Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

Pas de conclusion hâtive !

[…]

Yad Vashem a présenté lundi [3 février] ses excuses pour les « inexactitudes » et les « faits biaisés » présentés le mois dernier lors du forum mondial de la Shoah à Jérusalem, après que l’institution a été fustigée pour avoir lourdement souligné le rôle tenu par la Russie dans la fin de la guerre et pour avoir évité de mentionner des informations considérées par Moscou comme difficiles à accepter.

 

L’institution refuse néanmoins d’expliquer avec précision qui a été à l’origine de la production des vidéos ou les procédures suivies pour vérifier leurs contenus – des informations qui, selon les critiques, seront cruciales pour sauvegarder la réputation de Yad Vashem.

« Voilà ce qui arrive quand on utilise l’Histoire à des fins politiques », a commenté Deborah Lipstadt, spécialiste de la Shoah, dont la bataille devant les tribunaux l’opposant au révisionniste David Irving a été racontée en 2016 dans un film majeur à Hollywood.

« J’ai le cœur totalement brisé de voir que Yad Vashem, qui avait une réputation stellaire et qui restait au-dessus de la mêlée politique, a pu entrer dans cette politisation de l’Histoire », a-t-elle déploré. « Les dégâts potentiels essuyés par la réputation de Yad Vashem sont immenses et c’est tout simplement injuste » qu’une telle chose ait pu se produire.

« On peut espérer que Yad Vashem saura montrer plus de transparence de manière à ce que quelque chose comme ça ne se reproduise jamais. La Shoah en elle-même est si significative, la tragédie qu’elle porte est tellement immense, la douleur des victimes et des survivants est tellement forte qu’utiliser le génocide comme arme politique n’est qu’une profanation de tout ce que représente la Shoah », a-t-elle ajouté.

[…]

Les vidéos présentées lors de la cérémonie à laquelle ont assisté des douzaines de dirigeants du monde entier – dont Vladimir Poutine – se sont concentrées presque exclusivement sur le rôle tenu par l’Union soviétique dans la défaite des nazis tout en minimisant celui des États-Unis, du Royaume-Uni et d’autres pays. Elles n’ont pas non plus mentionné l’accord conclu entre Joseph Staline et Adolf Hitler dans le pacte de Molotov–Ribbentrop qui avait précédé la guerre, l’occupation par la Russie de certaines parties de la Pologne et d’autres faits désagréables pour Moscou.

« Malheureusement, des vidéos de l’événement et en particulier celle qui voulait résumer les moments-clés de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah comportaient des inexactitudes et une peinture partiale des faits historiques, ce qui a pu créer une impression de déséquilibre », a dit le professeur Dan Michman, chef du centre de recherches du musée international de Yad Vashem, dans un communiqué publié sur le site internet du mémorial.

[…]

« Le révisionnisme de l’Histoire dont s’est rendu coupable Yad Vashem en ce qui concerne le rôle de l’Union soviétique au cours du 75e anniversaire de la commémoration de la libération d’Auschwitz est regrettable », a estimé l’ex-directeur national de l’ADL (Anti-Defamation League), Abe Foxman. « Il faut que des explications soient données sur le pourquoi et le comment de ce qu’il s’est passé. C’est ça, en plus des excuses, qui rendra sa crédibilité à Yad Vashem ».

[…]

Yad Vashem n’a pas précisé si les films avaient été évalués par les historiens de l’institution ou si des mécanismes de supervision avaient été mis en place pour examiner leurs contenus avant les projections.

Le Forum mondial sur la Shoah est une organisation dirigée par Moshe Kantor, un oligarque russe vivant à Londres à la tête du Congrès juif européen, connu pour être un proche de Poutine. […]

[…]

« Yad Vashem ne s’était jamais engagé dans le révisionnisme de la Shoah, c’est exactement le contraire », a commenté Efraim Zuroff, chasseur de nazis à la tête du bureau de Jérusalem du Centre Simon Wiesenthal, qui présume que « les contenus n’ont pas été examinés » par les historiens de Yad Vashem avant d’être projetés au public.

[…]

« C’est une institution d’État, ce n’est pas une instance spécialisée indépendante et, en tant que telle, elle peut être à la merci des nécessités politiques nationales variées – en particulier en termes de diplomatie et de politiques étrangères israéliennes. Mais à chaque fois que Yad Vashem offre une tribune aux politiciens et non aux spécialistes, l’institution risque de perdre le contrôle de sa propre indépendance d’expertise. Il est excessivement embarrassant pour l’un des lieux majeurs de commémoration de la Shoah dans le monde d’être prise en flagrant délit de révisionnisme, de semi-vérités et d’utilisation politique ».

[…]

Cette controverse sur le révisionnisme historique de Yad Vashem survient moins de deux ans après les vives critiques adressées par des historiens au Premier ministre Benyamin Netanyahou qui, selon eux, s’était prêté à une initiative révisionniste après avoir paru approuver un narratif des années de guerre fait par la Pologne – le pays y défendait ses actions passées, minimisant ses actions criminelles pendant le génocide. Netanyahou avait émis un communiqué conjoint à ce sujet avec son homologue polonais Mateusz Morawiecki.

Ce communiqué tentait en lui-même de réparer des liens abîmés suite à la condamnation, par Jérusalem, d’une loi polonaise controversée qui rendait susceptible de poursuites judiciaires toute incrimination du pays dans les crimes nazis.

Sous Netanyahou, un nombre croissant de spécialistes ont accusé Israël d’ignorer ou de minimiser le révisionnisme de la Shoah en Europe centrale et de l’Est, avec Yad Vashem pris entre les deux feux.

Comme l’avait dit un employé de l’institution au New York Times, en 2018, « nous sommes nombreux à constater une collision entre ce que nous pensons être les leçons à tirer de la Shoah et ce qui, selon nous, relève de notre emploi et la manière dont Yad Vashem peut être utilisé à des desseins politiques ».

Lire l’intégralité de l’article sur fr.timesofisrael.com

 

Il reste tant à faire pour la mémoire, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2385415

    "La Shoah en elle-même est si significative, la tragédie qu’elle porte est tellement immense, la douleur des victimes et des survivants est tellement forte qu’utiliser le génocide comme arme politique n’est qu’une profanation de tout ce que représente la Shoah"



    Edith Frolla, membre honoraire de Yad Vashem, n’aurait pas dit mieux.


  • #2385426
    le 10/02/2020 par Un ploemeurois
    Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

    N’a pas l’Immaculée Conception qui veut. Israël et son état semblent ne pas être très aidés par YHWE.


  • #2385441

    alors autant, je ne vois aucune leçon personnelle à tirer de l’ holocauste...mais par contre, de son exploitation intensive je fais le constat : que manquer à ce point d’ honneur et de décence dans la manière d’ honorer ses victimes de guerre.. par pur opportunisme, est une ligne rouge infranchissable ; qu’ a franchi une bonne part (certainement la pire) de cette communauté religieuse.
    et à ce propos, isabelle Balkany (avec son franc-parlé) a dit en substance, à la télé il y a quelques jours : "j’ aurais pû me prévaloir de la shoa (pour passer pour une victime) mais je trouve ça dégoûtant.."
    ...on est bien d’ accord.


  • #2385444

    Ouvrez les archives, « toutes » les archives, après on verra. Du devoir de mémoire au devoir d’Histoire.

     

  • #2385456

    L’ effet ’boite à biscuits’ lié à l’ouverture des archives de la seconde guerre mondiale semble abaisser les prétentions victimaires.. ( ? )


  • #2385457
    le 10/02/2020 par Nanmai Allokoi
    Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

    qu’utiliser le génocide comme arme politique
    n’est qu’une profanation de tout ce que
    représente la Shoah »,

    C’est tous les jours qu’il y a profanation,

    Ils en parlent sans cesse.

    Rien n’arrête la chutzpah intersidérale !!!!


  • #2385464

    C’est très drôle, j’ai bien ri.

    C’est du revi-sionisme de dire maintenant apparemment que c’est l’armée rouge qui a libéré Auschwitz . C’est quoi le rôle exactement des États-Unis ou de la grande bretagne la dedans ? A la limite, ce serait même un rôle négatif, puisque la grande bretagne a photographié des dizaines de fois Auschwitz, pour savoir si ce serait utile de le bombarder, sans deviner ce qu’il s’y passait (ou en le cachant même d’après certains).
    Il faut faire gaffe maintenant, parce qu’il faut suivre les changements "officiels" de l’histoire en fonction des intérêts particuliers du moment d’israel.
    C’est assez drôle de voir qu’ils se bouffent le nez entre eux, tellement ils sont nombreux à se servir de cette mémoire et qu’ils n’ont pas tous les mêmes intérêts.

     

    • #2385561

      @ fadge
      Bombarder Auschwitz ? Vous n’y pensez pas !
      Auschwitz approvisionnait en main d’oeuvre l’usine IG Farben, le monstre chimique de taille mondiale, dont les Rockefeller étaient des actionnaires importants !

      A la Libération, IG Farben a été démentelé en Agfa, Bayer et Monsanto.
      Vous pigez ?


    • #2385701

      L’adage dit bien qu’un menteur doit avoir une bonne mémoire...


  • #2385488

    La "crédibilité de Yad Vashem", ça m’en touche une sans bouger l’autre.


  • #2385490

    " Elles n’ont pas non plus mentionné l’accord conclu entre Joseph Staline et Adolf Hitler... , l’invasion par la Russie de la moitié de la Pologne, de la Suède et des Pays Baltes ... ", ni le boycott lancé contre l’Allemagne par le Congrès Juif mondial,

    Ce sont des détails dans l’histoire de la WW2.

    Et l’histoire de la WW2 n’est qu’un détail dans l’histoire de la Shoah.

     

    • #2385536

      La Finlande,pas la suède (pays neutre).. !!


    • #2385609
      le 10/02/2020 par Max le Taquin
      Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

      Et selon certaines mauvaises langues, ils n’ont pas non plus parlé de l’accord Haavara signé entre sionites et nazis. Probablement un simple oubli, qui sera prochainement réparé.


    • #2385651

      Ah vous me rassurez : il y a bien eu la guerre. Un instant j’ai cru qu’il n’y avait eu que la Shoah, sur le vieux continent. C’est à dire que je jouais au poker avec Papy Boyington à cette époque : donc au loin. RIP Papy...


  • #2385491
    le 10/02/2020 par Moustachu
    Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

    Et quoi, ils veulent forcer à la culpabilisation des russes, dont Vladimir jouait la partition du « nous on a libéré les camps, on ne va pas payer.... »


  • #2385511
    le 10/02/2020 par La tondeuse ET la corde
    Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

    "Ttttouche pas au grisbi, sssalope !!!"
    Merci Michel, j’ai bien ri.

     

  • #2385605
    le 10/02/2020 par goy pride
    Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

    Je vous garantie que si eux s’aplatissent ainsi en plates excuses c’est que Poutine doit avoir des dossiers à déclassifier extrêmement embarrassant ! Poupou a du leur faire passer le message que si ils continuent ainsi à jouer aux cons en ce qui concerne le rôle de la Russie durant la seconde guerre mondiale lui aussi pourrait s’amuser à ce petit jeu là et ils ne sortiront pas gagnant !

     

  • #2385639
    le 11/02/2020 par christian
    Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

    Le Professeur, là ou il est, voit et comprend tout.
    Il doit bien se marrer... Façon de parler.


  • #2385641

    X files...la verité est ailleurs


  • #2385674

    La Russie a commis des crimes contre l’humanité selon les Israéliens.

    "Qu’est-ce que la Géorgie peut apporter à l’Europe  ?

    Son grand esprit de tolérance. Nous restons un microcosme dans ce domaine. C’est une tradition que nous devons préserver. Nous sommes d’ailleurs en train d’introduire au patrimoine immatériel de l’Unesco la notion de tolérance fondée en partie sur 26 siècles de cohabitation entre les Géorgiens et les Géorgiens juifs sans aucun conflit. En Israël, on nous dit que nous sommes les seuls à ne pas avoir à dire pardon pour les crimes de 39-45. Juifs, Kurdes, Arméniens, chiites, sunnites... Il y a un très long passé de coexistence pacifique en Géorgie. Et l’étranger a toujours été très bien accueilli ici. C’est aussi pour cela que nous résistons à cette vague populiste."

    Salomé Zourabichvili, Franco-Géorgienne, ex-ambassadrice de la République française en Géorgie ( et non le contraire ), actuelle présidente de la Géorgie, Le Point, 17 février 2019.

    Elle ment :

    1) La République de Géorgie est le seul pays d’Europe dans lequel un non-Géorgien n’a pas le droit d’acheter un terrain agricole. Or, en Géorgie, 99,99 % des terrains sont des terrains agricoles.

    2) Selon un article publié par un journal géorgien, de nombreux géorgiens possèdent un bien immobilier en Europe et ils sont de plus en plus nombreux. Ce n’est pas normal car le principe de la diplomatie est la réciprocité.

    2) Les catholiques de Géorgie sont victimes de nombreux crimes en Géorgie ( par exemple des enfants géorgiens catholiques sont frappés par des enfants géorgiens orthodoxes parce qu’ils ne font pas le signe de croix dans le bon sens : le sens orthodoxe ) et le pape François a été très mal accueilli par la plupart des chrétiens orthodoxes lors de son dernier voyage..

    3) Les nationalistes géorgiens protestent souvent contre la présence d’un nombre croissant de musulmans dans leur pays.

     

    • #2385756

      Evidemment qu’elle ment ! Avez-vous consulté son pédigree ? Regardez sa photo, on dirait la soeur de Ruth ! C’est comme pour Macron, elle a été nommée !
      Je vous rappelle le dogme US du Containtment !


    • #2385969

      Selon un article publié par un journal géorgien, de nombreux géorgiens possèdent un bien immobilier en Europe et ils sont de plus en plus nombreux. Ce n’est pas normal car le principe de la diplomatie est la réciprocité.



      réciprocité valable pour les visas mais pas pour le droit au sol. un français ne peut pas acheter de terre en Inde ou en Thailande mais un Thai ou un indien a parfaitement le droit d’acheter un terrain en France (je ne parle que de ces trois pays que je connais bien mais c’est valable pour tous les autres..


  • #2385683

    "Elles n’ont pas non plus mentionné l’accord conclu entre Joseph Staline et Adolf Hitler dans le pacte de Molotov–Ribbentrop qui avait précédé la guerre, l’occupation par la Russie de certaines parties de la Pologne et d’autres faits désagréables pour Moscou."
    La Russie et Staline savaient dès "Mein Kampf" que Hitler envahirait un jour ou l’autre les Slaves, pour son "espace vital de l’Allemagne". Le Pacte germano-soviétique (pacte de non-agression et de récupération des terres volées par les Alliés) fut un coup de génie de Staline : il lui permit de s’armer en attendant son ennemi. Hitler a déclaré la guerre à un seul pays : la Russie. Ce n’est pas anodin. Il faut savoir par ailleurs que la Russie avait, dès 1934, concédé un oblast aux Juifs. On ne peut donc en aucun cas traiter les communistes russes d’antisémites. Derrière cette histoire du Pacte, il s’agit surtout de rapprocher les deux épouvantails (les rouges et les bruns) du libéralisme franc-maçon, alors que tout le monde sait que le nazisme est diamétralement opposé au marxisme. De toute façon, la Russie comme l’Allemagne d’aujourd’hui ont été reconquises par qui vous savez ... l’Empire. La tromperie, le mensonge historique, par contre, demeurent.

     

    • #2385745
      le 11/02/2020 par Mille sabords !
      Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

      awrassi, on sait tes affinités communistes... mais là tu pousses un peu le bouchon hors de la realité historique ! c’est Staline qui voulait attaquer et envahir l’europe, dans l’ideologie de la revolution bolchevique et convertir toute l’europe au communisme.
      Il existe des textes historiques qui le confirment, specifiquement le fait que staline preparait l’invasion de l’europe en concentrant le sforces russes AILLEURS que sur le frontieres polonaises, defenses naturelles contre une invasion allemande.
      C’est parce que l’armée allemande a capturé le fils d’un haut dignitaire russe qu’il a appris le projet de staline, et l’a devancé.
      C’est d’ailleurs pour cette raison precise que l’armée allemande a pu avancer en Russie presque jusqu’a Stalingrad : les defenses etaient levées pour les concentrer sur l’invasion europeenne, contre l’avis des hauts militaires russes. Donc quand tu dis que la Russie savait que les allemands allaient l’envahir est juste une affirmation orientée, rien d’autre.
      les faits sont têtus. pour rappel, et contrairement a la légende qui veut que staline haissait les juifs, il etait lui meme juif et fils de juive, et a epousé 2 fois des femmes juives... Son nom meme montre qu’il est fils de juif : "Djoughashvili" ( on l’ecrit aussi jughashvili) veut bien dire fils de juive, et nom pas " fils d’acier" comme on voudrait le faire croire, et qui n’a aucun sens jugha en georgien ne veut pas dire acier...Si Staline avait cette reputation anti juive, c’est qu’il a été OBLIGé de nettoyer le pays dont la domination bolchevique etait bien trop voyante, et menacait la survie du systeme...quand on sait l’enfance de staline, et sa vie ( pauvreté, 2 freres morts en bas age avant lui, un pere alcoolique qui le battait, une femme schizophrene et depressive, etc.. ;) , on ne peut etre etonné de la cruauté immense de cet homme qui a fait tuer des millions de russes par totale paranoia... A rappeler que des statues gigantesques de lui et des precedents bolcheviques tronent toujours PARTOUT en russie, mais qu’il n’existe aucune commemoration privée ni aucune statue du dernier tsar...
      Bref, j’essaie de retrouver les sources et je les communique...


    • #2385842
      le 11/02/2020 par Jérômeproudhon
      Yad Vashem s’excuse pour son révisionnisme

      Re mille sabords, bah nous y voilà ! Le plan n a pas changé, putine s est marié à une juive et lui a fait 2 enfants, élevé par une famille hassidique. Et le néo communisme est dans toute les communications de nos élites politiques et médiatique. Il n y a pas besoin de source, ils exercent même une énorme attaque aux États-Unis.


    • #2386450

      @ awrassi

      Le pacte de Staline avec Hitler n’était pas défensif : la Russie a aussitôt envahi la moitié de la Pologne, les Pays Baltes et la Norvège.


  • #2385765

    L’article cité a l’audace de prétendre nous aider à distinguer l’Histoire et l’histoire, avec l’impartialité, la bienveillance, et l’intégrité d’un joueur de bonneteau…

    L’histoire (ou la construction narrative officielle au service de l’ordre établi par les tenants du pouvoir politique et économique) sert essentiellement à justifier la réalité collective politiquement induite, en tant que moule dans lequel toutes les réalités individuelles doivent se couler. Les historiens sont dans ce vivarium des répétiteurs lâches ou des kapos consciencieux.

    L’Histoire (ou le milieu naturel des Historiens), essentiellement révisionniste, n’est au service de personne, même pas de la vérité, puisqu’elle se fixe comme point d’honneur de ne servir que l’exactitude factuelle qui permet de trier le bon grain de la probité intellectuelle, de l’ivraie de réalité partielle et de la construction narrative intéressée.

    L’Histoire permet d’effacer les pièces et les raccords fabriqués pour habiller l’Empire, quand l’histoire nous interdit de comprendre l’Empire et de dire haut et fort que l’Empereur est nu…

    Par exemple, on peut se demander si lorsque Deborah Lipstadt a empêché David Irving d’utiliser l’Histoire à des fins apolitiques nettes d’intérêts, elle n’avait pas pour objectif de préserver l’utilisation de l’histoire à des fins politiques jusqu’à l’usure.

    Si elle n’ignore pas que l’originelle loi mémorielle, qui a interdit la liberté de recherche Historique, pour la remplacer par l’entretien de l’histoire mémorielle ou du mémoirisme historique (rayez la mention inutile) est partie de Yad Vashem, comment peut-elle mettre dans une même phrase les termes Shoah, Yad Vashem et transparence ?

    Il y a vraiment des gens qui ont attendu le 75e anniversaire de la commémoration de la libération d’Auschwitz pour réaliser la manière dont la Shoah et Yad Vashem sont utilisés à des desseins politiques ?


  • #2386115

    Il suffit de regarder les chiffres : 80 % de l’armée allemande détruite sur le front de l’est, 27 millions de Russes tués, la guerre s’est jouée en Russie . Il faut observer les dates aussi ( en Russie ce le conflit est d’ ailleurs nommé guerre de 1941/1945) : dés l’enlisement des Nazis à Stalingrad, ils étaient condamnés et TOUT a changé , l’armée US s’est vite radinée (d’abord en Afrique du nord) sachant qu’autrement l’ URSS allait s’emparer de l’Europe.
    ATTENTION , Macron et sa clique anglo-saxonne (les mêmes qui s’emparent de vos retraites) sont en train de lancer le projet Renew Europe qui va, entre autre, réécrire l’histoire européenne et affirmer que l ’URSS a armé les Nazis. Ubuesque quand on connait leur amour des Slaves et des Communistes, c’est sans doute pour faire oublier que Ford et les grands trusts etatsuniens avaient racheté toute l’ industrie d’armement allemande dés les années 1920.


  • #2386221

    Peuvent pas s’empêcher de mentir. Preuve qu’ils prient un dieu arnaqueur fait à leur image.


Commentaires suivants