Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une prof de Dijon convoquée par son rectorat après avoir critiqué Emmanuel Macron

Alors là on tient quelque chose de flamboyant. Sophie, qui est visiblement de gauche, et peut-être d’extrême gauche puisqu’elle fait de la moindre phrase sur l’immigration un casus belli ou une occasion de piquer une crise de nerfs humanitaire, s’est fait pincer parce qu’elle a écrit une diatribe contre le président.

 

Sophie est prof et ça ne se fait pas, il y a une sorte de devoir de réserve mais moins rigide que dans l’armée. Elle a pris le risque de sanctions disciplinaires parce qu’un prof ne doit pas faire montre de ses opinions. Ce qui fait doucement rigoler parce que la majorité des profs est de gauche, beaucoup sont de purs gauchistes et les programmes sentent le gauchisme à des kilomètres.

Dans les livres d’histoire par exemple, la niaiserie gauchiste donne la nausée. Cela va même jusqu’à la fake news assumée, un retournement de la vérité selon les nouvelles valeurs mondialistes dont voici la liste : féminisme, LGBTisme, sionisme, immigrationnisme, antichristianisme, antiracisme.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

« Emmanuel Macron est terne, Emmanuel Macron est vieux, Emmanuel Macron n’est pas un président. Emmanuel Macron est un commercial arrivé au pouvoir par le pouvoir des urnes funéraires. » Cette attaque en règle contre le chef de l’État vaut à son auteur, Sophie Carrouge, un professeur du lycée Le Castel de Dijon (Côte-d’Or), d’être convoquée par son rectorat, jeudi 20 décembre. C’est ce qu’a appris franceinfo auprès de l’académie.

 

Dans cette tribune publiée sur le site dijoncter.info mercredi 12 décembre, deux jours après l’allocution du président de la République, le professeur de lettres ironise sur la forme du discours présidentiel :

« Hugh grand chef blanc, tu as bien parlé et tu as restauré l’autorité du conseil des anciens, tous ces chauves à grandes bouches qui parlent, parlent et comprennent qu’un bon indien est un indien mort ou grabataire. »

Sophie Carrouge, qui milite pour la défense des lycéens sans-papiers, explique à franceinfo avoir réagi, « ivre de rage », « au mot “immigration” lâché par Emmanuel Macron » dans son discours.

 

« L’angle d’attaque possible, c’est le droit de réserve »

« Je me doute que l’angle d’attaque possible, c’est le droit de réserve », déclare Sophie Carrouge, qui fait valoir sa liberté d’expression. « Ils vont sans doute m’attaquer sur le fait que je mentionne ma profession et mon établissement. » « Mais chez les enseignants, ce droit de réserve n’est pas le même que dans la police par exemple, il est jurisprudentiel », affirme-t-elle.

Et le professeur de dénoncer « un contexte très inquiétant ». Selon elle, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, « serre la vis de manière très spectaculaire ». L’enseignante dénonce le projet de loi sur l’école en préparation et les sanctions disciplinaires qu’il prévoit à l’encontre des enseignants qui dénigreraient l’institution. « L’État est en train de bétonner le système pour restreindre la liberté d’expression de chaque fonctionnaire », fustige ainsi la professeure.

[...]

Pas de sanction mais un rappel

La convocation s’est soldée par « un rappel au devoir de réserve », indique à franceinfo Isabelle Cheviet, secrétaire départementale du Snes-FSU de Côte d’Or.

[...]

« Je peux continuer à écrire mais je n’écrirai plus : “Je suis enseignante” », commente le professeur. Le rectorat a rappelé qu’ « un fonctionnaire ne doit pas critiquer sa hiérarchie et l’Etat employeur », confirme la syndicaliste. Mais de conclure : « Si elle avait seulement signé de son nom, sans mentionner sa profession et son établissement, ça passait. »

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

Constat sans tabou sur l’école française,
à lire sur Kontre Kulture

 

La répression gauchiste contre d’autres profs, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ne vous inquietez pas pour Macrone...on vient d arreter un commaditeur de l attentat Charlie...

    Il va nous refaire Je suiscCharlot pour faire oublier tout ca avec Bibi en première ligne en guise de remerciment.

     

    • Je ne pense pas que ce soit le sujet...
      On ne parle de Macron que par l’entremise de cette débile gauchiste, à croire que les uns et les autres on un agenda commun (en effet, mettre en exergue un questionnement sur l’immigration en ces temps troublés, c’est faire le lit du petit bonhomme en mousse... étant donné que je présuppose que ce que je dis n’est pas clair je vais mettre les points sur les i : une majorité grandissante des français est, désormais, contre l’immigration incontrôlée... et donc attaquer Macron sur ce sujet, c’est lui donner du crédit).
      Et le fait que cette affaire soit relayée par le système aurait tendance à accréditer mon opinion.
      Bizarrement, ces gens là (formatés idéologiquement comme cette prof) seront aussi difficile à déloger que nos zélites...


    • les deux Cherif wanted dead or alive ! le vrai Cherif Peter arreté vivant à Djibouti et le faux Cherif Chekatt arrété mort à Strasbourg ; et qui ne sont pas des charlots mais bel et bien des terroristes islamistes chiens de garde et d’attaque du Pouvoir Profond et Occulte @nairod


  • L’ambiance à l’Education nationale est délétère. La piétaille que sont les profs est en première ligne face à des parents de plus en plus vindicatifs, des élèves de plus en plus mal éduqués et une hiérarchie prête à toutes les soumissions. Il faut savoir qu’à partir d’un certain niveau (inspecteurs, chefs d’établissement), pratiquement tous les cadres de l’EN sont des francs maçons. Quant à dire que les profs sont des gauchistes, c’est un raccourci un peu facile parce que si c’était le cas de la génération de ceux qui sont aujourd’hui à la retraite, ce n’est pas celui de ceux qui payent les errements post soixante huitards devant des salles de classe où le smartphone tient désormais lieu de cerveau.
    Ceci dit, cette corporation n’a jamais fait preuve d’une grande intelligence politique et s’est contenté de voter, par pur intérêt, invariablement pour le PS. Qui ne vote pas en fonction de ses propres intérêts ? Mais voilà que le PS et aussi la droite (le collège unique c’est René Haby, ministre de Giscard) ont depuis bien longtemps abandonné ces petits fonctionnaires que sont les profs.
    Le service public d’éducation va disparaître ou bien il sera tellement détérioré que seuls les enfants des prolétaires continueront à le fréquenter, par obligation. Je trouve cela plutôt sain et l’appelle de mes voeux. De toute manière c’est dans les tuyaux. Les Français devront payer pour offrir une éducation de qualité à leur progéniture et cela les obligera à exiger de leurs marmots du travail et de la discipline, parce que ce qui est gratuit n’a aucune valeur dans l’esprit de bon nombre de parents qui voient l’école comme une halte-garderie améliorée.

     

    • @ Le Basque Bondissant

      Tout est très bien résumé, c’est exactement cela .Les prochains crus vont être de grande qualité car comme vous le préciser "le smartphone tient désormais lieu du cerveau." c’est dire .


    • #2106112

      Absolument d’accord (j’ai été prof de collège pour l’EN dans le 93) avec tout.

      Pour illustrer le dernier paragraphe, mon voisin maghrébin a mis ses enfants en école privée "catholique".


    • Je parle depuis la province : en tant que parents (mon épouse et moi) cultivés et avertis, et disons le, chrétiens, nous trouvons que les profs sont dans une majorité écrasante des sombres crétins qui ne méritent même pas la mission d’éducation de nos enfants qu’on leur confie. Mes enfants le savent, qu’elles ont affaire à des imbéciles et nulle pression à la maison autour des notes et des moyennes dont on se balance royalement. Mes enfants ont tout à la maison pour aimer le savoir et tout dans la parole de Dieu pour avancer dans la vie. En même temps, j’ai des filles, elles seront des mères chrétiennes pour la nouvelle (ré) génération. Le discours des profs victimes des élèves, à d’autres. C’est leur génération le problème, pas nos pauvres enfants qu’ils veulent culpabiliser, alors qu’ils ont accepté jusque dans leurs rangs la désaffection des femmes de leurs foyers.
      Entende qui voudra, salut.


    • Née à la fin des années 60, je peux vous affirmer que j’aie subi bien moins de propagande gauchiste et ethno-masochiste de mes professeurs que mes enfants nés dans les années 95/2000.

      Ok 100% pour le respect des institutions et des professeurs, enseigner à nos enfants c’est leur métier et il est parfaitement honorable mais manipuler l’Histoire je ne suis pas d’accord.

