Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

Autre époque, autres mœurs ?

1970 : avis partagés sur la nouvelle mode du bronzage seins nus apparue sur les plages de la Côte d’Azur. Quand certains revendiquent le « naturel », d’autres sont choqués (« Mauvais exemple pour les enfants ! ») . Si le monokini est en fait interdit même sur les plages privées, les plagistes ne veulent pas jouer aux gendarmes...

 

Cliquer ici pour visionner la vidéo sur le site de l’Institut national de l’audiovisuel

 

Sur l’évolution de la France,
lire chez Kontre Kulture

 

Le burkini, feuilleton de l’été 2016, voir sur E&R :

 






Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1549681
    Le 5 septembre à 20:30 par Blackgraph
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Chez certains (un grans nombre en fait) musulmans je retrouve l’esprit des vieilles bigotes...

     

    Répondre à ce message

    • #1549763
      Le 5 septembre à 21:58 par Ulfberht
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Entre ceux qui n’acceptent pas que la nudité puisse susciter le désir et ceux qui font avec, qui sont les plus bigots ?

       
    • #1549777
      Le 5 septembre à 22:15 par Blackgraph
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Il y a l’esprit et il y a la lettre ... Pratiquer le ramadan à la lettre, se couvrir la tête à la lettre, manger à la lettre, certainement se torcher le cul à la lettre (selon certains Hadîths), cest ce que j’appelle de la bigoterie

       
    • #1549782
      Le 5 septembre à 22:19 par Titus
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Entre ceux qui n’acceptent pas que la nudité puisse susciter le désir et ceux qui font avec, qui sont les plus bigots ?




      Bigoterie, nom féminin signifiant la dévotion fourvoyée dans un attachement au détail, à la lettre, à des pratiques formelles, superstitieuses.
      La question du désir, que personne ne nie, mais dont la gestion psychique pose problème à certains, sans doute à cause d’une éducation défaillante, n’a donc pas de rapport avec la bigoterie.

      On connaissait les grenouilles de bénitiers, maintenant on a les femmes-grenouilles qui vont bronzer à la plage en tenue de plongée sous-marine. Blackgraph a raison de parler du retour de la bigoterie pour qualifier la façon dont certaines musulmanes conçoivent l’expression extérieure de leur foi en leur Dieu. C’est vraiment exactement ça.

      En soi, dans un contexte national apaisé, la bigoterie musulmane ne serait que ridicule et ne prêterait qu’à sourire, mais dans un contexte d’immigration de masse et d’attentats islamistes semestriels et sanglants, ça donne du crédit à la théorie du choc des civilisations, et donc à la division ethno-confessionnelle des Français, pour la plus grande satisfaction des promoteurs (ni musulmans ni catholiques) de la guerre civile larvée.

       
    • #1549819
      Le 5 septembre à 23:05 par Ulfberht
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      @ Titus



      La question du désir, que personne ne nie, mais dont la gestion psychique pose problème à certains



      En même lorsqu’il n’y a rien à gérer, c’est plus simple.
      Sur le reste tu as parfaitement raison. J’opposerais donc la basique bigoterie musulmane au subtil puritanisme néo-chrétien. Enfin, il n’y a rien à faire pour empêcher l’histoire de se dérouler.

       
    • #1549833
      Le 5 septembre à 23:33 par Titus
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      En même lorsqu’il n’y a rien à gérer, c’est plus simple.




      Il y a la même chose à gérer pour tous les hommes. Seulement, certains ont été éduqués de manière à savoir se tenir correctement, notamment par l’apprentissage de la frustration, et d’autres ont été élevés comme des enfants rois, avec de surcroît une vision caricaturale et pathologique de la femme.

       
    • #1549901
      Le 6 septembre à 03:00 par Ulfberht
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      d’autres ont été élevés comme des enfants rois, avec de surcroît une vision caricaturale et pathologique de la femme.



      Merci, mais j’ai été élevé entre la France et l’Europe du nord, dans un milieu plutôt catho. Ça n’a donc que peu à voir avec l’éducation.
      Je ne vois pas pourquoi tu veux minimiser cette insensibilité pour le corps de la femme. Elle n’a rien de honteuse par rapport à vos valeurs.
      Non, tous les hommes ne doivent pas gérer la même chose.

       
  • #1549685
    Le 5 septembre à 20:33 par Ulfberht
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Il y a quand même quelque chose de déconcertant dans les commentaires. Les Français de souche nationalistes, qui d’ordinaire passent pourtant leur temps à critiquer le "gauchisme", se retrouvent ici tous à défendre une pratique éminemment féministe - le "topless", né lors du tsunami gauchiste des années 60-70 sous l’impulsion des féministes et du créateur de mode judéo-homosexuel Rudi Gernreich - au nom de la "civilisation européenne". Sur d’autres sites, certains défendent également le mariage homosexuel en invoquant les mêmes raisons.

    Finalement, ces nationalistes ne s’avèrent réellement antigauchistes que sur les questions touchant à l’immigration, notamment musulmane...
    En lieu et place de nationalistes, n’aurait on donc pas plutôt à faire à des gauchistes cohérents  ? Ayant conscience du danger que représente l’immigration et l’Islam pour leurs acquis progressistes.

    HS : les liens hypertextes ne sont plus autorisés ?

     

    Répondre à ce message

    • #1549904
      Le 6 septembre à 03:04 par LaymK
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      J’ai remarqué la même chose, finalement les valeurs de gauche soixante-huitardes sont bien ancrées maintenant, on voit bien que, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite il y a consensus sur ces sujets.

       
    • #1550672
      Le 7 septembre à 10:05 par Ariane
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      C’est le penchant qui guide ce genre de commentaires que vous dénoncez.
      Les personnes dont la libido s’affole à la vue de femmes nues et qui en jouissent
      n’iront pas remettre en question ce qui leur apporte du plaisir.
      Ils n’ont hélas pas pris conscience que l’attitude de ces femmes et la leur les emprisonne
      dans un cercle vicieux et non vertueux comme ils aimeraient le faire croire avec arguments
      fallacieux à l’appui. S’ils savaient ce qu’il se passe dans la matière subtile à ces moments, ils seraient effrayés..

       
    • #1550985
      Le 7 septembre à 19:24 par Sid
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      C’est un des commentaires les plus pertinents que j’ai lu.
      Merci.

       
  • #1549698
    Le 5 septembre à 20:52 par Ariane
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Qui a dit : "je préfère le voile au string"...

     

    Répondre à ce message

  • #1549814
    Le 5 septembre à 23:01 par ras
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Un question conne que non jamais pensé les communautaires voilées en europe, le manque de vitamine D surtout sous nos latitudes, cachés sous tout un tas de tissus surtout si il est intégrale, pour une femme ça signifie une dégradation osseuse prématuré
    A moins d’être génétiquement rousses qui pourrait palier à ceci on remarque que certaines sont d’une extrême pâleur, leur peau réagissant automatiquement à ce manque de vitamine en vain.
    Dieu n’est que bon sens,il y a donc comme un hic !

     

    Répondre à ce message

    • #1549894
      Le 6 septembre à 02:33 par LaymK
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Une question conne que n’ont jamais pensé les communautaires nudistes en europe, le cancer de la peau surtout avec leur peau peu pourvue en mélanine, exposée au soleil sans aucune protection, la crème solaire ne protège que très peu et est bourrée de perturbateur endocrinien (en plus de polluer les océans), pour ces hommes et ces femmes ça signifie un risque de cancer avec une mort prématurée ou alors un traitement chimique lourd. A moins d’être génétiquement noir ou brun qui pourrait palier à ceci on remarque que certaines ont la peau très sèche, prématurément ridée avec des tâches brunes très inesthétiques.
      Dieu n’est que bon sens, il y a donc comme un hic !

       
    • #1550126
      Le 6 septembre à 14:58 par ras
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      @LaymK

      Tu devrais réfléchir avant d’écrire sous l’émotion...
      "Une question conne que n’ont jamais pensée les communautaires nudistes en Europe"

      C’est vrai que la communauté dogmatique des nudistes est exponentielle et virulente...

      "C’est vrai que c’est un r le cancer de la peau surtout avec leur peau peu pourvue en mélanine, exposée au soleil sans aucune protection"

      Si l’européen a évolué en mélanine c’est justement lié au climat européen et son apport de néandertalien, sans compter que tout ceci varie d’un individu à un autre. donc l’exposition sur tout le corps et loin d’être nocifs une fois le corps adapté plus besoin de protection solaire en évitant bien sur de faire le crabe et de rester aux heures les plus chaudes.
      Le nombre de paysans qui a t’écouter devraient avoir des cancers de la peau et pourtant il n’en est rien.

      "la crème solaire ne protège que très peu et est bourré de perturbateur endocrinien (en plus de polluer les océans), pour ces hommes et ces femmes ça signifie un risque de cancer avec une mort prématurée ou alors un traitement chimique lourd"

      Ça touche uniquement les nudistes ? tu es sur de ce que t’avance ?

      "À moins d’être génétiquement noir ou brun qui pourrait pallier à ceci on remarque que certaines ont la peau très sèche, prématurément ridée avec des taches brunes très inesthétiques"

      Ah bon ? alors re-potasse la génétique, les seules peaux qui vieillissent bien par rapport à l’ensoleillement continue sont les peaux noires et métissées mais foncés (qui d’ailleurs on l’a peau sèche naturellement)
      Le nombre de juifs séfarades qui se tapent des peaux brulées par le soleil bien que brun et mat c’est bien plus complexe.
      Si la seule solution c’est de vanter un tissu intégrale pour un peu de soleil européen c’est pauvre et hypocrite.
      Bizarrement tu réponds pas sur le fond de mon propos notamment sur le risque de carences a être voilé toute l’année.

      Dieu n’est que bon sens, il y a donc comme un hic !

      Pour le coup eux bien souvent proche de l’athéisme et des valeurs 68tarde, sont peut être plus proche de dieu que d’autres qui s’en révèlent.

       
  • #1549861
    Le 6 septembre à 00:15 par goydrake
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Ceux que ça choquent, ne comprennent pas ce qu’est l’Esprit Français. Le français est maître de ses pulsions et les sublime par son rafinement. Le Français, ce galant homme.

     

    Répondre à ce message

  • #1550364
    Le 6 septembre à 19:56 par URSULA
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Je ne suis pas favorable au monokini.
    Les parties (véritablement) sexuées n’ont pas à être montrées.
    * les mamelons des hommes n’ont guère de vocation ; à ce titre ils peuvent s’afficher en public à la plage.
    Dans les magasins, les hommes torse nu m’indisposent : on n’est pas chez mémé tout de même !
    Un peu de tenue...

     

    Répondre à ce message

    • #1550430
      Le 6 septembre à 21:14 par Ulfbehrt
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Sauf qu’il semble, à en juger par les commentaires, qu’une majorité d’hommes européens ne voient rien de sexuel aux tétons et aux seins des femmes.

       
    • #1550447
      Le 6 septembre à 21:28 par Titus
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Sauf qu’il semble, à en juger par les commentaires, qu’une majorité d’hommes européens ne voient rien de sexuel aux tétons et aux seins des femmes.




      Ça c’est ton interprétation, mais c’est évidemment faux, car tout le monde sait que les seins sont un attribut sexuel féminin !
      Ce qui te fait porter ce jugement absurde est le fait que l’éducation que tu as reçue t’a mal préparé à accepter sereinement le fait de croiser une paire de seins à la plage, et de manière générale à contrôler tes pulsions sexuelles.

       
  • #1550459
    Le 6 septembre à 21:39 par goydrake
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    A Cassandre

    Mignonne, allons voir si la rose
    Qui ce matin avoit desclose
    Sa robe de pourpre au Soleil,
    A point perdu ceste vesprée
    Les plis de sa robe pourprée,
    Et son teint au vostre pareil.

    Las ! voyez comme en peu d’espace,
    Mignonne, elle a dessus la place
    Las ! las ses beautez laissé cheoir !
    Ô vrayment marastre Nature,
    Puis qu’une telle fleur ne dure
    Que du matin jusques au soir !

    Donc, si vous me croyez, mignonne,
    Tandis que vostre âge fleuronne
    En sa plus verte nouveauté,
    Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
    Comme à ceste fleur la vieillesse
    Fera ternir vostre beauté.




    C’est obscène ou pas ?
    Pourtant cela à dû en choquer plus d’un/e à l’époque.
    Le puritanisme de certains vous rendra aussi fou que ces ultras orthodoxes de la ville dite sainte.

     

    Répondre à ce message

  • #1550573
    Le 7 septembre à 00:32 par STEF de MARS
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Dieu n’a pas honte de montrer ses saints.

     

    Répondre à ce message

  • #1550747
    Le 7 septembre à 12:30 par Patriote syndiqué
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Le Burkini c’est surtout l’occasion de faire de la provocation gratuite à l’encontre des toujours majoritaires indigènes (les vrais ;-)

    La pudeur ou la religion là dedans... ouais bof. Comme on disait auparavant des Hells Angels qu’ils étaient une bande d’alcooliques avec un petit problème de moto, ne pourrait on pas dire aujourd’hui que les burkini fashionistas burkiniques sont une bande de cailleras avec un petit problème de religion ?

     

    Répondre à ce message

  • #1550981
    Le 7 septembre à 19:18 par Ariane
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Il faut savoir que dans les années soixante, époque ou Brigitte Bardot commençait à montrer ses rondeurs dans les films, un tollé général des femmes au foyer l’a fustigé de belle manière. Elle se faisait traiter de tous les noms d’oiseaux, se faisait insulter et agresser dans la rue. C’était la première fois qu’une actrice française se comportait comme une gourgandine. Brigitte Bardot avait donné le coup d’envoi d’une époque où la femme allait quitter son intérieur (intimité) pour le rendre visible à l’extérieur, de ce fait la famille a éclaté puisque la femme n’était plus présente pour assurer sa cohésion.
    Alors messieurs, vous qui regardez avec délectation les formes aguichantes des femmes impudiques, sachez que vous êtes dans l’esprit de ce que disait Bossuet :
    Dieu se rit des gens qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes...
    Un peu de cohérence svp...

     

    Répondre à ce message

    • #1551281
      Le 7 septembre à 22:57 par Ulfberht
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Vous n’y êtes pas. Les hommes défendant cette pratique se vantent précisément de ne pas avoir d’"arrières pensées" en présence de femmes nues. Loin d’une apologie du voyeurisme concupiscent, il s’agit d’une revendication de chasteté puritaine. Ils fustigent d’ailleurs les musulmans pour leur concupiscence.

       
    • #1551390
      Le 8 septembre à 00:57 par Blackgraph
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      "Couvrez ce sein, que je ne saurais voir.
      Par de pareils objets les âmes sont blessées,
      Et cela fait venir de coupables pensées."
      Tartuffe, III, 2 (v. 860-862)

      Le refus de porter les yeux sur les appas de la femme fait partie des traits de comportement généralement attribués au dévot hypocrite.
      http://moliere.paris-sorbonne.fr/

      Il y a quand même un paradoxe, le pays des seins libres et aussi le pays des glands mous



      lors messieurs, vous qui regardez avec délectation les formes aguichantes des femmes impudiques, sachez que vous êtes dans l’esprit de ce que disait Bossuet :
      Dieu se rit des gens qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes...



      Tout les malheurs du monde se trouvent t’ils entre les seins d’une femme impudique ?
      lors medames, vous qui regardez avec délectation les formes aguichantes des hommes impudiques, sachez que vous n’êtes plus dans l’esprit de ce que disait Bossuet

       
Afficher les commentaires précédents