Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Qui est vraiment Angela Merkel ?

Selon un journal polonais, elle est "au service des néoconservateurs américains"

Les origines de la chancelière. Le nom de naissance d’Angela Merkel est Angela Dorothea Kasner. Elle est le premier enfant de Horst Kasner [1], né Kazmierczak en 1926 à Berlin-Pankow et décédé en 2011 à Templin, et de Herlind Kasner, juive polonaise née Jentzsch en 1928 à Elbing, au nord de la Pologne dans la voïvodie de Varmie-Mazurie, à l’époque en Prusse-Occidentale. Angela Merkel est officiellement née à Hambourg en 1954.

 

Elle s’est vue fort embarrassée lorsqu’en mars 2013, parut un article de la Gazeta Wyborcza, journal important en Pologne, relayé par n-tv [2], sur son arbre généalogique et sa filiation polonaise, dont se sont enorgueillis les Polonais et plus particulièrement les partisans de la Plate-forme civique (PO, parti européiste, dont l’un des chefs de file est Donald Tusk, nommé à la présidence du Conseil européen en août 2014, avec qui Merkel est très liée). Révélations dont s’est emparée la presse polonaise jusqu’à considérer Aniela Kazmierczak comme leur compatriote ! Tandis que, du côté allemand [3], l’enthousiasme n’était pas au rendez-vous. Ces informations ont eu un grand retentissement outre-Rhin et ont posé la question de la légitimité de la chancelière à gouverner le pays. En outre, les commentateurs se sont offusqués que ces éléments biographiques aient été soigneusement dissimulés par les autorités, puisque la personnalité politique ayant le plus haut niveau de représentation devrait agir en toute transparence.

La Gazeta Wyborcza nous apprend que son grand-père, Ludwig Kazmierczak, né en 1896 à Posen [4], combattit contre l’Empire wilhelminien pendant la Première Guerre mondiale. Ce qu’atteste une photo exhumée de l’album familial par le cousin polonais au deuxième degré de la chancelière, Zygmunt Rychlicki, comptable à la retraite âgé de 79 ans résidant dans le quartier des Cosmonautes à Poznan, également cousin de son père et neveu de son grand-père. Puis, dans les années 1920, les Kazmierczak quittèrent Posen (Poznan) car désapprouvant l’annexion de cette province par la Pologne, et rejoignirent la communauté polonaise de Berlin. Le grand-père fut policier à Berlin-Pankow et y mourut en 1959.

Stefan Cornelius, directeur du service étranger du quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung (tendance libérale de gauche) [5], rapporte par ailleurs dans une biographie bienveillante intitulée Angela Merkel. Die Kanzlerin und ihre Welt (« La chancelière et son monde »), que, quatre ans après la naissance de leur fils Horst, en 1930, les Kazmierczak germanisèrent leur nom en « Kasner ». Ce changement de nom n’a pas reçu d’explication jusqu’à présent, car, même après la promulgation des lois raciales de Nuremberg en 1935, il conserva sa nationalité polonaise [6]. Autre détail troublant : au début des années 1930, le catholique Ludwig Kasner se convertit, avec Horst, au protestantisme.

 

Révélations de Polskaweb News

Plus incisifs encore, les fins limiers de Polskaweb News [7] ont suivi les traces d’Angela Merkel à l’Est comme à l’Ouest. Ils révélèrent en 2012 qu’Angela Merkel était une personne parfaitement camouflée [8]. Ils soutiennent que sa mère, Herlind Jentzsch, est une Américaine d’origine germano-russe, ce qui expliquerait que sa fille ait maîtrisé dès l’âge préscolaire l’anglais et le russe. Selon eux, le père, la mère et les enfants porteraient des prénoms d’emprunt. Le vrai prénom de la chancelière serait Victoria. Celle-ci serait née, non à Hambourg, mais aux États-Unis, et tous trois seraient détenteurs d’un passeport américain. Puis, comme d’autres sources, Polskaweb News confirme sans surprise que la famille Kasner a quitté Hambourg pour s’établir en RDA en 1954 quatre mois après la naissance de leur fille – chose rarissime à une époque où le mur n’était pas encore complètement verrouillé : dans les cinq premiers mois de 1954, 180 000 Allemands s’échappaient de la dictature communiste ; entre 1949 et la construction du mur en 1961 ce chiffre atteignit 2,5 millions ! – et que le père devint pasteur dans le petit village de Quitzow, dépendant de la localité de Perleberg dans le Brandebourg, au service de l’Église luthérienne de Berlin-Brandebourg.

