Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Propagande médiatique : les révélations d’Udo Ulfkotte, ancien grand reporter allemand repenti

Le journaliste allemand Udo Ulfkotte a donné cette semaine une interview tonitruante sur la chaîne Russia Today, à l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage Gekaufte Journalisten (Journalistes achetés).

Dans ce livre, il détaille la manipulation des médias et des journalistes par les agences de renseignement étasuniennes et notamment comment le Frankfurter Allgemeine Zeitung sert «  comme une prostituée les intérêts de Washington en manipulant ses lecteurs au profit des États-Unis » au travers de multiples organisations pilotées depuis Washington, comme l’Atlantic Bridge, la Commission trilatérale, le German Marshall Found, l’American Council on Germany, l’Aspen Institute, etc.

Ces informations ont été depuis confirmées par Willy Wimmer, ex-secrétaire d’État du ministère allemand de la Défense, qui a accusé le département d’État américain d’ingérence dans le travail de la presse allemande.

 

 

Il faut dire qu’Udo Ulfkotte a lui-même été la victime, parfois consentante, des méthodes des agences de renseignement étasuniennes. Né en 1960, l’homme a été journaliste au service politique étrangère du Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ, l’équivalent allemand du Monde) pendant prés de dix-sept ans (1986-2003). À ce titre, il a vécu dans de nombreux pays musulmans entre 1986 et 1998, s’étant même, un temps, converti à l’islam. Il a par ailleurs été membre de l’équipe de planification de la Fondation Konrad-Adenauer, un think tank proche du CDU (union chrétienne démocrate d’Allemagne, le parti d’Angela Merkel) et a enseigné entre 1999 et 2007 à la Bundesakademie für Sicherheitspolitik (Institut fédéral des hautes études de sécurité), un organisme du ministère de la Défense qui forme les hauts responsables politiques et économiques allemands.

Il a publié une quinzaine d’ouvrages, dont notamment en 2008 Der Krieg im Dunkeln. Die wahre Macht der Geheimdienst (La Guerre de l’ombre. La vraie puissance des services secrets). Il y détaillait les opérations sous faux drapeau et la guerre psychologique menées par les services secrets israéliens, citant notamment leur influence dans les événements de l’automne 2005 dans les banlieues françaises en vue de l’élection de Nicolas Sarkozy. Dans son interview à Russia Today, il revient sur son parcours et sur les méthodes de manipulation de l’opinion publique par la corruption des journalistes opérée par les agences de renseignement étasuniennes.

 

 

Transcription

Je suis journaliste depuis 25 ans, et on m’a appris à mentir, à trahir et non à dire la vérité au public. Mais en voyant ces derniers mois comment les médias allemands et américains essaient d’amener les gens à la guerre contre la Russie en Europe, c’est pour moi un point de non-retour. Je vais me lever et dire que ce que j’ai fait par le passé n’est pas juste : manipuler les gens en faisant de la propagande contre la Russie. Ce n’est pas bien ce que mes collègues font et ont fait par le passé parce qu’ils sont payés pour trahir, pas seulement les Allemands mais tout les Européens. J’ai écrit ce livre car j’ai très peur d’une nouvelle guerre en Europe et je ne veux pas que l’on ait de nouveau cette situation car la guerre ne vient jamais par elle-même, il y a toujours des gens derrière qui poussent à la guerre et pas seulement des politiciens, aussi les journalistes. J’ai écrit dans mon livre comment, par le passé, nous avons trahi nos lecteurs juste pour pousser à la guerre, parce que je ne veux plus le faire et je n’en peux plus de cette propagande.

Nous vivons dans une république bananière et plus dans un pays démocratique où l’on est sensé avoir la liberté de la presse, les droits de l’homme. Si vous observez les médias allemands qui, jour après jour, écrivent contre la Russie, ils sont dans des organisations transatlantiques et sont supportés par les États-Unis dans leur action. Moi, je suis devenu un citoyen honoraire de l’État de l’Oklahoma juste parce que j’écrivais des articles pro-américains. J’étais soutenu par la CIA parce que je devais être pro-américain. Je n’en peux plus donc je viens d’écrire un livre, non pas pour gagner de l’argent, cela va plutôt me causer beaucoup de problèmes, mais juste pour donner aux Allemands, aux Européens, aux gens dans le monde entier, un aperçu de ce qui ce passe en coulisse.

Il y beaucoup d’exemples qui étayent ce que je dis. Si vous allez dans vos archives, vous verrez qu’en mars 1988, en Irak, les Kurdes ont été gazés avec du gaz chimique. Ce fait est connu dans le monde entier. En juillet 1988, ils m’ont envoyé dans une ville appelée Zoubedat, à la frontière entre l’Irak et l’Iran. C’était alors la guerre entre ces deux pays et on m’a envoyé pour enquêter à propos d’Iraniens qui s’étaient fait gazer par du gaz allemand du LOST, du gaz sarin, du gaz moutarde. J’étais envoyé pour faire des photos de ces gens gazés par du gaz fabriqué en Allemagne. Quand je suis rentré en Allemagne il y a eu juste une photo dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung, accompagnée d’un tout petit article qui n’expliquait pas à quel point c’était horrible, brutal et inhumain de gazer, quelques dizaines d’années après la Seconde Guerre mondiale des gens avec du gaz fabriqué en Allemagne. C’était une situation que j’ai trouvé mal traitée, avec juste un petit article. Il aurait fallu crier au monde ce que nous avions fait en coulisses.

Jusqu’à aujourd’hui, il est méconnu du public qu’il y a eu des centaines de milliers de personnes qui se sont fait gazer par du gaz allemand dans la ville de Zoubedat. Maintenant vous me demandez ce que j’ai fait pour les agences de renseignement. La plupart des journalistes que vous voyez dans les pays étrangers se proclament journalistes, et ils peuvent l’être, qu’ils soient européens ou américains, mais beaucoup d’entre eux, comme moi par le passé, servent en faite de non-official cover [couverture non-officielle], comme les appellent les Américains. J’ai été non-official cover. Qu’est-ce que cela signifie ? Vous travaillez pour une agence de renseignement, vous les aidez parce qu’ils le veulent, mais quand vous êtes capturés ou qu’il se révèle que vous êtes un espion et non un simple journaliste, ils ne diront jamais, au grand jamais que vous étiez l’un des leur. Ils ne vous connaîtront plus. Voila ce que signifie non-official cover. Je les ai aidés à de multiples occasions et aujourd’hui j’en ai honte. Tout comme j’ai honte d’avoir travaillé pour des grands journaux recommandables comme le FAZ, parce que j’ai reçu des pots de vins de milliardaires, d’Américains, pour ne pas rapporter l’exacte vérité. Dans ma voiture, en venant à cette interview, j’essayais juste d’imaginer ce qui se serait passé si j’avais écrit un article pro-russe dans le FAZ… Je ne sais pas ce qui se serait passé, mais nous avons tous été éduqués à écrire des articles pro-européens, pro-américains, mais s’il vous plaît, surtout pas pro-russes. Je suis vraiment désolé de tout cela, mais ce n’est pas ce que j’entends par démocratie et liberté de la presse. L’Allemagne est encore en quelque sorte une colonie américaine. Par exemple la majorité des Allemands ne veulent pas avoir d’arme nucléaire sur leur pays, mais il y a des armes nucléaires américaines. Donc nous sommes encore une sorte de colonie américaine et en tant que colonisateur, c’est très facile d’approcher de jeunes journalistes au moyen des grandes organisations transatlantiques, qui sont très importantes en Allemagne.

Tous les journalistes des magazines, journaux, radios et des télévisions grandes et respectables, sont tous membres ou invités des grosses organisations transatlantiques. Dans ces organisations transatlantiques, vous êtes approchés pour être pro-américain. Il n’y a personne qui vient vous dire : « Nous sommes la CIA, voudriez-vous travailler pour nous ? » Non, ce n’est pas comme cela que ça se passe. Ce qu’elles font, ces organisations transatlantiques, elles vous invitent pour visiter les États-Unis, elles payent pour cela toutes les dépenses. Vous êtes corrompu parce qu’ils vous donnent également des bons contacts. Vous ne saurez pas que ces « bons contacts » sont par exemple des non-official covers, ou des gens qui travaillent officiellement pour la CIA ou d’autres agences de renseignement américaines. Vous pensez que se sont des amis et vous coopérez avec eux. Ils vous demandent : « Pourriez-vous me faire telle ou telle faveur ? » et c’est par ce biais-là que vous êtes de plus en plus conditionné mentalement.

Votre question était : est-ce seulement le cas de journalistes allemands ? Non, je pense que c’est particulièrement le cas avec les journalistes britanniques de part leur relation beaucoup plus proche [avec les États-Unis, NDLR]. C’est aussi particulièrement le cas avec les Israéliens et bien sûr avec les journalistes français, mais en partie, pas autant qu’avec les journalistes allemands ou anglais. C’est le cas pour les journalistes australiens, néo-zélandais, taïwanais… Il y a beaucoup de pays, comme certains pays arabes dont la Jordanie, le sultanat d’Oman… Il y a beaucoup de pays où cela arrive et où vous trouvez des gens qui se proclament journalistes respectables. Mais si vous regardez derrière, vous découvrirez que se ne sont que des marionnettes de la CIA.

Je vais vous donner un exemple : parfois, les agence de renseignement viennent dans votre bureau et veulent que vous écriviez un article. Voici un exemple de ma propre expérience. J’ai oublié l’année. Des agents du BND [Bundesnachrichtendienst, les services de renseignement allemands, NDLR], qui n’est qu’une organisation sœur de la CIA et qui d’ailleurs a été fondée par les agences de renseignement américaines, sont un jour venus dans mon bureau au FAZ. Ils voulaient que j’écrive un article sur la Libye et le Colonel Kadhafi. Je n’avais aucune information à propos de Kadhafi et la Libye, mais ils voulaient juste que je signe de mon nom l’article qu’ils avaient préalablement écrit. C’est un article qui a été publié dans le FAZ et qui venait originellement du BND. Pensez-vous vraiment que c’est cela le journalisme, des agence de renseignement qui écrivent des articles ? Je l’ai partiellement mis dans mon livre. C’était un article sur comment le colonel Kadhafi essayait de construire secrètement une usine d’armes chimiques (gaz). C’est une histoire qui a ensuite été reprise dans le monde entier deux jours après. Je n’avais strictement aucune information à ce propos. C’est l’agence de renseignement qui voulait que j’écrive cet article.

Ce n’est pas la manière dont le journalisme devrait fonctionner, ça ne devrait pas être les agences de renseignement qui décident de ce qui est publié et de ce qui ne l’est pas. Si j’avais dis non… Je vais vous donner un très bon exemple de ce qui se passe si vous dites non. Nous avons une unité de sauvetage en Allemagne avec des hélicoptères pour les accidents de la route. Ils s’appellent les « Yellow Angels ». Il y avait un type qui ne voulait pas coopérer, c’était un pilote d’hélicoptère des Yellows Angels, ce type a dit non quand il a été approché par le BND comme non-official cover, tout en continuant à prétendre qu’il faisait partie des Yellow Angels. Eh bien, il a perdu son travail et les juges des tribunaux allemands ont décidé qu’ils avaient eu raison de le virer parce qu’on ne pouvait pas faire confiance à un gars pareil. Il a été viré parce qu’il n’a pas coopéré avec le BND. Donc je savais ce qui me serait arrivé si je ne coopérais pas avec les services de renseignement.

J’ai eu six perquisitions parce que j’ai été accusé par le procureur de la République fédérale, de faire fuiter des secrets d’État. Six perquisitions ! Ils ont espéré que je ne ferais pas ça et que je ne le ferais plus jamais. Et je pense que ça vaut le coup et que la vérité sortira un jour, la vérité ne mourra pas. Je me fiche de ce qui peut m’arriver, j’ai déjà eu trois crises cardiaques, je n’ai pas d’enfant. S’ils veulent m’amener devant les tribunaux ou me mettre en prison, la vérité en vaut la peine !

Pour un journalisme indépendant, rendez-vous sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cher monsieur ce que vous faites est juste et honorable ,mais vous êtes comme certains de vos confrères qui sentent le vent tourner avec vos journaux qui ne se vendent plus, et la peur d’une troisième guerre mondiale qui pointe à l’horizon, commencent à se rallier aux plus nombreux !!Bravo pour cette prise de conscience !!

     

  • Se repentir alors qu’il est si simple de dire non dès le départ...

     

    • si ce monsieur avait dit NON au départ, on n’aurait pas un livre de lui aujourd’hui .....non ?


    • Tu diras ça à ceux qui sont aux ordres le doigt sur la couture , prêt à faire n’importe quoi , puisque ce sont les ordres !


    • Yellow angels ce pilote hélicoptère a été licencié et reconnu coupable par les tribunaux pour son refus de coopéré dans la préparation de divers actes, actes qui relèvent dans le moins grave de trahison et ou de mensonge amenant a la destruction de biens ou de gens, qui sont en contradiction avec ses convictions.
      Tu aurais fait quoi à sa place ?

      Le jour ou tu auras quelque chose à perdre on en rediscuteras !!


    • Non, ce n’est pas simple...bord*l ! C’est pourtant facile a comprendre : carotte ou...baton ; Argent ou... la porte. Quand on n’est pas concerné il est vrai que c’est plus facile, je le concede.


    • Les pressions de perdre son travail et d’avoir un procès sont énormes.


    • Oh non ce n’est pas si simple. Personnellement, je ne suis pas sorti du ventre de ma mère dissident. Je ne crois pas que ce soit ton cas non plus. On ne peut pas lui en vouloir.


    • Tellement facile quand "on" n’est pas en situation !.
      La vie ,parfois,se charge de vous faire faire des choix qui vont à l’encontre de ce que vous pensiez que vous feriez en "pareille circonstance",quelque soit la thématique de ladite circonstance.
      Bravo en tout cas pour votre posture choisie "d’avance"
      Quant à ce monsieur,je ne vois pas du repentir mais du courage et la révélation de son honneur
      De mémoire :

      "Tout homme qui fait quelque chose a contre lui celui qui voudrait faire la même chose,celui qui voudrait faire le contraire et les pires de tous,ceux qui critiquent et qui ne font rien"
      La Boetie

      Salutations


    • Se repentir est toujours mieux que de continuer à se vautrer dans la malhonnêteté... et ça a également le mérite de procurer un témoignage précieux au grand public souvent incrédule sur ce genre de manipulation. Non j’aurai plutôt tendance à dire que c’est du courage !


    • Si simple ? Se retrouver chômeur à vie quand on a fait une école de journalisme ? Est-ce si simple ?


    • Soyons honnêtes, les gens qui disent "non dès le départ" sont rares. Au départ, les vrais résistants sont très seuls. L’essentiel est que les égarés informent les générations qui suivent. Moi-même j’ai longtemps voté pour l’Europe.


    • ... dit-il bien confortablement assis derrière son ordinateur. Ce journaliste n’est pas un héro, contrairement à vous. Ayez un peu de pitié pour les gens ordinaires, avec tous leurs vices et toute leur grandeur.


    • @ Tous

      Merci, là, je crois que je viens de battre mon record ! Je ne me fendrai donc pas d’une réponse individuelle pour chacun mais persisterai donc contre (mauvais) vents et marées...
      Oui, c’est la somme de ces petites lâchetés du quotidien qui fait que nous en arrivons au stade où nous nous trouvons aujourd’hui, la force de l’ennemi est notre faiblesse, vous pouvez en être convaincus !
      Ceux qui usent de sarcasmes et de jugements à l’emporte-pièce sans rien connaître de la vie de leur prochain pourront toujours oser "l’argument" de la médiocrité pour justifier leur posture, il n’en demeure pas moins que celui qui a su demeurer intègre n’aura pas à se repentir ! Sic est !
      Pour les plus avisés, je préciserai tout de même que "simple" ne signifie pas facile, mais la facilité semble inscrite en lettres d’or sur le fronton du temple de notre "modernité", surtout depuis Vatican II, mais c’est un "détail" sans importance... comme la prière des catholiques remaniée récemment et à la truelle par ce très argentin Pape en "glio" de 2013 !

      Et dimitte nobis debita nostra
      Sicut et nos dimittimus debitoribus nostris
      Et ne nos inducas in tentationem *

      * qui signifie en réalité "confronte nous à la tentation mais aide nous à ne pas faillir".

      Quand la formule consacrée (conciliaire donc) nous dit : "Et ne nous laisse pas entrer en tentation", la version (latine) martelait de ne pas nous laisser succomber à la tentation... toute la différence entre mise à l’épreuve et facilité ! Compris ?
      Vous remarquerez que curieusement, aussi, ces histoires de dettes et de débiteurs ont disparu dans la version "moderne", alors, les donneurs de leçons... qu’ils règlent leurs comptes avec mon directeur de la publication comme le prescrit un "nazi noir" de notre temps !


    • @Heureux qui, comme Ulysse.
      C’est le commentaire du Waly qui t’as énervé ! Hein ?
      Par contre la contrepartie ne manque pas de piquant ! Le costard est sur mesure ; avec une petite touche latine s’il vous plait ! Du coté de chez moi l’adage populaire dit ". . .Prends ça et mets ton mouchoir dessus"


    • @ AttilaX

      J’aime simplement à remettre les choses à l’endroit, quant à m’énerver, il y a bien longtemps que j’ai dépassé ce stade...
      Ce qui est certain en revanche, c’est qu’au jour de la véritable "révélation", les combattants de l’ombre vous apparaîtront et seront issus de lieux que vous n’envisagez même pas. Mais je vous le concède, il en est beaucoup qui savent aboyer sur Internet mais qu’on ne rencontre pas souvent dans la lutte concrète... qui passe déjà par savoir dire non !


  • dans ’the greatest story nerver told’, il est expliqué que le 23 mai 1949, a été signé une nouvelle constitution, la loi basique ’grundgesetz’, mais que 2 jours avant un traité secret a été également signé qui garanti le contrôlé sur les médias et l’éducation par les ’alliés’ jusqu’en 2099...


  • Quand je disais que l’Allemagne depuis 45 , est LE pion US en Europe , et véritable base pour déployer tous les programmes ( politiques , societales , économiques ,) soit directement ou par le biais de leur jouet : l’UE , j’étais pas loin de la vérité !
    Ceci dit , que certaines brebis galeuses relèvent la tête , Parce que sentant le vent tourner , ne va pas altérer le processus ; ne rêvons pas ! ( quand ces épiphénomènes surviennent , leurs auteurs sont éradiqués du système , mais celui ci perdure .)


  • oui,ok .
    mais son exemple sur Khadafi : "Je vais vous donner un exemple : parfois, les agence de renseignement viennent dans votre bureau et veulent que vous écriviez un article. Voici un exemple qui ne vient pas de ma propre expérience. J’ai oublié l’année. Des agents du BND [Bundesnachrichtendienst, les services de renseignement allemands, NDLR], qui n’est qu’une organisation sœur de la CIA et qui d’ailleurs a été fondée par les agences de renseignement américaines, sont un jour venus dans mon bureau au FAZ

    . Ils voulaient que j’écrive un article sur la Libye et le Colonel Kadhafi.

    c’est son experience ou pas ?
    pour moi ,pas comprehensible.
    A part le gaz allemand, (quel scoop !),pas un seul fait rapporté dans son discours...(credible,bien sur ,mais avec des faits ,des preuves , c’est mieux).

     

    • Malgré ses 55 ans, ce monsieur tient peut-être encore à la vie. Dénoncer un système est une chose, donner des noms, dates, lieux, éléments de preuves en est une autre.


    • Exactement.
      On s’en fout de ses états d’âme, ce n’est pas comme ça qu’il se rachètera une conscience.
      Ce qu’on veux, ce sont des noms, des dates, des faits.
      * Qui l’a contacté (a lui ou a d’autres) pour dire ou écrire quoi, a quel date, dans quelles conditions ?
      * Quels sont les faits rapportés par les medias qu’il sait être faux ?
      * Qui sont les journalistes et/ou experts liés avec les services, et quels services ?
      * Dans toutes les propagandes de guerres : 11/9/01, révolutions colorées, printemps arabe, yougoslavie, lybie, côte d’ivoire, rwanda, ... quels événements/faits ont été trafiqués/inventés ?
      ON VEUX DU CONCRET
      C’est un peu court, et trop facile de parler "en général".


    • Si vous voulez des détails, vous achetez ses livres.

      Vraiment pitoyable ces enfants qui peuplent E&R qui n’arrivent pas à contextualiser une vidéo.

      Même si il donnait des détails, qu’est-ce que ça changerait ? Et des preuves par rapport à quoi ? Qui validerait ces preuves ?
      C’est juste un type qui parle, rien de ce qu’il dit ne peut être prouvé par lui-même sur le moment même. Donc soit vous le croyez soit vous le croyez pas, les détails n’ont aucune importance dans ce qu’il dénonce.
      Si vous voulez connaitre sa légitimité vous aller consulter sa biographie, point barre.
      D’autant que c’est une interview au cas ou vous ne l’auriez pas compris, les questions sont coupées mais il ne fait qu’y répondre.

      P.S. :@savonarole, il dit "qui vient de ma propre expérience". donc il donne deux exemples personnels puisque ça t’intéresse. Mais le texte défilait certainement trop vite pour que tu ne comprennes quelque chose, puisque j’imagine que tu ne sais pas parler anglais.


    • Eh bien, si justement, c’est les détails qui sont importants.
      Toi, l’adulte, expliques nous, les enfants d’ER, en quoi les détails ne seraient pas importants.
      C’est un temoignage.
      Un témoignage, c’est une pièce dans un dossier, à charge ou a décharge.
      N’est-il pas interressant de connaitre les filières de corruption/manipulation/intimidation.
      Ca n’apporte rien son temoignage. Enfinplutot le seul élément c’est : " du Gaz Allemand a été utilisé en Irak par Saddam."
      Donc, son seul témoignage valide (comme par hazard) que l’occident a bien fait de pendre ce méchant Saddam.
      Wow
      Moi, le petit enfant d’ER, je vois dans ce "repenti" un désinformateur/manipulateur


    • @savonarole : La vidéo a peut être été mal traduite car en anglais il dit clairement que c’est lui qui a été approché pour signer un article procuré par les services secrets.

      @fadge : T’as manifestement pas vu la vidéo en entier.


  • Il va falloir se mettre au contre espionnage aussi, je dégueule les espions ils méritent biens leur sort lorsqu’ils se font attraper.

    Les services ont ils sacrifier quelque(s) pion(s) pour les décapitations médiatiques de daesh ?


  • Dans la série BAS LES MASQUES
    <>
    (Evangile selon Matthieu 5.33-37)

    Il ne peut y avoir de compromis avec soi-même. Il ne s’agit pas d’idéal, il s’agit d’être ou de devenir soi-même. En disant NON ! NON ! ce journaliste a dit OUI ! OUI ! à lui-même. A chacun d’entre nous de montrer la voie.


  • On a du mal a plaindre quelqu’un qui s’est mis dans une telle situation. N’importe qui a d’abord l’obligation de faire un choix de ce que doit être son existence et selon quels critères. La compromission est, parmi d’autres, un excellent moyen de perdre sa dignité, et c’est une tache qui ne s’efface plus. Des gens s’imaginent que tous les moyens sont bons pour gagner sa vie, c’est faux. Il est d’ailleurs significatif, à cet égard, de constater que ,généralement, plus on est compromis et plus on est ’prospère’. Le problème, c’est qu’on a souvent également de plus en plus de mal a pouvoir se regarder dans une glace, qu’on se retrouve dans la peau de quelqu’un d’assez peu respectable. Quand on a attendu 55 ans pour cesser de profiter de ses compromissions on est disqualifié. Trop tard.

     

    • Peut-être, mais je relativiserais ce jugement. C’est un peu plus compliqué, car il ne s’agit pas seulement de corruption, mais de manipulation. Le journaliste corrompu n’a pas nécessairement le sentiment d’être corrompu, du moins pendant une longue période. Il est lui-même manipulé et entraîné malgré lui (par compromission, en raison de ses faiblesses morales, certes) dans un système. Il peut se passer beaucoup de temps avant qu’il le réalise.


    • Faudrait arrêter de chercher d’abord à juger les gens, et accueillir les faits…
      On est pas au tribunal à ce que je sache,
      en revanche ce qu’il raconte prouve encore un peu plus ce que nous savions déjà et va peut-être contribuer à ouvrir les yeux de certains de nos proches.


    • C’est pas si simple. En général, tu commences tes études à 17/18 ans. A cet âge-là, on a la conscience politique d’une moule. Autant dire que si t’as été élevé dans une famille bobo moyenne, tu vas mettre du temps avant de réfléchir en dehors de la matrice. Le temps de finir ses études, on se fait rincer et formater le cerveau cinq années de plus, surtout si c’est des études de journalisme, tu penses bien. Puis on commence à bosser, on a un loyer, des frais à payer. Pas possible de démissionner, ou alors tu fais magasinier chez Champion. C’est pas forcément mal, mais faut voir si ça permet de payer les crédits signés quand tu gagnais deux ou trois fois plus d’oseille. Ensuite, généralement, t’as des gosses à charge. Tu ne peux donc pas décemment décider du jour au lendemain de gagner trois fois moins, parce qu’il faut bien les nourrir. Pour peu que tu aies privilégié ta sacro-sainte carrière, tu les a faits à trente ans. Le temps qu’ils se barrent et que tu te crées une situation suffisante pour tout larguer, t’arrives à cinquante ans. Le système est hyper bien ficelé, ils te tiennent par le pognon. C’est toujours comme ça que ça marche.


  • Wouaou ! Le scoop ! Sans blague , un bouquin pour dénoncer quoi ? En faite , rien .. Ceux qui ne comprennent rien ne vont rien apprendre au vu de l’article que je viens de voir , notamment sur l’Irak , qui a gazé ? D’où vient le gaz ? Pourquoi ? Bref il nous apprend rien . Balances des noms , des opérations et met toi en danger et après on en reparle sinon reste chez toi, nous on continuera à faire le boulot à ta place .

     

  • On essaie de sauver son âme, hein ?


  • Pierre Hillard ne s’était pas trompé sur le rôle de l’Allemagne dans l’échiquier mondialiste.. !


  • Tu peux baver autant que tu veux sur les US, tant que tu ne parles pas d’Israel ça n’est pas grave . Au contraire, c’est utile car ça fait s’égarer les gens sur une fausse piste .

     

    • Il n’y a aucune vraie ou fausse piste, il y a le mondialisme au profit du 1% de la population mondiale qui s’accapare 75% des richesses planétaires.
      Les USA en sont le siège social, Israël une succursale indispensable au Moyen-Orient, les Etats européens se chargeant de l’intendance depuis la création de l’U.E et la perte de leurs souverainetés.
      L’Afrique est le gisement des ressources naturelles et la réserve de main-d’œuvre.
      Quant à la Russie et la Chine, le bâton dans les rayons de la belle mécanique.
      Que ce soit aux USA, en Israël ou en Europe, les populations, elles, ont les mêmes problèmes, vie chère, précarité, immigration, délinquance, chômage, juste à des degrés plus ou moins importants selon les constitutions en vigueur et le taux de passivité des populations.
      En Afrique, nul n’est besoin de faire un dessin pour comprendre à quel point ces populations sont maltraitées et méprisées.
      Et le tout couronné par une bonne grosse propagande qui nous monte les uns contre les autres et dont l’efficacité ne réside que grâce à la traitrise des politiciens et journalistes corrompus dont certains, une fois le mal fait, viennent faire leur mea-culpa pour ne pas finir en enfer.
      Ni pardon, ni oubli pour les repentis si nous voulons que les ordures qui les remplacent sachent ce qui les attend quand leur monde s’écroulera.


  • J’ai remarqué combien les journalistes Français veulent la guerre contre le peuple Russe.
    Les mensonges ne sont même plus "travaillés " car en réalité ils se foutent de l ’opinion publique .
    Le but n’étant non plus de nous faire "accepter" la guerre , mais de nous y amener de manière graduelle et "naturelle" .
    Comme le dit ce courageux journaliste , les guerre n’arrivent pas toutes seules , il y a des gens qui poussent en coulisse . c’est exactement cette méthode qui est employée avec les médias. Ils sèment des peurs par le mensonges avec des manipulations toujours plus grosses , et , nous font croire que tout est arrivé tout seul. et qu’il ne s’agit que de "réagir" pour la paix la et la démocratie .
    Sauf que les provocations guerrières du camp atlantiste sont de plus en plus visible .
    J’espère que les Français descendrons dans la rue en masse le jour J pour dissuader leur dirigeants de faire la guerre contre ce peuple ami qu’est la Russie et qui a sauvé l’Europe en 40.


  • En réalité les Américains sont malins, il n’y a jamais eu de paix signé avec l’Allemagne, c’est un état occupé depuis 1945. Les bases Américaines dans le pays sont des troupes d’occupation.
    Les Français ont tenté de désamarrer la "construction Européenne" des Etats-Unis par deux fois, par traité de l’Elysée De Gaulle/Adenauer à l’origine du mythique couple franco-allemand puis l’axe Paris-Berlin-Moscou de Chirac... par 2 fois l’Allemagne a rompu les accords au premier coup de sifflet de Washington, c’est pour ça que l’Europe est comme elle est et que les peuples Européens se font violer par nos amis d’outre-Atlantique.

     

  • Il se réveille bien tard mais il a au moins le mérite de le faire. C’est l’arbre qui cache la foret. Quand on sait en plus que ce qu’il décrit s’applique a tout ce qui touche de pres ou de loin (politique interne/externe,culture etc etc) ca ne pourra plus durer longtemps cette mascarade .

     

    • Il se réveille bien tard mais il a au moins le mérite de le faire.

      En même temps, ce n’est pas désintéressé vu qu’il vend son livre au passage, bref, rien de très surprenant et tout ça on le sait déjà (ici).

      Espérons juste qu’ils soient de plus en plus nombreux à balancer. Encore qu’il ne faut pas oublier que chez les jeunes (remplaçants), beaucoup ont déjà intégré le mensonge, la duperie et son des produits de ce sociétés du spectacle justement. The show must go on, et il y en a qui sont prêt à vendre leur mère pour 4K€ par mois.


  • Salut,
    Trouvé sur Scriptoblog

    Ce monsieur a écrit un livre : « Der Krieg im Dunkeln » (la guerre de l’ombre) consacré au services secrets. Malheureusement jamais traduit en français.

    On y apprend que le MOSSAD a été très actif pendant les émeutes en France en novembre 2005

    « dans les cercles du renseignement occidental », on observe « depuis longtemps » que le MOSSAD cherche à susciter un violent sentiment anti-arabe en France, en instrumentalisant les difficultés de l’immigration nord- africaine. Des « cercles » ? Mais lesquels ? Ulfkotte précise que ses renseignements viennent de membres des services secrets allemands et anglais, qui auraient identifié, dans les villes citées, en arrière-plan des émeutes, des agents provocateurs du MOSSAD.

     

  • Pour moi, ce déballage est une bombe à la snowden !

    Etéignez vos télé et vos radios du moins en ce qui concernent les informations, tout est vérolé et corrompu comme chacun peut s’en douter. Les américains jouent un jeu très dangereux en essayant de créer un conflit avec la Russie, s’imaginant que ce sera hors sol américain et en ayant pour objectif de détruire l’europe pour ensuite engranger les dollars de la reconstruction.


  • "..."you don’t need a weatherman to know which way the wind blows..."
    Bob Dylan en 1965.

    Traduction : Vous n’avez pas besoin d’un météorologue pour savoir dans quelle direction souffle le vent.

    Je trouve qu’il souffle de plus en plus fort, le vent.
    Il y a de moins en moins de monde devant la télé pour le météo du journal de 20 heures


  • Merci - Dankeschön - pour cet article et la vidéo.

    Je lis moi-même son livre pour l’instant. Très courageux de sa part même si parfois c’est un peu répétitif. Udo Ulfkotte est un de ceux qui pour des raisons multiples ne veulent plus faire partie du jeux cynique du système en place. Il est évidemment boycotté par les médias main-stream en Allemagne mais connait un succès relatif dans les médias alternatifs sur internet.

    Certainement il vit un vie dangereuse et il reste à espérer pour lui qu’il ne terminera pas comme par exemple l’ancien ministre allemand Jürgen Möllemann qui trouva mystérieusement la mort en faisant du parachutisme après avoir ouvertement critiqué la politique d’Ariel Sharon et d’Israël envers les palestiniens et surtout après avoir reçu presque 10% des vois pour son partie FDP lors des élections en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.


  • Je ne lis pas l’allemand, et pourtant j’aimerais bien connaître le contenu de son livre La Guerre de l’Ombre. Quelqu’un a-t-il une piste ? Voici ce qu’en dit Wikipedia : "Dans son livre La guerre de l’ombre, la vraie puissance des services secrets, il prétend donner les détails des opérations de deux unités du Mossad israélien : le Metsada, spécialisé dans le sabotage, incluant attaques terroristes et assassinats commis sous de « fausses bannières », et le LAP (Lohamah Psichlogit) qui œuvrerait dans la guerre psychologique. Il y soutient une théorie du complot suivant laquelle l’empreinte du renseignement israélien serait retrouvée dans certains événements, parmi lesquels les émeutes de 2005 dans les banlieues françaises, y voyant un lien avec la candidature de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle française de 2007 et une possible manipulation de l’opinion publique durant la campagne présidentielle française de 2007"


  • Combien ça coûte d’avoir la conscience tranquille ? Il ne vous reste plus qu’à comptabilisé les cadavres messieurs les scribouillards, Soral lui la dit à tous, un journaliste soit il est chômeur soit une pute, et je rajouterai pour le cas de ce monsieur allemand, soit une pute au chômage.

     

  • le goudron et les plumes suffiront pour les repentis des dernières minutes.


  • Ayant travaillé en Allemagne je connais assez bien le problème des 200 têtes dirigeantes dans l’industrie qui permutent dans les postes de direction même si ces hommes sont parfaitement incompétents. Je me souviens de Heinz Dürr passé sans problème de AEG à la Bundesbahn après une gestion calamiteuse.
    En 2007 est sorti le livre peu connu de Jürgen Roth : Der Deutschland-Clan : Das skrupellose Netzwerk aus Politikern, Top-Managern und Justiz
    Ce livre donne une idée du problème de fond de la société allemande...

    Toute la presse allemande, même le Süddeutsche Zeitung que j’apprécie le mieux, m’a horrifiée par la couverture médiatique sur l’Ukraine. Cela s’appelle de la propagande...et c’est tout en l’honneur de Ulfkotte de dévoiler cette horreur qui constitue à préparer la population à la guerre.
    Je souhaite personnellement que soient connus un jour les investigateurs des deux guerres mondiales...les archives sont ouvertes !
    Pas en notre nom Nicht in unserem Namen


  • Autant je ne doute pas de l’existence de la « presstitution », autant je trouve son témoignage assez peu convaincant, les histoires et ses hypothèses sans fondement, sans preuve. Ce n’est donc pas la révélation.

     

    • Au contraire dans ses livres il apporte toutes les informations. Vous ne savez pas ce dont vous parlez...alors taisez-vous


    • Qu’il y a-t-il finkiel-odyle ? Une mauvaise journée ? Une olive avalée de travers ? Une mauvaise réponse sur un mot-croisé ?
      Voilà une manière de répondre pas si différente de nos détracteurs.

      J’espère ne pas vous apprendre au fait que tout ce qui brille n’est pas or...

      Ce n’est pas parce qu’un quidam bave ce qu’il peut sur le Système et ses sbires que ça en fait un diseur de Vérité. Comme dit par d’autres on n’apprend rien, mais ce n’est pas grave parce qu’ici nous sommes avisés de tout cela, c’est cependant surtout que c’est mâtiné d’un complotisme sans fondement. C’est, à l’instar des David Icke et autres illuminés du genre, toute proportion gardée, un excellent moyen de discréditer la parole dissidente, sans avoir besoin d’argumenter.

      C’est comme ça, il faut savoir séparer le bon grain de l’ivraie.

      Bien à vous.


  • Je trouve certains sévères avec ce journaliste.
    Ce qu’il dénonce dans cet interview, ce n’est pas tellement des fausses informations précises ou la propagande, mais plutôt comment le système arrive insidieusement à contrôler les journalistes et quand ils s’en rendent compte, ils sont pris dans les mailles du filet. Difficile de s’en dépêtrer sans conséquences financière et sociales. On voit bien qu’il y a une multitude de leviers (relationnels, sociales, financiers, psychologiques, familiales, .... )
    C’est cela qu’il faut analyser : comment prévenir cette situation, qui commence entre autres au moment de la formation, des stages, ......


  • Si l’Allemagne est une « république bananière », alors la France est la « fin du régime ».

    PS : Pour ceux qui n’auraient pas compris du 1er coup, il faut ajouter « ...de bananes » à la fin ;D


  • Bravo pour votre courage !

    Par contre, c’est peut-être une erreur de traduction mais : "Voici un exemple qui ne vient pas de ma propre expérience. Des agents du BND [...] sont un jour venus dans mon bureau au FAZ. Ils voulaient que j’écrive un article sur la Libye et le Colonel Kadhafi."

    Ca vient bien de sa propre expérience alors, non ?!

    En tout cas, ça permet de mettre en lumière et prouver ce que la dissidence pense de la manipulation et de la corruption des médias.

     

  • Décidément tous ceux qui suivent les USA , y sont contraints et
    sous une menace permanente , ils suivent le GRAND SATAN ,
    qui les téléguide comme des marionnettes....

    A ce que nous comprenons selon les dires de ce journaliste , ils
    n’ont jamais renoncé à ce contrôle depuis la dernière guerre et
    sans doute même avant , donc j’en conclue toutes les guerres
    d’hier et d’aujourd’hui sont formatés toujours par les mêmes et en
    plus Israël depuis cette dernière guerre , tout se tient et nous
    voyons bien dans quel secteur de la planète se déroulent toutes
    les guerres depuis ces 30 dernières années , moyen orient et
    Europe centrale....

    Cela veut dire que nous vivons dans un monde dangereux et que
    demain ont décidera à votre place , nous sommes à la merci du
    Grand Satan réunis en un seul (USA et IRAËL )


  • Udo Ulfkotte est (hélas !) un Allemand typique d’aujourd’hui... Il a gobé l’énorme mensonge que nous connaissons tous à E&R, il croit à une immense culpabilité de son peuple (il a refusé de faire des enfants, signe immanquable...) Il n’est donc qu’une marionnette au service des vainqueurs, ici les USA, il a littéralement GOBÉ le verdict de Nuremberg.
    Oh ! surprise, cependant, il se rend compte à présent qu’on l’a exploité, lui et le peuple allemand mis en esclavage depuis 1946. C’est un peu tard...

     

    • Mieux vaut tard que jamais. Quant à juger du choix d’une personne d’avoir des enfants ou non ...je trouve la remarque indigne. Mariée à un allemand et ancien journaliste je peux t’assurer de l’énorme culpabilité et formatage de ceux nés après guerre. C’est impressionnant...j’ai vu mon mari piquer une crise et déchirer des caricatures de E&R qui lui rappelaient les affiches du régime nazi.
      Je trouve que Udo Ulfkotte a énormément de mérite car il risque bien la prison à perpétuité et en est conscient car il dévoile des secrets d’Etat. Son action est véritablement liée à sa peur de voir l’Europe contrainte de se lancer dans une 3ème guerre mondiale....et il n’a pas tort !
      On ne badine pas avec le devoir de mémoire en Allemagne : l’ancien avocat du parti néonazi NPD Horst Mahler a été condamné pour avoir qualifié l’Holocauste de "plus énorme mensonge de l’histoire du monde" a 6 ans de prison.
      ...le devoir d’oubli est réservé au nouveau prix Nobel de Littérature...mais actuellement mieux vaut passer son temps à faire des recherches historiques.


    • C’est la force du "système" : les gens comprennent qu’on les a possédé vers 70 ans, au moment où ils ne sont plus rien socialement et où leurs enfants sont eux-mêmes empêtrés dans les affaires de gosses et de divorces, problèmes qui les rendent plus ou moins dépressifs et sourds...
      Les générations se succèdent ainsi dans une impotence totale : les forces d’occupation mentales jouent un rôle capital dans ce processus d’aliénation.
      Nous autres qui avons la chance d’avoir compris plus tôt devons inlassablement semer le doute dans les consciences endormies de nos semblables.


  • Le Général allemand Gerd-Helmut Komossa dans son livre "Die deutsche Karte" nous dit qu’à chaque fois qu’un chancelier allemand est élu, il va prêter allégeance à Washington et que l’Allemagne est sous domination anglo-saxonne pour 99 ans.

    Il y a également l’alliance germano-américaine pour le 21ème siècle signé en 2004.

     

  • #995592

    OK ! Je viens d’acheter le livre. Environs 300 pages de texte format A5. Ce livre était en vue parmi les "livres conseillés du moment". Aucun mal donc à le trouver ici en Allemagne. Dommage qu’il n’est pas encore accessible en langue français car du peu que je viens d’en lire, c’est exactement ce que Alain Soral dit : Un vrai journaliste, c’est un chômeur. Un journaliste qui a du travail, c’est une p*te. Quand au fait qu’un journaliste est toujours un agent inofficiel de renseignment et cela malgré lui ou avec son accord, ce livre me le confirmera surment. On comprends pourquoi ils se font tué dans les conflits armés : CE SONT DES AGENTS DU RENSEIGNEMENT ENEMNI sous couvert de journaliste.

    PS : Un hommage à feu ma grand-mère Ida qui m’a élevé en me parlant toujours dans son dialecte allemand ( elsässisch) et qui me permet aujourd’hui d’avoir accès à ce genre de livre. MERCI GROSSMÜTTER !

     

    • #995643

      Un article qui devrait intéressé E&R ... Comment les services secrets français travaille, collabore et combatte avec IS en Syrie. Passez le au google-traducteur.

      http://info.kopp-verlag.de/hintergr...

      PS : L’article est repris du site Dreuz .info et disent que ce site est un site de chrétiens-conservateurs. Ce qui est bien sûr faux. Les quelques épouventails de pov’chrétiens utilisées ne sont qu’une façade derrière laquelle avance masqué des p’tits rakailles à k*pa


  • On le savait déjà sur E&R que les journalistes, d’aujourd’hui, ne sont pas libres, qu’ils sont sous pression, qu’ils n’ont pas leur libre arbitre... Définition : " un journaliste c’est soit un..., soit une... ou peut-être un cadavre". Les malheureux journalistes égarés devraient fréquenter plus souvent notre site pour apprendre que : "la terre est ronde (sphérique) et qu’elle tourne autour d’elle même".


  • C’est beau la rédemption...
    Ce sont effectivement des révélations qui j’espère atteindront un maximum de gens, en revanche pour ceux qui enquêtent depuis un moment sur ces sujets ça n’aura rien d’étonnant : le QG américain, la Grande-Bretagne évidemment, l’Allemagne qui collabore, et Israël...
    C’est le dévoilement de l’Empire qui continue.


  • Pour ceux qui mettent en doute sa véracité, ce qui rend ce témoignage crédible c’est que ce type pue littéralement la trouille. Il n’a vraiment pas l’air en forme... Après, qu’il ait reçu des gages de Moscou pour sa protection ou rétribution ça ne me parait pas insensé et ça n’enlève rien à l’éventuelle véracité des propos. Ce qui est dérangeant c’est la réception adolescente d’une grande partie des commentateurs ici même qui j’espère ne sont pas représentatifs de la "dissidence". Cela a surement trait avec l’abus de séries tv US ou tout doit être émotionnel et engendrer un jugement moral. On devrait se contrefoutre de la moralité ou de l’aspect rédemption dans ce cas précis. Cela parasite fortement le vrai débat, l’info capitale.
    A vous les super puristes de la résistance spectatrice : Messieurs, un peu de concession à la réalité ne vous ferait pas grand mal. La majorité du peuple tète malheureusement toujours aussi goulument la mamelle médiatique, la voici la triste réalité et chaque tentative de déchirer le voile aussi dérisoire ou mollassonne soit elle doit être saluée (mais reste critiquable si on s’abstient d’ajouter sa voix à la connerie ambiante). Vôtre beau manteau de condescendance vous tiendra surement bien chaud lorsque l’hiver nucléaire aura pointé sont jolie minois. Absit omen.

     

    • Parasiter le débat ? Mais quel débat ? C’est à vous de regarder la réalité en face, la planète s’enflamme de tous côtés et vous nous parlez de débat ?
      Un débat c’était encore possible, il y a 25/30 ans, (au début de sa carrière au l’Udo par exemple), aujourd’hui, c’est trop tard !
      Les "dissidents" savent déjà ce qu’il nous "révèle" et les autres, vous le dites vous même "tète toujours aussi goulument la mamelle médiatique", médias qui évidement s’empresseront de ne pas parler du sujet.
      Ce type a la trouille ? J’espère bien que oui ! Maigre consolation pour nous.
      25 ans à avoir trahi les siens en toute connaissance de cause de par sa position, et le voila qui sort un livre espérant se dédouaner de ses torts et en passant se faire un peu de fric à bon compte ?
      Lui fait (ou a fait) partie de ceux qui nous ont entraîné vers la prochaine catastrophe humanitaire, pas nous, et on devrait lui donner l’absolution, un peu comme en religion où la pire des ordures n’a qu’à se repentir de ses crimes la veille de sa mort pour accéder au paradis ?
      Ca ne marche pas comme ça, nous ne sommes peut-être que des révolutionnaires du clavier, mais nous n’avons que ça pour nous exprimer, pas de chef, pas d’organisation, pas de fric, pas de passage dans les médias, un bulletin de vote frelaté et notre bonne conscience de n’avoir pas trahi notre pays. Mais surtout, nous sommes les prochaines victimes de ce jeu de cons auquel il a participé.
      Et avec ça, il faudrait qu’on se la joue à Jésus et qu’on pardonne à ceux qui nous ont enterrés vivants lorsqu’en fin de carrière ou le trouillomètre à zéro, ils nous jouent la carte des regrets ?
      C’est un peu tard pour ça, on a toujours le choix d’être un salaud ou pas.


    • @fred89 :

      Le Karma de ce journaliste c’est son affaire, pas la notre.

      En revanche, ce qu’il révèle sur l’article donné clef en main par les services secrets faisant la propagande au sujet d’usine d’armes chimiques détenues par Khadaffi (probablement un mensonge de la teneur de celles utilisées en Syrie, voire étude du MIT, ou encore de la certitude absolue de détention d’armes de destruction massives par Sadam, petite fiole à l’appui) est de nature à consolider les positions anti-impériales que nous défendons auprès des personnes intellectuellement honnête.

