Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le syndicat Alliance appelle les policiers à ne plus sortir des commissariats sauf urgence

Après l’agression de policiers à Viry-Châtillon (Essonne), le syndicat majoritaire des gardiens de la paix estime que les « demi-mesures » ne suffisent plus.

 

Après la violente agression de policiers samedi par une dizaine d’individus à Viry-Châtillon aux abords de la cité de la Grande Borne, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve puis le Premier ministre Manuel Valls se sont rendus lundi dans l’Essonne.

Le pronostic vital d’un adjoint de sécurité de 28 ans est toujours engagé. Il doit être opéré ce lundi. Il avait été plongé dans le coma artificiel en raison des douleurs « insupportables » liées à ses brûlures. « Une greffe du visage sera certainement envisagée s’il s’en sort », commente un collègue. Il est brûlé sur un tiers du corps, ses poumons sont également gravement touchés.

« On est déçus. Ils ne nous ont rien annoncé de concret. Le mois dernier, le gouvernement a prévu le renfort de 300 policiers en Seine-Saint-Denis. C’est exactement le nombre d’effectifs qu’on a perdus en douze ans sur notre département ».

 


 

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

La violence pour le peuple, la gestion des budgets pour l’oligarchie,
à lire chez Kontre Kulture :

Le délitement programmé de la force publique, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants