Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Valls et Belkacem publient un décret contre le hors contrat et l’école à la maison

Discrètement, en pleines vacances de la Toussaint, le Premier ministre Manuel Valls et le digne successeur de Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, ont publié un décret qui renforce le contrôle étatiste sur l’instruction dans la famille et les établissements d’enseignement privé hors contrat.

 

L’école à la maison et les écoles indépendantes sont toujours dans le collimateur du pouvoir socialiste qui s’appuie, il faut le dire, sur un corps législatif patiemment élaboré depuis des décennies par la droite comme par la gauche, et qui ne demande qu’à être mis en œuvre. Le décret, véritable instrument de dictature, met en place un contrôle des contenus des connaissances que les enfants sont censés recevoir partout, dans le public comme dans le privé et à la maison.

 

Le contrôle du contenu des connaissances de tous les enfants organisé par décret

C’est une manière de rendre conforme l’enseignement dispensé en dehors du cadre directement contrôlé par l’État en obligeant chacun, directeurs, enseignants, parents d’élèves scolarisés à la maison, responsables de transmettre aux jeunes les « connaissances et compétences attendues à la fin de chaque cycle d’enseignement de la scolarité obligatoire ». Pour parler plus clairement, cela veut dire que les écoles hors contrat et les parents qui instruisent leurs enfants à domicile doivent respecter les programmes officiels en s’assurant qu’à plusieurs étapes de la scolarité, tous les élèvent en aient acquis essentiel.

Ironie involontaire, les décrets parlent de la nécessaire « vérification de la progressivité des apprentissages » : sachant que l’enseignement de la lecture, des mathématiques, de la grammaire, de l’histoire est tout sauf progressif dans les programmes officiels qui font plutôt à désapprendre à lire, à compter, et à comprendre l’écrit et l’héritage culturel, on serait tenté de rire aux éclats. Hélas, c’est le plus souvent une tragédie du décervelage qui se produit sous nos yeux dans les écoles contrôlées par l’État. Si tant de parents choisissent le hors contrat ou l’école à la maison, avec tous les sacrifices que cela suppose, c’est justement pour y échapper.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

De l’enseignement à la rééducation socialiste, lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Belkacem à l’Education, ça reste un de leur plus beau coup !
    Incroyable, épatante de vacuité ! Enfin, demain c’est à Villeurbanne qu’elle va sévir. J’espère qu’elle appliquera son décret à certaines écoles confessionnelles villeurbannaises... Poy, poy !

     

    Répondre à ce message

  • Autant t’arracher ton enfant et le livrer a Satan . Dés le berceau , un petit baptême laïque ou pourquoi pas une contraception inversée , on tue la mère et le père . On va s’occuper de l’éducation , c’est mieux pour en faire des veaux .

     

    Répondre à ce message

  • Cela ressemble de plus en plus aux caricatures des systèmes étatiques dictatoriaux du passé.

    Malheureusement, le troupeau de veaux est tellement lobotomisé qu’il ne remarque rien.

     

    Répondre à ce message

    • Sauf qu’il s’agit de l’authentique dictature mondialiste qui est d’ailleurs bien engagée , pour cela effectivement , ils prennent en charge le type de procréation et les " veaux" élevés en batterie du berceau au tombeau ! Pour l’anesthésie générale : " du pain et des jeux " je rajouterais " du sexe", et on rejoint certains écrivains visionnaires du 20ème siècle !

       
  • Etant donner que ces gosses hors du système scolaire républicain seront en ce qui concerne la maîtrise des fondamentaux (français, maths, sciences) meilleurs que leurs homologues délibérément abrutis pas la "déséducation" nationale ils vérifieront la maîtrise des savoirs non pas sur les fondamentaux mais sur des saloperies du genre théorie du genre, l’histoire officielle...en gros si le gosse ne régurgite pas les idéologies étatiques on affirmera qu’ils n’a pas le niveau même si par ailleurs ils devaient avoir un excellent niveau en mathématiques, français et science-physique...

     

    Répondre à ce message

  • C’est plutôt bien. Cela permettra aux hors contrats et aux parents de donner les 2 versions. Ce qui est dit qui est faux et ce qui n’est pas dit qui est vrai qui se dira encore plus qu’il se dit déjà.

    Dans la dualité, plus tu imposes une chose et plus tu fais se développer son contraire. L’un ne va pas sans l’autre. Tout ça finira bien par se neutraliser. Bon quand et de quelle manière nous mourons tous à ce corps, c’est autre chose...

    Ne craignons pas d’en payer un prix inestimable... Si cela peut nous mener - par delà le + et le -, le masculin et le féminin, le haut et le bas, l’horizontal et le vertical, le temporel et l’intemporel, le personnel et l’impersonnel... - à la seule force qui n’a pas d’opposé : l’Amour.

    J’imagine que de l’avoir goûtée fait que tu ne peux plus y renoncer.
    J’imagine que cette force jamais n’adore l’autorité de ceux qui veulent te l’imposer.
    J’imagine qu’aucun mot ne doit pouvoir dire ce qu’elle est.
    Et qu’elle ignore les conditions du conditionnel qui n’est rien d’autre qu’un odieux chantage qui fait d’une récompense, une punition.

    La bêtise du pouvoir est définie par des limites, pas la puissance de la clarté et du plus vaste que l’immensité de la liberté.

     

    Répondre à ce message

    • Il y a du vrai dans ce que vous dites, la résultante va être encore plus de tension sociale au sein de l’école, car elle va devenir encore plus le miroir des scissions de la société.

      On va vers le communautarisme à grand pas.
      Devant cette école bas de gamme : enseignement d’une vision fausse, sectaire et partielle du savoir, certaines personnes comme vous dites vont se rebeller pour offrir une contre-éducation à la maison. Même si ça prend du temps pour les familles.

      Il y a toujours eu mais ça va s’amplifier et cela va continuer. Regardez les oppositions récentes à Marseille pour/anti migrants avec uniquement des jeunes qu’on pourrait qualifier de "normaux", de "bonne famille". Les veilleurs bien d’autres. Dans d’autres petites villes également. Aujourd’hui ce n’est plus seulement les bobos de Paris, les racailles du périphérique, les nazillons ou les punk à chien que nous voyons. Ca pour moi c’est un fait nouveau ; le fait que des très jeunes "normaux", rentrent dans la danse. Même les "antifas" pour une bonne partie (et en grande partie des provinciaux actuellement), 15 ans en arrière seraient restés des "normaux" au chaud dans leur famille, alors que pourtant ils auraient eu bien plus à redire qu’actuellement si on voit ce sur quoi ils s’excitent (bêtement).

      Autre conséquence : il va être de moins en moins possible d’être professeur.
      L’école continue sur sa voie d’être de plus en plus décrédibilisée.

       
  • "Tout par l’Etat , tout pour l’Etat , rien hors l’Etat " (approximation) devise du duce ; si ces deux là ne sont pas fascistes alors Marine n’est pas Française .

     

    Répondre à ce message

  • Voilà ce qui nous attends, en plus de la division de la population :

    http://lesakerfrancophone.fr/lameri...

     

    Répondre à ce message

  • Ce qui est dommage pour le pouvoir mafieux :

    C’est qu’il y a le net, si l’enfant ne croit pas ses parents lorsqu’ils lui diront que l’éducation est manipulée par la secte des Francs-maçons.

    L’enfant n’aura qu’à aller sur le net et voire Belkacem être récompensée par une médaille franc-maçonne pour services rendus

    Pour tout le reste ce sera pareille et donc ils l’ont dans le cul

     

    Répondre à ce message

  • Et oui il faut museler tous ceux qui pourraient être libre , il
    faut formater les enfants dès leur plus jeune âge , il faut
    imposer l’éducation LGBT et autres idées de la bien-pensance,
    partout , il faut que rien ne leur échappe .

    Ils veulent que l’éducation des enfants leur appartienne totalement ,
    les parents n’y auront plus droit .

     

    Répondre à ce message

  • Que je suis content de ne pas avoir d’enfant ! Ce serait un supplice pour moi (et pour eux !) de les faire vivre dans ce monde à l’air si vicié, si toxique...

     

    Répondre à ce message