Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Nuit Debout fait sa rentrée

La "contestation" était partie en vacances

Le collectif a ressorti ses bâches, mercredi, pour sa rentrée. Au programme des cinq jours, assemblées populaires, commissions et concerts, avec une interrogation, comment faire évoluer le mouvement ?

« Il n’y a jamais eu de fin officielle à Nuit debout, mais il y a un retour officiel de vacances », s’amuse Nathanaël, 20 ans, membre de l’organisation de Nuit debout. Derrière le stand de la commission accueil, place de la République à Paris, le jeune homme informe les passants sur la rentrée du mouvement, mercredi 31 août. « On a cinq jours pour montrer qu’on existe toujours, que Nuit debout est toujours là », précise l’étudiant en informatique. « On espère attirer de nouvelles personnes, et repartir de plus belle. »

Il y a six mois, le 31 mars, à la suite d’une manifestation contre la loi Travail, et sous l’impulsion du journaliste François Ruffin, des centaines de manifestants n’étaient pas « rentrés chez eux », mais étaient restés « debout » place de la République jusqu’à 5h du matin. Quatre mois de rassemblements et d’assemblées populaires ont suivi, avant que le mouvement ne s’essouffle au début de l’été. « C’est normal qu’un mouvement spontané décline, indique un membre de l’organisation. Il y a eu l’été, la fin du mouvement contre la loi Travail... Mais les revendications sont toujours là. »

 

On a changé

Mercredi, place de la République, les commissions antispéciste (plaidant pour l’absence de hiérarchie entre espèces), écologique, antipublicité, la Biblio debout, et Jeux debout marquent leur retour, sous leurs panneaux et bâches colorés. Face à elles, une petite cour de participants assis par terre débat sur le partage des richesses. « Il faudrait consommer différemment, essayer de ne pas aller dans des enseignes type Starbucks », développe un participant au micro.

S’armer de courage et lire l’article en entier sur francetvinfo.fr

 

Le capitalisme expliqué à ceux qui veulent réfléchir, chez Kontre Kulture

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1548440
    Le 4 septembre à 00:37 par Fiat Lux
    Nuit Debout fait sa rentrée

    Revoilà les charlies.Les bobos qui se sentent plus intelligent et concernés que les autres.Mon Dieu pauvre France...

     

    Répondre à ce message

  • #1548486
    Le 4 septembre à 05:32 par jollyroger
    Nuit Debout fait sa rentrée

    Ca me rappelle une réflexion de Julius Evola au moment de mai 68. Un de ses amis était venu le trouver en disant :"C’est la révolution à Paris !". Evola avait répondu :"Vous appelez ça une révolution ! Ils respectent la trêve du week-end..."

     

    Répondre à ce message

  • #1548537
    Le 4 septembre à 09:11 par TaTaYoYo
    Nuit Debout fait sa rentrée

    Les idiots utiles rentrent de vacances ...

     

    Répondre à ce message

  • #1548565
    Le 4 septembre à 10:18 par Auri
    Nuit Debout fait sa rentrée

    Ah bon c’était pas terminé cette petite thérapie de groupe pour bobos mal dans leur peau ?

     

    Répondre à ce message

  • #1548572
    Le 4 septembre à 10:37 par maurice
    Nuit Debout fait sa rentrée

    Au fait combien à couté la remise en état de la place lorsqu’ils sont partis en vacances ? A pardon c’est un secret.
    Parisiens vous allez bientôt remettre la main au portefeuille.

     

    Répondre à ce message

  • #1548587
    Le 4 septembre à 10:56 par pandar
    Nuit Debout fait sa rentrée

    C’est Finky et sa femme qui vont être contents !

     

    Répondre à ce message

  • #1548594
    Le 4 septembre à 11:16 par Iskandaar
    Nuit Debout fait sa rentrée

    "On était lucide sur ce qui ne pouvait pas marcher avant, mais on a changé". "On s’est vus cet été. On a fait converger les commissions pour qu’elles communiquent mieux entre elles. On va lancer des journées thématiques pour que cela soit plus clair et on a rendu la cantine vegan", détaille Juliette, lycéenne en terminale L, membre de la commission antispéciste.

    Quand tu lis ça, tu comprends que le problème de ces gens n’est pas tant leurs idées que la manière dont ils fonctionnent mentalement... Donc plus grave encore...

     

    Répondre à ce message

  • #1548634
    Le 4 septembre à 12:24 par redsniper06
    Nuit Debout fait sa rentrée

    Ces petits baudets goinfrés au Mac Do et au Coca illustrent bien cette génération post soixante huitarde !!!..........
    "Dream is over" (John Lennon)

     

    Répondre à ce message

  • #1548677
    Le 4 septembre à 13:27 par Antperi
    Nuit Debout fait sa rentrée

    Phénomène à rapprocher des mœurs d’infantilisation des masses... Des petits bourgeois de gauche moralisateurs et méprisants (les filles sont pires et n’évoquent aucune féminité, les garçons ne sont pas bien virils non plus)... Vivant essentiellement en centre-ville (à la capitale) ; parents pourvoyant à leurs dépenses... Quelques diplômes mais qui ne valent pas lourd... Des imbéciles en somme doublés de parasites qui ne veulent pas travailler et assumer une vie d’adulte ; y a plus qu’à attendre que Mère Nature reprenne ses droits et dans quelques années ils ne seront plus là...

     

    Répondre à ce message

  • #1549270
    Le 5 septembre à 06:35 par coyoterevolte
    Nuit Debout fait sa rentrée

    Une bulle de savon en guise de motivation.

    Les bobos chantent et dansent tristement, avant le dénouement final qu’ils feignent de ne pas voir venir, comme le gars Nathanaël qui essaie de relancer l’ambiance.

    "Il suffit d’étaler un tapis rouge pour qu’ils s’empressent de l’arpenter...sans même se demander où ce tapis mène." (De Gaulle ?).
    Certains mecs de "nuit debout" pensaient peut-être que ça irait jusqu’aux présidentielles. On leur avait dit que le mouvement était nécessaire pour la gôche. Mais ça s’essouffle. Et puis les réseaux de l’ultra-gauche sont démodés : c’est une formation sans débouché dans le nouvel ordre mondial puisque vouée à disparaître. Des bobos suicidaires dont le passe-temps est de parler de ce qu’ils feraient avec le temps qu’ils passent à parler...mais sans le faire vraiment.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents