Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un traité secret impose à l’Italie de se retrouver seule face à l’invasion migratoire

Un accord secret. Ce n’est ni une métaphore ni une exagération : un traité ratifié à l’insu des citoyens italiens, sans aucun débat parlementaire ou autre consultation démocratique. On n’en a pas discuté avant, et on n’en aurait pas parlé après si, trois ans plus tard, Emma Bonino, alors ministre des Affaires étrangères, n’avait vendu la mèche aux médias : « Que les débarquements soient tous effectués en Italie, c’est nous qui l’avons demandé. L’accord, c’est nous qui l’avons fait, en plus en violant celui de Dublin. »

 

Voilà, résumée en termes simples, la substance de l’opération Triton, qui prévoit que la totalité des clandestins naufragés secourus par n’importe quelle embarcation patrouillant en Méditerranée soient automatiquement convoyés vers un port italien.

Des propos choc qui ont soulevé un véritable tollé politique et médiatique dans la péninsule.

Si, dans un premier temps, Matteo Renzi s’est efforcé de nier les faits, l’actuel ministre de l’Intérieur Marco Minniti n’a pu que les confirmer lors d’une interrogation parlementaire sur le sujet, expliquant gauchement que ceux-ci devraient être « replacés dans le contexte selon les caractéristiques de cette phase qui ont aujourd’hui changé et sont en voie d’évolution » (sic). Boileau ne disait-il pas « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément » ?

Tentant d’y voir plus clair dans cette affaire qui s’apparente fort à de la haute trahison, le Mouvement 5 Étoiles a alors convoqué une audition au Parlement européen. Aucune des parties en présence interrogées, que ce soit l’agence Frontex, la Garde côtière italienne, la Commission européenne ou les ONG concernées, n’a cependant fourni de réponse satisfaisante sur les raisons d’un tel accord suicidaire, alimentant de la sorte les soupçons de plusieurs procureurs italiens sur les activités de connivence avec les passeurs et autres trafiquants d’êtres humains. Selon les oppositions, il aurait été ratifié par le gouvernement en place (le gouvernement non élu de Matteo Renzi) en échange de plus de flexibilité sur les comptes italiens.

Sur le plan géopolitique, la signature d’un tel protocole change la donne : il rend inutiles les appels à la « solidarité » dans le reclassement des clandestins, et incohérentes les menaces de fermeture des ports aux navires étrangers faisant office de « taxi de la mer » pour les migrants. À quel titre les autorités italiennes pourraient-elles le faire quand elles se sont elles-mêmes imposé ce fardeau ?

Il ne suffirait pourtant que de quelques jours à l’armée pour stopper les flux, comme l’a rappelé l’illustre général, ex-chef d’état-major Vincenzo Santo lundi au quotidien Libero :

« La zone à contrôler est bien plus restreinte qu’on ne le pense. La première chose à faire serait de bloquer les bateaux des ONG pour empêcher qu’ils n’entrent dans les eaux libyennes, et aller ensuite frapper “à domicile” les esclavagistes avec nos forces spéciales, les capturant et les transférant dans nos prisons. Tout cela sans attendre la bénédiction d’organismes internationaux et sans crainte de violer la souveraineté de qui que ce soit. Notre souveraineté est violée à chaque fois qu’un navire non italien nous apporte à domicile un chargement humain de misère. »

 


 

Un général italien explique comment régler
l’invasion migratoire en quelques jours

Le général de corps d’armée Vincenzo Santo n’a pas hésité à répondre ce que personne n’avait jamais osé imaginer lorsque le journaliste du quotidien Libero Il Giornale – lui a demandé si l’immigration était un phénomène historique qu’il était impossible d’arrêter.

 

« Il suffit d’utiliser l’armée pour la mission qui est à l’origine de sa création, celle de défendre nos frontières. Il est tout à fait possible de mettre le holà à cette immigration désordonnée et massive. En quelques jours, l’armée italienne pourrait y mettre fin. »

Ce soldat très étoilé n’est pas n’importe qui. Il fut numéro deux de l’OTAN en Afghanistan, ancien chef d’état-major de l’ISAF (International Security Assistance Force/Force internationale d’assistance à la sécurité) et, à 71 ans, il est vice-président de l’Institut des affaires internationales, le think tank le plus en vogue en Italie. Il collabore également à l’un des plus importants sites d’information sur la défense et a des relations militaires dans de nombreux pays. Il est, en France, chevalier de l’ordre national du Mérite. Il explique comment il voit l’implication de l’armée italienne dans ce combat pacifique mais indispensable qu’il faut mener contre cette véritable invasion des côtes européennes.

« Il faut confier aux policiers la mission de retrouver ces clandestins afin de les mettre à la disposition des diverses autorités consulaires, dans le but de procéder à leur identification, même s’ils ont fait disparaître leurs documents et prétendent qu’ils ont été volés ou retenus par les trafiquants afin de rendre plus difficile la recherche de leur pays d’origine. Mais je suis convaincu que si l’on veut remonter à la nationalité du clandestin, on réussit toujours. »

[...]

Qu’il nous serait agréable de rêver que quelques-uns de nos courageux généraux se mettent à s’exprimer comme le général Vincenzo Santo !

Lire l’article entier sur bvoltaire.fr

Pour savoir qui organise militairement
et qui promeut médiatiquement cette invasion migratoire,
lire sur Kontre Kulture

 

La situation italienne extrêmement tendue, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • j’ai l’impression que trump president des usa fait que les grandes oreilles de l’amerique ne servent plus les memes interets...collusion des geants allemands de l’automobile,pacte secret avec les italiens qui sort juste avant des elections il me semble : les us ont l’air de faire pression sur l’ue.deep state ou trump ? anti mondialisation ou ue seule pro mondialisation encore ? l’avenir nous le dira.


  • Encore un victoire d’Adolf Hitler ! Le retour vers un temps antérieur au traité de Versailles, qui avait cru l’abolir. Le retour à la "diplomatie secrète", laquelle aurait été à l’origine avait-ton dit de la première guerre mondiale. Les « quatorze points de Wilson » est le nom donné au programme du traité de paix par le président des États-Unis Woodrow Wilson pour mettre fin à la Première Guerre mondiale et reconstruire l’Europe dans un discours du 8 janvier 1918 devant le Congrès des États-Unis, dont l’abolition de la diplomatie secrète

    Cela dit, le "wilsonisme" est une illusion comme de faire ratifier les traités internationaux par ce Congrès, qui n’a pas ratifié celui de Versailles. Or les traités devraient relever du pouvoir des princes et non des peuples.

    Mais il faudrait surtout examiner si la "diplomatie secrète" n’a pas pris une extension immense en "Europe". Et la règle de 3 % de déficit ? C’est écrit où et c’est dû à quoi et c’est pour qui ? Mystère.


  • Tout s’explique enfin : l’Italie dont certaines grandes banques SONT en faillite avec (comme pour tout pays européen depuis 2016) interdiction de renflouement par le gouvernement local, ont miraculeusement été sauvées tout de même en catimini par le gvt. italien.
    Seul le pays des "combinatione" pouvait en arriver là. Tout ce qui a une chance de prospérer en souterrain en Italie, EST souterrain.



  • En quelques jours, l’armée italienne pourrait y mettre fin.



    Oui, tout comme les super mega forces spéciales des pays les plus "puissants" peuvent mettre fin à Daesh !

    Ce n’est pas l’Italie qui escorte les miséreux, l’Italie est victime. Ce sont certaines élites italiennes et européennes qui ordonnent de les recueillir et les amener ici.
    Mais quels pouvoirs ont-ils pour aller contre la majorité des gens (les militaires, policiers et secours, sont aussi des gens...). Ils sont 200 même pas, a décider pour 250 millions. C’est hallucinant

     

  • "flexibilité sur les comptes italiens" ! C’est donc un CHANTAGE par la DETTE !

    Ce n’est pas si surprenant.
    Jean Raspail, dans une préface au Camp des Saints, disait avoir rencontré plusieurs politiciens qui avaient lu son livre, et avouaient (en privé) partager ses craintes. Mais ils disaient aussi qu’ils ne pouvaient rien faire.

    Une telle trahison, d’une telle proportion, jusqu’en Finlande ou en Grèce, deux pays qui n’ont jamais colonisé quiconque, ne peut s’expliquer que par un chantage en coulisses.
    Mais peut-être qu’un homme osera dévoiler les termes précis du chantage ?
    Car toute discussion et toute action est vaine, si on ne les connait pas.


  • Nous avons les outils pour contrôler la côte libyenne sans y poser le pied.

    Continuez à obéir. Vous le faisiez si bien en Afghanistan, sous drapeau de l’OTANus...

    BVoltaire sonne chez vous pour vous proposer un plombier qui viendra résoudre vos problèmes de fuite. - Pas n’importe qui, ce plombier hors normes a été médaillé par la société qui est à l’origine de toutes les installations ! - ah merci BVoltaire, je suis sauvé !


  • "Complotistes,complotismes !!!"....

    Ben,en voilà un de complot,
    un bon,un vrai,démonstration et aveux complets....

    La démocratie secrète qui décrete ce qu’elle veut et sécrete les métastases qui accéléreront la décomposition finale de ce qui fût l’Europe.........
    Un jour,faudra qu’ils rendent des comptes !


  • Autrefois on déportait les esclaves de force... Aujourd’hui ils viennent d’eux même... Et dans des conditions pires que les galères... Pour se faire exploités dans les champs à 4€ la journée de labeur par les maîtres du mercato...

     

    • Ça m’arrange, je peux ainsi payer des oranges bio 2€ le filet, ainsi je ne m’empoisonne pas.

      J’en ai rien à faire que le prix bas s’explique par le migrant de mes deux qui se fait payer au lance-pierre. Aucune compassion pour eux.

      Au moins il bosse dans un champ sans pesticides, il s’empoisonne pas non plus.


    • Yankee : donc ça ne vous choquera pas que des milliers de français se retrouvent au chômage parce qu’ils refuseront ces salaires d’esclaves ? Vous devriez vous en inquiéter, car vous ne pourrez plus acheter vous-aussi quand vous aurez perdu votre travail, car un migrant aura accepté Le dumping social qui fait partie du plan pour tirer la France vers le bas et qui deviendra un pays du tiers monde.


  • Parfois, je me demande si leur problème c’est :

    - l’intégrité identitaire du pays d’accueil
    - les flux de l’immigration (clandestine)
    - ou le statut de l’immigré (libre ou esclave)

    C’est possible que du point de vue de LEUR religion satano miondalisée, leur problème ce soit d’ABORD notre holocauste : on est trop riches, trop intelligents et trop enracinés pour être "esclavagisés consentants".

    C’est certain que c’est la DESORGANISATION des flux qui les gêne : ce défaut de maitrise discrédite le programme. Mais pas du tout l’immigration en tant que telle : le pot de peinture blanche doit avoir le plus vite possible une couleur innommable, "couleur caca d’oie post humain esclave content de sa condition".

    En définitive, c’est le statut de l’immigré et par capilarité métisseuse le nôtre qui les intéresse : une humanité caca d’oie post humaine est forcément sous humaine ; un système où l’esclave d’ Athènes à côté de nous fera figure de riche incroyablement "libre" et "privilégié", un truc où le lumpenprolétariat de Marx sera rebaptisé en paradis d’Eden : on va faire plus fort que Zola et Dickens réunis.

    Mes maitres m’ayant trop souvent tapé et trop injustement, je suis devenu paranoïaque : un reste de mon instinct de survie.

    Donc, je ne crois pas qu’un ancien ministre des affaires étrangères, es qualités "modèle de corruption et de veulerie", ait parlé de sa propre autorité quand il a dénoncé un accord secret et honteux qu’il a honteusement signé : puisque c’est un crime.

    Je pense qu’il a obéi.

    S’il a obéi, des trois fonctions de l’immigration invasive c’est la troisième qui est la bonne.

    Donc, je me permets de vous donner les résultats du loto :

    - ceux qui sont d’accord avec l’immigration de masse auront le droit d’utiliser ces pauvres bougres comme esclaves jusqu’à ce que mort s’ensuive.(l’intérêt et la peur faisant taire les opposants)

    - ceux qui sont contre l’immigration de masse seront criminalisés et accusés des meurtres des précédents.

    Alors, vous choisissez quoi ?

    Vous voyez bien que vous êtes d’accord avec l’immigration de masse !
    Comme le ministre des Affaires étrangères !

    Le diable nous connait bien : c’est nous qui ne le connaissons pas assez.


  • On fait le rapprochement avec Macron qui ne compte pas s’opposer à la politique immigrationniste de Merkel ?

     

    • il n’a rien à s’opposer, il fait comme les autres, Merkel y compris, il obéit aux ordres pour le plan prévu depuis des décennies, voire des siècles, qui est la destruction de l’Europe. elle est montée trop haut en tout pour les vrais dirigeants du monde, donc, ça ne va plus, il faut tout détruire, car c’est plus facile à manipuler des abrutis, incultes.


  • et comme ça, ça rejoint les autres contrats signés en 1973/1975 en échange de pétrole, qui prévoient l’islamisation de la France.


  • Pour bien faire faudrait payer les migrants en tickets de rationnement
    pour le pas qu ils envoient leur paye a leur famille
    Et ne jamais leur donner la nationnalite Francaise car leur pays a plus besoin d eux que nous
    Leur donner un statu de refugie 5 ans renouvelable deux version politique ou economique
    A la moindre incartade dehors charter
    Interdiction pour les grosses entreprises de les employer sinon elles vont virer massivement des Francais.
    C est peut etre excessif mais ce n est pas debattu. On donne l impression que n importe quel migrant peut devenir Francais et le rester.


Commentaires suivants