      Petit rappel "hystérique" : pour ceux qui avaient des enfants scolarisés collège/lycée en avril 2002, ces 15 jours ont été calamiteux, les professeurs surexcités ont largement dépassé les bornes de leurs attributions. Cris, hurlements, menaces, embrigadement ... tout y est passé.
      Comment perdre en crédibilité ... intellectuelle.


    • Les smartphones des blaireaux de base sont plus crades que des lunettes de chiottes ...

      D’après une ( des ) " études " ( mais moi j’avais pas besoin " d’études " pour savoir ça ) ...


    • A CJN. Votre post est étrange. Vous confiez vos enfants à des gens que vous tenez en piètre estime et que vous méprisez même profondément. Vous transmettez ce mépris à vos enfants. Tout cela est bien incohérent. Pourquoi vos enfants ne sont-ils pas dans une école privée catholique ?
      Mes parents ne voulaient pas que je sois dans le public, j’ai donc fait toute ma scolarité, de la 6e à la terminale, chez les dominicains.
      D’autre part, la scolarisation n’est pas une obligation. A moins que vous aussi considériez le service public gratuit comme une espèce de halte garderie améliorée. Il faut être un peu cohérent dans la vie.


  • Un enseignant ne doit pas obéir à l’état ou suivre les instructions du régime mais rendre compte uniquement aux parents d’élèves !

     

  • #2106107

    Grâce aux malheurs de Sophie, j’ai appris que la Côte-d’Or est un département français : pour moi ça avait toujours été une tablette de chocolat !


  • Ce ne sont pas les profs de gauche qui sont fliqués, ce sont les profs patriotes . Il y a au moins un petit élève "sayan" par classe, prêt évidemment à rapporter à ses parents le moindre "écart" du prof . Les parents d’élèves aussi font fonction d’indics : ils téléphonent au chef d’établissement pour dénoncer le prof "facho" . Dans la salle des profs les enseignants-sayanim veillent au grain . L’équipe enseignante d’un établissement me fait penser à des pavés "autobloquants" : pas le moindre espace pour une mauvaise herbe anti sioniste, il ferait beau voir !!


  • Bientôt , un Neo-NKVD fera des descentes chez les réfractaires !!!


  • Évidemment que les profs sont gauchistes, ils ne côtoient que des jeunes qui le sont tous. On ne devient jamais vraiment adulte en passant sa vie dans une salle de classe.
    En tout cas c’est toujours amusant de voir que le grand écart pour faire plaisir à tout le monde ne dupe personne.


  • Depuis 30 ans pour entrer comme enseignant à l’éducation nationale il y a des tests extrêmement sophistiqués pour ne choisir que les candidats entièrement formatables, profondément crétins ou particulièrement précrétinisé par l’idéologie mondialiste mortifère, incapable de faire autre chose de leur vie. L’espoir, c’est que ces gros malades qui dirigent l’éducation nationale peinent à trouver des jeunes aussi tarés qu’eux malgré tous leurs efforts. L’éducation nationale est devenue le bras armée d’une secte étrangère au pays, moribonde et tyrannique

     

  • Je pense que le virage national-sioniste va générer quelques dissonances cognitives.


  • Lol ! quand il s’ agit d’ aller en visite pédagogique à auschwitz, les rectorats sont moins pointilleux...Relol !


  • Pour avoir une Education Nationale honnête doit on aussi avoir une présidence du même type ... Les récriminations sont elles acceptables actuellement pour les gens en fonction dans des postes subalternes ... à celui de Président justement ? Y a t il non pas "des frustrations" mais des vices de forme ou des dysfonctionnements en France dite de " l’Education Nationale " actuellement ?
    Pour ce qui est des enfants, sont ils et elles toujours traités de façon incontestable ? En ce sens, les pays étrangers qui ont des enfants scolarisés en France ont ils des doutes sur la pertinence de l’Education Nationale au vu des déclarations et des actes présidentiels français ? Pour ce qui est de cette affaire liée à une fonctionnaire de l’Education Nationale, la vie nationale actuelle lui permet elle de critiquer aussi sur des faits l’autorité de la présidence française et donc de sa hiérarchie supérieure ? Car avant de pouvoir critiquer, il faut être irréprochable.
    En plus, les tribunaux sont ils disponibles pour cette fonctionnaire au vu des mouvements divers qui associent bien des forces y compris celles de police peut être voire ? Juridiques ou judiciaires.


Commentaires suivants