Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Délit d’opinion : un professeur membre de la Manif pour Tous évincé de l’université de Toulouse

Philippe Soual est bien connu dans le milieu de la philosophie. Ce spécialiste de la pensée de Hegel enseigne au Lycée Pierre de Fermat. De novembre à février prochain, il devait intervenir à l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès. Une participation comme intervenant extérieur dans le cadre de la préparation à l’agrégation. Mais l’idée a tourné court.

 

Le professeur agrégé s’est aussi fait connaître ces dernières années pour son implication au sein de la Manif pour Tous.

 

 

Un engagement loin d’être au goût d’étudiants et d’enseignants de l’université toulousaine, connue pour son positionnement à gauche. Sous la pression, la présidence a préféré l’évincer :

« Dans l’intérêt de cet intervenant qui n’appartient pas à notre établissement, devant les risques potentiels de troubles entre lui et certains étudiants, dans le contexte troublé que connaît l’université et du fait de la proximité des élections, le département de philosophie de l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès a estimé plus prudent d’annuler sa venue. »

Cette décision n’a pas tardé à faire réagir les milieux d’extrême droite toulousains, comme l’Action Française.

 

 

Lire l’article entier sur france3-regions.francetvinfo.fr

Pauvre université « française », sur E&R :

Le mal-traitement médiatique de la Manif pour Tous, sur E&R :

 

Les causes profondes de la Manif pour Tous,
sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En plus à une lettre près ça fait "Soral". Il est pas sorti de l’auberge...


  • Ça finira mal !


  • C’est plus la France, c’est la cata.


  • Ça grouille de pd et de travelos dans cette ville, ça fait froid dans le dos.
    Et même les hétéros, c’est un spectacle désolant, les hommes sont des sous-hommes maigres comme des cure-dents et habillés comme des patates avec leurs écharpes de gaucho effilochées et les filles sont des poufiasses féministes prétentieuses qui se croient supérieures...
    Il devient urgent que je quitte cette ville de merde, une fois mon diplôme en poche...

     

  • Comme d’habitude .....
    Comme disait une célèbre chanson de ma jeunesse .....
    Censure absolue, perte de boulot etc... dès qu’on est soupçonné à tort ou à raison d’avoir des opinions "non conformes" à la doxa ordinaire .....
    Honte sur ces "étudiants" sectaires et sur ces "décideurs" qui se soumettent à ces pressions ignominieuses .....
    Combien de temps encore osera t’on prétendre que notre malheureux pays est une "démocratie" ???


  • Ces minuscules groupuscules DOIVENT SENTIR LE DANGER.

    Sinon, "dans 100 ans encore"...


  • tout ce qui nous arrive est arrive aux usa 10ans avant... et tout le monde se croit libre original voir meme rebelle...


  • Salut à tous,

    Déjà, dans les 80s, quand j’étais à la fac ( la parisienne n° 10), c’était gauchisme à tous les étages, à tous les cours, bref, la totale quoi !

    35 ans après, je crois que c’est loin d’être fini !

    En plus, en région toulousaine, c’est super gauchisme depuis des années, avec les résultats logiques : délinquance accrue, violences en tous genres, crasse de type parisienne, incivilités en voiture.....bref, un vrai résultat merveilleux du "multikulti", car la ville est très "enrichie" depuis des décennies, et les politicards bien-pensants de gauche, continuent leur œuvre.....

    Comme j’habite en Occitanie, mais pas en agglomération toulousaine, j’ai la chance de pouvoir "m’informer" sur France 3 régions, ou je peux régulièrement écouter les joies des fusillades dans les quartiers ...comment dit-on déjà.... ? ah oui, les "quartiers sensibles", certains lycées qui deviennent des annexes de la Brise de Mer, les incivilités en masse, les feux de poubelles, les caillassages de flics et de pompiers, bref toutes les joyeusetés auxquelles les camarades parisiens sont habitués !

    C’est simple, depuis deux trois ans, j’ai la même impression que lorsque j’écoutais France 3 Provence Alpes côte d’Azur ( région dont je suis originaire), et que l’on avait le même genre de reportages sur cette bonne ville (condamnée) de Marseille !

    Toulouse, est la Marseille du Sud-Ouest, résultat d’une gestion bien-pensante et politiquement correcte des phares de la pensée française de gôche, celle que le monde entier nous envie.....quand même !

    La seule différence dorénavant est le vent qui y souffle :celui d’autan à Toulouse, contre le Mistral à Marseille !

    Sinon, c’est la même punition pour les plus humbles : enrichissement culturel imposé (islamique, bien entendu, ce qui vaudra sans doute à ce commentaire de n’être pas publié, car il semble important de maintenir vivante la mystique de la réconciliation qui est, tout le monde le sait IM-PO-SSIBLE !), et son cortège de violence, de criminalité et de (très mal) vivre-ensemble, cette arlésienne de plus en plus introuvable, en tout cas dans le cadre d’un système macronien néo-thatcherien , renforçant la concurrence de tous contre tous !

    Adishatz

    H/

     

    • Vous avez malheureusement tout à fait raison, je n’aurais pas pu dire mieux .....
      Toulouse, que j’ai bien connue dans mon enfance car j’habitais dans un village proche a très très mal évolué en un demi siècle .....
      Habitant depuis en périphérie de Montpellier, ville située à peu près à mi chemin entre Marseille et Toulouse, j’ai malheureusement constaté la aussi le même type d’évolution :
      Immigration massive totalement incontrôlée, gauchisme généralisé et pour clôturer le processus féminisme et boboïsation complète .....
      Vivement qu’une VRAIE révolution se produise et qu’on remette enfin les pendules à l’heure en France et dans toute l’Europe !!!!!


    • Bonjour.
      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Je voudrais ajouter quelques précisions au passage sur tout ce qui concerne l’enseignement supérieur et le monde de l’Université en France. Mon fils, qui est actuellement en L2 d’histoire me raconte à peu près la même chose. Les profs et les élèves sont des déchets vivants ultra gauchistes et bien-pensants. On a droit au quotidien à du pro-LGBT, pro-migrants, propagande anti-Trump, multiculturalisme etc.
      Un prof d’espagnol avait expliqué à sa classe qu’il n’y avait pas de grand remplacement et que pour s’en convaincre, il suffisait de rentrer dans un supermarché en France pour se rendre compte que c’était des foutaises. Par ailleurs, il hallucinait en voyant les personnes dans les villages du fin fond de la France s’inquiéter de l’arrivée massive de migrants en France. Selon lui, on n’est pas envahis car selon les statistiques, l’Europe est la région du monde où passent, sont accueillis et viennent le moins de migrants au monde.
      La source qu’il a cité ? Les chiffres du conseil de l’Europe.
      Il expliquait également à sa classe que la fusillade dans une synagogue aux EUA était un complot de Trump et que c’était quelqu’un qui faisait peur aux américains, certains ont voté pour lui juste en le voyant dans une émission de la WWE (ou Smackdown, je ne sais plus).
      Vous voyez le calibre ...


    • Bonjour.
      N’êtes vous pas, ici, hors sujet ?
      D’accord, c’est les politiques sataniques de gauche et la lâcheté de droite qui sont à la base de tout ce merdier. Mais le sujet n’est pas : quartier, islamisme, multiculturalisme, mais universitaire, dictature, bienpensence de gauche,prise du pouvoir par les Lgbt.
      Un professeur universitaire interdit de parole par l’idéologie Lgbt et vous, vous allez combattre la délinquance dans les quartiers. Vous n’allez pas changé grand chose ! Ne mélangez pas tout !


    • C’est normal, cette génération de crevards a eu comme profs des tares de ma génération (baby boomers et autres soixante-huit tares !)
      J’ai partagé ma piaule à l’armée en 1974 avec un prof de la fac de Toulouse, luxembourgiste-révolutionnaire qui rêvait de faire la révolution et tout autour de moi (on était sursitaires) ça passait son temps à s’engueuler entre staliniens, trotskystes, luxembourgistes, spartakistes, etc...
      Toute ma vie d’après et pendant ma carrière professionnelle, je me suis senti bien seul avec mes valeurs de droite et mes "croyances de curé".
      Je peux vous l’assurer mes amis, cette ville en particulier et ce pays en général sont des nids de gauchistes. Bon courage pour la suite...


    • @hunter
      Si des incivilités existent ou des comportements intolérables se manifestent ici ou là à Toulouse ou ailleurs, je suis le premier à le constater vu mon boulot en perpétuel déplacement. Par contre, votre manière de ne pas y toucher en citant l’islam comme une des causes de ce merdier est tout à fait Zemmourienne(mensonges et/ou vérité orientés), voire plus.
      En quoi l’islam est responsable de l’accusation des autorités qui ont jeté ce prof comme un mal propre car ses opinions ne leurs convenaient pas, honnêtement dites moi ou vous trouvez ce genre de similitude d’un merdier comme pas possible en France ou ailleurs ; avec l’islam.
      L’islam est une droiture dans la vie de ses pratiquants, faut juste lire, se renseigner et non prendre comme représentants de notre religions les caillasseurs des pompiers ou délinquants en cravate et col blanc, c’est petit et improductif pour un raisonnement fort et indiscutable si l’on veut ramener l’ordre juste, c’est le le sens de la réconciliation d’E&R, c’est comme ça que je l’entends. Vous je ne vois pas ce que vous y comprenez.


  • On nous demande maintenant de nous SOUMETTRE aux gouines et aux pédés. Je suis un peu vieux pour faire le coup de poing dans une fac, mais nos descendants, n’ont-ils donc plus rien dans le ventre ? Vont-ils accepter de ramper sur ce sujet comme sur tant d’autres ? Vont-ils donc accepter sans rébellion de vivre esclaves ?


  • On a le droit de dire PD maintenant alors ? Ou c’est un terme réservé au seul usage des LGBTQXYZ ?

     

    • C’est comme nigga ou nigger (encore pire) chez les ricains. C’est réservés aux noirs, latinos sur dossier. Les blancs ne peuvent dire que The N word (le mot en N), le plus sérieusement du monde, c’est assez drôle de voir des gens faire ça à la télé. Il faut jouer au ni oui ni non, mais avec d’autres mots.


  • "nous sentir vulnérables et jugés"...

    Tout est dit dans cette récrimination d’inadaptés. Ils ne sont pas mûrs pour la réalité, ne sont pas mentalement armés pour être simplement fonctionnels dans un cadre où des gens qui ne sont pas eux pourraient surgir. Ils sont tous très fiers tant qu’ils restent entre eux, mais dès qu’une pensée autre survient, c’est la crise d’angoisse pour les "combattants" de l’égalitage. Des enfants sans pères, dans un monde de maternité pervertie qui refuse systématiquement de les confronter au monde réel et cède à leurs caprices (comme le prouve la décision de l’administration).


  • "ici nous sommes des étudiants gouines, pd et trans"
    Étrange je ne savais pas que la grande majorité des étudiants se reconnaissait dans ces genres... Une petite minorité malsaine continue de mettre le boxon a la moindre occasion alors qu elle ne représente rien !
    Au nom d une liberté d expression totalement frelatée ces vermines se permettent de pratiquer l omerta et la mise a l index du premier venu sitôt qu il se montre critique ou défiant de ces groupuscules !
    Mais au final le plus grave n est pas que ce genre de minorité puante existe mais bien qu une intelligencia toute gauchiste cède de façon systématique a tous leurs chantage et désidératas !
    Énième de démonstration de ce que valent avec ces ordures la liberté de conscience, d expression ou encore la démocratie autant de concepts que ces ignobles gauchistes contribuent a pourrir et a prostituer en fonction de leurs idéologies foireuses !


  • Ils se privent eux-même de l’érudition de ce prof dont voici les titres universitaires et parcours :

    http://www.ict-toulouse.fr/_attachm...

    Des cons de p’tits bourges qui ont surtout les moyens de papa & maman pour ne pas avoir à se payer leurs études ! Lamentables.

    Comme quoi la lessiveuse à cervelles fonctionne bien !

    il y a beaucoup d’adultes au chômage, au boulot ou en retraites qui apprécieraient de pouvoir écouter de telles conférences pour s’ouvrir à la pensée d’Hegel et se former au Politique.

    Évidemment, des cons pareils n’iront pas lire sur le site d’E&R, des articles pour connaître l’origine philosophique et métaphysique du Pouvoir (et des pouvoirs), ni aller voir dans la bibliothéque de KK ! Approfondir, quoi !

    C sûr l’avenir ne s’annonce pas rose mais terriblement noir. Pour qu’une réelle démocratie participative telle que la propose Étienne Chouard se mette en place, il faut des Hommes prêts à l’accueillir et la porter donc formés en Histoire, Religions, Politique, Économie, Métaphysique a minima.

    Pas des gueulards ....

    Décidément, ça très mal.va finir J’ai vu le film de Chabrol La Cérémonie - 1995 y’a deux jours ...

    Une trop grande disparité, que dis-je un fossé entre les classes, conduit inévitablement à un conflit mortel puisque précisément il n’y a plus lutte des classes pour accéder par le mérite à un niveau social meilleur mais mise à distance, tels des des pestiférés mis à l’écart. Tout repose sur la tricherie, le mensonge d’État, l’inversion des valeurs, la com’

    Le film de Chabrol évoque cette mis au ban, l’absence d’empathie et l’hypocrisie en arrière-plan des classes sociales. Et nous n’étions qu’en 1995 ... depuis l’eau a coulé. L’Empire a étendu sa Toile jusque dans l’âme des êtres déstructurés à côté de la plaque

    Et là, il va pas falloir dire que c’est l’autre, toujours l’autre.....il leur faut toujours un bouc émissaire. Ils n’assument JAMAIS leurs dérives, leurs erreurs.

    Lorsque les profondeurs de l’ÊTRE se réveillent = réveils douloureux cf Francis Cousin

    La facilité n’a jamais fait oeuvre novatrice. Nous n’aurons plus besoin d’énarques mais d’Hommes de terrains qui ont tout pigé.

    J’avais préparé une dernière phrase en rapport avec le film de Chabrol, je l’ai retirée ...j’ai envie de passer une soirée et nuit, bonnes entre Sophie et Jeanne :)


  • "Nous mourrons chaque jour dans le monde" prévoient, tout à fait involontairement, les ignorants crasses qui se définissent comme trans, gouines ; etc.
    C’est une bonne prédiction, basée sur une réalité naissante. Nous mourrons tous c’est un fait, mais eux avant les autres et par leur propre faute.
    Que font-ils à l’université ? Leur prose trahit un bas niveau intellectuel, cognitif, mental, moral. On ne peut même pas songer à les placer en apprentissage de quelque métier que ce soit.
    Les incapables, hors de l’université !

     

    • Ils prévoient rien du tout ! C’est surtout qu’il savent placer sans en oublier des "E" inclusifs, mais par contre ils savent pas conjuguer le verbe mourir au présent. Ils voulaient bien écrire "nous mourons" au présent, cf le reste de la phrase.


    • @ fashoarkenciel
      Evidemment qu’ils voulaient parler au présent, sur le ton pleurnichard (donc bien vivants, les morts se taisent, à moins qu’ils ne soient des vampires) : nous mourons... alors que, s’ils meurent, du moins certains d’entre eux, c’est plutôt de maladies liées à une activité sexuelle débridée. Pas plus d’accidents ni de risques d’agression que les autres. Plutôt moins qu’une femme lambda.
      Mais voilà, bêtes comme ils sont, ils ont parlé au futur sans le vouloir : nous mourrons... c’est donc un genre de prophétie. Grand bien leur fasse ! Se figurent-ils que nous nous en soucions ?


  • Dans les lycées et collèges, les profs "de droite" sont fliqués et parfois harcelés par la fcpe.


  • Tous ces "collectifs" (de trois à quinze crevards) doivent savoir que, oui, ils sont d’ores et déjà jugés... que leurs trous-de-balles qui jargonnent des clichés sont les symptômes d’une profonde décadence. Eux pourraient se contenter de partouzer en cité U... mais non... ils jouissent du climat de destruction et veulent encore plus de soumission de la "majorité baillonnée".
    Ils seront jugés et alors, oui, ils raseront les murs, eux, leurs moeurs et leur censure.


  • J’ai des difficultés à croire que l’affiche soit rédigée par un collectif LGBT.
    Je connais des gens de cette communauté et seulement entre eux quand il s’agit de plaisanter ils s’appellent ainsi : PD, Gouines. Jamais je n’ai entendu un membre de cette communauté revendiquer sous ces termes injurieux. Ils disent homo ou gay. En plus ils s’en battent comme de l’an 40 de l’écriture inclusive. J’y verrai plutôt une manœuvre extrême gauche pour se virer d’un partisan d’une cause identifiée comme droite conservatrice.

     

    • Si l’extrême gauche, ce sont les anarchistes, alors il faut les appeler "anarchistes". Car, de mémoire, sous Staline, un véritable extrême gauchiste, il n’y avait ni LGBT ni prostitution ni drogue ... Le sens des mots est très important, car c’est avec la parole que l’on fait tout et que l’on fait tout faire !


  • Forcément, Hegel c’est pas le même niveau que Bourdieu, Derrida, Deleuze ou Foucault et sa french theory...
    Les marxistes ont été dégagés dès 1964 environ, c’est René Girard qui en parlait, ce qui a mis fin prématurément à la carrière de Lucien Goldmann par exemple. Alors un hégélien en 2018.....


  • Le nerf de la guerre : l´instruction, dans le secondaire, et à l´université. Ca et les médias pour charlisés un peuple.

    Ceux qui dirigent l´entreprise Éducation Nationale, de plus d´un million d´employés, ne sont pas des catholiques de souche : ceux qui font les programmes, les Inspecteurs, les syndicats matons, beaucoup de Proviseurs... aiment faire des travaux de maconnerie en groupe.

    Marrant d´écouter l´intervention de Soual de haut niveau ; et la réponse du lobby Trans, PD, bi...

    Philippe Soual dit que Zweig se suicide quand il se rend compte que le monde d´avant a disparu, c´est probablement faux, c´est parce qu´il vieillit et qu´il ne le supporte pas. Avec sa femme et son clébard dans son "exil" au Brésil.

     

  • Les bobos gauchistes, droits de l’hommistes, sans-papieristes LGBTistes etc insultent sans cesse notre raison. Je me souviens avoir lu un jour en titre d’une article de 20 minutes dans le métro " Une vérité démentie par les chiffres"

    . Autrement dit, il ne faut plus croire ce que l’on constate de nous-mêmes à propos de l’immigration, du chômage, des impôts etc. Mais gober sans sourciller les chiffres que eux veulent bien nous servir, chiffres qui seraient les seuls à refléter la réalité. Orwell était vraiment un visionnaire génialissime.


  • Ces minorités ne savent pas que la majorité finira par les éradiquer ... Juste une question de temps.


  • #2079176

    - philosophie :
    Ensemble des questions que l’être humain peut se poser sur lui-même et examen des réponses qu’il peut y apporter

    La route semble très longue, amigo...


  • #2079185

    Sur la disparition des civilisations, il y a ces tableaux de Thomas Cole.

    https://en.wikipedia.org/wiki/The_C...)


  • La liberté d’opinion, c’est seulement pour ceux qui ont accès aux médias. Les autres peuvent en perdre leur emploi (plus payer des amendes).

    Quant à la liberté d’expression, par définition, elle est réservée à ceux qui ont accès au médias. Parce que "faire une expression" a un public absent, ou dans le secret de sa conscience...


  • Evincé pour son appartenance à la Manif pour tous ou bien s’agit il d’autre chose ?
    Emmanuel Macron a étudié Hegel vers la fin de son cursus universitaire. ( le fait de choisir un module en fin de cursus est souvent révélateur de quelque chose qui servira souvent dans la vie professionnelle) . Son tic de langage du "en même temps" est apparemment issu d’un principe de Hegel.

    un youtubeur US a révélé que Trump a étudié Hegel de manière approfondi dans son lycée. Sa philosophie a l’air de jouer un rôle important pour certaines élites.
    le fait qu’un spécialiste était sur le point de décrypter Hegel à un grand nombre de futurs enseignants a pu déranger car cela aurait exposé les méthodes employés par le pouvoir.
    l’appartenance de cet enseignant à la Manif pour tous peut alors fournir une couverture efficace. De plus initier un conflit entre deux parties tout en restant soi
    même dans l’ombre est un principe enseigné par Machiavel.
    Et Emmanuel Macron a également étudié Machiavel en fin de cursus...


Commentaires suivants