Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un frère d’Adama Traoré soupçonné d’avoir racketté deux femmes sous curatelle

Bagui Traoré, le frère d’Adama, une nouvelle fois aux prises avec la justice. Suspecté d’avoir racketté deux femmes sous curatelle renforcée, le jeune homme comparaîtra le 25 avril [2018] devant le tribunal correctionnel de Pontoise.

 

Dans le dossier d’extorsion – qui devait être jugé jeudi –, il lui est reproché d’avoir violemment racketté deux femmes sous curatelle renforcée dans le nord du Val-d’Oise, entre août 2015 et juillet 2016. L’audience a été renvoyée à la demande de la défense de Bagui Traoré, qui a argué ne pas avoir reçu les éléments suffisamment en amont.

[...]

Mais la famille Traoré s’estime victime d’un « acharnement » de la part de la justice du Val-d’Oise en raison de son combat pour faire la lumière sur la mort d’Adama, le 19 juillet 2016. Le 24 avril, la veille du procès de Bagui le 25 avril, Yacouba Traoré doit comparaître à Pontoise pour « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ».

Il lui est reproché d’avoir agressé dans la soirée du 19 juillet 2016 des gendarmes de la brigade de Persan (commune voisine de Beaumont), où Adama était décédé quelques heures plus tôt. Le 17 avril, un autre frère Traoré, Cheikné, doit, lui, être jugé pour outrage envers la maire de Beaumont-sur-Oise.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

Les Traoré ou la « victoire » du socialisme victimaire,
lire sur Kontre Kulture

 

Famille Traoré, mauvaise pioche, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants