Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le trouble dissociatif de l’identité, clef du contrôle mental

Dans une interview d’août 2016, l’Américaine Gloria Hass explique souffrir de troubles graves de dissociation remontant à l’âge de 4 ans. Dans sa forme la plus connue, la dissociation se traduit par des troubles de l’identité, c’est-à-dire la multiplication des personnalités chez une même personne. Elle est aussi l’un des ressorts clefs des projets de contrôle mental, dont le plus célèbre, le projet MK Ultra, est aujourd’hui largement documenté.

 

Comme l’explique Gloria Hass, la dissociation est le résultat d’un mécanisme de défense du cerveau lorsqu’il est confronté à un choc psychologique très violent :

« Sur la manière dont cela se développe : ce sont des personnes hautement intelligentes et créatives qui subissent toujours des abus traumatiques à la maison. C’est seulement lorsque le cerveau dit “Je n’en peux plus, je vais mourir, j’ai besoin d’une armée pour m’aider”, que le cerveau commence à se fractionner et à développer une armée pour aider la personne. »

En cas de traumatisme extrême, le cerveau crée donc une « personnalité alter » (ou plusieurs) dans laquelle la personne se réfugie, comme alternative à ce qu’elle perçoit comme une mort probable. Dans les cas de dissociation programmée (générée par l’action volontaire d’une autre personne ou d’un groupe), l’enjeu est, d’une part, de contrôler le passage du sujet de sa personnalité « normale » à sa personnalité « alter », ce qui peut se faire par l’utilisation de déclencheurs (verbaux ou autres) et, d’autre part, de contrôler la nature de sa personnalité « alter », rendant possible l’exécution de tâches spécifiques.

Le cinéma hollywoodien, dont on ne sait jamais vraiment s’il rend réalistes des fictions ou s’il donne une apparence fictive à la réalité, s’est parfois emparé de ce thème. On pense entre autres, récemment, au film American Ultra, dont le titre ne doit rien au hasard. L’industrie musicale n’est pas en reste : les clips des plus grandes stars de la pop du moment – Beyonce, Rihanna, Taylor Swift, mais aussi les stars masculines comme Justin Bieber – regorgent de références à la dissociation et au contrôle mental [1].

 

L’interview de Gloria Hass :

 

Notes

[1] Les lecteurs les plus curieux (et les plus anglophones) trouveront sur des sites comme The Vigilant Citizen un catalogue impressionnant d’occurrences de cette thématique dans tous les domaines de l’industrie du spectacle.

Sur la pédocriminalité, cause majeure de troubles dissociatifs,
chez Kontre Kulture :

Contrôle mental et ingénierie sociale vont de paire, à lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1564358

    Picasso était en avance sur son temps, à moins qu’il ait exprimé sa souffrance et celle de sa tribu dans sa peinture. Ils ont quand même le chic pour nous appliquer leurs déviances, c’est leur manière à eux de participer...

     

  • A propos du projet Monarch et de la façon dont de pauvres gens sont "programmés" pour devenir des esclaves, cherchez le podcast numéro 17 d’une émission intitulée what on earth is happening (in english...). Une victime témoigne de l’enfer qu’il a traversé dans une famille dite sataniste et jusqu’où s’étend leur pouvoir.


  • 13 personnalités différentes et pourquoi pas 50 ! Toujours à gonfler les chiffres ces américains pour vendre leur livres, d’autant plus qu’elle dit s’être fait diagnostiquer à l’âge de 59 ans donc au dernier moment . Attention je ne dis pas que cela n’existe pas mais qu’il faut faire attention aux affabulateurs.
    ps : En espérant que je ne serait pas censuré à cause du fait que je n’aille pas dans le sens du vent.

     

  • Un sujet assez peu connu finalement.

    Interview très intéressante, même si on aurait aimé savoir la nature exacte de ce traumatisme qui l’a fait basculer dans la dissociation à 4 ans. Pédophilie ?

    Concernant l’industrie musicale, le cas de Beyonce est emblématique. Elle revendique elle-même une double personnalité, son alter ego ayant même un nom : « Sasha Fierce ». Cette 2de Beyonce est une version inversée de la personnalité aimable et pieuse qu’elle a toujours affichée en public par ailleurs, et c’est ainsi qu’elle explique son comportement hyper-sexualisé sur scène. Elle dit littéralement se sentir « possédée ».
    Il est difficile de dire néanmoins s’il s’agit de programmation au sens direct, auquel cas Beyonce serait tout simplement une esclave sexuelle de type "Beta Kitten", ou d’un jeu un peu morbide encouragé par le marketing du désir. Toujours est-il que le résultat est le même : ses clips, comme ceux des autres citées dans l’article, sont de plus en plus impossibles à regarder pour quelqu’un qui possède des valeurs traditionnelles, des valeurs à l’endroit.

     

    • Rien à voir, ça c’est juste une posture marketing ; une personne réellement dissociée n’a pas conscience de l’existence de ses alters, la video le montre très bien.


    • Cette femme a subi de la maltraitance et des abus sexuels dans son enfance :

      « Elle a déclaré que ses parents lui mettaient la pression pour qu’elle soit "normale", même si cela signifiait la battre avec une ceinture.
      Son père a aussi abusé d’elle sexuellement lorsqu’elle était toute petite. Elle pense que ce sont les abus sexuels qui ont développé chez elle des personnalités protectrices
      . »

      Cela est précisé dans cette interview : http://mk-polis2.eklablog.com/troub...


    • #1565759
      le 26/09/2016 par On pourrait se demander...
      Le trouble dissociatif de l’identité, clef du contrôle mental

      @ AL

      4 ans
      , à cet âge il est rare que l’on se souvienne (à moins d’avoir été stigmatisé) tant l’élan de vie est présent chez l’enfant ; Quitte à l’oubli par le déni pour poursuivre... Et, si l’on se souvenait, plus tard, cela apparaîtrait à l’instant où l’estime de soi serait présent et de nouveau bien installé. l’Estime est condition sine qua non de la libération du mécanisme de défense.

      Si le fait d’être en contact avec ce qui fut, induit un nouveau "trouble psychopathologique", cela ne signifie t-il pas que les défenses premières sont toujours en place.

      Libre d’un système de défense, n’est-on pas en bonne santé mentale ? Puisque l’absence de défense est la présence de la perception du réel, en " opposition" à la distorsion.

      Il convient d’être prudent avec ce type de témoignage sur plateau TV avec ventes espérées à la clef. Il y a des cas de personnes tatouées au poignet pour l’attester ayant pris la place de véritables victimes. L’humain par souci d’extorquer de l’attention a du génie.

      D’ailleurs, à la sortie d’une traversée d’un désert, il ne viendrait pas à l’esprit (sain, selon étymologie) d’y retourner en témoignage, écriture, peinture... Celui-ci davantage jouirait du bonheur retrouvé.


    • Je ne suis sûr de rien, mais apparemment la mère de Beyonce ferait partie du centre de la kabbale.

      Apparemment Serena Williams aussi a des troubles de personnalité. elle a déjà parlé dans une interview de ses différentes personnalités. C’est assez flippant à entendre.


  • Cet article me fait instantanément penser à Dora Maar, ces fameux portraits qu´on fait étudier aux enfants dés la sixième ; que l´on vend, que j´ai vendu aussi, comme de l´art.
    Le cubisme, une belle connerie de la tribu que l´on inculque aux jeunes de France. Michel Ange, Rembrandt, pensez-vous, apprenez Dora Maar à vos enfants, pour " montrer différentes perspectives".
    Ah le musée Picasso, payé par nous, pour le " plus grand artiste du XXè siècle ". Une dinguerie pour nous rendre davantage dégénéré, avec la psychanalyse, et les droits de l´homme, nous voilà bien formé.

     

    • Surtout quand on sait que la CIA a financé l’émergence d’un art "européen de l’Ouest" pour contrer l’avancée du communisme en France notamment, d’où la nécéssité de financer n’importe quel artiste pourvu qu’il fasse quelque chose de nouveau (c’est à dire l’inverse de l’art avec ses règles de perspective, de tradition millénaire d’espace et de dessin)...


    • @ahbon
      Picasso est arrivé presque 50 ans avant ce basculement vers les USA d’un art effectivement financé indirectement par la CIA... vérifiez vos classiques bon sang.... 50ans !!! Rotkho, newmann, etc.... là oui, mais pas picasso ( que je trouve inégal personnellement au passage, mais c une aute question) cordialement


  • Il faudrait vraiment que Kontre Kulture propose à la vente l’excellent ouvrage d’Alexandre Lebreton "MK, abus rituels et contrôle mental, outils de domination de la religion sans nom", très complet sur tous les aspects de ces pratiques.

     

  • Un diagnostic fait à 59 ans révèle que sa personnalité alter a été créée à 4 ans : de cela et d’autres remarques de cette femme, je déduis que le "diagnostic" a été fait par des "thérapeutes" pratiquant des "thérapies régressives" utilisant l’hypnose. Autant dire du grand n’importe quoi : sous hypnose, on peut faire régresser des patients dans leurs vies antérieures, d’autres se rappellent avoir été enlevés par des extraterrestres ou avoir été en rituels sataniques. Sous hypnose, on peut aussi créer des personnalités alter, au moins de façon passagère. Les thérapies régressives aux US sont encore aujourd’hui une sources de grâves troubles mentaux.

     

    • Pas si simple : d’une part la datation d’un TDPM n’implique pas nécessairement l’utilisation de l’hypnose, les recoupements et vérification d’informations biographiques ont leur importance ; d’autre part, l’hypnose ne peut conduire à la fabrication de faux souvenirs que si le thérapeute œuvre dans ce sens : cela n’invalide donc pas l’hypnose de façon générale. Enfin, il est faux de dire que l’hypnose peut fabriquer des personnalités alters : elle peut à la rigueur faire jouer quelques temps un rôle à une personne, pas beaucoup plus. n alter achevé est très stable dans le temps à long terme, ce qu’une suggestion hypnotique seule ne peut pas faire.
      En revanche, l’hypnose est un des moyens utilisés pour consolider l’alter et "fabriquer" les caractéristiques de la personnalité alter créée par le TDPM. Et en sens inverse, elle peut aider au regroupement de la personnalité.


  • Comment savoir si c’est vraiment elle qui a écrit le bouquin... ?


  • Deux personnalité par personne, ça donne deux consommateurs en un seul.

    Un bon coup de boost à la consommation en toute subtilité : je consomme X et son contraire.

    On avait déjà ce modèle avec les troubles alimentaires boulimique/anorexique, même dans ses formes non pathologiques : je consomme et je bouffe du Nutella tous les matins (comme dans la pub) et puis... Je veux maigrir donc j’achète des soupe-régimes (comme dans l’autre pub).

     

  • On pourrait dire avec simplicité qu’à l’approche des frontières de l’inconnu, voire de l’inconnu lui-même, le cerveau est confronté à un choc psychologique très violent et que cela l’insécurise de n’avoir nulle paroi auxquelles se rattacher.

    Des milliards de femmes, dans le monde, ont et continuent à vivre un choc psychologique et physique très violent le jour de la naissance de leur bébé, sans anesthésie. Et, l’instant d’après, sans voix, elles vivent un immense bonheur mesurant ce qui a été et ce qui est.

    Krishnamurti, à sa manière qui savait donner la vie, disait être - outre lui-même ("K"), incarné - " le reste de l’humanité", et ainsi donc une multiple personnalité(s) qu’il chérissait.

     

    • "Krishnamurti qui savait donner la vie" ? Je ne comprends pas très bien. Il savait certes expliciter les qualités intrinsèques de la conscience et du vivant, mais il ne donnait pas la vie à moins que comme Annie Besant vous le considériez comme Christ réincarné, ce qu’il a toujours refusé d’être, n’est-ce pas ?


