Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Vers un fichage des vaccinés contre le Covid par des entreprises privées

[…]

Doctolib, Keldoc, Maiia. Les trois entreprises l’ont annoncé le lundi 11 janvier : elles seront toutes trois en charge de la prise de rendez-vous pour la vaccination anti-Covid. Leur désignation par le gouvernement fait réagir : sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon parle de « choix contraint du privé », de « mépris des services publics » et de « données de santé privatisées ». La crainte que les données des personnes vaccinées soient conservées, et qu’une distinction puisse être faite entre les personnes vaccinées ou non, se fait de plus en plus entendre.

 

[…]

[…] Olivier Véran a souligné lors de son audition à la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale le 12 janvier qu’il aurait sinon fallu « tout construire dans le secteur public en partant de zéro alors même que nous avons des acteurs français ». […]

[…]

« C’est un engagement que nous avons pris : toutes les données de la campagne de vaccination seront supprimées, on ne conservera aucune donnée liée à la vaccination », nous assure la société Maiia. Les données mentionnées pour prendre rendez-vous ne serviront donc qu’à cette dernière. « De manière générale, toute entreprise française, même privée, est soumise au règlement général sur la protection des données (RGPD) et à la loi française sur la protection des données à caractère personnel », souligne la spécialiste en protection des données. Le fait que la prise de rendez-vous se fasse via des entreprises privées ne présente donc « pas de risque supplémentaire pour la protection des données », à condition de vérifier que celles-ci respectent les législations. Toutes trois font héberger leurs données par une entreprise disposant de la certification des hébergeurs de données de santé (HDS), ce qui garantit un haut niveau de sécurité des données.

[…]

Si ces entreprises gèrent la prise de rendez-vous, elles ne détiendront donc pas de fichier listant les personnes vaccinées. Le système d’information SI Vaccin Covid sera en revanche chargé du suivi de la campagne vaccinale, notamment l’approvisionnement en vaccin ou encore le suivi des effets indésirables. Les professionnels de santé doivent y renseigner certaines informations, notamment l’identité, les coordonnées, le numéro de sécurité sociale, le lieu et la date de l’injection, ou encore les critères d’éligibilité à la vaccination. Ouvert depuis le 4 janvier, le ministère de la Solidarité indique que « son utilisation est obligatoire pour assurer le bon déroulement et le bon suivi de la campagne de vaccination ». Il comportera donc, d’une certaine manière, une liste des personnes ayant été vaccinées.

« Ce sont la Direction générale de la Santé (DGS) et la caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) qui en sont responsables, explique l’avocate Laure Landes-Gronowski. Du point de vue juridique, toutes les règles d’utilisation des données sont respectées : un décret est paru, il mentionne que les données ne sont utilisées que dans le cadre de la campagne vaccinale, et la Cnil a rendu un avis à ce propos. » En effet, la Commission a rappelé que « ces données sont protégées par le secret médical et ne doivent être traitées que par des personnes habilitées et soumises au secret professionnel ». Pour l’avocate, ces points assurent que ces données n’ont pas vocation à l’établissement, par exemple, d’un passeport vaccinal.

Lire l’intégralité de l’article sur marianne.net

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2642205

    ils n’ont pas besoin de ces "boites" pour fliquer les détenteurs de la carte vitale je pense, non ? (interrogation sérieuse de ma part)

     

    Répondre à ce message

  • #2642413

    Même si ils essaierons de faire de nous des parias et intouchables, être non vaccinés sera un signe distinctif de noblesse et supériorité ! Résister à la vaccination sera un test de supériorité en terme de détermination, d’insoumission, d’intelligence...la noblesse de demain est entrain de se former...De plus sachant que parmi ceux qui sont les plus susceptibles de se faire volontairement vacciner il y a nos ennemis du quotidien ! Ces couilles-molles pro-système sans l’appui desquels ce système ne tiendrait pas longtemps...tout ces fonctionnaires zélés qui maltraitent nos aînés et enfants dans les Ehpad et écoles...tout ces clowns de collabos délateurs qui n’hésitent pas à appeler les flics parce que vous avez quelques invités chez vous ou bosser sans masque...finalement on nous rend un service !

     

    Répondre à ce message

  • #2642430

    Le big data et le fichage concernant les smartphones ne suffit plus il semblerait. Là effectivement c’est bien pire, car l’émetteur de donnée n’est plus un ordinateur ou un smartphone, mais "vous".
    Très inquiétant, car chaque vaccin pourra être accolé à une fiche d’identité. Si l’on additionne la fiche d’identité + les données émanant du vaccin que vous aurez dans votre corps (notamment avec les nanomachines), cela permettrait d’avoir tout le pédigrées de donnée santé d’un individus.
    Si on ajouter à cela la louange que tout le système et les oligarques concernant l’engouement de la 5G on comprend aisément les innombrables possibilités qu’apporterait ces quantités de données.
    Cela ne se résume plus à un implant que l’on peut retirer, c’est bien ça le pire, c’est que l’implant est dispersé en molécule dans votre corp.
    On pourrait pousser l’exploitation de ces données comme tel :
    - Géolocalisation + santé d’une personne + identité => fichage, nulle part où se cacher si un gouvernement devient nocif
    - Si l’on peut communiquer avec une personne de part le vaccin anti-humain, cela signifie que l’on peut potentiellement interagir avec l’organisme.
    A distance ou bien avec l’adjonction de médicament pour amoindrir un individus et pourquoi pas, diminuer la durée de vie d’individus, tant désiré par l’élite satanique.

    C’est flippant, on est bien sur la marque de la bête n’étant pas religieux, on peut tout de même faire le parallèle.

     

    Répondre à ce message

  • #2642479
    Le 15 janvier à 04:25 par Raoul le tatoué
    Vers un fichage des vaccinés contre le Covid par des entreprises (...)

    Je cède ma place à ceux qui le veulent leur vaccin de m...
    Je m’apprête à ouvrir une bouteille de Champagne le jour où on apprendra qu’un vacciné s’est chopé un variant.

     

    Répondre à ce message

  • #2642481

    lisant l’article, je tombe sur .... Les professionnels de santé ..... j’arrête

    ces professionnels sont l’une des chevilles ouvrières d’ une société ou, vouloir traiter et guérir des patients, devient un acte transgressif, subversif , quasi révolutionnaire, condamnable donc condamné, et de ces faits punit

    des "stratifs" qui seront payés 5 euros et des poussières pour finaliser les essais stade 2b et 3

    des soignants qui seront payés 10 euros et des poussières pour accomplir une inoculation

    des prolétaires qui seront payés pour accomplir une tache bien précise , restant exemptés de toutes responsabilités morales et judiciaires

    un Homme bien né, médecin de son état, n’a besoins de personne pour donner ses rdv, et ne devrait pas donner de rdv pour accomplir cela

     

    Répondre à ce message

  • #2642518

    Les covidés sont les premiers à vouloir être fichés comme "bon citoyen qui veut sauver des vies" !

     

    Répondre à ce message

  • #2642565
    Le 15 janvier à 09:08 par Albert Libertad*
    Vers un fichage des vaccinés contre le Covid par des entreprises (...)

    J’avais pensé changer, avancer, évoluer, dans le bien, le beau, le sacré de la Raie Publique
    Et changer la devise
    Liberté Égalité Fraternité
    Par
    VACCINER SURVEILLER DÉNONCER
    C’est plus progressiste, non ?

     

    Répondre à ce message

  • #2642611

    Moi je pense que le vaccin actuel marchera pour la prochaine vague de virus . Virus qui a été créé pour être diffuser en masse juste après la campagne de vaccination alors tous les gens qui n’ont pas été vacciné attraperont cette forme très grave pour lesquel les gens vacciné seront immunisé. Ainsi bill sera débarrassé de tous les citoyens réfractaire et il ne restera plus que les soumis au système !

    J’suis paranoïaque vous pensez ?

    Répondez moi c’est une vraie question

     

    Répondre à ce message

  • #2642649
    Le 15 janvier à 11:32 par Je réfléchis 2 secondes
    Vers un fichage des vaccinés contre le Covid par des entreprises (...)

    Ils se serviront de vos données quoi qu’il arrive, c’est comme le fichier des gens qui ne veulent pas donner leurs organes si vous croyez qu’ils en ont quelque chose à foutre !

     

    Répondre à ce message

  • #2643176

    POUR INFO :
    Confinement strict à partir du 1er février.
    Le Drian à envoyé un message à toute les ambassade.
    Source Civitas

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents