Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Valorisation de l’agro-écologie paysanne et préservation de la souveraineté alimentaire

« Les semences libres de Nicolas Supiot, le paysan boulanger » : un extrait du film La Bataille du libre réalisé par Philippe Borrel en 2019.

 

Un portrait de Nicolas Supiot, paysan, boulanger et acteur engagé dans la sauvegarde de la biodiversité et la transmission du savoir panaire :

 

Contribuez à soutenir le tissu économique français avec Au Bon Sens !

 

 

 

Prenez soin de votre santé avec Au Bon Sens !

 

Au Bon Sens, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Au début de la 2e video :

    Avec le soutien de la région et de l’union européenne...

    Je ne sais pas vous, mais pour moi y’a comme une incompatibilité...

     

  • Une démarche politique d’un paysan extraordinaire qui défend la souveraineté de l’homme et de son terroir et qui démontre que la politique telle qu’elle est pratiquée actuellement est une imposture.. de la voyoucratie cleptocrate et prédatrice à combattre pour la survie de l’Homme et pour la vie tout court qui se doit être une quête incessante du Vrai du Beau et du Bon.

     

    • A soutenir sans modération ! Et peu importe les labels européens et autres .... quand on n’y connaît rien, de l’agriculture et de la difficulté des paysans à (sur)vivre on ferme sa gueule.
      C’est tout.
      Je dis ça pour le commentaire d’en haut, pas pour le vôtre, je dis ça pour ceux qui sont en bas... Ils sont pas tous à la FNSEA ni tous dans l’extensive !


  • C’est beau un vrai humain. Quand je l’écoute j’ai l’impression d’entendre un prophète qu’est venu rappeler à l’homme deshumanisé c’est quoi la vie...
    Il a raison, pour eux la vie c’est une machine à soumettre à leurs volontés... C’est exactement comme ça que je vois. Il dit bien que le gluten de son blé à lui n’est pas allergène, ça prouve bien que le délire sans gluten est une imposture et que les allergies viennent avant tout de l’irrespect de la vie et non d’un élément ou un autre constituant notre alimentation de base.
    C’est donc nous qu’avons besoin de son soutien, il n’a aucunement besoin du notre , sauf si un jour il décide de labeliser son savoir faire et de former d’autres paysans boulanger sur tout le territoire, du style à la sortie de la 3ème, un bep vie prophètique... Ça aurait un peu plus de gueule que toutes les déformations actuelles, ca éviterait aussi sûrement beaucoup de suicides d’agriculteurs...il a réussi prophète Nico, il devrait survivre à l’antechrist en tout cas c’est tout le mal que je lui souhaite pour l’avenir de ce qu’il reste de l’humanité.


  • Pourtant, il suffirait d’inclure ces variétés anciennes au catalogue officiel pour les commercialiser en toute légalité. Seulement voilà, après 20 ans, si personne ne les a réinscrit au catalogue, "A cause de cette réglementation, il y a plus de 80% de la biodiversité qui a disparu.Il ne suffit pas de payer pour inscrire une semence au catalogue officiel, il faut aussi que l’espèce réponde aux critères de Distinction, Homogénéité, Stabilité (DHS). Ces critères sont discriminants, "puisqu’ils impliquent que les semences soient… très peu variées. Seules des variétés hybrides F1 ou des variétés lignées, quasi cloniques, répondent à ces critères, qui ont été établis dans le seul but d’augmenter la productivité selon des pratiques industrielles".


  • Sacrés rédacteurs d’ER, vos photos ont toujours un sens caché...