Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Vaccins" anti-covid : la grande messe noire sur le monde

Il y a un peu plus d’un an, la « pandémie » de Covid-19 donnait lieu à l’interruption des services religieux, dont celle de la messe pour les catholiques. Y a-t-il de quoi s’en étonner, dès lors que les mesures de lutte prophylactique contre ladite « pandémie » prennent elles-mêmes des allures de rituel ? Un culte ne fait qu’en chasser un autre : auparavant, la sexagénaire se signait à l’eau bénite à l’entrée des églises ; désormais, elle s’enduit les mains de gel hydro-alcoolique à l’entrée des magasins…

 

Et puis il y a ce « vaccin », censé nous sauver tous. De lui dépendrait non seulement la fin de la « pandémie », mais même la reprise économique ! Attendue comme le messie, l’injection d’ARN fait l’objet d’un véritable discours sotériologique. Le slogan « Vaccine saves » s’est ainsi répandu dans le monde entier. Il a été projeté en lettres capitales sur la statue qui surplombe Rio de Janeiro, celle du Christ Rédempteur, justement ; celle de Jésus, celui dont le nom signifie en araméen « Dieu sauve ». Comme pour nous dire : entre Jésus et le vaccin, il va falloir choisir votre Sauveur.

De fait, l’injection censée nous protéger du covid se présente comme gravement incompatible avec la foi chrétienne. Ne serait-ce que parce qu’elle est fabriquée à partir d’une culture de cellules d’embryons avortés. Bien sûr, le Vatican s’est empressé de proclamer que cela ne posait aucun problème, rassurant ainsi certains dévots qui n’attendaient que ce feu vert pour foncer vers la piqûre prétendument salvatrice. De nombreux prêtres, évêques et personnalités en vue du monde catholique, y compris chez les tradis, n’ont pas manqué de faire chorus, trop heureux de cet édredon venu à point nommé étouffer le cri de leur conscience.

Accepter pour soi-même ces injections, c’est cautionner ipso facto l’industrie de l’avortement et le trafic d’organes qui en résulte. C’est, chose terrible, accepter d’en être marqué dans sa chair et dans son sang. Est-il besoin d’aucun avis du Vatican, ou même d’un entretien avec le monsieur l’abbé local, pour sinon comprendre cette vérité, du moins la percevoir confusément ? On nous dit qu’il s’agit là d’un problème éthique très compliqué, qu’il faut des spécialistes de la théologie morale pour trancher la question… C’est en réalité très simple. Pour ceux qui veulent voir. Pour ceux qui observent les commandements divins avec une conscience droite. En matière de doctrine religieuse comme en matière de médecine, méfions-nous du règne des experts !

Les injections anti-covid présentent des ressemblances frappantes avec la Sainte Communion. La seconde nous sauve, et la première a la même prétention. L’une est le corps et le sang de l’Agneau sans tache crucifié il y a 2 000 ans ; l’autre résulte de la culture des cellules d’une autre personne innocente, avortée il y a quelques décennies. Le sacrement de l’eucharistie rend Jésus totalement présent dans chaque hostie ; la culture en laboratoire permet la réduplication à l’infini des cellules embryonnaires humaines, ainsi présentes dans chaque injection anti-covid. La communion sacramentelle fait de vous un homme nouveau ; l’injection d’ARN aussi, dans la mesure où elle est susceptible de modifier votre identité génétique. Jadis, afficher votre manque de foi dans la présence réelle de Jésus au Saint-Sacrement vous exposait à vivre en marge de la société ; c’est ce que fera demain le « pass sanitaire » si vous refusez de croire aux fameux « vaccins ». À l’inverse, si vraiment ces derniers ont pour objectif de relier chaque individu à un réseau mondial (internet des corps), comme le prétendent certains, cela ne sera pas sans évoquer le fait que les croyants sont unis entre eux par ce qui s’appelle justement la communion, et qu’ils ne font ainsi plus « qu’un seul corps dans le Christ » (Épître au Romains, 12, 5).

Un rituel collectif singeant l’eucharistie, impliquant la mise à mort d’un nourrisson et censée vous procurer la santé et la prospérité, cela ne vous rappelle rien ? C’est à une messe noire qui ne dit pas son nom que nous sommes conviés, ou plutôt convoqués. Tous, ensemble, nous devons consommer le sang de l’innocent pour accéder au salut. Ne vous étonnez pas de voir ce rituel caché sous les oripeaux d’une démarche prétendument scientifique : le Baphomet ne tient-il pas un caducée sur son ventre ? Et l’ancien sataniste Zachary King n’a-t-il pas admis avoir pratiqué des avortements rituels, y compris dans des cliniques ?

Évidemment, comme chaque fois que l’on écoute le diable et ses mensonges, on se fait avoir. En témoigne la pléthore d’effets secondaires, parfois graves, qui accompagne ces injections. Quant à la faible dangerosité du Covid-19, dont certains traitements viennent facilement à bout, elle ne justifie pas la mise en place d’une vaccination à l’échelle mondiale. L’utilité du « vaccin » ne se situe donc pas au niveau sanitaire, mais bien politique : s’agit-il de contrôler les populations, de les stériliser ou de les éradiquer ? L’avenir nous le dira.

Antoine Martin

 

PS : au moment même où s’achève la rédaction de cet article, paraît un texte du courageux Mgr Carlo Maria Viganò, qui dénonce lui aussi la dimension liturgique et satanique de la « vaccination » anti-covid… On en trouvera des extraits en anglais sur cette page.

 

Retrouvez Antoine Martin, sur E&R :

 
 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2772177
    Le 23 juillet à 21:23 par armalitt
    "Vaccins" anti-covid : la grande messe noire sur le monde

    N’oublions pas que le Fête Dieu encore célébrée aujourd’hui à Séville a été instaurée par le pape Urbain IV suite au miracle de Bolsena où la meilleure réponse donnée, lors de la consécration, à un prêtre nommé Pierre de Prague qui doutait de la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie fut le ruissellement de gouttes de sang à partir de l’hostie en présence des paroissiens frappés d’une sainte stupeur.

     

    Répondre à ce message

  • #2772275
    Le 24 juillet à 03:18 par Elkano
    "Vaccins" anti-covid : la grande messe noire sur le monde

    Bonjour à tous camarades !

    Un grand merci pour le lien qui va faire réfléchir beaucoup de monde , au moins dans la communauté Philippine exploitée et enfermée dans des dortoirs ici à Taiwan.

    Je cherche depuis quelques jours le site de officiel de l’Union Européenne sur les effets secondaires officiels des "vaccins"
    Une bonne âme pourrait elle m’aider ?

    La folie Covid est arrivée ici il y a 3 mois. Maintenant je comprends le réel que vous vivez.

    Merci ER.

     

    Répondre à ce message

  • #2772325
    Le 24 juillet à 06:21 par Marie Des Landes
    "Vaccins" anti-covid : la grande messe noire sur le monde

    Je suis catholique et je suis née au Portugal. D’après le dernier secret de fatima. La vierge aurait dit aux enfants "qu’avant la fin des temps, les femmes ne pourraient plus avoir d’enfant " Cette prophétie semble prendre tout son sens aujourd’hui.
    Que Dieu nous garde tous de ce vaccin satanique.

     

    Répondre à ce message

  • #2772378
    Le 24 juillet à 07:54 par Il est où le soleil
    "Vaccins" anti-covid : la grande messe noire sur le monde

    Merci Mr Martin !!

     

    Répondre à ce message

  • #2772526

    et/ou, en plus bonus, du graphène ?

     

    Répondre à ce message

  • #2772637
    Le 24 juillet à 13:25 par domus
    "Vaccins" anti-covid : la grande messe noire sur le monde

    Ca dépend quelle pilule on gobe : la rouge ou la bleue ?

    1 - "s’agit-il de contrôler les populations, de les stériliser ou de les éradiquer ? L’avenir nous le dira" . Oh ! Encore un complotiste !

    2 - Extrait : " Des millions de personnes dans le monde ont déjà été vaccinées en toute sécurité contre la COVID-19. Nous nous rapprochons ainsi tous du moment où nous pourrons reprendre davantage des activités que nous apprécions avec les personnes que nous aimons. "

    " Il y a beaucoup de fausses informations en ligne sur les vaccins. Il est donc important de s’informer auprès de sources fiables comme l’UNICEF et l’OMS."

    "Rejoignez notre campagne !
    Faites savoir que les vaccins sont sûrs et efficaces. "

    Comme dirait l’autre : " what else !!

     

    Répondre à ce message

  • #2772946
    Le 24 juillet à 22:00 par Anthony
    "Vaccins" anti-covid : la grande messe noire sur le monde

    Article très intéressant, j’avais un sentiment similaire sans avoir rien lu de tel encore.
    Ne pas oublié que le ‘vaccin’ rapporte en lui même déjà un pognon de dingue à certains, pas vraiment besoin d’atteindre l’avenir sur ce point. Le rapport bénéfice/risque est très simple pour ceux-ci, le bénéfice étant visible noir sur blanc à la banque et le risque écarté juridiquement.

     

    Répondre à ce message

  • #2773090
    Le 25 juillet à 07:54 par Supaneska
    "Vaccins" anti-covid : la grande messe noire sur le monde

    Il devient de plus en plus évident ( du moins pour les vrais croyants ) qu’il y’a une force maléfique et supra nationale qui avance en imposant les mêmes directives. Grèce, Suisse, France etc. Aucun esprit intelligent ne penserait que cela est un hasard. Il y’a bien une coordination a l’échelle mondiale et elle est d’essence diabolique au vrai sens du terme. C’est la que se passe le vrai combat. Avant d’arriver à cette étape ultime, ils sont passés par la séparation de l’église et de l’état, la destruction des repères moraux, la destruction des familles, des nations, la destruction du genre et maintenant la destruction des relations sociales. Ces gens sont des initiés qui ont la connaissance du fonctionnement psychique et spirituel humain et qui sont guidés depuis des centaines d’années par le diable via certaines familles qui pilotent certaines instances supra nationales. Aujourd’hui l’intellect et l’argumentaire seuls ne sont pas suffisants. On le voit bien dans les discours sans aucun sens qu’ils déroulent. Malgré les vrais arguments qu’il y a en face ils s’e fichent éperdument et tout passe comme une lettre à l aposte. Le logos ne suffit plus. C’est à un autre niveau que tout se joue. La relation avec le Créateur doit être renforcé si nous voulons qu’Il nous aide et à ce moment là, on comprendra qu’il ne faut jamais sous estimé la Providence !

     

    Répondre à ce message

  • #2773672
    Le 25 juillet à 19:37 par Consumation par l’hédonisme
    "Vaccins" anti-covid : la grande messe noire sur le monde

    Dieu et le diable, le Bien et le mal, tout est là

     

    Répondre à ce message

  • #2774955

    Le Great Reset Le dernier grand mensonge par Mgr Carlo Maria Viganò

    https://www.medias-presse.info/le-g...

    Extrait :
    "... Partons du point de vue de ceux qui ont organisé ce complot plutôt que de ceux qui le subissent sans le savoir.... En réalité, nous avons même déclaré nos plans à plusieurs reprises ; nous les avons inscrits dans les actes de nos congrès ; nous les avons réitérés dans des interviews et des réunions institutionnelles ; nous les avons même fait graver sur les Georgia Guidestones....

    Et c’est ainsi que nous décidons de raconter la « belle fable » de l’engagement mondial, de l’éco-durabilité, de l’inclusivité, de la résilience face à un virus que nous avons probablement créé nous-mêmes dans un laboratoire de Wuhan financé par nous, en le présentant comme une pandémie mortelle qui nécessite la prise de mesures immédiates justifiées par l’urgence sanitaire.

    Et comme il ne peut pas vraiment y avoir d’urgence puisqu’il s’agit simplement d’un syndrome grippal, d’un coronavirus presque normal, comme cela se produit toutes les autres années, nous devons demander aux fonctionnaires de l’OMS – une entité financée presque entièrement par nous et par notre alliée la dictature communiste chinoise – de donner des directives interdisant les traitements, créant un nombre élevé de décès imputables à la Covid, et conduisant les patients à la mort en leur imposant une ventilation forcée...

    Il est évident que les laboratoires pharmaceutiques, dont nous sommes actionnaires à travers le fonds d’investissement Black Rock, ont tout intérêt à produire des vaccins sans la période d’expérimentation habituelle, car en même temps que l’on interdit les traitements, on peut aussi déroger aux lois protégeant la santé publique et autoriser la distribution expérimentale des vaccins – ou plutôt des sérums génétiques...

    Les soins de santé sont également entre nos mains, et ce depuis des années ! Nous avons progressivement détruit le système de santé publique, en utilisant notre personnel dans les gouvernements nationaux, dans l’Union européenne et dans les organisations internationales ; et après l’avoir détruit, nous avons déploré son inefficacité et recommandé qu’il soit remplacé par des soins de santé privés, dont nous sommes actionnaires.

    Ce qui reste de la santé publique est néanmoins établi sur un modèle commercial qui place le profit avant la prestation de services, ..."

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents