Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"La bataille pour le centre-ville" à Rennes : Taranis News joue aux reporters de guerre

« Assassins », crie une manifestante dans le groupe qui passe devant les CRS. Une bande d’oisifs sans but qui s’en prennent à des hommes qui bossent et essayent de maintenir l’ordre, c’est le spectacle quotidien des habitants de Rennes.

 

 

L’agence de « presse » Taranis News nous gratifie des images de ces « combats », qui rappellent les heures les plus sombres de l’Opération Barbarossa (3 800 000 Allemands aux casques d’acier qui allaient envahir une Union soviétique aux 11 millions de combattants).
On a les guerres qu’on peut.

 

Les fières troupes qui montent à la bataille, avec la manifestante de la liberté qui hurle « assassins » :

 

Les jeunes qui se préparent à l’affrontement en insultant les CRS :

 

La version longue, avec fond musical, et interviews d’« intellectuels » du mouvement :

 


 

Manifestation interdite à Rennes : le préfet appelle les habitants à « éviter le centre-ville »

Alors que de nouveaux incidents ont touché Rennes vendredi soir, la préfecture d’Ille-et-Vilaine appelle à la plus grande prudence. Si les autorités ont interdit la manifestation « contre les violences policières » prévue ce samedi, elles craignent de nouveaux affrontements avec les 700 casseurs attendus, selon les estimations des forces de l’ordre.

« On s’attend à ça (à des affrontements, NDLR), confirme sur BFMTV Patrick Dallennes. On peut craindre qu’il y ait des heurts. »

Lors d’un point-presse à la préfecture, le préfet délégué à la sécurité et à la défense de la zone Ouest a volontairement souhaité ne pas communiquer les chiffres précis concernant le déploiement des forces de l’ordre pour samedi après-midi. « Nous ferons tout pour qu’elle (la manifestation, NDLR) n’ait pas lieu », prévient-il. Sur BFMTV, il a fait part d’un « très important » dispositif de sécurité, indiquant que le ministre de l’Intérieur « a accordé des moyens exceptionnels pour cette manifestation », notamment quatre canons à eau ou deux hélicoptères.

[...]

Des policiers qui feront « respecter l’État de droit », promet le préfet face à des personnes qui « n’ont pas d’autres objectifs que de lutter contre les symboles de notre pays ». Toutefois les forces de l’ordre redoutent le pire avec ces casseurs professionnels qui emploient des bombes agricoles ou des bombes avec des produits qui n’ont pas été identifiés.

Lire l’article dans son intégralité sur bfmtv.com

Est-ce le chômage qui casse les vitrines ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Difficile de réagir devant la bêtise insondable de ces jeunes bourgeois blancs, persuadés que leurs actions sont, rebelles et positives sur la société, sans aucune culture, assurément mal éduqué par du gauchisme mal assimilé.
    Quand même, si on remplacait " La maison du peuple ", répété à l´envi, mais prêtée par l´état, par le retour du service militaire ; toutes ces imbéciités ne disparaîtrait-elle pas d´elles-mêmes ?
    Combien sont-ils ? Un noyau dur de 5 à 10 personnes avec quelques dizaines de suiveurs. Qui payent ces locaux, associations, dégâts ? L´état. Dans quel but ?

    Quand on pense que ces jeunes blancs ont tous une lignée de paysans et de combattants, sur quelques dizaines de générations.


  • A Rennes pour s’en souvenir,
    Il y avait des rues alcoolisées comme partout où il y a des étudiants,
    et deux meurtres avaient été commis en pleine rue.
    La municipalité avait offert en ce temps des espaces de loisir : Excentrés, équipés de PC pour les jeux vidéos....
    Résultats *****


  • TOUT est possible


  • Dire que les Imposteurs de la République (UMPS) interdisent les spectacles de Dieudonné puis autorisent et financent en revanche ces Sauvageons-Casseurs !!!


  • Une poignée d’actions intelligentes serait tellement plus efficace...

     

  • Des gens qui travaillent ne feraient jamais ce genre de chose.
    Une bande de parasites qui bientôt nous donneront des ordres, comme ceux qu’ils prétendent combattre.


  • Ils sont tout jeunes, ils ne connaissent rien de la vie, n’ont pas connu le chômage ni les difficultés d’élever une famille et ils se croient légitimés pour donner leur avis...Cela me rappelle mai 68 lorsque, invitée par des copains étudiants parisiens, j’étais "montée" à Paris pour croquer du flics...je n’avais aucune culture politique mais le fait d’être présente sur le Boul’Mich pendant les charges de CRS c’était une aventure extraordinaire, c’était cela qui comptait...


  • On y est là non ? Faut attendre combien de morts pour être officiellement en guerre civile ?

     

    • C’est un piège,
      Pourquoi aller fourvoyer des mouvements de conscience authentiques dans ce genre de bêtises ?

      La police a ordre de ménager les manifestants, et ils menacent qui ? ou quoi ? ces manfiestants.
      Manquerait plus que de bouger pour le gouvernement, contre des troupes protégées par le gouvernement...


  • Des punks avec renfort de petits bourgeois venus s’encanailler "encadrés" par des étudiants bobos...Tout cela venu foutre le bordel en centre ville sous protection de l’Etat qui envoit les flics au charbon pour faire croire au riverain citoyen lambda qu’il assure la sécurité ...
    Y a une majorité de gonzesses dans les rangs des manifestants ou c’est des jeunes pré pubères taillés comme des crevettes ? (difficile de savoir lorsqu’ils se couvrent la tête et se masquent le visage).
    Il me semble que lorsqu’on se lance dans l’affrontement physique il vaut mieux être un minimum préparé, sinon on est reparti pour une nouvelle affaire Méric...
    Idiots utiles à ce qu’ils prétendent combattre, et palme d’or aux crétins du dernier reportage qui pensent rallier à leur cause un responsable des ressources humaines...Faut vraiment être très con.

     

  • Dommage de n’avoir pas rappelé pour qui bosse Taranis News (les USA et Israël), ce qui a pourtant été fait ici même le 25 avril en reprenant cet article du Réseau Voltaire :

    http://www.voltairenet.org/article1...


  • Comprenez les gars !! les gens sont a bout ! qu ils soient "d extrême" gauche /droite , la population n’en peut plus.Moi personellement, je sais pas quoi en penser .Au moins il y a du mouvement , ils sont pas morts derrière leurs écrans.

     

    • Je pense la même chose. Salarié, entrepreneur, chômeur, étudiant, parent, célibataire, gauche, droite, le ras-le-bol est plus profond. Il n’y a tout simplement plus personne qui commande le bateau, c’est une mutinerie contre l’approche du récif. Et encore, on parle que d’une poignée sur 66 millions de français. Suffit d’écouter autour de soit pour comprendre que d’un côté ou de l’autre les gens sentent cette arrière goût de pisse comme le disait si bien Dieudonné.
      Ce sont des SOS de libertaires en perdition : "le tout est permis rien n’est possible" de Guy Debord raisonne. Je garde en mémoire ce fabuleux texte de Stig Dagerman : "Notre besoin de consolation est impossible à rassasier".


  • Les ptits jeunes (et moins jeunes) jouent à la guéguerre en se rappelant les faits d’armes de papa ou tonton. Ils pleurnichent à la tv en parlant de violences policières ( quelquefois un petit pain ne fait pas de mal ) mais sont bien épargnés par le pouvoir. Ca va etre difficile à calmer maintenant que les gauchos de tous poils se sont trouvés une mission divine sans trop de risques : casser des DAB et autres abris-bus (leur manière très particulière de combattre le capitalisme)...... Bon courage aux flics qui reçoivent des ordres discutables et qui doivent garder leur sang- froid.


  • Hahaha, je ne parlerai pas de ces guérilleros, par respect pour les vrais... Par contre je ne supporte plus cette mode de tout féminiser (inculpé-es). Il fallait que cela soit dit !


  • " Europe-Israël appelle à soutenir les Forces de l’Ordre . Ils se sont battus pour nous, battons-nous pour eux ". La police A NOUS doit être protégée .


  • En 1994 une manifestation de marins-pêcheurs à Rennes s’accompagna de lancers de fusées de détresse : elles mirent le feu au palais du Parlement de Bretagne : les dossiers du financement occulte du parti socialiste (Renaud Van Ruymbeke) disparurent opportunément dans l’incendie...

     

    • En 1996 le siège du Crédit Lyonnais fut incendié volontairement (deux foyers de départ de feu) . Les 3/4 du bâtiment haussmannien furent détruits et des archives très compromettantes à propos de différents scandales financiers disparurent en fumée... Le sépharade Peylevade (celui qui a escroqué Tapie) était aux manettes de 1993 à 2003...


  • Qu’est-ce que je suis content de ne pas habiter dans une grande ville !...

    Et dire que j’ai des amis parisiens qui ne saisissent pas pourquoi je suis allé "m’enterrer chez les bouseux" (comme ils disent).

    La quiétude de nos petites villes de campagne n’a décidément pas de prix.

     

  • Ils ont raison de s’en prendre au mobilier urbain, car le seul grand responsable du chômage, de la pauvreté, de l’insécurité, de la perte de notre souveraineté et de notre pouvoir d’achat... c’est bien le mobilier urbain !
    Oui, la révolution est en marche !
    Dommage que ce soit une révolution d’abrutis...


  • #1466465

    Ils ont aussi de la pluie.

     

  • Les idiots utiles du système ....vous dites
    Finalement voilà bien du bétail pour nos paysans......Je ne crois pas qu’il y a des quotas sur cette denrée....


  • La version longue du vidéo contient une musique d’occupation.


  • Il serait tout de même utile (pour mieux se former une idée de ce qui se passe) de savoir ce qui motive ces gens, et quels sont les enjeux pour ces manifestants, casseurs, indignés et autres mécontents, et quels buts ils poursuivent.


  • Comme le dit Depardieu "nuit debout " ou "assis sur la cuvette des chiottes " c’est pareil.


  • La chie-en-lit, la même que celle dénoncée par le Général de Gaulle, mais celle-ci est aujourd’hui clairement planifiée et organisée et à grande échelle.

    Open bar pour les terroristes, sous vrai ou sous faux drapeau, de tout poil qui passent sans difficulté toutes les frontières avec effectifs et armements et font péter leur bombes, où et quand ils veulent (devant l’impuissance des autorités qui déclarent "il y en aura d’autres"), et pour tous les casseurs "de gôche" qui saccagent les centres villes avec des vraies stratégies d’affrontement, sous l’œil bienveillant des autorités.

    C’est ainsi que les machiavels qui nous dirigent préparent l’année électorale qui a commencé. Nouvel épisode dans la mise en place de la stratégie du chaos. La destruction de la France, quant à elle, se poursuit quoi qu’il arrive.


  • On assiste là aux effets néfastes d’une stratégie française de débretonnisation d’une jeunesse. Autrefois on avait l’indépendantisme pour terrain de revendication et on révait à la révolution Irlandaise. Pour aller contre les « ARB », les services ont essaimés le hashisch et les financements aux associations gauchisantes sous le nez des jeunes bretons. Voilà nos désormais parias gauchistes couvant à Rennes, casseurs, punkachiens, trasho-marxistes, cybergoths et antifas de pacotilles. Pourvu que Papa paye l’appartement. Sur ce sujet, l’agitateur Gaspard Glanz n’est pas en reste.


  • Ah oui ! c’est vraiment pas beau ce qu’ils ont fait !


  • les slogans detudiants qui croient que lhumanite est nee en lan 2000 ca va 5 secondes


  • Me fais toujours marrer cette ville, quand elle est calme ou excitée...Les affiches gauchistes à pisser de rire genre "montée du FN, le fond de l’air effraie" ou réunions pour faire le point sur une insurrection marxiste dans un pays du bout du monde...Les gauchistes en uniforme, bourrés à la 8.6 ou torpillés au shit, à l’affut du moindre "facho" qui erre dans les rues (m’enfin, faut pas qu’il soit trop costaud, sinon, ils se contentent de fusiller du regard, mdr). Une caricature permanente à ciel ouvert. Un peu comme bon nombre de villes du Grand Ouest, d’ailleurs...


Commentaires suivants