  • Comment penser l’intention d’une multiplicat° généralisée des identités de la part de nos "élites" quand on sait qu’une seule dérange déjà ; la moutonnière, dont la docilité n’est plus à démontrer, suffit amplement, et c’est une telle source de richesse pour le berger ( Bergé ? ) ; la laine qu’elle achète pour avoir chaud est celle là même qu’on lui tond, elle se réchauffe, on la retond, elle a froid, elle rachète, elle a froid, elle achète, ça dure depuis combien de temps ? L’inventeur du système et la maîtrise de ses héritiers sont des génies.


  • Un bon film sur le sujet : "Complot" avec Mel Gibson et Julia Roberts.


  • #1564616

    Aux États Unis, vers le milieu des années soixante-dix, j’ai vu un film qui s’appelait Cybile (Je ne garantie pas l’orthographe).Il s’agissait d’une jeune enseignante qui avait vingt et une personnalités différentes dans la tête dont une était française et parlait courament le français sans accent. Ca nous était présenté comme basé sur une histoire vraie. Effectivement, comme le dit cette dame, la personne concernée se retrouve dans des situations qu’elle ne comprend pas. J’ai toujours pris leur fameux Based on a true story plus ou moins comme on peut prendre un Vu a la télévision, un argument de vente.

    En 1969 Robert Louit qui dirigeait la collection Dimension chez Calman-Levy m’avait demandé de remplacer au pied levé la traductrice habituelle (Mimi Perrin, celle des Double Six) de Robert Sheckley pour traduire The Alchemical Marriage of Alistair Crompton. Ca traite du même thème mais là le mot schizophrénie est lâché. Le héros vit avec sa personalité dominante mais terne dans son corps d’origine et tente une réconciliation avec ses autres personalités (Un jouisseur sybarite et une espèce de Bob Denard assassin. Il y a aussi une espèce d’âme mystique qui est présente et ne dit rien). Bien évidemment c’est de la franche déconnade et Sheckley se lâche. A un moment il s’essaie même à l’écriture automatique et pour traduire ça accroche toi Jeannot. Robert Louit et moi nous étions grands fans de Darker Than You Think de Jack Williamson. Louit tenait même une rubrique de SF qui s’appelait comme ça (Métal Hurlant ?). Là le thème c’est la lycanthropie où le héros humain se transforme en loup. Ici encore nous avons deux entités très différentes en une.

    L’an dernier, la copine d’un Antifa de ma connaissance s’est jetée du haut d’un balcon depuis un huitième étage sans prévenir, sans que personne ne comprenne pourquoi. Maintenant que je suis le travail de Lucien Cerise (c’est récent) je m’aperçois qu’elle avait effectivement fait sauter tous ses repères qu’elle appelait des stéréotypes, parent/enfant, male/femelle et enfin vie/mort. Son ressenti primait sur tout. Son ressenti a fait connaissance avec le trottoir à 9,81 m/s2 (ce n’est pas une vitesse, c’est une accélération).

    J’ai l’intime conviction que certaines personnes sont réellement multiples et/ou désorientés à un degré qui dépasse le simple coup de blues. Maintenant... De la à dire que d’obscurs tireurs de ficelles en profitent...

     

    • Sybil est un film culte aux états unis avec
      Sally field.
      Tous les américains de plus de 50 ans s’en souviennent et en parlent encore...


    • #1564805

      @ zuleya

      Tks bro ! Donc c’est Sybil (et non pas Cybile) avec Sally field.

      As far as people over the age of fifty are concerned
      pour moi c’est simple, de nos jours on est intéressant jusqu’à l’âge de seize ans et à partir de l’âge de soixante. Entre les deux on est obligé de se compromettre avec des gauchistes, des Antifa, des Femen, des LGBT, des No Borderistes, des élus socialistes, des juifs allemands qui aiment bien les papouilles et autres gens tordus si on veut gagner de quoi s’acheter du pain et du fromage (et parfois d’autres trucs). Là, tant que ma caisse de retraite tient encore, je les emmerde tous. Donc Sybil que l’on prononce seebol si ma mémoire auditive est bonne.