      En crachant sur ce bonhomme, ne pense-tu pas faire preuve d’utile idiotie, tendant à discréditer le bonhomme en même temps que les éléments qu’il apporte ?

      A plus forte raison, s’il lance ce pavé dans la mare germanique, étant donné que ce sont nos voisins, et que notre combat ne peut plus se contenter de rester franco-centré le renouveau de conscience dont nous avons besoin qu’il fasse jour autour de nous s’encombre mal de ce genre de réception partisane (on serait les purs, les repentis seraient des impurs, laissent moi rigoler et procure-toi les évangiles mec…).


    • @ fawef

      "En revanche, ce qu’il révèle sur l’article donné clef en main par les services secrets faisant la propagande au sujet d’usine d’armes chimiques détenues par Khadaffi (probablement un mensonge de la teneur de celles utilisées en Syrie, voire étude du MIT, ou encore de la certitude absolue de détention d’armes de destruction massives par Sadam, petite fiole à l’appui) est de nature à consolider les positions anti-impériales que nous défendons auprès des personnes intellectuellement honnête."

      C’est beau l’optimisme ! Si, si, je suis toujours béate d’admiration devant ceux qui se jettent à corps perdu dans la bataille quand la retraite a sonné.
      Alors comme ça, vous avez besoin de preuves pour convaincre des "personnes intellectuellement honnêtes" de la manipulation des médias, alors que ces mêmes médias, eux, n’ont eu besoin d’avancer aucune preuve pour leur faire avaler leurs informations.
      Bizarre ça, je croyais que le bon sens suffisait, mais c’est dur de parler de bon sens à des personnes qui vous renvoient aux...évangiles.
      Je crache sur tous les salauds qui nous ont foutu dans la m***e consciemment, par carriérisme ou pour du fric et qui retournent leur veste simplement parce que le temps change. Qu’ils disent ce qu’ils ont à dire et qu’ils crèvent, ce sera là une véritable preuve de leur repentir.
      Je n’ai pas le pardon facile, vous avez pu le remarquer, mec !


  • A quand la traduction de ce livre en français ?


  • peut etre que l’allemand n’a pas la patience !!!


  • Peur d une guerre en Europe, ailleurs ça dérange personne, pathétique !


  • A quand un journaleux français (si possible de souche (pour le symbole)), se repentira pour devenir un vrai grand journaliste ?

     

  • Message à l’adresse de bien des commentateurs. Si vous voulez punir tous ceux qui ont permis d’une manière ou d’une autre au système de fonctionner même lorsqu’ils font amende honorable et se repentissent, alors je vous prédis que cela va être vraiment très dur : depuis toujours et pour encore très longtemps (à moins que l’on nous sélectionne comme des chiens dans les 50000 ans à venir), les hommes sont à 99% et resteront des hommes ... sans doute bien méprisables si on les compare à ce que l’on aimeraient qu’ils soient. Alors, soit on fait avec eux en essayant de les aider et de les encourager à s’élever, soit on ne fait pas.

     

    • Plante un pied de tomate au milieu des mauvaises herbes et des ronces : tu n’obtiendras que des fruits rachitiques et insipides....dégage le terrain, otes les mauvaises herbes, retourne la terre...s’il le faut...et alors seulement alors, tes fruits grandiront et te nourriront. Moi, je n’ais pas envie de continuer à manger de la mer.. mais ce n’est que mon avis.


    • @taratata : je soutiens ton message. Un des mots d’ordre que j’ai pu trouvé grâce à ce site est "on peut donner le maximum, mais il faut au moins faire le minimum". Cet homme s’est dressé, debout, visage découvert, et il informe à son niveau, avec ses capacités. Respect et dignité. (parabole du fils prodigue, parabole de la brebis égarée, parabole du travailleur de la 11e heure... Le Pardon provient d’un repentir sincère)


  • Quelque chose me dit que les media français passeront sous silence la parution de cet ouvrage….


  • Je me rappelle surtout comment les BHL, Finkelkrotte, Gluxman, et d’autres sionistes bien installés dans nos médias en France nous avaient vendu la guerre contre Sadamm Hussein le terrible, en 1991 et 2003.
    Suite à la cata que rencontraient leur serviteurs yankees en Irak et leur exactions, ils se sont fait discrets pendant 2 ans avant de revenir à la charge dans nos chaines de télé pour nous vendre d’autres guerres contre l’axe du mal Iran Syrie Libye.
    Je me rappellerai toujours de ces journalistes israéliens qui se précipitaient à mettre le masque à gaz en 1991, pendant leur journal télévisé au son de la sirène, alors que leur collègues en arrière plan marchait tranquillement sans être inquiété de quoi que ce soit.


  • On comprend peut être un peu mieux les campagnes de désinformations qui ont lieu notamment dans du génocide Rwandais

     

    • Tu veux dire le génocide rwandais qui caché le pillage au Congo aux profits des sionistes juifs.
      je comprends mieux le silence total dans le média traditionnel sur la situation dans le pays de LUMUMBA.
      Mais aussi pourquoi le président rwandais reste encore l’homme fort malgré les accusations qui pèsent sur lui ; En plus de cela une situation inédite dans la RDCongo l’homme qui dirige l’ancien Zaïre est un rwandais de deux parents.


  • « bien sûr avec les journalistes français, mais en partie, pas autant qu’avec les journalistes allemands ou anglais. »

    On est mal si les journalistes français sont soit disant les plus vertueux.

    Dans un démocratie d’opinion, le journaliste sert de caution propagandaire à l’action de l’oligarchie. Si j’imagine l’idéal, la question se pose d’abolir ce métier ou de le laisser vraiment hors proie de toute institution privée ou publique.

     

    • Je me suis fait la même réflexion sur les journaleux français et puis après quelques secondes j’en suis venu à me dire qu’en fait ils n’ont pas besoin d’être corrompus car ils vont à la gamelle d’eux mêmes et ne demandent qu’à lécher les bottes des américano-sionistes. ce qui est bien pire en réalité... les journalistes français sont des vrais tapins de rue qui racolent sur les voies privées tandis que le allemands et anglais gardent un minimum de dignité en se laissant courtiser...Autrement dit le journalisme français est bien le pire et le plus mauvais d’europe de l’ouest... ça ne fait aucune doute !


  • C’est bien dommage, encore 70 ans après WW2 de voir que la guerre froide n’est pas terminée.
    En tous cas, ceux d’entre nous qui suivront leurs gouvernements en guerre sans opposition seront de loin les plus absurdes (ou les plus intéressés) dans tout çà.

    Et pour le cas Udo, il suffit pour moi de juger de ses intérêts là dedans en regardant s’il permet la publication gratuite de ses ouvrages ou non. (Il faut savoir si il veut dire la vérité ou faire payer pour la connaître !)


Afficher les commentaires suivants