Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Et le féminisme devint pornographie

Hysterical Literature est un « projet » de Clayton Cubitt. Le principe : des femmes font la lecture d’une œuvre littéraire face à la caméra avec un vibromasseur entre les jambes.

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



201 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #284886
    le 16/12/2012 par qwert
    Et le féminisme devint pornographie

    C’est de l’ "art". hahaha


  • #284887

    Un titre plus approprié serait :
    "des actrices porno simulent un orgasme en lisant"

    J’ai beaucoup de mal à imaginer qui ça va exciter.
    c’est vraiment passionnant...

     

    • #284946
      le 16/12/2012 par supadude57
      Et le féminisme devint pornographie

      ça ne parait pas simulé..
      Mais quand on a jamais fait jouir une femme, on ne peut pas savoir, hein^^


    • #285006
      le 16/12/2012 par prof crasseux
      Et le féminisme devint pornographie

      moi
      je trouve ça très excitant
      l’instant où elles ne peuvent plus lire


    • #285038
      le 16/12/2012 par gerome
      Et le féminisme devint pornographie

      mais non ! tu ne vois que c’est un concept comme un autre ? D’ailleurs son principe est d’attendre, d’où les vidéos plus ou moins longues.
      Je ne pense pas que ce soit des actrices, à moins que tu les connaisses ?
      Beaucoup de filles se prêteraient à ce jeux là.


    • #285184
      le 17/12/2012 par Babar
      Et le féminisme devint pornographie

      @supadude (l’homme à femmes derrière son clavier), il y a au moins une actrice de films pornographique dans le lot... Oserais-tu prétendre qu’elle jouit sincèrement ?... Par ailleurs, tu as l’air de bien connaître les femmes (à te lire), tu dois donc savoir qu’une femme ne peut avoir un coït authentique que lorsque le contexte s’y prête et permet à la femme de ne pas se poser de questions qui bloquent son plaisir... Le contexte s’y prête-t-il ?... Bref. Sors un peu, rencontre réellement des femmes authentiques (pas celles que tu vois tout seul dans ta chambre avant de te coucher) et reviens me parler de psychologie féminine...


  • #284894
    le 16/12/2012 par totto
    Et le féminisme devint pornographie

    c’est un truc que je faisait faire à mes copines il y a dix ans , je ne me savais pas si précurseur :-) faudrait que je retrouve les enregistrements....


  • #284902
    le 16/12/2012 par totto
    Et le féminisme devint pornographie

    ne serait-ce pas simplement de trés bonnes actrices ?

     

    • #284936
      le 16/12/2012 par Brahim
      Et le féminisme devint pornographie

      Possible, moi j’y crois moyen. Mine de rien les bonnes actrices de la jouissance, tu les trouve pas à chaque coin de rue, et là y en aurait un paquet.
      C’est possible hein, mais pour le coup je trouve beaucoup plus simple et rapide de trouver des filles volontaires pour simplement lire avec un vibro entre les cuisses, c’est même BEAUCOUP plus simple.


    • #285088
      le 17/12/2012 par Trique
      Et le féminisme devint pornographie

      Celle qui fait la "session 1" est une vrai actrice porno (découverte de 2009 d’AVN, selon wikipedia).


  • #284906
    le 16/12/2012 par Dadi
    Et le féminisme devint pornographie

    “Seuls l’homme et la femme réunis font l’être humain”.
    Emmanuel Kant
    Selon les féministes (pardon a Kant)
    "Seuls le vibro et la femme réunis font.... ?....?......?....?.....un cris !"
    "L’universalité" de Kant et face à l’individualisme du Féminisme !

    Pour finir :
    « Le plus grand, le seul ennemi de l’émancipation de la femme est la femme. »
    Otto Weininger "sexe et caractère"


  • #284909
    le 16/12/2012 par Simon
    Et le féminisme devint pornographie

    hahaha !

    J’ai bien rigolé.

    Mon côté libertaire aprécie quand même ce genre de choses. ^^


  • #284913
    le 16/12/2012 par John Wayne
    Et le féminisme devint pornographie

    Woaw ! C’est génial ! Difficile de garder le contrôle de son afflux sanguin en regardant de telles choses ! C’est formidable !

    Ce n’est absolument pas de la pornographie, de l’érotisme peut-être, il faudrait s’accorder sur la définition, mais certainement pas de la pornographie. Il n’y a pas un centimètre carré de chair à l’écran et pourtant c’est hyper bandant, tout est dans la suggestion.

    Moi j’adore.

    Chers camarades mâles, qui peut honnêtement me dire qu’en visionnant ces vidéos il n’a pas apprécié ?

     

    • #284932
      le 16/12/2012 par Gibraltar
      Et le féminisme devint pornographie

      Pauvre image de la femme, pauvre société... Et non, le noir&blanc ne rend pas la chose élégante ni artistique. C’est tout simplement vulgaire.


    • #284941
      le 16/12/2012 par mellinedhel
      Et le féminisme devint pornographie

      Moi. Je trouve ça tellement vulgaire et impudique que ça me révulse. Je vois ce sinistre spectacle comme si ces femmes se faisaient violer et qu’elles aimaient ça ! Ce doit être le fait qu’elles essaient de réprimer leurs sensations. Pourtant on ne ne peut pas dire que je sois vraiment prude... mais tout cela me semble profondément malsain.


    • #284953
      le 16/12/2012 par mandrake
      Et le féminisme devint pornographie

      Apprécié, comment ? La bave aux lèvres en faisant du show à l’élastique ?


    • #284955
      le 16/12/2012 par stefdebe
      Et le féminisme devint pornographie

      Moi j’aime bien ! Je ne vois pas le rapport avec du féminisme porno, c’est plutôt une mise en scène coquine très amusante !


    • #284975
      le 16/12/2012 par Un Canadien
      Et le féminisme devint pornographie

      Élargis ta définition de la pornographie.

      Tu sais, comme quand on dit pornographie mémorielle ?


    • #284979

      Je n’y vois que des actrices.
      et un concept ridicule.

      Je fais une recherche sur "stoya" et bingo c’est une actrice porno.
      je suis un peu trop cynique peut-etre.


    • #284985
      le 16/12/2012 par Julius
      Et le féminisme devint pornographie

      ok donc c’est pas de la "pornographie" au sens propre mais l’usage d’un "vibro" le suggère quand même.
      C’est de la pure merd# ce genre de vidéo, des pseudo féministes qui militent pour le droit de la jouissance masqué par le fait qu’elles lisent un auteur de seconde zone adepte de volupté.
      Ce genre d’hystérique New Yorkaises pullulent ici, ce sont avant tout des célibataires semi-dépressive (jevoteobamaetmangeorganique). Ce genre de nana se choqueront de blague en dessous de la ceinture en disant que c’est "innapropriate" quand ce genre de démonstration les "élèveront spirituellement".
      Oui c’est excitant, oui je ne dit pas que cette pratique ne peut être expérimenté, mais uniquement dans la sphère privée avec une amie, une maîtresse ou une copine sans que cela ne travestisse la pudeur des amants.
      Ne tombez pas dans le pièges de ce foutus système (1 millions de "like" sur youtube devrait vous interpeler jeune innocent !)


    • #285033
      le 16/12/2012 par Benjamin
      Et le féminisme devint pornographie

      entierement d’accord avec toi ! la video avec Stoya est geniale :)


    • #285035
      le 16/12/2012 par Bruno
      Et le féminisme devint pornographie

      Lol, je suis du même avis :)


    • #285042
      le 16/12/2012 par Robert F.
      Et le féminisme devint pornographie

      Moi je le dis.


    • #285053
      le 16/12/2012 par sonofpriam
      Et le féminisme devint pornographie

      "Difficile de garder le contrôle de son afflux sanguin en regardant de telles choses ! "
      "honnêtement qui peut me dire qu’en visionnant ces vidéos il n’a pas apprécié ?"

      C’est pas faux ^^ mais personnellement j’espère quel n’auront jamais d’enfants qui tomberont sur leurs vidéo...
      ce type de pratique est pas censé ce massifier, maintenant les gens font "l’amour" au grand jour comme les bête


    • #285079
      le 17/12/2012 par utch
      Et le féminisme devint pornographie

      c’est au contraire bien de la pornographie puissance 10 si c’est vrai.

      Car si c’est vrai on est justement en continue, dans l’intimité et dans la réalité la plus profonde sans mauvais jeu de mot alors que la pornographie est un assemblage de scènes qui ne correspondent à aucune réalité.

      Et comme toujours c’est sous couvert d’intellectualisme.

      En tout cas le mec qui a eu cette idée est un petit malin, je lui tire mon chapeau ; mais les motivations des filles qui se se livrées à ça me laissent circonspect.


    • #285129

      Ça m’aurait peut-être excité si les lectures avaient été incarnées, mais là je trouve ça vraiment naze.

      En tout cas, le jour où j’aurai besoin de me faire connaitre au plus grand nombre, je saurai quoi faire : je montrerai ma bite, ou mon cul, ou je mettrai des objets dans celui de ma voisine et je nous filmerai. Le tout très classe avec un bel éclairage,etc. Et avec un petit concept/prétexte pour faire l’intello. Le cul, ça marche !


    • #285285
      le 17/12/2012 par Vallis Clausa
      Et le féminisme devint pornographie

      Je suis bien d’accord avec toi !
      ça s’agite dans le braille !

      Bien plus bandant que l’atroce course à la jeunesse qu’on nous montre habituellement dans le porno.


    • #285307
      le 17/12/2012 par Clovis
      Et le féminisme devint pornographie

      Je vais pas être originale, mais la société évolue tjrs de plus en plus en bas de la ceinture... pour faire de nous de pauvres animaux ne pensant qu’au cul

      mon dieu les gosses / ado de nos nos jours, je l’ai pleins sincèrement, ça doit être d’une telle violence pour eux, cette époque hypersexuée...


    • #286679
      le 19/12/2012 par Adekwatt
      Et le féminisme devint pornographie

      Faudrait pas tomber dans la pudibonderie non plus.
      Oui, pour tout homme normalement constitué c’est excitant d’écouter une femme jouir, et c’est bien la dessus que joue ces vidéos.

      Alors premièrement cette "oeuvre" est faite pour une bonne cause (aide au victimes d’un ouragan)

      Deuxièmement, je voudrais pas me faire passer pour le "pro d’la meuf" (je trouve ça ridicule de faire le malin avec son expérience des femmes, je part du principe qu’on a tous eu ici des expériences avec des femmes) mais pour tout ceux qui disent que ce sont des actrices, certes Stoya est une actrice porno, mais certaines vidéo, la première dans l’ordre du site notamment, ne sont pas simulées, c’est sur, une écoute attentive vous en persuadera ;-)
      Pour Stoya dur à dire, m’enfin je trouve que ça vidéo est la moins convaincante.

      Et dernièrement, pour ceux qui voient du porno la dedans, moi j’y vois tout le contraire. Dans le porno tout est faux, simulés, mais tout est exhibés. Les actrices sont refaite, les plans sont zoomés, les cries simulés. Bref tout est vu, mais tout est faux.
      Ici c’est tout le contraire, on a faire à de vrai orgasmes, mais en pudeur (au niveau des plans), en retenue (du fait de la lecture), et ou l’objet de tout les désirs est caché. C’est tout l’inverse du porno. Rien n’ai vu, mais tout est "vrai."

      Enfin voila, selon moi il n’y a vraiment pas de quoi faire un fromage de ces petites vidéos.
      Elles ne représentent ni le féminisme, ni la pornographie.


  • #284916
    le 16/12/2012 par pseudonyme
    Et le féminisme devint pornographie

    Ils ont gagné.

    C’est totalement banalisé.

    Vive la liberté (vis à vis de Dieu hein, pas de la République, sinon ce serait un balsphème).

    Salopards.


  • #284918
    le 16/12/2012 par pierreleant
    Et le féminisme devint pornographie

    Les homos adeptes du mariage pour tous pourraient faire la même chose.
    Lire le texte de loi, un godmichet enfoncé dans l’anus.
    On rigolerait pas mal.
    Drôle d’époque tout de même.

     

  • #284919
    le 16/12/2012 par le_j_masqué
    Et le féminisme devint pornographie

    Où est le bon sens et le respect de soi.
    Voilà à quoi en sont réduits ces femmes pour défendre "leur cause".
    Minorité hystérique.


  • #284921
    le 16/12/2012 par carlos
    Et le féminisme devint pornographie

    Et ces connes la t envoie chier alors que tu leur fait un sourrire !moi je les sauterais si elles etaient d accord !si elles veulent lire un truc pas de soucis.

     

    • #285460
      le 17/12/2012 par karimbaud
      Et le féminisme devint pornographie

      mais c’est çà qui est hypocrite !...de telles nanas devraient se faire "fourrer" sans faire les mijorées, hors c’est le contraire...l’égoïsme du plaisir non partagé !


  • #284924

    Quelle perversité.
    .
    Toute l’intelligence est dans le godemichet.
    .
    Prochain "projet" : Faire des maths à la Fistinière.
    .
    Fallait vraiment un type qui s’appelle CUL-BITE pour pondre une telle...un tel...pff.


  • #284925
    le 16/12/2012 par Marmagne
    Et le féminisme devint pornographie

    Où est le rapport avec le féminisme ?


  • #284926
    le 16/12/2012 par Leovigild
    Et le féminisme devint pornographie

    C’est quoi l’intérêt de cette conneries à part que "l’artiste" derrière la caméra soit un sale pervers dégénéré ?


  • #284935
    le 16/12/2012 par Kronav
    Et le féminisme devint pornographie

    Faut pas appliquer une analyse pointilleuse pour des petits délires comme ça.

    Quelle différence entre tenter de lire un livre pendant qu’un homme ( ou un objet en l’occurrence ) vous masturbe pour s’amuser, et conduire sa voiture en se faisant faire une fellation par sa femme ?

    Aucune.

     

    • #285178
      le 17/12/2012 par Babar
      Et le féminisme devint pornographie

      Analyse pointilleuse... Petits délires comme ça... As-tu au moins assimilé qu’il s’agit d’une action féministe s’inscrivant dans la lignée des suffragettes et souhaitant en théorie un plus grand respect des femmes de la part des hommes... Ces femmes se sont faites filmer pour que le quidam les regarde avoir un coït plus ou moins exagéré du fait du contexte... Tu penses donc que cela contribue à un respect accru des femmes et sert leur cause... Penses-tu que les femmes respecteraient davantage les homme si l’on filmait des types se masturbant en lisant un livre ?... Tu m’as l’air "cool" et dans le coup mais cela ne fait pas de toi un libre penseur...


    • #285227
      le 17/12/2012 par utch
      Et le féminisme devint pornographie

      Réponse à Krona
      "Faut pas appliquer une analyse pointilleuse pour des petits délires comme ça.

      Quelle différence entre tenter de lire un livre pendant qu’un homme ( ou un objet en l’occurrence ) vous masturbe pour s’amuser, et conduire sa voiture en se faisant faire une fellation par sa femme ?"

      Réponse :

      Dans le 2e cas ça peut entraîner un accident de voiture et tu t’exposes à des sanctions pénales :

      Article R412-6 du code de la route :
      (...)
      II.-Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres. "

      Comme tu le vois le code de la route a tout prévu puisqu’il est bien question de " position des passagers".

      Je pense que " les objets transportés " fait référence au vibromasseur.

      Autre différence un routier ou un 4x4 peut passer et voir ta femme en train de faire ça.

      Mais bon yen a que ça gêne pas, chacun son truc.


  • #284937
    le 16/12/2012 par Talion
    Et le féminisme devint pornographie

    Je dois avouer que j’ai du mal à saisir l’intérêt de ce type de "performance"...

     

  • #284944
    le 16/12/2012 par supadude57
    Et le féminisme devint pornographie

    Je ne vois pas DU TOUT le rapport avec le féminisme..
    AUCUNE des ces femmes ne se revendique féministe, et il n’y a AUCUN message féministe dans les vidéos....

    Je trouve que ces vidéos présentent peu d’intéret, vu que ce n’est ni de la lecture, ni du porno ou de l’érotisme à proprement parler..
    Cependant je ne vois RIEN de choquant la-dedans, et je comprend mal comment on arrive a un titre (accrocheur) qui n’a absolument RIEN à voir avec la vidéo...

    Faudrait faire attention à ne pas détourner les vidéos pour en faire une propagande , tout de meme...
    ça ternit l’image de l’association.

     

    • #285136
      le 17/12/2012 par aldo
      Et le féminisme devint pornographie

      merci pour ce commentaire sensé


    • #285140
      le 17/12/2012 par Brahim
      Et le féminisme devint pornographie

      Complètement d’accord.


    • #285182
      le 17/12/2012 par Babar
      Et le féminisme devint pornographie

      Peut être as tu raison d’un côté... Ces femmes en effet ne se réclament pas explicitement et consciemment du féminisme... Mais il faut bien comprendre qu’à une période de post-modernisme (particulièrement aboutie aux USA), nous avons affaire à des post-féministes qui ne se soucient plus tant de chercher à se faire respecter par les hommes mais de s’adonner à une vulgarité débridée et provocatrice... En ce cas, ce à quoi tu fais allusion n’est pas du féminisme en effet... C’est pire...


  • #284951
    le 16/12/2012 par Duende
    Et le féminisme devint pornographie

    Bah, la dernière en tout cas c’est une actrice porno assez connue.
    Ces vidéos sont une forme de film érotique parmi d’autres. La nouveauté est que le plaisir de la femme, bien que sans doute simulé est mis en scène de manière (à peine) plus subtile, c’est à dire en filmant le visage uniquement


  • #284952
    le 16/12/2012 par Ikol
    Et le féminisme devint pornographie

    Le plaisir de la lecture enfin retrouvé.

    C’est plutôt bon signe pour les écrivains non ?


  • #284954
    le 16/12/2012 par Pierre
    Et le féminisme devint pornographie

    Les femmes veulent avoir l’air intelligentes dans les rapports sexuels, ce qui est absurde (et bien sûr elles confondent intelligence et verbiage). Voilà où ça mène de ne pas assumer. Ridicule.


  • #284961
    le 16/12/2012 par kasiar
    Et le féminisme devint pornographie

    Je ne vais pas défendre les féministes des autres contrées et encore mois celles venant d’Ukraine (ce serait même le même combat), mais le féminisme américain est plutôt une revendication de pouffiasses. La raison est que les femmes aux Etats-Unis (les plus jeunes) sont mieux payées que leurs homologues masculins en sortie d’université. Il n’y a plus grand chose à combattre du côté du féminisme et encore faut voir ce qu’est cette chose : les valeurs naturelles auxquelles aspirent encore une poignée d’irréductible. Mais les féministes hypocrites et hystériques ne l’entendent pas de cet oreille là. Cf : Carla Bruni qui a créé le buzz sur twitter en déclarant qu’il n’y avait pas besoin de féminisme.
    C’est la raison pour laquelle l’étape suivante du féminisme est l’ "émancipation" pornographique : impudeur et égoïsme sexuelle des femmes.
    Après avoir détruit tout un pan de la société de chaque cité de chaque nation, le féminisme s’attaque maintenant au foyer : partage des tâches ménagères, voire à l’intimité : interdiction de draguer, osez l’égoïsme, et flicage des hommes via le prétexte de la femme battue (car n’oublions pas qu’il y a des femmes qui poussent leur mari à être violent, même si je ne cautionne pas un peu comme les Femens), le boudin Bachelot qui voulait mettre des bracelets électroniques aux hommes violents sans distinguer parmi eux ceux qui l’ont été injustement de ceux qui n’ont fait que repousser l’hystérie de leur compagne.
    Le féminisme est une idéologie qui à travers la faiblesse de la femme, renforce ainsi le pouvoir du NOM. 
    C’est triste à dire mais le sort des hommes dépend de celui de leur compagne, soeur(s), cousine(s), mère, tante(s)...

     

    • #285143
      le 17/12/2012 par Nicolas Tesla
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est triste à dire mais le sort des hommes dépend de celui de leur compagne, soeur(s), cousine(s), mère, tante(s)...



      Seulement si tu laisses les femmes contrôler ta vie, tu devrais te renseigner sur les MGTOW aux US ou les herbivores (grass eating boys) au Japon. Leur philosophie ? Ne plus faire attention aux femmes et a leurs plaintes, manipulations perpétuelles contre les hommes, bannir le mariage et ne vivre que pour soi, cette philosophie fait horriblement peur aux femmes et aux féministes puisqu’elle est non violente mais très efficace !
      Les femmes ne peuvent t’attraper au piège puisque tu n’es pas marié et évite les contacts foireux !
      Les femmes ont le pouvoir parce que les hommes les laissent faire...


    • #285763
      le 17/12/2012 par kasiar
      Et le féminisme devint pornographie

      Les femmes ont le pouvoir parce que les hommes les laissent faire..




      C’est vrai que j’ai oublié de mentionner que parallèlement l’homme a tendance à se féminiser particulièrement devant sa compagne (devant sa mère je comprendrais :)) tant bien qu’il n’a pas conscience qu’il s’affaiblit et perd ses droits devant sa femme.


    • #286576
      le 18/12/2012 par MagnaVeritas
      Et le féminisme devint pornographie

      @ tesla
      Les "herbivores" sont des espèces d’asexuels, je ne pense pas qu’une telle stratégie soit gagnante. Il faut savoir distinguer les hystéro qui croient que tout leur est du et les femmes véritables.


  • #284964
    le 16/12/2012 par olive
    Et le féminisme devint pornographie

    Elles sont (toutes) très belles !!! Chapeau au réalisateur !

     

  • #284970
    le 16/12/2012 par JeanIILeBon
    Et le féminisme devint pornographie

    J’ai un peu le même type de réactions en lisant Bagatelles pour un massacre !

     

  • #284974
    le 16/12/2012 par gather
    Et le féminisme devint pornographie

    J’vais en parler a ma femme...
    _ ;-)


  • #284976
    le 16/12/2012 par Manuel
    Et le féminisme devint pornographie

    Quel rapport entre ça et le féminisme ?

     

    • #285195
      le 17/12/2012 par pseudonem
      Et le féminisme devint pornographie

      Toujours la même chose : la libération et le bien-être de la femme par la revendication de son droit à jouir sans contrainte.
      À l’aide d’idiotes utiles, les féministes tentent d’influer sur les moeurs de la société pour faire accepter à l’ensemble de la population de nouvelles pratiques, à l’aide de vidéos comme celles-ci qui servent d’exemples ou d’inspiration pour certaines...
      En fait loin de vouloir "libérer" la femme mais plutôt maintenir cette dernière au stade primaire (voire animal) de la jouissance, les féministes veulent grâce à l’acceptation de ces nouvelles pratiques, créer de toute pièce des besoins pour permettre l’éclosion de nouveaux marchés, indispensables à la nature même du capitalisme : sa dynamique expansionniste (ou croissance).
      Ainsi des tabous et des barrières morales sont brisés, le Marché peut reprendre sa course : le féminisme est donc une idéologie au service du Marché et non des femmes et de leur bien-être.
      Biensûr pour faire évoluer les inconsciences encore plus radicalement, mais cette fois à la base de la société, il y a l’Éducation Nationale.


    • #285768
      le 17/12/2012 par kasiar
      Et le féminisme devint pornographie

      Le féminisme made in USA alias la putain libérée et indifférente à la cause masculine, et pire encore à la vie en société


  • #284978
    le 16/12/2012 par Un Canadien
    Et le féminisme devint pornographie

    Excellent article dont on peut tirer plusieurs choses.

    Notamment dans la confusion des genres, entre plaisir sexuel (ressenti pur, jouissance) et lecture (censé être une activité de l’esprit, de ration, de domination de soi), dans ce qui touche à la littérature pour femmes d’aujourd’hui. Ceux qui comprennent l’anglais se désoleront de la qualité déplorable de la littérature qu’elles lisent, de l’absence de style et de contenu outre psychologisant de cette bouillie littéraire.

     

    • #285244
      le 17/12/2012 par BlackSad83
      Et le féminisme devint pornographie

      La 3eme lit du Walt Whitman, l’un des plus grands si ce n’est LE poète américain transcendantaliste....

       

      • #285580
        le 17/12/2012 par Un Canadien
        Et le féminisme devint pornographie

        J’avoue que je n’ai pas tout regardé ; mais même Walt Whitman a été récupéré par le new age.


    • #284984
      le 16/12/2012 par oheme
      Et le féminisme devint pornographie

      Salut
      J’avoue que cela est toujours et à chaque fois très agréable d’admirer un orgasme féminin.
      Mais cela je pense, devrait rester dans le domaine privé, cela doit paraitre ringard peut être.

      Cette illusion d’adolescent qui ne peut prendre vie que par une connaissance de l’autre, de ses subtilités, ect.. qu’à travers la pratique délicate et aidé par une vrai femme, ce qui fait de mou un homme accompli en tout sens.

      Alors cher ados, vous avez une chance inouï en cette époque libertine public de voir ce qu’est un orgasme féminin ; ranger les DVDs et autres cassettes vidéo porno, car votre épanouissement dépend du chemin que l’on vous montrent .... et non dans l’aggloméra de orgueil vaniteux de l’ignorance. cela s’adresse aussi à mesdames...

      a+

       

      • #285770
        le 17/12/2012 par kasiar
        Et le féminisme devint pornographie

        Bon écoute bien Raël, l’orgasme d’une femme je suis daccord avec toi il n’y a rien de plus beau, mais ... en privé


    • #284988
      le 16/12/2012 par ordekestion
      Et le féminisme devint pornographie

      A quand le championnat de la plus belle prestation. DSK est inscrit au jury d’office.


    • #284990
      le 16/12/2012 par JP Fontanille
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est de la totale simulation, bien évidement.
      Plutôt rigolo....

       

      • #285164
        le 17/12/2012 par Adekwatt
        Et le féminisme devint pornographie

        Euuh jveux pas faire genre jsuis un expert de la question, mais crois moi c’est pas simulé pour la plupart des vidéos ! Et c’est bien ça l’intérêt du truc.
        Parce que oui ya du porno partout, on fout des cul partout pour vendre du shampoing et chaque film à sa scène de baise, mais un véritable orgasme féminin, personnellement j’avais jamais vu ça (roooh attendais la fin de la phrase ^^) à la télévision ou sur internet.

        Du coup, d’une part c’est pour un bonne cause (en aide au victimes de l’ouragan) et d’autre part, j’aime cette oeuvre. Je trouve les filles jolies, le concept très bien trouvé. Ça rompt avec la vulgarité ambiante des film de cul ou on voit tout mais ou tout est faux. Ici on est dans le réel et la suggestion, dans l’imagination et dans la retenue.

        Alors voila c’est pas un chef d’œuvre non plus, mais je trouve ça bien vue, et moi je ne vois pas un signe de la descendance de l’époque dans ces vidéos, mais plutôt une résistance à cette décadence.


    • #285007
      le 16/12/2012 par Hijack
      Et le féminisme devint pornographie

      Bon ! La 3ème est pour moi !!! Pas touche !!!

      C’est la mienne !!! :-((


    • #285018
      le 16/12/2012 par Nihilsum
      Et le féminisme devint pornographie

      Par fidélité au niveau de vulgarité de la démarche, il eut été plus approprié de leur faire passer l’éponge dans des toilettes de boite de nuit aux environs de 4h.


    • #285022
      le 16/12/2012 par nateo30
      Et le féminisme devint pornographie

      quand elles lisent elles s’ennuient.
      seul le vibro les fait jouir.
      et bien voilà !!!!!
      vider vous la tête mesdames
      et remplissez-vous le vagin !!!

      en tant qu’homme j’apprécie le projet XD


    • #285026
      le 16/12/2012 par magate
      Et le féminisme devint pornographie

      Elles reviennent tout de suite a l’etat normal apres l’orgasme !!!!!!


    • #285030
      le 16/12/2012 par gerome
      Et le féminisme devint pornographie

      Très bon concept ! J’aurai aimé avoir l’idée !


    • #285034
      le 16/12/2012 par Gigelli
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est même pas de la masturbation mentale ou intéllectuelle, c’est pas du tout crédible, les nanas sont très mauvaises actrices, pas convaincantes pour un sou, une femme qui se masturbe a besoin de très bien se concentrer sur ce qu’elle fait dans un minimum d’intimité pour pouvoir espérer décrocher le jack pot, et c’est pas en lisant de la literature féministe rabat joie à 2 sous, devant toute une équipe de tournage, avec un cocombre dans la chatte et sans le remuer, qu’elle y arrivera spontanément.
      On l’aurait appellé "pointless wanking pseudo-literature" à la rigueur..., mais là ils se fouttent ouvertement de la gueule du monde.


    • #285036
      le 16/12/2012 par anonyme
      Et le féminisme devint pornographie

      bientôt la littérature sera publiquement primé par des grands maitres d’orient masqué et la critique se fera par éjaculations faciales !
      ne riez pas sans savoir on y vient...


    • #285039
      le 16/12/2012 par Substance2004
      Et le féminisme devint pornographie

      Je ne vais pas en rajouter sur Stoya. Je pense que je ne serai pas le seul à l’avoir bien identifié. http://fr.wikipedia.org/wiki/Stoya

      C’est certainement son plus mauvais film. XD

      « Quand tout le monde a son expression, sa pose favorite pour des photos prises par lui-même ou ses amis, que reste-t-il à montrer pour l’artiste professionnel ? »
      http://next.liberation.fr/sexe/2012...

      Je tiens à signaler à ce monsieur Cubitt que l’expression d’une jouissance appartient aussi aux non artistes dans le privé. Et certainement plus qu’avant étant donné l’apparition du numérique et surtout la possibilité ne plus envoyer ses pellicules chez le photographe. De plus, une artiste a déjà travaillé sur l’expression de visage d’hommes au moment de jouir.

      Allez, au tapis.


    • #285040
      le 16/12/2012 par tristan
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est un peu nul car on retrouve un peu la dictature des femmes entres elles et ceci ne concernent pas les hommes...

      A première vu on ne la voit pas et pas besoin de comprendre l’anglais où de savoir si elles ressentent l’objet qui fait monté au ciel...

      J’ai compris cette petite dictature entres femmes quand une émission banale passée sur TF 1 m’a mit la puce à l’oreille...
      Pendant l’émission on vient à parler de la représentation de femmes ni belles ni moches à travers les médias et les variétés public et privées...
      Pour défendre les filles qu’on ne voit jamais à la télé où sur les magazines les hommes se sont mis d’un coup à réagir pour qu’on présente des filles moins jolies où pas dans le canon...Les arguments des hommes étaient forts en sursauts, puis on attendait une réaction des filles notoires belles sur le plateau....rien pendant 10 seconde, un temps qui paraissait si long déjà...L’animateur laisse se silence pesant jusqu’à 20 secondes alors que depuis le début de l’émission le bruit jaillissait....
      Le silence était trop prenant, pas de mots d’une seule fille pour la causse des moins belles.... 30 secondes interminables pour que l’animateurs passe à autre chose....

      N’allez pas croire qu’elles manquent de jugeote, surtout si vous ètes un mec coincé qui se masturbe devant des filles porno graphiques...
      Le role de la mère n’est pas loin quand il s’agit de responsabilité, bien plus qu’un mec irresponsable qui fuit....

      Ici la cadre des filles rentre bien dans un business ; le fric avec l’attention facile....

      On est une société nourrie par la pornographie et lorsqu’on rencontre l’amour sans les objets qui font chanté en solitaire alors tout s’éclaire mais cela semble si rare ....Les dégàts de la pornographie revient toujours pas loin de l’infidélité, de la maitresse, de l’amant....


    • #285052
      le 16/12/2012 par surferdargent
      Et le féminisme devint pornographie

      Ca devient du n’importe quoi !!! quand même !!!

      Une femme + un vibro = ??? à vous trouver


    • #285056
      le 16/12/2012 par Tremah
      Et le féminisme devint pornographie

      Bon niveau provoc’ on repassera... à la rigueur si elles se touchaient en faisant la vaisselle ou en repassant le linge, on pourrait imaginer un message, une finalité quelconque, mais là...

      Est-ce qu’on image des types en train de se palucher sous la table en lisant du Sartre ?

      (sinon par rapport au titre de l’article ça fait longtemps que les féministes américaines valorisent la pornographie)


    • #285057
      le 16/12/2012 par ahmed
      Et le féminisme devint pornographie

      Une conclusion s’impose tout de même : Les cris en dessous de la barre des 4 minutes sont pûre simulacre !


    • #285072
      le 17/12/2012 par gather
      Et le féminisme devint pornographie

      Y’a pas mort d’homme
      je prefere voir ca qu’un discour de bhl...


    • #285078
      le 17/12/2012 par Vincent
      Et le féminisme devint pornographie

      Ni féministe, ni pornographique, je trouve ce petit projet très bon, l’esthétique n’est ni vulgaire ni politique, ce qui est rare ...


    • #285081
      le 17/12/2012 par honnetetéetrocknroll
      Et le féminisme devint pornographie

      Bon ben jusqu’ici c’était qu’une insomnie, maintenant c’est nuit blanche et pressing demain...
      Charmant Satan


    • #285084
      le 17/12/2012 par Carla
      Et le féminisme devint pornographie

      Plus rien ne me surprend... Je ne suis pas féministe alors ça ne m’étonne pas de voir que des videos pareilles puissent exciter... Dans ma boite, on recrute des Barbies au rire orgasmique pour vendre des prestations d’Ingenieur en Aéronautique.


    • #285085
      le 17/12/2012 par Georges Tremblay
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est aussi insultant pour les femmes que le sont les Femen. Celà donne le message qu’il faut à la femme un vibromasseur entre les cuisses pour apprécier une oeuvre littéraire.


    • #285092
      le 17/12/2012 par augustin
      Et le féminisme devint pornographie

      Je pense qu’il serait juste de dire qu’elles ont lu d’un derriere distrait’ ...

      Quel exploit ou quelles exploitées !


    • #285105
      le 17/12/2012 par goy pride
      Et le féminisme devint pornographie

      Ce n’est pas de l’art car ceci ne demande aucune maîtrise technique ni créativité particulière sauf peut être la capacité de feindre l’orgasme. C’est juste de l’indécence bobo qui comme à son habitude tente de cacher sa médiocrité derrière les oripeaux de l’art. Il est intéressant de voir comme notre époque érige la vulgarité, la bêtise au rang d’art !

       

      • #285784
        le 17/12/2012 par kasiar
        Et le féminisme devint pornographie

        La deuxième cobaye reconnait tout de même que c’est une projet débile pour ceux qui comprennent l’anglais et on voit très bien qu’elles en rigolent, tant elles trouvent celà grotesque.


    • #285111
      le 17/12/2012 par John Wayne
      Et le féminisme devint pornographie

      Je ne me lasse pas de ces vidéos ! Merci ER !


    • #285113
      le 17/12/2012 par c.isme
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est quoi le projet ?


    • #285121
      le 17/12/2012 par Tintin et Milou
      Et le féminisme devint pornographie

      Quelle lectrice de Comprendre l’Empire ou de Bagatelles pour un massacre se dévouera pour faire un pastiche et le publier sur Youtube ?

       

      • #286592
        le 18/12/2012 par MagnaVeritas
        Et le féminisme devint pornographie

        Elles n’auront pas besoin de l’accessoire avec ces livres là. Je suggère aussi le magistral Fragrans Feminae.


    • #285124
      le 17/12/2012 par Babar
      Et le féminisme devint pornographie

      Se livrer, filmées, aux plaisirs solitaires en lisant un livre rendrait les femmes plus respectables aux yeux des hommes ?... Peut-être, cela marcherait-il aussi pour les hommes vis à vis des femmes... A essayer (je plaisante bien sûr)...


    • #285126
      le 17/12/2012 par damien
      Et le féminisme devint pornographie

      Ok pour la barrière de la langue mais j’ai vraiment eu du mal à me concentrer sur le contenu lu.

      Un réflexe de mâle qui au moindre couignage, a l’oreille qui se dresse :)


    • #285128
      le 17/12/2012 par Hieronymus
      Et le féminisme devint pornographie

      Ce qui est intéressant, c’est quand elles "décollent"
      certaines "résistent" plus longtemps que d’autres
      en tout cas, ce sont toutes de belles "salopes"
      et c’est très bien ainsi, vive les salopes !

       

    • #285144
      le 17/12/2012 par anonyme
      Et le féminisme devint pornographie

      Prochaine étape : Bachelot dans une performance similaire sur D8 avec ses autre commères.


    • #285148
      le 17/12/2012 par Christophe
      Et le féminisme devint pornographie

      La dernière vidéo concerne Stoya, qui est une actrice X.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Stoya

      Je ne sais pas si je renseigne.


    • #285157
      le 17/12/2012 par mars31
      Et le féminisme devint pornographie

      j aimerais savoir comment ce serait interprété par nos soi disant progressistes si une bande de mecs se branlaient sous la table en lisant des bouquins devant des cameras ? On crierait aux pervers et on aurait surement raison !! décidément la poufiatisation de notre société me file chaque jour un peu plus la gerbe ...Va t on encore longtemps laisser nos filles les plus influençables en proie à ce lavage de cerveau ??


    • #285168
      le 17/12/2012 par Kino
      Et le féminisme devint pornographie

      Le mec qui a dirigé ça se nomme cubitt ! ça ne s’invente pas !


    • #285170
      le 17/12/2012 par Ulysse
      Et le féminisme devint pornographie

      Proposition pour un prochain spectacle d’art moderne : une féministe hystérique récite des textes de S. de Beauvoir en se faisant sodomiser par une girafe naine tout en jouant du cornet à piston. Jusqu’où va-t-on descendre ?


    • #285185
      le 17/12/2012 par Olivier_8
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est quand-même toujours génial, sublime, de voir les copines prendre leur pied ...


    • #285193
      le 17/12/2012 par Ronan
      Et le féminisme devint pornographie

      Il s’agit en effet d’une forme de feminisme.La femme revendiquant le plaisir sexuel,la liberté sexuelle,et les plaisirs solitaires,en se passant du penis de l’homme.C’est l’emancipation...de la nature.Et in fine de la verité.Donc le regne du mensonge et de satan.

      La pornographie peut etre artistique.Cette video est artistique et c’est aussi de la prostitution.Elles sont payées pour etre penetrées.

      Sous couvert d’art et de feminisme,un petit rigolo,qui a compris les ficelles de la société actuelle se fait plaisir et fait parler de lui avec quelques femelles intello feministes,qui revent prennent leur pied en etant des putes le temps d’une video.

      Elles se permettent donc cette video pour cette double raison,c’est censé etre de l’art et c’est censé etre feministe donc avant gardiste.

      Le feminisme comme toute chose poussé a son paroxysme est un mal et mene effectivement a la prostitution sociale des femmes...et des hommes.Il tend vers la tentative de destruction des differences naturelles entre hommes et femmes.
      Mais il ne faut pas confondre feminisme avec l’integrisme feminisme.
      Le feminisme s’il reste equilibré et connait des limites,n’est pas un mal.

      Ensuite je ne condamne pas cette video,pour moi il s’agit d’art porno.
      Ces femmes sont bandantes et il est agreable de voir de belles filles,jouir de se comporter comme des putes impunement sous couvert d’art.Beaucoup de films porno sont de la simulation et de la betise integrale.Ces videos sont d’excellentes videos porno ou le plaisir est reel.

      Et ces filles sont effectivement violés d’une certaine facon,car il y a un "assistant" ,qui est un inconnu pour elle,sous la table,qui tient le vibromasseur et qui les penetre avec en variant les intensités.Viol consenti publique,fantasme feminun normal qui explique leurs orgasmes,obtenu par la manipulation de leur betise et de leur faiblesse.Une femme intelligente et saine ne participerait pas a ca.

      Stoya est une actrice X,les autres sont des filles lambda visiblement.
      Il est evident que ces femmes sont humiliées publiquement et que ce feminisme tend vers la prostitution.Ca ne veut pas dire que cela doit etre interdit ou condamné ,cela signifie que cela doit etre appelé par son nom,art porno et prostitution,et que cela ne peut pas etre imposé en tant que modele de liberté.


    • #285202
      le 17/12/2012 par Cintiq
      Et le féminisme devint pornographie

      J’aime bien l’idée, mais il faudrait que ce soit fait par la femme que j’aime pour que ce soit intéressant pour moi.
      Sincèrement, voire une brochette de pouffiasses américaines avoir un orgasme... je m’en fous complètement. D’autant que les exhibitionnistes/narcissiques made in USA sont les premières à s’indigner si vous leur adressez la parole ("rape culture", "objectification", "male oppression", etc. est leur vocabulaire de base).
      Je me souviens même avoir vu sur Youtube l’une de ces névrosées en train d’humilier publiquement un pauvre gars, simplement parce qu’il avait osé lui proposer de boire un café... c’était à vomir.

      Bref, ce genre de jeu est fait pour faire monter le désir, et ensuite passer à l’action. Là, je ne fais que flatter l’égo de "femmes" (déjà bien trop narcissiques) qui ne méritent mon attention d’aucune manière. Qu’elles aillent se vibromasser le clito ailleurs.

      Ceci étant dit, je vais demander à ma douce de faire ça pour moi. J’espère que l’idée l’amusera aussi. :-)


    • #285204
      le 17/12/2012 par gainsbar75
      Et le féminisme devint pornographie

      En vérité,elles lisent Comprendre l’Empire sans vibro..


    • #285205
      le 17/12/2012 par Cock en Stock
      Et le féminisme devint pornographie

      Et si je sortais mon chibre d’or pour lire les mémoires d’Elie Wiesel, serais-je toujours dans le coup ?


    • #285230
      le 17/12/2012 par Paris Sophia
      Et le féminisme devint pornographie

      A première vue cela m’évoquait un peu les travaux d’Eve Ensler - auteur des “Monologues du vagin”, activiste juive victime de l’inceste. [ Pathologie non spécifique mais assez récurrente dans la communauté ( Angot, Claude Sarraute etc...). Bien que les ratios statistiques inuits soient toujours à nuancer, n’est-ce pas. ]

      Et puis en détaillant un peu plus les motifs annoncés du Sieur Cubitt, on comprend qu’il s’agit juste d’un charity business de déglingo ; lire et jouir devant la caméra "pour la bonne cause" : venir en aide aux sinistrés de l’ouragan Sandy. Ça n’a aucun sens.
      Mais de bonne foi, j’attends la publication de ses livres de comptes pour constater combien à vraiment été rétribué aux habitants de la côte est.

      Bon après c’est bobo, libéro, fémino, tout ce que vous voulez, mais c’est quand même moins vilain que du gonzo de hangard.

      J’avais d’ailleurs proposé sous l’article concernant le patron de YouPorn un long post avec beaucoup beaucoup de liens, références d’ouvrages et blogs pour aller un peu plus loin dans l’analyse du phénomène pornographique (en tant que dérive ultra libérale US, entre autre, où pornographie= freedom).
      Je suis vraiment désolée qu’il n’ait pas passé la modération, peut-être parce que tous les liens étaient anglophones, ou trop partiaux, je ne sais pas.
      ( Mainmise du lobby inuit, "les porn facts " = nombre de décès violents et de MST dans le milieu, liens avec l’industrie pharmacologique et la propagande pour la sexualisation infantile etc ...)

      Sinon camarade Canadien, je n’ai pas bien fais attention à tous les auteurs je vous l’avoue, mais je ne qualifierais pas Bret Easton Ellis de sous-littérature. Oui je sais, c’est une idole bobo aussi en France, mais je l’estime autant virtuose qu’un Stephen King. En l’occurrence l’élève à même dépassé le maître, je ne suis pas la seule à le penser.
      American Psycho” est une dénonciation prodigieuse de l’abysse consumériste poussée jusqu’à la sociopathie. Et comme “Carrie” c’est un livre que je n’ai pas pu laisser dans ma chambre pour dormir, l’aura de malice et de pouvoir qui s’en émane est parfaitement insoutenable. Ce qui me fait -comme pour Stephen King- beaucoup douter de la santé mentale et spirituelle du Monsieur, même si celui-ci se déclare moraliste. Aussi je n’ai jamais lu un livre mieux construit que “Lunar Park” ( ou si peut-être “Le Maître et Marguerite” de Boulgakov encore que les deux ne soient peut-être pas comparables ).

      Cordialement

       

      • #285585
        le 17/12/2012 par Un Canadien
        Et le féminisme devint pornographie

        Oui je sais, c’est une idole bobo aussi en France, mais je l’estime autant virtuose qu’un Stephen King.




        Quelle déchéance...

        Stephen King, sérieusement ?

        (Le Maitre et Marguerite, ça ressemble déjà plus à quelque chose remarque.)


      • #285923
        le 18/12/2012 par Paris Sophia
        Et le féminisme devint pornographie

        Oui sérieusement, je n’ai pas ce genre de complexe : )


    • #285234
      le 17/12/2012 par gribouille
      Et le féminisme devint pornographie

      Viral à 2 balles pour 50 shades of grey. bien sur elles lisent avec une tablette numérique c’est tellement tendance !!! Pouffiasses consuméristes qui croient se donner une âme en lisant des bouquins vide de sens.


    • #285251
      le 17/12/2012 par Carla
      Et le féminisme devint pornographie

      Beaucoup de commentaires de mecs, en tout cas... ou pas beaucoup de nanas sur E&R :)

      Je ne suis pas féministe, rien ne me surprend plus.

      Dans les entreprises les nanas sont recrutées parce qu’elles roulent du C.., même à des postes "clés".

      Notre société est désormais à vomir...


    • #285262
      le 17/12/2012 par samra
      Et le féminisme devint pornographie

      qu’est-ce que sous -entend ces vidéos ,une piste possible parmi tant d’autres !Plus besoin d’un homme pour jouir( idem pour les homosexuels ) ! un objet caoutchouteux suffit !
      rien ne remplacera la relation authentique entre un homme et une femme !


    • #285265
      le 17/12/2012 par Dude
      Et le féminisme devint pornographie

      C’etait la peine de mettre TOUTES les vidéos ? Si c’est pour critiquer un truc pas besoin d’afficher la panoplie de A à Z une seule suffit. Il y a assez de pornographie sur le net bordel et yen a qui essai de se sevrer merde...

       

      • #285375
        le 17/12/2012 par dam-1
        Et le féminisme devint pornographie

        Tout à fait d’accord avec toi.. !

        Voilà comment les gens tombent dans le panneau, en visionnant toutes..les vidéos de femmes simulant la jouissance..j’ai vu des articles, et l’opération a fortement, fonctionnée.

        Comme quoi, l’homme avec un petit "h", est une chair bien faible.. les féministes ont encore de beaux jours devant elle..parfaite maitrise de la situation par le...sexe...


      • #285398
        le 17/12/2012 par Lf28
        Et le féminisme devint pornographie

        +1
        un peu de cohérence et d’honneur.


      • #285442
        le 17/12/2012 par karimbaud
        Et le féminisme devint pornographie

        c’est vrai dude....surtout que stoya est pour le moins excitante !


      • #285476
        le 17/12/2012 par fymmys
        Et le féminisme devint pornographie

        courage bro


      • #285587
        le 17/12/2012 par Un Canadien
        Et le féminisme devint pornographie

        Une seule vidéo donnerait l’impression que c’est un type qui s’amuse dans son coin, qui se tape un petit délire ; proposer plusieurs (et encore, je suis sûr que ce n’est pas exhaustif) montre bien que c’est un projet, que limite ça passe même par l’université.


    • #285266
      le 17/12/2012 par Mec sous pseudo
      Et le féminisme devint pornographie

      Dis donc, article très controversé ! Je trouve ça très sain qu’on ne soit pas tous d’accord : ) J’aime beaucoup quand E&R propose un article - en attendant un peu "telle" réaction (en l’occurence, avec "et le féminisme devint pornographie", on s’attend à ce qu’on chie dessus) - et contre toute-attente, la communauté a une autre réaction : ici, beaucoup aime et se demande le rapport avec le féminisme.
      J’en suis aussi : je trouve ces vidéos très excitantes, tout dans le suggeré (honnêtement, à notre époque, QUAND a t-on l’occasion d’être excité avec du suggeré ? C’est réconfortant) et ça mange pas de pain, c’est juste du "clip" quoi, de l’expérience, y a pas de messâââge derrière.
      Oh pour finir : évidemment que ce n’est pas simulé. Ceux qui y voient une simulation, attention : vous vous grillez définitivement. ; )


    • #285269
      le 17/12/2012 par Chacal
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est bien les filles, continuez comme ça.

      A part ça, on nous explique depuis tout gosse que l’homme est un gros gorille avec le cerveau entre les jambes.

      Si dieu à jugé bon de donner la supériorité physique à l’homme.
      De toute évidence, c’était pour le protéger de la furie incontrolable que ce genre de dévoreuses.

      Non mais vous imaginez ?!
      Si c’était l’inverse...
      On serait bon pour servir de vibros 24/24.
      Avec une perfusion de viagra au pied du lit...

      De toute évidence, c’est le projet, la solution filnale :
      Les plus genetiquement attrayant, au turbain jusqu’à la corde.
      La branlette sur le web, pour tout les autres.

      Parce que celle là ont entre les jambes, c’est plus de l’ordre de la nitroglicérine.
      Instable et hors de tout controle.

      Mettez donc cette capacité à perdre la tête sur 100 kg de muscles...

      Bonne chance les amis...

      On avait pourtant cru comprendre que le féminisme consistait à faire mieux que les hommes et leur sale sale monde...

      En fait, on se rend compte qu’elles sont capable de pire.


    • #285284
      le 17/12/2012 par pierre
      Et le féminisme devint pornographie

      Et à quoi ça sert ??? Peut-être à prouver que l’on peut se pénétrer de littérature par les deux extrémités du corps, le cerveau et le sexe... ou bien de prouver que les femmes sont multitâches malgré la difficulté de rester concentrées et qu’elles ont un sexe à la place du cerveau...lol


    • #285293
      le 17/12/2012 par Mino
      Et le féminisme devint pornographie

      La lecture est une activité intellectuelle,elle est incompatible avec le sexe même solitaire,ceci est ridicule,et après de quoi se souvient-elle ? De ce qu’elle a lu ou d’autre chose ? Soit on lit soit on se branle mais vouloir faire les deux en même temps est peu productif et peu rationnel...


    • #285304
      le 17/12/2012 par Julie
      Et le féminisme devint pornographie

      Je trouve ça rigolo et très excitant.C’est un projet d’avant-garde machin chose, c’est pas du grand art, ça ne sert à rien, c’est même assez con, vicieux et donc un peu minable mais c’est ainsi : je bande.Il n’y a pas vraiment matière à critique, ça ne passe pas en prime time à la TV, je ne pense pas que l’auteur ait la prétention d’élever un quelconque débat ni faire avancer l’humanité/la féminité.Remarquez je dis ça mais je ne m’y suis pas penché plus.Fort juste : des mecs en trains de se branler ça serait jugé tout à fait vulgaire, macho, etc... mais c’est ainsi, acceptons la différence, la sexualité féminine par nature plus "cachée/interne" nous parait plus subtile, fine et par là plus intéressante/excitante.Voilà, y’a pas matière à scandale, ça n’est pas ce qui a de pire dans notre gynécocratie.

       

      • #285430
        le 17/12/2012 par Guillaume
        Et le féminisme devint pornographie

        C’est bien ça le malheur...les jeunes se font à tout !... ne raisonnent plus qu’en bugs, en fun, en cool, en "c’est pas la mort ! C’est marrant... " En bref, ils sont modernes !
        Une manif, pour eux, ce sont des revendications clamées avec une plume dans l’cul !... tout se fait sur fond de zizique, de slogans, de clips, de raccourcis.
        Oui, tiens, voilà, c’est dit : tout est raccourci chez eux !... jusqu’à leur jouissance, à propos, lorsqu’on ne les compte plus ces efféminés échouant dès l’entrée de l’antre (trop maternel, trop sacré ?), déversant leur jus pubère à son pas, quand dans le même temps ils se répandent en esbroufes de toutes sortes, en fanfaronnades puériles sur les ondes et tous les supports-à-écran !
        Je crois qu’on n’a jamais eu une jeunesse aussi nulle qu’aujourd’hui... il est là le plus grand des naufrages !
        Mais Julie, dites donc, n’est-ce pas déjà du féminin, ça ?
        Schizophrénie quand tu nous tiens !
        "Homo festivus"... rideau ! on ferme !


    • #285316
      le 17/12/2012 par Filux
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est bien, les femmes progressent chaque jour un peu plus vers l’égalité mais le plus dur reste à faire : se branler en écrivant un livre !

       

    • #285319
      le 17/12/2012 par C...
      Et le féminisme devint pornographie

      Personnellement, je n’en pense pas grand chose, chacun aura tendance à s’essayer à ce qui l’attire et en ce cas, je ne considère pas qu’elles fassent de mal à quiconque en réalité.

      Mais il s’agit, comme souvent, plus d’un gadget qu’autre chose.

      Je ne sens pas vraiment la littérature dans ces vidéos et je fais plutôt attention à la montée du plaisir et de l’orgasme.

      Cela apparaît dans la veine de ce qu’on a appelé le porno chic, à savoir du porno pour ceux qui veulent bander plus chic que les autres.
      Sinon, pour en revenir au titre de l’article, oui je pense que c’est aussi certainement lié à un concept d’appropriation de sa sexualité, concept mis en avant aujourd’hui plus particulièrement auprès des femmes.
      Cela se raccorde à la notion d’individu, d’individualisation en tant que libéralisation.
      C’est un débat sans fin, car l’individu absolu n’existe pas, loin s’en faut, mais un être uniquement collectif est peu propice à la quête d’émancipation.

      Bref, je trouve ça un peu nul et marrant, je crois que je vois à peu près le propos, mais bon, ça ou la télé-réalité ...
      Je ne m’y attarderais pas des heures.

       

      • #285564
        le 17/12/2012 par Filux
        Et le féminisme devint pornographie

        je ne considère pas qu’elles fassent de mal à quiconque en réalité.



        Le problème, c’est de banaliser le porno en oubliant de dire aux jeunes filles que si les mâles trouvent ça très excitant, ils sont en revanche beaucoup plus réticents à l’idée que la mère de leurs enfants puisse être ou avoir été une pute ( au sens large ).


    • #285320
      le 17/12/2012 par eric
      Et le féminisme devint pornographie

      Pas de quoi fouetter une chatte...
      Si ça peut relancer la lecture,on peut étendre le concept :
      Lire quand la Chine s’éveillera avec un rouleau de printemps dans l’oigne,ou les protocoles à sept assis sur un grand chandelier....
      Si un metteur en scène veut me contacter,on trouvera des sponsors(Ministère de la Culture,Mairie de Paris,Suzy Wan...).


    • #285323
      le 17/12/2012 par utch
      Et le féminisme devint pornographie

      Faudrait faire un palmarès, vous votez pour laquelle ?

      Sinon c’est marrant de voir les réactions qui traduisent la typologie des visiteurs du site d’e&r :

      - d’un côté les Gaulois un peu babacool, curieux de transgression idéologique (sinon ils ne seraient pas sur le site) mais qui ne remettent pas en cause ce que notre époque a de libertaire car ils y trouvent de quoi nourrir leur gauloiserie (je ne dis pas gaulois au sens racial mais culturel bien sûr) ; pour eux l’esprit mai 68 a eu la mérite de leur permettre de tirer plus facilement leur coup même s’ils n’adhèrent pas au concept ;

      - d’un autre côté les tradis, soit musulmans soit cathos ; en général ils me stressent ; mais j’admets qu’ils ont plus de tenue que les premiers, et donc une certaine classe par le refus de se vautrer dans les passions ;

      - enfin les intellos pur jus qui ne peuvent raisonner qu’avec leur cerveau et pas leurs tripes (ce n’est pas une critique, on est comme on est) et qui vous ont intellectualisé ça au maximum (bon c’est un peu ce que je fais en ce moment même) ; avec de beaux raisonnements mais la logique pure traduit-elle réellement une pensée ?

       

      • #285649
        le 17/12/2012 par Grindsel Tirédunevi
        Et le féminisme devint pornographie

        Je suis passé par tous les stades... 3ème cas-> avant 16 ans 1er cas-> de 16 à 25 ans 2ème cas -> après 25 ans


      • #285803
        le 17/12/2012 par kasiar
        Et le féminisme devint pornographie

        Et sinon cher utch en dehors de ton cynisme, dans quelle catégorie te place tu toi ?


      • #286605
        le 18/12/2012 par MagnaVeritas
        Et le féminisme devint pornographie

        Mauvaises catégories.
        Fait preuve d’un manque cruel d’observation et de pertinence.
        La logique pure est la meilleure "traduction" d’une pensée.
        Voir ce que pense le "Maître" à propos du "raisonnement par les tripes".

        0/20


    • #285331
      le 17/12/2012 par Réveillez-vous
      Et le féminisme devint pornographie

      C’est quoi le projet ?

      Entre la fistinière , le mariage pour pédales , la starac , les cht’is à Ibiza , les Femen à Fourer..J’en passe et des biens pourries...y a pas à tortiller ...on vit vraiment une époque merdique...faut que la NATURE fasse son grand nettoyage de printemps...


    • #285338

      Ouais, bof : je suis pas sur que ces filles se disent "féministes" ! Elles font juste une vidéo à la con un peu érotique, voila tout. C’est pas très grave.
      Dommage qu’elles lisent des conneries surtout... La vraie littérature c’est autrement plus jouissif !!


    • #285383
      le 17/12/2012 par anonyme
      Et le féminisme devint pornographie

      http://www.dailymotion.com/video/xs...

      extrait -

      L’actrice américaine de films pour adultes Stoya, a lu le livre "Necrophilia Variations" de Supervert tout en ayant un vibromasseur en marche, placée dans sa partie intime. Une idée de Clayton Cubitt qui a pour but de dire que la lecture peut donner du plaisir... Original !

      Je ne suis pas trop pour l’art cotemporain,qui pour moi,n’en est pas(comment comparer dali à césar qui compacte des voitures),mais là c’est le pompom,une femme jouissant,cela me titille,mais une femme lisant Variations nécrophile,bcp moins,je trouve cela ss grand intérêt.
      Oui elles se masturbent,en lisant des bobo-books,ET.............

      Si cela est de l’expression,alors je ne sais pas m’exprimer ds ce monde sordide,si cela est de l’art,alors je me dois, moi aussi, de chier sur une table et d’affirmer que cela est mon regard sur ce monde.

      Pour info bcp de femmes sont très abîmées,plusieurs(bcp) m’ont demandé de les violés,(évidemment j’avais trop de respect pour le faire)mais je vs assure que certaines ne comprennent pas bien ce que ce terme signifie(car elles semblaient très sures ds cette demande et cela ne semblait pas être un jeu érotique,évidemment j’ai demandé,si elles se rendaient compte de ce qu’elles me demandaient).
      La novlangue me fout la gerbe et les inversions sont partout,c’est déprimant.

      Merci à AS qui dit bien mieux que moi(avec preuves et citations à l’appui) ce que j’ai tjrs ressenti ,alors que je ne le lis que depuis 1 an,ce monde est un bouge ou le sordide se dépasse ss cesse,mais il est bien le seul.

      Le fait que vs sembliez croire qu’elles simulent,me fait pensé que vs êtes bien naïfs.
      D’autres part le fait que ce monsieur veuille ns donner à penser que la jouissance de la lecture ne peut être éprouvée que de cette façon est pathétique.

      Heureusement ,je jouis de mes lectures,ss me toucher quelques parties de mon anatomie ,et ce, ss les services de ces personnes,ne vs y trompez pas,sexualisé notre société est une débilitation profonde.

      Ou est la liberté lorsque vs ne pouvez plus rien regarder,voir, ss que le sexe ne s’y trouve et n’oriente vos pensées.

       

      • #285569
        le 17/12/2012 par Piri Reis
        Et le féminisme devint pornographie

        Pour info bcp de femmes sont très abîmées,plusieurs(bcp) m’ont demandé de les violés,(évidemment j’avais trop de respect pour le faire)mais je vs assure que certaines ne comprennent pas bien ce que ce terme signifie(car elles semblaient très sures ds cette demande et cela ne semblait pas être un jeu érotique,évidemment j’ai demandé,si elles se rendaient compte de ce qu’elles me demandaient).



        Excuse moi mais là je comprends pas que des femmes te demandent de les violés ?Et pourquoi beaucoup te le demande à toi (t’as quelque chose de spécial ?)


      • #285595
        le 17/12/2012 par Tulipe
        Et le féminisme devint pornographie

        Merci@anonyme, voilà un VRAI homme qui a des couilles et une tête bien faite, qui sait parler et qui ne se croit pas obligé de justifier tout et n’importe quoi par l’alibi hypocrite de l’art et nous la jouer lubrique par peur inavoué de passer pour un coincé comme de nombreux sur ce forum.


      • #286080
        le 18/12/2012 par Michael95
        Et le féminisme devint pornographie

        Je suis l’anonyme,désolé mon pseudo fut avalé,

        Non je n’ai rien de spécial ,ces femmes étaient les demoiselles avec qui j’étais en couple à l’époque(une par une,je suis fidèle,ce n’est pas un jugement moral,mais je préfère l’exclusivité)cela s’est répété et cela m’à étonné de voir à quel point ce genre de demande revenait.

        Cela m’à donné l’impression que derrière la façade,plus ou moins sage,certaines, demandent à être traitées comme des putes,des femmes ne feraient pas avec leurs aimés ce qu’elle feraient avec un inconnu(de peur d’être jugées).

        Je ne suis pas un expert,mais, aimant l’amour tendre,je fut choqué de voir que certaines préfèrent la mitraillette ida(in da ass) plutôt qu’une tendresse, complice & voluptueuse(qui à mes yeux donne un contact intime plus présent que des va-et-vient ss personnalité.

        Bref, la sur-sexualisation de nos sociétés,apportent des comportement tjrs plus éloignés du respect et du partage et ns mènent vers une consommation pure et simple,quelques soit le domaine.

        Ns vivons dans un monde ou consommer donne l’impression de vivre,d’exister,mais après ns être éveillez à ce fait et quelques soit nos possessions,il reste tjrs ce vide qui appellent à la spiritualité(en tt cas,cela est mon avis).

        à Exit - l’imaginaire,le mot est lâché,voila "l’organe sexuel" ,commun, à l’homme ,à la femme,malgré ce que certains disent et veulent faire croire en présentant l’homme comme un porc qui passe sa vie à bander et la femme,comme une frêle fleur innocente qui jamais ne se comporte de façon sexuée,sauf si son imagination s’est allumée auparavant(il suffit de voir à quel point même les moins jolies ns balancent leurs poitrines au visage avec des décolletés tjrs plus plongeant pour vraiment comprendre à quel point la manipulation(et le besoin de plaire à l’autre,même lorsqu’en couple) règne.

        Si les hommes voulaient la chaire pour la chaire alors peu de dessous seraient vendus,les couples ne seraient plus et les prostituées seraient milliardaires.

        Pour en revenir à la lecture,des tarés brutalisaient déjà le lecteur il y à 30 ans,maintenant le niveau des classes de 6eme est déplorable,tjrs plus d’illettrés et de gens ne sachant s’exprimer qu’à travers la violence.
        Lire faisait déjà de toi un bouffon il y à 30 ans,de plus ns jouions à chat,à la marelle(pour les filles),pas à la tomate ou au jeu du foulard(qui,pour ceux l’ignorant,n’est qu’un prétexte pour étrangler le plus faible...peut-être un lecteur ?!).


    • #285395
      le 17/12/2012 par Guillaume
      Et le féminisme devint pornographie

      Le problème, et majeur celui-ci : on ne se rend plus compte de rien ! les limites sont sans cesse repoussées, et avec elles, galvaudé le peu de raison qu’il nous reste !
      L’érotisme, c’est le secret, l’intime, le rêve, le fantasme, enfin tout ce qui est personnel, privé, n’appartient pas au "public", à la foule, qui par définition ne peut être qu’abjecte -sauf en sa sublimation ! (en certaines fêtes, traditions...) -, car nous enlevant ce qu’il peut y avoir encore d’humain en nous !
      Ici, nous sommes dans le vulgaire, l’exhibition, la sexualité primitive (cf. une scène équivalente dans "La Guerre du feu")... il ne s’agit plus de sexe mais de pulsions !
      Le malheur est que nous détruisons l’érotisme même, la plus belle des choses ici-bas, et que plus encore nous extirpons tout mystère, tout chuchotement, tout murmure.
      Alors, prochaine étape : "un gode dans le derrière du garçon jusqu’à ce qu’il avoue être pour le mariage homo ?", ou encore l’union avec son chien, la partouze familiale ?... gare, nous y arrivons... d’autant que le sexe est un soutien indispensable à tout travail qui n’en est plus, à un abrutissement tertiaire, aux chiffres, à l’ordi, l’argent, la soumission ! -ainsi, combien de sites pornos découverts chez les traders fautifs, chez tous ces eunuques sans âme, ses pornocrates à petites queues et jouissances brèves !
      Même si elle ne viendra pas (bonjour l’imposture !), c’en est presque à regretter... la fin du monde, vendredi prochain !


    • #285400
      le 17/12/2012 par lumpenproletariat
      Et le féminisme devint pornographie

      Segment Marketing de l’industrie du godage pour jeunes filles timides inscrites dans les filières littéraires ?
      Décryptage : Laisse aller tes pulsions petite intellectuelle car tu vois ce n’est pas sale, allons regarde tout le monde fait ça...
      Je n’ai absolument rien contre le fait que des personnes se fassent du bien, mais si les femmes croient que la liberté s’acquiert en adoptant le coté salopard de certains hommes et bien c’est vraiment triste...
      C’est dur d’être un mec un brin sensible au 21 éme siècle...

       

    • #285401

      Eh bien, je souhaite bien du courage au père Soral vu le niveau de crasse et d’ignorance de la plupart des commentaires accompagnant cette performance artistique.
      Sachez messieurs que de tous temps, les hommes ont été fascinés par le corps féminin et son fonctionnement.
      Et toujours, les artistes ont reproduit cette fascination : depuis l’art pariétal (-32000 ac)avec ses vénus à la vulve stylisée jusqu’à aujourd’hui, en passant par l’extase de Sainte-Thérèse du Bernin, chef d’oeuvre de la représentation d’un orgasme mystique, le déjeuner sur l’herbe de Manet, la naissance du monde de Courbet et plein d’autres. Quel féminisme dans ces vidéos ? il s’agit du travail d’un photographe !

       

      • #285555
        le 17/12/2012 par Gégé John Schaefer
        Et le féminisme devint pornographie

        éh bin ouais, vive le Bernin ! par contre, c’est l’Origine du Monde de Gustave Courbet, et il paraît que quotidiennement au Musée d’Orsay, il y a des visiteurs qui se scandalisent de l’exposition de ce tableau.
        Faut dire qu’un tableau, c’est magique, putain, les Titien, Véronèse, Greco, Poussin, Zurbaran, Corot, Ingres etc...
        au Louvre, c’est autre chose que les concepts à deux balles de l’art contemporain !
        Il n’empêche que la petite Alicia, là, je la laisserais bien jouer avec mon marque-page... P’tit conseil de lecture, Alicia... Y’ a des trucs, c’est universel...


    • #285448
      le 17/12/2012 par benj
      Et le féminisme devint pornographie

      Pas de grosses , pas de moches, pas d’handicapées Elles représentent qui au juste ?


    • #285451
      le 17/12/2012 par dédé75
      Et le féminisme devint pornographie

      Ce n’est ni de la littérature (simple prétexte puisque c’est filmé) ni du porno (on est loin de Dorcel) mais pour moi du véritable érotisme cinématographique. Les surréalistes auraient appréciés. Ma préférée ? l’asiatique...


    • #285470
      le 17/12/2012 par karimbaud
      Et le féminisme devint pornographie

      bon c’est malin les gars !...maintenant et après avoir vu stoya, va falloir que j’m’inflige une séance ignoble de visionnage "béchamélien" pour être sûr de débander !!

       

      • #285724
        le 17/12/2012 par Matthieu01
        Et le féminisme devint pornographie

        Je te comprends...dire que la seule que je trouvais jolie est une pute multimédia reconnue ! Je voulais finir Weininger après les fêtes mais je crois que je vais le reprendre fissa, histoire de re-contextualiser le truc. ^^


    • #285492
      le 17/12/2012 par Exit
      Et le féminisme devint pornographie

      Noir et Blanc pour faire style, mais quand on a pas de talent ça appauvri l’image. Arrière plan noir et neutre, aucune décoration, aucun cadrage "d’or", aucune esthétique, une table, une tablette (episode II) à la place d’un livre. Des filles communes et pas franchement belles. Un jouissance éclair avec un gimmick verbal pour clôturer cette bizarrerie.

      Je ne comprend pas qu’on puisse s’exciter là dessus ? Au mieux, certains films érotiques tout en suggestion procurent plus d’excitation car faisant appel à l’imaginaire. Je comparerait cet érotisme à de l’architecture moderne. Sans goût, sans créativité, sans ornements. Froid, angulaire, dépourvu de couleur et sans raffinement. Un gratte-ciel de Dubaï comparé au château de Versailles.


    • #285526

      vivement un i book qui vibre ...ce sera l’accomplissement !
      marrant ce genre de videos branchouilles .
      le malaise sociétale de gens qui ne savent plus relationner et se replis orgueilleusement sur la "tek".
      la masturbation érigée comme "libération" ect... rigolo 2 seconde , et puis le vide se réinstalle, le désert du réel.


    • #285600

      Elles font ça gratos ? je crois pas... donc tout comme les femen qui vendent leur intimité à Soros, ou qui le vendent au premier venu comme la désormais célèbre éloise, ce sont par définition des putes... d’où le lien à mon avis avec le "féminisme" hypocrite qui finit par "capitaliser" sur le corps des femmes, celui dont parle Soral. Pas compliqué.


    • #285605
      le 17/12/2012 par Maxhno
      Et le féminisme devint pornographie

      Du point de vue de l’érotisme, je trouve ça parfaitement réussi.

      Ensuite, on connait la pudibonderie de Youtube, Facebook etc... et là, la vidéo n’est pas censurée... dc louche, "mais c’est de l’Art"... passons

      Comme c’est présenté comme de l’art, analysons le comme tel.
      1. L’Art Contemporain (AC) est censé être contre tout formalisme et toute esthétique. Raté, la qualité formelle est là, alors que l’AC est censé ne présenté que le concept et le réel tel qu’il est (càd une merde vitrifié ou un sceau de pisse...)
      2. Le côté lecture : si c’était le cas, ce devrait être une lecture de récit érotique, en ne filmant que la montée de l’excitation par la lecture (donc sans vibro). La lecture n’est qu’un marqueur pour montrer le moment où la performeuse perd le contrôle. L’alibi intello n’est qu’un alibi intello. On aura pu lui demander de tenir un objet quelconque, qu’elle aurait laissé tombé au moment où elle perd le contrôle, cela aurait eu le même effet.
      3. Enfin, et on tombe sur la véritable perversion de la performance : il s’agit d’une pure inversion de l’érotisme. La femme est présentée comme une pure mécanique, l’orgasme ne venant ni de la lecture (ça marcherait autant avec la lecture du bottin), ni de l’échange avec un partenaire, ni d’une auto-érotisation (masturbation avec toute la démarche psychologique d’excitation qui va avec).
      Là, la lecture fonctionne comme un leurre qui empêche toute pensée intérieure (l’attention étant captée par la lecture). La femme n’est donc plus qu’une mécanique sans âme et sans esprit, l’orgasme n’étant liée à rien (ni extérieur, ni intérieure) hormis le mouvement mécanique du vibro. La sexualité n’est donc plus qu’une question de va-et-vient mécanique. Le matérialisme à l’état pur. Plus aucune transcendance (ne parlons même pas de la transcendance religieuse), mais même plus d’intériorité (affection, amour, excitation, fantasme etc...). Même une baise d’un soir ou la prostitution impliquaient encore une intériorité minimale (excitation animale, besoins matériels (comme intériorité négative : la femme mets ses sentiments de côtés pour la nécessité matérielle, mais reste une personne avec une vie interne hors du boulot).
      La femme n’est plus même une victime ou un animal ou n’importe quoi d’autre. Elle n’est définitivement plus qu’un objet au même titre que le vibro.

       

      • #285703

        Bien vu. A quelques détails près.
        1- Je ne pense pas que la lecture ne soit qu’un marqueur.il existe en allemand une expression "mit dem bauch denken", penser avec son ventre, dont il y a certainement un équivalent anglais. Si cette formule a inspiré le réalisateur, la lecture serait en fait le concurrent direct du vagin et l’oeuvre d’un antiféminisme absolu.
        2- Je ne vois pas le lien que tu fais entre coït et érotisme. Le coït est effectivement un acte mécanique répétitif (ça rentre et ça sort), et c’est la génitalité qui est traitée ici. L’intéressant est bien sûr l’érotisme qui relie les êtres, mais l’érotisme, c’est dans la tête justement et ne connaît aucune limite, l’érotisme, c’est comme l’histoire du couteau sans manche , ni lame.
        Bien à toi


      • #286618
        le 18/12/2012 par MagnaVeritas
        Et le féminisme devint pornographie

        Commentaire de haut niveau de Maxhno.


    • #285664
      le 17/12/2012 par Sherhazade
      Et le féminisme devint pornographie

      En voyant le titre, je m’attendais à une analyse intéressante faisant le parallèle entre le féminisme et la pornographie, en tant que femme je m’intéresse à ces questions et à la question de savoir dans quel mesure le féminisme a participé à la dépravation de la société.
      Ces vidéos n’ayant strictement aucun intérêt à mes yeux, si ce n’est peut être de satisfaire les plus bas instincts voyeurs de certains, je ne les ai pas visionnées.

      Par contre, j’ai beaucoup plus appris en lisant les commentaires...C’est en les lisant que l’on réalise à quel point les hommes peuvent être faibles (surtout en voyant certains pseudos déjà croisés sur des sujets analogues, mais sans mise en scène de ce genre c’est passionnant de voir l’évolution dans les propos). Je constate que certains on délocalisé leur centre de réflexion qui ne se situe plus au niveau du cerveau apparemment.

      En tant que femme, et qui plus est anti-féministes, j’ai parfaitement conscience des faiblesses de la femme par rapport à l’homme. En réalité, sur le plan général la femme n’est évidemment pas plus faible que l’homme, la femme a ses faiblesses, et l’homme a les siennes.
      Et si je devais néanmoins donner un avis sur le concept, je dirais que je trouve cela stupide, intrusif, malsain, mais surtout à l’image de notre époque.
      Messieurs, de grâce, ressaisissez-vous.

       

      • #285700
        le 17/12/2012 par hello
        Et le féminisme devint pornographie

        +1

        mais t’imagines pas à quel point c’est difficile de ne pas se laisser prendre même si tu en as conscience, qd on

        tape dans le reptilien c’est difficile de raisoner.

        En tout cas j’essaie de faire ce travail sur moi et la meilleur protection est celle que j’ai écris en bas.


      • #285725
        le 17/12/2012 par lumpenproletariat
        Et le féminisme devint pornographie

        "Messieurs, de grâce, ressaisissez-vous."

        On fait ce qu’on peut @Sherhazade, c’est pour ça que l’on est que des hommes et non des surhommes.


      • #285815
        le 17/12/2012 par kasiar
        Et le féminisme devint pornographie

        C’est dur d’être un homme :/


      • #285818
        le 17/12/2012 par Sherhazade
        Et le féminisme devint pornographie

        @Hello,
        J’essaie de me figurer à quel point c’est difficile pour vous, surtout à cette époque d’hyper sexualisation, il y en a partout, c’est incontournable. Cela dit sachez que vous n’êtes pas les seuls à en souffrir. A force de n’écouter que leurs instincts, les hommes perdent tout sens moral vis-à-vis de ce sujet, et se comportent mal vis-à-vis des femmes, les multipliant comme des chemises, ils perdent le cadre nécessaire à une sexualité saine, c’est à dire le cadre du couple, lui même base du noyau familial. Du côté des femmes, elles deviennent des filles de basse moralité se dévergondent, et évidemment l’idéologie féministe aggrave les choses. A ce petit jeu là, ni l’homme ni la femme ne peut avoir de conscience familiale, je trouve cela vraiment triste.
        Pour qu’il y ait de vraies femmes, ce que vous appelez de vos voeux il me semble, encore faut-il qu’il y ait de vrais hommes. (Et vice-versa). Avant de se libérer de l’asservissement à l’empire, il faudrait déjà ne pas être l’esclave de ses propres instincts. A moins que vous ne vouliez rester à l’état de consommateurs, mais là, la frontière avec l’animal n’est plus très loin.
        Je vous remercie pour votre commentaire.

        @lumpenproletariat
        Ce n’est pas un jugement que j’émets, c’est un constat. L’homme est imparfait c’est évident, tout comme la femme, il a ses faiblesses.
        Et c’est un combat de tous les jours que nous devons mener, cela dit je ne pense pas que cela soit surhumain comme performance, il y a un minimum.
        A titre d’exemple je dois avouer être assez écoeurée de certains commentaires d’une vulgarité et parfois d’une violence que je ne pensais pas forcément trouver ici. Ce n’est plus le cerveau qui parle, clairement.
        On pourra me traiter de ce que l’on voudra, me qualifier de ce que l’on voudra, (naïve, idéaliste, pudibonde etc...) mais il y a certaines choses ou certains mots qui ne devraient pas être prononcés aussi facilement en public, lorsque l’on prétend se battre contre la dépravation de la société. (Ou alors entre-vous, dans la rue ou je ne sais pas, mais n’oubliez pas s’il vous plait qu’il y a des femmes qui lisent, et qui n’ont rien à voir avec les exhibitionnistes de ces vidéos...Parce que si vous pensez que c’est cela une femme, alors vous n’avez rien compris.
        Moi, du haut de mes 23 ans, c’est une ambiance que je n’aime pas, je regrette un temps que je n’ai malheureusement pas connu où la société, les hommes et les femmes, n’étaient pas malades à ce point.


      • #285900
        le 17/12/2012 par Wallace
        Et le féminisme devint pornographie

        @lumpenproletariat
        Inutile d’être un surhomme pour ne pas réagir "basiquement" en regardant cette merde. Sérieusement, en voyant "ces femmes faisant la lecture un gode planqué entre les jambes" (v’là le postulat !) j’ai eu pitié pour elles (j’avoue je n’ai regardé que deux extraits), ce qui donc, implicitement, n’a fait que créer l’effet inverse. Je regrette mais tous les hommes ne pensent pas qu’avec leur engin !
        Bon allé j’vais m’matter un porno... @ plus :-D


      • #286526
        le 18/12/2012 par kasiar
        Et le féminisme devint pornographie

        je dois avouer être assez écoeurée de certains commentaires d’une vulgarité et parfois d’une violence que je ne pensais pas forcément trouver ici.




        Moi aussi il y a certains commentaires que je ne m’attendaient pas à voir ici, eh oui la réconciliation entre les individus c’est pas pour aujourd’hui.


      • #286622
        le 18/12/2012 par MagnaVeritas
        Et le féminisme devint pornographie

        sherhazade ou la boniche qui fouille pour trouver les commentaires les plus lamentables dans le but de se complaire dans sa posture de donneuse de leçons.

        0/20


      • #286957
        le 19/12/2012 par Sherhazade
        Et le féminisme devint pornographie

        @MagnaVeritas

        Je me donne la peine de vous répondre même si votre commentaire se suffit à lui-même de part sa médiocrité.
        En liminaire, je vous prierais de vous adresser à moi en des termes plus respectueux, (d’ailleurs vous auriez pu choisir une autre insulte que "boniche", aucun rapport) je vous rappelle d’une part que vous ne me connaissez pas, et d’autre part que je n’ai insulté ni visé personne personnellement, il semblerait néanmoins que vous vous soyez senti visé par mes propos. Par ailleurs, ayant croisé le sujet assez tôt, sachez que j’ai lu tous les commentaires ou presque, bons comme mauvais.

        Je ne donne de leçons à personne, je fais part de ma déception à lire certains commentaires car E&R m’avait habituée à mieux question qualité des interventions sur le site. Ceci étant dit, les personnes comme vous qui se sentent visées par mes propos peuvent bien continuer à faire ce qu’ils veulent et tenir les propos qu’ils veulent, n’écouter que leurs instincts les plus primaires et oublier tout raisonnement et toute bienséance dès lors qu’ils voient une bande de dépravées leur livrer un spectacle obscène, mais qu’ils ne viennent plus par contre critiquer les féministes car ils sont en osmose avec elles sur ce sujet.
        Qu’ils ne viennent plus se plaindre que la cellule familiale soit complètement détruite et que la dépravation des moeurs et la perversité ait encore de beaux jours devant eux. Vous devez être de ceux qui se réjouiront lorsqu’ils verront leurs jeunes enfants être témoins de ce genre de spectacle ou pire à la télévision (cela ne saurait tarder, c’est en libre vision sur youtube).
        Ce genre de spectacle, complètement banalisé vous réjouit, et ensuite vous vous plaignez qu’il y ait de moins en moins de femmes dignes de ce nom et respectables et de plus en plus d’hystériques féministes qui veulent détruire votre virilité. Mais elles ont déjà réussi et vous y consentez , vous ne vous en rendez même plus compte !

        Je finirais sur votre "0/20" à mon endroit, sachez que votre avis sur ma personne ne m’importe guère, je suis même soulagée et rassurée qu’une personne comme vous n’ait que peu d’estime pour moi, cela me conforte infiniment dans ma posture, et sachez que je n’ai également que peu d’estime pour les personnes comme vous, j’en croise tous les jours des énergumènes, partisans zombifiés de la modernité dans les rapports humains, pardon, dans les rapports femmes-machines, hommes-hommes, etc.
        A bon entendeur.


    • #285675
      le 17/12/2012 par Grindsel Tirédunevi
      Et le féminisme devint pornographie

      Point de vue chrétien sur la pornographie, la sexualité et la masturbation.
      @ Utch, on est nombreux à avoir été tenté par des vidéos de cul (sur internet c’est facile), ou par le sexe pour lui-même (Soral ne dira pas le contraire), c’est humain. Mais rien n’empêche d’évoluer (le repentir et le pardon chrétien, ça existe)...

       

      • #285736
        le 17/12/2012 par hello
        Et le féminisme devint pornographie

        Totalement vrai !!!

        je rectifie faut être encore plus stricte que dans mon commentaire !


      • #286651
        le 18/12/2012 par MagnaVeritas
        Et le féminisme devint pornographie

        Point de vue de l’islamophobe de service tu veux dire.


      • #287199
        le 19/12/2012 par anonyme
        Et le féminisme devint pornographie

        « Point de vue de l’islamophobe de service tu veux dire. »
        Lol, parce que tu crois qu’un prêtre peut-être islamophile ? Il fait son boulot, c’est tout. Faut pas chercher le mal là ou il n’est pas. C’est pas un sociologue ni un politique, il expose sa foi, en l’occurrence en France il y a un grand terrain d’apostolat chez les musulmans et les athées, d’où le fait que ses prêches soient principalement dirigés vers les musulmans et les athées.
        Il est d’ailleurs également athéeophobe, bouddhistophobe, hindouistophobe, newagophobe, protestantophobe, franc-maçonnophobe et judéophobe. Je crois même qu’il a eu quelques emmerdes à cause de ça, surtout pour cette dernière... La hiérarchie catho étant actuellement plutôt islamophile, bouddhistophile, protestophile et par dessus tout judéophile, particulièrement depuis Vatican II. Donc de moins en moins catho...
        Ça me fait toujours rire les réaction que suscitent les propos normaux d’un prêtre catholique français, que tout le monde aurait trouvé évident il y a 50 ans.
        C’est la droite des valeurs, en l’occurrence les racines chrétiennes de ces valeurs, en l’occurrence les racines chrétiennes de la France, je dirais même l’essence de la France sans quoi elle n’existerait pas.
        On peut souhaiter une réconciliation entre les différentes composantes de la population française pour des raisons politiques sans pour autant aller jusqu’à dénaturer la religion pour des raisons de politiquement correct. D’ailleurs, la religion chrétienne ne pose pas de problèmes sociétaux étant donné qu’elle prêche l’amour, même envers ses ennemis. Elle cherche à convertir (elle doit le faire en réalité, c’est sa raison d’être, même si de nos jours elle fait tout pour dégoûter les gens, infiltration franc-maçonne oblige), elle ne cherche pas à faire la guerre, il ne faut pas tout mélanger.


      • #288360
        le 21/12/2012 par Grindsel Tirédunevi
        Et le féminisme devint pornographie

        « Point de vue de l’islamophobe de service tu veux dire. »
        Cette remarque, qui en rejoint d’autres très fréquentes, me donne envie d’approfondir, quitte à m’écarter du sujet initial (les modérateurs jugerons, dans tous les cas la question se représentera à coups sûr). Le point de vue qui va suivre, je l’ai déjà observé sur ce site, bien qu’il soit minoritaire.
        Je crois qu’on ne peux pas décemment "respecter" ou "aimer" une autre religion que la sienne sans être hypocrite. Car cela supposerait par exemple que tous les chrétiens depuis Jésus-Christ lui-même soient des menteurs. Or, si ce sont des menteurs, les autres ont raison et il faut donc changer de religion. Si ce ne sont pas des menteurs, les autres ont tord et il faut donc les convertir.
        On ne peut pas mettre sur la balance Jésus Christ, l’église qu’il a lui-même fondé en instituant le premier Pape, l’apôtre Pierre, et tous ceux qui suivent, tous les Saints et les prophètes depuis 2000 ans, avec les paroles d’un seul pécheur (Mahomet).
        Quand aux Juifs, cela fait 2000 ans qu’ils moulinent dans le vide, accomplissant les œuvres de Satan. Ils n’ont plus de prophètes, ils sont seuls. Ils attendent encore leur messie guerrier et dominateur qui les hissera au sommet des peuples pour un règne temporel. Pourtant, il me semble que la prophétie de Daniel mentionne que le messie serait renié par les Juifs et tué, et que les Juifs seraient dispersés, sans pouvoir jamais plus se constituer en nation. L’État "d’Israël" n’est donc pas constitué de Juifs. Ou alors Daniel avait faux... Mais là encore on revient au même dilemme. Le livre de Daniel faisant partie du dépôt de la foi catholique, on ne peut pas être sioniste et chrétien.
        Je tiens à préciser, étant donné qu’on est sur ER et que ce message est susceptible d’être lu par quiconque, que ces considérations ne m’empêchent pas d’avoir de la sympathie pour les uns et les autres, quelles que soient leur religion. D’ailleurs, plus je me "radicalise" en tant que chrétien, plus j’ai de la sympathie pour les musulmans, que je préfère de loin aux athées, et dont certains redonnent un peu le sens du sacré qu’on a renié en France - je crois même que c’est la raison de leur venu (châtier la perte de foi post-soixante-huitarde et créer un sursaut). Une accointance de barbus intégristes dirons les gauchistes...


    • #285680
      le 17/12/2012 par hello
      Et le féminisme devint pornographie

      ba j’ai lu les commentaires,

      jvais parler pour ma catégorie c.à.d ceux qui ont rédécouvert leurs spiritualités (catho pour ma part), qui sont en couples et qui essayent d’éviter l’excès de cul qu’on a à la télé, sur les panneux de pub etc..

      Ben pour cette catégorie c’est chiant de voir ça mais j’vais pas aller jusqu’à dire qu’il faut l’interdire, même si les limites sont sans cesse repousser et celle de l’érotisme depasser voir tuer depuis longtps.

      Dans mon cas j’ai rencontré ma copine jeune et je n’ai connu qu’elle, j’ai 24 ans et pour celui qui veut rester fidèle ce genre de pratique relève de la tentation et c’est chiant.
      La vision catho et musulumane tradi peut paraître chiante pour un certains nombre mais au final c’est celle qui est la plus bénéfique pour construire une nation.
      Et c’est beaucoup plus difficile de rester fidèle que de niquer à gauche à droite...

      Après pour celui qui est célibataire j’vais pas le faire chier en disant qu’il faut interdire celà tant que dans ça tête il se fixe des règles c.a.d ne jamais viser une fille qui est en couple. Celà dépends si tu es un être moral ou pas. Tu peux être fasciner par les femmes tout en ayant une morale.

      une autre clé c’est de ne pas tuer l’érotisme or c’est ce qui c’est passé avec le porno et ça m’érnerve au plus haut point. Le sexe a été désacralisé avec cette merde de porno de masse c’est une des pire chose pour créer la misère sexuelle.
      Le but de la massification du porno et cela dès le plus jeune age parce que il faut le faire exprès pour ne pas tomber sur un truc de cul, est de brisé cette vision tradi et par la même briser la nation...

      Certains me diront que je suis naif etc.. mais la vision tradi est la vision la plus saine au final.
      Pour ma part j’étais totalement éloigner de ma religion mais certains évènement dans ma vie on fait que jm’en suis rapproché et j’suis beaucoup plus heureux qu’avant on j’tombais dans tous les pièges..

      Après je ne parle pas pour les autres catégories, liberto, machin chouette...qui vont intelectualiser ça en disant c’est de l’art etc c’est bien mais tu construis pas une nation avec de l’art, ni avec un bouquin et un vibro..
      Tu fais de l’art seulement après que la nation est construite et avec le tps libre pris sur ceux qui construisent, produisent etc

       

    • #285694
      le 17/12/2012 par Un Canadien
      Et le féminisme devint pornographie

      Ça n’impressionne pas.

      Je suis capable d’écrire de la meilleure littérature que ce qu’elles lisent à voix haute en me faisant sucer.

       

    • #285696
      le 17/12/2012 par Holden
      Et le féminisme devint pornographie

      Quand je lis le titre de cet article et certains commentaires, est-ce qu’on doit considérer que E&R est voué à devenir une association de cul-bénis et de pisse-vinaigre ?

      Désolé de cette introduction, mais on mélange tout, là. Est-ce que la dénonciation de la marchandisation du corps (surtout celui des femmes), de l’imbécillité de la pseudo provocation basé sur le sexe (genre Femen), doit passer forcément par une dénonciation radicale de l’érotisme, de toute représentation de la sexualité dans des oeuvres artistiques ?

      Comme Alain Soral le dit dans sa dernière vidéo : Nous sommes d’une civilisation (de Rome, d’Athènes, du catholicisme) qui a souvent représenté la nudité, la sexualité, l’érotisme, aussi bien dans l’art sacré que dans l’art profane. Parfois pour choquer l’ordre établit, parfois juste pour la beauté et le trouble agréable que peuvent provoquer ces représentations.

      De tout temps, l’Homme a été fasciné par le corps, par la nudité, par la sexualité et le plaisir féminins. Il n’a eu de cesse de le représenter sous toutes ses formes.

      Ces vidéos n’ont rien de pornographiques. On y voit des femmes qui atteignent l’orgasme. Je trouve ça personnellement ça agréable à regarder, et à entendre, même si ça n’a rien d’exceptionnel. Il n’y a rien de vulgaire, de dégradant. L’érotisme destiné aux adultes n’a rien de choquant en soi.

      Sachons être sélectifs dans nos colères et nos indignations...

       

      • #285914
        le 18/12/2012 par Wallace
        Et le féminisme devint pornographie

        Tout est une question de point de vue : tu as vue de l’érotisme dans ces extraits, moi j’y ai vu de la merde ! C’est l’interprétation que moi j’en ai, et ce n’est pas pour autant que je n’apprécie pas l’érotisme. Mais le pitch genre les nanas prennent leur pied en faisant la lecture un gode entre les cuisses je trouve ça nase - et comme disait l’autre "c’est mon choix". Un type va trouver un tableau blanc avec un point vert dessus et va acheter ça je ne sais combien en prétextant que c’est de l’art - pour moi, ce sera toujours de la merde (je sais je me répète, suis en mode "reptilien" ce soir). Et crois moi ou pas : je suis loin d’être "un pisse-vinaigre".


      • #286375
        le 18/12/2012 par Holden
        Et le féminisme devint pornographie

        Comme vous dites, Wallace, l’art, ou ce qui est considéré (ou pas) comme de l’art, sa qualité, sa pertinence, c’est toujours une question de point de vue. Et rien d’autre.

        Mais là, ce n’est pas la question. Je répondais aux cris d’orfraies de certains à la simple vue de la représentation de femmes atteignant l’orgasme. Je répondais à ceux qui fustigent l’idée même d’érotisme dans l’art, en soulignant que l’érotisme, la nudité, l’acte sexuel, a TOUJOURS été représenté dans toutes les formes artistiques, depuis des millénaires. Est-ce que l’"Origine du Monde" de Gustave Courbet, c’est de l’art ?

        Après, la qualité d’une oeuvre, c’est un autre débat. Si je peins un paysage sur une toile, et que c’est très mauvais, on ne va pas dire "Il ne faut pas peindre de paysages". Ce n’est pas le fait de peindre des paysages qui est mauvais, c’est la façon dont je le fais. Pour l’érotisme, c’est pareil.

        C’est ça qui m’emmerde, dans certaines réactions, c’est le fait que ce soit l’érotisme, l’évocation de la sexualité, du plaisir, dans une oeuvre artistique, qui est condamné. Après, chacun est juge de la qualité artistique, en fonction de ses goûts.


    • #285772
      le 17/12/2012 par QuoVadis
      Et le féminisme devint pornographie

      A l’image de Billy Crystal dans "Quand Harry rencontre Sally", les hommes sont fascinés par le spectacle d’un orgasme féminin, représentant pour eux, un mystère et un aboutissement d’une ampleur insoupçonnée. Dans le film, Sally feint l’orgasme en dégustant un BigMac (autre forme de culture), ce qui a pour effet de rendre Harry, médusé et circonspect. Voulant prouver que dans ce domaine, elles gardent le contrôle du sujet. Pour anecdote, la fin de l’extrait montre une voisine de table quinquagénaire, réclamant au serveur à consommer la même chose que Sally…
      Lien vidéo : taper le titre du film sur un moteur de recherche (scène du restaurant).


    • #285801
      le 17/12/2012 par mandrake
      Et le féminisme devint pornographie

      Je veux bien tenter l’expérience, assis devant un bureau, en déclamant "La Marseillaise" avec une examinatrice à l’oral. Mais je ne suis pas sûr d’arriver au bout, ne connaissant pas tous les couplets. Allons z’enfants !


    • #285817
      le 17/12/2012 par jr_lyon
      Et le féminisme devint pornographie

      pas mal, merci !
      (je suis sûr qu’en français ça m’aurait énervé)


    • #285819
      le 17/12/2012 par foma
      Et le féminisme devint pornographie

      Clayton Cubitt...en même temps, quand vous vous appelez "Cul-Bitte", je vois pas ce que vous pouvez espérer d’autre comme accomplissement personnel. Encore un handicapé patronymique, comme disait Desproges !
      PS : je n’ai pas eu le courage (l’envie ?) de regarder les videos, ça pue le "sexe-n’y-touche-pas" anglo-saxon.


    • #285864
      le 17/12/2012 par damien
      Et le féminisme devint pornographie

      Allez et le féministe est le droit se faire exploiter encore plus encore :
      http://fr.finance.yahoo.com/actualites/femmes-au-travail-cest-bon-croissance-103754473.html

      Avec une légitimation bonus croissance qui est de bonne augure.


    • #285867
      le 17/12/2012 par Slide
      Et le féminisme devint pornographie

      Je trouve que le titre ne colle pas vraiment avec les vidéos. Je n’y vois ni féminisme, ni pornographie. J’ai maté (en accéléré) deux vidéos, c’est une idée originale qui suscite chez moi plus de la curiosité que de l’excitation, même si entendre des cris de plaisir sexuel d’une femme, ça titille le cerveau reptilien mâle.

      Ça ressemble presque à une expérience scientifique où l’on démontre que l’on se concentrer sur autre chose ne suffit pas à éteindre le plaisir. La présence de la caméra joue aussi sur le comportement des lectrices je pense.


    • #285920
      le 18/12/2012 par picadello
      Et le féminisme devint pornographie

      Evidemment elle lit en Anglais.Je serais toujours l’éternel frustré.Je préfère en français dans le lit.


    • #285936
      le 18/12/2012 par esperanza
      Et le féminisme devint pornographie

      Les "élites" toujours plus fort, toujours plus loin :
      Des étudiants de Harvard ont ouvert un club sadomasochiste autorisé dans l’université .

      http://etudiant.lefigaro.fr/les-new...

      Ils précisent cependant qu’il n’y aura pas d’orgies dans l’enceinte de l’Alma Mater. On respire..

      "Les fondateurs du club ont estimé qu’il était temps que le sadomasochisme puisse avoir son propre groupe, comme c’est le cas des groupes consacrés à l’abstinence."

      Le journal de l’université a même fait une video dans laquelle on interroge les étudiants sur lequel des deux clubs ils préfèreraient rejoindre. O surprise le club pro-SM bat à plates coutures le club pro-abstinence. Je suppute que des paris vont être organisés dont l’enjeu sera de débaucher des membres du deuxième pour les recruter dans le 1er. Hollywood en fera des films.
      http://www.youtube.com/watch?featur...

      Ouais les mecs, sauf que le SM quand votre belle-mère votre percepteur et votre concierge le pratiqueront c’est que ça sera devenu complètement out. L’abstinence, voilà le truc de guedin qui monte !


    • #285945
      le 18/12/2012 par Benoît du Seuil
      Et le féminisme devint pornographie

      Pourquoi le titre : "et le féminisme devint pornographie" ?



      [James Cubitt] has been described as "one of a new breed of photographers no longer content to draw a distinction between the worlds of fashion, art, and porn."[2]




      Source
      J’ai beau chercher, je ne vois de féminisme nul part.


    • #285970
      le 18/12/2012 par anonyme35
      Et le féminisme devint pornographie

      La dernière d’entre elles, Stoya, est d’ailleurs une actrice pornographique ...


    • #285976
      le 18/12/2012 par Babar
      Et le féminisme devint pornographie

      Ou c’est sympas... Oui c’est excitant... Mais ça se veut moderne, c’est un mensonge et une illusion... Il faut savoir repérer cela... A qui comprend...


    • #285985
      le 18/12/2012 par Apocryphe
      Et le féminisme devint pornographie

      D’après mon Dictionnaire Hachette encyclopédique édition 2001 :

      féminisme n. m. Doctrine, attitude favorable à la défense des intérêts propre aux femmes et à l’extension de leurs droits.

      pornographie n. f. Production de livres, de films, etc., d’une obscénité à caractère sexuel ; caractère obscène de ceux-ci.

      Personellement je ne vois ni l’un ni l’autre ici.
      Un meilleur titre eût été : "Et la femme devint impudique." Car je vois ici des femmes (pas spécialement des féministes), et de l’impudeur, car elles offrent à la caméra ce qu’une femme pudique n’ose pas montrer d’elle-même.

      Beaucoup de précédents commentaires (masculins) révèlent une méconnaissance des femmes, méconnaissance caractéristique de la difficulté à comprendre le sexe opposé chez les hommes jeunes ou inexpérimentés (j’ai été jeune et niais moi aussi, comme tout le monde, donc je sais de quoi je parle). Ces filles qui lisent ne simulent pas. Leur cerveau décroche à un moment (la lecture devient tout bonnement impossible), et le cervelet prend le relais (l’orgasme les submerge), rien de plus normal au bout de quelques minutes pour une femme, si elle a un vibromasseur actif entre les jambes...

      Que l’une de ces filles soit actrice porno ne change rien au fait qu’elle soit une femme comme toutes les autres. Ou alors vous croyez que toutes les actrices porno sont forcément frigides ?

      Hé oui ça marche comme ça la nature. Une stimulation mécanique et un contexte favorable suffisent à provoquer un orgasme chez toute femme normalement constituée... rien de nouveau sous le soleil.

      La littérature n’est qu’un alibi. On leur demanderait de compter que le résultat serait le même.

      Si le féminisme c’est l’invention du vibromasseur, et que certaines femmes pensent que grâce à cette invention elles peuvent se passer des hommes, libre à elles. En réalité elles ne peuvent pas échapper à la dictature du cervelet. Les femmes coureront toujours après l’orgasme, car la libération de dopamine et d’ocytocine dans le cerveau est une drogue puissante.

      Ce n’est pas pour rien que la malédiction qui frappe la femme dans la Genèse s’exprime en ces mots : "J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi."

      Passer de la domination d’un homme à celle d’un vibromasseur, est-ce vraiment une libération ? C’est toujours le triomphe du cervelet... mais l’amour (parfois la violence aussi, hélas) en moins.

       

      • #286539
        le 18/12/2012 par kasiar
        Et le féminisme devint pornographie

        Ton commentaire me fait penser à un article que j’avais lu il y a quelques temps :



        Des orgasmes amenant au suicide. A 39 ans, voilà le chemin de vie de Gretchen Molannen. 50 orgasmes par jour. Pour beaucoup, le comble du plaisir. . Un toutes les 30 secondes, pendant, 4, 6 voir 8 heures. La vie de l’américaine était pourtant devenue un véritable calvaire.
        Quand on connaît l’émancipation et le statut ultra libérale libertaire de la femme américaine, il n’est donc pas étonnant à ce que ce genre de fait divers voit le jour dans ce pays
        Le syndrome d’excitation général (SGEP) provoque chez la personne atteinte une excitation physique incontrôlable, mais en rien psychologique. Pour se soulager, les malades doivent se masturber, parfois pendant des heures, jusqu’à l’orgasme. Pour quelques minutes de répit seulement.
        Pour ces dames, les orgasmes deviennent une obligation, un travail. Ce syndrome n’a rien à voir avec l’hypersexualité, la nymphomanie. Ces femmes ne ressentent pas de désir sexuel mais la tension accumulée dans leurs organes génitaux ne peut être libérée qu’à travers un orgasme. Les facteurs qui déclenchent ce phénomène sont souvent surprenants, les vibrations émises par un bus, une voiture, ou un bateau. Même les appareils ménagers peuvent constituer une menace.
        D’après une étude menée à l’Université de Boston par les Drs Stanley Ducharme et Julie Johnson, il existe sur le long terme de lourdes conséquences émotionnelles sur la vie des malades. Notamment des perturbations aux travail, un dysfonctionnement scolaire et social, un sentiment continu de honte, ou un isolement des femmes victimes.
        Aucun traitement approuvé ne permet, à l’heure actuelle, de traiter ce syndrome. Des études rapportent une amélioration de quelques cas avec l’utilisation d’antidépresseurs. La vasopressine, hormone antidiurétique, permettrait également une diminution de l’irrigation du clitoris. Une thérapie par électrochocs a même été tentée chez une patiente qui souffrait également d’une dépression majeure. Le tout sans grands résultats.



        Source


      • #287285
        le 19/12/2012 par anonyme
        Et le féminisme devint pornographie

        « Aucun traitement approuvé ne permet, à l’heure actuelle, de traiter ce syndrome. Des études rapportent une amélioration de quelques cas avec l’utilisation d’antidépresseurs. La vasopressine, hormone antidiurétique, permettrait également une diminution de l’irrigation du clitoris. Une thérapie par électrochocs a même été tentée chez une patiente qui souffrait également d’une dépression majeure. Le tout sans grands résultats. »
        Une excision s’impose.


    • #286023
      le 18/12/2012 par esperanza
      Et le féminisme devint pornographie

      Je n’ai pas théorisé le truc mais il me semble qu’en matière de sexe tout ce qui est de l’ordre du collectif et de la livraison au public d’émois privés (exhibition/voyeurisme) est de nature satanique. Et ça va bien au delà de la morale.
      Ca met en jeu notamment une surenchère dans le besoin de stimulation qui peut aller d’étape en étape jusqu’au crime.
      Depuis toujours l’homme cache sa sexualité aux regards. "Leurs yeux s’ouvrirent et ils surent qu’ils étaient nus… "
      Ce sont les animaux qui s’y livrent en public, parce qu’ils sont innocents..

      A part ça, le titre de ce happening laisse plutôt entendre que c’est simulé..


    • #286222
      le 18/12/2012 par vasionensis
      Et le féminisme devint pornographie

      Je propose l’idée d’un concours : il s’agirait d’aller le plus loin possible dans la lecture d’un texte assez long pour donner le plus vaste champ aux concurrentes les plus valeureuses (la Torah, l’annuaire téléphonique de Mexico, le Soulier de Satin de Claudel ...).
      Le déroulement, retransmis en mondovision, pourrait mettre en lice des championnes nationales, après des éliminatoires nationales, régionales, départementales, communales. Ces dernières seraient sûrement les plus suivies.
      Quelle pimpante alternative au foot ou aux mornes variétés !


    • #287489
      le 20/12/2012 par Alex
      Et le féminisme devint pornographie

      On a jamais vu des hommes faire ça, se montrer de la sorte.

      De même que les FEMEN et Pussy Riot, je n’ai jamais vu des hommes manifester le sexe à l’air pour se faire entendre ou encore copuler dans des musées et églises (choses qu’elles ont faites). Quel est le but intellectuel recherché par de telles femmes si ce n’est la cassure de tous les cadres et de toutes les normes pour le culte du toujours plus loin. Mais quel en sera le résultat ? ... Catastrophique selon moi, à moyen et long terme.


    • #287962
      le 20/12/2012 par Thib
      Et le féminisme devint pornographie

      Pornographie ? Non. Érotisme.
      Clayton Cubitt est UN photographe.
      Il a parfois fais des photos de femmes nues, mais absolument jamais de pornographie. Ce n’est "que" de "l’art".
      Pas besoin d’aller chercher les petites bêtes chez un artiste qui n’a rien demandé pour essayer de lui attribuer un féminisme dégradé qu’il n’a peut-être pas (je ne ressens aucun féminisme, sur ses photos, de plus la catégorie érotisme dois ne représenter au maximum qu’un tiers de ce qu’il fait).

      Le féminisme d’attardé mental se manifestera à nous, sans même qu’on le lui demande, tel un enfant qui montre son premier caca tout seul à ses parents. Attendons.

       

      • #289509
        le 22/12/2012 par kasiar
        Et le féminisme devint pornographie

        La question mérite d’autant plus d’être posée que le féminisme malgré la dégradation et le caractère indésirable qu’il a peu à peu attribué à de nombreuses personnalités féminines, il n’est pas le seul responsable dans cette décadence post soixante huitarde de la porno. Même si aujourd’hui les deux sont étroitement liés.
        D’ailleurs il existe des militantes féministes qui sont contre la pornographie représentant selon elles la dégradation de l’image de la femme, bien que je ne sois pas sur la même longueur d’onde que les féministes, y compris celles-ci, elles ont tout à fait raison de militer contre la pornographie, mais elles semblent oublier que les hommes n’y sont pour rien dans un choix non contraint des femmes de faire des profession de sexe


    • Afficher les commentaires suivants