Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’État profond américain n’était pour rien dans le 11 Septembre !

La version complotiste "ben Laden" était la bonne

Après 15 ans d’instruction sensible, d’enquêtes complexes et de rapports exhaustifs, malgré des obstacles titanesques et des fausses pistes piégeuses, les autorités indépendantes en charge du dossier explosif du « 11 Septembre » sont tombées d’accord : l’État profond américain n’y est pour rien.
Il a été accusé à tort grâce aux manigances d’un agent étranger extrêmement sournois [1] : Oussama ben Laden. Une révélation fracassante. La piste complotiste avancée dès le départ par les représentants de l’État profond était bien la bonne. Mais les malheureux criaient dans le vide...

 

Oussama ben Laden est bien à l’origine de la conception et de la réalisation du plus grand attentat de tous les temps. Ses aveux circonstanciés – comprenant des détails connus des seuls enquêteurs [2] – ont été retrouvés dans une bergerie [3] du Waziristan, qui a pris feu juste après l’extraction des documents, malheureusement perdus dans le crash d’un hélicoptère des Forces spéciales. Grâce à Dieu, le contenu de ces informations d’un intérêt national a pu être envoyé in extremis par téléphone sécurisé [4] aux autorités avant que l’appareil (un Black Hawk) ne touche le sol et ne se pulvérise avec ses 9 soldats à bord.

 

 

Une cérémonie sera donnée en l’honneur de ce héros de la Nation, sans qui la vérité n’aurait peut-être jamais été connue de tous. À quoi tient l’Histoire...

 

L’État profond victime de fake news en série

Longtemps soupçonné puis accusé nommément par un grand nombre de scientifiques de haut niveau, de journalistes indépendants et d’experts inattaquables à travers le monde, l’État profond américain a donc été blanchi d’un coup de toutes les accusations ineptes qui le frappaient depuis 2001 et qui salissaient sa réputation.

John Pedosta Cohn, le porte-parole de l’État profond, a fait une déclaration émouvante dans laquelle il demande « réparation » pour les dommages subis par son « organisation humanitaire ». Aussitôt, le ministre des Affaires étrangères israélien Avid’or Liberman a réclamé lui aussi sa « part dans les réparations » pour avoir été « injustement accusé » par les tenants de la version officielle anti-israélienne, rappelant ce que les « juifs » avaient « subi lors de la dernière guerre » [5].

Les Saoudiens, eux, ne se sont pas encore exprimés, mais le roi Salmane ne devrait pas tarder à prendre la parole, selon son habitude, dès qu’il sortira de sa tente ou rentrera de son yacht [6].

 

« Rumsfeld et Cheney ont été accusés à tort »

Les accusateurs de la paire Rumsfeld-Cheney, ces Sacco & Vanzetti du XXIe siècle, en seront pour leurs frais. Les 15 pirates de l’air, certes en majorité saoudiens, mais formés et entraînés au pilotage dans une grotte par un ben Laden honni par le pouvoir wahhabite, ont donc sur ordre de leur seul chef détourné les 2 avions qui ont fini sur les Twin Towers, tandis qu’un avion sans ailes était tiré sur une des ailes du Pentagone. Ben Laden se faisant passer ensuite pour un agent américain aux ordres du Pouvoir profond ! Et le tour était joué.

 

JPEG - 767.4 ko
Donald et Dick, entourant leur neveu handicapé mental, sont heureux d’être innocentés

 

Longtemps, les membres de l’État profond US ont traîné une excécrable réputation à cause de rumeurs infamantes distillées sur l’Internet [7], probablement le fait d’anti-américains mal intentionnés, voire de 2 jeunes hackers afghans localisés dans une salle de classe d’une école primaire coranique de Peshawar.

Rumsfeld & Cheney se sont naturellement plaint de la lenteur de la justice, de leurs carrières brisées par la « rumeur ». Mais ils ont été les victimes d’un complot ourdi par un homme véritablement possédé par le Malin, Oussama ben Laden. Et tous ceux qui ont cru à la culpabilité des deux grands dirigeants américains sont aussi tombés dans le piège diabolique. Pour une fois, la version complotiste était la bonne !

Que cela donne à réfléchir à l’équipe de Décodex et à Rudy (IIIème) Reichstadt, prompts à dénoncer ou à peindre en rouge tout ce qui pourrait avoir un parfum complotiste.

Notes

[1] Et aussi antisémite et anti-franc-maçon.

[2] Une photo des Twins Towers a été retrouvée sur place.

[3] Ou une chamellerie.

[4] Un mobile « AirFuck » 16 33 US Larby.

[5] Pas les nombreuses guerres israéliennes officielles et officieuses mais la Seconde Guerre mondiale, celle avec les nazis.

[6] Il possèderait aussi une tente sur son yacht de 127 mètres mais les chameaux auraient posé problème.

[7] Donald et Dick ont même été accusés d’être two fuckin faggots, soit « deux gros pédés ».

 






Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents