Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Étienne Chouard : "Les prétendus antifas sont une police de la pensée"

Entretien à propos du mouvement Nuit Debout

Entretien en sept parties avec Étienne Chouard, à propos du mouvement Nuit Debout et ses différentes perspectives. Une vidéo réalisée le 7 avril 2016 à Nantes.

 

Partie 1 : que penses-tu du mouvement Nuit Debout ?

 

Partie 2 : les faiblesses de Nuit Debout

 

Partie 3 : toucher les classes populaires

 

Partie 4 : les assemblées citoyennes à Nuit Debout

 

Partie 5 : une « mini-constitution » pour Nuit Debout ?

 

Partie 6 : viendra, viendra pas ?

 

Partie 7 : l’idée du processus constituant

 

Retrouvez Étienne Chouard, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Chouard est un type bien, il respire la bienveillance.
    Merci à E&R de le relayer, cela fait plaisir.

    C’est cette vraie convergence qui nous sortira du fossé, j’en suis absolument persuadé ! (en dehors des partis politiques, avec les vrais intellectuels de toutes origines, des personnes comme Alain Soral, Dieudonné, Chouard, etc... des atypiques, qui rassemblent, qui ne rentrent pas dans le moule et qui portent des analyses justes et profondes sur notre société).

    Nuit debout peut évoluer vers quelque chose de bien plus puissant et rassembleur, même si actuellement il y a tentative de contrôle avec des logos type révolution colorée et des anti-fas qui sont les facistes modernes.

    Il faudrait aussi contacter Lordon et lui faire comprendre qu’il n’a pas à récupérer une contestation qui n’est pas portée uniquement par la "gauche" et que ses idées ne sont pas universelles, qu’elles doivent être débattues sur l’agora comme chaque question importante qui nous concerne. Lordon a beaucoup évolué... Depuis son discours de rupture sur la "gauche" qui a mené à la catastrophe sur la question de l’Europe... Il faut sortir de ces clivages/étiquettes de partis ! C’est primordial pour rassembler pour de bon le peuple !

     

    • Bonsoir,
      Lordon est complice des anti-fas. Il est au Nuit Debout pour faire tampon afin que personne d’autres excepté des gauchistes ultra-bien-pensants, ne puissent venir y participer.
      Mr Chouard le dit lors de l’entrevue.

      Cela dit, l’initiative nuit debout est une baudruche qui devrait se dégonfler doucement mais sûrement avec le temps.

      Ce n’est pas la peine de s’intéresser à cette initiative venteuse.


    • Franchement.

      Les naïfs qui pensent que quelque choses de positif peut ressortir de ce mouvement me font désespérer...

      C’est un mouvement gauchiste et bourgeois tout comme mai 68, nous allons nous faire entuber encore une fois avec ce genre de mouvement seuls les bourgeois seront gagnant. Le prolétariat n’aura jamais rien à gagner dans ce genre d’aventure grotesque. Il suffit de voir qui y participe, les bobos, les antifas, les punks à chiens et autres drogués. Tu penses sérieusement que ces gens là feront quelques choses de positifs pour le peuple ?

      Il ne connaissent rien du peuple, ils le méprisent. Ils se foutent de la nation, ils veulent sa destruction. L’honneur ils ne connaissent pas et le travail non plus.

      J’ai vu l’autre jour un jeune avec une pancarte appelant à la semaine des 20 heures...
      Tu crois sérieusement que le smicard en a quelque chose à branler de travailler 35 ou 20 heures ? dans les deux cas il aura le même salaire, ce qui ne changera rien ç sa vie étant donné que les loisirs il faut encore pouvoir se les payer...

      Bref que des délires de petits bourgeois.


  • Depuis le temps qu’il tient le même discours, il ne devrait pas lui être très difficile d’écrire un livre, genre "Comprendre la constitution"... Peut-être que çà pourrait accélérer les choses ?!

     

    • Il a des idées maîtresses mais dire qu’il tient depuis longtemps le même discours est réducteur jusqu’au contresens. En effet, c’est vraiment l’incarnation d’une réflexion permanente et qui se remet en question, aussi bien par la lecture que par l’écoute des autres. Je partage par contre très largement votre opinion sur le fait qu’avec tout ce qu’il a emmagasiné depuis 2005, il a largement de quoi et devrait écrire un ouvrage synthétique sur la nécessité et les grandes lignes du projet qu’il défend. Ça me semble aussi être une évidence.


  • "Qui ne dit mot,consent... !"

    Voilà le vrai secret de la démocratie à l’occidentale,la remise des pleins pouvoirs,sans surveillance,sans informations,sans garanties autre que les prochaines élections à de parfaits inconnus qui n’obéissent qu’à eux mêmes ou à des instances supérieures sans que jamais le peuple ne soit mis au courant... !!

    Le scrutin à deux tours permet de voter "contre" et rarement "pour"... !


  • Il n’y a qu’une constitution qui tienne : le trône et l’autel .

     

    • Ah ben c est sur que la ... on va pas etre d accord !!


    • @ olivier :

      l’infamie de la révolution « française » — ôtant au peuple de cette nation des structures qui pour une large part le protégeaient — n’oblitère pas les dérives du monarchisme comme la pédophilie « royale » avérée ou très fortement suspectée de Louis XV (cf. Marion Sigaut pour approfondir)

      Imagines-tu les réactions, si je venais déclarer l’universelle et unilatérale primauté de la démocratie authentique sur tout autre mode de gouvernance, en une phrase sibylline, dans un commentaire sous un article d’E&R présentant la royauté sous ses plus beaux auspices de façon argumentée ?

      Si j’étais modérateur sur E&R, ce serait parfois pénible d’avoir à trancher sur la question de messages tels que le tien : d’un côté la compassion et la tolérance due aux égarés qui veulent ramener un roi de France sur « le » trône, notamment au titre qu’ils ont beaucoup souffert, et pour permettre à la discussion de se déployer et soigner l’égarement... de l’autre un minimum de radicalité pour éviter la répétition ad nauseam de comportements qui passent aux yeux de certains pour de la provocation.

      J’assume la radicalité de mes propos en écho aux tiens.

      Que la paix soit sur nous, inspirés par la beauté et la puissance de l’Esprit, que certains rois de France ont incarné majestueusement, comme beaucoup d’autres non rois, notamment à l’image du Christ.

      Merci aux royalistes de maintenir allumée la flemme de leur foi, signe du respect dû aux beautés manifestes du passé. Merci aux démocrates authentiques de persévérer à proposer un mode de gouvernance où l’Esprit se déploie sans conteste.


    • @SamWang, tu as beau faire la leçon et te rêver en modérateur E&R, je pense que tu devrais lire Marion Sigault (j’imagine que tu connais surtout les vidéos), car t’as pas du trop bien comprendre l’histoire.


    • l’histoire , c’est le passé
      l’avenir n’est pas le passé , il est fait avec le passé OK
      ce temps est fini
      l’avenir sera autre chose
      il faut connaitre l’histoire pour préparer un autre avenir


    • Mon message est incomplet. Je voulais terminer par : "le reste n’est que vains bavardages d’humains qui veulent remplacer Dieu fait Homme par homme fait dieu"


    • Tout cela est très, très mou, trop mou. Même Etienne Chouard donne l’impression de ne pas y croire...il essaye de se convaincre ici et là sans plus.

      De façon certaine, le Christianisme doit être l’inspiration d’un ’’nouveau’’ système politique. Ecrire une constitution sans inspiration civilisationnelle relève du suicide...nous sommes d’ailleurs en ce moment dans la phase finale d’une expérience de ce type avec les fameux ’’droits de l’homme’’. Non merci pas pour moi...tout en sachant que le présent n’est pas le passé.


    • #1446484

      @ SamWang

      Vos commentaires sont toujours un plaisir à lire : bienveillants, intransigeants, admirablement rédigés. Je tenais à vous dire la sympathie que vous m’inspirez.

      Amicalement.


    • @ Le Suisse Apolitique

      Toi, tu auras peut-être détecté la quenelle de 500 glissée par erreur dans la flemme de l’impécabilité (1) ;)

      Ainsi, sois déçu et rassuré à la fois, mon frère : mes commentaires ne sont pas toujours impeccables et sois assuré que les pires d’entre eux (et plus rarement les meilleurs à mes yeux, mais je ne demande pas l’impeccabilité) vous sont évités par les modérateurs ;)

      (1) La flamme, ça brûle. Ce peut être la passion. La flemme de la foi pourrait se dire la grande paresse. La foi n’a pas que des vertus, c’est selon.


    • @ giorgio

      J’insite, je propose de lire ces mots de Marion Sigaut à propos de Louis XV (issus de son article dont j’ai donné le lien) « Le supplice de Damiens fut le triomphe des barbares. (...) Leur victoire fut surtout de réussir à cacher que le roi Louis XV était pédophile, et que le fils du peuple Damiens avait une fille. ».

      Dans la même page, elle a écrit :

      - ce commentaire #77527 à propos de Louis XV, je cite un extrait : « (...) Pratiquement personne ne conteste sérieusement la pédophilie royale, même si on n’a pas pris l’habitude d’appeler ça par son nom. On a dit "gout pour les tendrons", "pour les petites sultanes" etc. (...) ».

      - ce commentaire #77641 dont voici un extrait : « Je ne sais pas l’âge du mariage à l’époque, mais je connais (par Erica-Marie Benabou, La prostitution et le police des mœurs) que les filles du siècles étaient pubères à 15 ans. Coucher avec des filles de 14 ans, consisterait aujourd’hui à le faire avec des filles de 11. Pour ma part, je ne juge pas Louis XV, pris dans des filets divers. Il sut être aussi un grand roi. (...) ».

      @ Le Suisse Apolitique : je vous remercie et je rends hommage aux modérateurs pour leur travail de sélection (vous avez le meilleur de ma prose).

      Bien cordialement.


    • Encore un "lieutenant" du Christ grandiose ce louis XV !

      Mais c’est vrai il ne faut pas juger, pas plus que les ministres français au Maroc, hein ?


  • Le lumpenproletariat est l ’lallié objectif des classes dominantes. Bref, les racailles d’ en haut et le racaille d’ en bas pour prendre en tenaille les peuples. Ciao.

     

    • ... D’ou les migrations massives en Europe actuellement.


    • le lumpen prolétariat est une classe factice qui a été inventée pour y mettre tout les non-riches qui ne sont pas d’accord avec les idées de révolution internationale des travailleurs dans le cadre de la mise en place d’une dictature du prolétariat (le bon prolétariat, le prolétariat marxiste, quoi). Elle n’a aucune réalité tangible, aucune homogénéité, elle peut regrouper tant des prolos éduqués mais rompus à une autre idéologie, que le travailleurs qui n’a pas le temps pour penser à la révolution (la plupart des non-délégués syndicaux qui ont une famille), que des chômeurs, des anarchistes, des frontistes, des immigrés, etc.


  • « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. »

    Le mouvement « Nuit debout » est un Golem créé par le PS, il sert uniquement à détruire le FN en 2017.
    Je m’explique, le PS avait 3 sources de votes, les immigrés, la jeunesse et les salariés/employés.

    Ils ont perdu les immigrés avec le mariage pour tous, ils ont perdu les salariés depuis longtemps et les jeunes ne s’intéressent plus à la politique écœurés par la politique dévastatrice d’Hollande.

    Pour 2017 le PS n’a plus personne pour contrer la vague marine qui lui arrive dessus, il fallait donc trouver un moyen de « choquer » une de ces trois sources pour la ré activer dans l’espoir de la re politiser (la plus manipulable de préférence, les jeunes).

    La loi El Komri c’est ça, l’électrochoc qui ré anime les zombies, une fois réveillés il faut les encadrer pour ne pas qu’ils se barrent en cacahuète et foutent le pouvoir à la porte, c’est le rôle des officines gauchistes, trostkistes et les mouvements violents radicaux d’extrême gauche.

    Leur rôle est clair :
    1/ ce sont des boucliers rejetant toute pensée de droite, alternative ou non manipulable, ils bossent pour le PS mais ne l’avoueront pas (seuls les cadres en sont conscients)
    2/ baigner les jeunes dans une atmosphère gauchisante propice à 2017.

    Ok mais alors quel rapport avec le FN ?

    Et bien là ils sont en train de politiser les gosses, ils vont leur dire de prendre leur carte d’électeur (ça sera fait de manière détournée, un coup de Lordon par ci, un coup de citoyenneté par là) et en 2017, lorsque lepen sera à deux doigts du pouvoir, le PS sonnera la fin de la récrée, les réseaux gauchistes re animeront tous les étudiants pour qu’ils aillent voter contre un soit disant « fascisme » qui serait en train de prendre la place et le tour est joué, les français re boufferont du hollande pour 5 ans.

    Cerise sur le gâteau, La loi el komri est un prétexte pour « redorer » l’image du PS (syndrome de Stockholm)
    1/ la prise d’otage (la loi)
    2/ la délivrance en arrosant financièrement les réseaux étudiants (ça c’est fait) mais ce n’est pas tout, vous verrez qu’ils vont abandonner la loi en expliquant qu’ils sont du côté des jeunes et qu’ils les protègent du mondialisme (Bruxelles en l’occurrence)

    Quand Chouard dit qu’il aime l’esprit de gauche du mouvement j’ai envie de pleurer, c’est justement cet esprit qui tue la France et les français.

     

    • malheureusement je crois que vous avez complètement raison.


    • Pour arriver à ce genre de raisonnement, tu as du en bouffer du bfm wc et du I télé ... Un mouvement qui essaye de te de l’emprise du salariat et "il faut le dire" qui est un chantage à la survie ... est un mouvement émancipateur auquel il faut tous adhérer. Car pendant ce temps la, La classe capitaliste continue de bouffer ses dividendes au détriment du temps de travail aliénataire des salariats. Conclusion si le débat est : faut il être de gauche ou de droite sympathisant du halal ou pas. Travailleur de droite ou fenian alloc de gauche ... Pro union européenne ou non ....Tous ces débats sont des débats à la con. Le seul vrai combat à promouvoir est le combat de la lutte des classes.


    • c’est une analyse FN-centrée...

      écoutez les jeunes de nuit debout, ils sont très nombreux à ne pas vouloir entendre parler de partis politiques... ils ont raison, ils ont mieux compris que la plupart que la suite se fera sur un autre terrain !

      FN et autre course aux partis c’est l’ancien logiciel ça. Vous êtes je pense à côté de l’essentiel. La notion de partis doit disparaitre... Cela poussera chacun à réfléchir sur chaque question, vous le premier... Cela évitera à chacun de croire que son petit parti va "gagner" comme lors d’une loterie ou d’un loto... Ecoutez Chouard, il explique bien que dans le processus le plus important c’est de changer notre façon de penser, que c’est au moment ou l’on se saisit du processus constituant qu’on commence réellement à évoluer... Oubliez les partis, attaquez le changement, dans chaque action, même à petit niveau... Et sortez de cette peur qui vous paralyse totalement (les méchants instrumentalisent pour lutter contre le FN, haha, c’est pas la "nuit debout" qui changera quoi que ce soit au destin du FN, vous rêvez !). Vous voulez que ca soit pas un rassemblement de gauchistes, alors allez-y, participez aux débats, changez les choses en participant et en échangeant ! les jeunes ils sont influencables, un peu idéalistes etc, mais au minimum ils essaient de changer quelque chose. aidons les à ne pas se faire bullshiter avec du discours anti-fa pourri ou du communisme moisi. aidons les à s’armer intellectuellement et à prendre un peu de recul sur la situation...


    • Propos perspicaces... Me plait bien de le lire.


    • Pour canaliser une révolution,il vaut mieux la faire démarrer plus tôt et occuper le terrain avant...D’où ces éternels nervis du pouvoir qu’on appelle "antifas" qui encadrent la masse des bobos (et gogos) pour intimider le vrai peuple laborieux qui ne devra ni bouger ni exiger...seulement rester chez soi !!

      Malgré quelques claques et coups de pieds,la police reste bien sympa...Les CRS ne sont pas la garde civile espagnole qui massacre à coups de matraque toutes les manifs à Madrid ou ailleurs...Ils ont des ordres venus d’en haut.. !!

      C’est toujours mon avis,Le Fn reste l’ennemi n°1 de l’UMPS et de l’UE... !!


    • "Pour arriver à ce genre de raisonnement, tu as du en bouffer du bfm wc et du I télé ... "

      Mai 68 ne te rappelle rien ?

      "Un mouvement qui essaye de te de l’emprise du salariat et "il faut le dire" qui est un chantage à la survie ... est un mouvement émancipateur auquel il faut tous adhérer. "

      LOL

      La semaine de 20 heures c’est une libération du salariat ? Dans tout les cas le salaire du prolos ne change pas, alors ou se trouve la libération ? Pour ne plus être un salarié il faut se mettre a son compte ce qui demande de l’argent.Donc explique moi comment tu te libère du salariat en travaillant moins pour le même salaire, sachant que pour te mettre à ton compte il te faut beaucoup d’argent...

      "Le seul vrai combat à promouvoir est le combat de la lutte des classes."

      Des petits bourgeois travaillant à la lutte des classes... Franchement c’est la meilleur, en 68 Dany le rouge était maoïste et tenait se genre de discours, tu as déjà oublié les leçons de l’histoire ?

      Comment un bourgeois pourrait connaitre les aspirations d’un ouvrier ? Qu’est ce que les petits bourgeois de Nuit Debout connaissent du peuple ou du travail ? Déjà qu’ils sont en faveur de l’ouverture des frontières alors pour l’opposition au mondialisme on repassera.

      Je vais laisser Pier Paolo Pasolini conclure cette discussion, il avait bien cerné ce genre de mouvement en son temps.

      "J’ai passé ma vie à haïr les vieux bourgeois moralistes, et maintenant je dois aussi haïr précocement leurs enfants… La bourgeoisie érige des barricades contre elle-même, les fils à papa se révoltent contre leurs papas. La moitié des étudiants ne fait plus la Révolution mais la guerre civile. Ce sont des bourgeois tout comme leurs parents, ils ont un sens légaliste de la vie, ils sont profondément conformistes. Pour nous, nés avec l’idée de la Révolution, il serait digne de rester fidèles à cet idéal"


    • " Ils ont perdu les immigrés avec le mariage pour tous" eux, ils s’en fichent du mariage pour tous, ils ne se sentent pas concernés, du moment qu’ils ont des mosquées et des passe-droits de partout, c’est la seule chose qui les intéresse, donc à fond dans ce gouvernement dont ils voteront tous les représentants où qu’ils se trouvent, puisque la France ne représente rien à leurs yeux en tant que nation et valeurs. Quant à la loi " connerie ", ils ont déjà préparer leur coup, ils font croire qu’ils mettront tout ce qui est dit dans la loi , alors qu’ils savent à l’avance que ce sera juste un peu, car ils ont juste besoin d’un peu, et les rebelles penseront qu’ils ont gagné et obtenu ! Ce mouvement, c’est du pipeau pour pouvoir déclencher des débordements, et ainsi faire encore plus de liberticides.


  • Sur le papier, c’est beau, mais sur le papier seulement.

    Avec une majorité de gaucho éduqués à la télévision, l’assemblée constituante n’empêchera pas de faire voter de belles conneries, du genre, pas de frontière, restons dans l’Euro sinon on va s’isoler...

     

    • Pseud : Etienne Chouard propose de s’exercer à écrire la constitution en prévision de l’après grand soir, afin que le Jour J nous soyons prêts à nous y impliquer sans la déléguer aux politiques. J’ose espérer que suite à un soulèvement de masse révolutionnaire résultant d’années de gouvernance brux€lloi$€, même le plus bouché des antifas consentirait à reconsidérer l’UE et ses frontières ouvertes.


    • c’est une très bonne question constitutionnelle : comment écrire une constitution qui nous protège contre le pouvoir des médias ?
      Déjà rien que permettre une question référendaire d’initiative populaire pour proposer par exemple d’interdire toute subvention aux médias ferait déjà économiser des milliards d’euros aux français, et la propagande en prendrait un gros coup.
      Mais à la réflexion, une constitution populaire ne peut qu’être totalement incompatible avec les traités européens déjà signés. Ils seront caduques de fait en raison de notre souveraineté retrouvée ...
      On pourrait aussi imaginer de criminaliser constitutionnellement toute action de propagande en faveur d’une quelconque perte de souveraineté des français, déclarée sacrée dans la constitution. ça réglerait une bonne partie du problème des médias, non ?


  • Etienne pourquoi on a pas des génies, des sages comme toi au pouvoir ! Pourquoi ! (je sais, je sais pourquoi) Mais..on va gagner Etienne, avec Soral, Dieudio et ces milliers de Français qui jour après jour comprennent le "Système" qui nous rend esclaves et bêtes ; tous, sont les grains de sable qui ruineront leur machine de haine pour remettre de la décence et du bonheur dans mon pays qui souffre. Vive la tolérance, le partage, la bienviellance, vive le bonheur de vivre ensemble dans la paix, où es-tu France ! Toute ma sympathie à toi Etienne et vive les patriotes qui aiment la France et défendent ses valeurs universelles, qu’on nous arrache.


  • En ce qui concerne l’idée d’abattre le capitalisme et le droit de propriété il va falloir se réveiller sérieusement.

    1/ Posséder un bien est une sécurité que l’on accorde à ses enfants, dans un monde de salopards il ne vaut mieux pas compter sur les dirigeants (les plus salopards de tous) pour gérer le bien être de ses gosses, vouloir abattre ce droit c’est ne pas rendre service à sa descendance.

    2/ Le capitalisme est mort lorsque les banques ont été sauvé (par les moutons, nous tous) suite à la crise de 2008.
    Nous sommes dans un système socialo-communiste (essayez de monter une boite en France vous allez comprendre votre douleur)
    Puis accueillir toutes la misère du monde (vagues migratoires) quitte à se faire tirer dessus en guise de remerciement c’est quoi, un système d’extrême droite peut-être ?

    Les « grands patrons » aux parachutes dorés sont de hauts fonctionnaires (du politburo), ils ne possèdent pas les outils de production (maintenant ils passent incognito), d’ailleurs ils n’ont rien créé de leur 10 doigts, ils sont mis en place (par leur réseaux) et vampirisent un max de fric tout en virant les travailleurs afin de préparer le terrain à la révolution cybernétique qui s’annonce.

    Il ne faut pas confondre « hyper classe mondiale » qui est à mon avis plus proche d’une secte parasitaire et « système libéral entrepreneurial productif à la papa » qui donne du travail à tous, surtout ceux incapables de mettre un sabot devant l’autre de façon autonome (la majorité)

    Mes propos sont dures et en feront grincer certains mais ils sont justes et réveillez vous car demain si nous laissons les choses dans l’état nous seront bolchévisés (comprendre : exterminés) par le PS et l’« esprit de gauche » (manipulé et créé par la j. mondialiste)

    Le gauchisme c’est ce qui tue les peuples (c’est l’outil du judaïsme pour spolier les gentils et flinguer le christianisme), l’histoire nous le montre à toutes les époques, je suis étonné que Chouard s’étonne de la violence des mouvements de gauche de nuit debout, puisque c’est justement l’esprit de gauche qui veut ça.

    Vive le Christ roi.

     

    • #1446372
      le 18/04/2016 par Si non é vero é ben trovato
      Étienne Chouard : "Les prétendus antifas sont une police de la (...)

      @ nada
      T’en sais des choses toi, si ça va mal c’est la faute à Staline.
      Apprends que tu ne possèdes rien, que le système veut bien te laisser, une pluie de taxe peut transformer un bien en un fardeau.
      Le capitalisme te plume et tu l’accuse de gauchisme, trop fort.
      Les socialistes dont des ultras libéraux " le vocable socialiste n’est qu’un faux nez".
      Le système libéral est le champion du monde toutes catégories pour ce qui concerne les taxes.
      Quand à l’hyper-classe, ce n’est pas du tout une secte, mais une puissance agissante dans les sociétés du monde entier.
      Les outils de productions comme tu dis, appartiennent aux banques, qui détiennent le financement et aux valeurs boursières, qui peuvent selon le jour, mettre à genoux une entreprise florissante.
      Et de plus tu affirmes détenir les vérités dernières...


    • @nada
      Merci pour ces commentaires éclairés.


    • Merci Nada de tenter de faire comprendre, à ceux qui seraient de bonne foi, la nature réelle du régime français, qui est bien un système bolchevique dans l ’ intérêt des apparatchiks dont beaucoup appartiennent à la même caste.


    • juste un point : il ne parle pas de la propriété personnelle mais de la propriété des moyens de production !!! Nuance. pour le reste, plutôt d’accord.


    • @ nada
      « Nous sommes dans un système socialo-communiste (essayez de monter une boite en France vous allez comprendre votre douleur) »

      Rien que de lire ça, on voit bien que vous n’avez même pas essayé.
      C’est le mythe le plus répandu dans cette Vrounce d’assistés, qui veut croire que d’être patron vous donne le droit divin, donc le droit de ne rien faire et de commander les autres.
      Pour ce qui est du communisme, vous repasserez une autre fois. Si c’était le cas il n’y aurait pas autant de banquiers et de corrompus libéraux qui tourneraient autour.


    • @Si non é vero é ben trovato

      Donc en fait, quand Hollande dit par exemple "je vais taxer un peu plus les CDD", c’est en fait l’expression d’une pensée libérale qui prône la liberté de l’individu ??


    • #1447995
      le 20/04/2016 par si non é vero é ben trovato
      Étienne Chouard : "Les prétendus antifas sont une police de la (...)

      * Julien
      Demande à M’sieur Guizot, ça s’est terminé, par 1848, ça nous ramène loin.
      Qui connaît le passé comprend le présent !


  • Nuit debout est un mouvement semi-populaire, avec une trop grande représentativité de jeunes étudiants ou ex-étudiants (des diplômés au chomdu) ce qui peut s’expliquer par le principe même de veillée (quand on bosse difficile de faire le pied de grue toute la nuit avant de repartir au turbin, ou quand on a une famille difficile de découcher pour plusieurs nuits sans passer pour un jean-foutre).
    Après faut pas être trop critique non plus (comme pour les ZAD), vue qu’au moins il y a action. Là ou moi par exemple je commente depuis mon PC.
    Pour ma part, le plus rebutant, bien plus que la sociologie du mouvement, c’est la provenance de la partie organisation du mouvement, ça sent le lobbyisme alternatif type gauche communicante (pas si éloignées des sphère de pouvoir qu’elle voudrait paraître) et la présence des antifas en service d’ordre aviné...


  • Y a un truc que je ne parviens pas à comprendre avec Etienne Chouard. Il semble être un pragmatique qui a du connaître le système suisse un jour, et chercher à l’adapter au modèle français. Mais ce que je ne comprends pas, c’est qu’en voyant cette vaste kermesse que sont les nuits debout, ne voit-il pas que pour créer une constitution il faut déjà être capable de vivre en société, et que ces nuits debout nous ramènent à la dure réalité de ce qu’est la France aujourd’hui ?
    Son système fait rêver, au même titre que le communisme ... lorsque les gens sont plein de bonne volonté. Siffler des bières, roter, gueuler, insulter, ça n’est pas faire de la politique.
    Monsieur Chouard, comprenez que la réalité nous rattrappe toujours et que quoique l’on pense de l’élection elle a toujours eu lieu parce que bon nombre de nos semblables sont de sombres abrutis, incapable de faire abstraction d’eux-même, et à fortiori de leur animalité.
    Nous vivons tous sur l’île du docteur Moreau, et l’animal n’est jamais loin.


  • Je ferais observer à Chouard que la Constitution de la France, première et seule constitution authentiquement démocratique, n’a :

    - jamais été écrite,
    - est la plus ancienne constitution au monde
    - la plus stable pour avoir gouverné la Pax Francia de 498 au 21 janvier 1793
    - a été suspendue et contrefaite depuis cette date mais jamais abrogée
    - elle a servi et sert toujours de modèle aux mondes civilisés et spécialement à la constitution anglaise (The Bill of rights est un texte rédigé en Français par des Français plantagenêts).

    Elle repose sur 4 principes :

    - Si César ne rend pas ses comptes à Rome, comme Rome, il est sous le Ciel
    et devra donc rendre des comptes au Christ après sa mort, et tout le temps au peuple incarnant le Christ avant sa mort (théorie d e l’élection permanente)

    - César est garant de la Foi des Français devant Dieu et de l’existence de Dieu devant les Français.(Comme le Christ, mais dans l’ordre temporel, il prend les fautes des Français sur lui, et plaide pour eux auprès de Son Père ; il est garant de la pax Christi, condition de la démocratie)

    -César observe et fait observer la devise du Royaume de France "Pro Gloria Dei et mundi salutant" Avec son peuple, ils n’agissent que pour la Gloire de Dieu et le salut du monde (Être français à la différence des autres nationalités n’est pas un état ni un droit c’est une responsabilité qui tend à l’imitation du Christ)

    - César est lieutenant du Royaume dont le seul Roi est le Christ
    (il est régisseur du Royaume et nounou des Français enfants du Christ, seul Roi et seul Père)

     

    • C’est beau comme un crèche. Mais redescendez un peu... La religion est respectable, mais il va falloir la garder dans la sphère intime et se faire une raison. C’est peut-être regrettable, mais il est fini le temps où l’écrasante majorité des sujets du Royaume étaient de fervents catholiques. Aujourd’hui l’écrasante majorité ne croit plus (ou est d’une autre confession). On n’imposera donc plus rien de tel, ça ne serait pas la Constitution démocratique dont vous parlez... On ne reviendra plus aux glorieuses pages du passé et il faudrait penser à construire l’avenir ensemble. Ou se détruire les uns les autres... Quand au royaume britannique, euh... monde civilisé ? ;)



    • La religion est respectable, mais il va falloir la garder dans la sphère intime et se faire une raison.



      C’est précisément cet état d’esprit qui nous coule.
      Et nous coulerons jusqu’à ce que suffisamment de monde tombe à genoux et se mette à prier Dieu, parce que tout aura échoué et qu’il ne restera plus rien d’autre à faire.


    • La populace s’est laissé prendre depuis trop longtemps au piège de l’athéisme pour comprendre un dixième de ce que vous dites......
      Vivre sa foi en privé et laissé diriger la société par des gens privés de foi est la plus belle réussite de L’ENNEMI ....
      Je pense comme vous....on n’est pas sorti de l’auberge avec les rêveur de contrat social .....Quant à celui qui veut lire du Rousseau , qu’il se contente des " rêveries du promeneur solitaire"....c’est bien d’un moindre mal !


    • Vous avez parfaitement raison, malheureusement, vous oubliez un aspect excessivement important : nous ne gagnerons pas, tel est l’enseignement du Christ. Il ne nous a rien caché, pas même notre échec à venir. Le salut n’est pas pour ce monde, l’on peut théoriser tout ce que l’on veut, regretter tout ce que l’on veut, la fin est écrite et si vous êtes croyant, alors vous ne pouvez pas la nier.

      Dieu n’est plus qu’une farce, sinon pire pour l’immense majorité des français, il suffit de voir la haine viscérale à l’égard de toute religion, l’arrogance de gauche qui aspire et ne cesse d’aspirer au "contrat social" qui enfin, parviendra à établir une société juste, l’idéologie du progrès qui contamine plus ou moins toute la bourgeoisie qui apparemment ne voit pas les innombrables problèmes auxquels nous faisons face...

      Bref, un retour en arrière est impossible, précisément parce que, bien qu’il soit en réalité un bond en avant considérable, il est et sera systématiquement présenté comme un recul, et sans même comprendre les tenants et les aboutissants, les gens s’y refuseront. Je ne parle même pas du confort matérialiste duquel il est bien compliqué de se détacher.

      Restons fidèle au Christ, partageons la Bonne Nouvelle, c’est là notre seule mission, la seule qui est un sens, car ce monde est perdu, si toutefois l’on en croit Dieu...


    • Squallichon,

      Il me semble que l’on peut tenter de s’inscrire dans la transcendance sans oublier la réalisation objective à construire positivement ici et maintenant, sur terre.

      L’une occurrence n’exclut pas l’autre, bien au contraire, elles se complètent, et l’une ne va pas sans l’autre.

      Que serait une transcendance qui ne chercherait pas l’incarnation, je vous le demande ?

      Quel serait son sens ?

      Sa raison d’être ?

      Elle serait alors un germe sans terre et donc un germe qui va mourir de dessèchement, ce n’est pas le but !

      Je comprends le christianisme comme un élan qui cherche un horizon harmonieux tout en ayant les deux pieds bien plantés en terre.


    • Il y a une différence entre religion au sens de système de valeurs et religion en tant que croyance révélée : le système de valeurs catholiques devrait être la base ou l’esprit de la constitution française car il ferait la quasi unanimité au sein du peuple (ex : contre l’usure, contre le vol de savoir et de technologie ou leur monopolisation). En revanche, la croyance serait, elle, réservée aux domaines privés. De cette façon, la constitution française serait avec fondement catholique sans mélanger l’état et l’Eglise, sans mélanger valeurs et croyance et en laissant chacun sa liberté de culte. Cela n’empêche pas de rappeler, dans la constitution, que Jésus Christ (et Marie) est le personnage clé de la France puisqu’il nous a donné son système de valeurs.


    • "La foi est le seul domaine assez vaste pour que l’homme s’y sente heureux et libre".

      Ce n’est pas du Christ ; c’est du moi.

      C’est aussi le seul lieu commun et la base d’une bonne constitution de la pensée humaine.


    • @coyoterevolte : c’est exactement ça ! Les valeurs chrétiennes et la foi personnelle sont deux choses à dissocier, et il faudrait pouvoir rassembler tout le monde sur des principes communs. Bien qu’ils soient issus des Évangiles tout le monde peut s’y retrouver. Tandis qu’imposer une religion ne pourra que rebuter l’immense majorité.


  • nuit debout c’est l’occasion de faire mieux passer "Le-Message", de l’idée de se focaliser sur une constituante.
    Il se peut qu’à force de palabrer sur la place de la république, les convergences fassent de cette idée l’idée centrale.
    si l’idée est aidée par des gentils virus. Il y en a. Il n’y en avait pas pour les indignés, il me semble.
    c’est vrai qu’à gauche l’idéal de démocratie passe après leur propre idéal. Ils sont prêts à saborder un mouvement démocratique s’ils sentent que cette démocratie accoucherait d’une république opposée à leurs idées.
    Je suis pas catégorique du tout sur ce mouvement. Globalement c’est positif. c’est médiatisé, tout ce qui attire l’attention des médias c’est bon pour nous.
    quand on lit les articles, on sent que le mouvement commence à déranger le système, les articles sont de plus en plus négatifs.
    je sais pas pourquoi ils l’ont lancé si c’est pas spontané, une simple diversion ? et puis maintenant ils se sont piégés eux-mêmes.

    Faites votre part de colibri. ne restez pas là, on n’a pas besoin de nous convaincre nous-mêmes.


  • Le problème de Chouard c’est non seulement qu’il est vraiment de gauche mais qu’en plus il cumule la particularité de ne pas avoir cette agressivité et haine de l’autre caractéristique des gens de gauche d’aujourd’hui. Donc forcément sa gentillesse et sa inclination à dialoguer avec tout le monde fait de lui quelqu’un de très suspect voire de fasciste aux yeux des gens de gauche.

     

    • Je me revendique de gauche ,et justement ..Chouard ne me parait absolument pas suspect..
      Pourquoi ne me parait il pas suspect,car justement je ne me reconnais plus dans la gauche en France,notamment car miné par son antifascisme primaire et son intolérance totale..
      Quand j’étais plus jeune,même si j’avoue que je devais sans doute être un gauchiste bobo,j’ai toujours été attiré par le débat et la discussion avec tous ceux qui ne pensaient pas comme moi ou qui n’étaient pas d’accord avec moi..
      Pour Moi Etienne Chouard est un exemple...Il paraitra trop gentil pour certains et trop clément avec le "fascisme" pour d’autres,mais c’est réellement un exemple,d’autant plus qu’il a compris beaucoup beaucoup de chose...
      Et tout comme lui,je suis souvent vu comme un "fasciste" simplement car j’ose aller parler a des gens considérés comme de l’extrême droite,et vu comme un "trop gentil" car j’aime aussi allé discuter avec des altermondialistes
      C’est un peu la démarche de Chouard finalement...


  • Soudainement, lorsque Lordon se met à parler devant les deboutistes, il perd son argumentaire anti-Union-Européenne et pro-souverainiste.

    L’épouvantail fasciste a parfaitement bien fonctionné depuis des décennies : il a empêché tous les courants de pensée contestataires d’accéder à la vraie critique radicale de la modernité, dont 2 des piliers fondamentaux sont la remise en cause de l’immigration et la destruction du proxy américain qu’est l’Union Européenne.
    En marge, les mouvements d’avant-gardes du Capital (féminisme, sanpapiérisme, développement de l’aliénation jusque dans l’intime (révolution sexuelle), etc.) a peu à peu submergé ces courants qui sont aujourd’hui pleinement inconscient de la récupération dont ils témoignent à tous les niveaux, en pensant qu’il est normal pour des organes d’État comme Le Monde et France Inter, d’adouber des mouvements anarchistes et sociaux-démocrates, qui en réalité sont les parfaits idiots utiles de l’expérimentation des nouvelles formes d’aliénation capitalistes de demain.

    Le combat de M. Chouard est honnête et c’est pour ça que sa vision anti-chefferie et trans-courant aboutit aux éclairs de lucidité dont il témoigne régulièrement dans des vidéos ; il commence peu à peu à comprendre cela.
    Merci M. Chouard (Chouan !), merci É&R.


  • Y’a un truc tout de même curieux. M.Chouard reste en dehors des questions communautaires et religieuses, il n’est pas clivant, il n’attaque personne en particulier, il prône la démocratie directe et pourtant on le considère comme étant d’extême-droite ?!
    Juste parce qu’il a partagé un article provenant de E&R, si j’ai bien compris ?
    Ça montre bien que le terme "extrême-droite" ne veut plus rien dire, c’est un épouvantail anti-débat.
    Les antifas sont vraiment les idiots utiles, ça se vérifie toujours plus... la preuve on les condamne mollement... ça aurait été 15 papys et quelques mamies manifestant contre l’immigration on les aurait tabassés à coups de matraque...


  • La comparaison avec la démocratie athénienne peut sembler exagérée dans la mesure où elle est rendue possible par l’asservissement d’une partie de la population. Même si je comprends qu’il en retient surtout le concept, celui- ci est rendu possible par le fait que ces citoyens peuvent s’investir pleinement dans la vie politique car la production des biens est assurée par une population asservie.
    De nos jours l’esclavage est interdit, mais le développement de la robotique et du numérique, devrait nous permettre de nous libérer suffisamment de notre obligation de contribution à l’outil de production et ainsi nous offrir la possibilité de nous consacrer pleinement à la vie politique.
    En réalité notre émancipation a déjà commencé, les machines nous remplacent déjà et nous libèrent de l’asservissement, il ne faut plus demander de travail, mais une redistribution juste des biens produit par les machines, car ce n’est qu’en ayant ses besoins primaires assurés que le peuple se consacrera naturellement à la vie politique.

     

    • Un grand problème du régime démocratique, c’est qu’en cas de crise, il ne permet pas de prendre des décisions rapides et drastiques, parce que tout est soumis au vote et au consensus.
      Je connais mal l’histoire d’Athènes, mais il me semble que c’est ce qui a signé la fin de l’expérience démocratique.

      Un pouvoir monarchique s’occupant des questions nationales et déléguant les intérêts locaux (qui, eux, peuvent être traités de façon démocratique) semble beaucoup plus efficace, sans être nécessairement oppressif.


  • J’insiste sur la question des priorités : nécessité d’une réflexion constitutionnelle à la recherche du consensus versus débats législatifs sur des questions restant clivantes. J’insiste aussi sur la manipulation des « antifa ».

    Dans la vidéo 6/7 (entre 3’50" et 5’55"), Etienne Chouard exprime une critique sur le positionnement clivant de Frédéric Lordon, amenant ceux des « antifa » qui ne sont pas sincères à le mettre en avant par calcul, favorisant l’éloignement du consensus.

    En effet, dans le cadre de Nuits Debouts Frédéric Lordon a prôné la république sociale dans laquelle est bannie la propriété privée des moyens de production (pour preuve, la vidéo proposée à cette source), principe que l’on retrouve dans la réflexion de Bernard Friot. Selon Etienne, du fait du caractère clivant de cette proposition, cela ne doit pas figurer dans une proposition de constitution, qui doit exclusivement comporter des points qui font consensus (après discussion), amenant à repousser le règlement de toutes les questions restant clivantes dans un processus ultérieur, dit législatif (débats, propositions et votes des lois — lois qui sont chapeautées par la constitution).

    Au delà de nos commentaires où s’émiettent l’exposition des débats, je formule le vœu que soit publié au moins un article exposant synthétiquement, par écrit, les points de vue divergents entre Frédéric Lordon et Etienne Chouard, selon l’actualité des vidéos publiées.

    Peuple de connecteurs, gentils virus qui sommeillez dans des esprits soraliens et ailleurs, que l’intelligence de l’Esprit se manifeste pour étancher la soif du peuple.

    Amen.


  • Il y a des commentaires vraiment affligeants. L’esprit de 1789 continue de nous détruire, et c’est ça le piège, tant que vous penser en terme de droite ou de gauche à la façon républicaine, nous n’en sortirons jamais, et l’élite mondiale l’a bien compris. Mettez vous ça bien en tête, Notre seul salut viendra du retour du Christ Roi.

     

    • Tu annonces le Christ, j’annonce le Christ. On trouvera l’équilibre dans une bonne constitution bien charpentée, mon frère. De l’intérêt de se nourrir. Mangez-en tous (1) :)

      (1) avec le temps, vas, tu verras. Et si tu ne vois pas, prends soin de cliquer sur le bouton pour les voir tous (au ciel, si tu veux, et surtout comme en Terre, je te le dis, en vérité), puis clic dans la barre d’adresse et tape la touche Entrée, ça aide.


    • 1 Jean 2.15
      N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui.


  • Le mouvement Nuit debout est le fameux Hollandisme Révolutionnaire que Emmanuel Todd disait au lendemain du discours du Bourget de Flamby. Les cadres de nuit debout d’aujourd’hui seront les Capos , les futurs ruquier, futur Pujadas, futur Mélanchon, Hautain, Conben Dit, Besançenot, Parisot, Lescure et Finkelkraut de demain. La relève arrive de l’ancien monde . Plutôt que de chercher à changer leur monde laissons le leur et continuons à créer notre monde à Nous baser sur la réconciliation et le nationalisme. Tel l’aurait voulu nos pairs du cercle Proudon.


  • #1447783

    et les syndicats, la police du capital ds les entreprises et établissements...


  • Sans oublier que dans le système de démocratie réelle tel qu’il est préconisé par Chouard et que je soutiens, il n’y a plus de vision linéaire et divisante de la politique.

    Plus de gauche, d’extrême gauche, centre mou, droite et extrême droite, juste des personnes avec des hiérarchies de valeurs différentes qui se complémentent et donnent une vision à 360 degrés sur tous les sujets abordés.


  • Le problème de l’assemblé constituante de Mr chouard est qu’il part du principe que nous sommes "intellectuellement" aptes a organiser une société "saine".

    Ce n’était pas le cas au 19éme siècle et ça ne l’est encore beaucoup moins aujourd’hui.
    Nous sommes pourris de l’intérieur par la civilisation si bien que nous sommes incapable de comprendre ce qui serait bon pour notre être des profondeurs car nous l’avons oublié.

    Un exemple très simple : la liberté, a partir du moment ou l’on pose le problème de la liberté c’est qu’on est pas libre, la liberté ça se vie ça ne se conceptualise pas, ça ne s’applique pas par décret...

    Les communautés primordiale avaient une ecclésia, une sorte d’assemblé constituante qui fonctionnait car historiquement ils n’étaient pas souillé par la merde du capital et son mille feuille de névroses aliénatoire...

    L’homme réifié d’aujourd’hui ne s’en sortira pas en le décidant, c’est le mouvement historique des profondeurs par le cataclysme qu’engendrera l’auto-invalidation du capital qui créera par la force des choses une situation propice a la ré-éclosion de notre radicalité d’être.

    Mais la plupart des gens ne veulent pas comprendre cela, car dans leur narcissisme maladif, ils sont persuadé que les hommes font l’histoire et qu’ils peuvent changer le cour des choses, ne pas avoir le contrôle fait peur, surtout quand on ne comprend pas pourquoi on a pas le contrôle sur l’histoire...


  • #1451664

    Nuit Debout...

    Les chevaux dorment debout ; les moutons font-ils de mêêêême ?
    A force de croire à tout et n’importe quoi, ils s’égarent, caquettent et rentrent au bercail fiers et repus d’autosatisfaction au moment même où les galériens du salariat se lèvent.

    Ce mouvement me fait simplement penser à un lit vertical : juste une histoire à dormir debout.

    Et comme le chantait Guesch Patty "Etienne Etienne... reste allongé, je vais te rallumer".


  • Intéressant intellectuellement ce Etienne Chouard
    Mais il fait le déni de la nature humaine :

    La majorité des gens préfère avoir un chef qu’être responsable de quoique que ce soit.
    La majorité des gens ont comme priorité des priorités la sécurité, bien plus que la liberté.
    La majorité des gens ne veulent pas s’occuper des affaires du pouvoir, leurs centres d’intérêts s’arrêtent à leur propre échelle.
    La majorité des gens n’ont aucune intelligence politique, ils ne savent même pas que la philosophie politique existe et quand bien même s’en moquent totalement.

    Pour être libre il faut d’abord avoir le sentiment de sécurité (intellectuellement, pécuniairement, physiquement)
    Pour se responsabiliser il faut le vouloir et avoir le temps

    C’est bien pour cela que la démocratie athénienne était juste faite pour une élite.
    Ne s’improvise pas citoyen (dans le sens donné par Chouard) qui veut

    Certains sont doués pour le sport, d’autres pour la musique.
    Certains pour la pensée politique, seulement certains. Et tous n’aspirent pas forcément à la justice et l’égalité.


Commentaires suivants