. La meilleure des Formule 1 aura un résultat catastrophique dains un Paris-Dakar.

      De Gaulle devint Président parce qu’il avait été le plus apte à défendre les Intérêts de la France lors de la Seconde Guerre Mondiale.
      Aujourd’hui la fonction échoit au plus rusé des apparatchiks d’un parti, ou au plus doué pour la danse du ventre dans les salons des oligarques C’est-à-dire au plus performant dans la défense de son ambition personnelle contre les ambitions concurrentes,au sein d’un environnement hors-normes.

      Sinon, ce papier de Meyssan est excellent.

       
  • #1720174
    Le 6 mai à 10:40 par babayaga
    Un débat très révélateur

    J’ai eu le sentiment et quelques personnes autour de moi que MLP avait bu un petit coup pour se donner des forces... Rien d’anormal quand on voit le traitement médiatique digne d’une dictature auquel nous avons assisté ! C’est quand même dommage car je la trouve beaucoup plus claire et sûre d’elle d’habitude, et en sondant les personnes autour de moi (fillonistes) qui s’apprétaient à voter pour elle avant ce débat, c’est beaucoup moins sûr aujourd’hui.
    Je croise les doigts pour elle, ou la France sera totalement perdue !

     

    Répondre à ce message

  • #1720187
    Le 6 mai à 10:59 par nique ta loppe
    Un débat très révélateur

    je n’ai pas voulu regarder ce débat car mon vote est acquit a Marine depuis longtemps .je pensai bien qu’il risquait de tourner vinaigre pour elle .bien trop de pression .un duel JMLP chirac eu été un bon tremplin pour le Fn car le menhir était bien meilleur q’elle malgre toutes ses qualités .

    n’oubliez pas dimanche de voter pour faire barrage a la finance apatride !!

     

    Répondre à ce message

  • #1720250
    Le 6 mai à 12:26 par TaTaYoYo
    Un débat très révélateur

    Un débat très révélateur d’un mec sur de lui parce qu’ayant toute la communauté derrière lui, les médias aux ordres également, etc ... Face à une Patriote traitée à longueur de temps de tous les noms d’oiseaux. L’opinion publique manipulée à coups de sondages mensongers, etc ...
    Facile dans ce cas de prendre cette attitude assurée et fière ... Effectivement Macron a été meilleur que ce que je croyais mais Marine à quand même un courage et un mental en titane !
    Pour une femme seule, debout face à tout un système des plus corrompus et usurpateurs, elle tient le choc merveilleusement bien.
    Macron c’est le système incarné, la corruption même, le genre de type prêt à tout pour satisfaire ceux qui ... le soutiennent ... Bref, un Hollande 2.0 avec les mêmes acteurs dans les coulisses, ceux qui sont responsables du déclin de notre pays dans tant de domaines.
    On sait tous qu’avec Macron on va morfler sous prétexte d’une économie ouverte, libérale, et que sais-je. La réalité du petit travailleur et du petit salarié au quotidien, que nous sommes tous, sera encore de ressentir davantage d’abus et de mal-être déjà très présents dans notre société actuelle. Tout en ayant de plus en plus de mal à survivre, à joindre les deux bouts ...
    D’instinct je préfère Marine à Macron, un type sorti de nul part, ministre sous Hollande, en passe de venir comme par "magie" le prochain Président. On se fait baiser en beauté les amis !

     

    Répondre à ce message

  • #1720531
    Le 6 mai à 16:50 par redsniper06
    Un débat très révélateur

    Ce débat se résume en deux coups de cuillère à pot....
    D’un côté une mère de famille révoltée et de l’autre un psychopathe cocaïné !!!...

     

    Répondre à ce message

    • #1720620
      Le 6 mai à 18:23 par Leïla
      Un débat très révélateur

      Pour moi c’est vite vu ! En tant que maman de 4 enfants, je préfère que Marine soit notre présidente.

       
  • #1720815
    Le 6 mai à 22:20 par Arthur Lepic
    Un débat très révélateur

    Bon, s’agissant des Macronleaks, on a en effet un député PRG retourné par la machine à gagner Macron. Sa carrière de député et d’élu d’ailleurs est finie (commande de 10g d’amphétamines illicites sur Internet).
    Après, ça n’est pas grand chose pour des gens qui ont un peu parcouru le monde.
    On est nombreux à consacrer du temps ce soir à éplucher le bordel.
    Si rien de sérieux en sort, alors pourquoi avoir sorti le bordel en premier lieu ? Et pourquoi wikileaks aurait-il relayé ?
    Comme d’autres, je fais de la spéléo toute la nuit pour dénicher qquch dans ce bordel.
    Pour la commande de métamphétamines sur Internet (10g, 110€), c’est confirmé ; mais c’est juste un crétin de député : la plupart de ses amis font 3 fautes d’orthographe par phrase, et Attali ne figure donc pas parmi eux.
    Ca ressemble à une arnaque de dernière minute, mais pas sûr. Continuons à fouiller dans cette merde, même avec le nez bouché. Si on trouve une pépite, ils sont foutus. Même élu, il aura la merde au cul... Pas bon pour les législatives.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents