Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Iran annonce avoir "confisqué" un pétrolier britannique dans le détroit d’Ormuz

Cette confiscation de pétrolier battant pavillon britannique mais sans aucun Britannique à son bord survient dans un contexte de provocations et de surenchère réciproques.

 

 

Le 18 juillet 2019, les Américains ont affirmé avoir abattu un drone iranien dans le Golfe, ce que les Iraniens ont réfuté. Le 19, ils diffusaient une vidéo prouvant que non seulement ils n’avaient pas perdu le moindre drone, mais que les Américains avaient probablement descendu un des leurs.

« Sur les images diffusées par la chaîne de télévision nationale iranienne Press TV et qui auraient été filmées par le drone en question, on aperçoit ce qui semble être le navire américain USS Boxer. Or selon Téhéran, l’horodatage donné sur les images vient directement contredire la version de Washington, puisque le drone volait encore à l’heure où les Etats-Unis affirment l’avoir abattu. » (RT)

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Accusant le Stena Impero, un pétrolier britannique, de ne pas avoir respecté le code maritime international, les Gardiens de la révolution l’ont dérouté vers l’Iran. Un deuxième navire aurait été saisi selon Londres, ce que n’a pas confirmé Téhéran.

 

Vendredi 19 juillet

[...]

22h33 CET
Le ministre des Affaires étrangères britannique Jeremy Hunt va assister dans la soirée à une réunion d’urgence pour examiner « ce que nous savons et ce que nous pouvons faire pour sécuriser rapidement la libération des deux navires ». L’ambassadeur britannique est aussi « en contact » avec le ministère iranien des Affaires étrangères pour « régler la situation ».

Les équipages des deux navires « sont composés de plusieurs nationalités, mais de ce que nous avons compris, il n’y a pas de citoyens britanniques à leur bord », a précisé le chef de la diplomatie britannique.

22h00 CET
Le Royaume-Uni s’est dit « extrêmement préoccupé » par « la saisie inacceptable [...] de deux navires » par l’Iran. Selon le ministre des Affaires étrangères britannique Jeremy Hunt, un second navire, le Mesdar a également été saisi par Téhéran. Les autorités iraniennes n’ont pas confirmé l’information.

21h58 CET
Les États-Unis ont dénoncé la « surenchère de la violence » de l’Iran après que les Gardiens de la révolution iraniens ont annoncé avoir « confisqué » un pétrolier britannique dans le détroit d’Ormuz.

[...]

Les Gardiens de la Révolution islamique ont annoncé dans la soirée du 19 juillet avoir « confisqué » un pétrolier britannique, le Stena Impero, dans le détroit d’Ormuz. Le bâtiment a été arraisonné par la force navale iranienne pour « non respect du code maritime international [...] à la demande de l’Autorité portuaire et maritime de la province de l’Hormozgan », est-il précisé dans un communiqué publié sur Sepahnews, le site internet des Gardiens de la Révolution.

[....]

L’annonce de la saisie du Stena Impero survient quelques heures après que la Cour suprême de Gibraltar a décidé de prolonger de 30 jours l’immobilisation du pétrolier iranien Grace 1. Bâtiment de 330 mètres d’une capacité de deux millions de barils, le Grace 1 avait été arraisonné le 4 juillet par la police et les douanes de Gibraltar, assistées d’un détachement de Royal Marines britanniques. Les autorités de Gibraltar le soupçonnent d’avoir voulu livrer du pétrole à la Syrie, en violation des sanctions européennes contre Damas.

Une accusation que Téhéran nie, dénonçant un acte de « piraterie » envers le navire chargé de 2,1 millions de barils de brut. Le président iranien Hassan Rohani avait mis en garde le 10 juillet le Royaume-Uni, en évoquant des « conséquences » après l’arraisonnement du Grace 1. Un haut responsable des Gardiens de la révolution a quant à lui assuré que Washington et Londres « regretteront amèrement » la saisie de ce pétrolier.

Lire la tribune entière sur francais.rt.com

Vers une 3e guerre du Golfe ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ne pas faire ce qu’on ne aimerait pas qu’on nous fasse...
    Tel est pris qui croyait prendre...


  • Ne jouez pas avec les iraniens...

     

  • Pourquoi on n’en veut autant à l’Iran, officiellement car il est dans le giron des nations anti démocratique et de surcroît il est un soutien au terrorisme. C’est ce que croit malheureusement la grande partie des gens sur cette planète à coup de matraquage mérdiatiques. En vérité, l’Iran est l’empêcheur de l’ accroissement de son espace territorial d’israel(un vol légitimé par des instances aux ordres) trop petit pour les ambitions de ce mastodonte en terme diffluence grâce un un communautarisme mondiale dans les domaines hyper stratégiques, bancaire, industriels, politiques, lobbyistes en toute sorte ...la liste est trop longue. Cette puissance mondiale qu’est israel en passant pour un tout petit, petit état et laissant les influences de sa diaspora réelle ou d’opportunité agir en discrétion totale, voire de soumission de responsables par des procédés comme le chantage et d’autres belles manigances pour jouer à fond la carte de la diffusion dans les esprits quidam d’un conflit entre les Us et l’Iran. L’Iran premier producteur de gaz avec des gisement inestimable à nos jours représentent une future puissance économique avec le déclin des technologies à base de pétrole, chauffage, transport etc...L’Iran n’est soumis financièrement à aucune banque internationale intervenant dans sa monnaie ou son taux de crédit, par conséquent il est une proie pour les cupides requins de la finance, jamais rassasiés, tous mondialistes pro sioniste. Militairement, politiquement, son allié russe est un appui dont se servent les sionistes afin de grossir son côté soi disant nuisible. Trump se fout de la république islamique, les intérêts Us convergent avec ceux des sionistes, l’économique pour lui(un concurrent sérieux dans le futur marché du gaz), pour israel c’est la stratégie de l’expansion territoriale. Au final, aucun des deux ne pourra faire plier l’Iran, car les russes alliés savent ces desseins, si le petit mastodonte RH de la planète ou le grand oncle Sam à la mèche devenue légendaire l’emportent. C’est son projet d’émancipation monétaire de la Russie avec les chinois qui ne sera plus à l’ordre du jour, envolé aussi le rêve d’un autre autre ordre mondiale de Poutine.

     

    • "L’Iran n’est soumis financièrement à aucune banque internationale"
      L’Iran est membre du FMI, de la Banque Mondiale et assiste aux réunions de la BRI, autrement dit l’Iran est tenu de respecter les statuts du FMI tout autant que la Russie ou le Mexique.


    • Comment voulez vous commercer en tant que nation sans être affilier à ces chacals que vous citez, le nerf mondialisé de la domination des peuples par la finance. Depuis les maintes contraintes et autres sanctions de boycott de la part des Us avec menaces de la planète de sanctions, l Iran à su développer des structures parallèles de contournemet et continuer bon gré à soutenir ses activités économiques. Pour moi, savoir déjouer ces chacals depuis tout ce temps équivaut autant à ne pas en faire partie.


    • Cela signifie aussi que si des pays comme l’Iran, le Vénézuela ou la Russie n’ont toujours pas de souveraineté monétaire, il est peut-être bien illusoire pour les Français d’en vouloir faire une des revendications des Gilets Jaunes.


    • Vous commencez pas mal mais négligez que tous les grands de ce monde veulent faire partie de ce NWO, puisque l’affaire est belle : cependant, tant qu’ils ne sont pas au niveau (parfois factice) des autres, ils les empêchent de tourner en rond : c’est de bonne guerre. Ce que ces gaillards leur rendent assez (voire même anticipent) en tentant d’en renvoyer une bonne partie à l’âge de la pierre, les autres à une forme de vassalité : vous et moi pour compter les points...
      Cependant, prenant partie du « faible », nous aurions quelque mal à jauger et acquiescer si nous étions conscients qu’il faudra alors partager notre salaire tout en le revoyant à la baisse drastique : lesdits pays émergents n’ayant, au regard de ceux qui tiennent les manettes, aucune possibilité d’égaler le nôtre.
      C’est tout le paradoxe de l’Occident bienveillant.


    • Au début du mouvement les revendications des GJ étaient surtout liées au niveau de vie, salaire, retraite, taxe etc... J’ai remarqué sur mon rond point avec les semaines qui se suivent et les rdv réguliers des gens, certaines idées prenaient plus le dessus comme la réforme des institutions, pas tous mais bien plus qu’au début. Puis de fil en aiguille, l’UE, et bien entendu notre souveraineté s’invitaient aux débats. Comme une mécanique, nous en sommes arrivés à notre souveraineté monétaire. Les élections européennes ont tout pollué, surtout les partisans du RN, le seul souci est devenu de mettre Le Pen en tête, comme si Marine avait promis une souveraineté monétaire, du coup il n’en était plus question, la priorité est devenu la chasse à Macron. Oui, nous devons nous sauver d’un système qui mène à la guerre par un simple clique par des banque à qui nous accordons aveuglément notre confiance juste pour du papier.


    • @Sedetiam
      Le paradoxe, je le vois plutôt dans ce que votre première phrase implique : tous les grands de ce monde veulent faire partie d’un NOM qui les relèguera, ipso facto, dans un monde unifié où leurs pays seront abolis. Puisqu’on parle ici de nations et non d’individus, l’affaire ne me semble ni belle, ni enviable.


    • Oui vous avez raison, mais en regardant de plus près c’est le manque des besoins vitaux qui mettent les foules en colère, une osmose gagnant un nombre considérable de personnes et finit par devenir un forum des revendications légitimes ou farfelues, peu importe. C’est ce rouage entre un décalage des conditions de vie du quidam et des oligarques dépouillant et pressant trop loin la chair du peuple pour en tirer jusqu’à la dernière goutte de dividende sur la base d’une soumission légitimée par des lois illégitimes. Bref, je crois que ce nouvel ordre mondial tant voulu par certains sera une tyrannie économique via les grandes trust bancaire, industriel, agricole etc...Les nations ne seront plus nos patries, elle seront des terrains cloisonnés pour le prolo comme une ferme à mille vaches, mais grandes ouvertes à des élites complètement hors sol. Nous deviendrons les sujets de ces multinationales et autres milliardaires, peu importe la nationalité, c’est à mon avis ce type d’organisation de la planète vers lequel les puissants nous dirigent . En gros, je pourrai devenir un citoyen coca et vous un citoyen samsung ou banque générale, nos futures identités car c’est vers ce type de pouvoir exécutif que nous allons.


    • Je ne pense pas que les foules pourront, en fin de compte, être pacifiées uniquement par des concessions qui en feront des consommateurs "heureux, dispos et repus". On parlait auparavant de la souveraineté monétaire, mais on peut aussi remarquer que le mouvement des Gilets Jaunes a été une force de réveil de la souveraineté individuelle, qu’il ne faut pas sous-estimer et qui est la voie par laquelle les esprits commencent à se libérer de la matrice. Je pense ici aux actions des Gilets Jaunes Constituants, qui ont contribué grandement à cette prise de conscience. Cela ne facilitera pas le travail de l’oligarchie auto-élue à faire de nous tous des citoyens samsung ou coca-cola.


    • Rendons grâce à Dieu pour l’éveil de certaines consciences au sein de GJ. Hélas, cet éveil individuel sera t’il suffisant à s’infuser plus largement comme un sang neuf parmi les gens pour nous éviter la perte de notre humanité, c’est à dire notre liberté à décider pour nous de nous mêmes, individuellement et collectivement. Permettez moi d’être sceptique, le tiers monde n’aspirent qu’un model occidentale, l’occident se perd dans ce même consumérisme. Je n’arrive pas à percevoir le moment ou l’on pourrait mettre cette conscience nouvelle contre l’oligarchie. J’ai porté un GJ avec fierté, honnêtement beaucoup de personnes GJ avec toute la bonne volonté possible estiment encore changer les choses avec de simple bulletins de vote, persuadés de vivre en démocratie. Comme réponse de certains GJ, j’avais le droit à un “va voir comment c’est ailleurs.” Le réel les conforte, guerre, misère, famine, maladies, etc...,l’avenir est moins visible, il est surtout imprévisible et la force de frappe des oligarque n’a pas de contradicteurs à la hauteurs de leur immersion dans les esprits via leurs propagandes injectées à coup de milliards sur cette planète. Mais comme vous dites, il suffit d’un éveil des consciences, Dieu vous entende.


  • #2243294

    Après "Drôle de Drame" et "Drôle de Drone", ne manquez surtout pas notre grand feuilleton de l’été : "la Croisière s’amuse" !
    Et le grand film du Dimanche soir sera "Terreur sur le Britannic" de Richard Lester, avec Omar Sharif (1974).


  • #2243349

    On n’peut plus douter qu’ils ont tous les muscles ronds béants devant toutes les menaces et mesures contraignantes unilatérales prises contre eux.

    Ou alors ils ont fait un calul, simple, mais, somme toute peu risqué, qui conisterait à dire aux adversaires :

    Vous n’avez aucune emprise réelle sur vos opinions repectives, car elles voient que vous n’êtes même pas maîtres chez-vous, donc, tentez d’embraser notre pays et les conséquences dans les vôtres seront automatiquement hors de votre contrôle... et, nous veillerons attentivement à ce que le climat de défiance au sein de vos peuples soit paroxismique, nous et nos communautés alliées dont le poids économique et effectif n’est pas négligeable.

    Toute aventure guerrière de la fauconnerie contre l’Iran se conclura par un fractionnement dangereux des opinions occidentales, déjà bien lézardées...

    À la différence des nôtres, les populations des autocraties sont dans une meilleure cognitive en cas de conflagration vis-à-vis de leurs diigeants, ils feront bloc derrière eux.
    Car, elles vivent en situation d’agressées depuis fort longtemps et, leurs autocrates ayant suffisemment bien joués le coup d’une volonté de désescalade des conflits autant que celle de préservation de la paix mondiale, sans pour autant adopter une posture de soumission.

    Font que, les sans cesse remises en cause de nos paroles données cumulées à la marche forcée qu’impose le pseudo-progressisme aboutissent dans les foyers occidentaux en une totale invisibilité de l’avenir.

    La guerre dans l’esprit occidental signifie l’anéantisement de l’espoir, dans les camps en face, même s’ils ne l’envisage pas comme une partie de plaisir, elle ne pourraît être qu’une amélioration de leurs sorts, quelle qu’en soit l’issue ou le vainqueur.

    Ils combattront à n’en pas douter plus férocement qe nous au début, or, un tel embrasement n’aurait aucun intérêt à s’éterniser sans risquer la pérennité de la vies sur terre. Donc, il va bien falloir à nos stratèges conclure pour leurs chefs de guerre que nos pays courent au désastre si la voie diplomatique qui respecte l’ensembe des partenaires dans leurs prérogatives n’est pas la seule privilégiée.

    En réaité, la fin de partie est proche, soit nous concevons qu’il n’y ait qu’un seul gros perdant, on sait tous qui... Soit, tout le monde va ramasser, mais, l’utopique poursuite d’un cauchemar éveillé vivra un épilogue d’une violence jamais vue.
    , les jeux sont faits !


  • La destruction de l’Iran est depuis longtemps dans les plans américains de "restructuration" du moyen orient. La guerre perpétuelle, outil terminal vers la camisole mondiale. L’empire américano-sioniste repose sur le mensonge, le vol et la violence, une falsification et une destruction de la vérité, de la stabilité, des peuples..
    Le mensonge continu des médias et des politiques.
    Le braquage ininterrompu de la finance mafieuse.
    Les attaques incessantes des déviants sexuels.
    L’état d’urgence permanent et la guerre perpétuelle.

    Trop d’empire tue l’empire.
    Retour de dharma, ça risque de souffler dans la descente.

     

    • Ainsi et en vue de l’énorme remodelage du Grand Moyen-orient voulu par Washington et Tel-Aviv, les feuilles de route d’intoxication manoeuvrière destinées à légitimer, après les bombardements du Liban, une agression conjointe états-uno-israélienne contre la Syrie et plus particulièrement l’Iran sont déjà bien agencées dans l’indistinction médiatique la plus achevée.

      L’internationale – Critique de la société de l’indistinction (2007)


    • Il faut surtout considérer que trop de menaces tuent la menace !
      Trump menace beauoup, même ses lesbiennes du balon rond... mais, c’est pour aussitôt se dégonfler si en face on résiste, y’a pas une chance sur mille de voir ce gars déclancher la troisième guerre mondiale alors que c’est ce que veut son pire allié ainsi que ses ennemis.
      Il a déjà trouvé la parade à la guerre, clivé encore plus son opinion publique, c’est à l’allié belliqueux d’entamer se mettre à la faute.

      l’Iran a les coudées franches là, pas de fautes, ce sont eux et la Russie les maîtres du jeu.
      Contraindre l’adversaire, c’est le maîtriser.
      De plus, les élections américaines entrent en ligne de compte... Le calenrier est pour l’Iran.
      On va vraiment voir quelle est la force d’Israël maintenant, les coups tordus vont plus suffir. Ce pay sest piégé.


    • @ave got, très juste !
      Les empires s’effondrent, mais leurs traces demeurent... Celles-ci sont avant tout, les témoins de l’occupation et de l’exploitation violente des peuples soumis.
      L’Histoire est en qq sorte une suite ininterrompue de recompositions territoriales, nécessaires à la perpétuation d’une logique d’empire. La logique d’empire s’articule à grands coups d’oppression contre les peuples, d’invasions, de manipulations des esprits au moyen de carottes et de bâtons afin que l’inversion des valeurs humaines soit perçue comme le fondement authentique et indépassable de toute société humaine. L’or, l’argent, la PQ-monnaie et tous les dérivés de cette technologie de l’échange sont depuis toujours les instruments d’aliénation et de soumission des peuples à cette unique valeur, l’étalon de la contrepartie inverse de tout bien.

      La grande guerre fait exploser l’empire d’alors, d’où émergent à nouveau le reste des hommes qui se dispersent en peuplades barbares. Le temps et les nouvelles autorités d’occupation auront tôt fait d’effacer de la mémoire de ces gens leurs racines ; leur culture, la langue, les langages et les mots qui cimentaient les esprits d’une époque révolue.
      Nous vivons un processus identique aujourd’hui. Comme au temps de Babel, tous les peuples s’assemblent autour du tyran Nimrod. Le cosmopolitisme babylonnien est la conséquence des guerres menées par l’empire pour ravir les ors convoités du voisin. L’occupation, les travaux forcés (le STO) et la déportation mobilisent tous les peuples qui parlent enfin une même langue, un même langage et utilisent les mêmes mots. "Chacun apporte sa brique à l’édifice !", une manière habile de dire que l’esprit de ces hommes est en fait animé par une même idéologie, un intérêt (général) bien compris. En somme, une pensée unique ! Ça ne vous rappellent rien ? Les mots sont vidés de leur sens, mélangés, au point que la confusion règne, surtout chez les grands esprits dans leur tour d’ivoire, déconnectés du réel. Macron règne en maître sur Babel et il résume si bien l’idéologie de l’histoire avec cette simple phrase : "Ici vous croisez ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien".

      Et oui frère, l’argent est le véhicule de l’idéologie de l’empire et de toute forme d’oppression politique. L’effigie d’une pièce de monnaie signale l’identité du prince, la monnaie quant à elle est en réalité l’instrument de notre propre servitude volontaire. Admettre collectivement son usage c’est déjà préparer la grande guerre.


  • les Mollah sont des fanatiques en sursis qui savent que leur peuple veut les virer , espérons que ce ne soit pas un projet de destruction massive pour libérer Israël et entrer dans l’histoire ...

     

  • Mesure de réciprocité légitime. Chapeau bas, l’Iran ! L’EU hypocrite s’indigne et exige de l’Iran qu’elle libère le tanker britannique. Les européens ne se sont pas manifestés lorsque les pirates de sa Majesté ont saisi un pétrolier iranien à Gibraltar.


  • Plus de limite dans l’arrogance de l’Occident, qui bombarde des civils au mépris des lois internationales, et s’offusque quand l’Iran veut livrer du pétrole à la Syrie... le problème c’est que cette arrogance nous retombera sur la tronche à nous, les sans-dents...


  • Ici la vidéo de l’intervention du commando des gardiens de la révolution pour la capture du navire britannique
    https://www.presstv.com/DetailFr/20...


  • Plusieurs commentaires pensent que les US veulent détruire l’Iran. C’est une analyse qui devient chaque jour un peu plus obsolète. Les US sont passés à autre chose.

    On ne voit plus et on n’entend plus Bolton. (j’avais prédit qu’il allait être viré...).

    Cette semaine, le ministre des Affaires Etrangères iranien était à New-York, et Trump vient d’envoyer (sur les conseils de Tucker Carlson, si ma mémoire est bonne) l’isolationniste Rand Paul en Iran pour négocier en son nom.

    Parallèlement, les Émirats Arabes Unis ont pris conscience de la réalité et sont donc également en train de prendre langue avec l’Iran. De plus, ils viennent de retirer du Yémen une partie de leurs troupes qui appuyaient l’attaque saoudienne.
    Enfin, pour ceux qui se souviennent de qui était Kaplan (un clone de Bolton, à l’époque), il faut lire son dernier papier dans le NYTimes :
    https://www.nytimes.com/2019/06/26/... ?

     

Commentaires suivants