Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Turquie : opposants et partisans d’Erdogan réunis place Taksim

La manifestation de tous les dangers ?

Huit jours après le coup d’État manqué, alors que la grande purge continue en Turquie, un rassemblement de soutien à la démocratie est organisé ce dimanche 24 juillet 2016 sur la place Taksim, à Istanbul.

L’appel a été lancé par la principale formation d’opposition dans le pays, le Parti républicain du peuple (CHP). Le Parti de la justice et du développement (AKP) du président Erdogan s’est associé à cette initiative. Une situation délicate.

Grande journée de manifestation en Turquie ce dimanche, après le coup d’État manqué du 15 juillet, et alors que le pouvoir continue d’opérer une vaste purge parmi ses opposants supposés dans le pays. Le principal parti d’opposition, le CHP, appelle ses partisans à descendre dans les rues d’Istanbul en soutien à la démocratie, contre le coup d’État, sans pour autant défendre tous les versants de la politique menée actuellement.

C’est la première fois depuis la révolte de Gezi, au printemps 2013, qu’une manifestation va rassembler – entre autres – des « adversaires » du président Erdogan à Taksim. Or, depuis une semaine, le pays est sous une telle tension que le moindre détail pourrait mener à des débordements. Comme un slogan ou un drapeau par exemple. Les dirigeants du CHP ont demandé de ne pas afficher autre chose que des drapeaux turcs ou le portrait de Mustafa Kemal (Atatürk). La manifestation sera probablement tendue, et met l’opposition dans une position inconfortable.

Lire la suite de l’article sur rfi.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il s’avere qu’il devrait y avoir une deuxieme tentative de cout d’etat, voila pourquoi Erdogan fait la purge en esperant garder son pouvoir. Pour moi, la seule maniere de preserver le pouvoir erdoganien est de sortir de l’OTAN et se tourner vers l’axe de la Russie. Alexandre Dougine disait dans une de ses videos que si les dirigeants europeens avaient la couille, la Russie peut les aider a retrouver leur souveraineté et renvoyer les yankees par une solution softpower. Erdogan a-t-il compris le jeu de Poutin ?

    Cordialement.

     

    • Devinez où se cachait Erdogan pendant le pseudo-putsh manqué ?
      Il se cachait dans la base militaire d’Incirlink de l’otan.

      Devinez par qui il a été remis à nouveau au pouvoir ?
      Par ces amis de l’otan.

      Pourquoi ?

      Pour qu’il devient leur vrai pontin

      Comment ?
      En provocant une scission entre lui et son armée. Aujourd’hui cet idiot utile est entrain de purger dans les rangs de son armée et de tous les corps d’elite en jouant precisement le jeu de ceux qu’ils l’ont reconduits au pouvoir.

      Il est fini, il va devenir l’ombre de lui même et le joujou des yankees. tel était le vrai stratagème de ce vrai faux putsch, c’est l’avenir qu’il nous le dira.

      Alexandre d’ougine est passé à côté et même beaucoup de vos géopolititiens éclairés.

      Mohamed


    • Doux Jésus ! Les enfants vous être vraiment déconnectés du monde réel parfois ! Le gouvernement d’Erdogan a été victime d’un putain de coup d’état ! Réalisez-vous l’extrême gravité de la situation ? Donc la question n’est pas de savoir s’il y avait un deuxième coup d’état ou non en préparation ! Il est évident et complètement légitime qu’après une tentative de coup d’état un régime fasse une purge ! Vous comprenez ce que je veux dire ? Je répète : qu’il y ait ou pas une deuxième tentative de putsch le gouvernement d’Erdogan est obligé de faire des purges ! Ces purges sont la réaction normales et naturelles d’un gouvernement victime d’un coup d’état avorté et sont justifiées quel que soit le scénario ! On parle d’ici d’un coup d’état, par d’une bagarre de cours de récréation !


    • Bien sûr qu’il y’a eu un coup d’état, mais cela a été un piège prémédité pour l’affaiblir lui et son armée, tel était le plan diabolique qui leur a été tendu pour qu’ils s’affaiblissent mutuellement, les putschistes qui ont reçu le feu vert de l’otan d’un côté et lui protégé puis reconduit au pouvoir de l’autre, résultat, le plan est entrain de réussir avec toutes les purges qu’il entreprend.

      Il deviendra malgré lui la marionnette par excellence et leader des frères musulmans pour terminer le travail de deach en reprenant le leadership aux Saoudiens wahabites.


    • renseignez vous.. Les Gulenistes en tant que musulmans traditionalistes conservateurs ont été un allié objectif du parti islamiste d’Erdogan...

      l’accusation de Fethula Gulen comme cinquième colonne date de l’hostilité de l’armée Kemaliste à son égare...

      C’est pas d’aujourd’hui qu’Erdogan rêvait d’une purge... n’ont pas de Kemalistes (laicards intégristes) vu qu’ils ne sont pas ici la cible (!) ; cette liste d’opposants Gulenistes ne date pas d’aujourd’hui.. alors la logique du putch « amateur » de fin soirée d’été ensoleillé... appelant un nettoyage expeditif...

      Les Gulenistes c’est pas un parti politique, c’est une confrérie faites de cercles plus ou moins informels.. d’ou la nécessité d’une véritable collecte d’information de sympathisants... mais ça revient dans les faits à mettre en prison toutes les personnes ayant une carte du parti écolo par exemple ou tous ceux ayant assisté à un meeting sur le réchauffement de la planète...

      Comment ignorer le fait que les gens arreté sont en grande parti des fonctionnaires inoffensifs et des enseignants ?...


    • Depuis quand Erdogan est-il considéré comme un leader fiable ? Sommes-nous devenus amnésique après tout ce qu’il a fait à son voisin Syrien ?

      Aujourd’hui il est presenté comme une victime d’une strategie qui le depasse, mais je vous rassure, sa véritable nature n’a pas changée, ne vous laissez pas berner par de fausses informations véhiculés par le médias mainstream.

      Son rapprochement avec la Russie est une utopie, les purges vont lui permettre d’ assoir un pouvoir sans partage des frères musulmans et mettre en pratique sa folie mertriere à une échelle plus large, il se voit déjà le leader du monde musulman, il va être servi par ces maîtres.

      Ouvrez les yeux, les événements en Europe s’accélèrent, sa mission sera toute tracée.


  • article rfi, donc un tissus de bullshits .... Les ONG qui soutenaient Erdogan ... on parie que les ONG vont-être virés de Turquie .....
    .
    Et en transparence la preuve que les occidentaux savaient que le régime turc étaient menacés d’un putsh.
    .


  • #1519279

    La Turquie est à l’Otan ce que la tour est aux échecs.
    De deux choses l’une, ou c’est avec l’assentiment du maître sis à Arlington en Virginie, donc purger ce qui reste de nationalistes Kemalistes en Turquie.
    Il se peut qu’ Erdogan veut se dégager de l’empire, en purgeant tous les sites sensible lié à l’entité Otanesque, du fait de la volonté des forbans de l’adresse ci dessus mentionnée, de créer un Kurdistan, qui affaiblirait considérablement la Turquie et aussi l’Irak et la Syrie, un valet de première main pour nos bons amis.
    Le fait de se rapprocher de la Russie est un second élément, qui penche en faveur de la seconde hypothèse, car il ne faut pas oublier qu’Erdogan, a dit que le tireur avait abattu l’avion SU-24 Russe par ordre d’un officier suspect maintenant (un coup de nos bons amis)
    Mais pourtant au vu des alliances de la Turquie au Moyen Orient, on ne peut rien encore vraiment prédire.

     

    • Je pense que le maitre du jeu actuellement est Poutine. Il ne faut pas oublier qu’il etait un agent de la KGB dans l’ancienne RDA, parlant parfaitement anglais et allemand. Il a tous les dossiers secrets en main en tant que president de la Russie. En ce qui concerne le Kurdistan Poutine a un As dans la main et saurait calmer Erdogan au moment venu. Au debut Poutine aidait les kurdes en les armant pour combattre Daesh, quand les USA ont vu qu’il avait du succes, ils se sont engagés aussi a aider les kurdes par le biais du traitre et spion israelien kurde Barsani. Quand Poutine a remarqué que les USA veulent cracher dans la soupe, il s’est brusquement restiré de la Syrie, histoire de voir ce qui se tramait. Au moment ou les USA aidait/aident les kurdes Erdogan etait/est faché contre ses maitres et c’est maintenant le temps de Poutine de savoir faire le jeu. Il sait qu’Erdogan n’est pas un saint, mais pacter avec lui et bloquer le N.O.M pour amener la paix et souhaitable. C’est les russes qui ont informé Erdagan de la preparation du putsch, sans eux ce coup d’etat aurait renverser Erdogan. Voulez-vous savoir ce qui va se passera dans les jours à venir ?

      Cordialement.


    • Je ne vois pas pourquoi les kémalistes aurait la palme du nationalisme. C’est comme en France, un royaliste peut être autant nationaliste qu’un républicain, et je dirais même que je fais plus confiance en l’amour de la patrie des royalistes que des républicains ! La République a été en fin de compte une centralisation de la patrie pour en dernière instance la vendre aux banksters...



    • donc purger ce qui reste de nationalistes Kemalistes en Turquie.




      C’est tout de même fou... La purge n’est pas celle d’éléments Kemalistes dangeureux pour la Nation mais celle d’opposants « Musulmans conservateurs »...

      Erdogan qui n’est pas crédible, électoralement parlant vu ses casseroles, vient de porter un coup a un des relais principal de l’électorat qui l’a installé au pouvoir..

      Les Gulenistes étant très influents (c’est pas Erdogan qui le niera !) et leurs consignes de votes étant son danger principal (!) il vient de liquider des faiseurs d’opinions tout en espérant rallier à sa cause les naïfs qui croiraient ses bobards de « frère-musulman » travaillant en bonne entente avec les ricains hier ou les russes demain (selon leur souhaits et les spéculations particulières de Dougine)..


  • #1519334

    Ce sont les services Russes qui ont informés Erdogan, que quelque chose se tramait par l’intermédiaire de Fettulah Gülen agent patenté de la CIA.
    Coup d’état manqué qui aurait été manigancé par nos bons amis, Erdogan a donc les mains libres pour se débarrasser (souhaitons-le) de la lèpre Otanesque.
    En jouant la carte Russe, il fait un bras d’honneur à l’occident.
    C’est aussi une hypothèse.

     

  • Sans vouloir jouer la rabat joie, ceux qui prétendent que ce sont les russes qui ont averti Erdogan du coup d’Etat, merci d’avancer vos preuves (sérieuses svp...)

     

    • Surtout que selon toute vraisemblance en Turquie c’est plutôt sur les (nombreuses) bases américaines qu’on serais le mieux informé ? Si la théorie c’est qu’Erdogan à préparé la riposte...

      Dans notre pays ou j’adis il y avait un « service militaire national », les gens n’ont-ils pas conscience qu’une simple parade en char en public (comme sur le pont du Bosphore : LOL..) demande un minimum de préparation ne serais que faire le plein en essence des tanks...


  • Erdogan tombera c’est certain .


  • Bonjour à tous, juste une précision concernant les principes autour desquels ce rassemblement s’est organisé - car bien sûr le flux médiatique, comme à son habitude, a dénaturé par les termes très limités qu’il a employés l’idée même de cette manifestation : il s’agissait d’un rassemblement de soutien à la démocratie certes mais surtout les principaux slogans et revendications concernaient le droit à l’indépendance de la Turquie, à sa souveraineté nationale et donc le rejet de la menace des États Unis - notamment à travers l’OTAN et l’utilisation de Fetullah Gulen, du PKK, d’Erdogan à certains égards ou à certains moments (? ?)...etc. Par exemple, il faut savoir que l’ambassadeur des États Unis en Turquie émet très souvent et ouvertement ses souhaits en matière de politique turque ; imaginez qu’un ambassadeur turc dicte à la France la politique à mener....Il faut savoir que lors de la dernière visite du Président Obama en Turquie (avril 2016) des rassemblablements ont eu lieu dans le pays, les citoyens turcs exprimant leur opposition à cette venue, leur refus d’accueillir sur leurs terres un "assassin mondial", leur refus de l’impérialisme américain...Voilà quelques précisions que vous ne verrez jamais dans les médias...