Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Zemmour serait bien inspiré de se remettre en question avant de donner des leçons de civisme"

Après le carnaval médiatique, place à la politique. La rumeur d’une candidature à la présidentielle du journaliste Éric Zemmour se précise, comme l’ont fait d’autres personnages de la société civile avant lui. Celui qui dit tout haut ce que les Français pensent tout bas sur l’immigration (afro-maghrébine), l’islam, la délinquance, la sécurité et tous les sujets qui animent les repas du soir ne devrait pas réunir les signatures nécessaires pour se présenter, mais il espère sans doute un bon coup de com’ pour doper ses ventes de livres.

 

L’intérêt d’une candidature Zemmour, coincé entre Le Pen, Dupont-Aignan et les républicains n’est pas utile. Les courants de « droite » auront déjà leur candidat et un programme, des militants et des structures de campagne, éléments qui manqueront fatalement au journaliste. Alors pourquoi (et pour qui) entrer en campagne électorale ? Pour comprendre de qui Éric Zemmour est le nom, on peut se référer à l’excellent essai de Youssef Hindi, L’Autre Zemmour , paru chez Kontre Kulture. Un ouvrage refusé par plusieurs éditeurs, pourtant bien argumenté et très incorrect envers le polémiste préféré des médias, qui nous permet de mieux cerner l’oeuvre du personnage.

Disons-le tout de suite, Youssef Hindi le Marocain entend rendre les coups à Zemmour l’israélite, ce dernier s’étant fait une spécialité dans les leçons d’intégration et de civisme envers les immigrés d’Afrique du nord. Hindi nous rappelle le parcours du personnage, ses origines berbères, l’histoire tumultueuse du clan Zemmour, ses diatribes anti-système de façade. Entre ses anniversaires de gala fêtés avec Mélenchon, Cambadélis et autres joyeux drilles, son enfance dorée en école privée confessionnelle où on chantait paraît-il l’hymne national (!), ses réunions communautaires à la synagogue de la victoire et son soutien sans faille à la politique atlantiste, on a effectivement du mal à comprendre en quoi Zemmour serait un rebelle. Il est certes intégré par ses affaires jûteuses et ses contrats TV, mais son patriotisme est à relativiser.

Hindi nous rappelle que Zemmour est salarié de C-News où il est omniprésent, fait contradictoire pour quelqu’un qui se prétend anti-système. Son principal employeur est le milliardaire pro-israélien Bolloré. Il combat l’islamisme mais se fait plus discret sur les autres communautarismes, dont le sien. Zemmour a toujours soutenu les actions de l’OTAN, les agressions d’Israel en Palestine ; il dénonce les terroristes en omettant que les jihadistes furent armés par les occidentaux pour combattre Bachar el-Assad et Saddam Hussein.

Pour l’assimilation, Youssef Hindi nous relate les effets des lois de la révolution, le décret Crémieux beaucoup plus tard. Les Français juifs seraient des modèles de citoyens patriotes et altruistes quand les Français musulmans seraient des salafistes masqués, des trafiquants et des cas sociaux : une vision très caricaturale de la société française que même le rassemblement national relativiserait.

Si Éric Zemmour n’a pas connu l’école publique qu’il incite à plus d’audace pour « intégrer », votre narrateur peut témoigner des discriminations qui y régnaient il y a quelques décennies dans le Xème arrondissement de Paris. Repas communautaires sans porc à la cantine, collège fermé le samedi pour raison religieuse, insultes envers ceux qui y trouvait quelque chose à redire (« Sales goys », etc.), rejet de la culture traditionnelle française pour des gens qui dessinaient des drapeaux israéliens sur les tables de cours, et même petite délinquance (trafic de disquettes piratées, vols de scooters pour les pires). Dans les années 1980, ce n’était pas les afro-maghrébins qui semaient la pagaille dans les collèges de l’est parisien ; ce n’étaient pas eux non plus qui s’orientaient vers des métiers manuels et mal payés que les Zemmour et compagnie ne voulaient pas pratiquer.

Si la crise de l’intégration et de la citoyenneté sont d’abord les effets du mondialisme et de la dénationalisation de l’hexagone, la délinquance et le terrorisme sont aussi les conséquences du désengagement de l’État et du manque de courage politique. On voit mal en quoi Éric Zemmour pourrait y remédier : libéral de droite, communautariste et coupé du peuple qu’il prétend défendre, il serait bien inspiré de se remettre en question avant de donner des leçons de civisme aux autres.

Libres à certains patriotes de le suivre et de lire ses bouquins (Mélancolie française est d’ailleurs digne d’intérêt), mais son attitude pro-israélienne, son obsession de l’islam et ses références néo-conservatrices ne font pas de lui un éveilleur de peuple, encore moins un réconciliateur. Relancer le civisme et la conscience collective, c’est contraire à l’ultra-libéralisme des amis de Zemmour (Valeurs actuelles, Le Figaro...), on ne peut allier la recherche du profit pour quelques uns et la fraternité pour tous. Le Zemmour de l’ombre nous dissuade de suivre celui des médias ; la campagne pour l’élection présidentielle se jouera sans lui, à moins que ses employeurs le mandatent pour justement couler les vrais candidats souverainistes, ce qui est peut-être le véritable moteur de sa démarche...

Jean de Beauce

 

À ne pas manquer chez Kontre Kulture,
L’Autre Zemmour de Youssef Hindi !
(avec une préface d’Alain Soral)

 

D’autres recensions de L’Autre Zemmour, sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2743115

    Quant à son soutien à l’OTAN , il ne cesse de répéter le contraire !... il préfère nettement une coopération avec la Russie qu’avec l’oncle Sam ! ... ce ne sont pas les signes d’un atlantisme avéré !
    sur un autre point de vue , il est contre la profusion des mosquées , il est pour une remigration contrôlé ...
    " Youssef Hindi le Marocain entend rendre les coups à Zemmour l’israélite " : moi je dis ni l’un , ni l’autre ! Et j’ajoute , qu’il serait plus aisé de " contrôler " certains que les autres , ne serait ce que par le nombre ! Car le chaos sociétal qui s’opère est bien voulu par les Mondialistes qui nous dirigent , et qui les financent ? ... donc la boucle est bouclée ! Je répète : ni les uns , ni les autres !
    On peut certainement me contredire , mais quand je vois le nombre de " collabos " du système qui encensent les uns ou les autres , je me dis que c’est comme dans le " sanitaire " , les conflits d’intérêts sont la base du marasme .

     

    Répondre à ce message

    • Je l’aurai dit avec plus de virulence (et sûrement plus de maladresses donc), mais c’est très bien résumé.

      Ni l’un, ni l’autre, et j’ajouterai même que pour avoir une réconciliation, il faut du pardon mais également un type qui veut se faire pardonner. Tous ceux qui veulent le mériter y ont droit, tous ceux qui le remettent en question ou qui relativisent ls agissements abusifs et outranciers de leurs communautés devraient dégager, ou être dégagés, quelle que soit la communauté en question (mais je suis prêt à parier que nous n’allons garder que des asiats et des latinos).

       
  • Chirac ayant été brillant par son non-agir, Sarkozy a bien été le début de la dégringolade. Le presque Corse des Carpates de Neuilly avait - au moins - un parcourt politique.
    Mais depuis Hollande, n’importe qui, peut être président. Même un banquier spécialiste en fusions/acquisition. Si vous saviez les bénéfices provenant des opération de "fusacq"... On ne peut pas en fait.

    Bref, encore plus de dettes, plus de sionisme, plus de brutalité envers la plèbe.
    La salle petite histoire de la république doit continuer, donc Zemmour.

     

    Répondre à ce message

  • Je lis même pas, Ce n’est pas français d’écouter zemmour, et ce n’est pas chrétien d’être national sioniste, simple .
    Qu’il ouvre sa gueule sur le pouvoir, pas macron, Chirac, Hollande etcetc, qu’il ouvre sa gueule sur les opérations du mossad, qu’il ouvre sa gueule sur l’empire d’aujourd’hui et qui sont les sbires, ah oui ! Il ouvre sa gueule sur les 40 dernières années de propagande, je voudrais qu’il ouvre sa gueule sur les 40 années de propagande qui ont commencé ? Allez zemmour, allez zemmour.... un débat ? Quand ?

     

    Répondre à ce message

  • Quels sont les médias qui vont soutenir Zemmour ? Le Figaro, mais sans braquer son lectorat conservateur . Quid de Drahi ? Va-t-il lâcher Macron pour soutenir massivement le Z ? S’il le faisait ce serait un allié de poids . Quid de Bolloré-Goldschmidt ? Risque-t-il de perdre des soutiens politiques s’il soutient trop ouvertement Zemmour ? Bernard Arnault, l’homme le plus riche d’Europe, propriétaire du Parisien et des Echos, est très proche de Macron, il habille même Brizitte ! Ils doivent consulter tous les matins les différents sondages quant à la cote du Z . Ce sont les médias qui ont vendu Macron à ces nouilles de Français, ce sont eux qui font les présidents en France . Rappelons-le : 90% des médias sont aux mains de 9 milliardaires . Un jour un journaliste a demandé à un enfant dans la rue quel serait celui qui serait le prochain Président : le môme a répondu : " Celui qu’on voit le plus à la télé " . La vérité sort de la bouche des enfants...

     

    Répondre à ce message

  • Cette histoire de candidature de Zemmour est une mauvaise plaisanterie. J’ose espérer qu’il n’ira pas.

    "Zemmour a toujours soutenu les actions de l’OTAN"
    Ah bon, lesquelles ?
    On peut légitimement soupçonner de bienveillance envers Israël, mais l’altantisme surement pas. Ou alors j’ai manqué quelque chose, auquel cas, merci d’éclairer ma lanterne.

     

    Répondre à ce message

  • Si il se présente, cela sera le test ultime, concernant le personnage...Quelle consigne de vote va t il donner pour le second tour ? Macaron, et cela confirmera son allégeance au système...ou MLP, qui du coup aura de forte chance de transformer l’essai...

     

    Répondre à ce message

  • Arrêtez de dire que Zemmour est d’origine berbère ! C’est un descendant d’une famille séfarade d’Espagne qui a dû émigrer en Algérie après la Reconquista et à qui la France a donné la nationalité française en 1970 ou au mieux une famille juive qui a émigré là. Je suis berbère algérien (de la région même d’où Zemmour dit être issu), et je ne connais aucun berbère qui s’appelle "zemmour". Or les patronymes et les toponymes nous disent tout sur l’homme ! Les quelques berbères judaïsés ou christianisés ont tous embrassé l’islam. Vérifier les registres de l’ANOM et vous y trouverez tous les noms des juifs séfarades d’Algérie, du Maroc et de Tunisie (Français) ... et tous les noms des indigènes !

     

    Répondre à ce message

  • Vous aurez remarqué que Zemmour ne propose jamais de solution économique ; sans programme économique, il lui est impossible de se présenter. De toute façon, il n’a jamais eu l’intention de le faire, et il ne se grillera pas pour faire plaisir à un lobby non juif quelconque. Car le lobby juif n’enverra jamais au casse-pipe l’un des leurs. Les juifs sont des hommes de l’ombre ... Remarque factuelle et non-antisémite !

     

    Répondre à ce message

  • Ok pour la compréhension globale du texte, m’enfin le 5eme chapitre est
    totalement incompréhensible !
    [ gros problèmes de syntaxe et grammaire ]

     

    Répondre à ce message

  • Hindi nous rappelle que Zemmour est salarié de C-News où il est omniprésent, fait contradictoire pour quelqu’un qui se prétend anti-système... . En quoi et quand Zemmour prétend être un anti système ? Vous êtes des jaloux

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents