Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Turquie : 1000 écoles privées fermées, la garde à vue étendue à 30 jours

La répression du "putsch" touche tous les secteurs

La répression bat son plein une semaine après l’échec du putsch en Turquie, où la durée maximale de garde à vue a été portée samedi à 30 jours et un millier d’écoles privées ont été fermées dans le cadre de l’état d’urgence.

La répression bat son plein une semaine après l’échec du putsch en Turquie, où la durée maximale de garde à vue a été portée samedi à 30 jours et un millier d’écoles privées ont été fermées dans le cadre de l’état d’urgence.

Fort du soutien de ses supporteurs, qui vendredi sont encore descendus dans les rues des villes turques, le président Recep Tayyip Erdogan ne faiblit pas dans sa riposte contre les « traîtres », les fidèles du prédicateur en exil Fethullah Gülen accusé d’être l’instigateur du coup d’État.

Vendredi, près de 300 militaires de la garde présidentielle, soit 10 % de ce régiment, ont été mis aux arrêts au lendemain de l’instauration de l’état d’urgence. Des milliers de passeports de services, délivrés notamment à d’anciens députés, certains fonctionnaires ou des maires, ont été annulés.

S’adressant vendredi soir par téléphone à ses supporteurs réunis à Sakarya (nord-ouest), le président Erdogan a dit que 11 000 personnes, militaires, professeurs, fonctionnaires, avaient été placées en garde à vue depuis l’échec des mutins.

Selon l’Intérieur, plus de 4 500 personnes sont en détention. Parmi elles, 126 généraux et amiraux, soit une proportion importante de la hiérarchie d’une armée turque confrontée à la guérilla du Parti des travailleurs du Kurdistan dans le sud-est (PKK) et à la lutte contre l’État islamique.

Les purges n’épargnent aucun secteur. Selon l’agence Dogan, une trentaine de personnes liées au compte twitter @fuatavni, considéré proche des réseaux gulenistes, ont été arrêtées.

Le putsch a fait 270 morts, dont 24 putschistes, selon un nouveau bilan de l’agence Anadolu, légèrement revu à la hausse.

Samedi, une série de mesures ont été publiées au journal officiel : extension de quatre à 30 jours de la durée de la garde à vue ; exclusion à vie de la fonction publique des fonctionnaires liés à Fethullah Gülen ; dissolution de milliers d’organisations privées, dont 1 043 établissements d’enseignement, 15 universités, 1 229 associations et fondations, 19 syndicats.

Parmi les autres mesures, les conversations entre les suspects et leurs avocats pourront être enregistrées sous certaines conditions.

Jeudi, Amnesty International avait dit ses craintes que l’état d’urgence ne serve de « prétexte aux autorités pour étendre la durée de garde à vue qui est actuellement de quatre jours ».

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tout çà, c’est pour pouvoir se rapprocher de la Russie.
    Et mon cul, c’est du poulet.

     

  • Quand ça se passait au Chili, la gauche nous demandait de nous agenouiller en pleurant. Là c’est juste un pays européen qui met les bouchées doubles pour être dans les critères de Bruxelles. Avant adhésion et accès libre à l’espace Schengen.

     

    • Un pays européen ? Quel pays européen ?


    • Pour Bruxelles, la Turquie doit rapidement devenir un membre de leur Europe. Pour l’establishment français c’est également une priorité. Je me souviens de Sarkozy, lors de sa première campagne, prônant l’intégration de ce pays. D’ores et déjà, les ressortissants turques peuvent accéder sans passeport à la zone Schengen.

      En ce qui me concerne l’espace européen est le bassin civilisationnel classique (voir Institut Illiade). La Turquie n’en a jamais fait partie. N’en fera jamais partie.


  • Il faut fermer toutes ces écoles étrangères (américaines, française, anglaise .." à travers le monde entier ainsi que les ONG comme l’a fait Poutine. Ce sont tous des organismes des occidentaux afin de parasiter et de placer ces tentacules dans les pays souhaité. Un peu comme le font les sayanim avec Israël.


  • Détruire hardpower sans le softpower est soit de la stupidité, soit de la traîtrise... (cf la "décolonisation" du monde arabe...)


  • Après le coup d’état Erdogan doit avoir tout les outils pour luter contre les terroristes, le peuple réclame plus de sécurité, donc plus de purge.
    Les européens sont hypocrites, d’un côté ils ne veulent pas de la Turquie dans l’union européenne et de l’autre elle réclame quelle s’abaisse à respecter les critères de sélection pour quelle rentre dans l’union européenne.
    Elle veut quoi ? des chips ?
    Erdogan à donné une leçon sur France 24, c’est le peuple qui décide y’a pas de 49.3 en Turquie. Marine Lepen devrait soutenir l’instauration d’une peine de mort en Turquie comme elle a soutenu la sorti de l’UE des anglais.


  • Erdogan a failli se faire buter, son gouvernement élu démocratiquement a du endurer une tentative de coup d’état...et on le blâme de répondre par une légitime répression ? Pour le rappel en France des gens sont condamnés à de la prison avec sursis voire ferme pour délit d’opinion ! Donc en cas de tentative de putsch avec des centaines de morts on peut aisément supposer que les instigateurs seraient écartelés en place publique et ceci au nom des droits de l’homme !


  • Quand j’ai vu que les médias pro-Assad, les médias saoudiens, des emirates, égyptiens, israeliens et tous médias occidentaux critiquent Erdogan, je me suis dit "Ah ! c’est lui le patron"