Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Washington annonce le départ de 1 000 soldats supplémentaires du nord de la Syrie

Le chef du Pentagone Mark Esper a annoncé le départ de 1 000 soldats américains supplémentaires du nord de la Syrie suite au lancement par Ankara de l’opération Source de paix.

 

Washington fera partir 1 000 soldats supplémentaires du nord de la Syrie en raison de l’opération turque Source de paix, a fait savoir le chef du Pentagone Mark Esper cité par la chaîne de télévision CBS.

« Nous risquons de nous retrouver entre deux armées en offensive », a indiqué M.Esper.

Selon lui, les États-Unis ont récemment appris que la Turquie aurait l’intention d’élargir son offensive au sud et à l’ouest.

Les forces américaines qui quittent le nord de la Syrie ont le droit d’ouvrir le feu en cas d’attaque, a ajouté le secrétaire à la Défense.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé le 9 octobre le début de l’offensive Source de Paix dans le nord-est de la Syrie. Selon M.Erdogan, l’opération menée contre le Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit en Turquie, et Daech est destinée à sécuriser la frontière sud de la Turquie. Le même jour, l’aviation turque a attaque la ville syrienne de Ras al-Aïn et plusieurs autres localités frontalières. Damas a de nouveau condamné la politique d’occupation menée par Ankara dans le nord de la Syrie. Moscou a exhorté Ankara à éviter les actes qui empêcheraient le règlement du conflit syrien, lequel perdure depuis 2011.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une débandade ? Ou alors une stratégie réfléchie et donc contrôlée et contrôlable ?
    Difficile de savoir avec ce Trump très peu clair la plupart du temps dans une ligne compréhensible.
    A l’image de l’économie américaine et de ses cotations en bourse ?

     

  • Les américains vont enfin laisser les gens du Moyen - Orient régler leurs problèmes eux mêmes. Le droit des peuples a disposer d’eux mêmes. C’est une "fasciste" qui comprend que les américains ne sont ni les grecs d’Alexandre, ni les anglais qui tenaient le monde avec 100 000 hommes.
    L’Amérique n’est qu’une ancienne colonie anglaise qui a cru profité des ennuis européens pour jouer le calife. Heureusement seuls les européens - qui n’ont jamais été colonisés - sont en état de reprendre les décolonisations là où ils les avaient laissées.
    La décolonisation américaine n’a été qu’une parodie dont le but était de priver les européens du devoir qui leur incombait de décoloniser réellement. La décolonisation américaine n’a jamais produit qu’une immense et terrible immigration des peuples vers les anciens pays colonisateurs.Cette décolonisation n’a enfanté qu’un pillage généralisé du tiers monde par les grandes entreprises anationales et des réactions meurtrières des pays dévastés culminant dans des attentats terroristes qui fournissaient autant de prétexte a continuer cette folie.


  • L’OTAN contre l’OTAN ? Champagne !


  • Tiens donc... !
    Comment ces troupes peuvent-elles quitter la Syrie alors que BFM ne nous avait jamais informés qu’elles y étaient entré...

     

    • Pas d inquiétude, elles reviendront de gré ou de force contre l Iran, avec ou sans Trump. Le temps de la domination des ricains sonnent le clairon de sa fin, une autre entité se prépare à la remplacer, sauf que les dégâts ne s arrêteront pas au moyen Orient. Espérons longue vie à Poutine pour NOTRE France pour déjouer cette eschatologie de malheur de fin du monde, Amen. Rav Ron Chaya jubile, un mauvais signal pour toute l humanité.


    • Pitchou..,
      Il ne t’est pas venu à l’esprit que tout ceci n’était peut-être qu’un théâtre : que les Américains déléguaient le boulot de démantèlement de la Syrie aux Russes et aux Turcs ? L’émergence d’Internet fait que le système change de stratégie : les Occidentaux passent à l’arrière plan et les Turcs et les Russes jouent les premiers rôles !


    • @Le king
      Tu crois sincèrement que les richissimes ricains et les banques toutes sionistes vont te laisser les planches comme ça, juste pour qu’un autre acte de la plus dégueulasse pièce théâtrale puisse se jouer.
      Non, Trump se donne du temps pour sa campagne électorale avec ce retrait, si vraiment il voulait se désengager, c’est en quittant ses bases an Arabie ou dans les émirats, ça serait plus crédible. Pour le coup, tu tombes dans les pièges des mérdiats régisseur du grand théâtre.


    • L’émergence d’internet , sérieusement ?
      Internet ça a plus de vingt ans vous savez ?


    • @u roitelet



      Il ne t’est pas venu à l’esprit que tout ceci n’était peut-être qu’un théâtre



      As-tu des preuves écrites, concrètes et fiables de ce que tu avances ? Parce que j’ai bien l’impression que tes écrits ressemblent beaucoup à ceux publiés par un adepte du Nouvel Ordre Mondial afin de duper et de démoraliser les foules qui te liraient.



      que les Américains déléguaient le boulot de démantèlement de la Syrie aux Russes



      Faux, les Russes sont les ennemis des Américains : la preuve, ceux-ci ont fomenté une guerre civile en Ukraine pour nuire à Moscou.
      De toute façon, as-tu des preuves écrites, concrètes et fiables que les Russes seraient dans la main des USA ? Les théories non-corroborées ne serviraient-elles pas à tromper les gens qui essaient de s’éveiller et à discréditer la dissidence pour encourager les gens à retourner vers les médias mainstream ?



      et aux Turcs ? L’émergence d’Internet fait que le système change de stratégie : les Occidentaux passent à l’arrière plan et les Turcs et les Russes jouent les premiers rôles !



      Hélas ! En l’absence de preuves écrites, concrètes et fiables de ce que tu avances, il semblerait que cela soit faux. Que l’état-profond américain, qui ne cesse d’essayer de destituer Trump assiste impuissant à une de ses plus grandes défaites sur le théâtre moyen-oriental. Le monde n’est pas un jeu vidéo, il faut sortir des théories de dissident 2.0 et en accepter sa complexité.


  • Trump veut court-circuiter l’état profond et le camps démocrate qui n’a cessé d’envoyer des militaires américains aller dévaster les pays du moyen-orient pour le compte d’un ((( autre pays ))) allié de toujours des USA.

     

  • Erdogan veut profiter du bordel en Syrie pour en finir avec les Kurdes de Syrie (3 millions) qui tendent la main aux 15 millions de Kurdes de Turquie . En 1914 l’Autriche voulait en finir avec la Serbie qui tendait la main aux serbes de Bosnie Herzégovine, annexée par l’Autriche en 1908 . L’histoire c’est "bis repetita placent" .


  • Ricains et Turcs s’entendent comme larrons en foire ; et cette opération est destinée à redessiner les frontières nord de la Syrie, qui n’existe plus en tant qu’Etat...
    La Turquie agit ici en parfait valet de l’Otan et les rodomontades et remontrances de l’UE sont là pour duper les opinions publiques...

     

    • Les néocons américains ont trahi (Coup d’État) Erdogan et n’ont même pas cherché à se faire "pardonner" (en extradant Gullen par exemple).

      Erdogan doit son salut, en parti, à Poutine, qui l’a prévenu de ce Coup, ce même Poutine, honni par ces élites atlantistes qui s’est fait attaquer de toutes parts...Poutine n’a pas d’intéret en une Syrie diviser (ca c’est le projet colonialiste français), une Syrie forte (grand partenaire dans la région (le NON de Assad au pipeline qatari anti-russe)), souverraine et alliée est suffisant...j’ai l’impression que vous omettez pleins de faits dans vos conclusions.


  • Alors que la Turquie a des accords commerciaux de gazoducs avec la Russie (plus l’achat de S400), alors que la Turquie fait partie de l’Otan est possède l’armée la plus puissante en effectifs au proche-orient, alors qu’elle a de bons rapports avec les kurdes d’Irak, croyez-vous vraiment que cette opération de protection de sa frontière sud se soit faite sans en informer et sans l’aval des russes et des américains ? Les turcs ont accepté de faire le nettoyage et de pousser les kurdes syriens (que les américains ont laissé tomber car ils ne peuvent de toute façon plus faire grand chose en Syrie - ils ont perdu et les européens avec) à retourner dans le giron de la Syrie, qu’ils n’auraient jamais dû quitter. Tout le monde va y trouver son compte (sauf peut-être Israël), la Russie et peut-être les américains vont faire les médiateurs entre kurdes et syriens et s’enorgueilliront d’avoir ramené la paix. Ensuite, les syriens, les russes et peut-être les kurdes (après promesse d’une autonomie élargie dans le cadre de l’état syrien) n’auront plus qu’à s’occuper des dernières poches de daesch dans la zone d’Itlib.
    Ce qui est comique, c’est que lorsqu’Israël lance des opérations de protection de sa "frontière" (que sa constitution n’a toujours pas défini) en attaquant le Liban, la Syrie, Gaza les cris d’orfraie sont moins nombreux. Au contraire, beaucoup lui reconnaisse le droit de se protéger selon le principe de la légitime défense. En fait, la Turquie ne fait qu’appliquer les méthodes israéliennes. Manquerait plus que l’ONU prenne des sanctions ! Certains ne manqueront pas de faire remarquer qu’à situation égale, soit aucune sanction n’est prise contre Israël, soit les résolutions prises ne sont pas appliquées et respectées. Le deux poids deux mesures leur pètera à la figure.


  • Après consultation en urgence du CRIF et du GODF, l’Élysée annonce l’envoi de 1 000 soldats supplémentaires au nord de la Syrie


  • Ce "retrait", c’est comme le débat en France sur le RIC, du temps gagné pour chercher d’autres moyens de continuer de nous la mettre.
    Trump ou un autre ça ne change rien, quand vous avez la 1ère industrie militaire, vous avez besoin de les vendre et, donc, de créer continuellement le chaos et, pour cela, étant structuré en réseaux, ils ont une vision à 50 / 100 ans...
    A court terme, le "retrait" est, pour eux, l’issue la plus honorable car ils ne peuvent envisager un conflit ouvert avec la Turquie qui, sur le papier, est un "allié" auquel, dans les faits, ils essaient d’imposer une ablation d’une partie de son territoire. Voyez que Poutine, dans ses propos, critique la Turquie quant à la Syrie mais qui, dans les faits, les soutient en ne s’opposant pas à l’opération et en mettant (2fois) son veto aux initiatives Françaises à L’ONU...
    En fin stratège, il sait que la république Syrienne n’a pas de meilleure option pour faire revenir les indépendantistes Kurdes, proxy des impérialstes, dans les rangs loyalistes.
    Évidemment, militairement, ils pourraient nous écraser pas plus difficilement qu’ils l’ont fait durant la 2ème guerre mondiale à Dresde, Nagasaki ou Hiroshima mais leur inquiétude c’est de briser le plafond de verre en sonnant la fin de l’Otan ce qui, dans l’équilibre des forces avec le bloc Russie / Chine les fragiliseraient et permettrait, pour le coup, d’avoir de vraies révolution colorées chez leurs laquais qui se font racketter à souhait depuis un célèbre passage sur le Quincy avec des dommages collatéraux comme la disparition du pétro-dollar ou encore la disparition de l’entité Sioniste.
    Donc soyez sûrs que, s’ils se "retirent", ça n’a rien à voir avec la "liberté des peuples à disposer d’eux mêmes", ce qui assure l’hégémonie de l’empire, c’est sa capacité à constamment être dans le "calcul" et à se créer des alternatives.
    Bonsoir la France


  • Ben, les US annoncent le retrait de 1000 là, en Syrie et puis l’arrivé de 3000 là, en Arabie ( quid de l’Irak ? ) .
    [ c’est un redéploiement tactique après une défaite ]


  • Entendu l’autre jour dans une émission de la station Sud Radio, une intervenante qui pétait les plombs en affirmant que selon elle (je pèse mes mots et j’ai conscience de ce que je dis et qui n’engage que moi nous disait-elle, encore heureux et merci à elle !!!), Monsieur Trump était un criminel de guerre qui méritait à ce titre de passer devant un tribunal international !!! C’est tout de même énorme, donc dans le cerveau de ce genre de malade, essayer de se retirer de différents théâtres de guerre (vrai ou faux « peu importe », simplement c’était son interprétation) = Crime de guerre ! Orwell, encore et toujours.

     

  • Les Turcs savent parfaitement que toute faction armée kurdes représentera toujours une épée de Damoclès au-dessus de l’intégrité territoriale de la Turquie. D’ailleurs c’est pour cette raison même que l’Occident (en particulier Israël) arme et soutient des milices kurdes. Ces dernières sont des facteurs de déstabilisation qui ne peuvent pas être acceptés ni par la Turquie ni pas les autres pays potentiellement concernés comme la Syrie, l’Iran et l’Irak. Par ailleurs je suspecte que cela arrange aussi le gouvernement syrien ! En effet la Syrie ne peut pas non plus accepter la présence de milices armées communautaires au sein même de son territoire, or Erdogan fait le sale boulot au bénéfice de Damas qui grâce à l’intervention turque n’a pas à se salir les mains et risquer de se mettre à dos sa minorité kurde. Quant à l’éventuel risque de velléité d’expansion territoriale turques au détriment d’autres pays il est minime puisque en contravention avec le droit international cela ne serait jamais accepté à l’Onu et provoquerait des séries de sanctions. Or je doute que la Turquie puisse faire comme Israël en s’asseyant sur le droit international pour au final un bénéfice minimal (quelque confettis de territoire montagneux/désertiques peuplés de Turcs mais aussi de kurdes inassimilables.) Le cas israélien est unique au monde.


Commentaires suivants