Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des Lois enlisée dans l’affaire Benalla, victime d’antisémitisme !

En guise de prologue, ce petit portrait de l’intéressée par Faits & Documents :

 

 

Yaël Braun-Pivet est sur la sellette. Le Figaro n’a pas manqué d’épingler celle qui affirmait haut et fort qu’elle maîtrisait la complexité de la fonction. Le 31 juillet, le quotidien de droite titrait « Yaël Braun-Pivet, acculée par les critiques de toutes parts ». Et attaquait, dans le paragraphe Une novice en politique :

« Pourtant, Yaël Braun-Pivet est devenue le symbole des tensions nouées entre l’opposition et la majorité autour de l’affaire Benalla. En se hissant l’été dernier à la tête la commission des lois, à 46 ans, la néo-élue des Yvelines, “tombeuse” du turbulent député LR Jacques Myard, a dû affronter d’autres procès en illégitimité. Pour la première fois, une novice en politique, l’un de ces nouveaux visages promis par Emmanuel Macron, devenait présidente de l’un des plus prestigieux des huit groupes de travail de l’Assemblée, chargé de questions sensibles, comme les institutions, la justice, la sécurité et l’immigration. Un poste d’habitude occupé par de vieux briscards. »

Il est vrai que gérer la tentaculaire affaire Benalla, qu’elle soit ou pas déclenchée par le pouvoir profond pour « tenir » le président, qui commençait à n’en faire qu’à sa tête – trumpisme, poutinisme, assadisme... –, n’est pas de tout repos. C’est là où l’on comprend qu’un exécutif a besoin de vieux briscards à la peau dure pour le protéger. Mais ça veut dire partager le pouvoir...

« Après une année de travail législatif, Jean-Christophe Lagarde (UDI) voit toujours en Yaël Braun-Pivet une “présidente inexpérimentée, toujours sur la défensive, se sentant agressée à la moindre question”. Mais l’intéressée assure que son assise n’est “pas du tout” affaiblie face aux critiques de l’opposition. “C’est une commission où je fais régner le pluralisme absolu et qui marche de façon très démocratique”, garantit-elle en pleine tempête. »

Où l’on, comprend que démocratique est le synonyme de bordélique...

Si Macron a voulu s’entourer d’une garde rapprochée exécutive serrée (Kohler et compagnie), il a joué le jeu démocratique en castant à la Chambre des nouveaux venus qui n’avaient aucune expérience, histoire de ne pas gêner les décisions stratégiques et surtout, de ne rien y comprendre. Les députés godillots de LReM sont parfaits pour jouer au théâtre de la démocratie participative, tout en n’ayant aucun pouvoir. C’est pourquoi on oscille avec eux entre le comique et le tragique.

La presse de droite fait ses gorges chaudes de ces canetons boiteux. Ci-joint l’article de Valeurs actuelles daté du 12 juillet sur cette amatrice que le président n’a pas placée là par hasard...

 

La présidente de la commission des Lois ne sait pas ce qu’est un décret

« L’élue novice affiche son ignorance dans les couloirs du palais Bourbon, rapporte Le Canard enchaîné, ce mercredi.

“Je ne suis pas constitutionnaliste, a-t-elle ainsi lancé à des fonctionnaires de la commission. Pouvez-vous me dire comment il faut présenter le texte sur l’état d’urgence ? Et, surtout, quand vote-t-on les décrets ?”

Ses interlocuteurs ont dû expliquer à cette avocate de formation que les décrets ne sont pas votés mais pris par le gouvernement. »

 

Ça n’a pas loupé, devant la violence des attaques verbales et des questions légitimes, YBP a déposé plainte pour « injures et menaces ». L’Internet a bon dos quand on est le dos au mur... C’est Le Figaro du 31 juillet qui explique :

« Depuis plusieurs jours, Yaël Braun-Pivet, corapporteure LaREM de la commission d’enquête sur l’affaire Benalla à l’Assemblée, est victime d’injures. Des dizaines de messages “abjects à caractère sexiste et antisémite, ainsi que de menaces à mon encontre et à celle de ma famille”, parfois reçus sur Twitter. Dans un communiqué celle qui est également présidente de la commission des Lois de l’Assemblée s’indigne : “Rien ne justifie une telle violence. Elle est intolérable. C’est pourquoi j’ai porté plainte pour injures et menaces aujourd’hui auprès du commissariat du VIIe arrondissement de Paris”. »

Voilà que la corapporteure se retrouve victime, à cause de (ou grâce à) ceux qui postent des messages nauséabonds sur les réseaux sociaux...

 

 

Il est vrai que ces accusations, si elles sont avérées, n’élèvent pas le débat politique. On espère juste qu’il ne s’agit pas de tweets envoyés par des petits manipulateurs LReM, tout est possible aujourd’hui. On avait déjà au début de l’année douté de la réalité des insultes proférées à l’encontre de la députée LReM Laetitia Avia, qui était alors elle aussi dans la tourmente (elle avait mordu un chauffeur de taxi) et soudain, une lettre méchamment raciste avait transformé l’agresseuse en victime. Un miracle !

Mais ne voyons pas le mal partout, et espérons que Yaël retrouvera tous ses esprits après l’épisode Benalla, qui l’a visiblement bousculée intérieurement. Mais qui n’est pas prêt de s’éteindre, tant se joue autour de ce personnage le rapport de force actuel entre pouvoir visible et pouvoir profond.

La pensée politique de haut niveau
est sur Kontre Kulture :

 

LREM ou les bras cassés de la politique, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • 46 ans, la néo-élue des Yvelines, “tombeuse” du turbulent député LR Jacques Myard,




    Info intéressante, à bien lire entre les lignes.

     

  • L’interprétation sur les Zionists ayant bombardé Macron avec Benalla me laisse septique. La base d’argumentation et le but, faibles ou pas clairs. J’ai surtout l’impression que Macron est un gars seul, sponsorisé par x oligarques agglomérés au fil de l’eau, qui a ramassé d’autres gars de la même manière, dont Benalla.
    Lui, c’était vraiment un gars pas fiable, sans doute fragile, ne soyez pas étonné si on lui trouve une psychose où quelque chose de ce genre. Bref, un mauvais tirage, mal joué. Au moment qu’il ne fallait pas, avec une collalition qu’il avait bien énervé.
    En même temps, ça peut être un signe du destin.

     

  • Si on reprend la courbe de Gilad Atzmon sur l’intelligence de l’élite juive, on peut supposer que cette Yaël ne se trouve pas au milieu de celle-ci.

     

  • Comment a-t-elle pu devenir "avocateu" puis "députèeu", en ne sachant pas distinguer une loi d’un décret ? Mystère. Question à laquelle un étudiant en droit de 1ère années peut répondre. Un médecin sexologue qui confondrait la bite et les couilles, on s’inquiéterait. Un plombier qui confondrait un bidet et un évier aussi. Là, non. Rien. Des airs vagues et un ton pénétré.

    Et cette ignorance crasse est même à l’origine de ses promotions éclairs !

    Avec la bande des petits cons de l’Elysées, genre Macron et Banalla, on va se marer.

     

    • Mouais, c’est du droit administratif qui ne concerne que le droit administratif. Si tu as fait du droit pénal ou social, les arrêtes et les décrets....


    • Quoi les décrets ? La manière de l’établir est comprise dans le nom.

      Quand on décrète, on ne demande pas de vote. On est en deçà de la connaissance du droit, c’est du français dans le texte. Comme le porc salut c’est marqué dessus !

      Je décrète que c’est une pauv’ gourde, et pi c’est tout.

      Elle peut gueuler à l’injure, c’est un constat.


    • Non ce n’est pas que du droit administratif. La distinction entre lois et décrets recoupe et découle du principe de séparation des pouvoirs. C’est donc du droit supra constitutionnel puisque la séparation des pouvoirs est un principe qui est au dessus de la constitution (une condition d’être d’une constitution dans une société). Donc l’erreur commise est pour le moins grave puisque le pouvoir législatif n’a justement pas le droit de décréter et le pouvoir exécutif de légiférer...


  • En lisant le titre de l’article, on ne sait plus si la personne est accusée d’antésémistisme, ou l’inverse...
    Un peu comme dans des couples homos : qui est actif, qui est passif, etc...
    Parce que que c’est particulièrement girouette, ces caprices.

    T’es toujours un peu l’antémitismite d’un autre, qui est encore plus antémétiste que l’anmitismiste de base, qui combat, rappelons-le, ce fléau : l’antimestisme (pire que le racistme !).
    Bref, grosse arnaque.


  • Si Soral et Dieudo étaient vraiment les escrocs décriés par les médias,
    ça fait longtemps qu’ils auraient monté un cabinet de coaching en gestion de l’antémistisme !
    Gros business !

     

  • Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des Lois actuellement enlisée dans l’affaire Benalla, présente son "passeport diplomatique " à l’AFP le 1er juillet 2018 .
    Et cela donne selon la fiche Wikipedia ( identique à l’info de L’AFP ) :
    Yaël Braun-Pivet se présente comme une descendante de « l’immigration slave, juive polonaise et juive allemande, avec des grands-parents entrés en France avec des visas touristes » dans les années 1930 .

    Bon, et sur le "passeport diplomatique" de Benalla il est écrit quoi ? ?
    Tout cela démontre l’amateurisme bobo de Macron et le mauvais "casting" fait par ceux qui pilotent réellement [ et ça dérape ] !

    Pour l’instant c’est rigolo !


  • Elle se réfugie derrière des soi-disant attaques sexistes et antisémitismes mais elle est surtout ciblée pour son incompétence. Les vieux briscards de la politique sont des franc-maçons blancs qui ne veulent pas voir leur gamelle diminuer alors ils s’attaquent à l’entourage de Macron : Benalla et maintenant Yaël.

    On a pris Trump pour un fou alors qu’il est redoutable, on prend Macron pour un neuneu alors qu’il tient tous les franc-maçons par les couilles. Il suffit de relire le récent pedigree de sa "chargé de communication" (Michèle Marchand) pour savoir que Macron sait où toutes ces couilles sont allées se loger.

    Je n’aimerais pas être franc-maçon quand le psychopathe Macron lancera la contre-attaque. Je vous rappelle que le 3 juillet 2018, Meyer Habib a été choppé avec des représentants de l’armée israélienne armés dans l’enceinte de l’assemblée nationale Française. Ça pue le "11/09" pour les franc-maçons car les circoncis sont du côté de Macron et cela explique aussi le réflexe "antisémite" de la Yaël.

     

  • Quand on prétend se situer au-dessus des autres, on ne répond pas à des trolls sur Twitter ou autre. Elle est là pour encaisser les critiques, faire le tri entre de vraies attaques et des débiles qui se défoulent gratuitement dans le vide du virtuel.
    Mais voilà, salto arrière et je profite de l’occasion pour faire diversion et passer pour une victime. Elle a bien compris qu’elle avait de bonnes cartes à jouer.
    Merci les trolls, merci Twitter !

     

    • On peut ajouter que le trollage est tellement opportun pour permettre de se victimiser qu’il est tout à fait possible d’envisager que les propos ciblés ne soient pas spontanés. Manipulation de l’opinion qui ne coûte pas grand chose mais qui, comble d’ironie, est sans doute payée directement ou indirectement par nos soins et sur nos propres deniers. Elle n’est pas belle la vie ?


  • De nos jours, est-ce la bonne parade ? Sexiste, c’est à la mode, mais antisémitisme...


  • Tous ces incompétents, ces nuls de chez nul, et toutes ces lois débiles, ont, entre autres, un effet : celui d’affaiblir l’état de droit, les institutions, et l’État.

    C’est peut-être une bonne chose dont il faudra se servir le moment venu.

     

  • Elle n’est qu’un pion, mais un pion communautaire.
    A tous les postes clés, un descendant de ceux qui ont beaucoup souffert.
    Là réside leur talent, dans l’entrisme .
    C’est la dessus qu’il faut agir. Comment a-t-elle eu ce poste, sur quelles bases, quelles compétences ?
    Dénoncer par le buzz et non l’insulte sa nullité crasse, elle se fera débarquer avant d’entraîner tout le monde dans sa chute.
    Rappelez vous le cas de ce magistrat communautaire du Conseil d’Etat qui avait été brieffé par le CRIF et Valls pour faire annuler en deux temps trois mouvements un spectacle de Dieudo à Nantes en 2014.
    Aux USA, comme par hasard, le type en charge du dossier Trump sur l’ingérence russe n’est pas le patron du service ad-hoc favorable à Trump mais "empêché" par une banale histoire de détournements de fonds, mais son second un gars de la communauté….
    Etc, etc ;
    Grattez le vernis et voyez de quoi est faite la matière première. Effarant..


  • "Entrés en France dans les années 1930"... Déjà, ça, fallait oser le faire.


  • Yaël Braun-Pivet, Carole Bureau-Bonnard, Danièle Brulebois, ...
    Même combat, il n’y a rien de nouveau !
    Rappelez-vous de leur début à l’Assemblée nationale, LREM avait eu la bonne idée de mettre des "milfs" incompétentes mais zélées pour faire passer en force les amendements sur la loi travail et autre démoralisation de la vie publique.
    Mais ça commençait à se voir et ils s’étaient calmés.

    Je vous invite à bien établir la sociologie des membres de LREM, pour ceux qui croyait à la nouveauté :
    . Composée majoritairement d’anciens cadres moyens du PS, le "middle management" (anciens élus, conseillers, ...)
    . Rejoints par quelques LR qui, comme les précédents, ont senti le vent tourner et
    . Chapeautant de jeunes carriéristes opportunistes (Avia, Bergé, Kuric, Djebbari, Berville, ...).


Commentaires suivants