Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

Autre époque, autres mœurs ?

1970 : avis partagés sur la nouvelle mode du bronzage seins nus apparue sur les plages de la Côte d’Azur. Quand certains revendiquent le « naturel », d’autres sont choqués (« Mauvais exemple pour les enfants ! ») . Si le monokini est en fait interdit même sur les plages privées, les plagistes ne veulent pas jouer aux gendarmes...

 

Cliquer ici pour visionner la vidéo sur le site de l’Institut national de l’audiovisuel

 

Sur l’évolution de la France,
lire chez Kontre Kulture

 

Le burkini, feuilleton de l’été 2016, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1548986

    La demoiselle de la photo, comme on peut le voir dans la vidéo au moment de sa sortie de l’eau, est fort gironde... :-)

     

    • #1549055

      Toi aussi tu as remarqué Henri...
      Et les mecs, faut pas se "voiler la face", lorsqu’on est sur une plage on "ramouche".
      Faut arrêter l’hypocrisie les pseudo gardiens de la Haute Morale, et qu’elle soit en monokini, bikini, ou même habillée, une belle femme attire le regard.
      Quand dans les années 90s on reprochait à Lemmy son rapprochement avec la chanteuse pop jetable Samantha Fox, celui-ci répondait que celui qui ne craquait pas pour cette demoiselle était un pédé ou un impuissant. Et Lemmy a toujours été reconnu pour son côté gentleman.
      Y a du respect.


    • #1549322

      Ah ben de toute façon, je ne jetterais jamais la 1ère pierre à celui qui se rince l’oeil sur une belle paire de seins sur la plage... Moi je dis que si on met ses fruits à l’étalage, il ne faut pas s’étonner qu’on les regarde. ;-)

      Après, d’un autre côté, cette banalisation de la nudité et la sexualisation omniprésente qui en découle sont quand même assez dérangeantes, vu que ça ôte sa magie à l’érotisme de la chose, en la banalisant ainsi.


    • #1549372
      le 05/09/2016 par Jean-Yves L.
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Oui enfin on peut regarder une belle femme sans avoir la bave aux lèvres. Parce que vous croyez que les femmes se gène de regarder un beau mec baraqué, son cul et la bosse de son slip de bain ? Non elles ne se gênent pas et les femmes pudibondes en birkini autant que les autres. Moi ce qui med dérangerai c’est qu’on revienne dans une société puritaine où il faudrait cacher son corps, pour moi c’est un truc de frustré et de pervers.


    • #1549515

      Tout à fait d’accord avec toi Jean-Yves. Et les mêmes qui se plaignent du monokini qui effraie leur pudeur, sont ceux qui portent des lunettes de soleil pour soi-disant se protéger les yeux, mais ça leur permet également de mater sans être vus... Les verres sans tain, c’est pour la beauté des lunettes ?


  • #1549006
    le 04/09/2016 par redsniper06
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Autre époque, autres mœurs ?.... à qui le dites vous, mon bon Môôôônsieur !!!....toute ma jeunesse folle et surtout heureuse avec J.Morrison dans les oreilles et les copines en mono !!!....

     

    • #1549128
      le 04/09/2016 par La rochejaquelein
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Les temps changent, pas forcement en mieux. Triste époque, triste France, triste banlieue. Je regrette aussi ces temps même si d’une certaine manière c’est cette idéologie des années 60/70 qui nous a précipité là où nous sommes.


  • #1549007
    le 04/09/2016 par germanopratin
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Les 70, le soleil, saint trop....snif..pas moyen de retourner en arrière ? Tout est trop moche maintenant.


  • #1549011

    Monokini, Bikini, Burkini,...On s’y perd. Au paradis comment sont elles ? Nues (et muettes) Mais non mesdames, c’est pour rire.

    Restez vous mêmes, libres et souriantes, la vie ne sera que bonheur.

     

  • #1549038
    le 04/09/2016 par Mojo Risin
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    C’était l’époque du soutien-gorge jeté par dessus les moulins. Et le monokini était un épisode de la lutte idéologique qui nous mène à l’apocalypse (fin des ressources, surpopulation, tafiolisation généralisée, extinction de nombreuses espèces, j’en passe et des meilleures...)

    Et bien entendu, la guerre des sexes existe, sournoise, insidieuse, permanente.


  • #1549047

    c’est pas de funes et les gendarmes a st tropez qui font la chasse aux seins nus sur les plages ? c’etait marrant...

     

  • #1549069

    Durant la même année 1970, l’INSEE a enregistré 393.000 mariages. Combien de ces unions furent rompues ? En 1980, déjà 10%, en 2010, 29%.
    C’est cette génération de 68ards, qui fut la première à connaître la banalité du divorce.

    Inconsciemment ou non, la France qui se fout à poil ne savait déjà plus où elle allait - sinon elle comprendrait le prix de la contrainte. Résultat, elle a engendré toute une génération d’enfants perdus, de pères abandonneux, de mères seules.

     

    • #1549307

      Voilà un raisonnement sain dans un corps sain !! C’est ce que ne veulent pas les anti-islam d’aujourd’hui et les anti-christianisme hier ... ou encore certains "judéo-chrétiens".


    • #1549329

      Je plussoie...


    • #1549396
      le 05/09/2016 par Ramon Mercader
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      C’est n’importe quoi !!!!!
      Cette régression moralisatrice est inquiétante. Le monokini de 1970 est innocent et révélateur d’une époque déjà lointaine et insouciante.
      Le burkini est le signe d’une islamisation rampante de la société.
      Je préfère les gros nichons de la baigneuse à grosses lunettes aux tenues de bains pronées par les islamistes....et je suis inquiet de lire tant de messages moralisateurs et réactionnaires sur ce sujet....


  • #1549090

    On oublie qu’en 1970 les anciens de l’époque étaient issus d’une période dont les défenseurs du burkini et de la fausse pudeur se rapprochent or les anciens n’ont jamais hurlé au scandale même si tout cela devait les dépasser, là est la tolérance.

     

  • #1549132

    Pour ma part, français de souche, je trouve le topless indécent. C’est clairement indécent même. Ces gens là avaient l’esprit 68tard. Revenons aux vertus chrétiennes. Ni monokini, ni burkini !

     

    • #1549415

      C’est quoi une tenue de bain aux "vertus chretiennes" d’apres toi ?Marie mére de Jesus et toutes les saintes devraient se baignées comment ?Monokini ?Bikini ?Burkini ?Autres.... ?


    • #1549585

      Tant qu’on naîtra nu, la nudité n’aura rien d’indécent. Ce sont les comportements face à la nudité qui peuvent être indécents. Si voir une jolie fille topless créé plus de frustration que de plaisir chez vous, alors je comprends votre position mais personnellement j’adore voir les filles seins nus.


    • #1549650

      @ Cavallo, lorsqu’on naît, on chie également en public. Cet argument n’a aucune valeur, l’homme étant un être de culture.
      La femme ne peut ni agresser sexuellement, ni violer. Elle n’en a d’ailleurs jamais envie. Quel type de comportement indécent lui reste-t-il ? L’exhibition, précisément. Or en Occident, seul l’homme, infect être concupiscent, est blâmé.


    • #1549724

      Voilà précisément un commentaire qui se rapproche de la réconciliation. Ni pour ni contre, c’est un très bon début camarade, n’écoutez pas les commentaires rabat-joie.


  • #1549140

    Un harcèlement sexuel qui a gâché tous mes étés à la plage, causant un parasitage sexuel de l’esprit - en plus d’une frustration - empêchant de profiter simplement de l’eau, du soleil, du sable, de méditer... Harcèlement sexuel doublé d’une banalisation de la nudité entraînant à terme une destruction de l’érotisme, dernière magie qui nous restait dans ce monde moderne désenchanté. Symbole égalitaire (sous entendant qu’il n’y a pas de différence entre un torse d’homme et une poitrine de femme) et castrateur (même quand la femme est nue l’homme est tenu à une parfaite chasteté), qui fut à juste titre repris par les Femen. Rappelons également que l’inventeur du "monokini" n’est autre que Rudi Gernreich, créateur de mode homosexuel juif new-yorkais.
    Cependant, j’ai conscience que mes origines allogènes sont pour beaucoup dans mon rapport à cette pratique féministe (les Européens de culture chrétienne n’ont pas de problème avec, et souvent n’y voient même pas de dimension sexuelle). Je n’ai donc pas mon mot à dire sur ces pratiques européennes, qui ont de plus du sens par rapport à la culture chrétienne (égalitarisme, dépassement de la concupiscence). J’estime que c’est aux autochtones de décider de ce qui est acceptable ou non. J’avais d’ailleurs trouvé particulièrement déplacé l’attitude de ces musulmans qui se permettaient de se prononcer contre le mariage pour tous et l’homoparentalité (approuvés par une majorité de Français) lors des "manifs pour tous".

     

    • #1549193

      approuvés par une majorité de Français
      par référendum, cette loi n’aurait pas vu le jour.


    • #1549236

      "J’estime que c’est aux autochtones de décider de ce qui est acceptable ou non. J’avais d’ailleurs trouvé particulièrement déplacé l’attitude de ces musulmans qui se permettaient de se prononcer contre le mariage pour tous et l’homoparentalité (approuvés par une majorité de Français) lors des "manifs pour tous"

      Je peut être totalement déconnecté de la réalité et si cela est le cas je vous remercierai de m’y reconnecter mais aux dernières nouvelles il était toujours possible d’être français musulmans. Ou en le disant autrement, musulman n’est qu’un adjectif (pratiquement sans importance légalement dans le cas d’une manifestation de la part d’un citoyen français de ses idées politiques au sein de son pays la France) du nom propre français.


    • #1549309

      Je suis tout à fait d’accord avec toi Ulfberht. Tu mets des mots sur mon sentiment. Concernant tes origines, deux explications contradictoires me viennent à l’esprit :
      - si les mâles européens sont castrés à ce point, c’est le résultat d’un très lent processus d’ingénierie sociale, qui dure depuis un bon siècle
      - mais aurions-nous oublié une possible explication biologique ? En effet, les Européens ont été tour à tour païens, chrétiens et féministes, ils ont toujours été philogynes, voire gynolâtres. Saint Paul était pourtant très patriarcal, et les féministes sont les chantres de l’indistinction. Rien n’y fait, cela va toujours dans le même sens. Est-ce possible alors que certains peuples soient moins sensibles que d’autres à la vue d’un téton ? la question étant interdite, la preuve est difficile... mais...


    • #1549657

      @ kyklus,
      C’est une question très intéressante que tu soulèves. J’ai longtemps pensé que c’était effectivement biologique, racial. L’homme européen serait naturellement moins sensible à l’érotisme du corps féminin... Puis, au fil de mes lectures, je me suis rendu compte que les Européens d’antan n’avaient rien à voir avec cette insensibilité chaste. Certains peuples, comme les Vikings, avaient même un rapport à la sexualité rappelant celui des Arabo-musulmans contemporains. Ce serait donc plutôt culturel.

      Le problème, c’est que, certes moitié maghrébin, j’ai essentiellement grandi entre la France et l’Europe du nord (dont je suis également originaire et où le rapport au corps est particulièrement chaste et castré). Or je me retrouve quand même avec un rapport au corps de la femme de type maghrébin, alors que la théorie culturelle voudrait que, vu mon vécu, j’y sois aussi insensible que les Européens.

      Du coup je me demande si la culture ne peut pas avoir un impact sur la génétique. Récemment, il a été prouvé que les traumatismes psychologiques graves pouvaient modifier l’ADN d’un individu et donc se retrouver chez ses descendants. Ne pourrait ce pas également être le cas de la culture, inculquée sur plusieurs siècles ?

      Un autre élément à prendre en compte est l’hyper monogamie de beaucoup d’hommes européens, tout simplement incapables de désirer une femme inconnue ou pour laquelle ils n’ont pas de sentiments, alors qu’ils n’ont aucun problème à désirer l’être aimé.


  • #1549265

    Dire que la NASA censure encore ses images de femmes en monokini sur la lune, voila qui enlèverait bien des doutes .... euh ..wait !


  • #1549273
    le 05/09/2016 par Noname1776
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Mode issus de Mai 68.

    Les gens acceptent que ce qui est à leurs avantage, même si ça détruis le monde.

     

    • #1549689

      Tout à fait ! De mai 68, ils ne rejettent finalement que ce qui permet l’immigration... à cause de ses conséquences justement fâcheuses pour les "acquis" de 68 !


  • #1549302

    L’intégrité voudrait que la femme ait autant de "liberté" à se dénuder qu’à couvrir son corps à son gré. La morale sociale lui a infligé un code vestimentaire pour des raisons dont personne ne veut plus débattre. Mais personne également ne veut débattre de sa liberté à se "burkiniser" ! Oh islam ... Pourquoi viens-tu déranger l’ Nouvel ordre mondial ?! Elle est si bonne la femme du voisin dans son monokini !!

     

    • #1549401

      oui la femme du voisin topless est plus charmante que la voilee du point de vue occidental. Vous me sortez des yeux avec vos exigences, votre chastete en voici en voila, mais vous venez vivre en occident !! Pourquoi ? Tous les francais se posent la meme question que moi : pourquoi ?


    • #1549488
      le 05/09/2016 par La vérité blesse
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Tous les francais se posent la meme question que moi : pourquoi ?




      @renee
      Vous êtes marrant à vous prendre pour le porte parole de tout les français !
      Malheureusement pour vous, vous êtes bien minoritaire, pour preuve, ma femme est française de souche et elle, apprécie mes valeurs en tant que musulman car cela la ramène, au plus proche de ses valeurs catholique.
      En faite, je m’aperçois que l’islam joue un rôle de phare, pour les catholiques originel. Autour de moi, je vois de plus en plus de personnes issus du catholicisme mais le plus souvent dans un comportement laïque, tendre l’oreille puis s’approchés pour discutés et le plus souvent, après une conversation éclairée, ces personnes ce mettent à comprendre qui sont leurs véritables ennemis et qui sont réellement proche d’eux.
      Donc renee, ne soyez pas ronchon au point de dire des âneries et rejoignez la réconciliation, vôtre avenir en dépend !!


    • #1549637

      @ la vérité blesse, ou Le Phare de l’Islam,
      Sachez que "reneE" doit être une dame, par contre "en fait " ne prend pas de "e" à la fin, je ne relèverais pas toutes les fautes d’orthographe car il me semble plus important de vous rappeler que si l’on veut la réconciliation, on ne menace pas de cette façon une "de souche" ("votre avenir en dépend") dont l’inquiétude est légitime.
      D’ailleurs dans vos rangs prétendument musulmans, il y a un sacré ménage à faire, donc faudrait d’abord nettoyer devant sa porte.
      (Encore dans la rue tout à l’heure, j’ai entendu : "Sur le Coran j’vais lui niquer sa mère ")... Vous réagissez comment à cela très cher Être de Lumière de l’Islam Qui Mène à La Compréhension de Tout ?
      Ici, c’est quand même encore la France et la réconciliation ne se fera pas si vous persistez dans cette arrogance.
      "Main tendue mais ferme" comme dit AS.


    • #1549659

      @ Renee, je comprends votre agacement. En revanche, la vraie chasteté est de votre côté : la concupiscence des Européens est si faible qu’elle leur permet d’admirer la beauté esthétique de la femme sans verser dans le désir sexuel.


  • #1549325

    Comment voulez-vous que les unions tiennent dans cette ambiance délétère où les tentations sont multiples ! La pudeur est la protection de la femme. Une femme impudique a perdu sa vie intérieure et ne peut plus assurer sa fonction qui est d’être la gardienne de la flamme spirituelle. Le monde est perdu si la femme ne retrouve pas l’élan vers les hauteurs lumineuses. Jules Ferry le savait bien qui disait "si vous tenez la femme, vous tenez l’homme et l’enfant"...c’est bien le programme qui a été appliqué. Pauvre humanité déchue !

     

    • #1549822

      Exactement, tout est fait pour empêcher les unions durables et constructives. Je connais d’ailleurs un type qui a rompu avec sa copine suite à une stupide dispute faisant suite à une érection causée par une nana "topless" bronzant à quelques mètres à la plage...


  • #1549393

    Décent ou indécent ces tenues sur une plage du sud de la France ?

    C’est aux Français occidentaux de répondre à cette question, sans influence quelconque d’une culture ou d’une autre.

    Maître chez soi.


  • #1549463
    le 05/09/2016 par lemaitredeguerre
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Nostalgie d’une époque que je n’ai pas connue, mais sur laquelle semblait tout de même planer un vent de liberté qui me paraît aujourd’hui bien lointain.

    Enfant, j’ai régulièrement vu des femmes seins nus sur la plage (plus qu’aujourd’hui), et ça ne m’a jamais choqué, ni fait de moi un pervers ou un frustré. Je trouve personnellement que la beauté est faite pour être montrée.

    Deux personnes résument assez bien la chose dans le reportage :
    - la demoiselle qui bronze seins nus et trouve ça légitime, mais qui estime à juste titre que se balader en ville en bikini n’est pas approprié. Tout est en effet question de contexte, tout comme il ne viendrait à l’idée de personne de se rendre à un entretien d’embauche vêtu d’un costume de mardi-gras ;
    - le retraité qui apprécie la vue de jolies jeunes femmes seins nus, mais qui trouve que certaines moins bien "achalandées" feraient mieux de se rhabiller. Il y a en effet un temps pour tout : on porte mieux la mini-jupe à 16 ans quand on fait une taille 36 qu’à 50 après 3 grossesses !

    Enfin... Je suis toujours très étonné quand j’en entends certains être "choqués" par la vue d’un simple téton au point d’en avoir des pensées lubriques incontrôlables. Je me pose sincèrement des questions sur leur équilibre mental et sur leur relation avec "la chose". Je ne nie pas le caractère sexuel des seins (et a fortiori de la vulve), mais alors que la vue d’une belle femme seins nus m’apporte plutôt du plaisir (=c’est beau), celle d’une baigneuse en burkini me rebute (=c’est moche).

    Or, entre le beau et le moche, mon choix est vite fait !

     

    • #1549675

      Enfin... Je suis toujours très étonné quand j’en entends certains être "choqués" par la vue d’un simple téton au point d’en avoir des pensées lubriques incontrôlables. Je me pose sincèrement des questions sur leur équilibre mental et sur leur relation avec "la chose". Je ne nie pas le caractère sexuel des seins (et a fortiori de la vulve), mais alors que la vue d’une belle femme seins nus m’apporte plutôt du plaisir (=c’est beau), celle d’une baigneuse en burkini me rebute (=c’est moche).
      Or, entre le beau et le moche, mon choix est vite fait !



      C’est un point très intéressant qui est soulevé ici. Si tu te poses des questions sur la santé mentale des hommes excités par la vue de tétons, personnellement c’est plutôt sur celle des hommes complètement insensibles au corps féminin que je m’en pose.
      Sur la plage, en Espagne ou en Allemagne, voir ces bandes de jeunes dans la force de l’âge, mixtes, où toutes les filles ont les seins nus et sont parfois en string sans que cela n’attire la moindre attention de leurs amis masculins est pour moi un spectacle déconcertant, qui me donne carrément le sentiment de ne pas appartenir à la même espèce.

      Personnellement, sans pour autant être pris par des "pulsions incontrôlables", la présence de femmes aux seins nus me perturbe énormément, captive l’essentiel de mon attention et me procure des envies ne pouvant aboutir qu’à la frustration (la plage n’étant pas un baisodrome). C’est également le cas de la plupart de mes amis maghrébins ou subsahariens.
      Les seins, c’est certes beau, mais c’est aussi sexuel et à ce titre leur exhibition en lieu publique m’apparaît déplacée, provocante et vulgaire.

      En revanche, la plupart de mes amis européens y sont parfaitement insensibles et n’ont d’yeux que pour leur femme. Certains m’ont même dit que l’excitation n’était pas possible pour eux sans un minimum de sentiments, autrement ça ne fonctionne tout simplement pas.
      Ils peuvent cependant tout à fait prendre du plaisir à admirer la beauté esthétique du corps féminin, tout comme on s’émerveille devant un beau paysage. Un peu comme les créateurs de mode quoi.
      Récemment, le site famillechrétienne.fr dénonçait précisément l’incapacité des mâles arabo-musulmans à admirer la beauté féminine sans verser dans le désir.

      Ces différences profondes m’apparaissent hélas irréductibles.


  • #1549524

    Que j’aurais aimé connaître la France des années 60-70, je suis nostalgique d’une époque que je n’ai pourtant pas connu.
    Il suffit de regarder n’importe quel documentaire de l’époque pour se rendre compte à quel point les Français étaient plus heureux, plus instruits et mieux éduqués.

    La réconciliation nationale entre les Français quels qu’ils soient doit se faire à travers le seul amour de la France, faire à nouveau des concessions, c’est rendre la France encore plus communautaire qu’elle ne l’est aujourd’hui et cela ne semble pas être la bonne solution pour un retour à un climat apaisé.


  • #1549544

    La poitrine aérée, ces jolies et respectables jeunes femmes, parlent un somptueux français, d’une manière que les crasseuses arriérées contemporaine ne pourront jamais atteindre. Je laisse à ces dernières, leur pseudo pudeur, mais véritable prosélytisme politique, le ridicule de se baigner en burkini.

     

  • #1549571
    le 05/09/2016 par Ramon Mercader
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Je préfère être détendu sur une plage en regardant passer de jolies femmes en monokini (sans aucune arrière pensée) qu’être en situation de stress chez Castorama....

     

    • #1549660

      (sans aucune arrière pensée)

      Elle est là la différence fondamentale et irréductible, qui fait qu’il n’y aura jamais de compréhension et donc de cohabitation possible. Il m’est, certainement à cause de la moitié de mon sang, maghrébin, impossible de concevoir la vision d’une belle femme nue sans "arrière pensées". En outre, je ne vois aucune impureté dans ces dernières.
      Le puritanisme n’est pas du côté qu’on croit !


    • #1549668
      le 05/09/2016 par JeSuisLePen
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Le puritanisme commence avec la peur des arrières-pensées.


    • #1550073

      A Ulfberht : vous confirmez donc le fait que la culture + les gènes d’un maghrébin sont incompatibles avec la société française ?


    • #1550121

      Robert, oui. La vérité doit toujours être dite.


    • #1550267

      A Ulfberth,
      Je ne sais pas ce que vous entendez par arrières pensées, mais quand je vois une belle femme nue, mi-habillée ou habillée de la tête aux pieds, je la regarde (discrètement), la remarque et me dis, celle-ci, j’aimerais bien la "connaître".
      Rien de typiquement maghrébin, c’est le lot de tous les hommes hétérosexuels quelque soit l’âge et la situation (célibataire ou en couple, amoureux ou pas).
      Le fait qu’elle soit nue ou pas n’y change rien. Et se faire une telle remarque n’implique pas de ne plus aimer sa compagne, c’est naturel voilà tout.


  • #1549603
    le 05/09/2016 par Frédérick
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Ce qui est particulièrement choquant pour moi dans cette vidéo, c’est la différence de capacité d’exprimer ses propres convictions (quelles qu’elles soient) entre les Français d’aujourd’hui et les Français d’il y a quarante ans...

    Puis pour le burkini, désolé mais je ne vois pas comment peut se permettre une femme de confession musulmane de porter de telles accoutrements.

    Comprenez qu’il existera bientôt un fetichisme "burkini" !

    Pour moi, c’est tout simplement une perversion des préceptes de l’Islam.


  • #1549663
    le 05/09/2016 par Blackgraph
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Tout ça pour dire quoi ? Vous trouverez toujours des exemples et des contre-exemples...
    Une femme qui vie à moitié nue au sein d’une tribu isolée ou sur une plage le temps d’un été sera toujours moins obscène qu’une femme en burqa qui fait ses courses à Auchan

     

    • #1549729
      le 05/09/2016 par pèle mèle
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Ce n’est pas un problème d’obscénité, en l’occurrence dire de la Burqa qu’elle est plus obscène que la nudité nécessite de préciser le point de vue adopté.
      S’il s’agit de politique, dans le contexte actuel les seins nus sont anecdotiques alors que les tenues ultra couvrantes des musulmanes génèrent un malaise social évident.
      Il me semble que sur le plan psychologique le problème ne se pose pas dans les mêmes termes.
      On voit bien que la femme seule (qui a surement un compagnon) et les (me)mères de famille n’ont pas la même gamberge, car leurs intérêts et préoccupations diffèrent. Divergent même peut-être.


    • #1549786
      le 05/09/2016 par Blackgraph
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      La burqa n’est pas plus obscène que la nudité, elle peut l’être à un moment donné et inversement.... La burqa n’est pas gage de pudeur ou de bonnes mœurs cela serait trop simple...


    • #1549898

      Visiblement vous ne connaissez pas la définition du mot obscène...
      OBSCÈNE : Qui blesse ouvertement la pudeur, surtout par des représentations d’ordre sexuel ou scatologique


    • #1549926
      le 06/09/2016 par Blackgraph
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      « Par son étymologie, « obscène » renvoie à ce qui devrait être « hors de la scène » ; ce qui ne devrait pas être vu par le grand public pour des raisons de bienséance. Dans les dictionnaires actuels, le mot est pourvu de deux sens... »
      Wikipédia (extrait)

      Pour exemple la diffusion à des fin de propagande de la photo du petit Aylan mort sur une plage est d’une obscénité sans nom... Ici ni sexualité, ni scatologie...


    • #1550120

      Ni sexualité ? Et le sein dénudé c’est quoi ? Sachant que même dans les sociétés primitives nues ils sont encadrés par des règles (les hommes n’ont pas le droit de les regarder, etc.). A moins que tu sois peu porté sur le beau sexe...


  • #1549681
    le 05/09/2016 par Blackgraph
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Chez certains (un grans nombre en fait) musulmans je retrouve l’esprit des vieilles bigotes...

     

    • #1549763

      Entre ceux qui n’acceptent pas que la nudité puisse susciter le désir et ceux qui font avec, qui sont les plus bigots ?


    • #1549777
      le 05/09/2016 par Blackgraph
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      Il y a l’esprit et il y a la lettre ... Pratiquer le ramadan à la lettre, se couvrir la tête à la lettre, manger à la lettre, certainement se torcher le cul à la lettre (selon certains Hadîths), cest ce que j’appelle de la bigoterie


    • #1549782

      Entre ceux qui n’acceptent pas que la nudité puisse susciter le désir et ceux qui font avec, qui sont les plus bigots ?




      Bigoterie, nom féminin signifiant la dévotion fourvoyée dans un attachement au détail, à la lettre, à des pratiques formelles, superstitieuses.
      La question du désir, que personne ne nie, mais dont la gestion psychique pose problème à certains, sans doute à cause d’une éducation défaillante, n’a donc pas de rapport avec la bigoterie.

      On connaissait les grenouilles de bénitiers, maintenant on a les femmes-grenouilles qui vont bronzer à la plage en tenue de plongée sous-marine. Blackgraph a raison de parler du retour de la bigoterie pour qualifier la façon dont certaines musulmanes conçoivent l’expression extérieure de leur foi en leur Dieu. C’est vraiment exactement ça.

      En soi, dans un contexte national apaisé, la bigoterie musulmane ne serait que ridicule et ne prêterait qu’à sourire, mais dans un contexte d’immigration de masse et d’attentats islamistes semestriels et sanglants, ça donne du crédit à la théorie du choc des civilisations, et donc à la division ethno-confessionnelle des Français, pour la plus grande satisfaction des promoteurs (ni musulmans ni catholiques) de la guerre civile larvée.


    • #1549819

      @ Titus



      La question du désir, que personne ne nie, mais dont la gestion psychique pose problème à certains



      En même lorsqu’il n’y a rien à gérer, c’est plus simple.
      Sur le reste tu as parfaitement raison. J’opposerais donc la basique bigoterie musulmane au subtil puritanisme néo-chrétien. Enfin, il n’y a rien à faire pour empêcher l’histoire de se dérouler.


    • #1549833

      En même lorsqu’il n’y a rien à gérer, c’est plus simple.




      Il y a la même chose à gérer pour tous les hommes. Seulement, certains ont été éduqués de manière à savoir se tenir correctement, notamment par l’apprentissage de la frustration, et d’autres ont été élevés comme des enfants rois, avec de surcroît une vision caricaturale et pathologique de la femme.


    • #1549901

      d’autres ont été élevés comme des enfants rois, avec de surcroît une vision caricaturale et pathologique de la femme.



      Merci, mais j’ai été élevé entre la France et l’Europe du nord, dans un milieu plutôt catho. Ça n’a donc que peu à voir avec l’éducation.
      Je ne vois pas pourquoi tu veux minimiser cette insensibilité pour le corps de la femme. Elle n’a rien de honteuse par rapport à vos valeurs.
      Non, tous les hommes ne doivent pas gérer la même chose.


  • #1549685

    Il y a quand même quelque chose de déconcertant dans les commentaires. Les Français de souche nationalistes, qui d’ordinaire passent pourtant leur temps à critiquer le "gauchisme", se retrouvent ici tous à défendre une pratique éminemment féministe - le "topless", né lors du tsunami gauchiste des années 60-70 sous l’impulsion des féministes et du créateur de mode judéo-homosexuel Rudi Gernreich - au nom de la "civilisation européenne". Sur d’autres sites, certains défendent également le mariage homosexuel en invoquant les mêmes raisons.

    Finalement, ces nationalistes ne s’avèrent réellement antigauchistes que sur les questions touchant à l’immigration, notamment musulmane...
    En lieu et place de nationalistes, n’aurait on donc pas plutôt à faire à des gauchistes cohérents  ? Ayant conscience du danger que représente l’immigration et l’Islam pour leurs acquis progressistes.

    HS : les liens hypertextes ne sont plus autorisés ?

     

    • #1549904

      J’ai remarqué la même chose, finalement les valeurs de gauche soixante-huitardes sont bien ancrées maintenant, on voit bien que, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite il y a consensus sur ces sujets.


    • #1550672

      C’est le penchant qui guide ce genre de commentaires que vous dénoncez.
      Les personnes dont la libido s’affole à la vue de femmes nues et qui en jouissent
      n’iront pas remettre en question ce qui leur apporte du plaisir.
      Ils n’ont hélas pas pris conscience que l’attitude de ces femmes et la leur les emprisonne
      dans un cercle vicieux et non vertueux comme ils aimeraient le faire croire avec arguments
      fallacieux à l’appui. S’ils savaient ce qu’il se passe dans la matière subtile à ces moments, ils seraient effrayés..


    • #1550985

      C’est un des commentaires les plus pertinents que j’ai lu.
      Merci.


  • #1549698

    Qui a dit : "je préfère le voile au string"...


  • #1549814

    Un question conne que non jamais pensé les communautaires voilées en europe, le manque de vitamine D surtout sous nos latitudes, cachés sous tout un tas de tissus surtout si il est intégrale, pour une femme ça signifie une dégradation osseuse prématuré
    A moins d’être génétiquement rousses qui pourrait palier à ceci on remarque que certaines sont d’une extrême pâleur, leur peau réagissant automatiquement à ce manque de vitamine en vain.
    Dieu n’est que bon sens,il y a donc comme un hic !

     

    • #1549894

      Une question conne que n’ont jamais pensé les communautaires nudistes en europe, le cancer de la peau surtout avec leur peau peu pourvue en mélanine, exposée au soleil sans aucune protection, la crème solaire ne protège que très peu et est bourrée de perturbateur endocrinien (en plus de polluer les océans), pour ces hommes et ces femmes ça signifie un risque de cancer avec une mort prématurée ou alors un traitement chimique lourd. A moins d’être génétiquement noir ou brun qui pourrait palier à ceci on remarque que certaines ont la peau très sèche, prématurément ridée avec des tâches brunes très inesthétiques.
      Dieu n’est que bon sens, il y a donc comme un hic !


    • #1550126

      @LaymK

      Tu devrais réfléchir avant d’écrire sous l’émotion...
      "Une question conne que n’ont jamais pensée les communautaires nudistes en Europe"

      C’est vrai que la communauté dogmatique des nudistes est exponentielle et virulente...

      "C’est vrai que c’est un r le cancer de la peau surtout avec leur peau peu pourvue en mélanine, exposée au soleil sans aucune protection"

      Si l’européen a évolué en mélanine c’est justement lié au climat européen et son apport de néandertalien, sans compter que tout ceci varie d’un individu à un autre. donc l’exposition sur tout le corps et loin d’être nocifs une fois le corps adapté plus besoin de protection solaire en évitant bien sur de faire le crabe et de rester aux heures les plus chaudes.
      Le nombre de paysans qui a t’écouter devraient avoir des cancers de la peau et pourtant il n’en est rien.

      "la crème solaire ne protège que très peu et est bourré de perturbateur endocrinien (en plus de polluer les océans), pour ces hommes et ces femmes ça signifie un risque de cancer avec une mort prématurée ou alors un traitement chimique lourd"

      Ça touche uniquement les nudistes ? tu es sur de ce que t’avance ?

      "À moins d’être génétiquement noir ou brun qui pourrait pallier à ceci on remarque que certaines ont la peau très sèche, prématurément ridée avec des taches brunes très inesthétiques"

      Ah bon ? alors re-potasse la génétique, les seules peaux qui vieillissent bien par rapport à l’ensoleillement continue sont les peaux noires et métissées mais foncés (qui d’ailleurs on l’a peau sèche naturellement)
      Le nombre de juifs séfarades qui se tapent des peaux brulées par le soleil bien que brun et mat c’est bien plus complexe.
      Si la seule solution c’est de vanter un tissu intégrale pour un peu de soleil européen c’est pauvre et hypocrite.
      Bizarrement tu réponds pas sur le fond de mon propos notamment sur le risque de carences a être voilé toute l’année.

      Dieu n’est que bon sens, il y a donc comme un hic !

      Pour le coup eux bien souvent proche de l’athéisme et des valeurs 68tarde, sont peut être plus proche de dieu que d’autres qui s’en révèlent.


  • #1549861

    Ceux que ça choquent, ne comprennent pas ce qu’est l’Esprit Français. Le français est maître de ses pulsions et les sublime par son rafinement. Le Français, ce galant homme.

     

  • #1550364

    Je ne suis pas favorable au monokini.
    Les parties (véritablement) sexuées n’ont pas à être montrées.
    * les mamelons des hommes n’ont guère de vocation ; à ce titre ils peuvent s’afficher en public à la plage.
    Dans les magasins, les hommes torse nu m’indisposent : on n’est pas chez mémé tout de même !
    Un peu de tenue...

     

    • #1550430

      Sauf qu’il semble, à en juger par les commentaires, qu’une majorité d’hommes européens ne voient rien de sexuel aux tétons et aux seins des femmes.


    • #1550447

      Sauf qu’il semble, à en juger par les commentaires, qu’une majorité d’hommes européens ne voient rien de sexuel aux tétons et aux seins des femmes.




      Ça c’est ton interprétation, mais c’est évidemment faux, car tout le monde sait que les seins sont un attribut sexuel féminin !
      Ce qui te fait porter ce jugement absurde est le fait que l’éducation que tu as reçue t’a mal préparé à accepter sereinement le fait de croiser une paire de seins à la plage, et de manière générale à contrôler tes pulsions sexuelles.


  • #1550459

    A Cassandre

    Mignonne, allons voir si la rose
    Qui ce matin avoit desclose
    Sa robe de pourpre au Soleil,
    A point perdu ceste vesprée
    Les plis de sa robe pourprée,
    Et son teint au vostre pareil.

    Las ! voyez comme en peu d’espace,
    Mignonne, elle a dessus la place
    Las ! las ses beautez laissé cheoir !
    Ô vrayment marastre Nature,
    Puis qu’une telle fleur ne dure
    Que du matin jusques au soir !

    Donc, si vous me croyez, mignonne,
    Tandis que vostre âge fleuronne
    En sa plus verte nouveauté,
    Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
    Comme à ceste fleur la vieillesse
    Fera ternir vostre beauté.




    C’est obscène ou pas ?
    Pourtant cela à dû en choquer plus d’un/e à l’époque.
    Le puritanisme de certains vous rendra aussi fou que ces ultras orthodoxes de la ville dite sainte.


  • #1550573
    le 07/09/2016 par STEF de MARS
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Dieu n’a pas honte de montrer ses saints.


  • #1550747
    le 07/09/2016 par Patriote syndiqué
    Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

    Le Burkini c’est surtout l’occasion de faire de la provocation gratuite à l’encontre des toujours majoritaires indigènes (les vrais ;-)

    La pudeur ou la religion là dedans... ouais bof. Comme on disait auparavant des Hells Angels qu’ils étaient une bande d’alcooliques avec un petit problème de moto, ne pourrait on pas dire aujourd’hui que les burkini fashionistas burkiniques sont une bande de cailleras avec un petit problème de religion ?


  • #1550981

    Il faut savoir que dans les années soixante, époque ou Brigitte Bardot commençait à montrer ses rondeurs dans les films, un tollé général des femmes au foyer l’a fustigé de belle manière. Elle se faisait traiter de tous les noms d’oiseaux, se faisait insulter et agresser dans la rue. C’était la première fois qu’une actrice française se comportait comme une gourgandine. Brigitte Bardot avait donné le coup d’envoi d’une époque où la femme allait quitter son intérieur (intimité) pour le rendre visible à l’extérieur, de ce fait la famille a éclaté puisque la femme n’était plus présente pour assurer sa cohésion.
    Alors messieurs, vous qui regardez avec délectation les formes aguichantes des femmes impudiques, sachez que vous êtes dans l’esprit de ce que disait Bossuet :
    Dieu se rit des gens qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes...
    Un peu de cohérence svp...

     

    • #1551281

      Vous n’y êtes pas. Les hommes défendant cette pratique se vantent précisément de ne pas avoir d’"arrières pensées" en présence de femmes nues. Loin d’une apologie du voyeurisme concupiscent, il s’agit d’une revendication de chasteté puritaine. Ils fustigent d’ailleurs les musulmans pour leur concupiscence.


    • #1551390
      le 08/09/2016 par Blackgraph
      Été 1970, Saint-Tropez : la mode du monokini

      "Couvrez ce sein, que je ne saurais voir.
      Par de pareils objets les âmes sont blessées,
      Et cela fait venir de coupables pensées."
      Tartuffe, III, 2 (v. 860-862)

      Le refus de porter les yeux sur les appas de la femme fait partie des traits de comportement généralement attribués au dévot hypocrite.
      http://moliere.paris-sorbonne.fr/

      Il y a quand même un paradoxe, le pays des seins libres et aussi le pays des glands mous



      lors messieurs, vous qui regardez avec délectation les formes aguichantes des femmes impudiques, sachez que vous êtes dans l’esprit de ce que disait Bossuet :
      Dieu se rit des gens qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes...



      Tout les malheurs du monde se trouvent t’ils entre les seins d’une femme impudique ?
      lors medames, vous qui regardez avec délectation les formes aguichantes des hommes impudiques, sachez que vous n’êtes plus dans l’esprit de ce que disait Bossuet


Commentaires suivants