Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Petite Histoire – Robinson Crusoé

Par Christopher Lannes

Grâce au célèbre roman de Daniel Defoe, tout le monde connaît Robinson Crusoé. Mais saviez-vous que ce récit est inspiré d’une histoire vraie ? Celle d’Alexandre Selkirk, un marin écossais qui est resté durant plus de quatre ans sur une île déserte au large des côtes chiliennes, entre 1704 et 1709. Sur place, équipé du strict minimum, il s’est construit une cabane et s’est nourri de fruits, de choux et de chèvres sauvages. Sauvé par un navire anglais après quatre ans d’isolement, il a raconté son histoire à l’écrivain Richard Steele et c’est ce récit qui inspirera, plus tard, le Robinson de Daniel Defoe. Dans ce nouvel épisode de la Petite Histoire, Christopher Lannes vous fait revivre cette aventure incroyable mais bien réelle.

 

 

Autour du sujet, chez Kontre Kulture

 

Retrouvez La Petite Histoire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1535686

    Conclusion, trouvez vous une île et restez-y pendant la crise.


  • #1535729
    le 16/08/2016 par Rémi O. Lobry
    La Petite Histoire – Robinson Crusoé

    Gamin ma mère voulut absolument que je sache lire avant même d’entrer au primaire. Une toute autre époque. Elle m’a donné Robinson Crusoé dans la Bibliothèque verte. La première bibliothèque verte, celle sans image en couleur sur la couverture.

    Je me souviens avoir été choqué lorsque Robinson rencontre Vendredi. Sa première réaction est : je vais m’en faire un serviteur, mon esclave, pas mon ami.

    Fut un temps à Londres dans les petites annonces de l’Evening Standard Boy Friday ou Girl Friday wanted voulait dire employé à tout faire, comme faire le thé, les courses, changer les ampoules....

    Dans Seul au monde Tom Hanks est mille fois plus sympa avec son ballon de basquet que Ronbinson Crusoé ne le fut avec Vendredi.

    Mrs Robinson yes, very good woman !
    Mr. Robinson no, very bad person !

    https://youtu.be/zvMFm5nKeUc

     

    • #1535742
      le 16/08/2016 par lejean
      La Petite Histoire – Robinson Crusoé

      Faut croire qu’il y a pris goût à l’esclavage puisque si ma mémoire est bonne, Robinson reste sur son île et vendredi repart avec l’équipage venu les rapatrier vers l’angleterre.


    • #1535746
      le 16/08/2016 par toto la ciboulette
      La Petite Histoire – Robinson Crusoé

      Au 19ième siècle le racisme du, entre autres à la conquête des colonies était courant, on avait "les races supérieurs ont le devoir d’éduquer les races inférieures" de Jules Ferry, il y avait les zoos humains où l’on montrait des Africains à coté de huttes reconstituées, ces zoos ont été montés partout en France comme un cirque Itinérant.

      Malgré cela, au lendemain de la révolution, un sieur Mendes revenu des Amériques avec deux esclaves a essayé de se les faire rembourser, au prétexte qu’arrivé en France les indigènes (les sous-chiens de l’époque) avaient signifiaient aux deux esclaves qu’ils étaient libres.

      Ceci dit j’ai lu aussi Robinson Crusoé dans la bibliothèque Rouge en petite format, étoilé à l’intérieur avec des images. Je devais avoir 6 ans et c’est une image où l’on voyait les fesses de vendredi qui m’avait marqué. Une sorte d’émoi prépubère homosexuel spontané qui ne s’est jamais reproduit !.


    • #1535765
      le 16/08/2016 par gelindo
      La Petite Histoire – Robinson Crusoé

      Man, you are just mixing things up ! Comme font tous les Français qui croient bien pouvoir parler l’anglais. Le Boy Friday or Girl Friday n’a aucun rapport avec ton cannibale de Robinson Crusoë. C’est due purement au hasard et rien d’autre ; si ça se trouve on aurait dit Boy or Girl Tuesday. D’ailleurs en dépit du fait que vous auriez travaillé comme traducteur, je ne crois pas que vous saisissez le sarcasme, l’ironie dans toutes ces séries anglaises comme Allo Allo, Keeping up appearances, Fawlty Towers, One foot in the grave,... J’ai grandi avec ça.


    • #1535810
      le 16/08/2016 par farido
      La Petite Histoire – Robinson Crusoé

      Une chose est sûre, c’est qu’à l’instar de "ras" et de "chevalier lefebvriste", tu n’as pas grandi avec un dictionnaire de français !!!


    • #1536180
      le 17/08/2016 par zuleya
      La Petite Histoire – Robinson Crusoé

      oui enfin gelindo tu aurais pas le melon ? "tous les francais" ? je suis pas sur que tu me depasse dans la comprehension du peuple anglais et de la langue anglaise...et je suis pas sur que tu depasses remi o lobry non plus...

      je te raconte pas ce que tu dirais si on faisait des generalisations sur les africains...
      sans compter que je t ai lu ecrire de grosses salades notamment sur l histoire de la 1 ere guerre mondiale...ah ces africains et l histoire...

      ce que tu ne sais peut etre pas c est la longue histoire et la relation tres compliquee de type freres ennemis entre les anglais et les francais...

      les francais voient traditionnellement l angleterre comme une colonie francaise qui a mal tourné, avec une succession incroyable de coups fourrés, et les anglais voient la france comme le royaume qui leur a été injustement volé lors d une succession injuste avant la guerre de 100 ans.

      et seuls les francais ressentent cette chose face aux anglais, melange de respect et d exasperation...le ton peremproire de ton commentaire me laisse a penser que cela t echappe notamment...


    • #1536588
      le 18/08/2016 par Rémi O. Lobry
      La Petite Histoire – Robinson Crusoé

      @ zuleya

      Merci Madame, Mademoiselle, Monsieur zuleya de prendre ma défense. C’est toujours un peu génant de tomber sur des gens qui vous font passer de la cours de récré où on s’amuse bien au bac à sable avec ses "C’est même vrai". Gelindo semble me/nous dire "C’est même pas vrai" et "Si ça se trouve t’as jamais été traducteur"... Dois-je m’abaisser à lui demander to Google me up . On trouve encore in print ou d’occasion sur Amazon des titres que j’ai traduits et j’utilise ici mon vrai nom ? Que je ne sais pas lui (qui semble se baser sur des séries télé et là j’ai pas trop compris pourquoi) mais que moi je suis entré dans le monde du travail à Londres, donc dans leur culture. Londres où je vivais de 14 à 25 ans pas assis devant des séries télé. Il était donc d’une certaine importance que je comprenne le sens des petites annonces Que tout le monde sait chez nos amis rosbeef que si Man Friday signifie homme de confiance ou bras droit Boy ou Girl Friday veut bien y dire employé(e) à tout faire comme le Friday de Robinson. Ce n’est pas vraiment péjoratif, c’est de l’humour à eux. Ce serait rigolo qu’on passe une annonce en France du genre "Cherchons jeune fille pas trop farouche pour se soumettre corps et âme à entrepreneur entreprenant et éxigeant" C’est un peu l’esprit de Boy or Girl Friday. Of course they’re just pulling our leg and the right answer is to ask them to pull the other one that has got bells on. Je croise de plus en plus de Gelindo IRL, Aussi je ne sorts jamais sans mes lettres de références ou de recomandation Les anglais ne pratiquent pas le certificat de travail mais la lettre de recomandation, demandez à Gelindo il vous confirmera mes dires séries télé à l’appui.

      Have a great one !


  • #1535870
    le 16/08/2016 par matrix le gaulois
    La Petite Histoire – Robinson Crusoé

    Et on parle bien ici de Robinson Crusoé, de Defoe et non de Vendredi ou la vie sauvage, de Michel Tournier. Un roman pour le moins ambigu qui se termine carrément sur une note qui laisse à penser que Robinson est un pédophile. Pour mémoire : Vendredi, avec qui Robinson a dû être plus ou moins l’amant, préfère partir avec l’équipage et laisser Robinson tout seul, "heureusement" celui-ci garde une présence humaine à ses côtés sur son île en la personne...du mousse, un jeune garçon de 12 ans (profil type du lecteur à qui ce livre était destiné), effrayant, surtout quand il est décrit avec insistance la "belle chevelure rousse du jeune garçon".

    Si ce n’était que ça, passe. Mais le problème, c’est qu’il était quasiment imposé aux élèves de le lire en classe dans les années 90. J’ai changé plusieurs fois d’écoles en raison du métier de mon père, et j’ai eu à lire ce livre en cm1, cm2 et en 5ème. Sans rire ! Quel que soit l’établissement où j’allais, j’étais tenu de le lire.

    Une preuve de plus de la maladie dont souffre l’Éducation Nationale.

    Allez, à l’occasion de ce sujet, voici l’un des moments les plus drôles de la radio française (je ne m’en lasse pas) :

    https://www.youtube.com/watch?v=PrO...


  • #1535943
    le 17/08/2016 par STEF de MARS
    La Petite Histoire – Robinson Crusoé

    Sur une petite île perdue au milieu de l’océan, un homme barbu agite désespérément les bras en direction d’un bateau. Sur le pont, un passager demande au capitaine :
    — Qui est-ce ?
    — Aucune idée. On passe tous les ans devant son île, et à chaque fois, ça le rend fou.

     

  • #1536644
    le 18/08/2016 par geof’
    La Petite Histoire – Robinson Crusoé

    bon-jouir, bonsoir,
    excellent travail du camarade de la "petite histoire"...
    Moi, ça me fait plaisir de savoir que les anglais piquent généralement leurs idées, quant ils en ont de bonnes (roman métaphysique sur le sens de l’existence...). Thatcher moquait d’ailleurs la Révolution Française, qu’ils auraient faite eux, sur leurs terres, un siècle plus tôt. Quel génie anglais ?
    Geoffrey, communiste belge francophone