Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Se former à l’autodéfense : Vincent Lapierre rencontre Éric Sancery au Maroc

Le reporter d’ERTV Vincent Lapierre a rendu visite à Éric Sancery au Maroc pour un stage de formation aux arts martiaux mixtes et à l’autodéfense.

 

 

Pour soutenir Éric Sancery, réservez vos prochaines vacances via
VTR Voyages
 !

 

Pour aider Vincent Lapierre, rendez-vous sur sa page de financement participatif en cliquant sur l’image :

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Découvrir un sport de combat avec Kontre Kulture :

Retrouvez Vincent Lapierre chez Kontre Kulture :

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je n’ai jamais commenté un article sur E&R, mais cette fois-ci je me dois de sortir de ma réserve afin de dire que la démarche d’Éric Sancery est on ne peut plus louable ! Car moi même, en visionnant les reportages de Vincent Lapierre - et je ne parle même pas de ceux dans lesquels j’ai ressenti la situation d’Alain Soral - j’ai été frustré à de nombreuses reprises de ne pas être à ses côtés pour le soutenir en argumentant, voire même en le défendant physiquement. Il n’est bien entendu pas question de mettre en place des techniques de défense qui pourraient se retourner contre le défenseur sur le plan juridique et je valide d’autant plus celles que Vincent a développé naturellement, car elles me semblent être celles qui stigmatisent le plus l’agresseur. En somme, je pense de plus en plus à rejoindre E&R dans sa lutte contre l’empire et ce reportage m’a conforté dans l’idée que je pourrais y trouver ma place sur le terrain... à cœur vaillant rien d’impossible ! Pour tout le reste, merci à vous d’être là où nous voudrions être, en attendant de nous y trouver nous même, je vous salue !


  • Je suis d’origine algérienne et je confirme que le Maroc est un très joli pays à tous les niveaux.
    Le peuple marocain est un des plus hospitalier au monde. C’est vraiment à leur honneur.

     

  • Vincent Lapierre à 3km de chez moi ... je n’arrive toujours pas a le croire, vous auriez pu me le dire avant, on aurait fait une petite photo quenelle a Agadir Oufella ^


  • Bonjour,
    Toutes les techniques citées dans le reportage sont intéressantes et je les ai moi-même pratiqué en tant que professionnel de la protection rapprochée.
    Mais elles ne sont rien si elles ne sont pas accompagnées d’un travail profond de la gestion du stress dans les situations tendues pendant lesquelles on a vite fait d’oublier tout ce qu’on a appris !
    C’est pourquoi je conseillerais vivement à Vincent de s’intéresser à une pratique héritée des forces spéciales de l’armée russe : le Systema, qui est avant tout un moyen de survie.
    On y apprend entre autre le relâchement et aussi les meilleures façons de se débarrasser d’un adversaire sans avoir l’air d’y toucher.
    Personnellement, c’est le Systema qui m’a le plus apporté dans mon métier.
    Un grand ponte de cette pratique est Vladimir Vasiliev.
    Merci et courage.

     

    • tout a fait, comme le precise Eric en debut de video, la situation d’une agression qu’on subit est fondamentalement differente de la situation d’un combat qu’on choisi de mener avec le confort de regles et d’un arbitrage pour les faire respecter.
      Et si mentalement on n’est pas pret, la condition physique et toute la technique acquise ne servent a rien !
      Et il n’est jamais indique sur le front d’un agresseur son niveau et jusqu’ou il poussera l’agression ! Rien a voir avec l’adversaire dans une competition sportive.
      et a ce stade la difference entre sports de combat et arts martiaux est enorme...
      l’art martial quand il n’est pas polue par une dimension sportive doit, s’il est serieux, comporter l’enseignement de la gestion de la violence.


    • Je confirme l’avis de Marius, n’ayant jamais pratiqué aucun art martial (par contre de la gymnastique de haut niveau, ce qui donne une bonne base corporelle, mais aucune technique de défense ou capacité à gérer le stress du rapport physique violent), je viens de faire mes premiers essais de systema. On travaille la respiration, le contact physique (ce qu’on ne connaît -presque- plus), la réappropriation du corps et... le respect de l’autre. L’entraînement est accessible à tous et l’accueil des pratiquants est extrêmement bienveillant. Evidemment, et comme dit dans le reportage, il faut pouvoir joindre ça à une discipline raisonnable de l’alimentation et du sommeil, ce qui n’est pas forcément facile tous les jours. A recommander donc ! Et mes sincères encouragements à Mr Lapierre.


    • Bonsoir,
      Je suis en totale désaccord avec vous sur ce point. Apprendre à se défendre où appréhender une situation de violence ne s’apprend pas instantanément mais nécessite de se rapprocher le plus du réel et de s’entrainer beaucoup. Les seuls arts de combat s’en approchant le plus sont tous les styles de boxe connus ainsi que les sports de corps à corps tel le judo ou la lutte (avec 100% d’engagement physique).
      Un type qui en connait un rayon à ce sujet est Cyril Diabaté : Il a dénommé mytho-jitsu 90% des self-defense actuels qui ne sont que des moyens de vendre du rêve à des geeks où des mecs des bureaux pour leur faire croire, moyennant finance, qu’ils réussiront à se sortir de situations dangereuses.

      Le krav-maga, le penchak-silat ainsi que le systema (et d’autres) en font partie. Tous les pratiquants de mma en russie considèrent les pratiquants de systema comme des guignols.

      Allez consulter le facebook ou le twitter de C.Diabaté, il explique tout et je suis 100% d’accord avec lui concernant la self commerciale d’aujourd’hui.

      Cordialement


    • J’ai pratiqué l’anglaise et la boxe thaï plus de 10 ans, testé le krav maga 1 année et depuis 2 ans je fais du Systema. Je suis loin d’être redoutable, mais j’ai eu l’occasion de vérifier mes compétences dans la rue contre 1 à 2 adversaires, et j’ai constaté que je savais me défendre. Sauf que... la thaï a abîmé mes cervicales (saisies avec des bonhommes de + de 100kg), l’anglaise a fragilisé ma mâchoire et mon poignet droit. C’est cool de savoir se battre, mais beaucoup moins de traîner des blessures à vie.

      Le Systema, via le travail sur la bio-mécanique, les neurosciences et surtout, la respiration, est le premier art martial qui me permette de guérir mes blessures, même anciennes. On y apprend avant tout à se détendre, se relaxer, respirer... même en situation de stress. C’est beaucoup moins impressionnant que des mouvements de boxeur, c’est même assez comique à regarder pour un novice, mais la puissance et l’efficacité des coups sont surprenantes. C’est de loin l’art martial le plus complet que j’ai pratiqué : très efficace en situation de combat (multi agresseurs, armes, sol en béton...), travail psychologique sérieux sur les Peurs et les émotions (la devise du Systema est "Connais-toi toi-même"), et la question santé est étudiée en profondeur (respiration, travail articulaire, massages systema ou massages russes au baton, au fouet etc...). La spiritualité tient une place centrale dans l’enseignement de Ryabko ou Vasiliev, c’est aussi important de le noter. Voilà ce que je peux en dire en quelques mots.

      Donc si vous voulez découvrir une facette du génie russe, allez faire un tour dans un club de Systema. N’essayez pas de commenter à partir des vidéos... le Systema est trop subtil pour être compris en restant assis dans un fauteuil. Il me semble qu’il en est de même avec toutes les disciplines : expérimentons avant de donner des avis qui ne sont que théoriques.


    • @Tu ne tueras point

      Pour savoir si un art martial est efficace, il faut regarder si certaines de ses techniques sont utilisées en compétition de MMA. Aucune technique de systema n’est utilisé en MMA. Donc le systema est, comme le krav maga, une escroquerie.


    • Bonjour,

      @tu ne tueras point,

      Ce que vous décrivez ressemble plus à un art de guérison qu’à un style de combat. Je parle uniquement de style de défense adapté lors de confrontations physiques. La pratique relativement courante de la violence donnent des blessures sur le long terme ; c’est obligatoire, on ne peut que les gérer, c’est tout. La violence reste la violence, c’est à dire, que c’est dangereux, qu’on prend des coups, qu’on en donne et c’est la détermination, le physique et la technique qui permettent de s’en sortir ou pas (liste principale et non exhaustive).

      J’ai pratiqué moi-même du judo pendant 11 ans étant adolescent, plus récemment du krav pendant 6 ans, de la BF pendant 2 ans ainsi que de la boxe de rue (concept de R.Paturel et E.Quequet)et le sambo. J’ai eu quelques embrouilles durant ma vie nocturne (principalement en boites de nuit) comme tout le monde et les seules chôses qui m’ont permis de sortir de mauvais pas (sans éclater tout le monde bien évidemment ; il m’est même arrivé plusieurs fois de pratiquer le sprint) sont les coups puissants et bien placés. Le reste n’est que du théâtre : Les systèmes de self-defense actuels ne remplacent pas le fond que sont les sports que j’ai précédemment cités dans mon commentaire au dessus, autrement dit les styles de self ne sont que des petits compléments.

      Peut-être que le systema est plaisant à pratiquer au quotidien mais j’ai plus que des doutes sur une efficacité réelle de ce genre de truc en situation réelle. Quitte à se relaxer, à méditer et pratiquer la respiration, je préfèrerai le yoga (qui ne forme pas au combat) mais qui a une utilité autre.

      PS : Un avis perso, Ryabko est un escroc mais j’irai faire un tour lorsqu’il donnera un stage en RP histoire de voir. Autre chose, un sport que l’on a tendance à négliger pour la survie dans certains cas de violence : la course à pied.

      Cordialement


    • S’il vous plaît, arrêtez un peu avec les jugements expéditifs sur le Systema ou autres !
      Comme je l’ai dit dans mon post, le travail du Systema m’a énormément apporté dans mon métier où les confrontations physiques sont presque quotidiennes.
      Quant au "test MMA", je m’entraîne avec pas mal de gars qui descendent dans les cages et qui viennent se perfectionner au Systema.
      Evidemment, comme dans toutes les pratiques, on peut toujours trouver des escrocs, surtout sur YouTube !
      Il n’existe aucune pratique miracle.


  • Avant de mourir, il faut faire l’ascension du Mont Toubkal. Randonner dans l’Atlas et sejourner chez l’habitant.


  • Faut que je prêche pour ma paroisse là :) Eric a parlé de Kung Fu mais personne ne parle jamais du plus récent style de Kung Fu développé au temple de Shaolin, en fait une synthèse de 2500 ans d’arts martiaux chinois.
    Selon la légende y’a plusieurs siècle pendant je sais plus quelle dictature les arts martiaux avaient été déclarés illégaux car il est difficile d’asservir une population par la force quand n’importe quel civil est potentiellement capable de tuer à mains nues un ou plusieurs soldats :)
    Donc apparemment 5 grands maitres se sont réunis et ont décortiqué chacun leur style et ont développé un système très axé défense/contre-attaque, mais débarassé de toutes les fioritures et prévu pour être maitrisé en 5 ans contre 20 pour les styles plus traditionnels de boxe chinoise.
    https://www.youtube.com/watch?v=0_P...
    https://www.youtube.com/watch?v=432...

     

    • Je ne sais pas de quelle paroisse il s’agit mais ce n’est pas de celle des arts martiaux chinois à mon avis.« Kung FU » déjà est un terme générique qui ne veut rien dire, en tout cas pas ce pourquoi on l’emploi. Il n’ y a pas « un temple » shaolin..., des« styles », lesquels ? des « maîtres » lesquels ? Il n y a pas de « fioritures » dans un art martial, soit on le prend intégralement, soit on choisi autre chose. Mixer des styles ensemble a toujours existé, c’est la raison pour laquelle il y a autant de lignées dans les AM chinois, par contre seuls les maîtres reconnus et experts dans leur style pouvaient se permettre d’innover en "mixant". Il y a de nombreux style de boxe qui peuvent se maitriser en 5 ans. Les vidéos que tu postes sont sur le wing chun,l’un des AM chinois les plus connu puisqu’il fut popularisé par Bruce Lee, quel rapport avec ton histoire d’AM dont personne ne parlerait .. ? Ça ressemble à de l’esbroufe...

      J’ajoute, toujours en lien avec le sujet, qu’avec le développement des« tubes », de plus en plus de types qui se proclament « great master » de tel ou tel style font du 100 000 vues et vendent des DVD alors que de toute évidence ils n’ont jamais pratiqué aucun style traditionnel et se contentent de mimer pathétiquement ce qu’ils ont vu en vidéos. Ils sont experts en une seule chose, le marketing... Pour information un vrai maître a toujours une filiation et peut la faire remonter jusqu’au fondateur du style, voilà à quoi sert la filiation, pas à faire dans le pompeux, mais à éviter la fraude...


  • Bienvenu au Maroc, Je partage votre combat depuis le maroc, je soutiens Egalite et réconciliation et Soral.
    J’aimerais bien vous croiser sur Casablanca.


  • Quand on est petit et mince, par quel sport de combat ou art martial peut on commencer ?

     

  • Un grand merci à Eric Sancéry et à Vincent Lapierre, pour cette
    vidéo comme pour tout le travail qu’ils accomplissent avec un
    dévouement et un professionnalisme admirable.

    Je forme depuis quinze ans des pratiquants aux techniques d’un art
    martial japonais, notamment des militaires, dans plusieurs grandes
    villes de France. Je dis ça pour qu’il soit déjà répondu à la
    question "d’où parles-tu ?".

    Je souhaite réagir à 2 choses, vous me direz ce que vous en pensez
    (mon CV n’étant gage de rien puisque toute discussion ne se règle
    que par la puissance des arguments)

    Comme c’est un peu long je publie en plusieurs comm, si la modération du forum accepte des les publier à la suite.


  • Suite de mon commentaire, partie 2

    D’une part concernant le champ sémantique : arts martiaux, combat
    réel et sports de combat sont 3 domaines fondamentalement
    différents car ayant des objectifs différents.

    Sport de combat : il nécessite un environnement homogène pour les
    combattants ce qui signifie définir le contexte par des règles :
    pas de coups ici, pas de coups comme ça, au coup de sifflet tu
    t’arrêtes, etc. Normal l’objectif est de sécuriser les pratiquants
    et accessoirement de produire du challenge, et du spectacle. En
    général dès qu’il devient populaire il dérive vite, donc, vers
    une affaire de gros sous comme le MMA... Une pratique bientôt au
    service du mondialisme ?

    Combat réel : aucune règle évidemment et donc un aspect
    psychologique qui supra-détermine l’aspect technique et physique.
    Donc vos compétences techniques ne s’exprimeront que si cet
    environnement de violence extrême vous est (suffisamment) familié
    et habituel.

    Art martial : pratique visant, comme une sorte de sophrologie, à
    prendre conscience de votre entité, physique et mentale, la
    spécificité étant de la confronter aux exigences d’un contexte
    martial pour la faire évoluer (posture, appuis, contact de l’autre,
    etc).

    Le domaine de l’art martial est bizarrement le moins connu
    puisque tout le monde l’amalgame aux sports de combat ou aux combat
    de rue (au risque de choquer je dirai qu’à l’heure actuelle ce qui
    est proposé en France et en Europe est à 99,9% des sports de
    combat et à 0.01% des arts martiaux donc méfiez vous mais alors
    beaucoup beaucoup...), ce qu’il n’est pas, mais aussi le plus
    accessible puisque le contexte martial est totalement non violent.

    En effet se réapproprier son corps et son mental nécessite une
    pratique longue sur toute la vie, c’est une démarche sans fin, qui
    comporte un objectif de santé et nécessite donc de ne jamais
    traumatiser le corps sous peine de devoir arrêter.

    Historiquement d’ailleurs, les arts martiaux dans les pays orientaux
    - notamment le japon - sont des disciplines distinctes des
    entrainements aux techniques guerrières pures et sont développés
    surtout en temps de paix par des guerriers de fait devenu
    inutiles...

    Le MMA n’est donc pas un art martial et n’appartient pas au domaine
    des arts martiaux, il est plus un mixe entre sport de combat et
    combat de rue, vu la violence accrue par rapport aux autres sports
    de combat.

    Mixed Martial Arts, il porte donc très mal son nom !


  • D’autre part le principe de mixer les arts martiaux est la certitude
    de faire un peu de tout... Oui, mais sans jamais le faire bien.

    Je m’explique sur ce principe qui est tout simplement mécanique :
    le but d’un art martial est d’enraciner des habitude en vous, vous
    permettant de vous adpater au contexte d’une ou plusieurs attaques.
    Cela veut dire s’adapter sans réfléchir, pas même une fraction de
    seconde, si cela va très très vite.

    Vous avez déjà sursauté quand vous êtes prit par surprise ? Bien
    _ : c’est que votre instinct de survie fonctionne.

    Comme écrit ci dessus un art martial vise à vous programmer vous
    (votre corps, votre mental, qui sont intrinsèquement liés) dans un
    contexte non violent d’étude, ce qui est nécessaire pour acquérir
    certaines habitudes par la persévérance d’un entrainement
    cohérent, dans le temps.

    Celles ci doivent devenir à force une part de vous même qui
    s’exprime même quand vous n’y faites plus attention, aussi
    automatiquement qu’un sursaut de surprise comme dans l’exemple
    précédent (cela me rapelle Alain Soral exprimant le même principe
    sur la culture : "la vraie culture c’est ce qui reste quand vous
    avez tout oublié").

    Comme l’éducation d’un enfant : cela se fait dans le temps, dans la
    durée et ne peut souffrir (trop) d’incohérence sous peine d’être
    inefficace (vous ne pouvez pas en faire une personne honnête et un
    bandit en même temps...).

    Cette méthode d’apprentissage basée sur le temps et sans violence
    est spécifique aux arts martiaux - très rares je le répète car
    peu répandu donc très peu d’enseignants compétents en la matière
    malheureusement - et est extrêmement efficace sur le terrain.

    Notamment pour les militaires (sauf quand ils apprennent cette daube
    qu’est le krav maga... Aïe aïe aïe) et si ces arts martiaux
    paraissent moins efficaces car moins brutaux il ne faut pas s’y
    méprendre : mes élèves militaires ne feraient qu’une bouchée de
    moi sur leur terrain mais suivent mes cours car ils leur permettent
    d’augmenter leur performance. L’apparence brutal d’un sport de
    combat ne fait pas tout.


  • Chaque sport de combat et arts martiaux sont spécifiques (position
    de gardes, opposition ou non opposition, usage de la force physique
    ou non, etc) il n’est pas possible de cultiver profondément jusque
    dans votre esprit et vos entrailles des habitudes réflexes
    automatiques propres à plusieurs disciplines en même temps, tout
    simplement puisque chacune d’elle est régie par des principes
    fondamentaux différents.

    C’est une idéologie comme l’idéologie du genre ou tout est
    mélangeable, les spécificités niées, etc... Cela ne se passe que
    dans le délire d’une personne qui aimerait que ce soit vrai, mais
    en pratique c’est impossible et tôt ou tard cela se voit :
    "l’éternel retour du réel".

    La réalité des guerrier sur le champ de bataille est l’étude du
    terrain : j’emmène l’ennemi sur un terrain ou j’ai l’avantage et ou
    il n’en a aucun (absence totale d’héroïsme : la stratégie lui est
    contradictoire).

    Un peu comme une certaine communauté sait bien le faire pour les
    masses plus brutales mais moins portées sur le domaine du livre et
    du texte (loi, tribunaux, on connait la chanson...)

    Et que nos muscles peuvent-ils bien y faire ?? Que dalle : on est
    pas face à Conversano, c’est un tout autre terrain et il faut un
    Damien Viguier car CHACUN SA SPECIALITE.

    Idem en arts martiaux, vous ne pouvez être bon en tout, et celui
    qui pense pouvoir mélanger différentes pratique efficacement se
    fourvoie complètement. Malheureusement de plus en plus souvent sont
    proposées de telles offres pour enseigner de tel mélange : bizness
    ou ignorance du métier ne peuvent qu’en être la source.

    Ne vous méprenez pas sur le mélange des techniques : ayez votre
    spécialité et transcendez vous dans celle-ci jusqu’à ce qu’elle
    prenne racine jusque dans vos chaussettes : le melting pot ne mène
    a rien de productif à long terme.


  • Fin de mon commentaire ^^

    Pour revenir au MMA donc : son seul intérêt, à mon sens, si votre
    recherche vous en fait sentir le besoin, est de vous habituer à une
    violence qui se rapproche du réel (mais qui ne l’est toujours pas :
    savoir que l’arbitre empêchera le meurtre à coups de poings, ça
    joue beaucoup dans la tronche par rapport à la rue...), et vous
    prouver que vous pouvez exprimer votre virilité brutalement face à
    une agression. Il n’en a aucun autre et mon avis est que cette
    pratique n’est que de très peu d’intérêt, trop violente et sans
    aucune finesse, ne comportant aucun aspect civilisationnel
    intéressant.

    Après chacun fait ce qu’il veut ;)

    Désolé d’être si long mais ça me tenait à coeur de
    répondre, l’encensement du "mélange des genres" m’ayant choqué.

    D’avance pardon pour les fautes d’orthographe s’il en reste... Et peut être pour la forme un peu abrupte, enfin vous me pardonnerez sinon ce serait encore plus long :)

    Bien à vous tous, vive la France et je vous souhaite à tous que Macron ne passe pas !


Commentaires suivants