En 1957, la famille déménagea à nouveau pour Templin. Là, Horst Kasner se chargea, à la demande du surintendant général de l’époque, Albrecht Schönherr, de la construction et de la direction d’un séminaire pour les services religieux pendant plusieurs années, le Collège pastoral de Templin, ce qui lui assurait déjà une position clé au sein de l’Église protestante de Berlin-Brandebourg : les théologiens devaient avoir recours à lui dans le cadre de leur formation continue ou pendant leur période d’enseignement comme vicaires pour leur deuxième examen de théologie.

Il ne s’est jamais, en tant qu’homme d’église, opposé au gouvernement de la RDA qui le considérait comme faisant partie des « forces progressistes », il se conforma à la politique du SED (parti communiste de RDA). Curieux, vu la politique de déchristianisation et d’oppression des chrétiens de ce même SED ! Les Kasner bénéficiaient en outre de certains privilèges, comme la permission de voyager dans les pays occidentaux (Horst Kasner participait aux voyages à l’étranger dans le cadre du Front national) – inhabituel pour un citoyen de RDA – et la mise à disposition de deux voitures particulières : une voiture de service et un véhicule privé qu’ils s’étaient procurés grâce à la société Genex (américaine). Et pourtant, d’un autre côté, il était interdit à son épouse d’exercer dans l’enseignement d’État ; la Stasi n’aurait pas réussi à la faire travailler pour elle. Le professeur employa alors son temps à l’encadrement de ses propres enfants, ce qui épargna à Angela Kasner la crèche et la garderie. On n’interdisait pas à ses enfants de faire des études supérieures, ce qui n’était pas le cas pour d’autres familles pastorales. Le père était donc un apparatchik dans le système communiste, contrairement à la version officielle selon laquelle il aurait été envoyé à l’Est par l’évêque de Hambourg Hans Otto Wölber pour remédier au manque de pasteurs existant alors en RDA.

Horst Kasner fut, en 1958, cofondateur avec Albrecht Schönherr et Hanfried Müller du Cercle de travail de Weißensee [9] (« Weißenseer Arbeitskreis » / WAK). Et, là, on commence à entrer dans les méandres des réseaux souterrains du pouvoir. Cercle qui se présentait officiellement comme la « fraternité ecclésiastique libre » de Berlin [10].

Lire la suite de l’enquête sur lesobservateurs.ch

Notes

[1] http://de.metapedia.org/wiki/Kasner... https://fr.wikipedia.org/wiki/Horst...

[2] http://www.n-tv.de/panorama/Merkels...

[3] http://www.faz.net/aktuell/politik/...

[4] La Province de Posen, ou Grand-Duché de Posen, fut une possession prussienne de 1815 jusqu’en 1920. Elle devint polonaise suite aux dispositions du traité de Versailles. Poznan, en polonais, est la ville éponyme de la province, cinquième plus grande ville de Pologne actuellement.

[5] http://www.sueddeutsche.de/politik/...

[6] L’Empire allemand, tout comme l’Empire austro-hongrois (tous deux étant issus du Saint-Empire de nation germanique), était multinational et multi-ethnique. D’où la distinction entre nationalité et citoyenneté, notions étrangères à un État unitaire et centralisé tel que la France.

[7] http://polskaweb.eu/auch-angela-mer...

[8] https://volksbetrugpunktnet.wordpre...

[9] Petite localité au nord-est de Berlin-Pankow. Une de ses caractéristiques : devant l’afflux de Juifs est-orientaux à Berlin, les cimetières juifs de la ville ne suffisaient plus. Aussi la communauté juive de Berlin acquit, à l’est de Weissensee, en 1875, un terrain de 42 ha, qui, en 1880, devint le plus grand cimetière juif d’Europe. Les places y sont aujourd’hui réservées. Ce fut par ailleurs un centre de l’industrie cinématographique et de fréquentation des artistes pendant la république de Weimar. Quelques personnalités s’y sont illustrées, parmi lesquelles Bertolt Brecht, Jürgen Kuczynski et Egon Bahr.

[10] http://www.weissenseerblaetter.de/u...

L’Allemagne pré-hitlérienne sur Kontre Kulture

 

Merkel face à l’immigration, au terrorisme, et à la colère du peuple, sur E&R :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1604712
    Le 19 novembre à 10:05 par bertin
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    Angela toute nue...et c’est très surprenant et pas étonnant !

    Sa copinerie avec Tusk,membre également de minorités religieuses
    mal définies, ses propos anti-catholiques lors du voyage
    du pape Ratzinger en Allemagne, et ses propos anti-germaniques
    pour la défense des "migrants" violeurs ,ne faisaient que confirmer
    la vraie personnalité d’une Angela,"grillée" par les fuites du FSB russe !,
    Ne déclarait-elle pas récemment qu’elle était victime d’une campagne
    des services russes !
    Décidément Poutine fait du bon boulot en Europe !

     

    Répondre à ce message

  • #1604735
    Le 19 novembre à 11:00 par Fulcanelli
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    Une juive qui promeut l’immigrationisme, l’Elgébétisme (en bref, l’homosexualisation des populations européennes), le multiculturalisme, la mondialisation, le mondialisme, l’anti-germanisme, et l’islamisation, serait-elle un tant soit peu revancharde ? Le génocide version furtive, serait-ce là l’ultime forme de la revanche juive ?

    Sinon, pourquoi toute cette entreprise de dissimulation de ses origines, de son vrai nom, de son appartenance ethnique et religieuse, et même - qui sait ? - de son lieu de naissance ?

    Elle semble être le parfait "opérateur" néoconservateur et mondialiste.

     

    Répondre à ce message

  • #1604749
    Le 19 novembre à 11:30 par Fulcanelli
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    "Mein jüdischer Kampf", par Angela Merkel, née Angela Dorothea Kasner.

     

    Répondre à ce message

  • #1604781
    Le 19 novembre à 12:53 par Lavrov
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    ils en pensent quoi les identitaires et les adeptes "du grand remplacement à venir si on y fait pas gaffe" .
    Ca me fait bien rigoler cette situation.
    Donc nous découvrons que le remplacement à déjà eu lieu, masqué , tapis dans l’ombre et que les mêmes qui ont remplacés nous disent de faire attention car nous risquons de nous faire remplacer......
    Ouais je sais c’est tordu, mais ils le sont.
    Ne varietur.

     

    Répondre à ce message

    • #1604828
      Le 19 novembre à 14:06 par Sobieski
      Qui est vraiment Angela Merkel ?

      En effet le remplacement a lieu en banlieue.... Franchement ils sont drôles ceux qui osent nier l’évidence jusqu’au bout, je ne sais pas où ils vivent mais ce n’est certainement pas dans le monde réel.

       
    • #1604890
      Le 19 novembre à 16:00 par Lavrov
      Qui est vraiment Angela Merkel ?

      @Sobieski
      Le remplacement en banlieue est aussi une vaste blague.
      En réalité , l’histoire est très claire à ce sujet.
      Ce qui s’est passé c’est que dans les années 60 des architectes , futurs urbanistes, ont décidés que la classe moyenne française (venu de campagnes ou de provinces) devait vivre près des moyens de productions.
      En ce sens on a construit ce qu’on appelait les grands ensembles.
      Donc ces grands ensembles étaient destinées à la classe moyenne .
      Malheureusement en 1973, suite à la crise pétrolière et autres manipulations, on a cessé de s’adosser à l’or sur notre monnaie et une loi votée également une loi qui oblige la France à emprunter sur les marchés privés., pour les grands travaux les infrastructures etc...
      Dans la même période Giscard en campagne lance son slogan " les français propriétaires de la France".Ca ne colle pas trop avec les HLM.
      Donc Merlin et Bouygues vont se partager le marché des maisons individuels ou pavillons sous l’impulsion du gouvernement et des banques qui proposent les prêts hypothécaires, à qui ? Bah à la classe moyenne, sapristi. !
      La classe moyenne, la même qui devait vivre dans ces grands ensembles.
      Qu’allaient devenir ces grands ensembles ? Qui allaient dès lors payer les loyers ?
      Et bien c’est simple, les gars qu’on (Bouygues etc..) avaient fait venir pour construire ce merdier on va leur dire que c’est triste qu’ils doivent vivre sans leur famille (bouhouhou) et qu’ils devraient les faire venir en France.....(Giscard again)
      Mais ou allaient donc vivre tout ce beau monde ? Et bien dans les ensembles promis aux classe moyennes qu’on a entuber en leur vendant des pavillons pourris.
      Vous saisissez ou bien ...
      Ne varietur
      Lavrov.

       
    • #1605255
      Le 20 novembre à 00:37 par Sobieski
      Qui est vraiment Angela Merkel ?

      @Lavrov

      Là aussi tu confond tout, c’est impressionnant...

      A la base quand Bouygues parlait des pauvres travailleurs immigrés qui ne pouvaient voir leurs familles c’est aux portugais dont il faisait allusion, il n’avait jamais été question d’une immigration extra européenne massive, jusqu’à Mitterrand 3/4 de l’immigration vers la France était constitué d’italiens, d’espagnols, de belges, de portugais ou de réfugiés d’Europe de l’Est.

      Dans les banlieues jusque dans les années 80-90 la majorité des habitants était d’origine française avec une forte présence d’autres européens, ce n’est que très récemment que les extra européens y sont devenus majoritaire grâce à la conjugaison de l’immigration, du white flight et de leurs natalité prolifique.

      Les fameux grand ensemble au départ ont été construit pour y loger les français qui vivaient dans les bidonvilles autours des grandes métropoles et non pas pour y loger la classe moyenne, jusqu’à la fin des années 60 en France il y avait des bidonvilles et un très fort exode rural, c’est pour cette raison que les grands ensembles ont été construit à la base.

      Mettre toute la culpabilité sur le dos de Giscard est une chose mais ce n’est pas toute l’histoire, il ne faut pas oublier que Giscard a par la suite tenté de supprimer le regroupement familiale mais que le Conseil constitutionnel je crois le lui a empêché de le faire car cela serrait allé à l’encontre des droits de l’homme... Par la suite le soit disant candidat des classes populaires, le très célèbre Mythe Errant a laissé les choses dégénérer car les immigrés africains votaient pour lui...

      Sinon ta vaste blague elle ne fait plus rire les anglais depuis pas mal de temps, aujourd’hui le tiers des enfants au Royaume Uni sont issus des fameuses minorités... D’après pas mal de démographes britanniques les anglais pourrait être minoritaire chez eux dès 2040 et les blancs pourrait ne plus être majoritaire dès 2060. Alors je te laisse deviner pourquoi l’anglois est vénère aujourd’hui et pourquoi Blair est le politicien le plus détesté du coin.

      D’ailleurs cette blague elle fait délirer les statistiques du dépistage de la drépanocytose... Avec 70% de dépistage en IDF cette blagounette ne plus plus rire personne, d’autant plus que le français moyen a remarqué que quelque chose avait changé dans son quartier...

       
  • #1604800
    Le 19 novembre à 13:25 par Jean Bonbeurre
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    Visiblement, l n’y a pas que les sous_marins à être vendu à Istraêl,

     

    Répondre à ce message

  • #1604822
    Le 19 novembre à 13:56 par Fyrfos
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    Ce n’est pas un scoop ,tout le monde le sait depuis plus d’un an .Elle a méme fait partie des jeunesses communistes en RDA (photos à l’appui ) il suffit de se renseigner sur wikipédia et sur sa bio en Anglais . Bios qui abondent sur le net, quand aux patronymes vous avez des dizaines de sites qui donnent l’origine des noms .Ce n’est pas pour rien qu’elle arrache et éloigne le drapeau Allemand des mains d’un participant à une photo de groupe politique .
    tapez simplement " Mad Merkel " et vous verrez par vous méme qu’elle est complètement secouée du citron .

     

    Répondre à ce message

  • #1604920
    Le 19 novembre à 17:00 par Auditeur libre
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    Ces gens là avancent toujours masqués !

     

    Répondre à ce message

  • #1605094
    Le 19 novembre à 21:26 par anonyme
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    Le monde est aux mains d’apatrides mondialistes,le brouillard se disperse autour du nwo !

     

    Répondre à ce message

  • #1605268
    Le 20 novembre à 00:51 par counterpuncher
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    Ok...donc angela merkel, chanceliere allemande protestante, ne s appelle ni angela, ni merkel, est ni allemande, ni protestante.
    ca c’est fait.

     

    Répondre à ce message

  • #1605292
    Le 20 novembre à 01:16 par hmj1937
    Qui est vraiment Angela Merkel ?

    La déclaration d’amour d’OBAMA à MERKEL ces derniers jours prend tout son sens pour moi après ce que je viens de lire. Ces individus sont donc des éxécutants. Où est leur patron ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents