Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Festival de Cannes 2018 : les femmes prennent le pouvoir sur la Croisette

Accusé d’en faire trop peu en cette ère #MeToo ouverte par le scandale Harvey Weinstein, le producteur hollywoodien accusé de harcèlement sexuel voire de viols par une centaine de femmes, le Festival cannois a multiplié les annonces lundi [7 mai 2018], avec notamment une montée des marches 100% féminine samedi 12 mai.

 

« Ce sera une montée dédiée aux femmes du cinéma, une centaine », a précisé lundi le délégué général du Festival, Thierry Frémaux, sans donner aucun nom. Si les femmes ne seront que trois en lice pour la Palme d’or, sur 21 réalisateurs, elles seront majoritaires côté jurys, et pas seulement dans celui de la sélection officielle, présidé par l’actrice australienne Cate Blanchett, où elles sont cinq sur neuf.

 

JPEG - 43 ko
L’affiche du Festival, le baiser de Jean-Paul Belmondo et Anna Karina, tirée de Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, est hissée depuis dimanche sur le Palais des festivals

 

Le festival a ainsi révélé que les jurys d’Un Certain Regard, présidé par l’acteur hollywoodien Benicio del Toro, et celui de la Caméra d’or, mené par la réalisatrice suisse Ursula Meier, seront également dominés par les femmes : trois sur cinq pour Un Certain Regard, considéré comme la deuxième compétition de la sélection officielle, et quatre sur sept pour la Caméra d’or, qui récompense le meilleur premier film, toutes sections confondues.

En marge du festival, ce sera même du 100% féminin encore pour le gala de l’AmFAR (Fondation américaine contre le sida), avec 25 présidentes, actrices ou mannequins, dont Linda Evangelista ou Scarlett Johansson. Un symbole pour ce gala de bienfaisance organisé chaque année pendant le festival et dont Weinstein était un des principaux sponsors.

[...]

Reste que le thème du harcèlement sexuel sera incontournable sur une Croisette où chaque festivalier a reçu un flyer au titre clair : « comportement correct exigé ». En prime : un numéro de téléphone pour toute victime ou témoin de harcèlement sexuel, et le rappel des peines maximales, 3 ans de prison et 45.000 euros d’amende.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

À voir ou à revoir, sur E&R :

La dégénérescence du Festival sous l’influence des lobbies, voir sur E&R :

 

Le féminisme donne de mauvais films,
allez plutôt sur Kontre Kulture

 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents