Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le gouverneur de New York lance une attaque grave contre la liberté d’expression pour protéger Israël

Une des plus grandes menaces pour la liberté d’expression en Occident est la campagne qui se développe à l’échelle internationale pour littéralement rendre illégal l’appel au boycott d’Israël.

 

Des gens ont été arrêtés à Paris – qui fut en 2015 le lieu de la manifestation pour la liberté d’expression (pour ceux qui se moquent de l’islam) – pour avoir porté des T-shirts pro-boycott. Les étudiants pro-boycott sur les campus aux États-Unis – où avait fleuri le boycott de l’Afrique du Sud de l’apartheid dans les années 1980 – sont sanctionnés de manière routinière pour infraction aux règlements contre la discrimination. Des officiels canadiens ont menacé de poursuivre en justice ceux qui appellent au boycott. Des organismes officiels britanniques ont interdit sur une base légale certains types d’appels au boycott. Israël a de son côté carrément criminalisé l’appel à ce genre de boycotts. Force est de constater que tout cela a été entrepris sans même susciter un froncement de sourcils chez ceux qui se sont autoproclamés combattants [crusaders = croisés] de la liberté d’expression, quand c’était le moment de soutenir les caricatures anti-musulmanes.

Mais maintenant, le gouverneur démocrate de New York, Andrew Cuomo, s’est lancé dans une escalade significative des attaques contre la liberté d’expression sur le sol des États-Unis et ciblant des citoyens étasuniens. Le prince de la dynastie politique de New York a promulgué hier un arrêté diffusé à tous les services relevant de sa compétence, pour qu’ils cessent toute relation contractuelle avec des entreprises ou des organisations qui soutiennent un boycott d’Israël. Il prévoit que les citoyens qui ont ou expriment une opinion particulière, soient sanctionnés par le refus des prestations [allocations ou prestations en nature] dont bénéficient d’autres citoyens, une violation classique de la liberté d’expression (imaginons si Cuomo avait signé un arrêté ordonnant que « quiconque exprime des opinions conservatrices se verra immédiatement privé des prestations servies par l’État de New York »).

Plus inquiétant encore, l’arrêté signé par Cuomo exige que chacun de ses commissaires compilent « une liste d’institutions et d’entreprises » qui – « soit directement, soit via une société mère ou une filiale » – soutiennent le boycott. La liste du gouvernement [de l’État de New York] est alors rendue publique et il leur incombera alors de prouver à l’État que, en réalité, elles ne soutiennent pas un tel boycott. Donna Lieberman, directrice de la New York Civil Liberties Union, a déclaré à The Intercept : « Chaque fois que les pouvoirs publics créent une liste noire sur la base d’opinions politiques, cela soulève de graves inquiétudes quant au respect du Premier amendement et ce cas ne fait pas exception ». Robby Soave de Reason [la Reason Foundation est une fondation libertarienne dont le but est de promouvoir la liberté d’expression et le respect du droit] l’a dénoncé aujourd’hui comme « effrontément autocratique ».

Lire les dispositions pertinentes de l’arrêté de Cuomo, c’est se confronter à la mentalité de censeur du petit tyran, avec un parfum d’humiliation publique façon McCarthy dans sa forme la plus pure. Constatez par vous-mêmes.

 

 

Pire encore est la nature autoritaire de l’arrêté de Cuomo. Ben Norton, du site internet Salon, observe : « Le corps législatif de New York a essayé vainement pendant des mois de faire adopter une loi anti-boycott ». Alors, au lieu de passer par la loi, Cuomo a décrété unilatéralement ces sanctions contre eux qui plaident pour le boycott.

Le sénateur démocrate de New York, Chuck Schumer, n’a pas perdu de temps et il exige maintenant une disposition fédérale inspirée de l’arrêté de Cuomo. Hillary Clinton a écrit, en juillet dernier, une lettre ouverte à son soutien financier à elle et à son parti, Haim Saban, qui se dit lui-même partisan fanatique d’Israël, et dans laquelle elle fait siens les principes fondamentaux de la démarche de censure – l’idée que le boycott d’Israël est une forme d’antisémitisme. Elle l’a fait à nouveau dans son discours de mars devant l’AIPAC [principale organisation du lobby sioniste aux États-Unis]. De nombreux Républicains sont favorables à des mesures similaires.

Au-delà du McCarthysme et de la grave menace sur la liberté d’expression, l’hypocrisie puante de Cuomo et des démocrates est irrespirable. Il y a seulement deux mois, Cuomo a interdit à des fonctionnaires de l’État de se rendre en Caroline du Nord, pour manifester ainsi son soutien au boycott de cet État américain, en protestation contre la législation anti-transgenres. Le texte de cet ordre pro-boycott de Cuomo commençait par proclamer que « l’État de New York est un leader au niveau national dans la protection des droits civiques et des libertés de tous ses citoyens » et interdisait donc « tout voyage à financement public » en Caroline du Nord.

Mais en justifiant les sanctions contre les détracteurs d’Israël, le conseiller pour les affaires juridiques de Cuomo a déclaré au New York Times : « C’est une chose de dire je veux m’exprimer dans le champ du politique. C’en est une autre de dire je vais vous sanctionner ou vous pénaliser pour vos activités commerciales ». Mais ça – je vais vous sanctionner ou vous pénaliser pour vos activités commerciales – c’est exactement ce que Cuomo a fait il y a seulement deux mois, en boycottant la Caroline du Nord. Vous voyez comme c’est tordu : pour le gouverneur de New York, il est non seulement permis mais noble, de boycotter un État des États-Unis, mais il est immoral et passible de sanctions de boycotter Israël, un pays étranger coupable de dizaines d’années d’occupation illégale et brutale.

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

L’hypocrisie du Pouvoir autour de la liberté d’expression, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce monde pue vraiment la merde...


  • une sorte de loi gayssot en extention ;
    loi d’exception pour humains exceptionnels .


  • ça m’amuse beaucoup, parce que j’ai une extension chrome qui s’appelle coincidence detector et qui met tous les noms juifs connus entre trois parentheses.
    (mais pas d’amalgames hein)

    Je vous dis pas le nombres de parenthèses sur cet article du coup !

    "Le sénateur démocrate de New York, (((Chuck Schumer)))"
    "Donna (((Lieberman))), directrice de la New York Civil Liberties Union", etc.

    Bon bah du coup c’est plus si étonnant que ça concernant le sujet je suppose...


  • L’appel au boycott n’est pas toujours nécessaire : les livres écrits par les nègres de BHL (il ne lit même pas ce qu’ils écrivent comme le prouve le canular Botul) sont mauvais et ne se vendent pas .


  • " Nous allons bientôt parvenir à couper totalement les vivres aux antisionistes "


  • Ces politiques vont dans le sens du vent qui pousse dans le dos, car le lobby d’une certaine communauté "ouvre des débouchés" comma a dit naguère Dieudo dans son désormais légendaire sketch chez fogiel ; (il n’y a qu’à voir D.Voynet s’attarder sur la page facebook d’haziza ou voir les têtes d’arrivistes du groupe parlementaires amitié "france-israel" : qu’est qu’un bretonnant comme goasguen ou un beur comme razzy Hammadi viendraient y faire, alors ?)


  • Pouvez-vous citer un seul produit israélien dont la qualité soit nettement supérieure aux autres ? Les oranges de Jaffa et les avocats d’Israël n’ont rien d’exceptionnel .

     

    • Israël bénéficie de donations colossales venant des USA et d’ailleurs qui permettent à ce petit pays d’être à la tête de sociétés High Tech. Les universités et sociétés isréliennes dépendent et collaborent avec l’armée, ce qui explique le haut niveau de formation et de recherche.
      Je ne pense donc pas que ce soit les oranges et les avocats qui fassent l’exception israélienne ou plutôt israélo-américaine. Je considère pour ma part Israël comme un des Etats US, d’où sa défense inconditionnelle à l’ONU par les Etats-Unis depuis sa création.


    • qualité non exceptionnelle mais correcte quand même et un prix moindre. et c’est là que le souci est. acheter du Corse pour sanctionner israel ça a un prix. et la Corse s’achète pas dans le vrac ou le premier prix.


  • Par contre les affiches des bus à New York montrent qu’Israel est la victime des hordes de terroristes musulmans,là c’est normal pour les sionistes américains !Aux yeux du monde c’est le boycotte d’Israel qui est un état haineux ,raciste, génocidaire, voleur de terre et tueur d’enfants qui est tout à fait dans la normalité !


  • Ca a commencé avec "Peuple élu", et désormais ça s’accélère :
    - avant-garde
    - trésor des nations
    - baromètre (j’ai entendu ça y a pas longtemps, les juifs = le baromètre de la démocratie en gros...fin bref)

    Bientôt on va arriver (j’imagine) à "maître-étalon" ... de l’humanité
    Avant de finir par "maître" tout court ... d’façon c’est ça le programme hein, faut pas nous prendre pour des cons plus longtemps, même pas foutu d’assumer ça devient d’autant plus énervant alors que l’immense majorité je pense à parfaitement compris, seule la terreur que leurs lobbys inspirent fait taire cette même majorité.

     

  • Faut-il vraiment s’étonner d’un geste semblable de la part du gouverneur démocrate de Jew York ? Qui finance sa campagne électorale déjà ?


  • J’aimerai lancer un debat ouvert. Nous les 99% savons que le système dans lequel nous vivons est érigé contre nous. Sommes nous pas garant de ce système qui nous fait du mal ? Pourquoi travaillons-nous à maintenir un système qui est contre nous ?

    Cordialement


  • Laissons-les faire.
    Qu’on voit de plus en plus à quel point Israel ne correspond pas aux valeurs dont ils se réclame sans cesse...
    Un jour ou l’autre ce sera tellement visible que même les bobos abreuvés de téloche n’arriverons plus à le croire...


  • Des responsables de la police de New York arrêtés pour corruption, ainsi que l’homme d’affaires Jeremy Reichberg. Les demandes étaient variées : suppression de contraventions, escortes policières avec sirènes, dispersion de manifestants devant des magasins, passe-droits, patrouilles de police près de sites religieux... mais surtout permis d’armes à feu.
    http://www.tdg.ch/faits-divers/Corr...


Commentaires suivants