Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des kits de protection chimique pour la force des Nations unies déployée sur le plateau du Golan

L’on sait que le régime syrien dispose d’armes chimiques – il l’a d’ailleurs lui-même reconnu – et la crainte de certains responsables est qu’il en arrive à s’en servir en dernier recours ou bien que ses stocks tombent entre de mauvaises mains.

Nous avons dit et répété, publiquement et par les canaux diplomatiques, que la Syrie n’utiliserait jamais, quelles que soient les circonstances, les armes chimiques qu’elle pourrait détenir”, a ainsi écrit Bachar Dja’afari, l’ambassadeur de Syrie à l’ONU dans une lettre adressée à Ban Ki-moon, le secrétaire générale de l’organisation.

Nous sommes vraiment inquiets devant le risque de voir des Etats qui soutiennent le terrorisme et les terroristes fournir aux groupes terroristes armés des armes chimiques, pour dire ensuite que ces armes ont été utilisées par le gouvernement syrien”, a encore prévenu le diplomate. L’on a ainsi un aperçu de ce que dira Damas si ce type de munitions est effectivement employé…

Quoi qu’il en soit, il est prévu de doter d’équipements supplémentaires la Force de l’ONU chargée de l’observation du désengagement (FNUOD). Cette dernière est engagée depuis 1974 sur le plateau du Golan afin de surveiller une zone tampon démilitarisée entre Israël et la Syrie.

Récemment, le plateau du Golan a été le théâtre de plusieurs incidents liés à la situation en Syrie, avec notamment la chute d’obus près de postes militaires israéliens. D’où la décision annoncée par Hervé Ladsous, le chef des opérations de maintien de la paix des Nations unies. La FNUOD “va recevoir un certain nombre de véhicules blindés prélevés sur d’autres missions dans le monde et, pour le personnel qui n’en serait pas équipé nationalement, des kits pour se protéger d’une attaque chimique si elle devait avoir lieu” a-t-il déclaré, le 18 décembre.

La multiplication des incidents est vraiment une source d’inquiétude” a encore affirmé M Ladsous. Au début du mois, il avait affirmé que ces derniers avaient mis en évidence la présence de groupes armés de l’opposition syrienne dans les zones de désengagement” et évoqué l’envoi de “conseillers politiques afin d’analyser la situation sur le terrain.

En outre, Hervé Ladsous a également ajouté que l’ONU continue de “mettre au point des plans d’urgence fondés sur un certain nombre de scénarios possibles en Syrie”, sans pour autant donner plus de précisions.

Le mandat de la FNUOD expire le 31 décembre prochain. Mais Ban Ki-moon a préconisé, en novembre, de le prolonger de 6 mois supplémentaires, estimant que la présence éventuelle de soldats syriens dans la zone démilitarisée serait de nature à provoquer un nouveau conflit entre Israël et la Syrie.

La FNUOD est composée par un millier de soldats. Ces effectifs sont fournis par l’Autriche, la Croatie, l’Inde, le Japon et les Philippines. Depuis son déploiement, 44 casques bleus ont perdu la vie.

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce n’est pas de ce genre de kit dont ils doivent se munir. Après l’épisode des Patriot en Turquie, trois navires de guerre russes ont mis le cap sur le port de Tartous en Syrie. Un avertissement pour l’OTAN pour signifier que la Russie n’entend pas laisser agresser la Syrie. Et au passage un renforcement significatif des armes de défense syrienne.

    A bord des vaisseaux de guerre russes, à savoir le Novotcherkassk, le Saratov et le navire MB-304, près de 300 marins. Et en soute, 24 Iskander M 9K720. Ces missiles de croisière, conçus pour ce genre de conflit, créent la panique dans le camp occidental et/ou ennemi de la Syrie. Ces missiles Iskander -12-, ont été pointés en direction de la Turquie, le reste vers la Jordanie et Israël.

    Les Russes auraient donner à Assad un mois pour faire le nécessaire sinon…


  • La zone démilitarisée du plateau du Golan ? Sérieux ? Ca a pas gêné l’auteur de l’article de dire dans le même paragraphe que le plateau était une zone tampon démilitarisée, et qu’il y’a eu des incidents là-bas près des postes avancés israëliens ?