Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

La virilité sans la virilité

Avant de changer le titre qui n’était pas très frenchy, on voulait écrire « d’un grossissage de testicules » mais le correcteur Word a bipé : non autorisé. Alors on a mis engrossage, même si ça peut prêter à confusion. Des lecteurs vont croire qu’un homo australien, un australopidèque, a voulu se faire inséminer par les couilles ou un truc dans le genre.

 

Or ce n’est qu’à moitié fou : aujourd’hui, avec la déliquescence des mœurs et les progrès de la science, par exemple, Pierre Ménès peut tomber enceint d’un arbitre qu’il déteste, ou une fiotte de la mode se marier avec son clebs. Tout est possible, Morandini – le grand journaliste qui dessape les ados pour l’actu – avait raison.

 

JPEG - 50.9 ko
Gorille et orang-outang (2018)

 

De la naine blanche à la géante rouge qui explose

Chaque jour tombe sur nos téléscripteurs (La Rédaction est hyper connectée) des infos que personne n’aurait pu imaginer il y a 10 ans de cela. Les vannes hardcore d’hier sont devenues réalité. Mais ne dramatisons pas : pour un homo qui meurt d’une couille géante (une géante rouge ?), la plupart des homos ne sont pas dingues au point de vouloir changer leurs mandarines (ou leurs noix) en pamplemousses.

« Quel genre de personne s’injecte du silicone dans ses testicules... Quel genre de personne fait ça ? Quelqu’un qui se sent si mal dans sa peau, quelqu’un qui était vulnérable, qui voulait juste votre amour à tout prix... et le coût de sa vie. » (Linda, la maman de Jack)

C’est aussi ça l’effet désastreux de la puissance médiatique, avec son lot de multiplications des pains sociétaux (et des plans sociaux) dans la gueule d’un public captif : on généralise l’exception, le Mal devient absolu. Or on connaît plein de couples normaux – hétéros ou homos – qui ne passent pas leur temps chez le chir séfarade ou dans les touzes avec Moix. En extrapolant, on peut dire que la plupart des Français ne sont pas devenus ultralibéraux, même si la clique qui a braqué l’Élysée le 7 mai 2017 tente de nous faire croire le contraire. Le 17 novembre, on verra ce qu’il en est...

 

JPEG - 132.8 ko
Jack & Dilate posent ici avec des couilles gonflables volantes aux couleurs du drapeau LGBT

 

Jack Couille et la fripouille

Mais ne nous égarons pas dans la politique. Et lisez bien ce qui va suivre, ça donne une idée des délires communautaires et de leurs conséquences.
Jack Chapman, est dont mort d’une explosion de couille le 15 octobre 2018. Cela faisait 4 ans que cet âne se faisait injecter du silicone dans les couilles et la queue pour se vanter sur les réseaux sociaux et faire plaisir à son gentil petit ami, qui doit bien peser dans les deux tonnes et qui répond au doux nom de Dylan Hafertepen [1]. Enfin, gentil est un grand mot, parce que Dylan aurait vivement conseillé Jack de se farcir le pacson de silicone, ce qui présente un énorme risque de dissémination dans le corps. De plus, Dylan aurait hérité des 200 000 dollars sur le compte de ce pauvre Jack [2].

Au moins Pipo & Pompo, nos deux divas de l’anus qui avaient pronostiqué l’élection de Macron bien avant nous – et là on leur tire notre chapeau, mais juste le chapeau – ne sont-elles pas devenues folles au point de se martyriser le corps pour ressembler à des rorquals poilus. En tout il faut de la mesure, disait un philosophe dont on a oublié le nom et qu’on a la paresse de rechercher dans Google qui déréférence à mort toutes nos vidéos. Pas la peine pour une référence à la con de faire de la pub à ces truands d’Américains.

En conclusion, car il en faut bien une sinon on va nous accuser de mettre des papiers cul en ligne juste pour faire du buzz, eh bien on dirait que ce genre d’informations, qui s’accumulent depuis quelques années, celles de la grande offensive LGBT mondiale contre les hétéros, eh bien tout cela pour nous est très violent. On voit chaque jour la dinguerie post-genre gagner du terrain et déglinguer les gens, les hommes surtout, parce que pour être une femme faut pas faire beaucoup d’efforts, alors que pour être un homme y a des étapes, des rites comme disent les ethnologues (ou les anthropologues).

 

 

Dans notre société occidentale un peu pourrie, il faut avoir couché avec une femme avant d’avoir 50 ans, si possible une non-pute mais si on peut pas faire autrement alors une pute, se battre dans la rue à mains nues, savoir perdre au foot, engueuler sa gonzesse et la remettre au turbin, gagner du pognon, coucher avec la meilleure copine de sa femme, se bourrer la gueule avec une boisson d’homme, draguer sa belle-mère pour faire chier sa femme, etc. Ce ne sont pas des rites vraiment traditionnels mais ils peuvent faire office de rites.

On parlait de la violence LGBT permanente contre l’intelligence, la morale, la beauté : cette violence-là, tous les hétéros pas forcément homophobes la ressentent chaque jour, quand on voit par exemple une affiche avec une sodomie dans le métro, tout ça préparé par les bons soins des associations soi-disant anti-homophobes alors qu’elles sont 100 % hétérophobes. C’est violent et ce n’est pas trois yeux au beurre noir de jeunes homos qui ont eu le tort selon certains de s’embrasser dans la rue qui vont changer le rapport de forces.

La survictimisation médiatique des homos calquée sur la survictimisation des juifs est le signe d’une violence inversée.

 

 

Peut-être qu’un jour, comme les cartes SIM vendues à un milliard d’exemplaires par le truand mondialiste Samuel L. Jackson dans Kingsman (oh un méchant Noir, choix curieux pour incarner l’ultramondialisme), toutes les fausses couilles de nos faux hommes exploseront en même temps, refaisant de la virilité quelque chose de vrai, de beau et de bon.

 

Notes

[1] Il y a un jeu de mots avec « affaire Le Pen » mais ça n’ajoute rien au sujet.

[2] Là on ose un « Jack l’éventré » de bon aloi.

Derrière le « progressisme », lire chez Kontre Kulture :

 

La religion LGBT, basée sur la haine de l’hétérosexualité,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Dieu a fait l’homme à son image". Pardon Seigneur, mais franchement, il y a des jours, quand je vois certains de mes congénères, j’ai des gros doutes. Ou alors l’humanité est une vaste blague. C’est le best of c’est ça ? On est à la fin du film ? Pitié, envoyez le générique là, qu’on en finisse.

     

    • "Dieu a fait l’homme à son image" ?Cette société joue avec le diable,elle pond donc des monstres


    • #2080105
      le 12/11/2018 par Identité effacée
      Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

      Dieu nous a abandonnés. Un certain chancelier a découvert le romantisme du combat lors de la bataille des Flandres de la première guerre mondiale. Il a écrit ceci : " Tenir ! Tenir au milieu de ces jambes arrachées et de ces carnages. Tenir ! C’est cela le romantisme du combat. Tenir... " . Ça prend tout son sens aujourd’hui, même si le champ de bataille a changé.


    • #2080157

      Dieu nous a abandonnés.




      L’inverse, c’est nous qui l’abandonnons. Alors il nous laisse aller à nos dérives en espérant les cris à l’aide.


    • Non, c’est juste le bêtisier.
      On est donc à la fin du film.


    • #2080441
      le 13/11/2018 par Identité effacée
      Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

      À Patrick,

      Oui, c’est tout à fait ça, on est à la fin du film. Dernière séance ! The end. Et je ne félicite ni le réalisateur, ni les acteurs !


    • #2080846

      De croire que Dieu nous a abandonnés participe grandement a l’effacement de ladite identité...

      Simple recadrage.


    • #2080963
      le 13/11/2018 par Identité effacée
      Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

      Si votre Dieu existait, pourquoi laisserait-il l’humanité sombrer dans la folie et le désespoir ? Je n’ai jamais entendu une réponse digne de ce nom à cette question primordiale


    • @identité effacée



      Si votre Dieu existait, pourquoi laisserait-il l’humanité sombrer dans la folie et le désespoir ?




      Parce qu’il a créé l’Homme libre de faire le Bien ou le Mal. En passant, on peut faire remarquer que ces deux notions de Bien et de Mal ne peuvent exister objectivement que s’il existe un point de référence moral absolu ( Dieu ). C’est ainsi que se poser le problème de l’existence du mal, c’est confesser, à son insu, l’existence de Dieu.


    • #2080997
      le 13/11/2018 par Identité effacée
      Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

      À Titus, bonjour ou bonsoir,

      Des individus influents et puissants se sont livrés à des massacres d’innocents sans qu’un Être métaphysique, qu’on dit infiniment bon , n’intervienne. Violences et cruautés règnent en maîtresses en ce bas monde. À mon humble avis, cela n’est pa la religion qui introduit les notions de Bien et de Mal dans l’histoire de l’humanité .

      Toute la philosophie grecque tourne autour de ces notions de Bien, de Mal, et de la place de l’homme dans la nature . Platon est né bien avant le Christ , il a dit que la vérité n’etait pas de ce monde, et que seule la raison doit « conduire » le corps et l’esprit, car le « bien-penser » conduit au « bien-agir » . C’etait 5 siècles (ou 4 je sais plus !) avant la religion monothéiste chrétienne .


    • @identité effacée



      À mon humble avis, cela n’est pas la religion qui introduit les notions de Bien et de Mal dans l’histoire de l’humanité.




      Je suis d’accord avec toi. D’ailleurs je n’ai pas parlé de religion ni de Jésus Christ, mais de l’existence de Dieu. Il n’y aurait ni bien ni mal si Dieu n’existait pas, car ni le bien ni le mal ne peut exister de manière relative, subjective, individuelle.


    • #2081033
      le 14/11/2018 par Identité effacée
      Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

      Titus,

      Le mal en ce monde est bien souvent mieux récompensé que le bien, et je ne puis y voir l’oeuvre d’un Dieu bien attentionné. Je me console en me disant que les philosophes grecs ont démontré que le mal est une nécessité absolue de la vie. La dialectique aristotélicienne explique que c’est le mal qui édifie le juste, le bon et le bien.


    • #2081168

      Toute la philosophie grecque tourne autour de ces notions de Bien, de Mal, et de la place de l’homme dans la nature




      Ah non ! là vous parlez du christianisme.
      la pensée grecque est fondée sur le concept d’harmonie, et le rapport entre l’un et le multiple (ou l’être et le non être.
      La pensée grecque ne recherche pas une vérité absolue (du bien) mais un équilibre défini par le logos, la dialectique du langage. la pensée grecque n’est pas une pensée de l’histoire (l’homme est partie intégrante de la nature, il n’a aucune "mission" ce qui serait considéré comme ubris (démesure).
      Il y a bien sûr l’exception Alexandre le grand, mais il se prenait lui même pour un dieu)


  • Mourir d’une explosion de couille, il a dû souffrir,.. juste d’y penser me procure une ptite douleur aussi. Mais sa mort n’est pas vaine : maintenant la science est sur que s’injecter du silicone dans les couilles n’est pas conseillé même si on s’en doutait un peu, maintenant on n’est vraiment sûr.

     

    • Dans les années 80s, l’équipe des "nuls" sur Canal+ avaient inventé "l’explosion de foufoune" , mais c’était du bon gros comique gras qui tache !

      De nos jours, on a l’explosion de couille, mais là c’est réel !

      On n’arrête pas le progrès !

      Adishatz

      H/


  • Pour ce qui est des normes affectives et sexuelles on vit une période chaotique. Le mix d’injonctions à la tolérance absolue et à la performance sur fond de disparition de tout modèle est difficile à vivre.
    Société atomisée, individus atomisés.


  • C’est la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf.

     

  • Je pense que les magasins de bricolage devraient insister auprès des fabricants de cartouches de silicone pour imposer l’ajout d’un avertissement au niveau du volume admissible. Si cela ne dissuade pas les "bizarres" cela pourrait faire sourire les autres .


  • Avec deux couilles d’1kg chacune, le manspreading ne peut être évité... C’est peut-être la solution pour faire lever le regard de ces demoiselles de leur portable.

     

  • J’ai adoré le style de l’article.


  • #2079994

    Jusqu’où peut on encore descendre ?

     

  • Je suis pété ... de rire.
    Il paraît que les derniers mots de l’intéressé à son compagnon furent les suivants : Je te quitte, tu me pètes vraiment trop les couilles ! Merci les gars, vous m’avez fait ma journée (Jack Couille, lol)


  • Et Ils s’enculèrent ,jusqu’en s’en faire péter les couilles .Si ça c’est pas de l’amour .

     

  • #2080025

    Pour aller dans le sens de ce que dit Julien Rochedy, en rapport à la dangerosité du monde de l’époque, quand il parle des guerres etc... Il y avait aussi tout simplement le fait que, les régions étant très boisées en France par exemple il y a 1000 ans... Que l’on pouvait tomber sur un ours ou une meute de loup tout en se baladant (un peu comme maintenant).
    Et par rapport à sa remarque sur l’écrivaine qui dit de la virilité, que c’est quand même bien au lit, oui, en gros, elle demande aux hommes d’être schizophrène.


  • L’homosexualité est beaucoup plus complexe qu’on ne le pense comme l’affirme Bill Weintraub, un activiste gay. Abhorreant le sexe anal, sa sexualité consiste principalement à des fellations et surtout du frottage de phallus, qui selon lui amène des orgasmes extraordinaires. Il prône également la fidélité en amour et la spiritualité. Chez lui, il n’y a pas d’actifs, ni de passifs, mais des égaux.
    http://man2manalliance.org (attention images porno !)

    Weintraub affirme que d’un point de vue historique l’homosexualité masculine n’a jamais impliqué de rapports anaux. Ainsi chez les Grecs (ex : Sparte), il s’agissait d’une homosexualité de guerriers, de frères d’armes, et consistait en des frottages de sexes. Il rappelle aussi que dans les années 50, juste avant la révolution sexuelle, les homosexuels ne pratiquaient pas en général la sodomie. Ceux qu’on savait la pratiquer étaient appelés secrètement des brownie queens (reines du marron). Les chiffres semblent lui donner raison, montrant que la sodomie est de plus en plus minoritaire chez les gays. https://hornet.com/stories/fr/sodom...

    Or, l’homosexualité noble et guerrière a été éliminée de la culture gay par les lobbies, ne montrant que le sexe anal comme pratique essentielle. Les films porno gay jouent une grande part en présentant souvent une sexualité violente, dégradante où le passif est détruit et humilié. Ceci n’est possible si l’individu est décérébré et surtout s’il a intégré une féminité artificielle. Pour preuve, Weintraub rappelle que le passif est toujours qualifié de noms féminins péjoratifs, ou de noms d’objets. Ainsi, comme le montre le cas du pauvre Jack Chapman, beaucoup de gays intègrent une soumission à des maîtres.

    Sont-ils heureux ? Les chiffres tendent à en douter. Dans un très bon article, Michael Hobbes, journaliste gay, décrit les raisons d’un des plus grands tabous du milieu gay : la dépression. Il montre, chiffres à l’appui, que les gays sont surreprésentés dans les cas de suicide, de prise de drogues. Malgré l’égalité des droits, le mariage, l’acceptation de leur sexualité par les hétéros, beaucoup de gays sont profondément déprimés. https://highline.huffingtonpost.com...

    Les textos tirés du portable de Chapman montrent qu’il avait conscience de faire des choses qu’il ne voulait pas faire. Malgré les 200 000 dollars en banque, il n’avait pas la force de caractère de refuser d’être traité comme un chien.

     

    • @Trev
      « Ceci n’est possible si l’individu est décérébré et surtout s’il a intégré une féminité artificielle »

      J’ai à peu près compris la première moité de votre phrase, merci de m’expliquer la suite de cette dernière.
      Vous vous demandez si les homos sont heureux, vous en faites quoi du sort des labradors.
      Votre question a une portée sociale sur le choix assumé d’une orientation naturelle ou superflue d’une forme de sexualité, jamais imposée, donc je ne me la pose pas.


    • depuis mon enfance j’avais toujours trouvé la lutte très homoérotique et je crois ne pas être le seul. en particulier les prises de “full nelson” et “bearhug” (par ailleurs, toutes deux inutiles dans un combat MMA) dans un péplum avec Steve Reeves ou Reg Park, ou dans un Tarzan avec Mike Henry ou Gordon Scott, pris au corps-à-corps avec un grand méchant ou un chef de tribu africaine, ne me laissait pas indifférent. comme quoi on peut être sensible au contact avec un homme sans penser à la sodomie ou en l’abhorrant


    • Toutes les statistiques collectées par les LGBT sont LGBTophobes. Ils savent très bien a quel point c’est destructeur pour les individus mais sont payés pour faire comme si tout allait bien.

      En copie miroir, le féminisme qui détruit ce qu’il reste de femmes ou l’immigration qui esclavagise les immigrés.

      Voila pourquoi ce sont de simples sous-catégories du Capitalisme qui est entièrement basé sur la destruction ce qui existait gratuitement auparavant, afin de pouvoir en vendre une copie déshumanisée.


  • Ça part en couille.


  • #2080057

    Jack aurait pu se faire des couilles en or mais.....mais...mais à vouloir se la gonfler la burne explosa !!!....
    "La chétive pécore
    S’enfla si bien qu’elle creva"
    La grosse couille et le bœuf
    (d’après J.de la Fontaine)


  • #2080068

    " Tant va l’eau dans la cruche qu’à la fin elle explose " . Justice immanente .


  • Le 15 octobre sera dorénavant le jour de la Chapman Pride. et tout homme aura l’obligation de s’injecter les testicules de silicone, si possible devant ses enfants - pour témoigner avec courage qu’il n’est pas homophobe.

    Merci ma couille !


  • J’ai fortement apprécié cette histoire rigolote et hautement perturbante. Une autre vite !!


  • #2080083

    C’est assez cocasse mais moins jubilatoire que la fin du pédo "docteur" Kinsey : ce vieux branleur mourut après s’être arraché les couilles dans une crise de démence ! Alléluia !

     

    • #2080859

      Lors de test clinique destinés a etablir l’échelle de douleur( annees 40 je crois), l’un des test,pratiqués par des savants tout ce qu’il y a de plus sérieux, consistait, attention... a se taper les couilles a coup de marteau ! Bien sur, le marteau etant manié par un collègue, pour éviter de fausser les résultats...

      Le pire ? Ces messieurs consciencieux (saluons leurs courage) pousserent même a l’application d’un deuxième coup...

      Grace a eux, nous savons maintenant qu’un coup de marteau,même si on les a d’acier, provoque une vive douleur.

      lu dans "electrified sheep" , c’est pas une blague.


  • Quelqu’un aurait un plan pour partir dans une forêt française (et pas camerounaise) ? Là, ça commence à devenir urgent ...

     

    • #2080200

      Stage Co., au C.E.F.E., en Guyanne : je vous garanti que ça virilise... Donc il est peu sûr que vous y croisiez des Pépettes. Cependant on peut se faire des couilles en or : mais faut-il déjà amener les bourses sinon, c’est la débandade assurée.


  • #2080088
    le 12/11/2018 par Combattre l’Empire
    Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

    Ouais ben nous ça fait des décennies qu’on nous les brise et on dit rien ! :-/


  • #2080094
    le 12/11/2018 par Combattre l’Empire
    Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

    Un bon exemple pour les amateurs de gonflette
    qui aiment se croire impressionnants...
    C’est vrai que ça l’est !


  • Moi, ces mecs ils me les cassent...les couilles...


  • Et s’il avait les mains dans les poches il n’avait plus de mains non plus, c’est ballot...


  • Mousse expansive plutôt non ?


  • Bordel de merde, mais dans quel monde vit-on... O_o

     

  • Un excès de chasteté probablement

     

  • #2080172

    Nous sommes dans une époque où la dégénerescence semble valoriser. C’est très grave. Le retour au réel risque d’être très difficile pour certains.


  • Presse-puréeeeeeeeeeeeeee... Et paf !

    La gonade lui a pété dans les doigts...

     

    • #2080463
      le 13/11/2018 par LGTeuBé le lobby
      Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

      Punaise ,ou cela c’est passé, une explosion, pas dans le métro, au moins, ou un cinéma, non un marché de Noel, ne me dites pas prés d’une crèche de Noel, là ou il y a des enfants , non , c’est horrible, y’a-t-il eu d’autres morts, des blessé-e-s , aucun animal n’a été touché ?? quelle horreur, quel incident horrible, prions sein Conchita Wurst, pour ce jeune-homme , enfin homme, oui Euuh, ce truc , enfin Jack.........
      « Arrrrg, sniff....aarrrrg ! »


  • #2080179

    Dans une société découillée, la démarche compensatoire de se faire siliconer les nougats ne m’étonne pas plus que ça.

    C’est un peu comme les tatouages, les mecs, pour conjurer la platitude de leur vie sans aspérités ni blessures s’inventent des mortifications plastiques artificielles.

    Et puis en plus, ça fait une petite douleur l’aiguille, on souffre (de là à dire que la souffrance et la revendication sont l’alpha et l’oméga, la condition sine qua non à la considération depuis l’après-guerre...). Faut aller dans les centres de kiné et côtoyer les grands accidentés de la vie, de la route en particulier, ça rend humble.


  • Satan doit bien se marrer quand il voit ce qu’il arrive à faire de l’humanité...

     

    • #2080214

      C’est exactement de ça qu’il s’agit. Une humanité détournée des lois Divines est forcément guidée par Satan... à en perdre toute humanité. La majorité des homosexuels hommes et femmes, sans même aller jusqu’à ce style de cas extrême dans l’ignoble, sont des gens sous l’emprise réele d’un démon.

      Même si dire cela dans notre société perverse est peut-être passible de "délit d’homophobie" ou est jugée comme de " l’’obscurantisme religieux"...

      Une méthode simple pour savoir si l’on est soi même" sous emprise" ... Taper exorcisme sur youtube, ou bien brûler le démon (mettre un casque c’est plus efficace) , si on a une réaction un peu étrange style bâillements ou picotements... alors jojo l’affreux démon de mi-nuit nous balade sûrement de temps en temps... même si on est pas dans la pathologie extrême ( sus)-mentionnée.


  • Dilate, c’est le nom du bonhomme ou de ses couilles ?


  • #2080226

    La grande question est de savoir pourquoi les médecins acceptant de satisfaire les délires pathologiques de ces pauvres malade mentaux ne semblent jamais inquiétés ?
    La médecine (si on peut encore appeler ça de la médecine) est devenue un business très glauque !
    Entre parenthèses, comment peut-on injecter du silicone dans les testicules ? Se sont des glandes pleines, sans vide...j’ai l’impression que le journaliste rapportant cette affaire a pris quelques libertés en ce qui concerne les faits. En fait le silicone a du être injecté dans le scrotum et non pas dans les testicules. Ce dingue a du mourir n’ont pas d’une "explosion" de couilles mais d’une infection...

     

  • Cas psychiatriques.


  • #2080232
    le 12/11/2018 par Aiguiseur de guillotines
    Un homo australien meurt d’une explosion de testicules

    Pas la peine de silicone pour les gonfler, il suffit de se marrier. Meme effet... ^^

     

  • Les tarés et les moins utiles à l’espèce humaines s’auto-détruisent. Merci à eux de participer à la sélection naturelle !


  • Je me permet de relever cette faute d’orthographe :"Chaque jour tombent sur nos téléscripteurs [...] des infos".
    A part ça article truculent. Pauvre type tout de même, en finir là...

     

    • #2080586

      Je me permets (prend un « s »). 1-1. Balle au centre



    • Je me permets de relever cette faute d’orthographe :"Chaque jour tombent sur nos téléscripteurs [...] des infos".




      Il n’y a pas de fautes dans cette phrase : le verbe tomber est bien accordé en genre et en nombre avec son sujet « des infos » !

      2 - 0
      Balle au centre.


    • #2081072

      A(vé) Titus,



      Il n’y a pas de fautes dans cette phrase



      Cependant, s’il y en avait, il n’y en aurait qu’une, non ?
      Alors pourquoi mettre un "s" au mot "faute" ?

      Ceci dit, j’ose espérer qu’il n’y a plus de fautes dans cette phrase puisque notre ami Ripaton l’a corrigée.


  • Petite parenthèse , je note qu"a chaque fois qu’une dynamique un peu masculinisante se crée pour fuir les modèles esthétiques dévirilisants imposés par la mode et les médias. En optant par exemple pour le port de la barbe de bûcheron, devenue très populaire mais qui n’est clairement pas issue du milieu homosexuel.
    Cette dernière est immédiatement récupérée par les homos.
    C’est comme si la motivation n’était non pas de créer quelque chose pour eux , a leur image , pour leur usage, mais plutôt de piller , de détruire , de pervertir ou de convertir tout ce qui ne l’est pas, exactement a l’image du mariage.
    Ils avaient leur mariage a eux " le PACS qui était parfaitement améliorable et dont on aurait parfaitement pu faire l’équivalent en tous point du mariage hétéro , mais non, il a fallut qu’ils réclament l’appropriation et la dénaturation du mariage traditionnel .


  • #2080630

    Première fois que la fréquentation du site m’empêche de terminer mon déjeuner. Silicone, couilles, démons, ca fait beaucoup d’un coup..

    Non mais sérieux, vous imaginez vous avoir pareil voisinage ?

    Ca pars en couille la.


  • #2080707

    ... Reste à savoir dans les détails comment une roubignoble peut ainsi exploser ! (il nous faudrait l’explication de michel chevalet ou du tandem fred-jamy)
    Plus prosaiquement, toujours le même constat ; on est passé d’une identité (l’homosexualité) autrefois vécue dans la discrétion, (voire un certain raffinement), à l’idéologie lgbtq+++, ne proposant que du repli narcissique, et de l’extravagance ordurière qui traduit un mal-être et un certain penchant mortifère qui débouche sur du rien (analyse d’ailleurs fort bien faite ici, de temps à autre...)


  • #2080955

    C’est un krach boursier


  • #2080990

    Ouais ...bof , ça m’ en touche une sans exploser l’ autre .


  • Un simple burnes out...


  • J’espère qu’il n’avait pas les mains dans les poches.

    Lors de mon service militaire chez les paras, mon adjudant-chef m’avait dit : retire les mains de tes poches, parce que si t’as une couille qui explose, tu finiras manchot !

    Il le savait. Merci mon adjudant.


  • #2081663

    Qui aurait pu imaginer au cour des siècles qu’un jour il se puisse advenir un tel évènement ? De plus avec une résonance internationale " Une couille explose a Miami . " Un attentat homophobe ? on sait pas .


Commentaires suivants