      P.S. J’ai pas traduit le truc de Sheckley en 1969 mais en 1979. Nos lecteurs auront corrigé d’eux mêmes.


  • #1564673

    bullshit : paradoxe du bateau de thésée


  • ... Merci pour cet article...
    Pour des raisons cité après que je connais en parti j’ me sens très concerné.

    Chocs divers liée a pleins de faits et internet. Ruptures et déboires d’incompréhensions insolubles. , aujourd’hui déclaré Bi-polaire... J’ aurais tendence a dire extra polaire... Vu mon parcours.
    Pas glorieux pourtant . La maladie n’ a rien de fascinent , elle mène surtout a l’ enfermement et pour beaucoup au suicide. (25 pour cent)
    J’ ai aussi le sentiment de ne pas être le seul a subir les affres de l’ absurdité sociale et des ruptures presque Voulues PAR un système aussi qui pousse a TOUTE formes de consommations..... (La drogue n’ est pas mon truc mais parfois c’est courent aussi avec les troubles douloureux de ses situations qui tiraillent les individus concernés. ... Le besoin de court circuit... )
    Sans enlevé la part naturelle des ruptures classiques mon ressenti était plus complexe que ça et sociale... Dans un comportement de l’ instant et du rêve illusoire plus tôt que de la durée mais ce n’est pas le seul facteur... En somme cet article répond a pas mal de questions , ou les soulèvent, très passionnantes .
    Sachant que les "Bi-polaires" semblent fructifier (Mode... médicaments vitaux prèsques a vie, laboratoires heureux........)

    Merci de ce travail rapporté.

     

    • C’est surement intéressant, mais la bipolarité est un trouble très différent de ce dont il est question ici, ce n’est pas le même sujet.


    • Bonjour,
      La bipolarité n’est ni plus ni moins que la nouvelle appellation de ce que l’on désignait avant par troubles maniaco-dépressifs. Alternance de phases maniaques et de phases dépressives, d’où la "mise à jour" du terme.
      Effectivement très éloigné des troubles de la personnalité multiple elle-même très différente, contrairement à la croyance populaire, de la schizophrénie...


    • Autant pour moi...

      Je n’ avais pas vu la vidéo et juste lu le texte.

      Je n’ ai pas des hommes et femmes en moi...

      SORRY


    • je réfléchis en même temps... Le traumatisme et les personnalités...

      C’est cela qui est intéressant...
      Qui m’ a parlé..

      A un Niveau bien, bien bien moindre....... Voir inintéressant (Je supprimerais mon post si je pouvais... On devrait pouvoir ce serait bien d’ailleurs )


  • #1564947

    Croyant en la réincarnation ,je pense qu’un traumatisme touchant "l’àme " d’un étre humain peut amener à réactiver la mémoire de vies passées ( Qui sont d’ordinaire mises en sommeil par les eaux du Léthé pour le confort de notre vie présente ( Certains souvenirs de cette vie -çi sont déjà assez pénibles à supporter pour pouvoir accepter ceux d’autres vies )

     

    • Trouvé une VDO Utube sur le sujet "Past lives ,reincarnation, multiple personality disorders"
      par ; "Strange earth " ,un jeune homme posé , intelligent .et très intéressant ( VDO,en Anglais vaguement sous titré .et qui sort un peu du tout psy Français . )pour ceux que ça intéresse .


  • Résolution de la crise identitaire : deux divisées par deux, ça fait une et une fois une, Une.


  • Que faut-il penser de ce monsieur Maillaud qui déclare en entrevue (METAtv) que les techniques de MK Ultra découlent des expériences sur les prisonniers du camp nazi d’ Auschwitz ? Désinfo ou ignorance crasse ?


Commentaires suivants